Et le français dans tout ça #32

160 vues

Publié le

Tutoriel de français pour ne plus confondre "quelque(s)" et "quel que".

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
160
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
34
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Et le français dans tout ça #32

  1. 1. quelque(s) / quel que  Quelque Ce mot, écrit sans « s » et d'un seul tenant, se rencontre dans trois cas : Singulier d'un adjectif indéfini, il a (comme son nom l’indique) un sens vague et équivaut à « un certain » : une somme de quelque importance (d'une certaine importance) si quelque accident se produisait... (si un certain accident, un accident quelconque...) C'est ce mot que nous avons dans quelque chose, quelque part et, avec l'élision qui s'impose, quelqu'un : chercher quelque chose (une certaine chose) arriver quelque part (dans un certain lieu) trouver quelqu'un (un certain individu) Pour quelquefois, quelque peu et quelque temps, forcément invariable en tant qu'adverbe, quelque veut dire « environ », « à peu près » quand il précède un nombre : parcourir quelque deux cents mètres (environ deux cents...) accueillir quelque 50 000 visiteurs (à peu près, en gros 50 000...) Attention à respecter le sens de cet adverbe et à ne le faire suivre d'aucune indication précise du genre « attendre quelque vingt-huit minutes » ou « coûter quelque 1 075 euros » ! Le plus souvent invariable, l'expression quelque... que est peu employée aujourd’hui et pour ainsi dire réservée aux textes littéraires. quelque prudent que l'on soit, on n'écarte pas tous les risques (si prudent que l'on soit...) Les deux termes de cette expression encadrent un nom, un adjectif ou un adverbe et sont suivis d'un verbe au subjonctif.
  2. 2.  Quelques L'adjectif indéfini quelque est fort courant au pluriel et c'est, dans cette série, le seul cas où l'orthographe ne laisse la place à aucune hésitation : quelques instants plus tard, il entra. Quelques a le sens de « plusieurs », « certains », « un petit nombre de »... nous verrons quelques amis. Le pluriel s'emploie aussi dans l'expression « et quelques » : dépenser cent et quelques euros Cette même phrase pourra, dans le style quotidien, se construire ainsi : dépenser cent euros et quelques et, après n'importe quel nombre, pour indiquer qu'il est un peu dépassé : avoir quarante ans et quelques se coucher à onze heures et quelques Mais on écrira évidemment au singulier : à minuit et quelque Dans la locution quelque... que, il est des cas (peu fréquents) où le mot quelque s'accorde si le contexte de la phrase lui redonne son rôle initial d'adjectif : quelques passions que suscite ce débat... (Montesquieu), au sens de : toutes les passions, si diverses soient-elles... Il est rappelé que, comme au singulier, cette tournure est peu courante et ne se rencontre que dans la littérature.
  3. 3.  Quel que Voici la seule forme où nous trouvons quelque écrit en deux mots : quel... que. II s'agit là d'un adjectif relatif dont le second élément est toujours suivi du verbe être au mode subjonctif : on attend le résultat, quel qu'il soit. La proposition subordonnée ainsi introduite a une valeur de concession ou d'opposition par rapport à la principale : quel que soit son âge, il est plein d'entrain (bien que son âge ne soit pas en rapport avec l'entrain manifesté). Comme tout adjectif régulier, celui-ci est variable en genre et en nombre. Il s'accorde avec le sujet du verbe qui le suit : - au féminin : quelle que soit votre colère, calmez-vous (sujet : colère) - au pluriel : nous prenons cette décision, quels qu'en soient les effets (sujet : effets) nous prenons cette décision, quelles qu'en soient les conséquences (sujet : conséquences). Il arrive qu'on ajoute les verbes devoir ou pouvoir au verbe être de la subordonnée : je paierai les dégâts, quel qu'en doive être le prix. - elle est estimée de tous, quels que puissent être ses défauts. EN RÉSUMÉ Quelque (en un mot) se met au pluriel quand on peut le remplacer par certains ou un certain nombre de : tu seras là dans quelques jours (dans un certain nombre de jours). Mais il est toujours invariable quand on peut lui substituer environ : il mesure quelque deux mètres (environ deux mètres). La locution quel... que (en deux mots) est toujours suivie d'un verbe (être en général) au subjonctif : son avis, quel qu'il soit, ne m'intéresse pas. Elle s'accorde avec le sujet de ce verbe : restons calmes, quelles que soient les circonstances.
  4. 4. Voici trois expressions qui donnent lieu fréquemment à des fautes pourtant faciles à éviter : Écrivez toujours quelquefois en un seul mot : arriver quelquefois en retard. En principe, il y a des cas où on peut l’écrire en deux mots : par exemple « les quelques fois où le ciel s'est couvert ce mois-ci... ». Mais ces cas sont très limités ; mieux vaut alors tourner par « les rares fois où... » et noter que quelquefois forme un seul mot. Sachez que quelque peu est invariable : marcher quelque peu de travers. L'orthographe ne change donc pas quand cette expression porte sur un adjectif au pluriel : des danseurs quelque peu acrobates. Remplacez par « un peu » (qui a le même sens) ou retenez que ces deux expressions ne s'accordent jamais avec les mots qu'elles introduisent. Écrivez toujours quelque temps au singulier : se lever tôt depuis quelque temps. Ce singulier se maintient dans tous les contextes : nous sommes arrivés depuis quelque temps. - dans quelque temps les portes fermeront. Pensez que quelque temps signifie « un peu de temps » et que c'est bien pourquoi ces deux mots demeurent invariables.
  5. 5. Vous souhaitez approfondir vos connaissances ? Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français. www.aubonheurdesmots.com http://leblogaubonheurdesmots.typepad.com

×