“Lieux mouvants” 
Bilan de la 2e édition 
Eté 2014 
SOMMAIRE 
Les objectifs de l’édition 2014 
Les partenaires 
Le Grand L...
2e édition 
du 31 mai au 6 juillet 
Et 
jusqu’au 30 septembre 2014 
«LIEUX MOUVANTS» EN TROIS PROPOSITIONS 
1. Faire décou...
les partenaires 
« Lieux Mouvants » n’aurait pas pu naître l’année dernière, dans les jardins du Grand Launay, si, dès le ...
les bénévoles et l’équipe 
LES BÉNÉVOLES 
Dialogues avec la Nature remercie les associations locales et en particulier tou...
1e « ouverture » 31 mai et 1erjuin 
jardin du grand launay (lanrivain, 22) 
a l’occasion des journées 
« rendez-vous aux j...
2e « ouverture » 8 et 9 juin 
domaine de kerguéhennEC (bignan, 56) 
Vernissage de l’opération 
«Jardins éphémères » 
La de...
LE PUBLIC AU COEUR DES JARDINS 
Cette première « Ouverture » s’est déroulée en présence d’un très nombreux public 
(1305 e...
Deuxième jardin : le bassin jardiné 
réalisé par l’équipe d’Arnaud Mermet-Gelat 
Au centre du potager subsiste un grand ba...
troisième jardin : Cultiver l’horizon 
réalisé par l’équipe d’Ophélie Bouvet 
Ces piquets aux têtes peintes en blanc dessi...
les ateliers nature 
Dimanche 8 juin, pendant toute la journée du vernissage, des ateliers ont été offerts 
à un public pa...
3e « ouverture » 14 ET 15 JUIN, 
ENCLOS DE LA CHAPELLE DE BURTHULET 
(SAINT-SERVAIS, 22) 
« ICI REPOSENT DES SECRETS » 
PA...
Les hommes de Saint-Servais posent la lourde dalle de schiste sur la tombe aux secrets. 
(Photo Philippe Renault/Ouest-Fr...
Le public après l’enterrement devant la tombe aux secrets attend la fin de la cérémonie en chansons. 
(Photo Philippe Ren...
Christophe 
Miossec, 
Sophie Calle et 
Albin de la Simone. 
(Photo JC Paréja) 
Christophe 
Miossec, 
Albin de la Simone ...
les jardins éphémères 
Au cours de ces deux journées (et tout l’été depuis cette date) le public a pu découvrir 
les jardi...
Au dessus du jardin de rocaille planté sur le talus qui entoure l’enclos, « Le vent dans l’horizon » a installé un surpre...
les ateliers nature et histoire 
Pendant toute la journée du samedi, sept ateliers se sont succédés sur le site : 
différe...
la calvacade dansée 
La chorégraphe Anne Collod entraine 100 complices 
En mêlant le profane au sacré, nous avons souhaité...
Sonore, colorée, 
près de 100 personnes 
composaient 
la cavalcade : 
Bagad de Carhaix, 
Cercles celtiques de 
Rostrenen ...
A mi-parcours, les participants ont fait une halte et ont assisté au duo de L’Après-midi d’un faune 
de Vaslav Nijinski, i...
4e « ouverture » 21 et 22 juin 
parc du château de TRégaraNtEC 
(mellionnec, 22) 
Cinq plasticiens dans le parc 
À partir ...
1. Naufragé d’édouard Sautai 
« Naufragé fonctionne en écho à Miroir présentée simultanément dans la chapelle de Moustoir-...
2. De la vasque au puits de Côme Mosta-Heirt 
Côme Mosta-Heirt présente ainsi son travail : « Citation poétique s’il en es...
3. Rose, le passage de l’amoureux de Jean-Marc Nicolas 
« Rose, le passage de l’amoureux est un long tunnel sculptural ros...
4. Allochtone d’Igor Antic 
« Allochtone (Espèce d’origine étrangère) est une oeuvre qui introduit la couleur dans la végé...
5. Frontière de Bob Verschueren 
« Cette installation est une question de lin, de liens. Á un des murs qui séparent le jar...
(Photo Olivier Samica) 
(Photo Bob Verschueren) 
(Photo Cendrine Lassalle) 
lieuxmouvants.tumblr.com
Trois Jardins éphémères 
Chacun à sa manière, les trois jardins éphémères de Trégarantec 
ont rendu hommage au jardin du 1...
les ateliers nature et histoire 
Et toujours les samedis des week-ends d’ouverture, des ateliers spécifiques au site 
sont...
Le sacre #2 sur un champ d’avoine 
Au coeur de cette journée brûlante , Lieux Mouvants accueillait «Le Sacre # 2 », recons...
5e « ouverture » 28 et 29 juin 
carrière gallo-romaine de Locuon 
(ploërdut, 56) 
« gwriad » INstallation 
de tadashi Kawa...
Déjà le travail de construction a mobilisé quinze étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture 
de Bretagne et de l’école...
trois jardins éphémères 
Dans cette ancienne carrière à l’ambiance mystérieuse il fallait de la légèreté dans l’implantati...
2. La parenthèse suspendue, par Kevin Perez 
(Photos Olivier Samica) 
(Photo Bernard Le Douaron) 
3. La mécanique du temps...
les ateliers nature et histoire 
A Locuon, les ateliers se sont appuyés sur le riche patrimoine historique du lieu 
et son...
UN APRES-MIDI AVEC ANNIE EBREL 
ET CHORUS DE MICKAËL PHELIPPEAU 
Pour ce lieu magique, ce fut un après-midi magique, Autou...
6e « ouverture » 5 et 6 juillet 
village et landes de saint antoine 
(lanrivain, 22) 
Ce week-end avait été conçu comme un...
Trois jardins éphémères 
Les jardiniers des trois jardins-éphémères créés pour Saint Antoine avaient le choix entre 
une l...
Le jardin-maison est né de l’apparition des ruines d’un ancien four à pain dans cet enchevêtrement de plantes 
sauvages. ...
La redécouverte est un cheminement qui descend vers la fontaine, se retourne pour passer aux pieds d’une source tapie 
so...
un dimanche de spectacles vivants 
autour de la chapelle 
« printemps » de anne-karine lescop 
Printemps, chorégraphie de ...
La voix de la route 
Pièce pour une voix, de la musique électronique et de l’électricité de guitare ça et là, dans l’air. ...
« VERTIGE » DE CLémence coconnier 
Vertige de Clémence Coconnier, musique de Frédéric Bigot, est un duo de trapèze-danse 
...
«orifice paradis» D’ana rita teodoro 
Orifice Paradis, solo de danse de Ana Rita Teodoro, avec comme point de départ la bo...
L’édition 2013 avait été un succès, avec la 
participation de 2 769 personnes sur un seul weekend 
au jardin du Grand Laun...
la communication Les affiches ont été utilisées en partie 
LES DOCUMENTS DE COMMUNICATION : 
Plusieurs documents de commun...
20 000 dépliants 
recto-verso 40x60 cm, 2 plis croisés 
Domaine de Kerguéhennec 8 et 9 juin 
Carrière de Locuon 28 et 29 j...
Diffusé par Dialogues avec la nature 
et Mais Encore Productions 
Relance invitation 
au vernissage par email 
200 cartons...
LA PRESSE 
La presse régionale (Ouest-France, Le Télégramme) et locale (L’écho de 
l’Armor et de l’Argoat, le Poher, le Jo...
CONCLUSION 
Pour sa deuxième édition « Lieux Mouvants » a été un vrai succès : près 
de 5 000 personnes ont participé aux ...
annexe 1 
DIALOGUES AVEC LA NATURE 
JARDINS ÉPHÉMÈRES 
dans le cadre de Lieux Mouvants 
Compte-rendu d’activités 
L’opérat...
3 / Les jardiniers-créateurs lauréats et leur jardin 
Domaine de Kerguéhennec (Bignan, 56) 
1. MERMET-GERLAT Arnaud Les cl...
annexe 2 la revue de presse 
Samedi 4 janvier 2014
Mardi 14 janvier 2014 
Bretagne
Jeudi 27 février 2014 
Côtes d’Armor
Jeudi 20 mars 2014 
Bretagne
Vendredi 30 mai 2014 
Côtes d’Armor
Dimanche 1er juin 2014 
Jardin
Dimanche 1er juin 2014
Mercredi 11 juin 2014 
Côtes d’Armor
Mercredi 11 juin 2014 
Sortir
Mercredi 11 juin 2014 
Sortir
Mercredi 11 juin 2014 
Lanrivain
Mardi 12 juin 2014
Dimanche 15 juin 2014
Dimanche 15 juin 2014
Dimanche 15 juin 2014 
Bretagne
Dimanche 15 juin 2014 
Saint Servais
Jeudi 19 juin 2014
Vendredi 20 juin 2014
Edition nationale 
Dimanche 1er juin 2014
Edition nationale 
Dimanche 1er juin 2014
Mercrdi 2 juillet 2014
Samedi 5 juillet 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lieux Mouvants 2014 : le Bilan

932 vues

Publié le

Notre objectif : faire découvrir les paysages secrets de Bretagne intérieure en y amenant grands artistes, spectacles innovants, naturalistes et jardins éphémères.

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
932
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lieux Mouvants 2014 : le Bilan

  1. 1. “Lieux mouvants” Bilan de la 2e édition Eté 2014 SOMMAIRE Les objectifs de l’édition 2014 Les partenaires Le Grand Launay (1er juin) Kerguéhennec (8-9 juin) Burthulet (14-15 juin) Trégarantec (21-22 juin) Locuon (28-29 juin) Saint-Antoine (5-6 juillet) Le public La communication Conclusion Annexe 1 : bilan jardins Annexe 2 : revue de presse Association Dialogues avec la Nature. Le Grand Launay, 22480 Lanrivain. Téléphone : 06 80 20 65 24. Courriel : dialogues.nature@gmail.com Siège social : Mairie de Lanrivain, Rue des Ecoliers, 22480 Lanrivain / Président : Jean Schalit SIRET : 531 538 452 000 24 / APE : 9499Z / Licences : 2-1073596 et 3-1073597 P. 2 P. 3 P. 5 P. 6 P. 11 P. 21 P. 31 P. 37 P. 45 P. 46 P. 50 P. 51 P. 52
  2. 2. 2e édition du 31 mai au 6 juillet Et jusqu’au 30 septembre 2014 «LIEUX MOUVANTS» EN TROIS PROPOSITIONS 1. Faire découvrir les espaces de la Bretagne inté-rieure, les paysages naturels et sauvages, les jardins peu connus, autour de l’axe du Canal de Nantes à Brest, sur les départements des Côtes-d’Armor, du Finistère et du Morbihan. 2. Faire dialoguer des artistes (plasticiens, danseurs, musiciens) travaillant in-situ dans ces espaces, avec la nature de notre région. 3. Impliquer les habitants de la région, les associa-tions locales, dans le déroulement du projet. LIEUX MOUVANTS 2014 Après le succès de la première édition de « Lieux Mouvants » organisée en 2013, dans les jardins du Grand Launay à Lanrivain (22), l’association « Dialogues avec la Nature» avait décidé d’organiser la deuxième édition de l’événement, en juin 2014, sur 5 nouveaux sites, plus vierges, plus sauvages. La première édition comportait trois volets : un plasticien, Daniel Buren, des spectacles chorégra-phiques et musicaux, organisés en commun avec « Parcours tout court » et enfin des ateliers où des spécialistes faisaient découvrir la faune et la flore du pays. Cette année, nous avons ajouté un quatrième volet à notre événement pour satisfaire l’intérêt très fort du public pour le « côté jardin » de « Lieux Mouvants » (intérêt que nous avons pu mesurer au « Grand Launay, Jardin remarquable»). Nous avons donc lancé un appel à projets avec un concours pour ins-taller, dans les 5 nouveaux sites choisis, des « Jardins éphémères ». Les jardins éphémères : Il s’agissait d’offrir à 15 jeunes jardiniers-créateurs, sélectionnés sur projet, un espace naturel dédié où ils proposeraient leurs créations. Un jury a fait le choix des projets sélectionnés qui devaient d’abord respecter le site où ils sont installés, à raison de trois jardins par site. Comme les oeuvres des plasticiens, ils sont restés en place tout l’été sous la protection de leurs créateurs et des associations locales ont continué à les faire vivre. (Voir le bilan détaillé de l’opération « Jardins éphémères » en annexe 1) Les plasticiens : Chaque espace a accueilli l’oeuvre d’un ou plusieurs artistes plasticiens, oeuvre créée ex-clusivement pour le lieu, et réalisée en collaboration avec les habitants du village, les élèves des écoles, des étudiants de la région. Ces oeuvres ont été ins-tallées pour toute la durée de l’été, et peut-être plus, dans chaque site, à l’image du travail de Daniel Buren au Grand Launay. Les performances : « Lieux Mouvants » a fait la part belle dans chaque espace à des performances de musique et de danse conçues en résidence in-situ et intégrant des musiciens et des danseurs bretons. La manifestation a proposé plutôt des moments à vivre que des oeuvres préconçues, des expériences par-tagées avec les artistes dans l’esprit des lieux. Elles n’ont duré qu’un weekend. Les ateliers : En lien avec la nature mais aussi avec le lieu, ils ont été à nouveau organisés sur chaque site. Ils ont été animés, bénévolement, par des spécialistes régionaux et internationaux de la faune et de la flore de notre région mais aussi de l’histoire et de l’archéo-logie. Eux aussi n’ont été installés qu’un weekend. Les « Ouvertures » : Elles se sont déroulées chaque weekend, successivement dans chacun des cinq lieux. Elles ont accueilli en même temps : le vernissage des oeuvres des plasticiens, l’inau-guration des « Jardins éphémères », ainsi que les représentations de spectacle vivant et les ate-liers. Les « Ouvertures » se sont succédées toutes les semaines, avec, en avant-première, le week end « Rendez-vous aux Jardins » qui a signé notre point de départ au Jardin du Grand Launay les 31 mai et 1er juin 2014. Elles se sont achevées le 6 juillet au Village de St Antoine à Lanrivain. Été 2014 : Les cinq nouveaux sites de « Lieux Mouvants » ainsi que le jardin du Grand Launay sont restés ouverts à la visite pendant tout l’été. Ils ont attiré un nombreux public qui a manifesté son bonheur de découvrir à la fois des lieux méconnus et préservés et les oeuvres des plasticiens et des jardiniers-créateurs.
  3. 3. les partenaires « Lieux Mouvants » n’aurait pas pu naître l’année dernière, dans les jardins du Grand Launay, si, dès le départ, des partenaires n’avaient pas cru à notre projet et décidé de l’accompagner. Pourtant nous n’étions qu’une toute petite association, qui démarrait. Mais grâce à l’appui de la Drac-Bretagne, de la Région Bretagne et de la Communauté de communes du Kreiz-Breiz, ainsi que celui de partenaires privés, nous avons pu faire la preuve, en un weekend, qu’une manifestation culturelle pluridisciplinaire avait sa place en centre Bretagne et que des créations in situ étaient possibles dans des lieux naturels. Aujourd’hui d’autres partenaires nous ont rejoints. Grâce à eux « Lieux Mouvants » a pu s’étendre sur six weekends d’Ouvertures et trois mois de visites tout l’été. Ils nous ont permis de mobiliser des associations locales dans chacun des lieux où nous nous sommes installés. Et le succès a été au rendez-vous. Qu’ils en soient ici remerciés. Les partenaires public Pour Lieux Mouvants 2014, l’association « Dialogues avec la Nature « a reçu de nombreux soutiens : La Direction Régionale des affaires Culturelles de Bretagne, La Région Bretagne, Le Conseil général des Côtes d’Armor et Itinéraires-Bis, Le Conseil général du Morbihan et Le Domaine de Kerguéhennec, La Communauté de Communes du Kreiz Breizh, La Communauté de Communes du Pays du Roi Morvan, La Communauté de Communes de Callac-Argoat, Les Communes de Lanrivain, de Saint-Servais, de Ploërdut et de Mellionnec, Et l’ONDA – Office national de diffusion artistique. Les partenaires privés « Dialogues avec la Nature » remercie ses partenaires privés : Ypréma, Le Crédit Mutuel de Bretagne, BigMat Ziegler, Denis Matériaux, Les pépinières Lepage, Coreff, Ouest-France, Et les nombreux donateurs sur le site de financements participatifs My Major Company,
  4. 4. les bénévoles et l’équipe LES BÉNÉVOLES Dialogues avec la Nature remercie les associations locales et en particulier tous les bénévoles sans lesquels cette seconde édition de Lieux Mouvants n’aurait pu se réaliser : • les nombreux animateurs bénévoles qui ont sacrifié plusieurs weekends pour préparer et ensuite présenter les ateliers nature et histoire dans chacun des 5 sites • le lycée horticole de Saint-Ilan et ses enseignants en paysage : Florence Turpin, Francis Robreau et Olivier Samica • l’Association de la chapelle de Burthulet, le maire de Saint Servais Christian Coail et son adjoint Jacques Lambert • la famille Danion, propriétaire du Château de Trégarantec, et les associations de Mellionnec • l’association des amis de Locuon et son président Bernard Le Douaron • les Associations des parents d’élèves et de théâtre d’improvisation, et l’Association de la chapelle de Saint-Antoine • ainsi que la CCKB propriétaire et gestionnaire du village de Saint-Antoine. Les bénévoles ont assuré de nombreuses missions : construction des oeuvres plastiques, aide et relais des jardiniers-créateurs, diffusion de la communication, aménagement des sites, l’installation de la signalétique extérieure, tenue des stands de restauration et buvette, des entrées et gestion des parkings. Au total 350 bénévoles de la région ont participé au déroulement de la manifestation. Dialogues avec la Nature remercie également les amateurs de musique, de danse et d’art qui ont bien voulu participer à certains projets artistiques : • les élèves de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Quimper, et leur professeur Hervé Thoby • les Cercles Celtiques de Rostrenen et Morlaix • le Bagad de Carhaix • la fanfare familiale intercommunale de Coadout • les attelages de l’association Cheval Faire • les élèves de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne, et leur professeur Mathieu Le Barzic • les élèves de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Rennes, et leur professeur Nicolas Floc’h L’equipe • Lieux Mouvants est une manifestation à l’initiative de Dialogues avec la Nature, président Jean Schalit, secrétaires : Hélène Lassalle et Claudine Le Jeanne trésorière : Annie Connan • Conseil à la programmation arts vivants : Françoise Lebeau • Production déléguée : Mais encore Productions - Laurène Blanckaert et Dany Paréja • Régie technique : Jean-Marc Le Minoux • Directrice artistique de la communication : Sophie Laurent-Lefèvre • Edition du site et des newsletters : Catherine Mariette
  5. 5. 1e « ouverture » 31 mai et 1erjuin jardin du grand launay (lanrivain, 22) a l’occasion des journées « rendez-vous aux jardins » La première « ouverture » de « Lieux Mouvants » est en réalité une avant-première. L’édition 2013 avait fait du Grand Launay un site expérimental, un site unique, avec la création de l’oeuvre de Daniel Buren intitulée « Déviation ». Cette année, Déviation n’est plus là. Dialogues avec la Nature a choisi de mettre en lumière de nouveaux sites, tout en ouvrant la manifestation dans ce jardin classé Jardin Remarquable, que les amateurs de nature en centre Bretagne connaissent bien. À l’occasion des journées «Rendez-vous aux jardins», le soleil et le succès étaient au rendez-vous. C’est ici, qu’en 2013, Daniel Buren avait installé sa « Déviation ». lieuxmouvants.tumblr.com
  6. 6. 2e « ouverture » 8 et 9 juin domaine de kerguéhennEC (bignan, 56) Vernissage de l’opération «Jardins éphémères » La deuxième « Ouverture » de « Lieux Mouvants » s’est déroulée au domaine de Kerguéhennec, à l’occasion du vernissage de l’opération « Jardins Éphémères », nouveau volet de notre événement. Olivier Delavallade, responsable du Domaine présente l’opération aux invités avec Jean Schalit, président de « Dialogues avec la nature », en présence d’Isabel Pugnière-Saavedra, directrice de la Culture du CG 56 et de Denis-Marie Lahellec, représentant la DRAC Bretagne, (Ministère de la Culture et de la Communication). (Photo Les Jardiniers Nomades) Précédemment, le jury, qui devait sélectionner 15 projets de jardins (sur 54 présentés), s’était réuni sur le domaine le 17 et 18 mars, sous la présidence du grand botaniste Francis Hallé. Ensuite, le workshop animé par 2 enseignants de l’Ecole nationale du Paysage de Versailles - Marseille, Mathieu Gontier et François Vadepied, ainsi que par Olivier Samica, enseignant paysage à l’école de Saint Ilan (22), a eu lieu du 5 au 7 avril, d’abord sur le domaine, puis sur les sites attribués à chacune des équipes de jardiniers-créateurs. Pendant le workshop, Olivier Samica, à genoux ( !) au centre d’une discussion animée. (Photo Élise Hardy) lieuxmouvants.tumblr.com
  7. 7. LE PUBLIC AU COEUR DES JARDINS Cette première « Ouverture » s’est déroulée en présence d’un très nombreux public (1305 entrées comptabilisées sur 2 jours). Sous un soleil resplendissant les visiteurs ont profité des jardins éphémères comme des jardins partagés, installés déjà depuis quelques années au centre de cet ancien potager, et dont l’ensemble s’est parfaitement marié avec les nouveaux venus. Pendant ces 2 journées, le public, curieux et connaisseur, a pu découvrir 3 des 15 jardins, créés pour l’occasion dans l’enclos de l’ancien potager ; les 12 autres, étaient présentés au moyen d’une projection de photos réalisées en collaboration avec le studio GwinZegal de Guingamp. (Photo : Vincent Lhoutellier) Premier jardin : les clés du potager réalisé par l’équipe d’Arnaud Mermet-Gerlat Le plan général de la surface est dessiné par des allées divisant le jardin en parcelles de hautes graminées. Dans un angle, a été semée une prairie fleurie devenue labyrinthe au cours de l’été, parsemée de nichoirs à insectes et à oiseaux, où les enfants comme les adultes peuvent jouer et se prélasser sur des filets de catamaran tendus sur des cadres de bois. Le plan des « clés du potager » a été conçu pour intégrer les jardins partagés au centre de l’espace. (Photo Les Jardiniers Nomades) Derrière la prairie fleurie et ses filets de catamaran on voit apparaître le « toit » du « bassin jardiné ». (Photo Les Jardiniers Nomades) lieuxmouvants.tumblr.com
  8. 8. Deuxième jardin : le bassin jardiné réalisé par l’équipe d’Arnaud Mermet-Gelat Au centre du potager subsiste un grand bassin, vide, envahi de lierre et de marguerites. Une fois nettoyé, recouvert d’un filet amarré sur les cotés, équipé d’un escalier accessible, il se transforme en jardin-sous-le-sol. Le filet se recouvre de grimpantes, quelques grands aralias montrent leurs têtes : c’est la naissance du bassin jardiné. (Photo Les Jardins Nomades) Dans le bassin, cantonné de bastaings de chêne, les marguerites et le lierre font bon ménage avec les aralias géants. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  9. 9. troisième jardin : Cultiver l’horizon réalisé par l’équipe d’Ophélie Bouvet Ces piquets aux têtes peintes en blanc dessinent une horizontale improbable et font tanguer le terrain. Mais on s’aperçoit vite, avec stupéfaction, que ce sont eux qui ont raison : ce que le bon sens nous dit, l’oeil le contredit et les piquets s’alignent parfaitement avec l’horizon des bâtiments. Conduits par des fils de fer tendus entre les piquets, grimpent les haricots. Il a fallu un laser, une mire mais surtout des bons yeux pour aligner les piquets sur l’horizon des bâtiments. (Photos Guillaume Babin) lieuxmouvants.tumblr.com
  10. 10. les ateliers nature Dimanche 8 juin, pendant toute la journée du vernissage, des ateliers ont été offerts à un public passionné et connaisseur, dans le potager mais aussi dans le parc et dans les dépendances du château : « Les petits oiseaux » par Guillaume Gélinaud « Les rapaces, nos concurrents » par Guy Joncour « Les vivaces » par Florence Turpin « L’art des jardins en Bretagne » par Francis Robreau « Chasse et jardin » par Yvon Méhauté « Plantes, vraies et fausses indésirables » par Yves Brien « Les chauve-souris des arbres creux » par Guy Joncour Florence Turpin, enseignante en paysage au Lycée horticole de Saint Ilan, explique les vivaces in situ. (Photo Les Jardins Nomades) Guy Joncour, vétérinaire de campagne et grand connaisseur de tous les habitants de la nature. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  11. 11. 3e « ouverture » 14 ET 15 JUIN, ENCLOS DE LA CHAPELLE DE BURTHULET (SAINT-SERVAIS, 22) « ICI REPOSENT DES SECRETS » PAR LA PLASTICIENNE SOPHIE CALLE Pendant toute la journée du samedi 14 juin, installée discrètement dans l’enclos de la chapelle de Burthulet, Sophie Calle a recueilli les secrets des personnes qui ont bien voulu participer à son expérience poétique. Vers le soir, Sophie Calle a enterré les secrets sous une dalle. Cette cérémonie s’est terminée sur quelques chansons (dont une adaptée pour l’occasion) interprétées par Sophie Calle, Christophe Miossec, et Albin de la Simone. Ils ont été suivis par les Frères Morvan qui ont spontanément entonné une danse plinn. La chapelle de Burthulet et son enclos, ancrée en plein vent au sommet de sa butte, domine le paysage à 360°. (Photos Albin de La Simone) Sophie Calle, toujours attentive et souriante, écoute, enregistre ou note les secrets des gens du pays. (Photos Albin de La Simone et Philippe Renault/Ouest-France) lieuxmouvants.tumblr.com
  12. 12. Les hommes de Saint-Servais posent la lourde dalle de schiste sur la tombe aux secrets. (Photo Philippe Renault/Ouest-France) La pierre tombale a été façonnée par Iffig Guyomarc’h et l’inscription gravée par Mickaël Théotec. (Photo Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com
  13. 13. Le public après l’enterrement devant la tombe aux secrets attend la fin de la cérémonie en chansons. (Photo Philippe Renault/Ouest-France) lieuxmouvants.tumblr.com
  14. 14. Christophe Miossec, Sophie Calle et Albin de la Simone. (Photo JC Paréja) Christophe Miossec, Albin de la Simone et Henri Morvan.. (Photo Philippe Renault/ Ouest-France) Les frères Morvan font danser le public sur un plinn. (Photo JC Paréja) La vidéo Christophe Miossec, Sophie Calle. (Photo Philippe Renault/ Ouest-France) de Sophie Calle à Burthulet sera bientôt sur le site de Lieux Mouvants lieuxmouvants.tumblr.com
  15. 15. les jardins éphémères Au cours de ces deux journées (et tout l’été depuis cette date) le public a pu découvrir les jardins éphémères installés dans l’enclos : « Le jardin exhumé » par Marion Soulairol, « Le jardin des simples » par Quentin Vanheule, « Le vent dans l’horizon » par Morgane Chouin. Tous les trois ont été réalisés par les jeunes jardiniers-créateurs et installés dans l’enclos paroissial de la chapelle de Burthulet dans le respect de l’atmosphère de ce lieu secret, au coeur d’un cimetière de campagne, avec l’aide et la compréhension amicale des habitants voisins. Depuis l’ouverture, ceux-ci entretiennent les lieux et ils ont manifesté leur désir de les voir continuer. Certaines des discrètes tombes fleuries du « jardin exhumé » se soulèvent pour laisser place aux plantes, d’autres s’étendent simplement aux pieds des pins. (Photo Cendrine Lassalle) lieuxmouvants.tumblr.com (Photos Vincent Prévost)
  16. 16. Au dessus du jardin de rocaille planté sur le talus qui entoure l’enclos, « Le vent dans l’horizon » a installé un surprenant bar à paysage. (Photo Morgane Chouin) (Photo Jean-Claude Paréja) Accroché de biais entre route, maison et talus, « le jardin des simples » évoque l’atmosphère d’un presbytère médiéval. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  17. 17. les ateliers nature et histoire Pendant toute la journée du samedi, sept ateliers se sont succédés sur le site : différents conférenciers ont fait revivre la faune, la flore et l’histoire du pays. Voici la liste des thèmes parcourus devant un public attentif et questionneur : Burthulet, histoire et légende, par Jean-Paul Rolland « Histoires d’herbes » par Les Frères Morvan « La géologie armoricaine » par Michel Guillaume « Les rapaces, nos concurrents » par Guy Joncour « Faune et flore des tourbières » par Pierrick Pustoc’h « Arbres creux et trognes » par Dominique Auffret « Le sapin dans le paysage » par Guy le Reste Henri et Yvon Morvan (photos du haut) sont presque aussi intarissables sur les pouvoirs des plantes, sauvages ou non, des jardins, des bois ou des talus que Jean-Paul Rolland, écrivain et historien, (en bas, dans le cimetière) sur les secrets de la chapelle de Burthulet et de bien d’autres lieux. (Photos Cendrine Lassalle) lieuxmouvants.tumblr.com
  18. 18. la calvacade dansée La chorégraphe Anne Collod entraine 100 complices En mêlant le profane au sacré, nous avons souhaité faire revivre la fête traditionnelle qui, jadis, accompagnait les pardons en Bretagne. À l’issue de la messe du dimanche 15 juin, puis du feu de joie, le « tantad », Anne Collod a invité le public à suivre une cavalcade dansée sur plus de 2,5 km. Elle l’a intitulée « La Décalée de Burthulet » (en référence à la célèbre « Dérobée de Guingamp »). Les spectateurs qui ne voulaient pas suivre à pied, pouvaient découvrir depuis un champ derrière l’enclos de la chapelle cette procession réinventée.  La «Décalée de Burthulet» avec des danseurs et des danseuses des cercles celtiques de Rostrenen et de Morlaix. (Photo Jean-Claude Paréja)  Des étudiants de l’Ecole Européenne Supérieure de Bretagne-Quimper avec quelques-unes des effigies et banderoles créées pour la cavalcade. (Photo Jean-Claude Paréja) lieuxmouvants.tumblr.com La vidéo de «La cavalcade dansée» sera bientôt sur le site de «Lieux Mouvants»
  19. 19. Sonore, colorée, près de 100 personnes composaient la cavalcade : Bagad de Carhaix, Cercles celtiques de Rostrenen et Morlaix, la Fanfare Familiale inter-communale de Coadout, et un groupe d’étudiants de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Quimper qui ont créé des figurines et banderoles inspirées par l’histoire locale : femme-loutre, le vétérinaire… et près d’une dizaine d’attelages de l’Association Cheval Faire. (Photos Bernard Le Douaron). Le public se mêle à la cavalcade. (Photo Jean-Claude Paréja) lieuxmouvants.tumblr.com
  20. 20. A mi-parcours, les participants ont fait une halte et ont assisté au duo de L’Après-midi d’un faune de Vaslav Nijinski, interprété par Anne Collod et Loïc Touzé. A l’arrivée de la procession, ils ont à nouveau dansé ce très beau duo pour les spectateurs restés près de la chapelle, au milieu d’un chaos de rochers de granit. (Photo Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com
  21. 21. 4e « ouverture » 21 et 22 juin parc du château de TRégaraNtEC (mellionnec, 22) Cinq plasticiens dans le parc À partir du samedi 21 juin, cinq artistes présentaient leurs oeuvres, spécialement conçues pour le parc du Château de Trégarantec. Ce jardin de 3 hectares est réparti sur 3 niveaux, séparés par des balustres et des escaliers, traversé par une allée d’arbres centenaires. Au centre du jardin, un puits qui est déjà une sculpture. Au bout de l’allée centrale, un champ d’avoine, enfermé entre de hauts murs et souligné par des colonnes de granit. C’est à lui seul une installation. Chacun des artistes avait choisi l’emplacement qui convenait à son travail. Naufragé d’Edouard Sautai. (Photo : Jean-Claude Paréja) lieuxmouvants.tumblr.com
  22. 22. 1. Naufragé d’édouard Sautai « Naufragé fonctionne en écho à Miroir présentée simultanément dans la chapelle de Moustoir- Remungol sur le parcours de L’art dans les chapelles. Leur interrelation pourrait se résumer ainsi : Alors que le naufragé, la vision à fleur d’eau, perd à l’horizon son embarcation renversée, sa veuve s’agenouille au pied de l’ex-voto de la chapelle Notre-Dame des Fleurs sondant à travers les flots la silhouette engloutie du vaisseau ». édouard Sautai Chacun des visiteurs, après la surprise et l’éclat de rire qui suit la découverte du travail d’Édouard Sautai, tient à se faire prendre en photo à la place du Naufragé. (Photos Cendrine Lassalle) lieuxmouvants.tumblr.com
  23. 23. 2. De la vasque au puits de Côme Mosta-Heirt Côme Mosta-Heirt présente ainsi son travail : « Citation poétique s’il en est: dans ce parc, un geste d’abandon relie «la vasque au puits» en un amoncellement de pierres trouvées sur le lieu, ponctué par des blocs de glacis de couleurs : l’espace minéral confronté au pictural en quelque sorte. Le décor c’est la vasque, la structure c’est le puits. » (Photo Cendrine Lassalle) Tranchant sur le noir de la ferronnerie originale, Côme a peint de couleurs vives les fers de soutènement rajoutés récemment. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  24. 24. 3. Rose, le passage de l’amoureux de Jean-Marc Nicolas « Rose, le passage de l’amoureux est un long tunnel sculptural rose. Situé entre le château et les massifs arbustifs de la terrasse basse, il est le lien formel entre l’architecture et le jardin, le passage (secret?) qui relie le château austère au jardin amoureux ». Jean-Marc Nicolas (Photo Olivier Samica) Le public des enfants a particulièrement apprécié l’aspect ludique du tunnel, quand ils n’essayaient pas de l’escalader. (Photo Cendrine Lassalle) lieuxmouvants.tumblr.com
  25. 25. 4. Allochtone d’Igor Antic « Allochtone (Espèce d’origine étrangère) est une oeuvre qui introduit la couleur dans la végétation et conduit les sons de la nature vers le spectateur. Conçue comme une « peinture abstraite en trois dimensions », elle prend la forme d’un cadre géant à travers lequel on observe l’enchevêtrement des lignes sinueuses des gaines et des branches ». Igor Antic (Photos Cendrine Lassalle) Cette fenêtre sur la forêt, parcourue de centaines de mètres de gaines violemment colorées, paradoxalement, nous fait redécouvrir la profondeur des arbres. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  26. 26. 5. Frontière de Bob Verschueren « Cette installation est une question de lin, de liens. Á un des murs qui séparent le jardin du reste du domaine, des branches d’arbres restent suspendues, arrimées de l’autre côté de l’enceinte, une sorte de lévitation forcée. C’est aussi susciter la curiosité : qu’y a-t-il de l’autre côté du mur? » Bob Verschueren Chacun de ces trois nuages de branches a une tonalité différence : bois mort, bois moussu ou bois couvert de lichens. (Photo Bob Verschueren) Et derrière le mur chaque nuage a son port d’attache singulier, trouvé sur le terrain et légèrement modifié. (Photo Bob Verschueren) lieuxmouvants.tumblr.com
  27. 27. (Photo Olivier Samica) (Photo Bob Verschueren) (Photo Cendrine Lassalle) lieuxmouvants.tumblr.com
  28. 28. Trois Jardins éphémères Chacun à sa manière, les trois jardins éphémères de Trégarantec ont rendu hommage au jardin du 17e siècle depuis longtemps disparu du parc du château mais dont on ressent encore la forte présence. « Les murs, liberté ou limite ? » par Elise Hardy « Le jardin surprise » par Léa Chevalier « L’art du semis à la française » par Marie Bouyer (Photos Léa Chevalier) lieuxmouvants.tumblr.com
  29. 29. les ateliers nature et histoire Et toujours les samedis des week-ends d’ouverture, des ateliers spécifiques au site sont proposés aux visiteurs : « Les refuges à petites bêtes » par Jakez Lintanff « L’if en Bretagne » par Guy Joncour « Sources et ruisseaux voisins » par Gilles Huet « Les salmonidés des rivières bretonnes » par Olivier Samica « Mellionnec, carrefour culturel » par Hernri Le Naou « Les rapaces, nos concurrents » par Guy Joncour « Chasse et jardin » par Yvon Mehauté « La réinvention du jardin à la française » par Olivier Samica (Photo Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com
  30. 30. Le sacre #2 sur un champ d’avoine Au coeur de cette journée brûlante , Lieux Mouvants accueillait «Le Sacre # 2 », reconstitution historique du « Sacre du printemps » de Nijinski que Dominique Brun, chorégraphe et historienne de la danse, a créé pour la scène en mars 2014. Elle proposait à Trégarantec une version inédite : « Ici plus encore que la terre, c’est un champ d’avoine et le ciel qui ont remplacé la lumière des théâtres. À l’origine, l’histoire du Sacre nous entraîne de jour, pour sa première partie, comme pour mieux nous conduire inexorablement dans la nuit obscure de sa seconde partie. Pour Trégarantec, les deux parties du Sacre – habituellement reliées entre elles par une introduction qui s’entend dans le noir – s’exposeront continûment en pleine lumière... Terre, et ciel confondus d’un même geste, tendu vers le sacrifice final de l’élue. […] » Sur scène, au milieu d’un champ d’avoine mûre, au bout de l’allée qui sépare la cour du château des murs d’enceinte du domaine, près de quarante danseurs ont offert au public un moment inoubliable de danse contemporaine, entre le ciel et la terre. (Photos Jean- Claude Paréja) Comme l’a relaté « Ouest France» le lendemain, en Bretagne « tout peut arriver » : Le sol était brûlant, les danseurs, pieds nus pendant le premier acte, ont remis leurs chaussures et ceux qui n’en avaient pas… ont emprunté des chaussures au public ! (Photos Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com La vidéo du «Sacre # 2» sera bientôt sur le site de «Lieux Mouvants»
  31. 31. 5e « ouverture » 28 et 29 juin carrière gallo-romaine de Locuon (ploërdut, 56) « gwriad » INstallation de tadashi Kawamata Le plasticien japonais Tadashi Kawamata, récemment accueilli au Parc de la Villette à Paris, et, il y a 10 ans, à Saint-Thélo dans les Côtes d’Armor, a imaginé une passerelle serpentant sur les pentes de la carrière. Elle offrira une multitude de points de vue sur la chapelle et la fontaine, dissimulées, sur plusieurs niveaux, dans la végétation du lieu ; elle créera, dans cet espace magique, un théâtre à ciel ouvert dont la qualité sonore est déjà sensible. Face à l’ampleur de la construction, la réalisation de Gwriad se déroulera sur deux éditions de Lieux Mouvants. Les maquettes du projet, réalisées par Tadashi kawamata et ses stagiaires, sont restées exposées dans la chapelle tout l’été. (Photos Cendrine Lassalle) lieuxmouvants.tumblr.com
  32. 32. Déjà le travail de construction a mobilisé quinze étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture de Bretagne et de l’école des Beaux-arts de Rennes. Avec Tadashi Kawamata, ils ont été chaleureusement accueillis par les habitants de la commune, qui ont tous prêté main forte à la réalisation de deux tronçons de la passerelle et de la grande palissade qui, masquant la vue, rend plus désirable la découverte. Comme pour toutes ses créations Tadashi Kawamata aime travailler le bois, en équipe avec des étudiants ou des habitants du lieu. (Photos Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com
  33. 33. trois jardins éphémères Dans cette ancienne carrière à l’ambiance mystérieuse il fallait de la légèreté dans l’implantation des jardins. Les espaces choisis se dissimulent délicatement dans les sous-bois qui envahissent les terrils de déchets depuis bien longtemps, et les trois projets primés ici respectent l’ambiance du lieu ; que ce soit les miroirs, le jardin sonore ou la superbe courbe du temps, tous les trois se marient lentement à la forêt. 1. De l’autre côté du miroir, par Benjamin Folliot (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  34. 34. 2. La parenthèse suspendue, par Kevin Perez (Photos Olivier Samica) (Photo Bernard Le Douaron) 3. La mécanique du temps, par Guillaume Cautier (Photos Olivier Samica) (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  35. 35. les ateliers nature et histoire A Locuon, les ateliers se sont appuyés sur le riche patrimoine historique du lieu et son inscription sur le territoire : « Nuisibles ou utiles, les insectes par Jakez Lintanff « Les chauves-souris » par Arno Le Moël « Histoires d’eau » par Claire et Michel Baillieu « Les voies de communication dans l’antiquité, Faune et flore des tourbières » par Pierrick Pustoc’h « Le granit de Locuon » par Joseph Le Guernic « Locuon, une carrière exceptionnelle » par Jean-Yves Eveillard Claire Baillieu, archéologue, passionne ses auditeurs avec ses maquettes expliquant le transport de l’eau dans l’antiquité. Joseph Le Guernic est géographe : il connaît le sous-sol de la Bretagne et il sait pourquoi le granit y est, depuis toujours, si recherché. Dans la chapelle Notre-Dame de la Fosse, Jakez Lintanff et ses nichoirs à insectes attirent chaque fois un nombreux public. (Photos Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com
  36. 36. UN APRES-MIDI AVEC ANNIE EBREL ET CHORUS DE MICKAËL PHELIPPEAU Pour ce lieu magique, ce fut un après-midi magique, Autour d’Annie : Annie Ebrel a chanté en breton avec son amie Anne Auffret, le chorégraphe et interprète Sylvain Prunenec a dansé autour d’elles au bord de (et dans) la fontaine et le poète André Markowicz a traduit avec une immense émotion les gwerz bouleversantes chantées par Annie. Ensuite, le chorégraphe Mickaël Phelippeau a revisité Chorus pour une version inédite, en faisant danser en plein air l’ensemble vocal Voix Humaines. Au fond de la carrière, sur un tapis de sable, ils ont interprété le fameux « Nicht so traurig, nicht so sehr » de Bach ; Annie Ebrel a participé en breton à cet évènement. Chorus de Mickaël Phelippeau avec L’ Ensemble Voix humaines : Ensemble vocal ou danse chorale ? Performance Autour d’Annie, avec Annie Ebrel, Anne Auffret, Sylvain Prunenec (et André Markowicz). (Photos Bernard Le Douaron) lieuxmouvants.tumblr.com La vidéo de « Chorus » sera bientôt sur le site de « Lieux Mouvants».
  37. 37. 6e « ouverture » 5 et 6 juillet village et landes de saint antoine (lanrivain, 22) Ce week-end avait été conçu comme un double parcours : le samedi devant la chapelle Saint Antoine à l’occasion du pardon annuel, le dimanche après-midi avec une programmation de performances dans le Chaos de Toul Goulic, puis un spectacle sur la lande devant la chapelle de Saint Antoine. La météo en aura décidé autrement : les pluies abondantes ont provoqué l’annulation de la majorité des ateliers programmés le samedi 5 juillet. Elles ont, d’autre part, rendu les gorges de Toul Goulic trop glissantes pour accueillir les artistes et les spectateurs en toute sécurité. L’ensemble des propositions artistiques a été présenté à Saint Antoine le dimanche 6 juillet. « echo au chaos » de pierre-alexandre rémy « Dès la première visite du site, une image m’apparaît. Quelque chose se pose sur ces trois cailloux, au milieu de la lande de Saint Antoine, quelque chose qui vient dessiner en creux cette topographie si singulière. Une visite au chaos de Toul Goulic, là encore les roches disproportionnées, et le cri du Blavet. Une forme, tout en circonvolution se dessine, entourant un noyau de céramique émaillé, quelque chose de ce qui est là dessous, sous nos pieds, sous ces roches, sous ces herbes, en écho à ce chaos lointain ». Pierre-alexandre Rémy Sculpture en acier et grès émaillé, posée sur les roches affleurantes de la lande de St Antoine, toute en lignes cintrées, bruyantes, comme un écho au chaos voisin de Toul Goulic. lieuxmouvants.tumblr.com
  38. 38. Trois jardins éphémères Les jardiniers des trois jardins-éphémères créés pour Saint Antoine avaient le choix entre une lande aride, parsemée de buissons épars de ronces, de rochers et d’ajoncs, et 2 zones humides envahies d’une végétation sauvage exubérante. Voici comment ils s’en sont sortis. « Cultivons la lande » par Antoine Ruellan « La maison jardin » par Maxime Diedat « Redécouverte » par Pauline Allardi Pour cultiver la lande, il leur a fallu arracher des charrettes de ronces, dégager des rochers, conforter des ajoncs fragiles mais surtout planter des bruyères et des graminées en espérant qu’elles reprennent et aménager cette promenade de schiste pilé qui mène à des chaises-longues pour un repos bien mérité ! (Photos Virginie Guban) lieuxmouvants.tumblr.com
  39. 39. Le jardin-maison est né de l’apparition des ruines d’un ancien four à pain dans cet enchevêtrement de plantes sauvages. Un escalier de bois se glisse entre 2 rochers, un vieux mur sert d’appui à la salle de bains, la cuisine communique avec la chambre et le tour est joué ! (Photos Maxime Diedat) lieuxmouvants.tumblr.com
  40. 40. La redécouverte est un cheminement qui descend vers la fontaine, se retourne pour passer aux pieds d’une source tapie sous une énorme roche, longe une mini-cascade, retrouve une maison de sorcière où pousse des plantes mystérieuses et ressort en plein jour derrière un rideau de lierre. (Photos Ronan Guillo) les ateliers-nature Les ateliers-nature à Saint-Antoine se sont construits autour de la forte présence de la faune, notamment du cheval et des traditions équines locales. Malheureusement, à cause du temps déplorable, tous les ateliers ont été fortement perturbés. « A la découverte des papillons des jardins » par Jérémie Allain « Moule perlière, loutre, les habitants du Haut-Blavet » par Guy Joncour « Une randonnée équestre autour du Haut-Blavet » par Bernard Berthelot « La chanson du cheval » par Henri Le Naou « Traits et postiers bretons » par François Fer et Annie Connan « Le débardage à cheval » par Serge Louarn « Une équitation alternative » par Claire Vandenbulcke lieuxmouvants.tumblr.com
  41. 41. un dimanche de spectacles vivants autour de la chapelle « printemps » de anne-karine lescop Printemps, chorégraphie de Anne-Karine Lescop, proposition sonore de Manuel Coursin, avec les enfants de l’école de Lanrivain, Anne-Karine Lescop, Frédéric Bigot et Manuel Coursin En dialogue avec le paysage et les enfants auprès desquels elle mène des ateliers de mars à juillet, Anne-Karine Lescop imagine une danse sensible, fantaisiste révélant « le temps du présent, le temps des enfants, et peut-être aussi le temps du paysage… » Entre deux averses, le public admiratif regarde les enfants danser sur la lande. (Photos Simon Journdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  42. 42. La voix de la route Pièce pour une voix, de la musique électronique et de l’électricité de guitare ça et là, dans l’air. Composition, guitares électriques, instruments électroniques de Frédéric Bigot Voix, talbox de Werner Hirsh Werner Hirsh et Fred Bigot dans La Voix de la Route. (Photo Simon Jourdan) Réfugié sous une grange du village de St Antoine, le public assiste enthousiaste à la performance de Fred Bigot et Werner Hirsh. (Photo Simon Jourdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  43. 43. « VERTIGE » DE CLémence coconnier Vertige de Clémence Coconnier, musique de Frédéric Bigot, est un duo de trapèze-danse et guitare électrique qui sonde le vertige. L’écriture gestuelle et musicale s’élabore dans le présent de l’écoute, du rythme pouls, veine, souffle, dans une respiration longue et lente en boucle et en apnée. Clémence Coconnier danse «Vertige» accrochée sous la charpente de la chapelle Saint-Antoine (Photos Simon Jourdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  44. 44. «orifice paradis» D’ana rita teodoro Orifice Paradis, solo de danse de Ana Rita Teodoro, avec comme point de départ la bouche, un corps qui parle par tous les côtés, un corps qui mange de tous côtés. Ana-Rita Teodoro dans Orifice Paradis. (Photos Simon Jourdan) lieuxmouvants.tumblr.com
  45. 45. L’édition 2013 avait été un succès, avec la participation de 2 769 personnes sur un seul weekend au jardin du Grand Launay, avec la création d’une oeuvre de Daniel Buren, des spectacles vivants en collaboration avec « Parcours tout court » et des ateliers-nature sur la faune et la flore de la région. Le succès public ne s’est pas démenti lors de cette seconde édition. Le pari, cette année, était pourtant d’une toute autre ampleur : « Lieux Mouvants » s’est déroulé dans 6 lieux, la plupart assez ignorés, sur 6 weekends, sur 2 départements, et les artistes programmés étaient moins connus du grand public. Pourtant, la fréquentation a été élevée, constante d’un week-end sur l’autre, à l’exception du dernier rendez-vous les 5 et 6 juillet en raison d’une météo déplorable. Comme lors de la première édition, « Lieux Mouvants » s’est inscrit dans le calendrier des fêtes locales (pardons de Burthulet et de Saint Antoine) et nationales (Rendez-vous aux Jardins) et l’accueil des propositions artistiques s’est construit en partenariat avec les associations locales, les comités des fêtes, les communes et les communautés de communes. Les conditions d’accès à l’évènement étaient les suivantes : • Tarif d’entrée sur le site pour la journée : 5 euros (à l’exception de Kerguéhennec où l’accès au site est gratuit toute l’année) • Entrée gratuite pour les moins de 12 ans Répartition du public par jour Samedi 31 mai et Dimanche 1er juin au Grand Launay 766 Samedi 31 mai et Dimanche 1er juin à Trégarantec 247 Dimanche 8 juin à Kerguéhennec 790 Lundi 9 juin à Kerguéhennec 515 Samedi 14 juin à Burthulet 329 Dimanche 15 juin à Burthulet 395 Samedi 21 juin à Trégarantec 95 Dimanche 22 juin à Trégarantec 558 Samedi 28 juin à Locuon 146 Dimanche 29 juin à Locuon 394 Samedi 5 juillet à Saint Antoine 30 Dimanche 6 juillet à Saint Antoine 288 Total 4 553 Répartition du public par catégorie d’entrée Entrées payantes (5 euros) 2 709 Entrées gratuites 1 844 Total 4 553 Les visiteurs étaient questionnés dès l’entrée sur leur département d’origine, permettant ainsi d’établir les statistiques suivantes : Au total, 4 553 visiteurs ont été accueillis durant les 6 weekends de Lieux Mouvants du 31 mai au 6 juillet 2014. Depuis, les sites continuent d’être visités régulièrement même si aucun comptage des visiteurs n’existe précisément (à l’exception du Jardin du Grand Launay). Le public découvre gratuitement les oeuvres des plasticiens et les jardins éphémères, et peut échanger à l’occasion avec les membres des associations locales partenaires qui entretiennent ces jardins. le public Origine du public Côtes-d'Armor 67 % Morbihan 18 % Finistère 7 % Ille-et-Vilaine 3 % Autres départements 4 % Etranger 1 % 100,00%  (Mani A. Mungai)
  46. 46. la communication Les affiches ont été utilisées en partie LES DOCUMENTS DE COMMUNICATION : Plusieurs documents de communication ont été créés pour développer une communication efficace : 100 affiches 120 x 176 cm dans des caissons Abribus classiques (grâce à l’aide des élus de 3 villes : Guingamp, Saint-Brieuc et Carhaix). La majorité ont été encollées sur du contreplaqué et faisaient office de signalétique en pleine campagne. Ces panneaux étaient postés à des croisements routiers stratégiques pour faciliter la circulation d’un site à l’autre.
  47. 47. 20 000 dépliants recto-verso 40x60 cm, 2 plis croisés Domaine de Kerguéhennec 8 et 9 juin Carrière de Locuon 28 et 29 juin Village de Saint-Antoine 5 et 6 juillet 700 affiches 40x60 cm Affiches et dépliants distribués sur les 4 départements de Bretagne : - par les bénévoles de l’association et « Mais Encore Productions » - via le réseau des points de vente de Coreff Chapelle de Burthulet 14 et 15 juin Enclos de la Chapelle de Burthulet, à Saint Servais (22), 10 h à 19 h Entrée 5 €/ jour, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Restauration sur place. Les jardins dans l’enclos Le jardin exhumé, Le vent dans l’horizon, Le jardin des simples, 3 jardins éphémères réalisés dans le respect de cette chapelle, accrochée comme un monolithe de granit au sommet d’une butte ouverte de tous côtés sur le paysage environnant. Sophie Calle Le samedi, pendant toute la journée, Sophie Calle recueillera les secrets des gens du pays de façon individuelle et anonyme. Vers 18 h, les confidences recueillies seront enterrées dans l’enclos de la chapelle. Enfin une dalle sera scellée sur la tombe aux secrets. Samedi 14 juin : Les ateliers nature 11h Jean-Paul Rolland : Burthulet entre histoire et légende Les Frères Morvan : Histoires d’herbes 14h30 Michel Guillaume : La géologie armoricaine Guy Joncour : Les rapaces, nos concurrents Pierrick Pustoc’h : Faune et flore des tourbières 16h30 Dominique Auffret : arbres creux et trognes. Guy le Reste : Le sapin dans le paysage Dimanche 15 juin à 15h : La cavalcade dansée Un nouveau pas de danse, la Décalée de Burthulet, emmènera, derrière les effigies et les bannières créées par les étudiants de l’Ecole d’art de Quimper, cercles celtiques, bagad, fanfare, piétons dansants et attelages jusqu’à la chapelle de Burthulet, et proposera une halte chorégraphique avec le duo de l’ Après midi d’un faune de Nijinski, interprété par Anne Collod et Loïc Touzé. Jardin du Grand Launay 31 mai et 1er juin Le jardin remarquable du Grand Launay, à Lanrivain (22), 10h à 19h Entrée 5 €/ jour, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Restauration sur place. Week-end des rendez-vous aux jardins Dans un jardin labellisé jardin remarquable, une série de pièces se succèdent autour d’un manoir paysan des XVII et XVIII siècles, sur un terrain mouvementé, au milieu de sources et bois. Grand nombre de topiaires. Beaucoup d’éléments minéraux. Un vrai jardin contemporain. Potager du domaine, Kerguéhennec à Bignan (56) de 12h à 18h Entrée gratuite, restauration sur place. Dimanche 8 juin : Vernissage de l’opération jardins éphémères autour des 3 jardins installés dans l’ancien potager : Les clés du potager, Cultiver l’horizon et le bassin jardiné, vernissage public, de l’opération Jardins éphémères conçus et réalisés par de jeunes jardiniers créateurs. Les 12 autres jardins, installés sur les 4 autres sites, seront présentés en projection photos par le studio GwinZegal. Dimanche 8 juin : Les ateliers nature 12h Guillaume Gélinaud : Les petits oiseaux Guy Joncour : Les rapaces, nos concurrents 14h30 Florence Turpin : Les vivaces Francis Robreau : L’art des jardins en Bretagne Yvon Méhauté : Le ragondin et autres nuisibles 16h30 Yves Brien : Plantes vraies et fausses indésirables Guy Joncour : L’ If en Bretagne Carrière gallo-romaine de Locuon à Ploërdut (56), 10h à 19h Entrée 5 €/ jour, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Restauration sur place. Les jardins dans le sous-bois La parenthèse suspendue, La mécanique du temps, De l’autre côté du miroir : trois jardins éphémères sur ce site exceptionnel, aujourd’hui envahi par une végétation de sous-bois dans laquelle les trois jeunes jardiniers-créateurs ont su se fondre. Gwriad (racine, en breton) de Tadashi Kawamata Tadashi Kawamata prévoit la réalisation d’un platelage en la-cets, à la fois chemin et théâtre ouvert, sur la pente du vallon. Débuté au printemps 2014, la construction de son installation se poursuivra en plusieurs résidences, avec la collaboration de 20 étudiants de l’École d’architecture et de l’École des Beaux-arts de Rennes. Samedi 28 juin : Les ateliers nature et histoire 11h Jackez Lintanff : Nuisibles ou utiles, les insectes Arno Le Moël : Les chauves-souris 14h30 Mme et M. Bailleu : Histoire d’eau (aqueduc, thermes, puits gaulois) Jean-Paul Éludut : Les voies de communication dans l’antiquité Pierrick Pustoc’h : Faune et flore des tourbières 16h30 Joseph Le Guernic : Le granit de Locuon Jean-Yves Éveillard : Locuon, une carrière romaine exceptionnelle Dimanche 29 juin à 13h30 : Autour d’Annie Un après-midi avec Annie Ebrel, chanteuse d’expres-sion bretonne bien connue, entourée de la chanteuse Anne Auffret, du chorégraphe-danseur Sylvain Prune-nec, de l’auteur-traducteur André Markowicz. Elle rejoin-dra le choeur mis en scène par le chorégraphe Mickaël Phelippeau dans Chorus, danse chorale à partir d’une cantate de J.S. Bach. “Lieux Mouvants” jardins, naturalistes, plasticiens, spectacles 6 week-ends de rencontres en centre Bretagne Château de Trégarantec 21 et 22 juin Parc du château de Trégarantec, à Mellionnec (22), de 10h à 19h Entrée 5 €/ jour, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Restauration sur place. Les jardins dans le parc Les murs, liberté ou limite ?, L’art du semis à la française, Le jardin surprise. Les 3 jardins éphémères réalisés dans le parc du Château de Trégarantec, superbe bâtiment du XVIIe, respectent, en le renouvelant, le style du jardin à la française qui entourait jadis ce château. Bob Verschueren : Frontière L’installation est une question de lin, de liens. à un des murs qui séparent la jardin du reste du domaine, des branches d’arbres restent suspendues, arrimées de l’autre côté de l’enceinte, une sorte de lévitation forcée. Mais qu’y a-t-il de l’autre côté du mur ? Édouard Sautai : Naufragé Le visiteur prends la place du naufragé, l’oeil à la surface de l’eau au centre de la cour du château pour une expérience visuelle particulière. Igor Antic : Allochtone Conçue comme une peinture abstraite en trois dimensions, Allochtone est une oeuvre qui fonctionne sur les plans visuel et sonore. Elle introduit la couleur dans la végétation et conduit les sons de la nature vers le spectateur. J-M Nicolas : Rose, le passage de l’amoureux C’est un long tunnel sculptural rose. Situé entre le château et les massifs arbustifs de la terrasse basse, il est le lien formel entre l’architecture et le jardin, le passage (secret ?) qui relie le château austère au jardin amoureux. Côme Mosta-heirt : De la vasque au puits Citation poétique s’il en est : dans ce parc, un geste d’abandon relie « la vasque au puits » en un amoncellement de pierres trouvées sur le lieu, ponctué par des blocs de glacis de couleurs : l’espace minéral confronté au pictural en quelque sorte. Le décor c’est la vasque, la structure c’est le puits. Samedi 21 juin : Les ateliers nature 11h Jakez Lintanff : Les refuges à petites bêtes Guy Joncour : L’if en Bretagne 14.30 Gilles Huet : Sources et ruisseaux voisins Olivier Samica : Les salmonidés des rivières bretonnes Henri Le Naou : Mellionnec carrefour culturel 16.30 Guy Joncour : Les rapaces, nos concurrents Yvon Méhauté : Chasse et jardin Dimanche 22 juin à 15h : Le Sacre # 2 Pas moins de 32 danseurs interprèteront Le Sacre du Printemps de Nijinski (1913) sur la musique d’Igor Stravinsky, recréé par Dominique Brun à partir de sources historiques, tout en visant à reconduire sa modernité. Village de Saint-Antoine et Chaos de Toul Goulic à Lanrivain (22), 10h à 19h Entrée 5 €/ jour, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Restauration sur place. Les jardins sur la lande La maison Jardin, Cultivons la lande , Redécouverte, pour ces 3 jardins éphémères, la lande et le village traditionnel imposent leur présence. La chapelle, sur fond de forêt et la fontaine en contrebas, complètent le cadre. Pierre-Alexandre Rémy : Écho au chaos Quelque chose se pose sur ces trois cailloux, au milieu de la lande. Une forme en acier, toute en circonvolutions se dessine, entourant un noyau de céramique émaillé, quelque chose de ce qui est là-dessous, sous nos pieds, sous ces roches, sous ces herbes, en écho au chaos voisin de Toul Goulic, et le cri du Blavet. Samedi 5 juillet : Les ateliers nature 11h Jeremy Allain : à la découverte des papillons des jardins Dominique Auffret : Moule perlière, loutre, les habitants du Haut-Blavet 14h30 Bernard Berthelot : Une randonnée autour du Haut- Blavet Henri Le Naou : La chanson du cheval François Fer et Annie Connan : Traits et postiers bretons 16h30 Claire Vandenbulcke : Une équitation alternative Serge Louarn : Le débardage à cheval Dimanche 6 juillet à 11h30 : sur la lande Devant la chapelle Saint antoine, les enfants de Lanrivain dansent le Printemps chorégraphié par Anne-Karine Lescop sur une création musicale de Manuel Coursin. à 14h : sur le chaos de Toul Goulic Trois propositions artistiques : vertige avec la trapéziste Clémence Coconnier, Orifice Paradis par la chorégraphe-danseuse Ana Rita Teodoro, La voix de la Route par la performeuse Antonia Baehr et le guitariste Fred Bigot. à 16h : sur la lande Reprise du Printemps par les enfants de Lanrivain devant la chapelle Saint-antoine. «Lieux Mouvants» est organisé par l’association «Dialogues avec la Nature» contact : dialogues.nature@gmail.com Dialogues avec la nature. Siège social : Mairie - 22480 Lanrivain. N° siret : 531 538 452 00016. Licences n° 2-1073596 et 3-1073597 la communication
  48. 48. Diffusé par Dialogues avec la nature et Mais Encore Productions Relance invitation au vernissage par email 200 cartons d’invitation au vernissage de Lieux Mouvants du 13 juin 2014 4 newsletters diffusées par email entre le 23 avril et le 30 mai Une page sur le site de financements participatifs My Major Company L’objectif était de rassembler 5000 € en 90 jours. Il a été largement atteint en moins de 60 jours. 23 avril 2014 L’association "Dialogues avec la Nature" organise la seconde édition de "Lieux Mouvants". En 2014, vous pourrez découvrir 5 nouveaux lieux, plus vierges, plus sauvages, qui seront à partir du mois de juin investis par des artistes, des spectacles, des ateliers sur la faune, la flore et l'histoire du lieu, et des "jardins éphémères", créés pour l'occasion, avec, chaque fois, le soutien et la participation d’une association locale. Cette lettre servira de lien entre tous ceux que ce projet passionne. 15 jardins vont voir le jour en centre Bretagne. Un jury présidé par le botaniste Francis Hallé les a choisis au Domaine de Kerguéhennec, les 17 et 18 mars Francis Hallé a clôturé les délibérations du jury en manifestant sa grande sympathie pour les plantes. Il s’est inquiété de la tendance actuelle qui privilégie les installations, au détriment de véritables jardins. « Un jardin, c’est un endroit où l’homme cultive des plantes, s’est-il exclamé, qu’elles soient ornementales ou alimentaires, qu’il s’agisse d’arbres, de fruitiers, de légumes ou de fleurs. Ce que je reproche aux installations, c’est qu’elles signifient à l’évidence que les plantes ne se suffisent pas à elles-mêmes et qu’il faut attirer l’attention des visiteurs avec autre chose que les plantes ! » Il vient d’ailleurs de publier un nouveau plaidoyer pour la forêt tropicale. 29 avril 2014 L’association "Dialogues avec la Nature" organise la seconde édition de "Lieux Mouvants". En 2014, vous pourrez découvrir 5 nouveaux lieux, plus vierges, plus sauvages, qui seront à partir du mois de juin investis par des artistes, des spectacles, des ateliers sur la faune, la flore et l'histoire du lieu, et des "jardins éphémères", créés pour l'occasion, avec, chaque fois, le soutien et la participation d’une association locale. Cette lettre servira de lien entre tous ceux que ce projet passionne. Saint-Servais (22) accueillera Lieux Mouvants les 14 et 15 juin prochain Sophie Calle y fera une nouvelle création. La Chapelle de Burthulet Sophie Calle @ European Graduate School La plasticienne Sophie Calle recueillera les secrets des gens du pays de façon individuelle et anonyme. Les confidences recueillies seront enregistrées et enterrées dans l’enclos de la chapelle. Une dalle sera scellée sur la tombe aux secrets. Un blog rapidement référencé et régulièrement mis à jour http://lieuxmouvants.tumblr.com/ 10 mai 2014 L’association "Dialogues avec la Nature" organise la seconde édition de "Lieux Mouvants". En 2014, vous pourrez découvrir 5 nouveaux lieux, plus vierges, plus sauvages, investis par des artistes, des spectacles, des ateliers nature et histoire et des "jardins éphémères", créés avec le soutien et la participation d’une association locale. Cette lettre sert de lien entre tous ceux que ce projet passionne. Du 8 juin au 5 juillet, des ateliers –nature organisés par Guy Joncour et War Dro An Natur à Kerguéhennec, Burthulet, Trégarantec, Locuon et Saint-Antoine Atelier -Nature sur l'If en Bretagne avec Guy Joncour lors de l’édition de 2013 Pourquoi des « Ateliers-Nature »? Il nous faut faire connaître, partager et maintenir ce qui peut être encore sauvé du vivant autour de nous, qu’il s’agisse de la Culture ou de la Nature, façonnées par le Climat, les Paysages, la Terre, le Terroir, la Mémoire des Vieux, l'Histoire de ses habitants et de ses « Indicateurs » géologiques. Souvent ignorants, jardiniers et jardinières s’élèvent en « destructeurs-éradicateurs » de ce qu’ils pensent être des concurrents ou des ennemis jurés, les nuisibles, les « envahisseurs », les « espèces qui prolifèrent ». Ces ateliers sensibiliseront les amateurs des « systèmes modifiés par l'Homme » - le Bocage de l'Ouest, les champs, les parcs et … aussi les jardins - aux êtres qu’ils côtoient parfois à leur insu. Et réhabiliteront à leurs yeux ce « petit Peuple » mésestimé, qui comme les plantes, participe au maintien de notre biodiversité « rapprochée ». 30 mai 2014 L’association "Dialogues avec la Nature" organise la seconde édition de "Lieux Mouvants". En 2014, vous pourrez découvrir 5 nouveaux lieux, plus vierges, plus sauvages, investis par des artistes, des spectacles, des ateliers nature et histoire et des "jardins éphémères", créés avec le soutien et la participation d’une association locale. Cette lettre sert de lien entre tous ceux que ce projet passionne. Samedi 31 mai, dimanche 1 juin, premier week-end d’ouverture de Lieux Mouvants au Grand Launay à Lanrivain (22). Dimanche 8 juin au domaine de Kerguéhennec, vernissage des « jardins éphémères » autour des 3 jardins installés dans l’ancien potager. Les 12 autres jardins, installés à Burthulet, Trégarantec, Locuon et Saint-Antoine seront présentés en projection des photos de Vincent Lhoutellier du studio GwinZegal. la communication
  49. 49. LA PRESSE La presse régionale (Ouest-France, Le Télégramme) et locale (L’écho de l’Armor et de l’Argoat, le Poher, le Journal de Pontivy) ont fait une grande place à l’événement tout au long du printemps et du début de l’été, ce qui a largement contribué au succès public de cette seconde édition. La presse nationale a également raconté les moments forts de Lieux Mouvants : Le Nouvel Observateur, Le Point, Libération, le Journal du Dimanche. Une revue de presse en annexe regroupe les principaux articles parus sur la manifestation (Annexe 2). LA Télévision Les médias audiovisuels ont participé aussi au succès de « Lieux Mouvants » : France 3 Bretagne a réalisé 2 reportages : • Le premier à Trégarantec diffusé le vendredi 30 mai, au journal du soir, présentait l’ensemble de la manifestation . • Le deuxième tourné au Grand Launay et à Saint-Antoine le 5 juillet et diffusé le 11 septembre, après le journal du soir, dans le cadre d’une page « itinéraire Bretagne ». LA radio France Inter, le 7 mars, où Philippe Bertrand a consacré ses « Carnets de campagne » à présenter notre manifestation. Les stations locales de Radio-France (France Bleu Breiz Izel, et France Bleu Armorique) au cours de nombreuses annonces et reportages sur la manifestation. les médias
  50. 50. CONCLUSION Pour sa deuxième édition « Lieux Mouvants » a été un vrai succès : près de 5 000 personnes ont participé aux 6 weekends d’ouverture dans 6 lieux du centre Bretagne qui étaient, pour la plupart d’entre eux, inconnus du grand public. En faisant venir des artistes de renommée internationale, plasticiens, musiciens, chorégraphes et danseurs, pour créer in situ dans ces lieux, nous avons braqué les projecteurs sur des territoires magiques. En associant des artistes de la région, en impliquant des associations locales et des centaines de bénévoles, nous avons contribué à un meilleur contact entre eux et ces milliers de visiteurs, comme l’ont fait avant nous des initiatives aussi diverses que « Tro ar chapeliou » autour de Rostrenen ou « L’art dans les chapelles »autour de Pontivy. Tout l’été, les médias ont rendu compte de nos manifestations (voir la revue de presse en annexe 2). Ces nombreux articles ont créé autour de « Lieux Mouvants » un large cercle d’intérêt parmi les lecteurs (au delà de celui des participants) qui découvrent ainsi notre existence. Nous n’en sommes qu’à la deuxième année. « Lieux Mouvants » est en train de prendre lentement sa place dans le paysage breton. Il nous faudra du temps pour installer notre festival itinérant mais, avec votre appui, nous allons continuer.
  51. 51. annexe 1 DIALOGUES AVEC LA NATURE JARDINS ÉPHÉMÈRES dans le cadre de Lieux Mouvants Compte-rendu d’activités L’opération « Jardins éphémères » dans le cadre de la seconde édition de « Lieux Mouvants » et pour laquelle la Région Bretagne nous a apporté une aide précieuse (au titre de l’opération « Place aux Jeunes ») ainsi que le département du Morbihan (au titre du domaine de Kerguéhennec), et le lycée horticole de Saint-Ilan, touche à sa fin. Voici comment elle s’est déroulée : 1 / L’appel à projets L’appel à projets a été lancé du 1er janvier au 1er mars 2014 sur un site hébergé par le lycée horticole de Saint Ilan (22) et immédiatement répercuté sur internet. Suite à l’appel à projets, nous avons reçu 54 dossiers de la France entière mais majoritairement de la région Bretagne. Les candidats se voyaient attribué un des 15 espaces prévus (3 espaces sur chacun des 5 sites) de manière aléatoire. Nous leur avons communiqué des plans des lieux, des photos et des vidéos. Les sites choisis, où devaient se dérouler les différents évènements de « Lieux Mouvants », étaient tous des sites très forts qu’il fallait respecter : l’ancien potager de Kerguéhennec, la carrière gallo-romaine de Locuon, le Parc du château de Trégarantec, le village de Saint-Antoine ou l’enclos paroissial de Burthulet, 5 lieux superbes (et méconnus) de la Bretagne centrale mais chacun avec une personnalité différente. Le cahier des charges de l’appel à projets précisait dès le départ : « Il s’agit d’offrir à de jeunes jardiniers-créateurs, sélectionnés sur projet, un espace dédié, en pleine nature, où ils proposeront leurs créations les plus audacieuses. Les jardins sélectionnés devront respecter les sites où ils seront installés et être très raisonnables en termes de coût. Il s’agit ainsi d’offrir à des jeunes créateurs la possibilité de faire leurs premières armes sur le terrain et d’entrer dans la vie professionnelle. » 2 / Le jury Les 54 dossiers ont été soumis à un jury présidé par le grand botaniste Francis Hallé et composé des personnalités suivantes : - Arnaud Billon, directeur de l’exploitation horticole du lycée de St Jean Brevelay (56) - Olivier Delavallade, directeur du Domaine de Kerguéhennec (56) - Mathieu Gontier, paysagiste DPLG, et enseignant à l’ENSP Versailles – Marseille - Ronan Guillo, enseignant en paysage au lycée de Kerplouz (56) - Francis Hallé, botaniste, biologiste et dendrologue - Mathieu Le Barzic, professeur à l’Ecole d’architecture de Bretagne à Rennes, architecte - Didier Pidoux, professeur à l’Ecole d’architecture de Bretagne à Rennes, architecte-paysagiste - Francis Robreau, enseignant en paysage au lycée de St Ilan (22) - Olivier Samica, paysagiste et enseignant en paysage au lycée de St Ilan (22) - Florence Turpin, enseignante en paysage au lycée de St Ilan (22) Le jury s’est réuni pendant 2 jours, le 17 et le 18 mars, au domaine de Kerguéhennec, où il a examiné les 54 dossiers. Au terme de ces 2 journées intenses, le jury a choisi 15 lauréats qui ont reçu dans les jours suivants notification de leur réussite et de la date du workshop préparatoire.
  52. 52. 3 / Les jardiniers-créateurs lauréats et leur jardin Domaine de Kerguéhennec (Bignan, 56) 1. MERMET-GERLAT Arnaud Les clés du Potager 2. MERMET-GERLAT Arnaud Le bassin jardiné 3. BOUVET Ophélie Cultivons l’horizon Enclos de la Chapelle de Burthulet (St Servais, 22) 1. VANHEULE Quentin (62) Le jardin des simples 2. SOULAIROL Marion (07) Le jardin exhumé 3. CHOUIN Morgane (29) Le vent dans l’horizon Parc du Château de Trégarantec (Mellionnec, 22) 1. BOUYER Marie (93) L’art du semis à la française 2. CHEVALIER Léa (49) Le jardin surprise 3. HARDY Elise (22) Les murs, liberté ou limites ? Carrière gallo-romaine de Locuon (Ploërdut, 56) 1. CAUTIER Guillaume (22) La mécanique du temps 2. FOLLIOT Benjamin (35) De l’autre côté du miroir 3. PEREZ Kevin (35) La parenthèse suspendue Lande de St Antoine (Lanrivain, 22) 1. DIEDAT Maxime (13) La maison jardin 2. ALLARDI Pauline (56) Redécouverte 3. RUELLAN Antoine (56) Cultivons la lande 4 / Un workshop de 3 jours et au travail Un workshop animé par 2 enseignants de l’Ecole nationale du Paysage de Versailles et Marseille, Mathieu Gontier et François Vadepied, ainsi que par Olivier Samica, enseignant paysage à Saint Ilan (22), a eu lieu du 5 au 7 avril, d’abord au domaine de Kerguéhennec ensuite sur les sites attribués. Au cours de ce workshop les jeunes jardiniers-créateurs, étudiants ou jeunes paysagistes, ont pu prendre connaissance de manière précise des lieux et de leurs conditions (terrain, climat, environnement culturel). Nous leur avons fourni les plants et les matériaux dont ils avaient besoin et ils se sont mis au travail, souvent en équipe avec des amis, des collègues ou leur famille. Ils ont bénéficié de l’aide bénévole de la population des communes concernées qui s’est rapidement prise au jeu et s’est emparé des projets au point que certains jardins, d’éphémères vont devenir pérennes. 5 / Les suites Le vernissage de cette manifestation s’est tenu au Domaine de Kerguéhennec dans le Morbihan le 8 juin dernier. Il s’est déroulé en présence d’un très nombreux public (1305 entrées comptabilisées). Ce projet a également donné lieu à une exposition photo en collaboration avec GwinZegal au Domaine de Kerguéhennec. La presse écrite (Ouest-France, le Télégramme, Le Nouvel Observateur, Libération, le Point) et la télévision (France 3) ont rendu compte à de multiples reprises avec enthousiasme de notre initiative. France 3 a tourné une émission spéciale consacrée aux jardins de Saint-Antoine à Lanrivain (22) qui a été diffusée le 11 septembre. Cette toute nouvelle opération a attiré un nombreux public tout l’été dans chacun des sites.
  53. 53. annexe 2 la revue de presse Samedi 4 janvier 2014
  54. 54. Mardi 14 janvier 2014 Bretagne
  55. 55. Jeudi 27 février 2014 Côtes d’Armor
  56. 56. Jeudi 20 mars 2014 Bretagne
  57. 57. Vendredi 30 mai 2014 Côtes d’Armor
  58. 58. Dimanche 1er juin 2014 Jardin
  59. 59. Dimanche 1er juin 2014
  60. 60. Mercredi 11 juin 2014 Côtes d’Armor
  61. 61. Mercredi 11 juin 2014 Sortir
  62. 62. Mercredi 11 juin 2014 Sortir
  63. 63. Mercredi 11 juin 2014 Lanrivain
  64. 64. Mardi 12 juin 2014
  65. 65. Dimanche 15 juin 2014
  66. 66. Dimanche 15 juin 2014
  67. 67. Dimanche 15 juin 2014 Bretagne
  68. 68. Dimanche 15 juin 2014 Saint Servais
  69. 69. Jeudi 19 juin 2014
  70. 70. Vendredi 20 juin 2014
  71. 71. Edition nationale Dimanche 1er juin 2014
  72. 72. Edition nationale Dimanche 1er juin 2014
  73. 73. Mercrdi 2 juillet 2014
  74. 74. Samedi 5 juillet 2014

×