Plan de gestion
paysagère
de lʼîle Sainte
Marguerite
2014 coloco
2 3
coloco
Paysagistes & urbanistes
+ 00 33 1 40 02 09 05
213, rue du faubourg
Saint Antoine
75011 Paris
FRANCE
16 rue Saint L...
coloco
VOLET 1 : Analyse du payasage et des dynamiques naturelles			
01.	 La silhouette de l’île
a.	 	L’île dans le golfe
...
coloco Introduction
Le devenir d’une île
jardin
	 Du fait de son étendue, de son histoire, et de sa finitude, l’île de Sai...
volet 1
Analyse du
paysage et des
dynamiques
paysagères
10 11
La silhouette de
l’île
12 13
L’île dans le golfeVOLET 1 La silhouette de l’île
Depuis le cap de la croisette et de son célèbre Casino
Palm beach, l’île...
Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île
l’île
Depuis les cotes, l’île semble être le prolongement de Cannes
L’embarcadè...
L’île Sainte Marguerite possède des atouts touritiques
formidables : mer, ciel, plage,soleil, monuments
historiques. La na...
Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île
La succession d’horizons de Cannes depuis les hauteurs du village insulaire
La ...
Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île
Depuis l’ile, dessin de la silhouette de Cannes et de son territoire
Vision pan...
Une île naturelleVOLET 1 La silhouette de l’île
0 100 200 300 400 500m
l’arrivée
le fort
la côte de Cannes
la côte aux ven...
1955 199919771968
2004
La ‘’forêt Sainte Marguerite’’VOLET 1 La silhouette de l’île
L’île, assimilée à une forêt, a connu ...
Les jardins de
l’île
28 29
Description des jardins insulairesVOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco
L’île comme jardin apparaît sous trois entités
paysag...
Les jardins et ses abordsVOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco
La forêt
Le village et ses abords
Le cordon rocheux
le fort
le...
Le village et ses abords
l’embarcadère
les jardins du village
la forêt
Un jardin
méditerranéen cultivé
VOLET 1 Les jardins...
La forêt fermée
les allées forestières
Parcelles d’alignements monospécifiques à questionner
Quel devenir pour les alignem...
La forêt fermée
Allée historique
Alignement monospécifique
Prairie / ouverture
Démarcation volontaire entre forêt et chemi...
La forêt fermée - les échappées
Mise en défens de la strate végétale a développer Des ouvertures propices à la végétation ...
Le cordon rocheux
la lagune
la plage
bourelet boisé,
diversité végétale
la cote rocheuseSurfréquentation et
renouvellement...
Les interfaces
Visualisations des parcours sur l’ïle, c’est
l’assemblage et la diversités des milieux qui
permettent la qu...
Les interfaces
Renforcer la diversité
des espaces et des
parcours
Forte dynamiques des boisements jeunes Les plantes résis...
Les interfaces
Les différentes formes de signalétique sur l’île. Un impact fort sur le paysage et sa perturbation
Simplifi...
Les enjeux
50 51
Définir et renforcer la diversité existante et
potentielle des jardins de l’Île.
Adopter une diversité de gestion en fonct...
Perspectives d’un
projet de gestion future
L’arpentage du terrain a permis d’établir trois grandes
entités paysagères cons...
volet 2
Analyse de la
gestion forestière
actuelle
56 57
volet 3
Définition du
projet paysager
de l’Île Sainte-
Marguerite
58 59
coloco
Paysagistes & urbanistes
+ 00 33 1 40 02 09 05
213, rue du faubourg
Saint Antoine
75011 Paris
FRANCE
16 rue Saint L...
62 63
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier d'étude phase 1

641 vues

Publié le

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
641
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
146
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier d'étude phase 1

  1. 1. Plan de gestion paysagère de lʼîle Sainte Marguerite 2014 coloco 2 3
  2. 2. coloco Paysagistes & urbanistes + 00 33 1 40 02 09 05 213, rue du faubourg Saint Antoine 75011 Paris FRANCE 16 rue Saint Louis 34000 Montpellier FRANCE www.coloco.org Plan de gestion paysagère de l’île Sainte Marguerite 4 5
  3. 3. coloco VOLET 1 : Analyse du payasage et des dynamiques naturelles 01. La silhouette de l’île a. L’île dans le golfe b. Les horizons c. Une île naturelle d. La ‘’forêt Sainte Marguerite’’ 02. Les jardins de l’île a. Le village et ses abords • L’embarcadère • Les terrasses jardinées • Le promontoire sur le continent b. La forêt fermée • Les allées pittoresques • Les jonctions • Les enclos boisés • Le bois, une matière première c. Le cordon rocheux rives et littoraux • Les jardins rocheux • Les pointes d. Les interfaces • Tiers paysage / écotones • Les parcours • Signalétique • Mobilier 03. Les enjeux VOLET 2 : Analyse de la gestion forestière actuelle VOLET 3 : Définition du projet paysager de l’Île Sainte-Marguerite 01. Les objectifs 02. Plan de gestion paysagère pour l’avenir a. Programme d’actions b. Calendrier Sommaire 6 7
  4. 4. coloco Introduction Le devenir d’une île jardin Du fait de son étendue, de son histoire, et de sa finitude, l’île de Sainte Marguerite peut-être vue comme un jardin. Jardin marin, forestier, avec ses parcours et promenades, et ses visiteurs à la recherche de lieux étonnants, sur la côte d’Azur. C’est dans cette lecture que notre perspective d’évolution des paysages prend forme, avec les questions écologiques comme problématiques principale. L’île Sainte Marguerite occupe une place prépondérante dans l’archipel Lémurien entre Cannes et l’île Saint Honorat. Étirée sur un axe est-ouest, la forêt recouvre une surface considérable malgré les embruns. De ce fait, l’île est une forêt qui recouvre 90 % du terrain. Le cordon rocheux et sa côte constituent les 10% restants de l’île, que les touristes arpentent et surfréquentent. Ce rapport accentue un déséquilibre flagrant entre la fréquentation des différentes entités paysagères et leur rapport à l’homme. L’analyse systématique proposée dans cette étude fait apparaître les caractères spatiaux et naturels dont il faudrait tenir compte pour une gestion globale de l’île. La définition des entités paysagères de Sainte Marguerite établit les problématiques et les orientations de gestion et d’aménagement selon des critères d’usages, de relation à l’histoire, repères symboliques, système écologique, des dynamiques du vivant etc. - propre à l’insularité. L’ensemble oriente les données de l’analyse afin de rendre cohérente la totalité des aménagements et des dynamiques de gestion à poursuivre. D’une façon délibérée, nous n’avons pas tenté d’être exhaustif mais plutôt d’organiser le dossier selon nos interprétations et notre analyse sensible du terrain de façon à laisser les pistes de projet et de gestion les plus ouvertes possibles en fonction des connaissances du terrain des agents de l’ONF. L’objectif commun étant de trouver les caractères propres à l’île Sainte Marguerite pour adapter les pratiques de gestion, de sylviculture et de jardinage en équilibre avec les gestionnaires, jardiniers, habitants et nombreux visiteurs. « Avant de comprendre, soyons assurés de notre étonnement. » Gilles Clément 8 9
  5. 5. volet 1 Analyse du paysage et des dynamiques paysagères 10 11
  6. 6. La silhouette de l’île 12 13
  7. 7. L’île dans le golfeVOLET 1 La silhouette de l’île Depuis le cap de la croisette et de son célèbre Casino Palm beach, l’île Sainte Margueritte apparaît comme un îlot forestier. 1200 mètres à vol d’oiseau, 15 minutes en bateau, 45 minutes en kayak de mer. L’archipel lémurien fait l’interface entre le golfe de la Napoule et le golfe Juan, Juan les pins et Antibes et son jardin botanique de la villa Thuret. L’île Sainte Marguerite et l’île de la Tradelière liées par la bande de sable du plateau du milieu qui rattache l’île Saint Honorat. Plus petite, avec un caractère monastique associé à un paysage viticole prédominent, elle contraste avec l’île Sainte Marguerite plus sauvage. Elle est accompagné par l’îlot de l’îlon et l’île Saint Férréol. De part son contexte exceptionnel, sa morphologie et ses dynamiques écologiques, l’archipel lémurien peut dés lors être considéré comme le joyau du paysage cannois et l’île Sainte Marguerite comme le paysage fort de l’archipel. coloco Carte d’Etat Major, l’île dans le golfe L’île articule les deux golfes où s’est implantée la ville de Cannes 14 15
  8. 8. Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île l’île Depuis les cotes, l’île semble être le prolongement de Cannes L’embarcadère est le seul moyen depuis le continent de rejoindre notre objéctif : Sainte Marguerite coloco Une proximité de Cannes 16 17
  9. 9. L’île Sainte Marguerite possède des atouts touritiques formidables : mer, ciel, plage,soleil, monuments historiques. La nature donne un formidable contraste entre un enchevêtrement de paysages qui semble indissociable et la sensation que tout pourrait disparaître rapidement à la fois sous le poids touristique et la proximité du continent. Révéler l’état de nature propre au paysage insulaire de l’île sainte Marguerite est un projet sans équivalent réel sur le territoire francais. Un paysage insulaire aux portes de Cannes. Les éléments naturels, ici s’expriment de manière remarquable. Le ciel, immense, coiffe l’île. La roche piquetée donne dificillement accés à la mer. L’île permet de prendre du recul sur le continent afin de prendre conscience de sa topographie exceptionnelle. Notons que c’est la porte d’entrée des oiseaux migrateurs entre l’Afrique et la France comme en témoigne le ‘’Sommet des Grosses Grues’’. Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île Saint Tropez St Pillon 442m Pic du Cap Roux 454 m Col des Lentisques 263 m Pic de l’Ours 462 m Sommet des Grosses Grues 440 m Golfe de la Napoule coloco Une vision unique sur le grand paysage Cannois 18 19
  10. 10. Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île La succession d’horizons de Cannes depuis les hauteurs du village insulaire La côte de Cannes entre l’île et le continent Côte au vent face à la mer coloco Cette île est un voyage. Que ce soit pour les touristes qui viennent peupler l’île les beaux jours, mais aussi pour les habitants de Cannes et sa région, et ce toute l’année, l’île est un voyage. Ce bout de terre est situé à moins de 20 minutes en bateau. C’est une expédition pour s’y rendre. Elle est toute proche, mais au bout du monde. 20 21
  11. 11. Les horizonsVOLET 1 La silhouette de l’île Depuis l’ile, dessin de la silhouette de Cannes et de son territoire Vision panoramique sur Cannes, une proximité d’échappées Le territoire insulaire permet d’offrir des vues sur toutes les côtes et de jouer avec les expositions, ici vers Théoule-sur-mer Cannes Cannes coloco 22 23
  12. 12. Une île naturelleVOLET 1 La silhouette de l’île 0 100 200 300 400 500m l’arrivée le fort la côte de Cannes la côte aux vents la côte des plages Une île ressource pour Cannes coloco L’île n’a de naturel que sa géographie et son contexte insulaire. De part sa gestion sylvicole notable, sa fréquentation importante, et son histoire militaire qui a tracé les parcours des hommes, l’île peut être définie comme un jardin. 24 25
  13. 13. 1955 199919771968 2004 La ‘’forêt Sainte Marguerite’’VOLET 1 La silhouette de l’île L’île, assimilée à une forêt, a connu des transformations notables ces cinquante dernières années. On constate une avancée de la forêt sur le village et ses parcelles jardinées. Aujourd’hui on ne distingue plus les chemins du pourtour sud du village dû à l’enfrichement. La bande littorale de l’île est très visible à cause de la surfréquentation du site. Un gros travail a été réalisé pour valoriser et agrandir la lagune. Jusque dans les années 70 la forêt colporte un caractère sauvage inexploré. Depuis, on atteste une forte influence de la sylviculture pour régénérer les boisements. On note une diversification des strates végétales avantageux du point de vue de l’écologie. On peut tout de même se demander l’intérêt des plantations d’alignements par parcelle au centre de l’île (qui apparaissent dans les années 75) qui dénaturent la vision insulaire et sauvage de Sainte Marguerite. coloco 26 27
  14. 14. Les jardins de l’île 28 29
  15. 15. Description des jardins insulairesVOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco L’île comme jardin apparaît sous trois entités paysagères. Jardin1 : Le village et ses abords, issu d’un jardinage insulaire que forme l’enchevêtrement de jardins en terrasses en miroir sur Cannes Jardin 2 : Le cordon rocheux qui ceinture l’île et fait le lien entre le jardin sous marin et la forêt. Jardin 3 : La forêt partout, associé à ses dynamiques végétales, à son héritage militaire et sylvicole qui donne un fwormidable contraste entre une vision ordonné et les dynamiques végétales des boisements. Île Sainte Marguerite Île Saint Honorin Golfe de Napoule 2850 m 900 m 30 31
  16. 16. Les jardins et ses abordsVOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco La forêt Le village et ses abords Le cordon rocheux le fort le village flotte touristique cordon rocheux l’embarcadère les plages les plages la lagune 32 33
  17. 17. Le village et ses abords l’embarcadère les jardins du village la forêt Un jardin méditerranéen cultivé VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco A L’embarcadère Seul point d’accès à l’île depuis le continent, l’embarcadère donne la sensation de s’arrimer à l’insularité. Il marque le seuil d’entrée sur les îles de Lérins et sur le village en terrasse et la forêt sombre qui nous surplombe. C’est la preuve que nous sommes arrivés sur l’île forestière. D’ici, l’exploration commence en pente abrupte. Après quelques pas, on tombe nez à nez avec les formules déjeuner, les panneaux touristiques et les containers poubelles. Problématiques : Des snacks comme seuil d’entrée de l’île Un embarcadère délaissé sans point d’accroche avec le village Des dénivelés enherbés à considérer Sentiment de délaissement comme seuil d’entrée sur l’île, le visiteur n’est pas en contact avec une végétation ‘’extraordinaire’’. Dynamiques : Affirmer l’embarcadère comme seuil d’entrée Aménager les terrasses comme jonction entre l’embarcadère et le village Mettre en place une sélection végétale et méditerranéenne. B Les terrasses jardinées L’enchevêtrement des sentes goudronnées et des escaliers donne des allures de labyrinthe escarpé. Les calades renforcent l’échelle piétonne. Associé aux terrasses cultivées, le village apparaît comme un jardin ornemental méditerranéen aux allures d’abandon. On rencontre une strate végétale arbustive riche et dynamique. Agrumes et figuiers côtoient des groupes d’acanthes. Un reliquat d’alignement d’oliviers se détache du village. Ici, la vision ethnobotanique à l’échelle de la parcelle et du jardinier Lérinien apporte un caractère jardiné qu’il est important d’affirmer et de faire contraster avec le monde de la forêt. Ainsi, le jardinier rencontre le monde des gestionnaires qui œuvre pour la préservation commune de l’île. Le village forme l’ossature d’un réseau de découverte sur les paysages de l’île. Problématiques : Sensation d’abandon et d’enfrichement Une diversité pauvre et des dynamiques jardinées à l’abandon Dynamiques : Considérer le village comme un jardin méditerranéen cultivé Transformer les sentes en index botanique et accroître le sentiment de jardin terrasses Découvrir une flore absente du continent Estimer la possibilité de gestion à petite échelle : ordre du jardinage Renforcer le caractère insulaire du village comme seuil d’entrée C Le promontoire sur le continent Le fort royal de l’île, point haut de l’archipel Lérinien, est un véritable bastion en promontoire sur la mer et la baie de Cannes. C’est un formidable point d’observation sur le continent et le grand paysage. L’austérité d’un passé militaire donne une sorte de recul et de mise à distance du passé. Les arbres solitaires émergent du système de calades. De part la topographie pour y accéder, le fort se mérite. Il domine le village et donne à voir sa canopée jardinée. Dynamiques : Elargir le champ d’action des gestions possibles Affirmer le promontoire de l’archipel comme observatoire Créer un pôle d’étude de la flore de l’archipel Lérinien en relation avec le domaine du Rayol et l’île de Porquerolles. 34 35
  18. 18. La forêt fermée les allées forestières Parcelles d’alignements monospécifiques à questionner Quel devenir pour les alignements du même âge ? Démarcation intéressante entre allée et enclos forestier Les jeunes parcelles plantées Une forêt à diversifier VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco A Les allées forestières Les allées magnifiques, bordées d’alignements monospécifiques s’apparentent à un monument du terrain. Rectilignes, héritées d’un tracé militaire, elles ne sont pas accompagné d’un maillage de chemins et de sentiers ce qui portent préjudice à la diversité des ambiances et des pratiques. Il est difficile de se trouver immergé dans un bois, une lisière, ou de se sentir au sein de la nature. On longe les enclos forestiers sans les pénétrer. Les gabarits amples et pittoresques ne correspondent pas toujours aux situations que l’on traverse. Ce ne sont pas les dynamiques forestières qui dictent le réseau piéton mais l’héritage militaire des allées poinçonnées d’alignements monospécifiques. Dans ce sens, la sensation d’immersion dans les ensembles forestiers est rare. Les allées doivent s’associer à une trame de sentiers permanents et évolutifs mis en place par un système de gestion approprié. Ces sentiers n’appartiennent pas à un réseau viaire traditionnel. Ils se forment à l’usage et aux dynamiques de gestion de la forêt et disparaissent sitôt l’usage disparu. Celle-ci doit permettre de diversifier le maillage de parcours et mettre le promeneur face à des situations et des sensations. Une toponymie précise permet d’associer les parcours à des contextes paysagers (la descente des acanthes, la lisière des cistes, le chêne vert, la clairière jardinée...) Problématiques : Un seul gabarit de cheminement, les allées Un système viaire monotone Les allées monospécifiques sont constituées majoritairement de pins Dynamiques : Diversifier les essences végétales des alignements selon des typologies de plantation Créer des évènements végétaux B Les jonctions Tables d’orientation de la forêt, elles forment des places centrales en patte d’oie qui définissent les allées. Certaines, par la présence d’arbres majestueux, sont de véritables éléments marqueurs de l’île. D’autres passent inaperçues et constitues de simples croisements. Ce sont des points stratégiques qui définissent les enclos boisés. Problématique : Travailler les plantations articulant les différents milieux forestiers. Pas de relation avec les perspectives des allées adjacentes. Dynamiques : Constituer des groupes, trio ou bosquets d’arbres majestueux, ornementaux ou exotiques selon les caractères paysagers environnants. C Les enclos boisés Malgré ses ambiances exceptionnelles, la forêt semble impénétrable. Les allées, poinçonnés par les alignements monospécifiques définissent les différents enclos boisés à regarder. Le visiteur reste sur les chemins amples comme ci l’immersion était interdite. Au milieu de ce maillage géométrique, des échappées clairsemées nous ont interpellé : Au détour d’une allée, une prairie fauchée met en scène des arbousiers et des chênes sous lesquels les promeneurs viennent s’allonger. Sur le débord d’une allée plantée on répertorie un cormier esseulé. Un champ de férules aux ombelles géantes a gagné un terrain ouvert. Ces rencontres, qui donnent un caractère jardiné de l’île doivent être renforcé. Ces échappées contrastées permettent de mettre en scène et de conforter le biome méditerranéen. Les boisements sont majoritairement (voire exclusivement) des pinèdes, certaines 36 37
  19. 19. La forêt fermée Allée historique Alignement monospécifique Prairie / ouverture Démarcation volontaire entre forêt et chemin Boisement dense / Ombre / Fraicheur Allée / Lumière / Chaleur Les différentes séquences des allées dans les boisements Une forêt à diversifier Du bois inutilisé et empilé sur les franges des parcelles VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco sénescentes et identitaires de parties de l’île. Fragiles, leur régénération pose une question délicate. Les boisements jeunes sont souvent dans des structures impénétrables, souvent géométriques, sans intérêt paysager. Les logiques de replantation sont difficile à comprendre : les bois récoltés sont inexploités, jetés sur le côté des parcelles. L’idée d’accéder à un climax partout ferme la forêt. Les successions écologiques doivent être assumé et revendiqué. La strate arbustive est peut diversifié et sporadique contrairement au pin qui est présent partout et à qui on assimile un caractère de production sylvicole alors que l’île reflète un caractère de parc. La diversité botanique et des ambiances végétales gagneraient à expérimenter d’autres essences associées à des pratiques sylvicoles appropriées pour une île jardin. Problématique : Du bois délaissé Une strate arbustive à valoriser Des ambiances forestières impénétrables Dynamiques : Diversifié les essences arborées pour accentuer le caractère insulaire et jardiné de l’archipel Considérer l’ensemble des successions écologiques comme des jardins Assimiler les pratiques sylvicoles au jardin D Le bois, une matière première Ici et là des grumes entassées jonchent le sol. Elles demeurent en tas inutilisés aux bords des parcelles sylvicoles. Quoi faire de cette matière ? Les grumes méritent d’être utilisées et disposées de manière ou de mettre en valeur ou en défens différentes parties de l’île, de fabriquer différentes formes mobilier commun à l’ensemble de l’île. De par leur taille, les grumes donnent une échelle remarquable au site et renforce le caractère exceptionnel de l’île arborée. Différentes possibilités de disposition du bois mort permettraient de générer des situations à partir desquelles le visiteur serait plus uniquement immergé dans une forêt gérée selon un schéma productif mais également dans une forêt jardinée. Problématique : Du bois inutilisé empilé sur les franges des parcelles Dynamiques : Utiliser les grumes comme matière première de mise en défens de la végétation, pour le mobilier, pour marquer des accès, des seuils, des limites Utiliser les grumes sur le cordon rocheux comme protection des jeunes plantations contre le vent et comme guide pour limiter l’érosion et le piétinement Mettre en place un atelier scierie menuiserie pour transformer cette matière première en fonction des différents besoins de l’île et des mises en situation (ganivelle, observatoire, belvédère, table d’orientation, solarium, aire de pique nique, transat, poubelles, brf…) Mettre en place des ateliers de construction in-situ 38 39
  20. 20. La forêt fermée - les échappées Mise en défens de la strate végétale a développer Des ouvertures propices à la végétation herbacée à multiplier VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco Les ambiances qui se trouvent sur l’île, sont, comme nous l’avons exprimé, similaires ou banales. nous nous sommes intéressé a ce que nous appellons, les échappées. Ce sont touts ses particularités, les détails, les choses qui font singularités sur l’île. Ce sont tout ces évenements, qui nous semble importants et emblématiques pour l’île. Toutes ces imperfections qui font l’identité des paysges de l’insularité. Ce sont principalement des résidus de gestion, des envolés naturelles ou encore des accidents (le vent, une chute, une blessure...). Lever les yeux ou baisser la tête semble tellement basique comme geste ou comme comportement mais finalement, les occasions sur l’île pour exprimer cette volonté sont rares... C’est pour nous une des qualités principales du paysage qu’il faut affirmer et affiner. 40 41
  21. 21. Le cordon rocheux la lagune la plage bourelet boisé, diversité végétale la cote rocheuseSurfréquentation et renouvellement natu- relle impossible cheminement eone de plantation et de régénération l’acces à la mer par la côte rochause Un littoral à protéger VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco A Les jardins rocheux Ici, on est dans une échelle très humaine et très domestique de la forêt. Sous le vent, les pins s’étirent vers la lumière. Ecotone entre le jardin sous marin et la forêt, le cordon littoral apparaît comme la promenade touristique majeure. Il forme une bande étroite. Un cheminement unique, longe la rive ce qui accélère la dégradation du à la la surfréquentation. L’ensemble du cordon rocheux est pénétrable. Aucune mise en défens du patrimoine végétal et aucun passage n’est définit clairement pour accéder aux plages. Dans ce contexte, l’ensemble de cette entité paysagère remarquable est piétiné. La frange arborée marquant la limite entre la plage et le chemin a une diversité faible par rapport à son contexte unique et rare. La flore spontanée et la strate arbustive manquent. La diversité des plantes résistantes aux embruns est faible. Pour exemple, nous avons décelé une unique station d’euphorbe arborescente (Euphorbia dendroides) sur l’ensemble du pourtour littoral. Problématique : Surfréquentation du littoral Faible diversité des plantes résistantes aux embruns Hiérarchisation des chemins et des accès inexistante Dynamiques : Mise en défens du patrimoine végétal et de séquences du littoral Mettre en place des accès clairs Diversifier la flore du cordon rocheux Étendre les pratiques de gestion et les dynamiques végétales en place sur une bande plus large B Les pointes Pointe du Batéguier, Pointe du Dragon, Pointe de la Convention, Pointe du Vengeur apparaissent comme les quatre bouts du monde de l’île. Celles-ci peuvent offrir des situations face à la contemplation de l’archipel contextualisé dans un paysage d’horizons. Difficile à saisir, ces éperons, fonctionnent comme des points d’appel depuis le chemin du littoral à partir desquels on s’extrait de la végétation foisonnante de l’île. Ils forment des fenêtres sur le grand paysage. Problématique : Quatre échappés illisibles Dynamiques : Associer ces focales au cordon de promenade du littoral afin de désenclaver la surfrequentation sur le reste de l’île 42 43
  22. 22. Les interfaces Visualisations des parcours sur l’ïle, c’est l’assemblage et la diversités des milieux qui permettent la qualité de l’île offrir des vues sur la mer offrir des vues sur la mer arriver sur l’île s’insérer dans la forêt s’insérer dans la forêt Découvrir l’enceinte militaire et ses points de vues sur le continent arpenter le chemin du littoral s’abritter du soleil à l’abris d’un chêne marcher sous une arche végétale une pointe pour regarder les horizons s’échapper sur les horizons les vues sur la lagune Renforcer la diversité des espaces et des parcours VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco 44 45
  23. 23. Les interfaces Renforcer la diversité des espaces et des parcours Forte dynamiques des boisements jeunes Les plantes résistantes aux embruns gagnent du terrain, la forêt recule Strate herbacée redondante et peu diversifiéeRenouvellement du patrimoine arboré VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco A Tiers paysage / écotones Ils regroupent le territoire en dehors des entités paysagères définit. Ils forment les entre deux à partir desquels on bascule d’une structure paysagère à l’autre. Ce sont des zones de transition écologique entre deux écosystèmes qui doivent être palpable par le visiteur du fait de sa physionomie. Problématique : Des écotones non définis et des méthodes inadaptées de jardinage Dynamiques : Rendre perceptible le Tiers paysage et le valoriser comme jardin et portes d’accès aux trois jardins (forêt, cordon rocheux, village). B Les parcours Deux parcours définissent l’île. Les allées plantées rectilignes et amples apportent un caractère patrimonial et forestier éloquent. Quant au cordon du littoral, moins large, il offre une situation pittoresque au cœur des éléments naturels, entre forêt et mer. Ils ne sont pas associés aux caractères morphologiques et naturels de l’île. Problématique : Des typologies de chemins et des déclinaisons de tracé pauvres quant à la diversité morphologique et végétale de l’île 90 % de l’île est une forêt et 90 % des usages se cantonnent sur les 10% restants, à savoir le cordon littoral. Dynamiques : Travailler et hiérarchiser la promenade du littoral en travaillant sur les dilatations du chemin et les pointes. Diversifier le maillage des chemins associé à des méthodes de gestion appropriées Jouer avec la morphologie du site et la végétation en place pour tracer des chemins qui immergent le visiteur dans la nature. Associer des palettes végétales propres à chaque promenade selon les 3 entités paysagères et la végétation en place 46 47
  24. 24. Les interfaces Les différentes formes de signalétique sur l’île. Un impact fort sur le paysage et sa perturbation Simplifier le mobilier VOLET 1 Les jardins de l’îlecoloco C Signalétique Eliminer toute forme de publicité qui assigne l’usager à la non réflexion. Poursuivre le travail d’information sous d’autres mediums qui accroît le champ des possibles des connaissances et forge l’opinion. Problématique : Une signalétique disparate Des mediums peut diversifié (panneaux uniquement) Dynamiques : Réflexion globale et cohérente sur l’ensemble de l’île Informer le visiteur sur les ambiances caractéristiques de l’île Utilise différents mediums et moyens de représentation D Mobilier Disparate, sans logique globale à l’échelle de l’île, le mobilier ne s’intègre pas aux différentes entités paysagères et n’offre pas de mise en situation pertinente. Les poubelles disséminées partout donnent un caractère urbain que l’on retrouve en tout lieux sur le continent au lieu de renforcer l’insularité et le caractère extraordinaire de l’archipel. Problématique : Du mobilier pauvre sans logique de mise en situation Dynamiques : Valoriser les grumes comme mobilier possible à transformer Unifier le mobilier par une conception d’ensemble Le mobilier comme la signalétique, une disparité de formes qui viennent surcharger la lecture globale de l’île 48 49
  25. 25. Les enjeux 50 51
  26. 26. Définir et renforcer la diversité existante et potentielle des jardins de l’Île. Adopter une diversité de gestion en fonction des jardins Travailler les abords du village en relation aux parcours et ambiances littorales et forestières Développer des activités économiques locales au delà du tourisme de masse Associer le cheminement aux particularités et/ou évènements naturels de l’île Diversifier et mettre en scène la gestion des espaces Simplifier ou adopter une lecture commune du mobilier et de la signalétique VOLET 1 Les enjeux Créer une île jardin coloco 52 53
  27. 27. Perspectives d’un projet de gestion future L’arpentage du terrain a permis d’établir trois grandes entités paysagères considérées comme les jardins de l’île garant des dynamiques végétales. Attaché des expériences de gestion propres à chaque jardin permettrait d’établir des protocoles de mise en place de gestion avec les agents de l’ONF sur un espace donné, avec des échelles de temps différentes selon les strates végétales et les acteurs gestionnaires concernés. Cependant les matériels de gestion ne sont pas toujours adaptés aux différentes échelles et situations rares que représente un archipel et son patrimoine végétal dont certaines se situent entre l’échelle d’intervention jardiné et l’échelle d’intervention sylvicole. Nous ne pouvons pas colporter les méthodes de gestion du continent sur les îles. Sur l’île Sainte Marguerite le projet de gestion du patrimoine végétal correspond, à plusieurs titres, à une expérimentation nouvelle pour laquelle on devra réajuster le protocole d’entretien au fur et à mesure de l’évolution végétale et des influences climatiques mais aussi inventer de nouvelles techniques, voire de nouveaux outils de jardinage propre aux caractères d’une île. C’est à cette expérimentation plaidoyant pour les savoirs faires insulaires que sont invités les techniciens de l’ONF de l’île Sainte Marguerite et du continent. Ainsi, la forêt Sainte Marguerite devient l’observatoire îlien des pratiques de gestion alliant patrimoine végétal et affluence touristique au sein d’un espace considéré comme jardin. VOLET 1 Les enjeuxcoloco 54 55
  28. 28. volet 2 Analyse de la gestion forestière actuelle 56 57
  29. 29. volet 3 Définition du projet paysager de l’Île Sainte- Marguerite 58 59
  30. 30. coloco Paysagistes & urbanistes + 00 33 1 40 02 09 05 213, rue du faubourg Saint Antoine 75011 Paris FRANCE 16 rue Saint Louis 34000 Montpellier FRANCE www.coloco.org Equipe Miguel Georgieff, paysagiste. Fabien David, paysagiste. Benjamin Mesnager, paysagiste. 60 61
  31. 31. 62 63

×