Ville emiettee charmes

1 572 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 572
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
618
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ville emiettee charmes

  1. 1. La Ville émiettée Eric Charmes
  2. 2. Desjardins, 2007
  3. 3. Population moyenne des communes « périurbaines » 820 habitants (en 1999)
  4. 4. Fragmentation institutionnelleType d’espace Nombre de Population Densité communes totale (hab./km²)Pôles urbains 3 100 35 708 000 811Couronnes périurbaines et 14 930 12 257 000 69espaces multipolarisésRural 18 535 10 553 000 33Total 36,565 58,158,000 108 Population moyenne des communes « périurbaines » 820 habitants (en 1999)
  5. 5. Type d’espace Croissance du Croissance de la Pop Nb de totale (1990-99) communes (1990-99)Pôles urbains + 10% (+ 306) +4%Couronnes périurbaines + 43 % (+ 4527) + 33 %et espaces multipolarisésA dominante rurale - 21 % (- 4847) - 21 %Total ~ 0 % (+ 14) +3%
  6. 6. Aujourd’hui ?Type d’espace Nombre de Population totale communesPôles urbains 3 500 38 000 000Couronnes périurbaines et 20 000 (+33 %) 16 000 000espaces multipolarisésRural 13 000 10 000 000Total 36,565 64,000,000
  7. 7. Fragmentation paysagère
  8. 8. Fragmentation socialeSource : IAU Ile-de-France
  9. 9. Là où on ne construit plus : les premièrescouronnes périurbaines=> Du développement du village à la défense de son paysage=> le syndrome du « dernier arrivé »
  10. 10. Des clubs résidentiels• Dans le lotissement fermé, une exclusion soulignée symboliquement par les barrières• Des dispositifs d’exclusion aussi présents dans certaines communes, même si moins visibles : => malthusianisme foncier => taille minimale de parcelles => refus du logement social, etc.• La carte scolaire : un outil de privatisation de l’école via l’importance de la fréquentation
  11. 11. De la communauté au club Le bien est premier La communauté est (sphère marchande) première (sphère politique) Usage commun Biens privés Biens communs problématiqueUsage commun peu Biens clubs Bien publics problématique
  12. 12. Clubbisation et périurbanisation• Un système résidentiel qui se rapproche du modèle de Tiebout…• Une offre très vaste de clubs résidentiels, choisis comme tels• La valeur de ces clubs dépend particulièrement des qualités de leurs membres
  13. 13. La « clubbisation » : un concept socio-politiqueDes périurbains qui s’éloignent de la figure des « aventuriers du quotidien »= > de la sphère politique à la sphère économique=> Du lieu de vie comme lieu de destins partagés au lieu de vie comme lieu d’intérêts partagés

×