La bronchiolite du nourrisson

3 068 vues

Publié le

La Bronchiolite du nourrisson : bénéfices de la kinésithérapie : Observés chez 9 sujets lors d’une prise en charge en cabinet de ville

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 068
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La bronchiolite du nourrisson

  1. 1. La Bronchiolite du nourrisson :bénéfices de la kinésithérapie Observés chez 9 sujets lors d’une prise en charge en cabinet de ville François-Régis SARHAN Master Ingénierie de la Rééducation, du Handicap, et de la Performance Motrice Septembre 2012
  2. 2. Histoire naturelle de la maladie GF G G F Très maladie, des résiste: Une contagieux : virus Contamination des F jusqu’à 7h sursouches): 80% Le VRS (2 une surface cellules cylindriques ciliées Influenza ARN Transmission : Rhinovirus F Adénovirus… Progression de l’infection Directe : inhalation G du nez à la bronchiole (4 à 5j). Indirecte : contact mains, jouets…
  3. 3. Manifestations cliniques Toux - encombrement Sifflements (wheezing) Troubles des échanges gazeux  dyspnée Troubles alimentaires, du sommeil… = OBSTRUCTION MULTIFACTORIELLE
  4. 4. Enjeux de santé publique Les infections à répétition sont corrélées au développement d’un Asthme. Définition clinique de l’asthme du nourrisson : « Répétition de 3 épisodes dyspnéiques avec râles sibilants Mise en place progressive à la naissance. avant l‘âge de 2ans »Théorie : Réponse Th1 cellulaire Infection par le VRS Réponse Th2 allergique (IgE…) Atopie Inflammation ++
  5. 5. Enjeux économiquesEn 2001, un 1er épisode de bronchiolite représentait* : 5 671 € ± 3 354 € en hospitalisation 196 € ± 96 € en pratique libérale des journées de productivité perdues (changement de mode de garde, congés…) avec un impact économique non évalué. Coûts supplémentaires des complications : Asthme, décompensation…* Évaluation du coût du premier épisode de bronchiolite. N. Sannier, N. Bocquet, S. Timsit, B.Cojocaru, C. Wille, D. Garel, C. Boursiquot, G. Chéron. Arch Pédiatr 2001 ; 8 : 922-8
  6. 6. État des lieux des pratiquesDans le monde anglo- les pays Conventional Chest Augmentation du Fluxsaxon:francophones et au Brésil: Physical TherapyFrance) Expiratoire (AFE (cCPT): et Expiration Lente et Prolongée (ELPr Belge) : Postural drainage Chest Percussion and vibration
  7. 7. Les réseaux et le RBPLOI n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de lhôpital et relative auxpatients, à la santé et aux territoires.
  8. 8. Le réseau bronchiolite PicardOrganise et développe la permanence des soinsbronchiolite le week-end en :Picardie Le RBP en chiffres 180 kinésithérapeutesMet en place des actions de formation continue 11 sitesÉvalueweek-ends Réseau pour justifier le 26 les actions dufinancement des astreintes 3234 actes par saison
  9. 9. État des lieux de la rechercheIET: increased exhalation technique  Pas d’effets voir effets délétères  Technique utilisée ?  Soins ambulatoires à explorer.
  10. 10. État des lieux de la recherche Pas d’effets indésirables Pas de bénéfices
  11. 11. État des lieux de la recherche Diminution de la durée d’hospitalisation Effet cumulatif des séances sur le score de Wang. Adjonction d’une aérosolthérapie de NaCl 3%
  12. 12. État des lieux de la recherche DOMAINE DE VALIDITÉ: NOURRISSONS HOSPITALISÉS !
  13. 13. Questions & Problématique Quelle prise en charge pour quelle sévérité ? > Pas de donnée« Quels sont les effets de bronchiolites charge Nourrissons hospitalisés = 3% des la prise en kinésithérapique de ;la bronchiolite du > Les plus graves les seuls évalués nourrisson, en cabinet de ville ? » QUID des 97% ? Sévérité, efficacité de la PEC ? Kinésithérapie en ville : pour quoi faire ? > Pas de risque vital… donc ?
  14. 14. Méthode
  15. 15. MesuresÉvaluer le bénéfice de la kinésithérapie sur les bronchiolitesà faible degré de sévérité : Scores cliniques: Wang ; Gajdos ; SEVA FRRépondre à des objectifs de prise en charge différents deceux de l’hospitalisation où le risque vital peut-être engagé : Échelles d’alimentation, d’anxiété, de sommeil = QUALITÉ DE VIE
  16. 16. Résultats Statistiques descriptives n= 9 Âge Moyen : 5,28 mois ±3,99 1er épisode pour 7 bébés Période étudiée : semaines 5 à 13.
  17. 17. Résultats Tests d’hypothèses Indicateurs Moyenne séance 1 Moyenne séance 2 p-valueScore de Wang : 2,44 ±0,53 1,78 ±0,67 p=0,02Score SEVA : 3,89 ±1,54 2,67 ±1,41 p=0,02Score Gadjos et al. : 2,44 ±0,73 2,11 ±0,60 p>0,05fréquence ventilatoire : 43,11 ±9,03 37 ±10,75 p>0,05Sommeil bébé Nb. réveils : 1,00 ±1,58 0,44 ±0,73 p>0,05 EVA : 72,22 ±27,85 75,00 ±19,84 p>0,05EVA alimentation : 77,78 ±19,06 84,44 ±17,93 p>0,05EVA anxiété Séance 1 : av – ap : 61,11 ±24,34 46,11 ±22,19 p=0,008 Séance 1 ap – 2 av : 46,11 ±22,19 41,11 ±23,29 p>0,05 Séance 1av – 2 av : 61,11 ±24,34 41,11 ±23,29 p=0,013 Séance 1 av – 2 ap : 61,11 ±24,34 33,89 ±15,16 p=0,009EVA sommeil parents : 61,11 ±31,40 67,22 ±25,38 p>0,05
  18. 18. Résultats 3.5 Score de Wang 3.0 Score de WangScore de Wang 2.5 2.0 1.5 p=0,02 1.0 0.5 Amélioration du score de 0.0 sévérité clinique à 24h Séance 1 Séance 2
  19. 19. Résultats 6 5 Score SEVAScore SEVA 4 3 p=0,02 2 1 Amélioration du score 0 d’encombrement des Séance 1 Séance 2 voies aériennes
  20. 20. Résultats 100 90 Anxiété des parents 80 Anxiété des parents 70EVA /100 60 50 Diminution de 40 30 l’anxiété tout au long 20 de la prise en charge 10 par rapport à la 1ere 0 p=0,009 séance. p=0,008 p=0,013 Début de séance 1 Fin de séance 1 Début de séance 2 Fin de séance 2
  21. 21. DiscussionLa population étudiée : Effectivement ≠ de l’hôpital (Wang = 2,4 contre > 5,5/12) = domaine de validité différentLes résultats : ≠ de la majorité des études réalisées en milieu hospitalier :  du score de Wang (= amélioration clinique) Mais  Pas d’amélioration significative du score Gajdos !? Score moins sensible pour les FR faibles ?
  22. 22. Discussion du score de Wang MAIS : pas de groupe témoin ! Efficacité de la kinésithérapie ? ou Amélioration clinique spontanée ?Pas d’amélioration de la FR En accord avec toute la littérature.
  23. 23. DiscussionLes échelles de qualité de vie : Alimentation et sommeil : non significatifs Résultat en contradiction avec la pratique Mauvais outils ? Investigations à poursuivre… L’anxiété des parents : Amélioration continue Origine de l’anxiété ? (MK – maladie - …) Groupe contrôle…
  24. 24. DiscussionNécessité d’un groupe contrôle (éthique ?)Revoir les mesures de qualité de vieIdentifier les causes de l’anxiétéOuvertures : Comparaison des scores cliniques existants Réaliser un essai de plus grande puissance : n Affiner les outils.
  25. 25. ConclusionPopulation ambulatoire difficile à étudier Limitations multiples (coûts, matériel, temps…)Enjeux financiers et de santé publique importantsNécessité de réaliser des études de grandesenverguresNouvelles alternatives thérapeutiques > évolution despratiques ?
  26. 26. ConclusionIntérêt de la KR chez la bronchiolite bégnine ? Une diminution des symptômes  Postiaux 2011 Des parents rassurés  économies de santé ?Mais aussi rôle du kiné dans : L’éducation des parents – prévention Le suivi du nourrisson La réévaluation du degré de sévérité
  27. 27. Merci de votreattention

×