Les homophones grammaticaux« ces/ses/cest/sest »Ce (celui-là) bureau, cest (ce sont) mon bureau.Voyez ces (celles-là) lune...
 SesNous avons affaire en ce cas au pluriel de ladjectif possessif à la 3epersonne du singulier,dont voici les différente...
EN RÉSUMÉSi le mot sur lequel on hésite devient, quand on le met au singulier, « ce » ou « cet » aumasculin, « cette » au ...
 S’estOn est ici en présence de lélision du pronom personnel se devant le verbe être à la 3epersonne du singulier. Cela c...
Vous souhaitez approfondir vos connaissances ?Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français.ww...
Vous souhaitez approfondir vos connaissances ?Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français.ww...
Et le français dans tout ça #21
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Et le français dans tout ça #21

3 339 vues

Publié le

Tutoriel de français sur les homophones grammaticaux "c'est/s'est/ces/ses"

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 339
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 151
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Deux mots sont homophones lorsqu'ils se prononcent de la même façon, mais s'écrivent différemment. Bien sûr, leurs sens diffèrent, puisqu'il s'agit de mots distincts. Ce sont le plus souvent les mots d'une ou de deux syllabes qui ont des homophones (extraordinaire n'a pas d'homophone). Il faut donc toujours se demander lorsqu'on écrit un mot court s'il n'y a pas risque de confusion avec un autre mot. On peut parfois s'aider de mots de la même famille. Être particulièrement vigilant avec les mots faisant partie d'une expression et dont le sens n'est plus toujours perceptible.
  • Et le français dans tout ça #21

    1. 1. Les homophones grammaticaux« ces/ses/cest/sest »Ce (celui-là) bureau, cest (ce sont) mon bureau.Voyez ces (celles-là) lunettes, ce sont ses (les siennes) lunettes. CesIl sagit de ladjectif démonstratif, dont les formes sont rappelées dans le tableau ci-dessous :MASCULIN FÉMININ EXEMPLESINGULIER Ce, cet Cette « Ce garçon et cette filles’aiment. »« Cet enfant a faim. »PLURIEL Ces Ces « Ces jeunes gens s’aiment. »« Ces enfants ont faim. »Comme son nom lindique, le démonstratif sert à montrer, à indiquer. Il peut saccompagner desparticules ci et là ; elles prennent alors place, avec un trait dunion, juste après le nom auquel serapporte ladjectif démonstratif :Ces jours-ci, il a fait froid (ces jours qui viennent de sécouler...)Ces jours-là, il faisait froid (ces jours dun passé plus ou moins éloigné...)
    2. 2.  SesNous avons affaire en ce cas au pluriel de ladjectif possessif à la 3epersonne du singulier,dont voici les différentes formes :Ladjectif possessif marque naturellement lappartenance, la possession.Remarquons que cette même notion dappartenance se rend souvent par lemploi du pronompersonnel et de larticle lorsquil sagit des parties du corps et des vêtements,lappartenance ne faisant alors aucun doute :Elle se brosse les cheveux ou Elle brosse ses cheveux.Elle se met des gants ou Elle met ses gants.Une légère nuance existe entre ces deux constructions, le choix de lune ou de lautre sefaisant surtout en fonction du contexte.REMARQUEDistinguez ces et ses en imaginant leur singulier :Je voudrais entendre ces chansons (... entendre cette chanson).Je voudrais entendre ses chansons (... sa chanson).MASCULIN FÉMININ EXEMPLESINGULIER Son Sa (ou son) « Il aime son père et samère. »« Il aime son amie. »PLURIEL Ses Ses « Il aime ses parents. »« Il aime ses amis. »
    3. 3. EN RÉSUMÉSi le mot sur lequel on hésite devient, quand on le met au singulier, « ce » ou « cet » aumasculin, « cette » au féminin, cest quil sagit du démonstratif « ces », qui désigne quelquechose :ces outils = cet outil ; ces pochettes = cette pochette ; ces chiffres = ce chiffreEn revanche, si le mot sur lequel on hésite devient « son » ou « sa » quand on le met ausingulier, cest quil sagit du possessif « ses » (quon peut aussi remplacer par « mes » enpassant à la première personne du singulier ou par « tes » en passant à la deuxièmepersonne du singulier) :ses défauts = son défaut, mes défauts, tes défauts ;ses qualités = sa qualité, mes qualités, tes qualités ;ses oreilles = son oreille, mes oreilles, tes oreilles. C’estCette locution résulte de la contraction de ce (cela) + estTrès courante, elle sert à présenter (une personne, une chose, ce qui suit...) :Cest moi !Cest le plus beau monument de la ville.Pour moi un bon repas, cest un plat du terroir et un vin de pays.Plus particulièrement, cette locution a deux fonctions :• mettre en relief un élément de la phrase, généralement pour insister ; cetélément est alors placé entre cest et un pronom relatif (qui, que...) ou laconjonction que.Cest toi qui décides.Cest sa fille que nous avons vue.Cest pour vous parler que nous sommes ici.• énoncer une idée générale :Cest la règle.Voyager, cest un bon moyen pour souvrir lesprit.
    4. 4.  S’estOn est ici en présence de lélision du pronom personnel se devant le verbe être à la 3epersonne du singulier. Cela constitue en général le premier élément dun verbe pronominal aupassé composé, quil sagisse de la forme réfléchie :Elle sest maquillée comme une idole.On sest trompé de route.ou non réfléchie :Une telle chaleur, ça ne sest pas vu depuis longtemps !Le chapeau sest envolé dans un coup de vent.REMARQUESi vous craignez de confondre cest et sest et si vous avez lun des deux à écrire, remplacez-le mentalement par cela est. La phrase conserve son sens seulement avec cest, qui comportebien le c de cela :Sur la côte, cest la nouvelle mode (cela est la nouvelle mode)Aussitôt arrivée sur la côte, elle sest mise à la nouvelle mode (elle + cela : on peutconstater que... cest impossible et que, grâce à ce petit truc, on sest évité une grossefaute !)II sest donné des objectifs. = Je me suis donné des objectifs, tu tes donné des objectifs.Mais:Cest une occasion unique. = Cela est une occasion unique.Devant un nom pluriel, rappelons à tout hasard quen règle générale il vaut mieux user de « cesont » plutôt que de « cest », et réserver ce dernier au langage familier.
    5. 5. Vous souhaitez approfondir vos connaissances ?Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français.www.aubonheurdesmots.comhttp://leblogaubonheurdesmots.typepad.com
    6. 6. Vous souhaitez approfondir vos connaissances ?Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français.www.aubonheurdesmots.comhttp://leblogaubonheurdesmots.typepad.com

    ×