Descriptif de la marque :
Suunto est une entreprise Finlandaise fondée en 1936 par Tuomas Vohlonen. Il
est l’inventeur de ...
Suunto et l’environnement :
L’entreprise s’investit pour l’environnement. Elle conçoit et fabrique de
manière responsable ...
Les produits Suunto :
La montre Core de Suunto est aussi
technique qu’élégante. C’est une montre
pour les sportifs qui pra...
Ambit 2 HR Saphir de Suunto est une montre
destinée au running-trail. Elle dispose de
nombreuses fonctions, telles que le ...
minimum de temps pour appréhender la bête avec toutes ses fonctionnalités
et son ergonomie.
Avec mes courses en montagne e...
Heureusement c’est fort rare et il reste bien plus performant que les GPS que
j’ai pu essayer jusqu’alors.
La résistance a...
quasi-quotidienne, j’ai pu me rendre compte que la distance annoncée était
plus un ordre d’idée qu’une information précise...
préférable de ne pas la mettre plutôt que de disposer d’une information non
fiable à ce point.
Concernant l’utilisation en...
Test tiré de : http://www.lepape-info.com/equipement/le-test-de-la-montre-
gps-suunto-ambit-2-sapphire-hr-en-conditions-ex...
Les sportifs qui utilisent Suunto :
Emilie Forsberg : championne
d’Europe et du Monde de
Skyrunning
Greg Hill : skieur alp...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Suunto - Au sommet de l'outdoor

409 vues

Publié le

Présentation de la marque, qui propose des montres d'une qualité exceptionnelle.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
409
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
130
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Suunto - Au sommet de l'outdoor

  1. 1. Descriptif de la marque : Suunto est une entreprise Finlandaise fondée en 1936 par Tuomas Vohlonen. Il est l’inventeur de la boussole à suspension liquide. Le siège social se trouve à Vantaa en Finlande. L’entreprise compte aujourd’hui 400 employés répartis dans le monde entier ; ses produits sont présents dans plus de 100 pays. C’est une filiale d’Amer Sports Corporation, au même titre que ses marques sœurs Salomon, Arc’teryx, Atomic, Wilson, Precor et Mavic. Elle a su se développer grâce à l’innovation. Elle a en effet innover sur le marché des montres de sport, des ordinateurs de plongée et des instruments utilisés par les aventuriers du monde entier. Que ce soit en mer ou en montage, Suunto propose des produits adaptés selon les besoins de chacun. Les produits Suunto sont de très haute qualité fabriqués en Finlande. Ils mettent l’accent sur la simplicité et la fonctionnalité. Suunto a été remarqué par l’esthétique, le confort et l’aspect pratique de sa production, c’est ainsi qu’elle a reçu de nombreuses récompenses au fil des années. Suunto a remporté en 2013 deux titres ; le prix très convoité « Red Dot : Best of the Best 2013 » pour sa montre Ambit2 Saphir ainsi que le men’s running magazine grâce à sa montre Ambit2 S. Cette année, grâce à cette même montre, elle a reçu le runner’s trail-award.
  2. 2. Suunto et l’environnement : L’entreprise s’investit pour l’environnement. Elle conçoit et fabrique de manière responsable ses produits, elle s’engage également en faveur de l’amélioration continue et de la prévention de la pollution. Pour cela, elle choisit des matériaux et des fournisseurs écologiquement durables, elle réduit au maximum ses déchets, elle optimise la chaîne de logistique et économise l’énergie dans toutes les activités. Elle respecte les exigences légales et est certifiées ISO 9001 :2008 et ISO 14001 :2004. Détail des technologies : GPS Track Pod Appareil GPS pour l’enregistrement des données d’itinéraire, de vitesse, de distance parcourue et d’altitude GPS Ant Heart Rate Belt Ceinture qui transmet un relevé précis de la fréquence cardiaque, il apparaît sur la montre.
  3. 3. Les produits Suunto : La montre Core de Suunto est aussi technique qu’élégante. C’est une montre pour les sportifs qui pratiquent des activités outdoor ; que ce soit en montagne, en forêt ou encore dans l’eau. Elle propose plusieurs applications technologiques telles que l’altimètre, le baromètre, la boussole, le profondimètre, l’alarme d’orage et bien d’autres. Conçue pour réveiller l'explorateur qui est en vous. La montre Elementum Terra Rubber All Black de Suunto est un trésor de savoir-faire exclusivement fabriquée en Finlande. Cette montre de haute qualité tient compte d’une inspiration urbaine. Elle associe une fabrication traditionnelle et des technologies numériques de précision. Ensuite, elle compte plusieurs fonctions telles que l’altitude et l’indication des tendances météo, le baromètre ainsi qu’une boussole 3D. Elle résiste parfaitement aux éléments extérieurs grâce à son boîtier inoxydable et son verre en cristal de saphir.
  4. 4. Ambit 2 HR Saphir de Suunto est une montre destinée au running-trail. Elle dispose de nombreuses fonctions, telles que le GPS, les prévisions météorologiques, le cardio fréquence mètre, l’altimètre, l’indicateur de vitesse, et d’autres fonctions dédiées à la course. Son autonomie est de 24 heures, elle se recharge par un câble USB. Des milliers d’applications gratuites (Suunto Apps) pour la montre sont téléchargeables selon les envies de chacun.   Test de la montre gps suunto Ambit 2 saphir : Tout d’abord je craignais d’avoir une montre énorme au poignet et donc un poids à gérer. Il n’en fut rien, le bracelet et la forme de la montre sont parfaitement adaptés à ma morphologie, du coup cette montre est extrêmement confortable et se fait oublier dès les premières minutes. En revanche, pas particulièrement adepte des fonctionnalités en tous genres, je me suis senti mal à l’aise après avoir ouvert la boîte. J’ai découvert une magnifique montre, je n’ai trouvé de documentation (à télécharger comme c’est de plus en plus fréquent), mais surtout je me suis senti perdu devant une interface tout sauf intuitive. Les menus sont clairs et parfaitement lisibles, en revanche s’imaginer enfiler cette montre et laisser sa logique faire le reste pour l’utiliser au plus vite est un leurre. Il faudra bien prévoir d’y passer un
  5. 5. minimum de temps pour appréhender la bête avec toutes ses fonctionnalités et son ergonomie. Avec mes courses en montagne et la vie « rustique » que j’ai dans les courses extrêmes, j’avais opté pour le modèle Saphir, annoncé comme hyper résistant aux chocs. Et malheureusement pour moi j’ai pu en tester la véracité quelques jours seulement après l’avoir acheté. En effet sur un triathlon longue distance, je chute dans un virage à près de 50km/h, me brûle la peau et saigne de l’épaule à la cheville côté gauche, et déchire ma tenue. Mais lorsque, inquiet, je regarde ma montre, celle-ci n’a qu’une éraflure sur la partie caoutchouc du bracelet, pas une rayure sur la vitre comme sur la couronne de la montre, alors que j’ai également la main ensanglantée. Les conditions plus habituelles, d’une vie en montagne et de multiples passages techniques dans les roches, m’auront définitivement convaincu sur la résistance réelle de cette montre. Concernant l’altimètre, primordial pour moi en montagne, il est d’une précision redoutable, on peut jouer quasiment au mètre près avec les cartes, c’est réellement bluffant. Le GPS est presque parfait tant il trouve vite sa position et propose une retranscription précise sur les cartes via Movescount. Par contre, environ une fois toutes les 20 à 25 utilisations, lorsqu’il ne trouve pas les satellites d’emblée (même sur des endroits où il capte habituellement quasi instantanément), on est parti pour plusieurs minutes de recherche qui agacent un peu.
  6. 6. Heureusement c’est fort rare et il reste bien plus performant que les GPS que j’ai pu essayer jusqu’alors. La résistance aux températures largement négatives comme très hautes n’est clairement pas un problème pour cette montre qui ne montre aucun signe de fatigue niveau batterie, ni aucun signe de faiblesse avec de la buée par exemple. La lisibilité est bonne, malgré deux petites lignes au-dessus et en dessous de l’information principale, mais ce qui est réellement intéressant c’est que l’on peut programmer plusieurs écrans que l’on change aisément durant la course. La lisibilité de nuit est excellente, enfin la possibilité de bloquer l’arrêt du chrono est rassurante, surtout dans des conditions de course intenses où les mouvements de main peuvent facilement appuyer sur un bouton étant donné la largeur de la montre. C’est un petit détail pour économiser la batterie, mais l’écran se coupe la nuit jusqu’à ce que l’on bouge la montre et elle se rallume instantanément. Malgré toutes ces qualités, j’ai relevé quelques défauts. Comme je l’évoquais précédemment, la prise en main est vraiment tout sauf naturelle et nécessite clairement beaucoup de temps. Pour tout dire, il existe encore aujourd’hui des fonctionnalités que je n’ai pas pris le temps d’exploiter faute de temps pour en analyser le mode de fonctionnement, après avoir compris que je ne pourrais pas m’en servir instinctivement. La natation en piscine est sympathique mais finalement pas assez précise pour être intéressante. Pour avoir passé plusieurs semaines avec une séance
  7. 7. quasi-quotidienne, j’ai pu me rendre compte que la distance annoncée était plus un ordre d’idée qu’une information précise, car évidemment il ne s’agit pas du GPS qui marque la trace, mais d’un accéléromètre. La natation en eau libre est en revanche plus précise et correspond globalement assez bien à la réalité. L’autonomie de 50 heures est clairement un leurre ! 20 à 22h, c’est vraiment le maximum que l’on puisse tirer de cette montre, en utilisant bien évidemment le paramétrage pour minimiser la consommation. Cependant depuis mon retour du Népal j’ai pu constater sur Movescount une mise à jour du logiciel, et bizarrement de nouveaux paramètres sont apparus concernant la précision du GPS, avec une autonomie à 16, 24 ou 50 heures selon la précision, mais je n’ai pas pu les tester depuis. Plus ennuyant, c’est que dès que la batterie est vide, la montre perd tout le paramétrage et oblige donc à reparamétrer sa montre pour pouvoir s’en servir après recharge, notamment, et c’est incroyable, l’altitude !! Autre problème majeur à mes yeux, lorsque l’on a rempli la mémoire, la montre supprime les exercices les plus anciens. En revanche c’est une perte complète des exercices, sans même garder une synthèse ! La température indiquée est quant à elle totalement fantaisiste et sans enlever sa montre et la poser un bon moment au sol, il peut sans souci y avoir plus de 20°C d’écart entre la réalité et le la température affichée ! Il eut été
  8. 8. préférable de ne pas la mettre plutôt que de disposer d’une information non fiable à ce point. Concernant l’utilisation en triathlon, ce n’est pas encore parfait. A se demander si un triathlète a été consulté au moment de programmer cette montre ! En effet si l’ordre des sports est bien respecté, pour effectuer un changement de sport, il vous faudra appuyer trois secondes sans relâcher sur un bouton pour que la montre comprenne qu’il faille changer de sport, ce qui est juste inconcevable dans un sport où l’on cherche à gagner des secondes sur tous les détails durant une transition. Par ailleurs on passe de la natation au vélo, puis du vélo à la course à pied, sauf que ce qui intéresse les triathlètes en matière d’analyse et qui figure également sur les classements officiels, c’est le temps passé en transition. Pour moi il manque deux options importantes pour que cette montre soit parfaite pour le triathlon. D’abord l’ajout d’un temps de transition entre les épreuves. Et ensuite, soit un appui court via un bouton ou une combinaison, soit la détection automatique du sport, ce qui est tout de même aisé avec un accéléromètre et des vitesses et mouvements totalement différents pour chaque sport. Conclusion Je dirais que cette montre est redoutable et globalement un vrai bonheur, incontestablement la meilleure que j’ai eu le plaisir d’utiliser jusqu’alors, en particulier pour la montagne.
  9. 9. Test tiré de : http://www.lepape-info.com/equipement/le-test-de-la-montre- gps-suunto-ambit-2-sapphire-hr-en-conditions-extremes/    
  10. 10. Les sportifs qui utilisent Suunto : Emilie Forsberg : championne d’Europe et du Monde de Skyrunning Greg Hill : skieur alpiniste détenteur de plusieurs records. En 2010, il réussit l’exploit de skier une distance verticale de 609 600m. William Trubridge : en 2010, il devient le premier à passer la barre des 100m sans assistance.

×