FEDERATION NATIONALE DES ORGANISATIONS
MARAîCHERES DU TOGO (FE.NO.MA.T)
RÉGION DE LA KARA
TOGO
GESTION DES INTRANTS ET
VEN...
NATURE DE L’EXPÉRIENCE
o Origine de l’expérience :
o Difficultés d’approvisionnement en intrants de plus en plus
chers (en...
AMPLEUR DE L’EXPÉRIENCE
Zone :
o Région de la Kara
o Nombre de paysans touchés :
o 2530 producteurs
o Volumes concernés :
...
BILAN L’EXPÉRIENCE
o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé
chez le producteur ?
o Réduction du coût unitaire des intrant...
BILAN L’EXPÉRIENCE
o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé
chez le producteur ?
o Création des sites de vente dirigés pa...
BILAN L’EXPÉRIENCE
o Bilan de l’expérience
o Quelle appréciation générale ? : Satisfaction
générale des membres.
o Quelle ...
ETAPES CLÉS DE L’ÉVOLUTION DE L’EXPÉRIENCE
o Quels conseils donneriez vous à une OP qui voudrait se
lancer dans une expéri...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers

399 vues

Publié le

EXPERIENCE DE CAPITALISATION DE LA FEDERATION NATIONALE DES ORGANISATIONS MARAîCHERES DU TOGO (FE.NO.MA.T) RÉGION DE LA KARA TOGO

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
399
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers

  1. 1. FEDERATION NATIONALE DES ORGANISATIONS MARAîCHERES DU TOGO (FE.NO.MA.T) RÉGION DE LA KARA TOGO GESTION DES INTRANTS ET VENTE GROUPÉE DES PRODUITS MARAÎCHERS FE.N.O.MA.T
  2. 2. NATURE DE L’EXPÉRIENCE o Origine de l’expérience : o Difficultés d’approvisionnement en intrants de plus en plus chers (engrais spécifique, semences améliorées et produits phytosanitaires) o Problème de commercialisation ou d’accès au marché o Type de service mis en place o Facilitation de l’accès aux intrants o Collecte des besoins en intrants des producteurs o Organisation de la vente des produits en groupe o Création de comités marketing o Filière (s) : o Principalement la tomate et accessoirement le piment, chou, carotte etc.
  3. 3. AMPLEUR DE L’EXPÉRIENCE Zone : o Région de la Kara o Nombre de paysans touchés : o 2530 producteurs o Volumes concernés : o Près de 15 000 tonnes de tomates commercialisées annuellement o Existence de partenariats forts ? DRAEP (direction régionale de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche) o ICAT (Institut de Conseil et d’AppuiTechnique)
  4. 4. BILAN L’EXPÉRIENCE o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé chez le producteur ? o Réduction du coût unitaire des intrants de 30% pour les engrais o Existence d’engrais spécifique (10, 20,20) o Ouverture des magasins d’intrants en permanence pour les maraîchers même après la clôture officielle de la campagne agricole o Doublement du rendement (de 15 à 30 t/ha)
  5. 5. BILAN L’EXPÉRIENCE o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé chez le producteur ? o Création des sites de vente dirigés par des comités marketing (150 comités) o Augmentation du prix d’achat de la tomate (de 1500F/bassine de 25kg à 5000F voire 7000F Cfa) o Augmentation des revenus d’au moins 50% chez le producteur
  6. 6. BILAN L’EXPÉRIENCE o Bilan de l’expérience o Quelle appréciation générale ? : Satisfaction générale des membres. o Quelle est la réussite principale ? : Amélioration du rendement et des prix d’achats o Quel est le problème principal ? : Comment développer davantage la commercialisation en ayant des contrats garantis et aussi développer la filière semences maraichères locales au niveau sous-régional?
  7. 7. ETAPES CLÉS DE L’ÉVOLUTION DE L’EXPÉRIENCE o Quels conseils donneriez vous à une OP qui voudrait se lancer dans une expérience similaire? (2 conseils) o 1. Engagement, détermination et solidarité des producteurs o 2. La cohésion de l’organisation est capitale o A quelles conditions l’expérience pourrait faire tache d’huile à grande échelle ? (2 conditions principales) o 1. Sensibilisation et renforcement des capacités des producteurs sur les techniques culturales et o 2. La mise en place des comités marketing avec l’appui des mairies et syndicat des transporteurs

×