Fa si la soigner grci(1)

669 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
669
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
451
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Préciser que lors de l’enquête on a posé une question ouverte à l’équipe soignante.
  • Fa si la soigner grci(1)

    1. 1. CONFORT EN SALLE DE CORO INFLUENCE DE LA MUSIQUE EN SALLE DE CORONAROGRAPHIE Laurence Artigues Emmanuelle Caule
    2. 2. Déclarer en pratique ses liens d’intérêts Nous n’en avons aucun !!!
    3. 3. IInnttrroodduuccttiioonn La musique adoucit les moeurs… Aristote (Politique – Livre V) Soigne Apaise Stimule Fortifie
    4. 4. Influence de la musique eenn ssaallllee ddee ccoorroonnaarrooggrraapphhiiee 1. Enquête réalisée auprès du personnel soignant et des patients 2. Impacts physiques et physiologiques de la musique 3. Application au quotidien de la musique 4. La salle idéale de demain
    5. 5. 1. Enquête rétrospective réalisée auprès du personnel soignant et des patients
    6. 6. Auprès du personnel soignant • 193 centres contactés • Questionnaire envoyé par courriel aux cadres de santé, et par voie téléphonique • 147 centres ont répondu
    7. 7. RESULTATS Travaillez-vous dans un établissement … La majorité des centres ayant répondu font partie du domaine public
    8. 8. RESULTATS Avez-vous la présence d’un anesthésiste ou IADE dans votre salle ? Près de 2/3 de ces centres ne disposent pas d’anesthésiste en salle
    9. 9. RESULTATS Vos patients ont-ils une prémédication systématique avant les procédures invasives ? Une majorité de patients bénéficient d’une prémédication systématique
    10. 10. RESULTATS Diffusez-vous de la musique pendant les procédures programmées ? Une minorité de centres diffusent de la musique en permanence
    11. 11. RESULTATS Diffusez-vous de la musique durant les procédures d’urgence ? 2/3 n’en diffusent jamais pendant les procédures d’urgence
    12. 12. RESULTATS Quel genre de musique diffusez-vous ?
    13. 13. RESULTATS Qui choisit le genre musical ? Une minorité de centres laissent le choix au patient
    14. 14. RESULTATS Les moyens de diffusion utilisés…
    15. 15. RESULTATS Dans quel but diffusez-vous de la musique ?
    16. 16. Auprès des patients • 170 centres contactés en France • Participation de 68 établissements à un questionnaire à choix multiples • Choix aléatoire de 10 patients maximum par structure de soins • Patients post coronarographie et/ou angioplastie Echantillon de 614 patients interrogés 47% procédures en programmé et 53% en urgence 69% dans le public et 31% dans le privé
    17. 17. RESULTATS UTILISATION DE LA MUSIQUE EN SALLE DE CORONAROGRAPHIE 30%
    18. 18. RESULTATS 48% Nécessité d’utiliser d’autres moyens pour améliorer le confort du patient -PLACE DE LA MUSIQUE ???
    19. 19. RESULTATS LES PATIENTS ET LA MUSIQUE 51% - Intérêt flagrant de la musique pour le bien-être du patient et la gestion du stress - Intérêt partagé avec les soignants
    20. 20. RESULTATS EFFETS NEGATIFS RAPPORTES PAR 2.3% DES PATIENTS (14 sur 614)  GENRE MUSICAL INADAPTE  MUSIQUE TROP FORTE  AUTRES :  N’aiment pas la musique  Musique pas opportune  Préférence pour le dialogue avec l’équipe soignante
    21. 21. RESULTATS INTERET OUI !!! MAIS POUR QUEL TYPE DE MUSIQUE ?
    22. 22. RESULTATS QUEL TYPE DE DIFFUSION ? MUSIQUE AMBIANTE CASQUE 14% 86% Préférence pour une musique apaisante en fond sonore permettant également de communiquer avec les soignants Ambiant Casque
    23. 23. 2. Impacts physiques et physiologiques de la musique Nous connaissons tous le plaisir que procure la musique mais nous ne réalisons pas toujours que ses pouvoirs vont beaucoup plus loin que la simple douceur frappant à l’oreille
    24. 24. A) Sur les patients  Sécrétion de dopamine (musique douce) :  Stimulation du système nerveux parasympathique  FC, FR, PA, tensions musculaires EFFETS D’UNE MUSIQUE AGREABLE SUR LE CERVEAU  Sécrétion de sérotonine :  Favorise la sensation de bien-être  douleur, stress  Sécrétion d’endorphines :  douleur, stress  Sensation de plaisir, contrôle de la respiration
    25. 25. EFFETS D’UNE MUSIQUE AGREABLE SUR LE CERVEAU  Diminution du taux de cortisol  Influence du rythme de la musique  Musique lente et régulière = patient calme  Effets parasympathiques  Musique = distraction  Moyen d’évasion, de détourner l’attention  Rôle occupationnel (temps d’attente)  Sensation de sécurité
    26. 26. Confort optimal du patient = Meilleur vécu = Facilitation de la procédure
    27. 27. B) Sur l'équipe soignante Trouvez vous un intérêt à l’écoute de la musique en salle de coronarographie ? Meilleur accueil Ambiance chaleureuse Détendre l’équipe Amélioration des caractères Gène aux instructions Manque de concentration
    28. 28. Manque de concentration ? Gimenez C. , Le bruit, quel impact ? TIPI 2010, p45 La concentration du praticien n’est pas altérée par la musique
    29. 29. Gène aux instructions ? Gimenez C. , Le bruit, quel impact ? TIPI 2010, p43 Les « bavardages » et les « alarmes » sont les sources de nuisances les plus importantes
    30. 30. 3. Application au quotidien de la musique
    31. 31. Accueil dduu ppaattiieenntt ((pprrooccéédduurree pprrooggrraammmmééee)) En service : Recueil de données  musique (oui/non) et genre En salle de coronarographie : Information récupérée dans le dossier à l’arrivée
    32. 32. UUttiilliissaattiioonn ddee llaa mmuussiiqquuee eenn ssaallllee Diffusion en ambiant avant l’entrée du patient et jusqu’à son départ Volume ne dépassant pas 70db En cas de procédure en urgence : Si diffusion de musique préférer le genre classique
    33. 33. AAssppeecctt rréégglleemmeennttaaiirree En salle d’attente  Obligation de payer la redevance à la SACEM En salle de soins  Tolérance = pas de redevance
    34. 34. 4. La salle idéale de demain
    35. 35. PPeerrssoonnnneell pprréésseenntt Praticien interventionnel Deux paramédicaux dont un(e) IDE obligatoire Un MAR ou IADE
    36. 36. Tout comme l'accueil sonore un accueil lumineux et visuel peut aider au confort du patient et au bien-être des équipes
    37. 37. Exemples d’ambiances lumineuses et visuelles
    38. 38. CONCLUSION + LA MUSIQUE DU COEUR … EST PLUS FA…SI…LA…SOIGNER…
    39. 39.  Influence positive de la musique en salle de coronarographie pour le personnel soignant et les patients.  Pour celles et ceux qui n’en ont jamais fait l’expérience, on a envie de leur dire : « Essayez !!! » Intérêt des centres pour notre enquête Remerciements  Essor de nouvelles techniques : l’hypnose, la luminothérapie …
    40. 40. MERCI POUR VOTRE ATTENTION !!!

    ×