Club 20 organisation

227 vues

Publié le

Programme d'actions pour Club 20, think tank de l'agglomération grenobloise (05/02/16).

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
227
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Club 20 organisation

  1. 1. Projet d’actions dans le cadre de l’organisation sur l’agglomération grenobloise Denis Bonzy Février 2016 Organisation Club 20 Agglomération grenobloise
  2. 2. Sommaire 1. Les constats 2. Les objectifs 3. Actions avec timing 4. Conclusion Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  3. 3. Constat : sur le plan national, rarement la désaffection vis-à-vis des partis politiques traditionnels n’a été aussi grande. Et ce au moment même où des défis majeurs sont incontournables tant des crises sont profondes et leurs règlements sérieux durables toujours repoussés. Sur le plan local, rarement le partage des pouvoirs entre les vieilles formations politiques n’a été aussi grand. Les Verts gèrent Grenoble. Le PS gère la Métro. Les Républicains gèrent le Département et la Région. Dans cette «cohabitation territoriale» nouvelle, ces partis ont un défi principal : comment gérer leurs différences ? Soit ils sont d’accord et l’opinion y voit la preuve du «tous les mêmes». Soit ils expriment des divergences profondes et l’opinion considère que les «polémiques paralysent». Par ces deux facteurs, 2020 s’annonce comme une étape nouvelle dans la crise locale de ces partis politiques. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016 1. Les constats
  4. 4. 1. Les constats • Ce contexte doit favoriser l’émergence d’une nouvelle offre en 2020. A cette fin, il faut tirer les leçons de l’expérience et se méfier des «faux amis». • Les «faux amis», ce sont des considérations établies dont l’expression ne correspond plus aux réalités modernes. 7 faux amis sont à reconsidérer : • 1) «Le candidat fera la différence» : faux. La différence est d’abord une affaire de logistique de campagne et de moyens financiers. Depuis près de 10 ans, les résultats électoraux sont, presque au pourcentage près, la photographie de la réalité des dépenses électorales des candidats en présence. Une réalité souvent très différente des comptes officiels dont la contribution des collaborateurs des collectivités publiques locales toujours cachée dans les comptes officiels. • 2) «La différence se fait pendant la campagne électorale» : faux. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  5. 5. 1. Les constats • Sous – entendu : «il ne faut pas débuter trop tôt car l’action dans le temps lasse l’opinion». Faux. L’opinion ne vote pas pour des candidats qu’elle ne connait pas. Donc il faut d’abord gagner l’étape de la notoriété. Pendant la campagne électorale active, gagner en notoriété est très difficile. Les concurrents sont alors nombreux. Les messages s’égalisent voire se neutralisent. Les tendances de la campagne sont inscrites dans les rapports de forces à 12 mois du vote. C’est donc une exigence d’actions dans le temps encore plus forte pour les candidats qui ne peuvent pas compter sur le socle d’une formation politique. • 3) «L’opinion aime les campagnes économes car elle y voit l’annonce d’une gestion rigoureuse» : faux. L’opinion aime voter pour le gagnant. L’affichage de la puissance est pour elle l’expression d’une capacité à gagner. Par conséquent, il faut afficher tôt la «puissance» : permanence, moyens de campagne … Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  6. 6. 1. Les constats • 4) «La presse accordera une faveur aux nouveaux à faire découvrir» : faux. La presse locale vit d’abord sous le régime des relations humaines. Politiciens classiques et journalistes se connaissent bien. Ils se croisent de façon quasi-quotidienne. Cette réalité fait naître des «complicités» naturelles. Ils échangent des informations. Sauf exceptions rarissimes, ces liens dans le temps vont avantager les candidats classiques. • 5) «Pour des élections locales, seule la presse locale compte» : faux. Un article dans la presse nationale va légitimer une démarche, conforter la presse locale dans le sentiment qu’un «événement exceptionnel se prépare puisque la presse nationale s’y intéresse». La caisse de résonance d’un article dans la presse nationale est donc considérable. • 6) «Les réseaux sociaux permettent de remplacer la presse traditionnelle» : faux. Les réseaux sociaux confortent mais n’élargissent Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  7. 7. 1. Les constats • que peu. Ils confortent les favorables ou les défavorables mais touchent peu les indécis. Par conséquent, la presse traditionnelle reste un support prioritaire. • 7) «La qualité du programme sera décisive» : faux. Le programme doit exister car son absence serait une faiblesse. Mais, sauf erreur technique majeure dans une contribution, il comptera peu. Ce qui compte c’est de scénariser le changement. Le faire vivre avant qu’il ne se produise. C’est cette capacité de séduction qui fait la différence sur des bases affinitaires. Se retrouver dans le casting des candidats, dans leurs vies comme dans leurs apparences. L’apparence, c’est le «programme» en version accélérée. Le voir sans le lire. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  8. 8. 3. Les actions avec le timing • Action 01 : les finances : 3 actions concrètes sont proposées : • 1a) il vaut mieux collecter des petites contributions mensualisées que d’attendre une grosse contribution en un bloc. Par conséquent, chaque mois des routages à fin de collectes de contributions doivent être opérés. Les expériences étrangères montrent que 3 routages en une semaine sont plus efficaces qu’un routage par semaine sur 3 semaines. Il faut rester dans le «périmètre immédiat d’intérêts» des cibles, • 1b) chaque action doit comprendre un volet financier de collectes, • 1c) ce volet financier doit être traité publiquement en totale rupture avec l’hypocrisie habituelle en France en la matière. • Désignation du responsable : avril 2016. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  9. 9. 3. Les actions avec le timing • Action 02 : les actions rapides : faire vivre le «printemps républicain» : • 2a) engager des opérations sur le terrain dans l’agglomération grenobloise dès le printemps 2016. C’est une belle saison pour faire naître une action, • 2b) logique de visites thématiques : rencontres avec les personnes concernées par un thème + distribution de tracts dans la géographie de proximité + présentation des propositions liées à ce thème et / ou à cette géographie, • 2c) actions concrètes qui vont permettre d’alimenter l’exposition médiatique. • Désignation du responsable : avril 2016. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  10. 10. 3. Les actions avec le timing • Action 03 : l’ouverture d’une permanence avec la mutualisation des moyens : • 3a) au + tard en septembre 2016, une permanence doit être ouverte dans l’agglo avec des caractéristiques techniques simples : accessibilité, sécurité …Le financement doit être assuré par des contributions mensualisées de 10 donateurs. • 3b) cette permanence doit être le lieu de rencontres de bénévoles qui vont mettre en forme une vraie mutualisation des moyens en vue de constituer une équipe de campagne efficace : fichiers, photothèques …, • 3c) il vaut mieux prendre le risque d’une fuite d’infos dans l’organisation des moyens matériels que celui de la fragilité par la solitude des organisations. • Désignation du responsable : avril 2016. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  11. 11. 3. Les actions avec le timing • Action 04 : les relations avec la presse locale : • 4a) désignation d’un ou d’une responsable des contacts avec la presse locale qui doit inscrire ses contacts dans une logique de régularité rapprochée, • 4b) cette logique est un travail qui demande un très grand professionnalisme visant à créer un réel rapport de confiance notamment par le sérieux des informations échangées. • Désignation du responsable : avril 2016. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  12. 12. 3. Les actions avec le timing • Action 05 : la presse nationale : • 5a) désignation d’un ou d’une responsable des contacts avec quelques cibles de presse nationale qui doit inscrire ses contacts dans une logique initiale de présentation mettant en relief l’originalité de la démarche locale, • 5b) à la différence de la presse locale, cette opération repose sur deux étapes : se présenter auprès d’un nombre limité de cibles. Puis surtout transmettre des informations par mail pour rester dans le périmètre du «pouvoir d’évocation» pour faire naître un réflexe de contacts lors des reportages sur le local. • Désignation du responsable : avril 2016. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  13. 13. 3. Les actions avec le timing • Action 06 : les réseaux sociaux : • 6a) ce sont des supports nécessaires mais pas suffisants. Ils sont gratuits et sans intermédiaire entre l’émetteur et le récepteur. Il n’y a donc aucune raison de s’en priver, • 6b) l’audience par support de ce type dépend beaucoup de la durée. Il ne faut pas croire qu’un réseau de ce type va susciter un engouement immédiat. Il faut donc inciter nos proches à créer rapidement des supports de ce type. C’est la condition incontournable pour être efficace dans le temps électoral. • Désignation du responsable : avril 2016. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  14. 14. 3. Les actions avec le timing • Action 07 : le règne du storytelling : • 7a) la campagne ne repose pas sur un programme précis de gestion. Le discrédit de la parole politique est tel que le programme fait partie de la panoplie nécessaire mais sans plus. Il ne doit pas être dévoilé trop tôt car les propositions restent une accroche efficace pour obtenir de la couverture médiatique dans les dernières semaines de la campagne, • 7b) la campagne doit reposer sur un «courant central» qui correspond à l’attente de l’opinion à un moment donné. C’est donc à ce jour totalement prématuré de chercher à l’identifier tant l’opinion moderne est volatile, • 7c) en revanche, ce qui est déjà acquis, c’est qu’il faut éclater l’offre avant qu’elle ne se retrouve dans la dernière ligne droite. Eclater l’offre signifie quoi ? Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  15. 15. 3. Les actions avec le timing La fragmentation de la société est telle aujourd’hui qu’elle aspire à retrouver une équipe qui réunit des sensibilités manifestement différentes. Dans l’agglomération grenobloise, des cibles décisives se dégagent rapidement : - Les «abeilles» : ceux pour qui le travail compte et qui aspirent à une offre sérieuse : entrepreneurs, cadres, commerçants, artisans … Ils seront les principaux déçus de l’offre des Verts dont les actions sont perçues comme s’éloignant des réalités de la vie quotidienne de ces cibles, - les «hors jeux» : ceux qui s’estiment en dehors de l’offre politique classique dont les jeunes, - Les «écolos réalistes» : l’écologie est durablement inscrite dans le paysage politique français avec le réchauffement climatique dont les conséquences concrètes seront de plus en plus impactantes. • 7d) Il faut donc assumer la diversité visible mais avec l’unicité organisationnelle. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  16. 16. 3. Les actions avec le timing Cette diversité doit être : - géographique : occuper tôt des territoires différents. L’agglomération constitue un vrai bassin de vie. Occuper des territoires différents avec une désignation rapide de responsables, c’est créer la «curiosité» avec l’impression de puissance par la diversité des géographies. 5 responsables sur 5 territoires différents valent mieux que 5 responsables sur un seul territoire, - visible : il faut une grande diversité qui parle à l’œil : sexes, âges, parcours, expériences, centres d’intérêts … - autonome : surtout ne pas se rapprocher des vieilles formations politiques. Ce rapprochement vampirise l’image de nouveauté. • 7e) Il faut créer le neuf également par la conception décalée de la communication. La réalité du «spectaculaire» novateur dans la forme compte au moins autant que le contenu proprement dit. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  17. 17. 3. Les actions avec le timing Sur ce volet, les leçons de l’expérience de la liste Nous Citoyens sur Grenoble en mars 2014 doivent être tirées : - par sa dimension, l’arbitrage sur une liste sur Grenoble ne doit être effectué qu’en 2018 en fonction de la progression des moyens comme de l’analyse sociologique de cette ville, - une campagne sur Grenoble n’est possible qu’avec une forte logistique de distribution : c’est le préalable incontournable. Cette défaillance en mars 2014 a été très lourde car le réseau alors choisi a très mal couvert la ville. De même, il vaut mieux 20 tracts recto-verso qui répètent le message qu’un seul document de 40 pages, - La logistique doit être rodée bien avant le lancement effectif de la campagne. Sinon tout se bouscule dans l’inexpérience donc l’inefficacité. • 7f) Il faut d’abord faire vivre un courant central du «changement espéré» qui passe probablement par le fait de doubler la droite sur sa … droite sur Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  18. 18. 3. Les actions avec le timing des thèmes comme la sécurité, la gestion économe, la baisse des impôts. Et doubler la gauche sur sa … gauche sur des thèmes tels que la solidarité réelle à destination directe des individus ou le maintien de services publics forts sur des secteurs comme l’enseignement ou la santé. Sur ce volet, il faut s’ouvrir à des séances créatives avec des jeunes intéressés par la communication pour sortir d’actions trop classiques, pas assez imaginatives. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016
  19. 19. 4. Conclusion • 1) Le temps est compté : les équipes municipales s’engagent dans leur troisième année de mandat. Il reste deux ans pour faire fonctionner ces dispositifs. • 2) Les législatives de 2017 doivent être une étape de «rodage» sur ce chemin. Chaque élection menée sérieusement permet de gagner en efficacité et en découverte de nouveaux talents. En dehors du score, température brute à un moment donné, chaque campagne électorale sérieuse renforce dans la durée. • 3) Nous avons déjà les moyens humains utiles pour un tel dispositif global. L’étape qui s’ouvre doit donc être celle de l’accord sur cette stratégie avec la bonne affectation claire des moyens humains. Denis Bonzy – Organisation Club 20 Février 2016

×