Cooperative laitiere

173 vues

Publié le

Expérience capitalisation de Larogal Aynakobé
Région : DE KOLDA ,
Département : de Vélingara Casamance
Pays : SENEGAL

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
173
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cooperative laitiere

  1. 1. NOM DE L’EXPÉRIENCE : COOPERATIVE LAITIERE Nom de l’OP porteuse : « Larogal Aynakobé » Région : DE KOLDA , Département : de Vélingara Casamance Pays : SENEGAL
  2. 2. Des éleveurs engagés pour la valorisation du lait local
  3. 3. NATURE DE L’EXPÉRIENCE o Origine de l’expérience : o (Origine liée à un problème à résoudre : lequel ? // Origine liée à une opportunité à saisir : laquelle ?) Dans l’histoire de la production laitière dans le département de Vélingara, il était quasi impossible de trouver une goute de lait pendant la saison sèche alors que Vélingara est deuxième département au Sénégal avec 182 400 têtes de bovins après Linguère avec (Source inspection régional des IRSV (inspection Régionale des ServicesVétérinaires) de Kolda). En 2001 Arrivée d’Agronomes et vétérinaires Sans Frontières (AVSF) dans le département deVélingara, - Etude de faisabilité sur le potentiel de production de lait dans le département deVélingara, - Lancement des premiers étables laitières (07), - Conception et mise en place d’un dispositif d’accompagnement de la filière, - Organisation des premiers échanges et concertations avec les éleveurs de la zone, - Lancement de la création de la coopérative laitière dénommée ) « Larogal Aynakobé » en (2002 Type de service mis en place o (Service d’approvisionnement, Service d’aide à la production, Service d’aide à la transformation, Service d’aide à la commercialisation, Service de médiation financière, Autre) ? o Collecte de lait frais auprès des éleveurs membres de la coopérative o Fourniture d’intrants alimentaire et sanitaire sous forme de crédit o Petits crédits en fonction des besoins des membres o Offre de formations adapter o Mise en place d’un dispositif de suivi/Evaluation o Filière (s) (sur quelle spéculation porte l’initiative) : o L’initiative porte sur la filière lait (lait frais, caillé, beure de vache, yaourt, thiakry et fromage local Appelé « Boudi Kossam ») o Zone (zone géographique du pays touchée par l’initiative) : o Sur les trois (3)communes autour deVélingara sur un rayon de quinze (15) kilomètres
  4. 4. AMPLEUR DE L’EXPÉRIENCE o Nombre de paysans touchés : o 92 membres dont 49 hommes et 43 femmes au total 684 livreurs en o En moyenne 1000 paysans sont touchés o Volumes concernés : o Le volume de lait collecté en 2014 est de 80 305,5 litres dont 53 260,5 litres en lait caillé et 22 679 litres de lait frais o Existence de partenariats forts ? o (Avec le secteur privé? Avec une ONG/un bailleur? Avec l’Etat? Avec la recherche?) o L’expérience de ce partenariat fort avec le secteur privé qui est l’ONG Agronomes etVétérinaires Sans Frontières (AVSF) en partenariat avec : o Les services de l’élevage, l o La maison des éleveurs régionale et départementale, l o Les élus, o Tout cela rendu possible grâce aux partenaires financiers de: l’Ambassade de grande Bretagne, l’AFD (Agence Français de Développement), La Fondation France, CFSI (Comité Français pour la Solidarité International)
  5. 5. BILAN L’EXPÉRIENCE o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé chez le producteur ? o Leurs capacité de production (actuellement un producteur peut produire 750 litres de lait en saison sèche par mois en moyenne 25 litres par jour) soit 225 000 FCFA par mois o Leur capacité à d’organisation : - Leur ouverture vers l’extérieur ( en interne par le visites d’échanges interne et hors zone, ils reçoivent aussi beaucoup de visites venant des autres régions du Sénégal). - Capacités techniques( techniques de production, d’hygiène, de collecte, de transformation, de marketing…) - Dan le cadre de la mise en réseau, Larogal est membre de l’union des laitiers sont membre de la FENAFILS ( Fédération Nationale des Acteurs de la Filière Lait Local du Sénégal) - Larogal participe à des foires nationales et internationales ( Journée du lait, FIDACK) - Larogal a un bureau, un conseil d’administration (C.A) et des commissions, tiennent des réunion bureau, de conseil d’administration et une assemblée générale annuelle - Larogal embauche 05 salariés - Formation sur la bonne gouvernance associative - sur la gestion administrative et comptable - L’évolution de la production passé de 1 litre/Jour à 8 à litres/jour grâce à introduction de l’insémination artificielle chez les éleveurs les plus engagés
  6. 6. TRAITE D’UNEVACHE ISSUE DE L’INSEMINATION ARTIFICIELLE
  7. 7. o Bilan de l’expérience o Quelle appréciation générale ? Quelle est la réussite principale ? Quel est le problème principal ? o Quelle appréciation générale ? - Le bilan est très positifs car il ont un sentiment de fierté d’appartenance à l’organisation paysanne « Larogal », - Une bonne capacité d’organisation pour travailler à l’échelle de la filière laitière (de la production à la commercialisation) o Quelle est la réussite principale ? - La coopérative crée de l’emploie, elle emploi 05 salariés - De l’élevage extensif et sont passé à l’élevage semi intensif - Les producteurs de Larogal ont acquis des formations (sur les aspects organisationnels et techniques , o L ’amélioration des condition de vie des membres de la coopérative par : - L’amélioration l’habitat des membres, - la sante humaine et animale, les vêlages qui sont devenus annuelle - La prise en charge des frais de l’éducation des enfants, Augmentation des revenus , en 2014 , la coopérative Larogal a fait un chiffre d’affaire de 37 783 250 750 FCFA pour un Bénéfice de 1 965 317 FCFA - Grace à cette coopérative le système de la solidarité s’est renforce et l’op rend des services à ses membres, - L’état du Sénégal du Sénégal a attribuer des dons en aliment bétail 1quinze tonnes, une attestation a l’op, équipements (matériel de pasteurisation et de transport des produits laitiers et une mini – camionnette par la collecte et la commercialisation des produits issus de la transformation du lait) o Quel est le problème principal ? o Difficulté à gérer une activité à l’échelle d’une organisation paysanne qui demande beaucoup de temps mais aussi beaucoup de patience o Difficultés à gérer une entreprise o L’lenteur dans la massification de la coopérative BILAN DE L’EXPÉRIENCE
  8. 8. ETAPES CLÉS DE L’ÉVOLUTION DE L’EXPÉRIENCE o Quels conseils donneriez vous à une OP qui voudrait se lancer dans une expérience similaire? (2 conseils) o 1. Assurer une bonne production o 2. Bien travailler sur l’organisation interne o 3. Appuyer la mise en place de règles de transparences o 4 . l’organisation rende des services à ces membres o A quelles conditions l’expérience pourrait faire tache d’huile à grande échelle ? (2 conditions principales) o 1. Que l’organisation soit fonctionnelle, o 2. Lancer d’autres initiatives similaires o 3. Que l’organisation fasse de résultats palpables, o des visites d’échanges sur l’expériences sont entrain de se réaliser à l’échelle d’autres régions du Sénégal
  9. 9. PRÉSENTATION DE LA CHAINE DEVALEUR

×