le trait d’union
Le trait d'union sert à marquer qu'il existe un lien étroit entre deux termes. Ce lien peut être
un lien ...
Au pluriel, l’adjectif quelque, suivi de l’article indéfini : quelques-uns, quelques-unes
La plupart des mots composés emp...
Le pronom qui suit immédiatement le verbe dont il dépend est toujours relié à ce verbe par un
trait d'union. C'est le cas ...
Les mots invariables
Parmi eux distinguons :
- les particules telles que ci ou là :
par-ci par-là
ci-contre
celui-ci
ci-de...
Les noms propres, les prénoms :
On doit mettre un trait d'union en cas de prénom double :
Jean-Jacques
Anne-Sophie
Pierre-...
Les noms de localités
C'est la règle en France de mettre un trait d'union quand le nom est double :
Maisons-Laffitte
Ville...
Vous souhaitez approfondir vos connaissances ?
Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français.
...
Et le français dans tout ça #41
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Et le français dans tout ça #41

1 729 vues

Publié le

Tutoriel de français sur le trait d'union. Quand faut-il mettre un trait d'union ? Quand le lien est lexical ? grammatical ?

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 729
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 622
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • {"2":"Deux mots sont homophones lorsqu'ils se prononcent de la même façon, mais s'écrivent différemment. Bien sûr, leurs sens diffèrent, puisqu'il s'agit de mots distincts.\nCe sont le plus souvent les mots d'une ou de deux syllabes qui ont des homophones (extraordinaire n'a pas d'homophone). Il faut donc toujours se demander lorsqu'on écrit un mot court s'il n'y a pas risque de confusion avec un autre mot.\nOn peut parfois s'aider de mots de la même famille.\nÊtre particulièrement vigilant avec les mots faisant partie d'une expression et dont le sens n'est plus toujours perceptible.\n"}
  • Et le français dans tout ça #41

    1. 1. le trait d’union Le trait d'union sert à marquer qu'il existe un lien étroit entre deux termes. Ce lien peut être un lien lexical (mots composés) ou un lien syntaxique (entre le verbe et le pronom qui le suit). Lorsqu'il est lexical, le trait d'union est souvent source d'hésitations et on constate des divergences entre les dictionnaires. Toutefois, son emploi répond à quelques principes que l'on peut appliquer. En revanche, quand il est syntaxique, la présence du trait d'union répond à des règles précises. On met toujours un trait d'union dans un mot composé lorsqu'il y a changement de catégorie grammaticale. Ce peut être une chance (peut être est un groupe verbal). C'est peut-être une chance (peut-être devient adverbe). On met généralement un trait d'union dans un mot composé lorsque son sens ne se déduit pas de l'ensemble de ses composants : une belle-mère (ce n'est pas une mère qui est belle) un pied-de-biche (ce n'est pas le pied d'une biche) Mais on écrit sans trait d'union : une pomme de terre, un chemin de fer, un pied de nez... Ex-, mi-, semi-, pseudo- et vice-, grand et demi sont toujours reliés au mot qui les suit par un trait d'union. son ex-mari un semi-remorque le vice-président grand-père demi-mot demi-sœur
    2. 2. Au pluriel, l’adjectif quelque, suivi de l’article indéfini : quelques-uns, quelques-unes La plupart des mots composés empruntés à des langues étrangères s'écrivent avec un trait d'union. On les écrit aujourd'hui également souvent en un seul mot. le turn-over ou le turnover On met souvent un trait d'union entre deux mots de même nature en remplacement d'une préposition ou d'une conjonction (et). du tissu-éponge (= du tissu en éponge) vingt-trois (= vingt et trois) Les mots composés contenant des éléments tels que bio-, socio-, électro-, etc. s'écrivent généralement en un seul mot. biochimie socioculturel électroacoustique antichoc Cependant on met un trait d'union pour éviter le rapprochement de deux voyelles dont la lecture pourrait prêter à confusion. bio-industrie (oi pourrait être lu comme dans [oie]) extra-utérin (au pourrait être lu comme dans [haut]) Plus généralement, le trait d’union s’impose dans deux noms, qu’on pourrait identifier comme deux éléments distincts, ils sont perçus comme inséparables. C’est le cas de tous les noms composés : - à partir d’un verbe : tire-bouchon, faire-valoir, lave-linge, porte-parole … - sur le modèle préposition + nom : arrière-boutique, sous-homme, en-tête…
    3. 3. Le pronom qui suit immédiatement le verbe dont il dépend est toujours relié à ce verbe par un trait d'union. C'est le cas : - pour les pronoms personnels, et on lorsqu'ils sont sujets inversés : Peut-on oublier cela ? Encore faut-il s'en donner les moyens. - pour les pronoms personnels - ainsi que en et y - lorsqu'ils sont compléments d'un verbe à l'impératif sans négation : Attends-moi. Prends-en trois kilos. Les pronoms sont liés par un trait d’union : - quand deux d’entre eux se suivent : Allez-vous-en. Dites-le-lui. Donnez-nous-en. Entre le verbe à la forme interrogative et le pronom sujet : Partez-vous ? As-tu regardé ? Entre le verbe à la forme interrogative et le démonstratif ce : Est-ce vrai ? Qu’est-ce que c’est ?
    4. 4. Les mots invariables Parmi eux distinguons : - les particules telles que ci ou là : par-ci par-là ci-contre celui-ci ci-dessous - les adverbes ou les locutions adverbiales : au-dehors avant-hier au-delà après-demain pêle-mêle sur-le-champ tête-bêche vis-à-vis Quelques locutions de ce genre n'ont pas de trait d'union : tout à coup en deçà tout à fait en dedans tout à l'heure en dehors Les préfixes néo-zélandais néo-impressionnisme Mais on tend timidement à supprimer le trait d'union, chaque fois que c'est possible : néocolonialisme néoréalisme
    5. 5. Les noms propres, les prénoms : On doit mettre un trait d'union en cas de prénom double : Jean-Jacques Anne-Sophie Pierre-Emmanuel Marie-Caroline C'est le trait d'union qui différencie le prénom double et la suite des prénoms de l'état civil : Jacques-Henri Dupont et Jacques Henri Edmond Dupont (même si certains préfèrent, dans ce dernier cas, séparer leurs prénoms par une virgule). Les noms de famille : Quelques-uns d'entre eux sont, depuis l'origine, composés de deux mots et parfois davantage. Ces mots, sauf la particule nobiliaire et les articles Le et La , sont pour la plupart reliés par un trait d'union : Camille Saint-Saëns Antoine de Lévis-Mirepoix D'autres de ces noms ont été réunis par mariage ou à la suite d'une adjonction légale : Paul Leroy-Beaulieu Maurice Merleau-Ponty Cette règle (réservée aux noms français) connaît un petit nombre d'exceptions : Pierre Mendès France Aujourd'hui, beaucoup de femmes mariées ajoutent le nom de leur mari à leur nom de jeune fille ; c'est ce que, par exemple, avait déjà fait il y a longtemps la célèbre physicienne Irène Joliot-Curie.
    6. 6. Les noms de localités C'est la règle en France de mettre un trait d'union quand le nom est double : Maisons-Laffitte Villers-Cotterêts Le cas est particulièrement fréquent - avec les noms de saints : Saint-Etienne Sainte-Maxime - avec une qualification ou une précision géographique : Mantes-la-Jolie Sablé-sur-Sarthe Lamalou-les-Bains Sully-sur-Loire Même chose pour les régions et les départements : Champagne-Ardenne Hautes-Pyrénées Placés au début, les articles échappent au trait d'union : Le Buisson-de-Cadouin mais La Chapelle-Basse-Mer mais Les Adrets-de-l'Estérel mais Nogent-le-Rotrou Vitry-la-Ville Ax-les-Thermes Pour les villes de l'étranger, on constate que, même dans la transcription française, le trait d'union est peu répandu. Mais, faute de règle, mieux vaut consulter le dictionnaire : Addis-Abeba mais New York Saint-Pétersbourg mais San Francisco Stratford-upon-Avon mais Buenos Aires Il en va de même pour les pays : Pays-Bas mais Sri Lanka
    7. 7. Vous souhaitez approfondir vos connaissances ? Au bonheur des Mots délivre des formations de remise à niveau en français. www.aubonheurdesmots.com http://leblogaubonheurdesmots.typepad.com

    ×