NATHALIE JAMMOT, IADE, HYPNO-PRATICIENNE
CLINIQUE ALLERAY LABROUSTE - PARIS
Évolution de la gestion de la
douleur, de la s...
La lutte
contre la douleur inscrite
dans la loi
Législation
« … toute personne a le droit de recevoir des soins
visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en
toute ...
Législation
 Le décret précise que tout IDE
- évalue la douleur dans le cadre de son rôle propre
- est habilité à entrepr...
La notion de douleur...
Une définition...
« La douleur est une expérience
sensorielle et émotionnelle
désagréable associée à une lésion
tissulaire réelle ou potenti...
Douleur et émotions :
des liens étroits
Manifestations physiologiques
 stimulation du système nerveux sympathique
- tachycardie
- augmentation de la PA
- vasocon...
Modifications du vécu douloureux
 Diminution du seuil de perception de la douleur
 Augmentation de la douleur ressentie
...
Les moyens pharmacologiques
+/- prémédication
+/- crème EMLA
toujours anesthésie locale du site de ponction
Sédation par inhalation : MEOPA
Caractéristiques et indications
 Mélange équimolaire O2- N2O
 Anxiolytique
 Analgésique
Sédation par inhalation : MEOPA
Caractéristiques et indications
 Prescription médicale
 Formation spécifique des
médicau...
MEOPA et contre indications
 Hypertension intra crânienne
 Pneumothorax non drainé
 Emphysème pulmonaire
 Accidents de...
MEOPA et effets indésirables
 Rares < à 5 % et mineurs
 Rapidement réversible à l’arrêt du MEOPA
 nausées, vomissements...
MEOPA
Inconvénients
 Classifié 4ème
gaz +
polluant (Kyoto)
 Pollution des salles
 Exposition des soignants
 Ventilatio...
Sédation Intra-Veineuse
 les benzodiazépines (Midazolam)
 les morphiniques
 le Propofol
risque de dépression respiratoi...
Surveillance de la sédation
 Respect des règles de sécurité
 monitorage complet : Sat O2 +++
 matériel de réanimation e...
Surveillance :
le score simplifié de sédation
Un moyen non pharmacologique :
L’hypnose en salle de KT
 Seule
 Le plus souvent associée aux moyens médicamenteux
« L’hypnose est un mode de fonctionne...
L’hypnose
 Etat de transe spontanée
 fixité de l’attention
 focalisation sur un seul phénomène, une seule idée
 soit t...
L’hypnose
Validation par les neurosciences
 fonctionnement cérébral spécifique
 diminue de façon significative l’activi...
L’hypnose : comment ?
 Mieux communiquer
- de l’accueil au départ du patient
- expliquer la procédure
 Adapter et modifi...
Choisir les mots
« Je vous pique !» « Sur quel bras préférez-vous que je 
pose la perfusion? »
« Est-ce que vous avez
    ...
Tout message doit être formulé
de façon affirmative
« N’ayez pas peur » « Soyez tranquille »
« Rassurez-vous »
« Ne bougez...
1 - Hypnose conversationnelle :
salle de KT
 Inconfort à gérer
 Orienter l’attention du patient
 sur la réalité de ce q...
2 - Hypnose formelle : TAVI ?
 En accord avec le patient
 Inconfort majeur à gérer
 Proposition en amont de l’examen po...
 Patient motivé, coopérant, partenaire de soin
 Respect des étapes d’induction, d’accompagnement et de
fin de transe
2 -...
Hypnose et radioprotection
 S’éloigner de la source
 Paravent plombé mobile
 Casque non filaire
 le patient : port d’u...
Conclusion
 La douleur est multifactorielle = prise en charge globale,
associant les moyens pharmacologiques et non
pharm...
 Les modulations de l’anxiété et de la perception de la
douleur sont les deux intérêts majeurs apportés par l’outil
hypno...
En vous remerciant de
votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle

939 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
939
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
638
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Ainsi, plus on a peur, plus on a mal. L’ anticipation de la douleur en accroit l’intensité
  • Formation spécifique des médicaux et paramédicaux, concernant aussi bien les IDE que les MERM
  • Contact Vi et Ve afin de dépister rapidement tout complication liée à la sédation: pouvant nécessiter l’arrêt du Méopa, de débuter des manœuvres de ventilation- réanimation
  • Coloscopie
  • Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle

    1. 1. NATHALIE JAMMOT, IADE, HYPNO-PRATICIENNE CLINIQUE ALLERAY LABROUSTE - PARIS Évolution de la gestion de la douleur, de la sédation à l’hypnose en cardiologie interventionnelle
    2. 2. La lutte contre la douleur inscrite dans la loi
    3. 3. Législation « … toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée… » Article L 1110-5 du Code de la santé publique
    4. 4. Législation  Le décret précise que tout IDE - évalue la douleur dans le cadre de son rôle propre - est habilité à entreprendre et à adapter les traitements antalgiques selon des protocoles préétablis, écrits, datés, signés par un médecin Décret n°2002-194 du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier
    5. 5. La notion de douleur... Une définition...
    6. 6. « La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes ». Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP )
    7. 7. Douleur et émotions : des liens étroits
    8. 8. Manifestations physiologiques  stimulation du système nerveux sympathique - tachycardie - augmentation de la PA - vasoconstriction périphérique - tension musculaire - etc… spasme de l’artère radiale douleurs thoraciques
    9. 9. Modifications du vécu douloureux  Diminution du seuil de perception de la douleur  Augmentation de la douleur ressentie  Allongement du temps de la douleur ressentie
    10. 10. Les moyens pharmacologiques +/- prémédication +/- crème EMLA toujours anesthésie locale du site de ponction
    11. 11. Sédation par inhalation : MEOPA Caractéristiques et indications  Mélange équimolaire O2- N2O  Anxiolytique  Analgésique
    12. 12. Sédation par inhalation : MEOPA Caractéristiques et indications  Prescription médicale  Formation spécifique des médicaux et paramédicaux  Protocole
    13. 13. MEOPA et contre indications  Hypertension intra crânienne  Pneumothorax non drainé  Emphysème pulmonaire  Accidents de plongée  Embolie gazeuse  Occlusion intestinale  « bulles » intra-coronaires  Patient nécessitant une ventilation en O2 pur
    14. 14. MEOPA et effets indésirables  Rares < à 5 % et mineurs  Rapidement réversible à l’arrêt du MEOPA  nausées, vomissements  euphorie (gaz hilarant), excitation  angoisse, peur  distorsions sensorielles : visuelles et auditives  sensations de flottement, alourdissement des membres
    15. 15. MEOPA Inconvénients  Classifié 4ème gaz + polluant (Kyoto)  Pollution des salles  Exposition des soignants  Ventilation efficace des salles (15 fois le volume d’air par heure)  Soulage le patient  Rapidité d’action (3 mn)  Efficacité  Vite réversible (5 mn)  Simple d’utilisation  Potentialise les produits d’anesthésie  surv +++ Sat O2 Avantages
    16. 16. Sédation Intra-Veineuse  les benzodiazépines (Midazolam)  les morphiniques  le Propofol risque de dépression respiratoire +++
    17. 17. Surveillance de la sédation  Respect des règles de sécurité  monitorage complet : Sat O2 +++  matériel de réanimation et de ventilation prêt
    18. 18. Surveillance : le score simplifié de sédation
    19. 19. Un moyen non pharmacologique :
    20. 20. L’hypnose en salle de KT  Seule  Le plus souvent associée aux moyens médicamenteux « L’hypnose est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel, un sujet, grâce à l’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnementale, tout en restant en relation avec l’accompagnateur » Dr Jean Godin
    21. 21. L’hypnose  Etat de transe spontanée  fixité de l’attention  focalisation sur un seul phénomène, une seule idée  soit totalement orientée vers un aspect du monde extérieur  soit orienté vers notre monde intérieur (émotions, imaginaire) positive => rêverie, bien être négative => orientée vers des émotions et des sensations désagréables
    22. 22. L’hypnose Validation par les neurosciences  fonctionnement cérébral spécifique  diminue de façon significative l’activité des régions corticales impliquées dans la douleur Cortex cingulaire antérieur Pr Rainville (1997)
    23. 23. L’hypnose : comment ?  Mieux communiquer - de l’accueil au départ du patient - expliquer la procédure  Adapter et modifier son langage  choisir des mots simples, positifs  en rapport avec le confort, la protection et la sécurité
    24. 24. Choisir les mots « Je vous pique !» « Sur quel bras préférez-vous que je  pose la perfusion? » « Est-ce que vous avez          froid? »      « Est-ce que vous avez     assez chaud ? »        « Est-ce que vous avez  encore mal? » « Est-ce que vous êtes      suffisamment soulagé? » « La partie la plus désagréable    de l’examen est terminée » « La partie la moins agréable de  l’examen est terminée. »
    25. 25. Tout message doit être formulé de façon affirmative « N’ayez pas peur » « Soyez tranquille » « Rassurez-vous » « Ne bougez pas! » « Restez bien immobile » « Ca ne va plus être long » « Ca va être court maintenant » « Ne soyez pas tendu! » « Comment faites vous habituellement pour vous détendre? »
    26. 26. 1 - Hypnose conversationnelle : salle de KT  Inconfort à gérer  Orienter l’attention du patient  sur la réalité de ce qu’il vit  sur ses passe temps, ce qu’il aime faire…  La plus facilement intégrée dans notre quotidien Finalité : • moins de produits pharmacologiques, • récupération plus rapide…. ambulatoire
    27. 27. 2 - Hypnose formelle : TAVI ?  En accord avec le patient  Inconfort majeur à gérer  Proposition en amont de l’examen pour les patients particulièrement anxieux ou phobiques
    28. 28.  Patient motivé, coopérant, partenaire de soin  Respect des étapes d’induction, d’accompagnement et de fin de transe 2 - Hypnose formelle : TAVI ?
    29. 29. Hypnose et radioprotection  S’éloigner de la source  Paravent plombé mobile  Casque non filaire  le patient : port d’un casque et d’un récepteur  le soignant (l’hypnopraticien) : port d’un micro et d’un émetteur
    30. 30. Conclusion  La douleur est multifactorielle = prise en charge globale, associant les moyens pharmacologiques et non pharmacologiques  Il existe des moyens simples à développer, pour prévenir et traiter la douleur, sans nécessairement recourir à la présence d’un anesthésiste  Les soignants se doivent d’allier technicité et humanité dans l’objectif d’améliorer la qualité des soins et la prise en charge des patients
    31. 31.  Les modulations de l’anxiété et de la perception de la douleur sont les deux intérêts majeurs apportés par l’outil hypnotique  L’adhésion de l’ensemble de l’équipe soignante est importante dans cette approche  Des formations spécifiques et reconnues sont proposées aux professionnels de santé Conclusion
    32. 32. En vous remerciant de votre attention

    ×