EuraTech Trends : Le Mobile

683 vues

Publié le

Le N°3 d'EuraTech Trends consacré au Mobile. ( www.euratechnologies.Com )

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
683
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

EuraTech Trends : Le Mobile

  1. 1. EuraTech Trends 26 mars 2012 Édition 1, Numéro 3 EuraTechnologies +(33) 320 191 855 Le marché des Smartphones… en pleine effervescence ! La prédominance des Evolution de la part des smartphones Laptops et Notebooks est dans les ventes de mobiles1 35% amené à disparaître à plus ou moins long terme. Le marché 30% des Smartphones, est en pleine 25% croissance comme le montre le graphique ci contre. Cette 20%Il s’est vendu entre fin2006 et fin 2011 près croissance contraste avec le 15%de 7 milliards2 de marché des PC (Desktop, 10%mobiles, dont plus de laptop et notebook) qui1.2 milliards3 sont des s’essouffle, au point que la 5%Smartphones. tendance observée fin 2010 se 0%Près de 40%4 se sont confirme sur l’ensemble devendus sur la seule l’année 2011 : il se vend plus deannée 2011. Smartphones que de PC. A contrario de la stratégieAu 2d trimestre 2011, verrouillée d’Apple, l’ouverture depour la 1ère fois depuis Evolution des ventes trimestrielles7 Google à de nombreux constructeurs15 ans, Nokia cède la 160 permet à Androïd d’occuper la1ère place à Apple sur 140 place de leader seulement 18 moisle marché des 120 après son lancement. On assiste parSmartphones5. ailleurs à une redristribution du 100 Millions marché : Microsoft, RIM et toutEt Android continue 80 particulierement Nokia / Symbianson ascension : moins 60 voient leurs parts de marché diminuerde 2 ans après son 40 fortement ou pour le mieux selancement il est présent 20 maintenir. Cette redistributionsur près de 51% des 0 s’accompagne de partenariat,Smartphones6. Microsoft et Nokia, ou de rachat, Motorola Mobility par Google. Smartphones PC Il y a fort à parier que cette concentration des acteurs n’en est qu’à ces débuts et que l’on pourrait voir apparaître dans les mois à venir de nouveaux protagonistes tels les opérateurs télécom ! Répartition des ventes de Smartphone au 4ème Evolution des parts de ventes par OS9 trimestre 20118 70 60 50 Autres Apple 40 27% 23% 30 20 10 HTC 0 7% Samsung 2007 2008 2009 2010 1Q11 2Q11 3Q11 4Q11 23% Android Symbian iOS Nokia Research In Research In Motion Bada Microsoft 12% Motion 8% Others - Source : données Gartner 2007-2012. Infographie : EuraTechnologies 2012 1, 2, 3, 4, 6, 7, et 9 5- Source : Strategy Analytics 2012. 8 – Source : IDC 2012
  2. 2. 2 EuraTech Trends Le Smartphone, un véritable couteau suisse ! Le téléphone portable des années 90 n’a cessé de s’alléger et d’intégrer de nouveaux composantspour offrir de nouvelles fonctionnalités et devenir un véritable couteau suisse numérique. Il se fait tour à tour, lecteur multimédia, télévision, projecteur, appareil photo, caméscope, GPS,boussole, carte bancaire, porte-monnaie, console de jeux, e-book, bibliothèque, carnet de notes,dictaphone, agence de voyage, guide touristique, coach, galerie marchande. Et cette liste à la Prévertest loin d’être exhaustive et ne cesse de s’allonger ! Pour réaliser ce tour de force, les concepteurs et fondeurs de puce de type SoC, System on a Chip, ontengagé une course à la puissance et à l’intégration. Cette puce est le composant névralgique duSmartphone, comme le montre le diagramme fonctionnel (simplifié) ci-dessous. Sur quelques dizaines demm2, elle concentre la puissance de traitement et les principaux modules fonctionnels qui font duSmartphone un appareil polymorphe. Sa puissance de traitement est proportionnelle à sa fréquence defonctionnement et au nombre de cœurs. L’énergie consommée et la chaleur dissipée le sont aussi ! Cecireste un point faible qui explique les fréquences relativement basses utilisées aujourd’hui, 1 à 1,5 GHz.L’augmentation de la finesse de gravure des prochaines générations de puces permettra, dés la fin de cette année, des fréquences de 2 à 2,5 GHz 10 Concepteurs et fondeurs de SoC tout en diminuant la consommation Nbre électrique. Malgré ces avancées, le Plateforme Cœur de Fréquence Gravure Smartphone reste encore trop dépendant de GHz nm la prise électrique ! Cœur Apple A4 A5 A5X & A6 ARM 1à4 1 45 Deux domaines, où cette dépendance à la Atom™ prise électrique n’est pas rédhibitoire, Intel moorestown & Intel 1à2 1 45 mendfield s’intéressent de très près au rapport performance / consommation énergétique de Ingenic JZ4770 MIPS 1 1 65 ces puces : NVidia Tegra™ 2 & 3 ARM 1à4 1 à 1,5 40 - les serveurs de données, Caldexa et Seamicro Snapdragon™ ont annoncé la disponibilité de produitsQualcomm ARM 1 1 à 1,8 45 S1 & S2 - les supercalculateurs, le Borcelona Texas Supercomputing Center travaille sur un OMAP™ 4 & 5 ARM 1à4 1à2 45 et 28Instruments prototype sur la base de SoC tegra™ 3 deSamsung Hummingbird ARM 1à2 1 à 1.2 45 NVidia. Exynos Diagramme fonctionnel d’un Smartphone11 Le Smartphone de demain Pico projecteur holographique 3D. Audio Haute définition. Appareil photo 3D. Caméscope 3D. Scanner 3D. Connexion très haut débit ≥ 10 Go/s. Interface BSI (Brain Smartphone Interface). Autonomie énergétique totale. Monitoring médical Temps Réel. 10 – Source et infographie : EuraTechnologies 2012 11 – Infographie : EuraTechnologies 2012
  3. 3. 3 La data sur mobile s’envole ! « Alerte : les réseaux au bord de l’asphyxie », tel était le titre d’unpetit encart en bas de page du magazine Industrie & Technologies du moisde mars 2011. Pour les réseaux de communication mobiles, la faute enreviendrait à la prolifération des téléphones mobiles et des Smartphones ! Evolution du trafic data mobile en TeraOctet par mois12 10 000 000 8 000 000 Au 4ème trimestre 2011, il s’est vendu près de 27 millions 6 000 000 de tablettes dont 39% fonctionnent sous Androïd13. 4 000 000 2 000 000 0 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Autres Tablettes Non Smartphones Smartphones Laptops & Notebooks Si, en effet, le trafic data sur les réseaux mobiles en 2011 a représenté plusde 7 fois celui généré sur Internet en 2000 et que les analystes prévoient undoublement annuel de ce trafic jusqu’en 2016, force est de constater que lestéléphones et autres Smartphones génèrent encore deux fois moins de traficque les laptops et notebooks. Cependant dés 2013 la tendance s’inverse, avec un trafic data générépar les Smartphones et les tablettes qui dépassera les 50%. Ce même traficexplosera en 2016 pour atteindre près de 70%, 11 fois celui généré surInternet en 2000, 6304 Pétaoctets, 30 fois tous les documents imprimés dansle monde ! Usages et trafic Les constructeurs de Smartphones mais aussi de tablettes, de laptops etnetbooks mettent à la disposition des utilisateurs des appareils de plus en pluspuissants et sophistiqués. Mais qu’elles sont les conséqeunces sur le traficdata des opérateurs ? L’analyse du trafic data mobile permet de distinguer 5 familles d’usages :la vidéo en streaming, la navigation sur Internet, le partage de fichiers, legaming et la VoIP.12 - Source : VNI, CISCO, 2012. Infographie : EuraTechnologies 201213 - Source : Strategy Analytic, 20121.
  4. 4. 4 EuraTech Trends La vidéo en streaming représente à elle seule plus de la moitié du trafic data et devrait légèrement croitre dans les quatre prochaines années. La plateforme YouTube pése pour plus de la moitié. Cet usage est très contraignant pour les réseaux mobiles : le challenge est de garantir une qualité de service suffisante, en mobilité, pour une expérience utilisateur parfaite (continuité du service, fluidité et qualité de l’image et du son, adaptation au support). Ce niveau d’exigence est amené à croitre avec l’arrivée de la vidéo HD, qui représente déjà 11% du trafic sur la plateformeYouTube : 200 millions de YouTube.vidéo sont lues chaquejour via un appareil La navigation sur Internet représente près d’un tiers du trafic data etmobile14. couvre les usages classiques de : - consultation d’informations journalistiques, météorologiques, financières ou sportives ; - consultation d’informations contextualisées / géolocalisées - restaurants,Facebook : 200 millions trafic routier ou transport- ;d’utilisateurs mobiles - recherches;actifs, un nombre - géolocalisation ;multiplié par 4 en 2 ans15. - d’accès aux réseaux sociaux (Twitter et Facebook) ; - gestion de sa messagerie ; - ou de banking en ligne.Mixi (réseau social Le partage de fichier reste un usage atypique et anecdotique en mobilité,japonais) : en 4 ans le en particulier dans l’acception associée aux échanges (plus ou moins légaux)nombre mensuel de de fichiers volumineux (films, albums audio, livres). Si Il existe bien entendu despages vues sur un applications pour les mobiles permettant le partage de fichier, la majeureappareil mobile a été partie des 12% du trafic data qu’il génère sont dû à un usage détourné desmultiplié par 6, pour forfaits data. En effet, certains utilisateurs pour contourner la réglementation17atteindre en 2010 85% (Hadopi 2 ou Digital Economic Act), en particulier sur le P2P, souscrivent undes visites16. abonnement data mobile, récupèrent la carte SIM qu’ils utilisent ainsi sur leur PC via un adaptateur. Cette pratique a un impact fort sur la consommation de la bande passante puisque l’opérateur O2 estimait que cette minorité, 0.1% des abonnés, consommaient 36% de sa bande passante en 2010. Le gaming et la Voix sur IP sont des usages en émergence. La VoIP est encore souvent bloquée par les opérateurs, et pour cause ! Pour conclure, quelques mots sur le M2M. Il n’est pas encore rentré dans le giron de l’individu et trouve son utilité dans des applications industrielles (Smart metering, traçablité, surveillance de process). Gageons que l’avènement de l’Internet des objets changera la donne dans les prochaines années. Evolution du trafic data mobile par usage en Répartition du traffic data par usage en 201219 TeraOctet par mois18 Gaming VoIP 1% 10 000 000 1% M2M 8 000 000 4% Partage de fichiers 6 000 000 9% 4 000 000 streaming Web Video browsing 2 000 000 59% 26% 0 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 streaming Video Web browsing Partage de fichiers VoIP Gaming M2M 14, 15 et 16 - Source : « 10 mobiles trends », KPCB 2011. 17 - Source: The Guardian, « Why file-sharing has killed unlimited mobile data contracts”, 11/06/2010 18 et 19 - Source : VNI, CISCO, 2012. Infographie : EuraTechnologies 2011
  5. 5. 5 Et mon réseau??? La généralisation des forfaits Data « illimités » a certainement été le coup d’envoi à cette explosion dutrafic sur les réseaux des opérateurs. Cette « non limitation », conjuguée à l’évolution rapide des terminauxmobiles (puissance et diversité) et au développement d’usages contraignant pour les réseaux desopérateurs les ont amenés à revoir leurs positions. Si 38.5%20 des opérateurs ont une offre « illimitée »seulement 13.5%20 le sont réellement ! En effet, ces offres comportent des restrictions, de volume, de débitou d’accès à certains ports ou services (VoIP,par exemple). Evolution21 des débits en kbps Reste que ces restrictions ne sont qu’un 8000pis-aller et pour répondre à l’appétence desmobinautes, les opérateurs se lancent dans 7000une course aux débits. S’il a fallu unedécennie pour passer d’une génération à 6000une autre (de la 2G à la 3g, puis de la 3G auLTE) le rythme semble s’accélérer : alors que 5000le LTE (3.9G, la 4G correspondant au LTEAdvanced) en est encore au stade du 4000déploiement, la 5G fait déjà parler d’elle ! De façon plus pragmatique, pour optimiser 3000les investissements déjà réalisés, les 2000opérateurs souhaitent utiliserconcomitamment la 2G, la 2.5G, la 3G, le 1000WiFi, le WiMax, le Femtocell aux nouvellesgénérations : objectif, adapter le réseau au 0besoin réel du service demandé par le client 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015tout en améliorant le taux de couverture et laqualité de service. Mondial Allemagne Chine Le déploiement de l’IMS (IP multimedia Corée France ItalieSystem) ou de son concurrent l’UMA Japon UK USA(Unlicensed Mobile Access) pourrait à termeêtre la solution à l’avènement du World WideWireless Web! Carte de déploiement des réseaux LTE (3.9G) The Global mobile Suppliers Association 20 - Source: “Allot MobileTrends , Charging Report”, Allot communications, Q3 2011. 21 - Source: VNI, CISCO, 2011. Infographie : EuraTechnologies 2012.

×