REPUBLIQUE DU BENIN
DEPARTEMENT DU ZOU - COLLINES
UNION COMMUNALE DES PRODUCTEURS DE
ZOGBODOMEY
CONTRACTUALISATION OP ET
E...
o L’ UCP-Z jusqu’en 2007 n’avaient que 02 filières organisées: Coton
etVolaille
o La chute du Coton en 2007 a créé une gro...
CONCRETISATION DE L’IDEE
 Sensibilisation et mobilisation de 300 à 400 Producteurs de soja
 Appui à l’organisation des P...
SERVICES RENDUS AUX MEMBRES
o Distribution des semences de soja
o Mise en place des crédits de campagne
o Formation sur le...
SERVICES RENDUS AUX MEMBRES
FACTEURS FAVORABLES
o La demande en Soja grain de FLUDOR est d’au moins 10 000T
o L’implantati...
SERVICES RENDUS AUX MEMBRES
FACTEURS D’ECHEC
o Les Prix pratiqués par l’UCP-Z ne sont pas compétitifs
UCP - Z 100 / Kg soi...
LECONS TIREES
o La fixation des prix n’a pas pris en compte le coût de production du
soja et les Producteurs n’ont pas été...
VALORISATION DES LEÇONS
Contrat de commercialisation du maïs grain OP et SOCIA au BENIN
1. Connaissance de la demande et d...
CONDITIONS DE MISE A L’ECHELLE
1. Renforcer les services d’appui à la production: Facteurs de
production, suivi de la qual...
MERCI DEVOTRE AIMABLE ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin

616 vues

Publié le

présentation lors de la Table ronde sur le thème : " la contractualisation comme levier pour changer d'échelle : avantages; risques; opportunités

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
616
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin

  1. 1. REPUBLIQUE DU BENIN DEPARTEMENT DU ZOU - COLLINES UNION COMMUNALE DES PRODUCTEURS DE ZOGBODOMEY CONTRACTUALISATION OP ET ENTREPRISE PRIVEE CAS DE L’UCP-Z ET FLUDOR AU BENIN
  2. 2. o L’ UCP-Z jusqu’en 2007 n’avaient que 02 filières organisées: Coton etVolaille o La chute du Coton en 2007 a créé une grosse difficulté aux Producteurs de coton qui sont majoritaires au sein de l’OP o Plaidoyer des Producteurs au profit des Responsables de l’UCP pour recherche et adoption d’une mesure corrective o Echanges et réflexion sur les filières existantes dans la commune: Existence de potentiel marché comme condition sine qua non Choix de la filière SOJA comme substitut: Adaptation aux conditions agro climatique de la Zone Existence sur le territoire de Zogbodomey d’un potentiel marché: FLUDOR HISTORIQUE
  3. 3. CONCRETISATION DE L’IDEE  Sensibilisation et mobilisation de 300 à 400 Producteurs de soja  Appui à l’organisation des Producteurs en Groupements Villageois de Producteurs de Soja (GVPS)  Négociation de partenariat avec FLUDOR en 2008  Protocole de partenariat établi sur la base d’un objectif quantitatif de 2000 Tonnes l’an pour une durée indéterminée  Mise en place en 2010 d’une Union Communale des Producteurs de Soja (UCPS)
  4. 4. SERVICES RENDUS AUX MEMBRES o Distribution des semences de soja o Mise en place des crédits de campagne o Formation sur les ITK de production et des techniques d’inoculation du soja o Mise en place de l’inoculum au profit des Producteurs o Suivi appui conseil des exploitations o Achat du soja grain auprès des Producteurs cibles o Défense des intérêts des Producteurs auprès du FLUDOR
  5. 5. SERVICES RENDUS AUX MEMBRES FACTEURS FAVORABLES o La demande en Soja grain de FLUDOR est d’au moins 10 000T o L’implantation de l’Usine sur le territoire réduit les charges o Forte adhésion des Producteurs à la base: 400 Producteurs au démarrage et 2000 Producteurs en 2012 o Organisation et structuration des Producteurs autour de la filière o Position de l’UCP pour la mise en place des semences et la collecte du soja grain dans le dispositif de FLUDOR o Flexibilité de FLUDOR pour la fixation des prix d’achat du soja grain sur la base du coût de production
  6. 6. SERVICES RENDUS AUX MEMBRES FACTEURS D’ECHEC o Les Prix pratiqués par l’UCP-Z ne sont pas compétitifs UCP - Z 100 / Kg soit 100 000 la Tonne FLUDOR 125 – 150 / Kg avec les Particuliers Transformatrices 150 / Kg o Modalité de paiement 01 mois après livraison alors que les Producteurs préfèrent la vente au comptant o Le caractère concurrentiel de FLUDOR dans la mise en œuvre du protocole d’accord (actions parallèles, financement de particuliers) o Le protocole d’accord ne remplit pas les conditions juridiques d’un contrat de commercialisation o Faible maitrise des Producteurs membres des organisations Soja: certains reçoivent les appuis mais vendent le soja ailleurs
  7. 7. LECONS TIREES o La fixation des prix n’a pas pris en compte le coût de production du soja et les Producteurs n’ont pas été vraiment associés o Le marché local de proximité n’a pas été exploré. (Etude de marché) Transformatrices: 5000T/ an à 150F/Kg comptant soit 750 000 000 FCFA FLUDOR: 2000T/ an à 100/Kg à crédit soit 200 000 000 CFA On observe une différence de 550 000 000 FCFA par an o L’UCP-Z doit éviter les contrats à long terme en début de collaboration pour favoriser des réajustements au niveau des clauses en fonction des variations
  8. 8. VALORISATION DES LEÇONS Contrat de commercialisation du maïs grain OP et SOCIA au BENIN 1. Connaissance de la demande et du Produit: Variété – Caractéristique du maïs (Taux d’humidité, d’impureté etc) Emballage 2. Analyse économique: Evaluation du coût de production sur la base des compte d’exploitation prévisionnel 3. Implication: Participation aux rencontres de négociation avec des Producteurs à la base ciblés en fonction de leur sens d’engagement 4. Stratégie: contrat annuel avec possibilité de toilettage des clauses; accent mis sur une traçabilité, formation des Producteurs impliqués.
  9. 9. CONDITIONS DE MISE A L’ECHELLE 1. Renforcer les services d’appui à la production: Facteurs de production, suivi de la qualité des produits 2. Amélioration des infrastructures (Air de séchage, Magasins etc) 3. Négociations impliquant les vrais Acteurs et sur la base des analyses économiques dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant 4. Promouvoir une assurance agricole pour la gestion des risques et catastrophes naturelles 5. Renforcer le professionnalisme des Acteurs agricoles pour une réduction des coûts de production en vue d’une compétitivité.
  10. 10. MERCI DEVOTRE AIMABLE ATTENTION

×