L'Alliance pour une  Révolution verte  en Afrique (AGRA) Résoudre la crise alimentaire africaine :  L'urgence d'un agenda ...
L'Asie a mené à bien une Révolution verte  Mais l'Afrique n'a pas et ne peut pas atteindre l'objectif de croissance de 6% ...
L'urgence actuelle : l'Afrique doit mettre fin à la crise alimentaire perpétuelle <ul><li>« La famine rurale silencieuse »...
Les terres arides du Sahel Zone : 1,2 millions km 2 Population : 38 millions Ceinture de millet et de sorgho : 23 millions...
Les progrès dans l'amélioration des cultures pourraient déclencher une Révolution verte africaine... MAIS
L'EXTRACTION DES RESSOURCES DU SOL TUE L'AFRIQUE   1995-97 2002-04 Source : IFDC
Pays-Bas Vietnam Japon R-U Chine France Brésil E-U Inde Afrique du Sud Cuba Bénin Malawi Éthiopie Mali Burkina Faso Nigéri...
Les marchés peu développés font obstacle à la croissance des revenus issue du changement technique agricole
L'AGRA intervient pour résoudre les problèmes sur la chaîne de valeur l  l  l  l  l  l  l  l 2007   2008  2009  2010   201...
Changements techniques en Asie et en Afrique : Pourquoi cette divergence ? <ul><li>La Révolution verte (RV) en Asie a été ...
Changer l'environnement politique :  La vision de l'AGRA pour une croissance en faveur des pauvres <ul><li>Soutenir le dév...
L'Afrique doit tirer les leçons du « Consensus de Washington » : politiques d'ajustement structurel <ul><li>Réformes du se...
L'Afrique doit tirer les leçons des expériences du passé pour parvenir à une croissance de la productivité <ul><li>Révolut...
Tournant pour la faim en Afrique :  Les « Smart subsidies » (« subsides malins ») nourrissent une nation affamée au Malawi...
Le chemin de la mobilité économique Piège de la pauvreté Accumulation d'excédents  Commercialisé Crédits de renforcement d...
Leçons pour les pays africains <ul><li>Des politiques de soutien sont nécessaires à la révolution verte </li></ul><ul><li>...
Politiques potentielles propices à la Révolution verte :  Réunion de décideurs politiques d'expérience organisée par l'AGR...
Faire basculer l'agenda politique du développement en faveur de l'Afrique <ul><li>Déplacer le centre des politiques de dév...
La stratégie de partenariat de l'AGRA <ul><li>L'AGRA est une plateforme à donateurs multiples qui vise à mener à bien une ...
L'AGRA construit rapidement  des partenariats solides axés sur l'action <ul><li>Africa Enterprise Challenge Fund (AECF) </...
 
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Résoudre la crise alimentaire africaine : L'urgence d'un agenda mené par l'Afrique pour la Révolution verte

3 501 vues

Publié le

Presentation par Akin Adesina (AGRA) au 6ième Briefing sur le Développement à Bruxelles - 2 juillet 2008

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 501
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
583
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Résoudre la crise alimentaire africaine : L'urgence d'un agenda mené par l'Afrique pour la Révolution verte

    1. 1. L'Alliance pour une Révolution verte en Afrique (AGRA) Résoudre la crise alimentaire africaine : L'urgence d'un agenda mené par l'Afrique pour la Révolution verte Akin Adesina Vice-Président AGRA
    2. 2. L'Asie a mené à bien une Révolution verte Mais l'Afrique n'a pas et ne peut pas atteindre l'objectif de croissance de 6% du CAADP, ni l'ODM 1 Source : FAOSTAT (2001) 1961 1966 1971 1976 1981 1986 1991 1996 2001 0 1 2 3 4 5 6 Chine Asie du Sud ASS Rendement des céréales t/ha
    3. 3. L'urgence actuelle : l'Afrique doit mettre fin à la crise alimentaire perpétuelle <ul><li>« La famine rurale silencieuse » se transforme en « Violentes émeutes alimentaires urbaines ». </li></ul><ul><li>La flambée des prix alimentaires soulève des problèmes économiques, sociaux et politiques. </li></ul><ul><li>Les pays en déficit alimentaire à faible revenu sont les plus affectés. </li></ul><ul><ul><li>Importations alimentaires : 88 milliards $ (2006)  119 milliards $ (2007) </li></ul></ul><ul><li>L'Afrique est une région importatrice nette de denrées alimentaires. </li></ul><ul><ul><li>L'importation de céréales a augmenté de 2,7 milliards $ entre 2006 et 2007. </li></ul></ul><ul><li>Les gouvernements doivent assurer la sécurité nationale : </li></ul><ul><ul><li>La théorie d'Amartya Sen (la capacité d'accès est primordiale) est-elle viable ? </li></ul></ul><ul><ul><li>« Auto-approvisionnement alimentaire » ou « sécurité alimentaire » ? </li></ul></ul><ul><li>Solution à la cause sous-jacente de la crise alimentaire : </li></ul><ul><ul><li>L'Afrique a besoin d'une Révolution verte. </li></ul></ul>
    4. 4. Les terres arides du Sahel Zone : 1,2 millions km 2 Population : 38 millions Ceinture de millet et de sorgho : 23 millions ha L'Afrique est très différente de l'Asie : une Révolution verte africaine unique, dans le respect de la diversité, est nécessaire Zone forestière humide Zone : 5,8 millions km 2 Population : 168 millions Ceinture de manioc : 18 millions ha Potentiel NERICA : 2 millions ha Savane humide et régions boisées Zone : 4,4 millions km 2 Population : 157 millions Ceinture de maïs : 32 millions ha Potentiel AC : 7 millions ha S N E O 0 1000 2000 kilomètres
    5. 5. Les progrès dans l'amélioration des cultures pourraient déclencher une Révolution verte africaine... MAIS
    6. 6. L'EXTRACTION DES RESSOURCES DU SOL TUE L'AFRIQUE 1995-97 2002-04 Source : IFDC
    7. 7. Pays-Bas Vietnam Japon R-U Chine France Brésil E-U Inde Afrique du Sud Cuba Bénin Malawi Éthiopie Mali Burkina Faso Nigéria Tanzanie Mozambique Guinée Ghana Ouganda Kg/ha Source : FAOSTAT, juillet 2003 ; Norman Borlaug, 2004 0 100 200 300 400 L'utilisation de fertilisants par ha en Afrique sub-saharienne est la plus faible au monde. 500 600
    8. 8. Les marchés peu développés font obstacle à la croissance des revenus issue du changement technique agricole
    9. 9. L'AGRA intervient pour résoudre les problèmes sur la chaîne de valeur l l l l l l l l 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Programme pour les systèmes de semis africains [---------------150 millions $- ----------][---------------- Initiative pour la santé du sol (180 millions $) Programmes d'accès au marché (150-200 mil $) Gestion des ressources aquifères Politique et action, contrôle et évaluation Investissements pour la Révolution verte Extension agricole
    10. 10. Changements techniques en Asie et en Afrique : Pourquoi cette divergence ? <ul><li>La Révolution verte (RV) en Asie a été catalysée par des variétés à haut rendement. </li></ul><ul><li>Les politiques ont stimulé l'adoption rapide et la croissance des revenus (subsides, R&D, extension, crédits, infrastructures). </li></ul><ul><li>Les technologies permettant une RV existent en Afrique et d'autres seront disponibles. </li></ul><ul><li>L'Afrique ne dispose pas d'une politique d'encouragement, ni d'un environnement institutionnel favorisant une RV : </li></ul><ul><ul><li>Marchés d'intrants et de marchandises peu développés </li></ul></ul><ul><ul><li>Accès aux financements limité pour les agriculteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Risques élevés sans garanties </li></ul></ul><ul><ul><li>Effondrement des institutions du secteur public </li></ul></ul><ul><ul><li>Infrastructures faibles </li></ul></ul><ul><ul><li>Faible investissement dans la recherche et l'extension </li></ul></ul>
    11. 11. Changer l'environnement politique : La vision de l'AGRA pour une croissance en faveur des pauvres <ul><li>Soutenir le développement de politiques et d'institutions en faveur des pauvres stimulant l'adoption large de technologies agricoles et aider les gouvernements à convertir leurs politiques en actions, afin d'encourager une révolution verte durable et une croissance économique rurale en Afrique. </li></ul>
    12. 12. L'Afrique doit tirer les leçons du « Consensus de Washington » : politiques d'ajustement structurel <ul><li>Réformes du secteur agricole </li></ul><ul><ul><li>Libéralisation </li></ul></ul><ul><ul><li>Privatisation </li></ul></ul><ul><ul><li>Destitution de gouvernements </li></ul></ul><ul><ul><li>Correction des taux de change surévalués </li></ul></ul><ul><li>Impacts négatifs : </li></ul><ul><ul><li>Augmentation de la pauvreté et de l'exclusion </li></ul></ul><ul><ul><li>Marchés désorganisés </li></ul></ul><ul><ul><li>Peu d'accès au financement </li></ul></ul><ul><ul><li>Risques élevés sur les marchés de marchandises </li></ul></ul><ul><ul><li>Augmentation des coûts des intrants agricoles </li></ul></ul><ul><ul><li>Dissuasion de l'adoption de technologies </li></ul></ul>
    13. 13. L'Afrique doit tirer les leçons des expériences du passé pour parvenir à une croissance de la productivité <ul><li>Révolution du maïs par les petits agriculteurs d'AES (années 1980) </li></ul><ul><ul><li>Subsides généraux pour les semis, les fertilisants, les crédits ; et focalisation importante sur l'extension </li></ul></ul><ul><ul><li>Adoption rapide de meilleurs semis et fertilisants – « révolution du maïs » </li></ul></ul><ul><ul><li>Les politiques d'ajustement structurel ont fait échouer la révolution du maïs </li></ul></ul><ul><li>Sasakawa Global 2000 (années 1990) </li></ul><ul><ul><li>Modèle axé sur la technologie : fort apport d'intrants </li></ul></ul><ul><ul><li>Adoption rapide par les agriculteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Rendements élevés dans les pays pilotes  Effondrement des prix des marchandises </li></ul></ul><ul><li>Modèle des villages du Millénaire (années 2000) </li></ul><ul><ul><li>Distribution gratuite de semis et de fertilisants (au départ) </li></ul></ul><ul><ul><li>Focalisation sur le développement rural intégré </li></ul></ul><ul><ul><li>Impacts au niveau des exploitations et des villages </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour être durables, des marchés et des politiques propices sont nécessaires </li></ul></ul>
    14. 14. Tournant pour la faim en Afrique : Les « Smart subsidies » (« subsides malins ») nourrissent une nation affamée au Malawi <ul><li>2005/06 : 50 millions $ de subsides avec distribution gouvernementale </li></ul><ul><li>2006/07: 60 millions $ en « smart subsidies » (avec le soutien du DFID) </li></ul><ul><li>2006/07: Le secteur privé distribue des intrants pour la première fois </li></ul><ul><li> Le secteur privé a vendu 25 millions $ en semis et en fertilisants </li></ul><ul><li>Révolution verte du maïs </li></ul><ul><ul><li>400 000 MT d'excédents en 2005/06 </li></ul></ul><ul><ul><li>900 000 MT d'excédents en 2007 </li></ul></ul><ul><ul><li>Exportations 160 millions $ de maïs </li></ul></ul><ul><ul><li>Donne 10 000 MT de maïs au Lesotho et au Swaziland ! </li></ul></ul>
    15. 15. Le chemin de la mobilité économique Piège de la pauvreté Accumulation d'excédents Commercialisé Crédits de renforcement de la croissance 5-10 ans 10-15 ans 15-20 ans Environnement propice à la croissance du milieu Temps Revenu Croissance et compétitivité accélérées Des « Crédits de renforcement de la croissance » sont nécessaires pour accélérer la mobilité économique de millions d'individus.
    16. 16. Leçons pour les pays africains <ul><li>Des politiques de soutien sont nécessaires à la révolution verte </li></ul><ul><li>Éviter les « modèles bulles » </li></ul><ul><ul><li>La disparition du rôle du secteur public a laissé des vides énormes </li></ul></ul><ul><ul><li>La libéralisation du marché a causé la pauvreté d'un grand nombre de personnes </li></ul></ul><ul><ul><li>Les rôles des secteurs public et privé doivent être affirmés </li></ul></ul><ul><li>Focalisation sur des « modèles à ancrage » pour le changement durable </li></ul><ul><ul><li>Technologie </li></ul></ul><ul><ul><li>Politiques et institutions </li></ul></ul><ul><ul><li>Infrastructures et marchés </li></ul></ul><ul><li>Reconnaître l'existence de pièges de la pauvreté </li></ul>
    17. 17. Politiques potentielles propices à la Révolution verte : Réunion de décideurs politiques d'expérience organisée par l'AGRA <ul><li>Politiques visant à : </li></ul><ul><ul><li>Améliorer l'abordabilité des intrants agricoles </li></ul></ul><ul><ul><li>Fournir des meilleures motivations de prix pour les agriculteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Permettre aux plus vulnérables de participer </li></ul></ul><ul><ul><li>Réduire les risques encourus par les agriculteurs résultant de l'adoption des technologies </li></ul></ul><ul><ul><li>Garantir des droits fonciers sûrs, en particulier pour les femmes </li></ul></ul><ul><ul><li>Étendre les marchés de cultures de grande consommation, au niveau local et régional </li></ul></ul><ul><ul><li>Promouvoir l'accès des agriculteurs aux financements </li></ul></ul><ul><ul><li>Promouvoir l'investissement dans les infrastructures </li></ul></ul>
    18. 18. Faire basculer l'agenda politique du développement en faveur de l'Afrique <ul><li>Déplacer le centre des politiques de développement de Washington en Afrique </li></ul><ul><ul><li>« Consensus africain » plutôt que « Consensus de Washington » </li></ul></ul><ul><li>Promouvoir des politiques factuelles indigènes </li></ul><ul><li>Une approche « d'écosystème politique » est nécessaire </li></ul><ul><ul><li>Renforcer les données et les statistiques utiles à des politiques factuelles </li></ul></ul><ul><ul><li>Développer les capacités des ministères de l'agriculture et des finances </li></ul></ul><ul><ul><li>Construire des centres d'excellence politique en Afrique </li></ul></ul><ul><ul><li>Construire des cadres d'analystes politiques bien formés </li></ul></ul><ul><ul><li>Renforcer les plateformes d'action politique </li></ul></ul><ul><li>Mobiliser des engagements politiques forts en faveur du changement </li></ul><ul><ul><li>Le NEPAD/CAADP et l'AGRA coordonneront les actions politiques </li></ul></ul>
    19. 19. La stratégie de partenariat de l'AGRA <ul><li>L'AGRA est une plateforme à donateurs multiples qui vise à mener à bien une révolution verte en Afrique. </li></ul><ul><ul><li>Soutient l'agenda de croissance de 6% du NEPAD/CAADP </li></ul></ul><ul><li>Partenariats de donateurs </li></ul><ul><ul><li>Soutien principal aux programmes de l'AGRA </li></ul></ul><ul><li>Partenariats de mise en œuvre conjointe </li></ul><ul><ul><li>Investissements coordonnés des donateurs pour créer des synergies et des impacts </li></ul></ul><ul><li>Partenariats opérationnels </li></ul><ul><ul><li>Plateformes de connaissances, contrôle et évaluation </li></ul></ul>
    20. 20. L'AGRA construit rapidement des partenariats solides axés sur l'action <ul><li>Africa Enterprise Challenge Fund (AECF) </li></ul><ul><ul><li>50 millions $ du DFID et d'autres donateurs </li></ul></ul><ul><li>Department for International Development britannique </li></ul><ul><ul><li>15 millions $ de financement de base pour l'AGRA </li></ul></ul><ul><li>Agences de l'ONU basées à Rome (FIDA, FAO, PAM) </li></ul><ul><ul><li>Investissements coordonnés autour de « zones-corbeilles à pain » </li></ul></ul><ul><li>Millennium Challenge Corporation (MCC) </li></ul><ul><ul><li>Investissements dans les infrastructures dans des « zones-corbeilles à pain » </li></ul></ul><ul><li>Banques commerciales – débloquer des financements locaux </li></ul><ul><ul><li>50 millions $ de levier financier de l'Equity Bank, Kenya </li></ul></ul>

    ×