DE LA RADIOFREQUENCE 
À LA CRYOABLATION, 
EXPERIENCE MESSINE 
STRASBOURG 
29 Novembre 
2014 
Marie-Cécile PEROZ 
Infirmièr...
• Désorganisation complète de l’activité 
électrique des oreillettes 
• Au plan mécanique, perte de la systole 
auriculair...
Trois déterminants majeurs: 
1. Substrat 
Dilatation OG (notion de masse 
critique) 
Remaniement structurel (fibrose) 
Tro...
Le trouble du rythme cardiaque soutenu le plus fréquent 
- 15% des plus de 70 ans! 
- 3.3 millions de personnes aux US et ...
• tamponnade cardiaque (incidence de 1 à 2,2%), 
• sténose des veines pulmonaires (incidence de 1 à 10%), 
• lésions du ne...
L'ablation par cathéter: pas une thérapie de première intention. 
L'indication principale : une fibrillation auriculaire s...
Ø Les veines pulmonaires 
Zones :à la jonction des 4 veines pulmonaires et de l’OG (tissu veineux 
supposé sans activité ...
L’expérience du CHR de Metz , utilisation de deux techniques: 
q RADIOFREQUENCE: EnSite NavX™St JUDE MEDICAL 
q CRYOABLA...
Ø Patient à jeun, décubitus dorsal strict 
Ø Sous anesthésie générale 
Ø Intubé, ventilé 
Ø Sonde thermique oesophagie...
ü Elle se fait sous ETO 
ü Par ponction Veine Fémorale 
ü Introducteur 6F 
ü Echanger Intro 6F pour gaine 
transseptal...
ENSITE NAVX VELOCITY 
Ø Plate-forme permettant de 
visualiser en temps réel la 
position et le déplacement des 
cathéters...
Ø Création automatique d’un 
nuage de points très dense 
par balayage des parois 
cardiaques avec le cathéter 
(sonde d’a...
Ø Permet l’intégration et la 
fusion avec l’image Scanner 
des cavités cardiaques 
Ø La fusion permet la 
visualisation ...
Ø Acquisition des données avec 
des cathéters standards, point à 
point 
Ø Les données sont représentées 
par des couleu...
Le matériel pour une procédure par RADIOFRÉQUENCE 
Procédure 
d’électrophysiologie 
Diagnostic 
• Cathéter diagnostique 
(...
• Acquisition de la géométrie de l’oreillette gauche 
en mobilisant les cathéters 
• Reconstitution de l’oreillette gauche...
Ø Ablation de l’isthme 
cavotricuspidien droit si 
antécédent de flutter 
auriculaire. 
Ø Pour les FA persistantes = 
dé...
Ø Cathéter d’ablation avec 
mesure de contact: TactiCath ™ 
Quartz, sonde d’ablation 
irriguée, nouvelle technologie, 
av...
Ø Cathéter SMART TOUH 
Ø La société J&J BIOSENS 
WEBSTER propose un autre 
système de cartographie appelé 
CARTO 3 
Ø L...
CRYO=HYPOTHERMIE RF=HYPERTHERMIE
Ø À la pointe du cryocathéter se 
trouve un ballonnet rempli d’un gaz 
réfrigérant: le Protoxyde 
d’azote(N2O) 
Ø Refroi...
Arctic Front Advanced 
catheter 
( + FlexCath + Achieve) 
Câble ombilical 
électrique 
Boitier de 
connexion 
Câble ombili...
Reconstitution de l’oreillette 
gauche en 3D à partir du scanner 
réalisé en externe avant 
l’hospitalisation pour vérifie...
Ø Le cryoballon est positionné dans 
la veine en utilisant le cathéter 
Achieve comme fil guide. Une fois 
en bonne posit...
EN CONCLUSION… 
Quelques chiffres du bilan d’activité fait pour après 2 ans de 
procédures de septembre 2012 à septembre 2...
Actualités dans la FA
Actualités dans la FA
Actualités dans la FA
Actualités dans la FA
Actualités dans la FA
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Actualités dans la FA

535 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
535
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
316
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Actualités dans la FA

  1. 1. DE LA RADIOFREQUENCE À LA CRYOABLATION, EXPERIENCE MESSINE STRASBOURG 29 Novembre 2014 Marie-Cécile PEROZ Infirmière de Cardiologie Interventionnelle C H R de MERCY
  2. 2. • Désorganisation complète de l’activité électrique des oreillettes • Au plan mécanique, perte de la systole auriculaire • Au plan hémodynamique, baisse du débit cardiaque de base et à l’effort (30%) • Activité atriale rapide (>350bpm), désordonnée, provenant de foyers multiples. Pas d’onde P visible (ondes F) Conduction AV irrégulière Ligne isoélectrique vibrée
  3. 3. Trois déterminants majeurs: 1. Substrat Dilatation OG (notion de masse critique) Remaniement structurel (fibrose) Troubles conductifs intra et inter-auriculaire Période réfractaire atriale courte 2. Trigger Foyer initiateur (veines pulmonaires) 3. Environnement autonomique
  4. 4. Le trouble du rythme cardiaque soutenu le plus fréquent - 15% des plus de 70 ans! - 3.3 millions de personnes aux US et 4.5 millions en Europe ont une FA paroxystique ou persistante TSV, non létale, mais qui augmente le risque de: - morbidité: AVC (x5 par rapport à la pop. normale), insuffisance cardiaque, réduit la contractilité auriculaire, diminue le flux sanguin coronaire, dilatation de l'oreillette, formation de thrombus auriculaire - mortalité: risque 2x > aux patients ayant un RS normal
  5. 5. • tamponnade cardiaque (incidence de 1 à 2,2%), • sténose des veines pulmonaires (incidence de 1 à 10%), • lésions du nerf phrénique (incidence < 0,5%, avec récupération totale ou partielle dans la majorité), • lésions oesophagiennes, fistule atrio-oesophagienne (incidence de 0,03 à 1%, létalité de 71 à 83%), • lésions périoesophagiennes, • événements thrombo-emboliques (incidence de 1,2%), • complications vasculaires, • occlusion coronarienne aiguë (rare), • embolie gazeuse du cathéter et de la gaine, • piégeage du cathéter dans la valve mitrale, • tachyarythmies, • exposition aux radiations, • traumatisme de la valve mitrale.
  6. 6. L'ablation par cathéter: pas une thérapie de première intention. L'indication principale : une fibrillation auriculaire symptomatique, paroxystique ou persistante réfractaire à au moins un antiarythmique de classe 1 ou classe 3 ou l'incapacité du patient à tolérer ces médicaments. Autre indication : pour les patients dont FA rapide induit une cardiomyopathie ou insuffisance cardiaque, une diminution de FE, ou les deux. La décision est individualisée: risques de complications, avantages éventuels, et probabilité de succès. Une contre-indication absolue: le thrombus auriculaire gauche.
  7. 7. Ø Les veines pulmonaires Zones :à la jonction des 4 veines pulmonaires et de l’OG (tissu veineux supposé sans activité électrique) Ces petites veines sont parfois le siège de quelques fibres de muscle cardiaque. Ces fibres sont anormales, entourées de tissu veineux, et connectées au tissu de l’oreillette gauche. Les démarrages de la FA viennent pour 95 % des cas de ces veines. (zones le plus fréquemment en cause dans la FA mises en évidence par l’équipe du CHU de Bordeaux à la fin des années 90) Ø Le reste des oreillettes Au fil du temps et avec la répétition des crises de fibrillation, certaines zones des oreillettes s’altèrent et deviennent elles-mêmes des sources de FA. Dans certains cas, ces zones nécessitent un traitement supplémentaire à celui des veines pulmonaires.
  8. 8. L’expérience du CHR de Metz , utilisation de deux techniques: q RADIOFREQUENCE: EnSite NavX™St JUDE MEDICAL q CRYOABLATION: Arctic Front Advance MEDTRONIC
  9. 9. Ø Patient à jeun, décubitus dorsal strict Ø Sous anesthésie générale Ø Intubé, ventilé Ø Sonde thermique oesophagienne radio opaque Ø Pression artérielle invasive par artère radiale Ø 1 voie veineuse périphérique (2ème abord veineux central fémoral) Ø ETO : absence de thrombus, présence d’un FOP, anatomie de l’OG, des 4 VP et de l’auricule, épanchement péricardique, fonction VG Ø Ponctions veineuses fémorales droites Ø Cathétérisme Transseptal
  10. 10. ü Elle se fait sous ETO ü Par ponction Veine Fémorale ü Introducteur 6F ü Echanger Intro 6F pour gaine transseptale 8F 63cm sur guide long ü Introduire l’aiguille dans gaine ü Confirmer la bonne position en ETO et en scopie de face et en OAG ü Confirmer la sensation tactile de contact septal ü Pousser l’unité au complet (gaine +aiguille) ü Pousser l’aiguille seule. L’aiguille passe dans l’OG d’un coup: le tenting disparait ü Pousser la Gaine. ü Irriguer la gaine 180ml/h par Nacl Hépariné
  11. 11. ENSITE NAVX VELOCITY Ø Plate-forme permettant de visualiser en temps réel la position et le déplacement des cathéters dans les cavités cardiaques. Ø La cartographie peut être réalisée par plusieurs électrodes simultanément Ø Triangulation des cathéters à partir de 3 paires de patchs cutanés émettant un courant électrique continu de 5,6 KHz Ø Les variations d’impédance enregistrées permettent alors de localiser l’électrode en 3D
  12. 12. Ø Création automatique d’un nuage de points très dense par balayage des parois cardiaques avec le cathéter (sonde d’ablation ou cathéter diagnostique multi-électrode) Ø La surface est dessinée à partir des points les plus distaux Ø Chaque électrode est localisée 93 fois par seconde Ø Visualisation simultanée de 12 sondes et 64 électrodes possible
  13. 13. Ø Permet l’intégration et la fusion avec l’image Scanner des cavités cardiaques Ø La fusion permet la visualisation des cathéters dans l’image scanner, les cartes diagnostiques sont réalisées sur sa surface. Ø Fusion dynamique qui permet d’ajuster la représentation NavX au scanner.
  14. 14. Ø Acquisition des données avec des cathéters standards, point à point Ø Les données sont représentées par des couleurs sur la géométrie Ø Possible acquisition sur plusieurs électrodes simultanément Ø Permet de visualiser la carte d’activation, la carte de voltage, les potentiels fragmentés, mise en évidence des zones cicatricielles…
  15. 15. Le matériel pour une procédure par RADIOFRÉQUENCE Procédure d’électrophysiologie Diagnostic • Cathéter diagnostique (sinus coronaire) • Cathéter spirale Accès • Introducteurs • Gaines • Aiguilles Thérapie • Cathéter d’ablation irrigué 4mm Technologies Equipement Médical • Système d’ablation • Baie d’électrophysiologie • Système de cartographie • Système de robotique
  16. 16. • Acquisition de la géométrie de l’oreillette gauche en mobilisant les cathéters • Reconstitution de l’oreillette gauche en 3D à partir du scanner • Repérage de l’activité électrique par introduction de la spirale dans chaque veine tour à tour Isolation électrique des veines pulmonaires par tirs de Radiofréquence à l’aide d’un cathéter irrigué point par point. Puissance : Paroi antérieure oreillette : 30 W Paroi postérieure, toit : 25 W (prévention de la fistule oesophagienne) Irrigation par la pompe COOLPOINT : 2 ml/min hors ablation, 12ml/min pendant un tir. Température max 43 degrés
  17. 17. Ø Ablation de l’isthme cavotricuspidien droit si antécédent de flutter auriculaire. Ø Pour les FA persistantes = défragmentation, ablation des potentiels fragmentés (CFAE), ligne du toit, ligne sur isthme mitral. Ø Si le patient est toujours en FA en fin de procédure, effectuer une cardioversion électrique par Defibrillateur externe.
  18. 18. Ø Cathéter d’ablation avec mesure de contact: TactiCath ™ Quartz, sonde d’ablation irriguée, nouvelle technologie, avec fibre optique Ø Permet une mesure objective de la force que le cathéter applique à la paroi du coeur Ø Crée des lésions plus efficaces Ø Permet de surveiller la pression exercée à la pointe du cathéter sur l'endocarde, avec indication de la direction par un vecteur, un grammage
  19. 19. Ø Cathéter SMART TOUH Ø La société J&J BIOSENS WEBSTER propose un autre système de cartographie appelé CARTO 3 Ø Localisation magnétique, par 3 émetteurs de champ magnétique de basse densité Ø Concept de la navigation par GPS Ø Permet cartographies anatomiques et électriques Ø Cathéter d’ablation irrigué nouvelle génération SMART TOUCH, cathéter de contact avec capteur de force
  20. 20. CRYO=HYPOTHERMIE RF=HYPERTHERMIE
  21. 21. Ø À la pointe du cryocathéter se trouve un ballonnet rempli d’un gaz réfrigérant: le Protoxyde d’azote(N2O) Ø Refroidissement obtenu par vaporisation de N2O liquide jusqu’à-80°max Ø Hypothermie de 32°à 0° Ø Glace intracellulaire <0° Ø Le réfrigérant se propage et enlève toute chaleur au tissu cardiaque. Le tissu cardiaque est sclérosé et perd sa conductivité électrique au contact avec le ballonnet. Ø 4 minutes sont requises pour chaque veine pulmonaire. Ø parvenir à l’isolation électrique complète de toutes les veines pulmonaires.
  22. 22. Arctic Front Advanced catheter ( + FlexCath + Achieve) Câble ombilical électrique Boitier de connexion Câble ombilical coaxial Stérile Non-Stérile Console #106E2 N2O liquide Tube d’évacuation
  23. 23. Reconstitution de l’oreillette gauche en 3D à partir du scanner réalisé en externe avant l’hospitalisation pour vérifier: 1. L’absence de contre indication anatomique à la cryoablation 2. Le diamètre des veines pulmonaires pour le choix de la taille du ballon. La gaine Flexcath Advance (15F) est introduite dans l’OG à la place de la gaine du transseptal en changeant sur un guide laissé dans la VPSG, puis purgée et irriguée après avoir retiré doucement le dilatateur et le guide.
  24. 24. Ø Le cryoballon est positionné dans la veine en utilisant le cathéter Achieve comme fil guide. Une fois en bonne position il est gonflé puis une angiographie est réalisée pour vérifier la bonne occlusion de la veine. En cas de fuites, le ballon est dégonflé et repositionné jusqu’à obtention d’une bonne occlusion. Ø La cryoablation est lancée à partir de la console par l’ingénieur Medtronic (support technique). La température diminue jusqu’à -60 degrés. Ø Une à deux applications de 4 minutes par veine sont réalisées, jusqu’à isolation électrique de la veine. Ø La même manoeuvre est réalisée pour chaque veine.
  25. 25. EN CONCLUSION… Quelques chiffres du bilan d’activité fait pour après 2 ans de procédures de septembre 2012 à septembre 2014… DUREE MOYENNE RF = 183 MIN CRYO = 121 MIN DUREE DE RF 56 MIN DUREE DE CRYO 18 MIN TEMPS DE SCOPIE RF = 18 MIN CRYO = 32 MIN NOMBRE DE PROCEDURES AVEC CEE 23

×