Petite enfance, le choix du Passiv'Haus

614 vues

Publié le

Document présenté lors de l'ICEB café du 3 mars 2014.
http://asso-iceb.org

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
614
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
202
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Qualité de l’air: forte occupation donc fort renouvellement, filtre, débit 26/30m3 par personne contre 18 pour la rsd.

    Confort: pas de paroi froide, pas de vitre froide, pas de courant d’air froid

    Cout exploitation d’une crêche: assez gourmand car température élevée, fort débit… Cout global, la mairie y gagne à long terme!

    Pensez GLOBAL!! (triple vitrage = confort = temp consigne + faible).
  • Qualité de l’air: forte occupation donc fort renouvellement, filtre, débit 26/30m3 par personne contre 18 pour la rsd.

    Confort: pas de paroi froide, pas de vitre froide, pas de courant d’air froid

    Cout exploitation d’une crêche: assez gourmand car température élevée, fort débit… Cout global, la mairie y gagne à long terme!

    Pensez GLOBAL!! (triple vitrage = confort = temp consigne + faible).
  • Qualité de l’air: forte occupation donc fort renouvellement, filtre, débit 26/30m3 par personne contre 18 pour la rsd.

    Confort: pas de paroi froide, pas de vitre froide, pas de courant d’air froid

    Cout exploitation d’une crêche: assez gourmand car température élevée, fort débit… Cout global, la mairie y gagne à long terme!

    Pensez GLOBAL!! (triple vitrage = confort = temp consigne + faible).
  • Et en simple-flux, augmentation du besoin de 13 à 55 kwh/m².an!
  • 20% des déper pont thermique bas
  • 20% des déper pont thermique bas
  • Petite enfance, le choix du Passiv'Haus

    1. 1. Petite enfance, le choix du Passiv’Haus Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique 1
    2. 2. Le choix du Passiv’Haus 2 Une certification en phase avec les enjeux et besoins d’une structure d’accueil de la petite enfance: Qualité de l’air élevée Confort optimal Coûts d’exploitation maîtrisés Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    3. 3. Conception bioclimatique Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique 3
    4. 4. Système constructif de l’enveloppe 4 Adéquation entre la conception et le savoir-faire local: - Structure préfabriquée en bois remplissage paille. Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    5. 5. Système constructif de l’enveloppe 5 Adéquation entre la conception et le savoir-faire local: - Structure préfabriquée en bois remplissage paille. Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    6. 6. Système constructif des fondations 6 Adéquation entre la conception et le savoir-faire local: - Conception: radier sur billes de verre cellulaire (Technpor) Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    7. 7. Système constructif des fondations – pont thermique périphérique Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique 7
    8. 8. Système constructif – traitement du pont thermique périphérique 8 Sans traitement particulier, augmentation du besoin de chaleur de 13 à 22 kwh/m².an! Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    9. 9. Système constructif de la dalle 9 Adéquation entre la conception et le savoir-faire local: - Réalisation: Système entrevous polystyrènes sur vide sanitaire. Crédit: www.rector.com Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    10. 10. Système constructif de la dalle 10 Adéquation entre la conception et le savoir-faire local: - Réalisation: Système entrevous polystyrènes sur vide sanitaire. Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    11. 11. Choix des systèmes techniques 11 Performance du système de production ECS, quel système, quelle énergie? Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    12. 12. Choix des systèmes techniques 12 Performance du système de production ECS, quelle énergie? Utilisations espacées dans le temps, nombreux points de puisage = priorité à la diminution des longueurs de distribution! Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    13. 13. La mise en oeuvre - ventilation Gaines « sales » lors de la mise en route. Risque de condensation sur les gaines. 13 Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    14. 14. Santé et bilan global: le choix des matériaux 14 VS Murs Bois/paille Mur béton+polyuréthane Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    15. 15. Santé et bilan global: le choix des matériaux 15 VS Murs Bois/paille Mur béton+polyuréthane Gain en énergie grise de l’équivalent de 35 ans de chauffage du bâtiment! Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique
    16. 16. Santé et bilan global: le choix des matériaux Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique 16
    17. 17. Santé et bilan global: le choix des matériaux - Emploi d’un nombre limité de matériaux simples mais qualitatifs - Haut niveau de préfabrication limitant les aléas techniques et calendaires - Le niveau de performance passif autorise des systèmes de chauffage moins coûteux - La ventilation permet d’obtenir une très bonne qualité d’air intérieur - Le triple vitrage permet aux usagers un confortable proche des fenêtres Corentin Desmichelle, architecte D.P.L.G. . AI Environnement BET thermique 17
    18. 18. Antoine Boulla : 09 82 38 92 06 aboulla@ai-environnement.fr Corentin Desmichelle : 06 61 16 95 90 c.desmichelle@archis.net

    ×