Franco Allemagne Eva

354 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
354
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Franco Allemagne Eva

  1. 1. La Guerre Franco-Allemagne 1870-1871<br />Le Dormeur du Val par Arthur Rimbaud<br />“La Dernière Classe” par Alphonse Daudet<br />Evangeline<br />
  2. 2. La Dormeur du ValArthur Rimbaud<br />
  3. 3. C'est un trou de verdure où chante une rivière<br />Accrochant follement aux herbes des haillons<br />
  4. 4. D'argent; où le soleil, de la montagne fière,<br />Luit; c'est un petit val qui mousse de rayons.<br />
  5. 5. Un soldat jeune,<br />
  6. 6. bouche ouverte, tête nue,<br />
  7. 7. Et la nuque baignant dans le frais cresson blue<br />Dort; is est étendu dans l'herbe, sous la nue,<br />Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.<br />
  8. 8. Les pieds dans les glaïeuls, il dort,<br />
  9. 9. souriant comme<br />Sourirait un enfant malade, il fait un somme:<br />
  10. 10. Nature, berce-le chaudement: il a froid.<br />
  11. 11. Les parfums ne font pas frissonner sa narine;<br />
  12. 12. Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrineTranquille.<br />
  13. 13. Il a deux trous rouges au côté droit.<br />
  14. 14. Ce poème est situé dans le guerre Franco-Allemagne<br />1870-1871<br />
  15. 15. À mon avi, je pense que ce poème est si puissant parce qu’il décris le tragédie de guerre est la tristesse de mort.<br />
  16. 16. La Dernière Classe<br />Par Alphonse Daudet<br />
  17. 17. Tout à coup l'horloge de l'église sonna midi, puis l'Angelus. Au même moment, les trompettes des Prussiens qui revenaient de l'exercice éclatèrent sous nos fenêtres...<br />
  18. 18. M. Hamel se leva, tout pâle, dans sa chaire. Jamais il ne m'avait paru si grand.<br />«Mes amis, dit-il, mes amis, je... je... »<br />Mais quelque chose l'étouffait. Il ne pouvait pas achever sa phrase.<br />
  19. 19. Alors il se tourna vers le tableau, prit un morceau de craie, et, en appuyant de toutes ses forces, il écrivit aussi gros qu'il put:<br />
  20. 20. «VIVE LA FRANCE!»<br />

×