Tarotmag n°08

981 vues

Publié le

Chères et chers amis tarophiles,
Voici ma première année de présidence qui s’achève. Si l’on regarde l’ensemble de cette saison, on
peut être globalement satisfait. La progression très significative du nombre de licenciés et surtout l’inflexion
vers le haut sont encourageantes pour la suite de notre développement.
Je m’étais fixé cinq objectifs prioritaires cette saison. Le premier championnat Sénior a été une grande
réussite grâce à l’implication du comité Charentes. La réforme de la licence et le nouveau classement
national ont été mis en place grâce à une concertation réussie entre les commissions de réglementation,
de développement et les présidents de comités présents à Pontarlier. La récupération et la signature
de toutes les conventions ont été faites, que ce soit pour les Championnats, mais aussi pour
les concessions du Bar de Vichy et de l’Assemblée Générale.
Enfin, le dernier objectif concerne la communication. Ce TAROTmag est le quatrième de la saison.
C’est beaucoup de travail pour Adrien que nous remercions pour toute sa disponibilité. Cet objectif reste
prioritaire, notre site internet va recevoir un lifting très prochainement.
Pour la prochaine saison, je vais continuer avec la même optique : beaucoup de disponibilité et
d’écoute de tous les licenciés pour faire en sorte que notre passion perdure.
Bonne vacances à tous et n’oubliez pas le Triathlon à Albi pour le 15 août.
Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
981
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
29
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tarotmag n°08

  1. 1. 22 Nous, la fédé Chères et chers amis tarophiles, Voici ma première année de présidence qui s’achève. Si l’on regarde l’ensemble de cette saison, on peut être globalement satisfait. La progression très significative du nombre de licenciés et surtout l’in- flexion vers le haut sont encourageantes pour la suite de notre développement. Je m’étais fixé cinq objectifs prioritaires cette saison. Le premier championnat Sénior a été une grande réussite grâce à l’implication du comité Charentes. La réforme de la licence et le nouveau classement national ont été mis en place grâce à une concertation réussie entre les commissions de réglementa- tion, de développement et les présidents de comités présents à Pontarlier. La récupération et la si- gnature de toutes les conventions ont été faites, que ce soit pour les Championnats, mais aussi pour les concessions du Bar de Vichy et de l’Assemblée Générale. Enfin, le dernier objectif concerne la communication. Ce TAROTmag est le quatrième de la saison. C’est beaucoup de travail pour Adrien que nous remercions pour toute sa disponibilité. Cet objectif reste prioritaire, notre site internet va recevoir un lifting très prochainement. Pour la prochaine saison, je vais continuer avec la même optique : beaucoup de disponibilité et d’écoute de tous les licenciés pour faire en sorte que notre passion perdure. Bonne vacances à tous et n’oubliez pas le Triathlon à Albi pour le 15 août. Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Henri BRUZI, Philippe CARDON, Bernard CLERC, Odile MAIRE, Adrien PEREZ, Emmanuel STEFANAZZI - Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel STEFANAZZI (Président), Dominique ECOIFFIER (Secrétaire National), Sylvain PORRET (Secrétaire Adjoint), Josiane OLIVIER (Commission Jeunes), Jean-Pierre BOULEY ; Henri BRUZI ; Nicolas PORRET ; les 5 consultants et de nombreux responsables de Clubs et Comités L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°8 3 6 10 14 Agenda Actus infos Championnats de France Individuel Open et Séries 2010 Championnats de France Triplettes 2010 Résultats Championnats de France 16 18 20 Résultats Open Nationaux Championnats de France Jeunes 2010 Passionné de... jeu de dames Henri BRUZI 22 25 26 Tarot initiation Les défausses Les consultants Problème contrat, écart et entame La donne par Nicolas PORRET Sommaire Emmanuel STEFANAZZI aux côtés de Bruno ALLART et son oeuvre “Valmy”
  2. 2. 33Nous, la fédé Actus Infos 2/ Base Nationale Comme indiqué dans le TAROTmag précédent, la nouvelle base nationale “Aurelia” a été installée. Ce nouveau système de- vrait éviter un travail fastidieux de saisies multiples et de risques d’erreur. Cette base est disponible aussi dans chaque co- mité et permet l’importation des bordereaux de licences émis par les clubs. Il suffit simplement que les fichiers soient expédiés par mail (ou transmis par clé USB) ; le règlement (par chèque ou virement) peut suivre une autre voie. Chaque comité a reçu une réserve de numéros de licences disponibles. Il ne reste que la création des comptes financiers au niveau national et la mise en place du système pour chaque comité afin de faciliter les opérations. 1/ Progression et Classement National Le nombre de licenciés a fortement augmenté cette année avec + 8,5 %. Nous espérons que la modification de la licence va accentuer ce mouvement. La pyramide du classement na- tional a été modifiée, tous les joueurs sont classés. Le livre n’est sorti de l’imprimerie que deux jours avant l’Assemblée Générale. En effet, malgré tout le travail de saisie et vérification, plusieurs erreurs ont nécessité la reprise des procédures pour obtenir la hiérarchie 2010. % 2009-2010 % 2008-2009 Fédération 8651 7976 Première Série 1/21 412 1/15 471 Deuxième Série 4/21 1648 2/15 988 Troisième Série 9/21 3708 4/15 1808 Quatrième Série 7/21 2883 8/15 3700 Non classés 0 (13 %) 1009 Agenda Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine AOUT - 12 au 14 : ALBI Triathlon (TAROTmag n°7) - 21 au 28 : VALENÇAY stage adultes (TAROTmag n°6) - 9 au 15 : ALBI festival (TAROTmag n°7) - 6 au 8 : ALES festival (TAROTmag n°7) SEPTEMBRE - 12 au 18 : L’ABEILLE stage BEST séjour VVF (TAROTmag n°7) - 26 septembre au 3 octobre : AGADIR séjour Jocan Voyages (TM n°7) OCTOBRE - 25 novembre au 14 décembre : Croisière Brésil Jocan Voyages (TM n°7) - 29 octobre au 1er novembre : VEAUCHE Coupe de France NOVEMBRE - 19 au 21 : AIX-LES-BAINS Championnat de France Interclubs Donnes Libres par équipe de 4 joueurs - 27 au 29 : YZOSSE festival (page 9) - 2 au 6 : ARGELES-SUR-MER festival (page 21) - 24 au 26 : OLONNE SUR MER festival (page 24) - 10 au 12 : ACIGNE festival (page 13) - 1 au 3 : RAMONVILLE festival (page 27) - 11 au 14 : AMELIE-LES-BAINS festival quadrettes (page 23)
  3. 3. 44 Nous, la fédé 3/ Assemblée Générale - Introduction Elle s’est tenue à Nantua et a été brillamment organisée par le comité de l’Ain. La nouvelle planification qui commence dès le samedi après-midi par l’A.G. proprement dite et les rapports moraux a été appréciée. Le repas du samedi soir et le buffet du dimanche midi étaient à la hauteur de l’évènement. Les réunions de ligue ont déjà permis de fixer les grandes lignes de la saison à venir. Par contre, la réunion du dimanche matin manquait de structure et le Conseil d’Administration va se pen- cher rapidement sur les améliorations à apporter. Pour 2011, le lieu n’est toujours pas fixé, et compte tenu des réservations à faire, les candidats doivent se manifester rapidement. 4/ Assemblée Générale - Président et Secrétaire Après avoir remercié les participants pour leur venue et présenté les nouveaux Présidents de comités, le Président a remis la médaille de la Fédération pour services rendus à 4 dirigeants présents : René IZANS, Germain GARDAIRE, Bernard DU- BOIS et André PEYRIN. Il a ensuite remercié les Présidents de ligues pour leur gros travail d’encadrement en soulignant que ce n’est pas seulement lors des open nationaux qu’ils œuvrent mais à longueur d’année. Dans son rapport moral, les cinq points prioritaires de la saison ont été soulignés : création du championnat Sénior, réforme de la licence, modification du classement national, écriture et signature de toutes les conventions, communication. Sur ce der- nier point, des efforts sont encore à produire, l’amélioration du site internet est à mettre en œuvre rapidement. Pour termi- ner, tout en rappelant que l’obligation de convivialité est une règle dans notre activité, Emmanuel STEFANAZZI a indiqué que notre avenir passe par les écoles et par l’écoute de tous les licenciés. Le Secrétaire National, Dominique ECOIFFIER, a dû s’occuper, non seulement des courriers, de tous les dossiers courants, des rapports de CA et des commissions de réglementation et développement, mais aussi du site internet après la démission du Secrétaire Adjoint. Les gros points à améliorer la saison prochaine sont le suivi et l’encadrement des salariés et la com- munication interne. 5/ Assemblée Générale - Trésoriers et Contrôleur Philippe DONZEAU, le contrôleur des comptes, a expliqué les fondements de sa mission, à savoir la vérification de l’intégralité des pièces comptables, l’élaboration des documents de synthèses, l’analyse des éléments pour optimiser la trésorerie. Il a ensuite félicité les deux trésoriers, Patrick BAUMGARTEN et Alain PAYEBIEN, pour la qualité de leur travail. Patrick BAUMGARTEN a distribué les fascicules récapitulatifs et expliqué les divers points. Voici le bilan 2009-2010 : Les résolutions conformes à l’article 13 des statuts ont été mises au vote et adoptées à l’unanimité. Actus Infos ACTIF PASSIF 2010 2009 2010 2009 Actif immobilisé Terrain Constructions Autres immo corporelles Immobilisations financières TOTAL 1 Actif circulant Stock de marchandises Autres créances Valeurs mobilières de placement Disponibilité Charges constatées d’avance TOTAL 2 22 597,00 € 220 003,00 € 6 415,00 € 300,00 € 249 315,00 € 14 453,00 € 120 099,00 € 110 203,00 € 244 755,00 € 22 597,00 € 237 949,00 € 13 549,00 € 300,00 € 274 395,00 € 20 096,00 € 297,00 € 114 988,00 € 83 387,00 € 13 219,00 € 231 987,00 € Capitaux propres Capital social ou individuel Report à nouveau Résultat de l’exercice TOTAL 1 Dettes Emprunts et dettes Autres dettes Produits constatés d’avance TOTAL 2 132 392,00 € 190 725,00 € 13 089,00 € 336 206,00 € 137 205,00 € 11 884,00 € 8 775,00 € 157 864,00 € 132 392,00 € 203 357,00 € - 12 632,00 € 323 117,00 € 144 638,00 € 21 886,00 € 16 741,00 € 183 265,00 € TOTAL COMPTES 494 070,00 € 506 382,00 € TOTAL COMPTES 494 070,00 € 506 382,00 €
  4. 4. 55Nous, la fédé 6/ Assemblée Générale - Compétition et Règlementation Yves CHEKLI a souligné le bon déroulement des compétitions et tournois. En championnat, les augmentations de participation les plus significatives ont eu lieu en quadrettes D2 et surtout en 3ème Division. L’explosion du libre par 4 avec + 55,8% mon- tre un réel engouement pour cette formule de club. Dans les open d’accompagnement, hormis pendant le week-end pascal, la progression est voisine de 10%. Enfin, pour ce qui est de l’arbitrage et du passage de l’examen régional, 26 candidats se sont présentés à l’épreuve écrite, 16 d’entre eux sont arrivés au bout et ont décroché le précieux sésame. La Commission Règlementation a revu les compositions des formations D2 et D3 et les indices de valeurs associés aux classements modifiés. Le remplacement d’un joueur décédé est autorisé en triplette, quadrette et libre par 4 sous respect de certaines conditions. L’article 105 a été modifié, le passage par la finale de ligue avec K.O. simple est imposé à tous en Coupe de France. En finale nationale quadrettes, une nouvelle organisation devrait être mise en place à Bourges. Ce mou- vement permet comme en triplettes Emmanuel16 de faire 2 pauses intégrales, tous les joueurs ayant joué les mêmes séries d’étuis (hormis celles constituées). 7/ Assemblée Générale - Commission Jeunes et Espoirs Le stage jeunes s’est déroulé en 2009 à Noeux-les-Mines : un grand merci à Antoine MOUSSA et aux gens du Nord pour leur accueil. Cette année, le stage se déroule à Sainte-Tulle dans les Alpes de Haute-Provence. Le Championnat tenu à Argelès-sur-Mer s’est relativement bien passé si on exclut les conditions d’hébergement difficiles en raison des travaux au Centre de Vacances Les Abricotiers. Les effectifs des jeunes sont en progression par rapport à l’an passé et un nouveau règlement est en cours d’écriture. La Commission Jeunes, dirigée par Josiane OLIVIER, a souhaité que le Championnat Etudiants cède sa place à deux Cham- pionnats “Espoirs” pour les joueuses et joueurs âgés de 19 à 25 ans inclus, qu’ils soient étudiants ou non. Le C.A. a enté- riné cette demande. Ces Championnats auront lieu pendant la Coupe de France. Le samedi après-midi se déroulera la 1ère manche du Championnat duplicaté individuel, le samedi soir le Championnat en donnes libres et le dimanche après-midi la 2ème manche en duplicaté individuel. Voici les années civiles pour les différentes catégories : - Benjamins : nés en 1999 et après - Juniors : nés en 1992, 1993, 1994 et 1995 - Cadets : nés en 1996, 1997 et 1998 - Espoirs : nés en 1985, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990 et 1991 Actus Infos
  5. 5. 66 Vous, les participants Championnats de France Individuel Open et Séries 2010 La FFT et ses joueurs font de vieux os à Argelès-sur-Mer ! C’est la 7ème fois que les finales nationales Indi- viduels et Jeunes se tenaient à Argelès-sur-Mer. Au vu de l’engouement général, la FFT avec le soutien de la municipalité et du club local a dé- cidé d’y prolonger l’organisation de ces Cham- pionnats. Résumé du Championnat Open Il ne manque personne : les 140 joueurs quali- fiés sont présents, le sourire aux lèvres mais avec les dents longues ! Pour ne pas se les cas- ser de suite, il ne faudra pas être dans les 56 derniers à l’issue du 1er tour ! Après quelques autres explications, la compétition est lancée à pleins poumons par l’arbitre principal du Cham- pionnat, Alain PAYEBIEN, assisté de Patrick BAUMGARTEN, Christian BOBILLOT et Jérôme LABARBE qui officie pour la 1ère fois. Au bout de 28 donnes, le senior lorrain Jean- Paul HENTZLER, Champion de France 2ème Série en 1986, prend la tête de la compétition avec 64,8 %. Trois jeunes loups, Mathieu FLO- RENTIN (La Réunion), Adrien PEREZ (Franche- Comté) et Olivier PORTKA (Nivernais) marchent sur ses talons. C’est une bonne opération aussi pour le drômois Jean-Michel VALETTE qui est à plus de 61 %. Les jeunes Steve ROEDSENS (Picardie) à53,7%etGatienPIROVANO(Lorraine) à 52,2 %, qui ont préféré faire face aux adultes, s’en sont bien tirés. Le Champion de France en titre, Stéphane DEGIORGI (Var Côte d’Azur), a la peau dure à 51,7 % et fera partie des qualifiés. Le francilien Philippe PERELLI reste aussi en course malgré son maigre pourcentage (48,9 %). Il sera difficile pour lui de redevenir Champion de France Open à Argelès comme en 2000 ! Il s’en est fallu d’un cheveu pour le languedocien Patrick MONTAGUT qui échappe à l’élimination avec 48,4 %. Par contre, la toulousaine Sylvie RIFFARD- DEHON, 85ème , se les arrache, tout comme son partenaire d’équipe, Jean-Marc STAGLIANO qui termine 88ème ! Les années se suivent mais ne se ressemblent pas ! De nombreux Champions de France sont tombés : c’est le cas du réu- nionnais René ROQUES, du nivernais Olivier BAUDOT, du normand Denis DIEUZY et de la salonaise Roselyne GIRARD. Daniel REYNAUD (Provence) et Jean-Louis DEMAISON (Loire Forez), qui encadrent les jeunes, n’avaient pas le cœur à l’ouvrage et se sont classés dans les derniers. Loin des jeunes, loin du cœur ! Mais Daniel, qui faisait la tête après son élimination, va vite reprendre du poil de la bête à son retour aux Abricotiers puisque ses élèves ont remporté le Championnat de France Triplettes Collèges. En 2ème séance, c’est un étudiant, Nicolas LAVAL (Centre), qui s’impose et qui ajoute à ses 55,8 % de 1ère manche le score de 61,4. Seul le bourguignon Fabrice QUILLARD l’accompagne au-dessus de 60 %. Le local Henri SANCHEZ, le génelardais Patrick CLAR et le réunionnais Sté- phane BENATTAR sortent la tête de l’eau : ils étaient tout juste à la moyenne et leurs bons ré- sultats lors de ce 2ème tour vont leur permettre de continuer l’aventure. C’est le pied pour Oli- vier PORTKA qui effectue encore une belle pres- tation à 58 %. Les joueurs du tout nouveau comité Allier, Laurent BERTHONECHE et Fré- déric DAUMUR, font bonne figure et sont régu- liers à plus de 56 % les deux séances. Il en est de même pour les strasbourgeois Raymond WEIMERT et Marc WEILL. Les deux cadets confirment et participeront à la séance suivante. Le score de Stéphane DEGIORGI n’a pas bougé d’un pouce. Par contre, ceux de Philippe PE- RELLI et Patrick MONTAGUT se sont nettement améliorés (53 %), ce qui devrait leur permettre de sauver leurs peaux. L’affaire a glissé entre les doigts des mieux classés en 1ère séance : Mathieu FLORENTIN et Adrien PEREZ réalisent 47 %, Jean-Paul HENTZLER et Jean-Michel VALETTE 44 %. Au général, Olivier PORTKA marche coude à coude avec Nicolas LAVAL. Fabrice QUILLARD et Laurent BERTHONECHE sont à 3 points der- rière eux. Le lyonnais Laurent HUMBERT et le seine-et-marnais René GACQUER, respective- ment 55ème et 56ème , acceptent avec bon cœur leur passage en 3ème séance. Mais ce n’est pas de veine pour Laurent HUMBERT qui n’a pu se rendre à la 3ème séance qui se déroulait le ven- dredi soir, ayant eu un accident de voiture im- portant l’après-midi. Heureusement, plus de peur que de mal ! Il a donc fallu le remplacer au pied levé et c’est l’heureux Jean-Pierre RITTIE (Centre) qui a pris sa place. Alors 12ème , discrètement, le nouveau 1ère Série Nationale, Stéphane DAVID (Loire Forez), s’est mis du cœur au ventre en gagnant à 61,7 %, ce qui le mettra en bonne position avant d’aborder la finale. De nouveau, Fabrice QUILLARD mon- tre les dents à 60 %, mais ses concurrents di- rects Olivier PORTKA et Nicolas LAVAL n’ont pas baissé les bras : ils sont à plus de 56 %. Marc WEILL, qui était dans le coup, n’a pas lâché lui aussi (59,9 %). Stéphane DEGIORGI a enfin arrêté de battre des paupières, il effectue 56,1 % et s’est assuré un siège en finale. C’est le réveil aussi de Jean-Paul HENTZLER, Steve ROEDSENS, Patrick MONTAGUT, Philippe PE- RELLI et Mathieu FLORENTIN à 55 %. Patrick CLARn’a donnéqu’unpetitcoupd’ongleà52,8%. La moyenne n’est pas atteinte mais elle est proche pour Stéphane BENATTAR, Adrien PEREZ et le duo de l’Allier Laurent BERTHO- NECHE et Frédéric DAUMUR. Jean-Paul HENTZLER, vainqueur de la 1ère séance, en attaque Raymond WEIMERT et Frédéric DAUMUR
  6. 6. 77Vous, les participants Il y a de quoi se mordre les doigts pour Ray- mond WEIMERT à 45 % qui était 5ème avant la manche, pour Jean-Michel VALETTE à 46,6 % et le jeune Gatien PIROVANO à 41,4 % qui ne peuvent échapper à l’élimination. Les deux der- niers du classement général, René GACQUER et Jean-Pierre RITTIE, devaient courir ventre à terre pour faire partie des 28 finalistes, ce qu’ils n’ont pas réussi. Ils sont donc mis à pied, tout comme Henri SANCHEZ, auteur d’une séance catastrophique. Au cumul, ça se voit comme le nez au milieu de la figure, Fabrice QUILLARD mène. Olivier PORTKA et Nicolas LAVAL sont juste dans son dos à moins de 2 %, Marc WEILL et Stéphane DAVID ne sont pas loin non plus. Cela promet une finale passionnante. Jean-Paul HENTZLER est remonté à la 8ème place. Mathieu FLOREN- TIN (10ème ), Laurent BERTHONECHE (11ème ) et Patrick CLAR (13ème ) peuvent encore être dan- gereux. Seules deux femmes ont réussi à entrer en finale : Véronique LECLERC (16ème ) et Del- phine JUMEAU (24ème ). Félicitations à elles. Adrien PEREZ (25ème ), Philippe PERELLI (26ème ) et Raymond WEIMERT (27ème ) ont eu chaud aux fesses ! Stéphane BENATTAR grince des dents : il échoue de peu en finissant 30ème . Olivier PORTKA a abordé la finale de front qu’il gagne les doigts dans le nez à 68 %. Mathieu FLORENTIN a fait des pieds et des mains pour revenir, il est à 62,7 %. Patrick CLAR le suit à 61,9 %. Fabrice QUILLARD, alors en tête, n’a pas perdu son sang-froid en réalisant 57 % contrairement à Nicolas LAVAL qui s’est effon- dré à 41,3 %. Delphine JUMEAU a fini en beauté à 59,1 %, comme Steve ROEDSENS à 55,8 %. Véronique LECLERC, Marc WEILL, Raymond WEIMERT et Philippe PERELLI finissent en mi- lieu de tableau et Stéphane DAVID a tout juste la moyenne. Malgré son score de 44,4 % en finale, Stéphane DEGIORGI a réussi à faire 8 séances d’affilée en Individuel Open au niveau national ce qui est remarquable. Mais le Champion de France 2009 doit passer la main au nivernais Olivier PORTKA qui remporte le titre 2010 avec plus de 13 % sur son poursuivant. Il faut féliciter le redoutable Oli- vier qui avait déjà effleuré du doigt le trophée du vainqueur en 2007 à Evian-les-Bains en termi- nant Vice-Champion de France derrière Thierry SEGUINAUD. Les autres têtes couronnées ne sont autres que les très forts Fabrice QUILLARD et Mathieu FLORENTIN. Bravo à eux pour leur brillant parcours. L’alsacien Marc WEILL est 4ème , mais il peut se consoler car il est assez loin du podium (presque 4%). Félicitations à lui pour cette place honorable, qui souvent quand même fait mal au cœur ! Résumé du Championnat Première Série Cette compétition, sous la haute main de Régis GUERPILLON, aurait dû initialement se jouer à 56 joueurs en 1ère séance, 44 en 2ème et 28 en fi- nale. A l’initiative de la FFT et après entente au- près des joueurs, il a été décidé de n’éliminer aucun participant entre la 1ère et la 2ème séance. Il est vrai que le tournoi à 11 tables au 2ème tour est très critiquable, du fait qu’uniquement deux étuis sont joués par position et que le nombre d’attaque diffère selon l’orientation des joueurs. Pour la nouvelle saison, la formule sans éliminés entre les deux premiers tours sera reconduite. C’est Alain BOULUD (Loire Forez) qui s’adjuge la 1ère séance avec 62,2 %. Le mâconnais Yvan KETCHEDJI est juste derrière lui à 60,1 %. Ni vu, ni connu (euh, si quand même un peu vu qu’il a fini 3ème du Championnat de France en donnes libres 2010 à Pontarlier), le languedo- cien Jean-Claude MOUSSET se glisse dans le trio de tête. Il a lui aussi 60 %. Ensuite, seulement 6 joueurs sont au-dessus de 54,5 % : le champenois Alain PATIS (59,4 %), les midi-pyrénéens Gilles MAUREL et Jean- Marc STAGLIANO (57,4 %), le drômois Thierry LUQUE, le franc-comtois Francis CHEVALIER et le francilien Franck FISCHER, tous trois à plus de 56 %. A la 28ème place, on retrouve l’unique dame du Championnat, Marilyne HERAUD (Aquitaine), pile poil à 50 %. Espérons pour elle qu’elle s’en sortira ! Au bas de la feuille de clas- sement figurent deux joueurs de l’Ain, Christian BOBILLOT à 43,3 % et Stéphane FRELIN à 41,2 %, le picard Claude LEFEBVRE, les lor- rains Jean-Claude SAUNOIS et Julien CLOSSE, le languedocien Rémy COUGNENC et le réu- nionnais Mathieu FLORENTIN qui n’a plus qu’à se remuer le petit doigt en Open ! Si les personnes sont toujours les mêmes au 2ème tour, les temps, eux, changent : Christian BOBILLOT alors 50ème n’y est pas allé de main morte en remportant la séance à 65,8 %. Rémy COUGNENC, quant à lui dernier à 35 %, s’est donné cœur et âme pour remonter la pente et a réalisé 62,6 %. Le parisien Michel SILBER- STEIN, dont la 1ère séance à moins de 50 % lui était restée sur l’estomac, se rebiffe en totalisant 61,1 %. Patrick CLAR, après l’Open, s’illustre aussi en 1ère Série (58,6 %). Le leader Alain BOULUD a les nerfs solides (53,4 %), tout comme Gilles MAUREL (55 %). Yvan KET- CHEDJI et Francis CHEVALIER ont tout juste la moyenne et font bon cœur contre mauvaise for- tune ! Les performances de Thierry LUQUE et Franck FISCHER avoisinent les 49 % et ne sont donc pas folichonnes. Celle de Jean-Marc STA- GLIANO est pire à 46,2 %. Cette séance coûte la peau des fesses à Jean-Claude MOUSSET (42,6 %) et Alain PATIS (38,8 %). Quant à Ma- rilyne, elle ne sera pas en finale, les hommes n’ayant pas eu de cœur avec elle. Au général, Alain BOULUD garde la pôle posi- tion. Gilles MAUREL, Patrick CLAR, Michel SIL- BERSTEIN et Yvan KETCHEDJI sont à ses trousses. Christian BOBILLOT, grâce à son coup de poing dans cette manche, est 8ème . Thierry LUQUE, Francis CHEVALIER et Franck FISCHER sont en milieu de tableau. Jean-Marc STAGLIANO, 20ème , et Jean-Claude MOUSSET, 23ème , seront de la partie. Malgré son magnifique résultat en 2ème séance, Rémy COUGNENC ne participera pas à l’ultime étape du Championnat. Il en est de même pour Alain PATIS qui avait les pieds et poings liés lors de ce 2ème tour. Eliminé en Open, 17ème avant la finale, Eric DAUER, entre les bonnes mains d’Olivier ZIM- BER, son partenaire et kibitz de la journée, gagne la prestigieuse finale 1ère Série à 62,6 %. Jean-Claude MOUSSET fait un parcours en dents de scie : en haut en 1ère séance, en bas en 2ème , en haut en finale avec 60 %. Alain BOU- LUD et Michel SILBERSTEIN ne se sont pas cassé le nez : ils effectuent tous deux le même Philippe PERELLI face à Patrick CLAR, Del- phine JUMEAU et Nicolas LAVAL Jean-Claude MOUSSET Jean-Marc DESANTI, Francis CHEVALIER et Jean-Marc STAGLIANO en défense
  7. 7. 88 Vous, les participants pourcentage de 59,8 %. Gilles MAUREL, épaulé par son coéquipier Franck DUPUY, s’en est bien tiré à 57,1 %. Les deux lapins Yvan KETCHEDJI et Patrick CLAR ont fait un score de 52 % avec lequel ils ne peuvent prétendre au podium. C’est le même cas de figure pour Thierry LUQUE, Franck FISCHER et Jean-Marc STAGLIANO. Quant à Christian BOBILLOT et Francis CHE- VALIER, ils ont mis les pieds dans le plat ! Comme Stéphane DEGIORGI en Open, le Champion de France 2009 1ère Série, à savoir le bourguignon Philippe DONZEAU, était présent en finale, au cours de laquelle il a d’ailleurs mar- qué 55,8 %. Bravo à lui mais Philippe, étant 21ème , ne pouvait espérer conserver son titre. Son successeur n’est autre que le sympathique Alain BOULUD. Ce fort joueur, président du club du Papayou Vert à Andrézieux Bouthéon en Loire Forez, tournait lui aussi autour de ce titre depuis quelques années, il était d’ailleurs en tête après 2 séances l’année dernière à Evian-les- Bains avant que Philippe ne le coiffe. Sur le po- dium, on retrouve à ses côtés le parisien Michel SILBERSTEIN dont la renommée n’est plus à faire et le jeune midi-pyrénéen Gilles MAUREL, poulain de Franck DUPUY et de l’organisateur de quadrettes Michel PLANAS. Grâce à leur sa- voir-jouer et à leur performance, Michel et Gilles ont rejoint pour la 1ère fois l’élite en passant 1ère Série Nationale. En remportant la finale, le stras- bourgeois Eric DAUER se hisse à la 4ème place qui lui sort par les yeux puisqu’il l’a connue un nombre de fois incalculable même pour un prof de maths ! Résumé du Championnat Deuxième Série Tout comme Jérôme LABARBE en Open, un ar- bitre national dernièrement nommé a fait une re- marquable entrée en scène avec un arbitrage de grande qualité en 2ème Série : il s’agit de Be- noît TRIVERO. Il a tenu d’une main de maître ce Championnat qui se déroulait en 3 séances : la 1ère à 84 joueurs, la 2ème à 56 et la 3ème à 28. En 1ère séance, l’azuréen Tommaso CARROZZA est propulsé en tête avec 64,7 %. Le nivernais Jean-Claude HUBERT est derrière à 62,1 %. La ligue Nord est à l’honneur grâce aux prouesses du junior Steven BOUVIGNIES (Picardie) et de Pascal DUCHENE (Champagne Ardennes) à 61,7 %. Le bisontin Gaëtan LOPRESTI est dans leurs jambes à 60,2 %. Ce sont deux bourgui- gnons qui échappent à la sentence de l’élimina- tion : Jean-Marie ROUSSEAUX et Philippe BLANDIN. A la 57ème place, Sylvie LESCURE a des nœuds dans la gorge car elle est obligée de quitter la compétition. Le franc-comtois Eric CA- THARY et le champenois Nicolas BORIE doi- vent eux aussi prendre leurs jambes à leur cou. Le 2ème tour ne se gagne pas haut : seulement un score au-dessus de 60 % réalisé par l’alsa- cien Romuald GRENIER. Ce résultat lui rattrape son score de 48,3 %, il ira en finale et peut donc dormir sur ses deux oreilles. Alain CAVY (Limousin) et Pascal DELABARRE (Ile de France), très moyens lors de la 1ère manche, se sont aussi démarqués à plus de 59 % et mettront un pied en finale. Philippe BLANDIN, alors dernier à 47,8 %, s’est fait tirer les oreilles par ses amis après la 1ère séance et a donc dé- cidé de réagir : il réalise 56,7 %, ce qui devrait lui permettre d’aller au bout du Championnat. Le ch’ti Sébastien BEAUCOURT, déjà auteur d’une belle prestation à 58,8 %, confirme en réalisant 56,1 %, ce qui devrait bien le placer ! Steven BOUVIGNIES n’est pas resté les bras croisés et a effectué 53,3 %. Jean-Claude HUBERT et Gaëtan LOPRESTI n’ont pas non plus courbé le dos et sont à 52 %. Jean-Marie ROUSSEAUX, Tommaso CARROZZA et Pascal DUCHENE ne sont allés que d’une jambe et n’ont pas la moyenne. C’est aussi le cas de Sylvie LES- CURE qui a pourtant eu la chance de se faire repêcher et pouvoir exprimer son talent. Une fois les deux scores cumulés, avec appli- cation du coefficient, c’est le jeune Steven BOU- VIGNIES qui a l’avantage (120,589 %), mais il est au corps à corps avec Sébastien BEAU- COURT (120,530 %). A seulement 1 point der- rière eux, on retrouve Jean-Claude HUBERT, Tommaso CARROZZA, Gaëtan LOPRESTI et Pascal DELABARRE. Le 28ème , heureux élu, est le lorrain Marc LANFRANCHI. La niortaise Syl- vie TRECOIRE suit les traces de la souris folle et se fait fermer la porte de la finale au nez. Jean-Marie ROUSSEAUX ne passe pas. Alors 16ème à 7 % du duo de tête, le bourguignon Jean-Jacques BLANDIN arrive comme un che- veu sur la soupe en s’imposant avec le pour- centagemagnifiquede66,7.PascalDELABARRE, 2ème de la séance, a plus de 7 % de retard sur lui. Gaëtan LOPRESTI a mis la main à la pâte et s’est maintenu. Il fait 58,7 %, ce qui devrait le faire monter sur le podium. Tommaso CAR- ROZZA sauve les meubles à 52,3 %. Ce n’est pas la même histoire pour Jean-Claude HU- BERT, Steven BOUVIGNIES et Sébastien BEAUCOURT, 19, 20 et 21èmes de séance à 46 %. Tout droit sorti de la cuisse de Jupiter, en s’ad- jugeant la finale, Jean-Jacques BLANDIN de- vient Champion de France de Tarot 2010 2ème Série. Il inscrit ainsi son nom dans la main cou- rante de la FFT. Qu’il soit félicité ainsi que le franc-comtois Gaëtan LOPRESTI et le parisien Pascal DELABARRE qui sont ravis eux aussi de monter sur scène. Tommaso CARROZZA est au pied du podium à quand même plus de 6 % der- rière le 3ème . Il peut donc être fier pour ce chemin parcouru. Résumé du Championnat Promotion Comme chaque année, c’est René IZANS qui va s’en donner à cœur joie pour arbitrer le Championnat Promotion. Il est assisté par Jean- Pierre RITTIE et Karine BOULUD à l’informa- tique. La 1ère séance s’est déroulée à 132 joueurs au Centre Azureva où l’Ile de France a gagné contre l’Ain au bras de fer : le parisien Marc COURNANEL avec 63,4 % l’a emporté face au bressan Guy SALVADO à 59,4 %. Le même scénario s’est produit pour l’orlysienne Chantal LAVICTOIRE, 3ème de la manche avec 59 %, contre Dominique DEDRYVER à 58,5 %. Mais les deux représentants de l’Ain n’ont pas à se plaindre de leur prestation ! Pourvu que ça dure ! En attendant le classement de séance, les gens à 48 % se font de la bile ! Le bourguignon Jean- Paul TATREAUX, avec 47,3 %, pousse un cri de soulagement à l’affichage des résultats, il est 88ème et dernier qualifié. Par contre, ça ne suffit pas pour Nathalie ODIC (Centre) avec 48,1 % qui aurait préféré être dans une autre ligne ! Le classement est un crève-cœur pour Pierre Vue sur la finale avec au 1er plan Eric DAUER très pensif... L’aquitain Jacques MARSAUDON contre la défense Romuald GRENIER, Sébastien BEAUCOURT et Gaëtan LOPRESTI Le junior Steven BOUVIGNIES soutenu par sa maman et Claude LEFEBVRE
  8. 8. POINCLOUX (Ain) et Annick POUSSET (Ile de France). Alain FERRY (Allier) est dernier. Il n’a plus qu’à changer son fusil d’épaule et se rendre dans les open nationaux pour y briller. Paraît-il que les derniers seront les premiers ! Direction le Château de Valmy pour les 88 res- capés ! A l’inverse du 1er tour où un seul joueur était au-dessus de 60 %, ils sont huit à obtenir ce score magnifique. Le pontissalien Frédéric MOUGIN en met plein la vue à ses adversaires en effectuant 68,8 %. Bernard BOITHIAS (Loire Forez) à 65,4%, Didier MOREL (Bourgogne) à 64,1 % et Bernard VALLET (Nivernais) à 63,7 % n’ont pas fait semblant non plus. Ce résultat per- mettra à Annie FONTENOY (Ile de France), Mi- chel BIETRY (Midi-Pyrénées), Alain NIEDERIST (Var Côte d’Azur) et Jean-Richard MOUTON (Nord Pas de Calais) de participer à la finale. Où sont donc les meneurs du Championnat ? Sans être mauvaise langue, ça a moins bien marché pour eux ! Mais ils ne se sont pas écrou- lés et oscillent tous les quatre entre 51 et 52 %, ce qui, au général, les mettra dans une position confortable pour la finale. Quant à Jean-Paul TATREAUX, il a réitéré sa contre performance et ne pourra jouer le dernier tour. Philippe SE- GUIN, du même comité, ne fait pas la fine bouche et accepte sa 44ème place avec plaisir. Les francs-comtois Samuel GOMEZ et Emma- nuel BAUDIN ont les nerfs à fleur de peau puisqu’ils sont respectivement 45ème et 46ème , mais ils comptent sur Frédéric MOUGIN en tête du classement intermédiaire. En joue pour la finale ! Alors 30ème et 32ème , le franc-comtois Denis BESSOT et le réunionnais Lionel PAPI se sont saignés aux quatre veines en réalisant 67 et 65,5 %. Avec le fort coefficient de dernière séance, ce sont de sérieux préten- dants au podium, surtout que le 3ème de la manche, Patrick DEMANGEL (Lorraine), est à 7 % derrière eux et que tous les bien classés se sont effondrés : Didier MOREL, alors 3ème , et Alain NIEDERIST qui le suivait ont moins de la moyenne ; Bernard VALLET qui était 2ème a mal à la tête à 42,7 % et Frédéric MOUGIN, le lea- der, a eu de la fièvre à 38 %. Au vu des circonstances, Denis BESSOT est proclamé Champion de France Promotion. Son sublime sprint prouve que rien n’est écrit d’avance. Félicitations à lui. Lionel PAPI ramène la coupe du 2ème sur son Ile de La Réunion, après avoir versé quelques larmes de joie en ve- nant la chercher. Mais qui est 3ème ? Ce n’est autre que le ch’ti Jean-Richard MOUTON qui a résisté en finale en réalisant 55,4 %. Son tro- phée est récupéré par Antoine MOUSSA, son président de comité, dont les yeux sont chargés d’émotions et de fierté.Concentration à Valmy ! Frédéric MOUGIN décomposé lors de la fi- nale !
  9. 9. 1100 Vous, les participants Championnats de France Triplettes 2010 Retour à Vichy, toujours le sourire aux lèvres ! Les Championnats de France qui se sont déroulés à Vichy ne peuvent être dénom- brés sur les doigts de la main. Il faut remer- cier Mme WEILL qui en est à sa 35ème organisation de la manifestation. Qu’elle soit rassurée, la FFT et ses joueurs ont toujours autant de plaisir à se rendre dans la jolie ville de l’Allier et à jouer dans les salles somptueuses du Palais des Congrès. C’est la 2ème année consécutive que les compétitions nationales triplettes, toutes ca- tégories confondues, se jouent suivant le mouvement Emmanuel 16 à toutes les séances. Compte tenu de la logistique et de l’organisation importantes, la FFT a décidé cette saison de faire dupliquer les jeux par une division pour une autre. Quelques er- reurs de reconstitution ont été commises, mais elles n’ont pas empêché le bon dérou- lement des Championnats. Il faut dire un grand merci aux joueurs pour cette préparation, mais aussi aux arbitres responsables, à savoir Régis GUERPILLON en D1, Jean-Pierre RITTIE en D2 et Alain PAYEBIEN en D3, qui ont saisi 90 donnes naturelles grâce au logiciel conçu par Syl- vain PORRET. Il ne faut pas oublier les ar- bitres qui les ont supléés et qui ont été très sollicités pour la mise en place et le transfert des étuis : Jean ELOY (D1), Christian BO- BILLOT (Informatique D1), Philippe PE- RELLI (D2), Pierre PAQUOT (Informatique D2), Ravi RAVINDIRANE (D3) et David GUILLOT (Informatique D3). Résumé du Championnat D1 C’est l’équipe aquitaine de Patrick LLESTA qui remporte la 1ère manche avec presque 66 %. Les 2èmes , Julien CLOSSE, Jean- Claude SAUNOIS et le jeune Gatien PIRO- VANO (Lorraine), sont à 6 points derrière. La formation familiale parisienne de Michèle SELLIER et ses deux fils Alexandre et Do- natien PHILTON s’est bien entendue et oc- cupe le 3ème rang du classement à 59,5 %. La triplette championne de Bourgogne est en forme (59 %) : Fabrice QUILLARD, Vice- Champion de France Open, continue sur sa lancée et compte bien, avec ses partenaires Yves BOISSON et le président du comité Franck THEVENOUX, ne pas s’arrêter en si bon chemin ! L’attaquant Champion de France Quadrettes D1, Marc LANDY (Midi- Pyrénées), fait des rêves et souhaite signer à nouveau avec la victoire. Lui et ses co- équipiers Gilles MADON et Jean-Marc STA- GLIANO sont à 57,8 %, tout comme les savoyards de Claude VITTOZ. Cette année, en D1, la moyenne suffisait pour passer. Le trio charentais Jean-Claude TOURNEUR, Jean SANCHEZ et Julien LE- COMTE s’en sort au poil ! Par contre, les 49,8 % de Jean-Noël GUAY, Eric BOUSSI- RON et Philippe FOREST, autres repré- sentants des Charentes, vont leur rester en travers la gorge. Adieu aussi à Josiane OLI- VIER, présidente de la Commission Jeunes et à Gilles MAUREL, 3ème du Championnat de France 1ère Série, qui ont tous deux pré- féré Argelès ! Les limougeauds tenants du titre n’auront pas le temps d’avoir les yeux plus gros que le ventre puisqu’ils sont élimi- nés à 44,7 %. Au 2ème tour, la triplette francilienne de Ri- chard JAKOB s’impose à 60,6 % qu’elle ajoute aux 53,5 obtenus en 1ère séance. Pre- mière défense à 73,5 %, l’équipe midi-pyré- néenne de Gérard CASCALES n’a pas eu les reins solides en attaque et finit à 58 %. Les deux jeunes du Centre Joey RITTIE et Guillaume SIMON, accompagnés du moins jeune Jocelyn VAUCHAMP, n’ont pas courbé l’échine, tout comme le couple poi- tevin Isabelle et Jacques POUZADOUX as- socié au grand Jonathan ROCHE. Avec 53,5 % en 1ère séance et 57,5 % en 2ème , ces deux formations passent haut la main en fi- nale. Marc LANDY est régulier, il totalise 55,8 %. Michèle SELLIER (53,2 %), Patrick LLESTA (51,6 %) et Claude VITTOZ (51,2 %) connaissent une légère fatigue. Fabrice QUILLARD (45,1 %) et Julien CLOSSE (41,2 %) ont chopé un lumbago. Jean- Claude TOURNEUR, qui était dos au mur, est passé à côté. Au général, Patrick LLESTA conserve la 1ère place. Il précède Richard JAKOB de 2 %. Gérard CASCALES est 3ème , suivi de près par son collègue régional Marc LANDY. Mi- chèle SELLIER, Isabelle POUZADOUX, Joey RITTIE et Claude VITTOZ se situent entre les 5ème et 9ème places. Fabrice QUIL- LARD est le premier éliminé, de quoi se En alignement les 24 séries d’étuis néces- saires pour l’organisation des championnats Michèle SELLIER très concentrée comme ses deux fils Donatien et Alexandre Le charentais Jean-Claude TOURNEUR es- sayant de s’en sortir !
  10. 10. 1111Vous, les participants taper la tête contre les murs ! Cette séance a coûté aussi les yeux de la tête à Julien CLOSSE. Pour lui aussi, c’en est terminé. Deux équipes sont côte à côte en haut du dernier classement de séance : Claude VIT- TOZ gagne avec 64,6 % et Richard JAKOB finit en beauté avec 63,5 %. Toutes les au- tres triplettes sont à plus de 10 % derrière elles : Patrick LLESTA a 52,4 % et Gérard CASCALES 50,9. Isabelle POUZADOUX, Marc LANDY, Joey RITTIE et Michèle SEL- LIER n’ont pas la moyenne. Ça saute aux yeux : les parisiens Richard JAKOB, Franco LIVOLSI et Jean-Noël LOI- SEAUX sont Champions. Ces joueurs d’une puissante technique de jeu sont récompen- sés, pour le plus grand plaisir de Jean-Noël qui courait après un titre depuis belle lurette ! Grâce à leur performance en finale, les sa- voyards Claude VITTOZ, Jean-Philippe MARTINEZ et Jacques CHIARAMONTI ac- crochent la 2ème place du podium. Après avoir mené durant toute la compétition, les aquitains Patrick LLESTA, Hervé SAU- BUSSE et Raymond WEIMERT montent de gaieté de cœur sur la dernière marche. Les toulousains Gérard CASCALES, Patrick LOBERT et Franck GOUDAL finissent 4èmes , mais ne désespèrent pas de devenir un jour Team Leader ! Résumé du Championnat D2 La région Aquitaine a de quoi bomber le torse ! Comme en D1, une équipe qui la re- présente s’adjuge la séance. Bravo à la for- mationdeCédricDUCOMquieffectue64,1%. A cette 1ère place s’ajoute la prestation de Philippe CASTILLON, Patrick LESCOUT et Patrick SIGNOVERT qui terminent 3èmes à 60,7 %. Entre ces deux triplettes du Sud- Ouest s’insère le trio lédonien du président Fernand MATEOS. A la 6ème place, à 59,2 %, on retrouve le midi-pyrénéen Antoine CASTELLOT, l’ornithologue qui a fait la une du dernier numéro de TAROTmag. Le tout nouveau président du comité Savoie, Eric HABERSHILL, malgré sa pénalité de retard, fait un beau score à 59,1 %. A réception des feuilles de route, les parti- cipants qui n’avaient pas la moyenne avaient des sueurs froides. Or, en D2, ça passe à 49 %. A l’affichage du classement, des cris du cœur se font entendre. Les ni- vernais David BONNET, Serge MICHOT et Michel RENAUD lâchent la voix, ils sont 32èmes . Le bonheur des uns fait le malheur des autres : Hubert BAYET, Yves LEGAS- TELLOIS et Eric ESCLAVARD (Limousin) sont éliminés pour moins d’un dixième. Les trésoriers de comité auraient aimé en faire rentrer plus (de % bien sûr !) : le franc-com- tois Raymond GNECCHI est à 48 et le va- rois Bernard TRANI à 47. Les secrétaires n’ont pas eu la main heureuse et c’est à contrecoeur qu’il faut se séparer d’elles : Hélène LACOU (Aquitaine) finit à 47 %, Na- thalie TREZEL (Picardie) à 45 % et Michèle DELL’ANNA (Limousin) à 37 %. En bon pré- sident, Jean-Claude CHABIN (Nivernais) ferme le classement. Le 2ème tour voit encore la victoire des aqui- tains de Cédric DUCOM qui se sont creu- séslesméningespourêtreànouveauà64%. Le barbu parisien Eric MAUGRION et ses partenaires Jean-Pierre BARDIN et Richard MORTELMANS se remettent de leur 1ère prestation très moyenne en réalisant 61 %. Bon pied bon œil, les languedociens de Martine ISENBRANDT effectuent comme en 1ère séance 58 %. Antoine CASTELLOT et Eric HABERSCHILL ont un peu baissé les épaules. Ils sont à 53 % mais restent dans la compétition. Par contre, Philippe CASTILLON et Fernand MATEOS sont pas- sés à côté. Ils obtiennent 44 % et peuvent se mettre la rate au court-bouillon pour sa- voir s’ils iront en finale. C’est à se mettre à genoux ! Qui n’aimerait pas mener un Championnat avec 15 % d’avance sur la 2ème équipe ? Bravo aux aquitains de Cédric DUCOM pour leur ma- gnifique doublé. Il s’agit maintenant de ne pas s’écrouler ! Le 2ème rang est occupé par Eric MAUGRION et le 3ème par Martine ISENBRANDT. Antoine CASTELLOT et Eric HABERSHILL sont dans le coup aux 5 et 6èmes places et ne devront pas faire les casse-cou en finale ! Fernand MATEOS et ses acolytes François DURE et Bruno MOSSU sont 12èmes et seront de la partie. Heureusement, le tête à queue de Philippe CASTILLON ne l’empêche pas de rentrer en finale. Il est 16ème et peut être soulagé. L’enfer continue pour les responsables de comité : Roger LETAY, désormais président de Normandie, est 17ème et rate d’un cheveu la finale et Jean-François HAINCOURT, président de Sarthe Mayenne, est 21ème . Alors 15ème au général, Jérôme LABARBE (Val d’Adour), en chair et en os, a mis du cœur à l’ouvrage et gagne la finale à 63 %. Les équipes qui étaient en bonne position n’ont pas faibli : Martine ISENBRANDT réa- lise 62,3 %, Eric HABERSCHILL 60,7 % et Antoine CASTELLOT 59,2 %. A son corps défendant, Eric MAUGRION n’est qu’à 53 % et sait que ça ne suffira pas. Qu’est-il arrivé aux leaders aquitains ? Ils sont à 51 %. Il ne reste plus qu’à espérer que ce dernier tour ne leur enlève pas le pain de la bouche ! Philippe CASTILLON et Fernand MATEOS n’ont encore pas la moyenne, mais peuvent être satisfaits d’avoir participé à la finale. Jean-Marc STAGLIANO, Gilles MADON et au loin Marc LANDY en attaque ! Le sourire de Fernand MATEOS, président du TC de Lons-le-Saunier, à plus de 60 % Eric MAUGRION opposé à la défense pontis- salienne de Guy et Marie-Pierre GAILLARD et Dominique BLANC Notre nouvel arbitre national à l’oeuvre !
  11. 11. 1122 Vous, les participants A la proclamation des résultats par l’arbitre, c’est le soulagement pour Cédric DUCOM, Sylvie MARTIN et Sébastien HERAUD, au- teurs d’une dernière séance bien moyenne, mais compensée par leur avance mons- trueuse. Ils remportent le titre D2. Leur joie éclate et il s’en suit des chaudes larmes. Malgré deux 1ères séances à 58 % et la der- nière à 62 %, ce qui n’est pas rien, les lan- guedociens Martine ISENBRANDT, Henri SANCHEZ et Philippe CANTIER n’arrivent pas à s’emparer de la 1ère place. Ils sont Vice Champions de France et peuvent être très fiers d’eux. Sur la dernière marche du podium, on retrouve les savoyards Eric HA- BERSCHILL, Gérard BELLANGER et Alain MARTINEZ qui se lèchent les babines. Les midi-pyrénéens Antoine CASTELLOT, Sta- nislas BOUISSOU et Bruno AUMERAS échouent de peu, mais signent un bon re- tour en compétition nationale. En gagnant la finale, Jérôme LABARBE, Michel CHAR- LON et Antoine PHILIPOT se hissent à la 5ème place et peuvent être contents de cette jolie remontée. Résumé du Championnat D3 Avec près de 63 %, les bretons Bernadette MALLET, Robert ORAIN et Bernard SAU- VEE prennent la tête. Ils sont talonnés par les francs-comtois de Joël DREZET et les franciliens de Vincent CRETON, tous deux à 61 %. Corinne MIN- GUEZ (Midi-Pyrénées), qui avait gagné la 1ère séance en D3 la saison dernière, est 4ème et totalise un bon 60 %. Derrière, on re- trouve les alsaciens de Philippe MONT- MAURS qui se placent avec 58%, tout comme les aquitains de Marie-Louise EYMAS avec 56 %. Jean-Pierre STIRN, Hubert LORIOT et So- phie HEQUET ont eu froid dans le dos, les parisiens sont 32èmes avec 50,3 %. En re- vanche, pour les locaux Frédéric BESSAC, Patrick BOUGARET et Michel GAUME, l’aventures’arrêtemalgrélamoyenne(50,1%). Il n’y aura pas de 2ème tour non plus pour les bourguignons François QUINTANILLA, Georges et Aurélien DECLAS, 35èmes avec 49,6 %. La marche s’arrête également pour le jeune picard Vincent HANDOUCHE et ses partenaires Jean-Luc CANONNE et Christian LARCHERON. Vincent CRETON frappe à nouveau du poing en remportant la 2ème séance à 64 %. Les varois Sylvie CHANTREL, Jack FEVRE et Sophie SCUITO se réveillent, étant pas- sés limite pour ce 2nd tour : ils sont 2èmes avec presque 62 %. Le comité Midi-Pyré- nées tire lui aussi son épingle du jeu et voit deux de ses équipes prendre les 3ème et 4ème places. Ainsi, Corinne MINGUEZ, Cyril NOLY et Serge ESTINGOY, avec encore 59 %, se placent parmi les favoris pour le titre. Leurs amis Bernard FAURE, Jacques FEVRIER et Frédéric PIQUEMAL sont à 56 % et s’as- surent un siège en finale. Réguliers, Joël DREZET et Philippe MONTMAURS, res- pectivement 5 et 6èmes de ce 2ème acte, peu- vent également rêver des places d’honneur. Ce ne sera pas le cas des bourguignons Manuel ALVES RUI, Frédéric BAURAND et Patrice TRAVAGLI qui ont du vague à l’âme. Ils ne joueront pas la finale et ce ne sont pas leurs collègues Patrice MERGER, Jean-Pierre SEGUIN et Jean-Paul TA- TREAUX, 22èmes au classement général, qui sècheront leurs larmes. Devant, c’est logiquement que Vincent CRETON, 3ème de la 1ère séance et vain- queur de la 2ème , mène avec un pourcentage gros comme le bras de 135 %. Il précède l’équipe de Corinne MINGUEZ de tout de même 7 points ! Avec près de 126 %, Joël DREZET com- plète ce podium provisoire, mais Philippe MONTMAURSetseséquipiers,4èmes à123%, n’ont pas encore dit leur dernier mot. Mal- gré une 2ème séance désastreuse à 43 %, Bernadette MALLET sauve les meubles et jouera la finale. Ça passe aussi pour Abilio FERREIRA, Christian METZ et Jean-Marie DELAFOND de Poitou Anjou, 16èmes et der- niers qualifiés. C’est en revanche le cœur gros que le trio champenois, 17ème , Fabien BOREL, Nicolas BORIE et Freddy RONSIN quitte la compétition. Après quelques heures de sommeil, c’est frais et dispo que les 16 formations retrou- vent la compétition le lundi de Pentecôte avec la ferme intention de briller. Joël DRE- ZET s’adjugela dernière séance avec 58,3 %, avec notamment un flambant 70 % en at- taque. 11ème avant la finale, Marie-Louise EYMAS (Aquitaine) accroche la 2ème place avec 57,8 %. Mais cela sera-t-il suffisant pour le podium ? Peut-être car Corinne MIN- GUEZ et ses partenaires, alors 2nds , ont eu une crise de foie (48 %). C’est le même topo pour la varoise Sylvie CHANTREL à 45 %. Mais l’Alsace est là : Philippe MONT- MAURS est 3ème de séance avec 55,8 %. Le réveil est trop tardif pour Bernard FAURE et les siens, encore 4èmes de séance, qui vont sans doute payer cher leur 53 % de 1ère manche. Quant à Vincent CRETON, pour- tant largement en tête, il réalise un petit 52 % et pourrait bien voir la squadra de Joël DRE- ZET lui voler la vedette… Mais non, Vincent CRETON, Hubert QUIL- LERIER et Antoine SEGUIN du TC Orcéen sont déclarés Champions de France Tri- plettes D3 avec 202,2 % pour le plus grand bonheur de Gérard GILBERT, leur président de club. Bravo pour ce bel exploit. Ils sont suivis comme leurs ombres par les maîchois Joël DREZET, Patrick FIEROBE et Philippe LAB à 201,8 % qui connaissent pour la 1ère fois un podium national. Ils ont donc de quoi être satisfaits par cette 2ème place. Ce sont leurs voisins alsaciens Philippe MONT- MAURS, Jean-Claude MEMMI et Daniel DUBON qui finalement terminent 3èmes de ce Championnat de France. Plus réguliers, ils auront eu raison des aquitains Marie-Louise EYMAS, Philippe GIOT et Claude HENON. Voilà, les résumés sont terminés. Ils sont certes quelque fois un peu tirés par les che- veux, mais si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous avez mis tout votre cœur à les lire ! Soyez-en remerciés ! Corinne MINGUEZ est 2ème et espère... Bernard SAUVEE, Robert ORAIN et Berna- dette MALLET en défense ! La finale D3 à Napoléon III
  12. 12. 1144 Vous, les champions CHAMPIONNAT DE FRANCE TRIPLETTES D1CHAMPIONNAT DE FRANCE TRIPLETTES D1 1/ JAKOB Richard, LIVOLSI Franco, LOISEAUX Jean-Noël (Ile de France) : 205,938 % 2/ VITTOZ Claude, CHIARAMONTI Jacques, MARTINEZ Jean-Philippe (Savoie Mt Blanc) : 200,990 % 3/ LLESTA Patrick, SAUBUSSE Hervé, WEIMERT Raymond (Aquitaine) : 193,473 % 4/ CASCALES Gérard, LOBERT Patrick, GOUDAL Franck (Midi-Pyrénées) : 189,096 % 5/ GASCHE André, RAMIS Gilbert, THIEBAUT Dominique (Franche-Comté) : 183,381 % 6/ POUZADOUX Isabelle, POUZADOUX Jacques, ROCHE Jonathan (Poitou Anjou) : 183,154 % 7/ LANDY Marc, STAGLIANO Jean-Marc, MADON Gilles (Midi-Pyrénées) : 181,143 % 8/ TRIVERO Benoît, TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie (Lyonnais) : 180,503 % 9/ NAVARRO Gilles, DEPESSEVILLE Christian, DEUTCH William (Nivernais) : 179,415 % 10/ STIMPFLING Philippe, WEILL Marc, VECCHI Jean-Claude (Alsace) : 178,995 % 11/ RITTIE Joey, VAUCHAMP Jocelyn, SIMON Guillaume (Centre) : 176,229 % 12/ VINCENT Etienne, GUEGAN Erwan, BENOIT Maurice (Normandie) : 173,825 % 13/ AUBRIET François, MAUCLERT Stéphane, PATIS Alain (Champagne Ardennes) : 173,555 % 14/ BAJARD Eric, JACQUEMIN Laurence, FLACELIERE Gilbert (Bourgogne) : 172,287 % 15/ SELLIER Michèle, PHILTON SELLIER Alexandre, PHILTON Donatien (Ile de France) : 171,193 % 16/ CLAR Patrick, DUCARD Lionel, KETCHEDJI Yvan (Bourgogne) : 170,969 % LLeess CChhaammppiioonn CHAMPIONNAT DE FRANCE TRIPLETTES D2CHAMPIONNAT DE FRANCE TRIPLETTES D2 1/ DUCOM Cédric, HERAUD Sébastien, MARTIN Sylvie (Aquitaine) : 204,567 % 2/ ISENBRANDT Martine, SANCHEZ Henri, CANTIER Philippe (Languedoc Roussillon) : 202,576 % 3/ HABERSCHILL Eric, BELLANGER Gérard, MARTINEZ Alain (Savoie Mont Blanc) : 198,976 % 4/ AUMERAS Bruno, BOUISSOU Stanislas, CASTELLOT Antoine (Midi-Pyrénées) : 197,725 % 5/ CHARLON Michel, LABARBE Jérôme, PHILIPOT Antoine (Val d’Adour) : 194,065 % 6/ MAUGRION Eric, BARDIN Jean-Pierre, MORTELMANS Richard (Ile de France) : 191,789 % 7/ BLANCHARD Rodolphe, LAUPRETRE Bruno, MAIZIERE Pascal (Bourgogne) : 190,192 % 8/ GAILLARD Guy, GAILLARD Marie-Pierre, BLANC Dominique (Franche-Comté) : 183,857 % 9/ HORNOY Guillaume, VRAUX Sylvie, DAVESNE Eric (Picardie) : 180,298 % 10/ CESARD Michelle, COULOMBE Bernard, GAUTRELET Bernard (Ile de France) : 172,702 % 11/ CASTILLON Philippe, LESCOUT Patrick, SIGNOVERT Patrick (Aquitaine) : 170,231 % 12/ MARCHAND David, FROMMWEILER Guy, SCHWEITZER Marie-Thérèse (Alsace) : 169,891 % 13/ LEFEBVRE Daniel, DESROUSSEAUX Hervé, TOSTAIN Jacki (Var Côte d’Azur) : 169,689 % 14/ ROUSSELET Georges, MIRADA Yvan, MAZENOUX Fabien (Ile de France) : 168,746 % 15/ MATEOS Fernand, DURE François, MOSSU Bruno (Franche-Comté) : 167,927 % 16/ DESBROSSE Daniel, JAYET Marc, VARELA Placide (Bourgogne) : 165,796 % CHAMPIONNAT DE FRANCE TRIPLETTES D3CHAMPIONNAT DE FRANCE TRIPLETTES D3 1/ CRETON Vincent, QUILLERIER Hubert, SEGUIN Antoine (Ile de France) : 202,175 % 2/ DREZET Joël, FIEROBE Patrick, LAB Philippe (Franche-Comté) : 201,760 % 3/ MONTMAURS Philippe, MEMMI Jean-Claude, DUBON Daniel (Alsace) : 195,281 % 4/ EYMAS Marie-Louise, GIOT Philippe, HENON Claude (Aquitaine) : 192,893 % 5/ MINGUEZ Corinne, NOLY Cyril, ESTINGOY Serge (Midi-Pyrénées) : 191,870 % 6/ FAURE Bernard, FEVRIER Jacques, PIQUEMAL Frédéric (Midi-Pyrénées) : 189,935 % 7/ DEPESSEVILLE Daniel, DUPART Elian, MINOIS Hubert (Nivernais) : 183,391 % 8/ DIAZ Jean-Michel, VIDAL Frédéric, LECLERC Gervais (Languedoc Roussillon) : 182,811 % 9/ CHANTREL Sylvie, FEVRE Jack, SCUITO Sophie (Var Côte d’Azur) : 181,590 % 10/ WOJDYLO Patrick, MOUTON Jean-Richard, SENECHAL Frédéric (Nord) : 181,018 % 11/ DA SILVA Philippe, POINCLOUX Pierre, STEBER Pierre (Ain) : 180,203 % 12/ YAHIA André, LARGERON Pierre, ESPOSITO Michel (Ile de France) : 179,712 % 13/ BURON Jean-Marc, CRANCE Jean-François, LAFFERRIERE Thomas (Val d’Adour) : 175,230 % 14/ MALLET Bernadette, ORAIN Robert, SAUVEE Bernard (Bretagne) : 175,097 % 15/ FERREIRA Abilio, METZ Christian, DELADOND Jean-Marie (Poitou Anjou) : 174,694 % 16/ SUATON Louis, MARTINOD Denis, ALCARAS Gérald (Savoie Mont Blanc) : 168,938 %
  13. 13. 1155Vous, les champions nnnnaattss ddee FFrraannccee INDIVIDUEL OPENINDIVIDUEL OPEN 1/ PORTKA Olivier (Nivernais) : 283,492 % 2/ QUILLARD Fabrice (Bourgogne) : 269,904 % 3/ FLORENTIN Mathieu (La Réunion) : 265,408 % 4/ WEILL Marc (Alsace) : 261,707 % 5/ CLAR Patrick (Bourgogne) : 261,480 % 6/ DAVID Stéphane (Loire Forez) : 257,918 % 7/ JUMEAU Delphine (Ile de France) : 253,425 % 8/ PHILTON SELLIER Alexandre (Ile de France) : 252,089 % 9/ ROEDSENS Steve (Picardie) : 250,733 % 10/ LECLERC Véronique (Charentes) : 250,544 % 11/ HERAUD Jean-Luc (Drôme Ardèche) : 250,216 % 12/ MAUREL Gilles (Midi-Pyrénées) : 248,746 % 13/ GROSJEAN Alexandre (Franche-Comté) : 247,836 % 14/ LAVAL Nicolas (Centre) : 247,184 % 15/ WEIMERT Raymond (Alsace) : 245,855 % 16/ SPIRITO Bernard (Ain) : 244,613 % 17/ PERELLI Philippe (Ile de France) : 244,523 % 18/ MICHAUX René (Normandie) : 243,802 % 19/ BAJARD Eric (Bourgogne) : 237,291 % 20/ VERNE Christophe (Ain) : 236,079 % 21/ DEGIORGI Stéphane (Var Côte d’Azur) : 235,950 % 22/ PEREZ Adrien (Franche-Comté) : 234,894 % 23/ OLIVIER Guy (Franche-Comté) : 233,689 % 24/ MOIROUD Pierre (Aquitaine) : 233,017 % 25/ BERTHONECHE Laurent (Allier) : 230,774 % 26/ MONTAGUT Patrick (Languedoc Roussillon) : 230,624 % 27/ HENTZLER Jean-Paul (Lorraine) : 229,711 % 28/ DAUMUR Frédéric (Allier) : 224,132 % PREMIERE SERIEPREMIERE SERIE 1/ BOULUD Alain (Loire Forez) : 184,454 % 2/ SILBERSTEIN Michel (Ile de France) : 179,501 % 3/ MAUREL Gilles (Midi-Pyrénées) : 178,111 % 4/ DAUER Eric (Alsace) : 176,590 % 5/ HAOUI Rachid (Vaucluse) : 172,112 % 6/ CLAR Patrick (Bourgogne) : 171,789 % 7/ MOUSSET Jean-Claude (Languedoc Roussillon) : 171,690 % 8/ KETCHEDJI Yvan (Bourgogne) : 170,188 % 9/ JUDEAU Michel (Nivernais) : 168,233 % 10/ DONZEAU Philippe (Bourgogne) : 167,574 % 11/ LUQUE Thierry (Drôme Ardèche) : 166,189 % 12/ PRUDHOMME Philippe (Ile de France) : 165,586 % 13/ LE FAILLER Didier (Bretagne) : 163,951 % 14/ FISCHER Franck (Ile de France) : 162,559 % 15/ STAGLIANO Jean-Marc (Midi-Pyrénées) : 162,513 % 16/ INGRASSIA Nunzio (Savoie Mont Blanc) : 161,927 % 17/ MALERGUE Cyril (Limousin) : 160,878 % 18/ BAJARD Eric (Bourgogne) : 159,808 % 19/ ESCALLIER Damien (Var Côte d’Azur) : 159,768 % 20/ BOBILLOT Christian (Ain) : 156,545 % 21/ LAIDANI Rachid (Savoie Mont Blanc) : 155,724 % 22/ LAVAL Nicolas (Centre) : 155,522 % 23/ CHEVALIER Francis (Franche-Comté) : 155,468 % 24/ HAINCOURT Jean-François (Sarthe Mayenne) : 155,124 % 25/ JAKOB Richard (Ile de France) : 154,827 % 26/ GRUMIER Gérard (Champagne Ardennes) : 153,554 % 27/ DESANTI Jean-Marc (Vaucluse) : 150,894 % 28/ PRIVAT Marcel (Charentes) : 146,255 % DEUXIEME SERIEDEUXIEME SERIE 1/ BLANDIN Jean-Jacques (Bourgogne) : 196,593 % 2/ LOPRESTI Gaëtan (Franche-Comté) : 191,006 % 3/ DELABARRE Pascal (Ile de France) : 190,740 % 4/ CARROZZA Tommaso (Var Côte d’Azur) : 184,409 % 5/ PRANDI André (Charentes) : 181,461 % 6/ GRENIER Romuald (Alsace) : 181,137 % 7/ COINCE Monique (Centre) : 180,463 % 8/ FABRE Catherine (Drôme Ardèche) : 178,390 % 9/ MICHAUD Fabien (Bourgogne) : 178,273 % 10/ MOLON-LOZZA Thomas (Lorraine) : 178,202 % 11/ BEAUCOURT Sébastien (Nord Pas de Calais) : 177,884 % 12/ BOUVIGNIES Steven (Picardie) : 177,807 % 13/ DORNIER Sébastien (Savoie Mont Blanc) : 177,633 % 14/ HUBERT Jean-Claude (Nivernais) : 177,132 % 15/ VALLOIS Patrick (Ile de France) : 176,487 % 16/ ROBIN Bernard (Lyonnais) : 176,208 % 17/ CHABRIER Jean-Paul (Loire Forez) : 174,937 % 18/ KOHEN Jérémie (Ile de France) : 173,167 % 19/ BOUGOT Loïc (Bretagne) : 172,989 % 20/ LANFRANCHI Marc (Lorraine) : 171,806 % 21/ CAVY Alain (Limousin) : 170,320 % 22/ ANIEL Christophe (Var Côte d’Azur) : 169,199 % 23/ TEILLET Michel (Loire Océan) : 168,557 % 24/ FREMON Martial (Sarthe Mayenne) : 167,770 % 25/ MARSAUDON Jacques (Aquitaine) : 164,069 % 26/ DUCHENE Pascal (Champagne Ardennes) : 163,754 % 27/ BLANDIN Philippe (Bourgogne) : 163,749 % 28/ LEMAIRE Marie-Ange (Picardie) : 158,339 % INDIVIDUEL PROMOTIONINDIVIDUEL PROMOTION 1/ BESSOT Denis (Franche-Comté) : 196,187 % 2/ PAPI Lionel (La Réunion) : 194,011 % 3/ MOUTON Jean-Richard (Nord Pas de Calais) : 191,094 % 4/ BAURAND Frédéric (Bourgogne) : 186,530 % 5/ MOREL Didier (Bourgogne) : 186,256 % 6/ BRUN Jean-Jacques (Loire Forez) : 186,253 % 7/ BISCHWILLER Gilbert (Alsace) : 186,236 % 8/ BIETRY Michel (Midi-Pyrénées) : 185,388 % 9/ RENAUD Bernard (Seine et Marne) : 184,599 % 10/ BLEUSE Jacqueline (Lorraine) : 184,014 % 11/ NIEDERIST Alain (Var Côte d’Azur) : 184,009 % 12/ CLERMONTET Jean-Paul (Ile de France) : 183,876 % 13/ SEGUIN Antoine (Ile de France) : 183,597 % 14/ SALVADO Guy (Ain) : 183,501 % 15/ ADOLPHE Stéphane (Aquitaine) : 183,459 % 16/ ANNONIER Eric (La Réunion) : 182,891 % 17/ COURNANEL Marc (Ile de France) : 182,831 % 18/ DEMANGEL Patrick (Lorraine) : 181,356 % 19/ DAMOISEAU Nicolas (Alsace) : 180,795 % 20/ VALLET Bernard (Nivernais) : 180,691 % 21/ ROCHETAING Georges (La Réunion) : 179,664 % 22/ SEGUIN Jean-Pierre (Bourgogne) : 179,502 % 23/ MOUGIN Frédéric (Franche-Comté) : 178,824 % 24/ GUIBERT Christiane (Bretagne) : 178,574 % 25/ DEPP Jacky (Var Côte d’Azur) : 178,367 % 26/ DUCOM Cédric (Aquitaine) : 178,154 % 27/ BOITHIAS Bernard (Loire Forez) : 175,989 % 28/ ROGEZ Patrick (Pacifique Sud) : 175,320 %
  14. 14. Triplettes du 12/05/2010 à Argelès-sur-Mer (110 triplettes)Triplettes du 12/05/2010 à Argelès-sur-Mer (110 triplettes) 1/ HAOUI Rachid, CHARRAS Jean-Marc, MOYERE Jérémy (Vaucluse) : 71,209 % 2/ CASCALES Gérard, LOBERT Patrick, FLORENTIN Mathieu (Midi-Pyrénées / La Réunion) : 68,560 % 3/ MARCHAND David, SYDA Gilles, ROTH Jean-Paul (Alsace) : 66,659 % 4/ CHABOT Alain, HENRIC Marie-Hélène, MILARD Gérard (Vaucluse) : 65,665 % Quadrettes du 13/05/2010 à Argelès-sur-Mer (61 quadrettes)Quadrettes du 13/05/2010 à Argelès-sur-Mer (61 quadrettes) 1/ MERCIER Sébastien, LANGLOIS Bernard, CLAUDIC Didier, DIEUZY Denis (Normandie) : 75,253 2/ FERRANDES Pierre-Henri, VETTROFF Daniel, PANNIER Philippe, GORPHE Chantal (Var Côte d’Azur) : 73,169 3/ DURAND Jacky, DURAND Alain, QUILLARD Jean, MOREL Didier (Bourgogne) : 63,144 4/ NAVARRO Gilles, DEUTCH William, CASTELLOT Antoine, VAUCHAMP Jocelyn (panaché) : 62,939 Duplicaté Individuel du 13/05/2010Duplicaté Individuel du 13/05/2010 à Argelès-sur-Mer (296 joueurs)à Argelès-sur-Mer (296 joueurs) 1/ PATIS Alain (Champagne Ardennes) : 68,496 % 2/ COUGNENC Rémy (Languedoc R.) : 67,019 % 3/ GAZEAU Pascal (Poitou Anjou) : 65,870 % 4/ DUBIEZ Alain (Savoie Mont Blanc) : 64,893 % Libre parallèle du 13/05/2010Libre parallèle du 13/05/2010 à Argelès-sur-Mer (340 joueurs)à Argelès-sur-Mer (340 joueurs) 1/ MEMMI Jean-Claude (Alsace) : 3231 2/ MANOUKIAN Daniel (Val d’Adour) : 2949 3/ DAGRENAT Henri (Loire Forez) : 2712 4/ COSTANZO Gian-Paolo (Alsace) : 2094 Duplicaté Individuel du 14/05/2010Duplicaté Individuel du 14/05/2010 à Argelès-sur-Mer (220 joueurs)à Argelès-sur-Mer (220 joueurs) 1/ ROBBE Louis (Franche-Comté) : 71,338 % 2/ BOURENE Nicole (Bourgogne) : 70,004 % 3/ TERRIER Christophe (Picardie) : 67,705 % 4/ DEPAILLER Xavier (Ile de France) : 65,278 % LLeess OOppeenn Triplettes du 14/05/2010 à Argelès-sur-Mer (88 triplettes)Triplettes du 14/05/2010 à Argelès-sur-Mer (88 triplettes) 1/ JAKOB Richard, PILOTELLE Barbara, JULIA Pascal (Ile de France / Midi-Pyrénées) : 71,066 % 2/ BOUSBA Kamel, LOISEAUX Jean-Noël, TRIVERO Benoît (Ile de France / Lyonnais) : 65,432 % 3/ DI PASQUALE Claire, DI PASQUALE Guy, HAOUI Rachid (Vaucluse) : 66,208 % 4/ PERALES Joëlle, CAMILLERI Babeth, COSTA Constantin (Vaucluse) : 64,320 % Libre parallèle du 15/05/2010Libre parallèle du 15/05/2010 à Argelès-sur-Mer (208 joueurs)à Argelès-sur-Mer (208 joueurs) 1/ CANONNE Jean-Luc (Picardie) : 1749 2/ MERCADIER Régis (Languedoc Roussillon) : 1682 3/ MEMMI Jean-Claude (Alsace) : 1639 4/ LELIEVRE Yves (Normandie) : 1636 Grand Prix de la Ville du 15/05/2010Grand Prix de la Ville du 15/05/2010 à Argelès-sur-Mer (636 joueurs)à Argelès-sur-Mer (636 joueurs) 1/ TACHE Fabien (Ile de France) : 2680 2/ QUILLERIER Hubert (Ile de France) : 2442 3/ MOUGIN Frédéric (Franche-Comté) : 2419 4/ PAOLETTI Laurent (Corse) : 2371 Quadrettes du 15/05/2010 à Argelès-sur-Mer (44 quadrettes)Quadrettes du 15/05/2010 à Argelès-sur-Mer (44 quadrettes) 1/ SICRES Stéphane, COURTNEY Renaud, FOUCHER Bruno, DEGIORGI Stéphane (M-Pyrénées / Var) : 76,374 2/ BERTRAND Didier, BONNEMAISON Alain, RIFFARD Sylvie, RIGAUD DJEBARRI Thomas (M-Pyrénées) : 62,682 3/ ROTH Didier, JUMEAU Delphine, DUFRESNOY Patrick, THIERY Pascal (panaché) : 49,284 4/ CASCALES Gérard, DUPUY Franck, LANDY Marc, PEQUIGNOT Jérôme (M-Pyrénées / F-Comté) : 43,144 Donnes libres du 16/05/2010Donnes libres du 16/05/2010 à Argelès-sur-Mer (248 joueurs)à Argelès-sur-Mer (248 joueurs) 1/ DEVARENNE André (Drôme Ardèche) : 2332 2/ CONEGERO Emmanuel (Centre) : 1830 3/ DURAND Anne (Vaucluse) : 1823 4/ LIGIER Pascal (Franche-Comté) : 1712 Libre parallèle du 14/05/2010Libre parallèle du 14/05/2010 à Argelès-sur-Mer (248 joueurs)à Argelès-sur-Mer (248 joueurs) 1/ RIEDMANN Laurent (Alsace) : 2681 2/ MARC Georges (Midi-Pyrénées) : 2105 3/ MEYRAUD Alain (Limousin) : 2068 4/ MICHOT Serge (Nivernais) : 1790 Quadrettes en parallèle du 15/05/2010 à Argelès-sur-Mer (21 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 15/05/2010 à Argelès-sur-Mer (21 quadrettes) 1/ FERRANDES Pierre-Henri, PANNIER Philippe, VETTROFF Daniel, GORPHE Chantal (Var Côte d’Azur) : 57,002 2/ BERBERAT Jean-Pierre, CARON Aimé, GRAU Maximilien, INGRASSIA Nunzio (Savoie Mont Blanc) : 48,894 3/ STEFANAZZI Emmanuel, DONZEAU Philippe, NOVELLO Jacky, MARTINEZ Jean-Philippe (panaché) : 41,046 4/ DAUER Eric, ZIMBER Olivier, SYDA Gilles, MARCHAND David (Alsace) : 36,655 1166 Vous, les champions Lionel DUCARD (Bourgogne) a conservé son rang de premier joueur français. Bravo à lui.
  15. 15. 1177Vous, les champions Triplettes du 21/05/2010 à Vichy (118 triplettes)Triplettes du 21/05/2010 à Vichy (118 triplettes) 1/ CHIARAMONTI Jacques, MARTINEZ Jean-Philippe, NOVELLO Jacky (Savoie Mt Blanc - Centre) : 70,464 % 2/ DARMON Frédéric, MATTERA Fabrice, ROUILLOT Jean-Marc (Var Côte d’Azur) : 63,576 % 3/ CHEVALIER Francis, MAIRE Daniel, OLIVIER Guy (Franche-Comté) : 67,032 % 4/ STAGLIANO Jean-Marc, DEHON Philippe, RIFFARD DEHON Sylvie (Midi-Pyrénées) : 63,556 % Quadrettes en parallèle du 22/05/2010 à Vichy (59 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 22/05/2010 à Vichy (59 quadrettes) 1/ VACHER Véronique, DAVID Stéphane, DUSART Eric, LUCCHETTI Philippe (Loire Forez / IDF) : 93,074 2/ LOISEAUX Jean-Noël, LIVOLSI Franco, IFRAH Mustapha, RAFFOUX Noël (Ile de France / Poitou Anjou) : 92,035 3/ CASCALES Gérard, LOBERT Patrick, LANDY Marc, FLORENTIN Mathieu (Midi-Pyrénées / La Réunion) : 78,089 4/ ENGEL Pascal, ROTH Jean-Paul, SCHWEITZER Christian, STEFANAZZI Emmanuel (Alsace / Bourgogne) : 75,379 Duplicaté Individuel du 22/05/2010Duplicaté Individuel du 22/05/2010 à Vichy (208 joueurs)à Vichy (208 joueurs) 1/ SPERINI Jean-Louis (Lorraine) : 66,912 % 2/ COUGNENC Rémy (Languedoc R.) : 66,433 % 3/ PAUL Christian (Ile de France) : 64,292 % 4/ DROMAIN Gilles (Charentes) : 62,080 % Grand Libre du 22/05/2010Grand Libre du 22/05/2010 à Vichy (464 joueurs)à Vichy (464 joueurs) 1/ LUQUE Thierry (Drôme Ardèche) : 2506 2/ REBECCA Yoland (La Réunion) : 2083 3/ BERLAND Régis (Poitou Anjou) : 2061 4/ HAINCOURT Jean-François (Sarthe Mayenne) : 1838 Libre parallèle du 23/05/2010 a-midiLibre parallèle du 23/05/2010 a-midi à Vichy (260 joueurs)à Vichy (260 joueurs) 1/ BLIN Jacques (Bourgogne) : 2565 2/ MULLATIER Annick (Ile de France) : 2560 3/ LEHR Serge (Alsace) : 2044 4/ AMRI Embarka Oria (Ile de France) : 1991 Triplettes du 23/05/2010 à Vichy (94 triplettes)Triplettes du 23/05/2010 à Vichy (94 triplettes) 1/ FRELIN Stéphane, NOVELLO Jacky, PORRET Nicolas (Ain / Centre / Savoie Mont Blanc) : 69,180 % 2/ SCHWEITZER Christian, ROTH Jean-Paul, LAURENT Pascale (Alsace / Ain) : 64,615 % 3/ MERCIER Sébastien, BONNARD Julie, DEBRIS Sébastien (Normandie) : 64,306 % 4/ CANTIN Claude, LOUERAT Simone, ROUSSEAU Christiane (Loire Océan) : 62,271 % Libre parallèle du 23/05/2010 soirLibre parallèle du 23/05/2010 soir à Vichy (276 joueurs)à Vichy (276 joueurs) 1/ MASSARD Guy (Franche-Comté) : 1929 2/ THIERY Pascal (Seine et Marne) : 1887 3/ MATEOS Fernand (Franche-Comté) : 1869 4/ BUTEL Romain (Ile de France) : 1865 Quadrettes du 23/05/2010 à Vichy (76 quadrettes)Quadrettes du 23/05/2010 à Vichy (76 quadrettes) 1/ DJIAN Jean-David, TRIVERO Florent, LUCCHETTI Philippe, IFRAH Mustapha (Lyonnais / IDF) : 104,125 2/ BRETON David, PORCEDDU Guillaume, VILLIERS François, VILLIERS Paul (Bourgogne) : 87,074 3/ WESTEEL Sylviane, LE FAILLER Didier, DUCHENE Jacques, JACOB Patricia (Bretagne) : 82,895 4/ GUEGAN Erwan, BENOIT Maurice, VINCENT Etienne, MERCIER Sébastien (Normandie) : 80,069 Donnes libres du 24/05/2010Donnes libres du 24/05/2010 à Vichy (252 joueurs)à Vichy (252 joueurs) 1/ VALO Didier (Ile de France) : 2676 2/ VITTOZ Jérôme (Savoie Mont Blanc) : 2260 3/ GRANDJEAN Claude (Allier) : 1964 4/ PAUTET Marie-France (Bourgogne) : 1665 NNaattiioonnaauuxx La parisienne Yvonne LECLERC, 93 ans, a participé à tous les tournois d’accompagnement en donnes libres à Vichy. La FFT lui adresse un grand merci, ainsi qu’à toutes et à tous pour votre grande participation aux open nationaux tout au long de la saison 2009-2010. Tout comme Yvonne, continuons à jouer au Tarot pour gar- der la forme et la santé !
  16. 16. 1188 Vous, les participants Championnat de France Jeunes 2010 Pour la nième fois, le Championnat avait lieu à Argelès-sur-Mer au centre de vacances des Abricotiers. En plus de la mise en place tarotique, Josiane OLIVIER, Présidente de la Com- mission Jeunes, a dû endosser le rôle de chef de chantier et essayer de résoudre les pro- blèmes liés à l’hébergement (manque d’eau chaude, d’électricité...). De plus, le groupe a dû être dispatché sur trois sites d’accueil, le camping des Abricotiers en travaux ne pouvant accueillir les 250 jeunes et la centaine d’accompagnateurs, ce qui ne facilitait pas l’organi- sation. Merci à tous d’avoir été compréhensifs et d’avoir coopéré. Malgré ces quelques sou- cis, la manifestation s’est bien passée : les jeunes ont eu un comportement exemplaire, les compétitions se sont déroulées dans un bon état d’esprit, la remise des prix dans une bonne ambiance tout comme la boum du samedi soir. Désormais, place aux résultats ! - Hello Elodie ! La picarde Elodie BOUVIGNIES, elle, n’a pas bricolé et s’est illustrée dans chacune des compétitions qu’elle a jouée. Elle raffle le titre Libre Junior, la 3ème place en Individuel et se classe 2ème en Quadrettes Comités avec Pauline GAILLARD, Nicholas MELINGER et Hugo TERRIER. Bravo Elodie et bravo à tous les jeunes picards. Il faut noter aussi les performances de Dylan SELLIER et d’Hugo TERRIER, Champions de France Individuel. - Joli Jolimont ! Cette saison, les toulousains Damien et Cyprien DEHON ont réquisitionné deux potes de lycée Damien CAULET et Nicolas RODRIGUEZ et se sont fort entraînés. Leurs efforts ont payé : ils gagnent les Quadrettes et offrent à leur lycée toulousain Jolimont un joli titre ! - En Savoie, ça voit bien ! Depuis quatre ans, le Comité Savoie Mont Blanc présente des jeunes au Championnat de France et chaque année, un titre a été remporté. Cette édition, les savoyards ont frappé fort et s’adjugent deux victoires, les Triplettes Comités et le Libre Cadet. Félicitations à Thi- motée MEYNET, Adrien MONTBROUSSOUS et Jérôme VITTOZ. - Le Centre au centre du podium ! Joey RITTIE, finaliste à Pontarlier, ne comptait pas en rester là ! Il s’impose avec Manon LECORVAISIER, Ludivine DERON et Guillaume SIMON en Quadrettes Comités. - Polo po po, Polo polo po po ! Paul VILLIERS, Vice Champion de Bourgogne 1ère Série, a refusé sa qualification pour pouvoir participer à son dernier Championnat Jeunes. Il finit sa carrière en beauté en rem- portant l’Individuel Junior. La FFT lui souhaite de faire aussi bien chez les seniors. - Un pour tous, tous pour un ! Après de longues années d’investissement au sein de l’école de Tarot du Collège Itard à Oraison (Provence), Daniel REYNAUD, dit D’Artagnan, est enfin récompensé. Ses trois mousquetaires Maël BERTHALON, Matthias EXPOSITO et Bastien HOFFMAN s’empa- rent de la plus belle coupe en Triplettes Collèges, de quoi émouvoir leur professeur ! Mais autant faire les choses en grand : Maël BERTHALON triomphe aussi en Libre Benjamin. - Entrées en très grande force ! Certains comités et jeunes font leur apparition : Florian AMARGIER (Lyonnais), Axel MOI- ROUD (Aquitaine), Carole CHATEL (Bourgogne), Christopher RIGAL (Lorraine), Adrien MI- COLLET (Ain), le benjamin des compétiteurs Raphaël CARMAGNAT, âgé de 8 ans, et Gaël PERRIN (Franche-Comté). Le petit brangeois Brian GELOT, accompagné d’habitués des podiums Laura BEAUVICHE et Valentin QUILLARD, connaît aussi son moment de gloire. Tous ces joueurs devront essayer de confirmer l’an prochain. Sinon, les collèges bretons se sont enfin réveillés et occupent les places d’honneur. Les lycées francs-comtois sont toujours là mais n’arrivent pas à monter sur la 1ère marche. En sera-t-il de même à Chartres ? CommissionJeunesQuadrettesComitésQuadrettesLycéesTriplettesComitésRemisedesprixTriplettesCollèges
  17. 17. 1199Vous, les participants Triplettes Collèges 1/ Collège Itard ORAISON (Provence) : 68,947 % BERTHALON Maël, EXPOSITO Matthias, HOFFMAN Bastien 2/ Collège Max Jacob QUIMPER (Bretagne) : 59,467 % LERAY Julie, PICARD Mickaël, VOLANT Esteban 3/ Collège Kervihan FOUESNANT (Bretagne) : 63,520 % DE MOURA Séverine, LAURET Nathan, LOUSSOUARN Lino Triplettes Comités 1/ Comité Savoie Mont Blanc : 68,086 % MEYNET Thimotée, MONTBROUSSOUS Adrien, VITTOZ Jérôme 2/ Comité Bourgogne : 67,637 % BEAUVICHE Laura, GELOT Brian, QUILLARD Valentin 3/ Comité Lorraine : 60,344 % CIAOLA Kevin, DUMONT Serge, RIGAL Christopher Quadrettes Lycées 1/ Lycée Jolimont TOULOUSE (Midi-Pyrénées) : 31,023 PM CAULET Damien, DEHON Cyprien, DEHON Damien, RODRIGUEZ Nicolas 2/ Lycée Xavier Marmier PONTARLIER (Franche-Comté) : 15,793 PM CORBET Victor, CREVOISIER Alex, MOREL Elise, ROGNON Quentin 3/ Lycée Louis Aragon HERICOURT (Franche-Comté) : 10,546 PM DE BORTOLI Anthony, PACI Romain, POIFOL Denis, ROUSSELOT Thibaud Quadrettes Comités 1/ Comité Centre : 65,107 PM DERON Ludivine, LECORVAISIER Manon, RITTIE Joey, SIMON Guillaume 2/ Comité Picardie : 42,024 PM BOUVIGNIES Elodie, GAILLARD Pauline, MELINGER Nicholas, TERRIER Hugo 3/ Comité Bourgogne : 28,490 PM DURAND Jean-Marie, MOREL Célestin, VILLIERS Paul, VYON Romaric Libre Benjamin 1/ BERTHALON Maël (Provence) : 1709 points 2/ MICOLLET Adrien (Ain) : 1332 points 3/ CARMAGNAT Raphaël (Franche-Comté) : 1066 points Libre Cadet 1/ VITTOZ Jérôme (Savoie Mont Blanc) : 1707 points 2/ MONTBROUSSOUS Adrien (Savoie Mont Blanc) : 1562 points 3/ RIGAL Christopher (Lorraine) : 1514 points Libre Junior 1/ BOUVIGNIES Elodie (Picardie) : 2425 points 2/ DURAND Jean-Marie (Bourgogne) : 2272 points 3/ CHATEL Carole (Bourgogne) : 1988 points Individuel Benjamin 1/ SELLIER Dylan (Picardie) : 141,107 % 2/ PERRIN Gaël (Franche-Comté) : 131,439 % 3/ MARTINAND Tanguy (Ain) : 127,485 % Individuel Cadet 1/ TERRIER Hugo (Picardie) : 132,644 % 2/ AMARGIER Florian (Lyonnais) : 131,202 % 3/ MOIROUD Axel (Aquitaine) : 130, 872 % Individuel Junior 1/ VILLIERS Paul (Bourgogne) : 138,477 % 2/ DEHON Damien (Midi-Pyrénées) : 134,132 % 3/ BOUVIGNIES Elodie (Picardie) : 129,638 % LibreBenjaminIndividuelJuniorIndividuelCadetIndividuelBenjaminLibreCadetLibreJunior
  18. 18. 2200 Vous, les licenciés Henri BRUZI (Languedoc Roussillon) Poursuivi par les Dames ! Henri naît en octobre 1948 à Hénin Liétard dans le Pas de Calais. Son père travaille dans une mine de charbon et la famille habite dans une cité minière à Sallaumines près de Lens. De conditions très modestes, les dis- tractions sont rares, mais les jeux de société ont une place importante. Les plus utilisés sont le jeu de chevaux, le jeu de l’oie et le jeu de dames. Sa passion pour le jeu de dames commence à l’âge de 7 ans. Le méca- nisme de la prise majoritaire du jeu de dames le séduit de suite à tel point qu’il confectionne son propre jeu. Les boutons noirs et blancs qu’il em- prunte quotidiennement à sa mère font office de pions. La règle de la prise majoritaire est que vous êtes dans l’obligation, dans le cas où vous auriez deux possibilités de prendre des pions, d’effectuer la prise là où vous avez plus de pions à prendre. Voici un petit problème avec 4 pions blancs et 2 pions noirs. Les blancs jouent et gagnent grâce à la prise majoritaire. Les blancs font mouvement vers les cases numérotées de 1 à 5 et les deux pions noirs sont pris. Avez-vous réussi ? En quelques mois, Henri devient le champion de la famille et de la cité. Il engage tous les pions dans la bataille sans exception et les déplace en les groupant au maximum. Il a l’habitude de bien réfléchir en faisant un tour d’horizon du damier avant de jouer le pion. Une grossière erreur que fai- saient la plupart de ses adversaires était de ne pas jouer les pions des cases du fond, celles où le pion se transforme en dame. Ses parents lui offrent un jeu de dames à Noël. Jusqu’à l’âge de 14 ans, dès qu’il a un moment de libre, il joue. Mais à l’adolescence vient le mo- ment des études, des amis, plus tard celui des amours, de la famille, du travail… Très engagé dans sa vie professionnelle et familiale, il délaisse sa passion jusqu’en 1993, date à laquelle il a un problème cardiaque (arythmie complète) dû certainement à l’activité intense de sa vie. Il faut donc lever le pied de l’accélérateur ! C’est à ce moment-là qu’il reprend le jeu de dames dans le club d’Hellemmes près de Lille. Quelle désillusion, lui qui était le champion de la famille et de la cité ! Il perd toutes ses par- ties et cela dure plusieurs mois à tel point qu’il a failli tout abandonner. Le club n’a pas d’école et personne ne veut le former. Alors Henri décide de s’instruire lui-même par l’achat de livres, de revues et par l’analyse de parties jouées. Une particularité que l’on ne trouve pas au Tarot, c’est que les parties officielles ont obligation d’être notées par les joueurs avec un temps bien déterminé. Le temps accordé en partie officielle à chaque joueur est de 2 heures pour les 50 premiers coups joués, puis 1 heure pour chacun des prochains 25 coups joués. En moyenne, une partie peut durer 5 heures. Après une année d’étude à raison de 2 heures par jour, il décide de s’en- gager dans les compétitions officielles. Chaque débutant se voit attribuer un capital de 1500 points et en fonction des parties gagnées ou perdues, il reçoit un nombre de points positifs ou négatifs. Le classement national est établi chaque année et reste invariable pendant toute la durée de la sai- son. Le Champion de France est classé approximativement à 2300 points. Les joueurs se rencontrent par poule de 8 et par ordre de classement. Henri participe à tous les championnats (club, départementaux et régio- naux). Il fait une saison correcte et se classe toujours dans la première moitié de la poule et son capital point augmente légèrement. La seconde année, dans les mêmes championnats, il termine toujours à la première place. Ses connaissances du jeu ont progressé et il utilise une de ses qualités que la plupart des joueurs de son niveau n’ont pas : la pa- tience ! Il joue ses parties à chaque fois à la limite du temps accordé. Son 50ème coup est joué après 01:59:50 à son horloge ; le 75ème , s’il y en a un, après 02:59:50. Chaque joueur joue sur son propre temps. Henri peut res- ter 10 minutes avant de jouer un coup sachant même qu’il n’y a qu’une seule possibilité de jouer. Ses adversaires perdent patience, leur atten- tion baisse et ils commettent la faute qui lui permet de pla- cer un coup pour gagner la partie. En 3 ans, il se retrouve avec un capital de 1800 points, ce qui lui vaut de ren- contrer plusieurs joueurs na- tionauxdansleschampionnats régionaux. Il n’a battu qu’une seule fois un joueur national classé à 2100 points, mais quelle partie, elle a duré plus de 7 heures (80 coups joués du fait que chacun avait ob- tenu une dame) !
  19. 19. Dans son club, il n’y a qu’un joueur national. Henri analyse toutes les par- ties qu’il joue en Championnat de France. C’est fantastique, il joue chaque fois le meilleur coup en réponse du coup de son adversaire ! Dans la plu- part des cas, la partie se termine par une égalité. Alors Henri se décide à apprendre une de ses parties de Championnat de France où il a joué avec les pions noirs et qui s’est terminée par une égalité. Il s’est promis de lui jouer les mêmes coups lorsqu’il le rencontrerait en partie officielle. Et c’est arrivé deux fois ! C’était toujours à Henri de débuter avec les blancs. La première fois, il n'en revenait pas, ce fut une copie conforme de la partie qu’il avait apprise qui se terminait par une égalité. Le plus amusant, c’est qu’il devait faire semblant de réfléchir avant de jouer le coup appris ! La seconde fois, environ deux ans plus tard, au ¾ de la partie, son adver- saire n’a plus joué le meilleur coup et lui a proposé d’effectuer une prise égalitaire qui consistait à ce que Henri lui donne 3 pions en échange de 3 des siens. Henri a refusé cet échange car il affaiblissait sa défense. A par- tir de ce moment-là, ce fut une autre partie et le joueur national s’est trouvé en difficulté. Toutefois, il a réussi de justesse à obtenir l’égalité. Pour information, il existe aussi le championnat de Blitz et le championnat de parties semi-rapides. Le jeu est le même mais le temps accordé à chaque joueur, partie finie, varie de 5 à 15 minutes pour les Blitz et de 20 minutes à 1 heure pour les parties semi-rapides. Il arrivait à Henri quelquefois de jouer à “Qui perd, gagne”. Selon lui, ce n’est pas si facile que cela d’être le premier à ne plus avoir de pion ! En 2002, Henri s’inscrit au club de Narbonne, seul club officiel de la région Languedoc Roussillon, afin de rencontrer de nouveaux joueurs pendant ses périodes de vacances à Saint-Cyprien Plage. En 2004, en retraite à l’âge de 55 ans, il déménage à Saint-Cyprien Plage. Il continue à jouer au jeu de dames à Narbonne pendant plus d’un an. Les adhérents ne fréquentent pas régulièrement le club au point qu’il faut pren- dre rendez-vous 15 jours à l’avance pour faire une partie officielle. Le manque régulier d’adhérents au club et la distance (140 km pour un aller- retour) ont contribué fortement à faire virer brutalement Henri vers le jeu de Tarot au club d’Argelès-sur-Mer ! Désormais, ce sont quatre autres Dames qu’il faut protéger ! Ou prendre ! Solution du jeu : 23 à 19 (blanc) qui force 11 à 16 (noir). 22 à 18 (blanc). Prise majoritaire 12 à 23 et 23 à 14 (noir). 21 à 17 (blanc). Noirs bloqués.
  20. 20. Les défausses ne se font pas à l’aveuglette : elles servent à sauver des points mais aussi à renseigner les défenseurs sur l’éventuelle 2ème faiblesse du preneur. 1) Il faut défausser les points les plus importants dans la couleur coupée par le preneur. 2) Si le preneur possède deux coupes, il faut charger en priorité les points les plus en danger. Exemple : le preneur coupe ♠ et ♥. Vous possé- dez le Roi de ♠ 3ème et le Cavalier de ♥ sec. Vous devez commencer par défausser le Cavalier. 3) Si le preneur est sur le point d’être débordé, vous ne défausserez pas les cartes de ses coupes pour faire le maximum de levées possi- bles et tenter de fermer le jeu. L’un de vos partenaires peut vous informer qu’il déborde l’attaquant. A égalité d’atouts avec le preneur, il joue ses atouts tous maîtres dans l’or- dre croissant pour vous empêcher de charger. Il vous oblige ainsi à vous débarrasser des cartes perdantes dans la ou les couleurs restantes que le preneur possède forcément. Il existe une ex- ception : si vous possédez une carte maîtresse sèche dans la coupe et n’avez aucune carte de communication avec vos partenaires, il ne faut pas la conserver pour être bloqué en main et de- voir ouvrir une couleur. 1) Il faut charger les points en danger. Exemples : Dame ou Cavalier secs, Cavalier 2nd … Il est recommandé de défausser un Roi 2nd qui ne tient pas la couleur. Cependant, il est indis- pensable de le conserver dans certaines situa- tions (couleur très présente au chien, deux coupes du preneur trouvées…) 2) Il faut rentrer les points en danger avant les points de la coupe qui ne sont pas en danger. Exemple : le preneur coupe ♦ et la couleur ♣ n’est pas ouverte. Vous n’avez plus d’atout et possédez la Dame de ♦ 4ème et le Cavalier de ♣ 2nd . Votre partenaire tire le 21 : vous enlevez le Cavalier de ♣ en danger. 3) Vous ne devez pas charger vos points dans une couleur qui n’a jamais été jouée (Exemples : Dame ou Roi 5ème blanc). Cette règle peut avoir une exception : si le preneur a fourni dans les trois autres couleurs, il coupe probablement la dernière. Dans ce cas, vous avez la possibilité de défausser votre honneur après avoir bien analysé la situation. En effet, le preneur peut être sur un écart “4 couleurs”… 4) Vous pouvez défausser le Roi du mariage ou la Dame du petit mariage dans une couleur non ouverte. Vous renseignez ainsi vos partenaires sur la 2ème faiblesse du preneur et les invitez à entamer la couleur dans laquelle vous avez en- core la maîtrise. 5) Si vous possédez des points dans des cou- leurs non entamées et ne pouvez pas les char- ger pour garder la maîtrise à la couleur, vous devez alors défausser la couleur la plus faible afin de renseigner vos coéquipiers sur la 2ème force du preneur. Exemple : ♠ et ♦ n’ont pas été joués. Vous avez dans les mains le Roi de ♠ 5ème et trois ♦ blancs. Vous vous débarrasserez d’abord des ♦ pour que vos partenaires jouent ♠. Si le preneur coupe ♠, le Roi pourra alors sortir sur les ♦ que vous avez défaussés. 6) Si vous n’avez pas de points à charger ni de maîtrise dans une couleur, vous défaussez une carte de chaque couleur en commençant par la plus faible en longueur. La signalisation FFT ne permet pas d’annoncer à ses partenaires la possession d’un honneur dans une couleur en défaussant une carte basse de la même couleur ou d’une autre couleur. En équipe, il est possible et vivement conseillé d’élaborer un système. Les défausses peuvent se faire en direct. Exemple : vous annoncez les honneurs de l’As au 5. En enlevant l’As de ♣, vous informez vos coéquipiers que vous possé- dez le Roi ou la Dame à ♣. Il est beaucoup plus judicieux de jouer un sys- tème où les défausses se font de manière indi- recte, la défausse d’une carte basse dans une couleur annonçant un honneur dans une autre couleur. L’avantage de ce système par rapport au précédent est qu’il permet de se débarrasser plus vite de sa couleur la plus faible, mais surtout de ne pas défausser une carte basse dans sa couleur longue qui pourrait être importante pour la fermeture du jeu en défense. Il suffit ensuite de s’accorder sur l’ordre et la si- gnification des couleurs pour les défausses : ordre du diagramme, ordre inverse du dia- gramme, les rouges et les noires… Prenons des exemples : vous jouez avec un sys- tème tout pair et un système de défausses en indirect dans l’ordre du diagramme. La défense part à la chasse au Petit et le preneur ne prend jamais la main. Démuni très vite d’atouts, l’un de vos partenaires défausse. Exemple 1 : s’il enlève le 4 de ♦, alors il an- nonce un honneur à ♣. Exemple 2 : s’il enlève le 5 de ♣, alors il n’an- nonce aucun honneur à ♠. Imaginons maintenant que le preneur ait pu ar- racher la main à l’atout, qu’il ait joué sa longue ♥, Roi bille en tête, et qu’il y soit revenu. Vous récupérez la main et faites retour atout. Exemple 3 : votre partenaire, désatouillé, dé- fausse le 6 de ♠. Il annonce alors un honneur à ♦ et non à ♥ puisque la couleur a déjà été jouée. Dernière remarque : certaines équipes préfèrent au niveau des défausses ne signaler que le Roi. 2222 Vous, les joueurs Défausser dans les couleurs coupées par le preneur Défausser dans les couleurs non ouvertes Annoncer des honneurs par les défausses
  21. 21. 2255Vous, les joueurs Quel sera votre contrat ?Quel sera votre contrat ? Quelle entame effectuerez-vous ?Quelle entame effectuerez-vous ? Si cette donne vous avait été proposée enSi cette donne vous avait été proposée en quadrettes, quel aurait été votre écart etquadrettes, quel aurait été votre écart et qu’auriez-vous entamé ?qu’auriez-vous entamé ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Jean-Pierre BOULEY - Adrien PEREZ) Le score sur une GS risque d’être inférieur à celui d’une garde (écart, Petit au bout et poignée). Une GC est-elle possible ? On décompte 31 points ef- fectifs (les 2 bouts, le mariage ♦, le Roi de ♠ et un atout de la séquence). Les 10 points manquants sont réalisables par des plis d’atout sur les 2 sin- glettes (en espérant prendre des points malgré les 2 pièces sèches) et le pli du Cavalier de ♠. De plus, la séquence 16-17-18 incite au surcontrat qui reste dangereux ! Sur une GC, il semble impératif d’entamer atout. Le 18 peut permettre de vite situer les mains et d’avoir le contrôle à l’atout. En garde, un écart saute aux yeux : ♠ C / ♦ As / ♣ D-V-5-3. Un choix sera à faire : entamer atout ou jouer l’enfume ♠ qui provoquera sans doute l’entrée ♦. Dominique THIEBAUT (Franche-Comté) - Première Série Nationale Le contrat est compliqué. J’ai 29 points certains et 12 à réaliser. Les deux singlettes sont dangereuses puisqu’elles feront de suite poser les points en défense. Je compte réaliser 4 levées d’atout. J’opte donc pour une GS, chuter une GC sur le 1er étui équivaudrait à la perte du match. J’entamerai du 16 d’atout. En quadrettes, je garderai un jeu plein. Mon écart sera : ♠ C-9-4 / ♣ D-V-5. Après avoir montré la poignée, j’entamerai du 16 d’atout et dès que je reprendrai la main (♠ ou ♦), je jouerai l’enfume ♣. Jacques DUCHENE (Bretagne) - Première Série Carreau Etant à égalité et sur le 1er étui du 4ème quart-temps, j’opte seulement pour une GS, du fait des 2 singletons trop dangereux. En effet, si tous les points sont posés sur ces deux couleurs, la GC risque de chuter. D’après mon décompte de points, je dois pouvoir faire mon contrat en GS. Mon entame sera le 18 d’atout. En quadrettes, mon écart sera le suivant : ♠ C / ♦ As / ♣ D-V-5-3. Avant d’entamer, je montre la poignée et joue le 16 d’atout en espérant une ouverture ♠ ou ♦ favorable. Marie-José CHAUVET (Var Côte d’Azur) - Deuxième Série Carreau En réalisant un surcontrat, même en démarrant atout, je risque une surcoupe du Petit et j'ai peu de chances de faire mon Cavalier de ♥. Je reste donc sur une simple garde, en espérant un atout au chien pour poignée et Petit au bout. Mon écart sera le suivant : ♠ C / ♦ As / ♣ D-V-5-3. Je garde les trois ♥ espérant pouvoir en faire au moins deux. Après avoir présenté la poignée, j'entame du 11 d'atout. Sébastien DELERY (Nièvre Yonne) - Promotion Je demande une Garde Sans. Si le Roi de ♠ et le mariage ♦ passent, j’aurai au minimum 32 points assurés, à condition de ne pas perdre le Petit ! Je peux espérer prendre les points manquants sur les deux singlettes. A l’entame, je joue le 11 d’atout pour voir où se situe la main forte. Ensuite, si la défense ne m’a pas joué ♣ ou ♥, je relancerai un coup d’atout du 16 pour avoir la maîtrise des atouts. Sinon, je jouerai le Roi de ♠. En quadrettes, j'aurais écarté : ♥ D / ♦ As / ♣ D-V-5-3. J’aurais envoyé le 11 d’atout, comme sur la GS. Cyprien DEHON (Midi-Pyrénées) - Junior Je décompte les points que je suis en droit d’espérer : les 2 bouts (12), le Roi de ♠ (6), le mariage ♦ (11) et un atout dans ma séquence (2), soit 31 points. Je peux éventuellement faire le Cavalier de ♠ (4), quelques plis d’atout sur mes singlettes en prenant des points. Je demande donc une GS sur laquelle j’entre du 16 d’atout. En quadrettes, je couche : ♠ C / ♦ As / ♣ D-V-5-3. Je présente la poignée et ouvre du 16. Dès que je reprends la main, je joue atout et selon la répartition, déciderai de passer en dessous à ♠ ou non. A l’approche de la Coupe de France, vous décidez de faire un entraînement. Après le 3ème quart-temps du match, les équipes sont quasiment à égalité de points. Vous êtes le dernier atta- quant et recevez cette main sur le 1er étui. Vous avez l’entame.
  22. 22. 2266 Vous, les joueurs par Nicolas PORRET(Savoie Mont Blanc) Il faut croire que l’exercice de la donne porte chance puisque Renaud COURTNEY est devenu Champion de France Quadrettes D1 et Raymond WEIMERT a fini 3ème en Triplettes D1 ! Espérons pour Nicolas POR- RET, Champion de France Triplettes D1 2006, classé actuellement 1ère Série Pique, que ça continuera ! PROBLÈME : DUPLICATÉ INDIVIDUELPROBLÈME : DUPLICATÉ INDIVIDUEL Félicitations, vous participez au Championnat de France Individuel Open ! En 1ère séance, vous êtes Sud 1. Vous avez défendu trois fois et tout s’est bien passé ! Pourvu que ça dure ! Il ne faudra donc pas faillir sur votre attaque (étui n°4 avec entame preneur) ! SUD Preneur NORD OUEST Donneur EST ATTAQUE : Quel sera votre écart ? Je décide de garder ma longue à ♣ bien faite par D-C-10-8 et donc de jouer en “4 couleurs”. Il me semble essentiel de coucher les trois ♠ car le Roi est au chien et la couleur a très peu de chances d’être ouverte. Je vais devoir garder un Roi 2nd et j’opte pour ♦, couleur où je possède les cartes les plus faibles. Mon écart est : ♠ C - 10 - 3 / ♥ 9 - 6 / ♦ 2 Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? Avec le 21 9ème , trois Rois et un petit mariage, le contrat sera normale- ment réalisé. Je vais jouer un ou deux atouts et pourquoi pas essayer de coincer le bague (Petit en Savoie) ! Si la répartition à l’atout est favorable, j’enverrai le Cavalier de ♣ pour faire tomber le Roi, puis jouerai en dessous pour essayer de fermer le jeu. Dans le cas contraire, je pousserai mes ♣ à fond, en jouant la Dame au 2ème tour, pour faire couper la défense. Quelle sera votre entame ? J’entamerai du 12 d’atout pour éclaircir le jeu et situer une éventuelle main forte en défense, en ne perdant pas de vue la prise du Petit. ETUDE DE LA DONNE : développez la jouerie qui sera pratiquée sur cette donne en apportant des commentaires pour la compréhension de celle-ci.CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ SUD EST NORD OUEST Pli 1 12 A 18 A 8 A 19 A Pli 2 5 ♦ C ♦ 6 ♦ 3 ♦ Pli 3 R ♦ 10 ♦ As ♦ 4 ♦ Pli 4 11 A 5 A 15 A 1 A Pli 5 R ♥ 3 ♥ 4 ♥ 7 ♥ Pli 6 C ♣ V ♣ R ♣ 2 ♣ Pli 7 2 A 5 ♥ D ♥ As ♥ Pli 8 As ♣ 6 A 3 ♣ 4 ♣ Pli 9 16 A 2 ♥ 8 ♥ 14 A Pli 10 9 A 10 A 13 A 3 A Pli 11 4 A V ♥ 10 ♥ 6 ♣ Pli 12 8 ♣ C ♥ 9 ♣ 7 ♣ Pli 13 R ♠ As ♠ V ♠ 5 ♠ Pli 14 21 A 4 ♠ Ex 7 ♠ Pli 15 20 A 6 ♠ 17 A 9 ♠ Pli 16 D ♣ 8 ♠ 5 ♣ 8 ♦ Pli 17 10 ♣ 7 ♦ 2 ♠ V ♦ Pli 18 7 A 9 ♦ D ♠ D ♦ SCORE + 64 LLaa DDoonnnnee 21 - 20 - 16 - 12 - 11 - 9 - 7 - 4 - 2 R - C - 10 - 3 R - 9 - 6 R - 5 - 2 D - C - 10 - 8 - As
  23. 23. COMMENTAIRES Plis 1 et 2 : Ouest, ayant remporté la levée du 19, entre dans sa couleur 5ème , à savoir ♦, pour essayer de montrer la coupe. Il joue le 3 pour an- noncer sa Dame à ses coéquipiers. Le preneur suit son plan et impasse. Pli 3 : Est, main faible, obéit à l’entame et revient ♦. Sud encaisse du Roi. Pli 4 : L’attaquant est satisfait : les atouts ont l’air bien répartis et son im- passe ♦ a bien fonctionné, n’ayant perdu que le Cavalier. Il remet le 11 d’atout. En jouant cet atout intermédiaire, il sait que le Petit risque de sor- tir, mais il pourra peut-être s’affranchir le 16 et jouer ses ♣ en dessous. Pli 5 : Le Petit est dans le tas de la défense. Nord, en main du 15, ouvre une nouvelle couleur pour trouver la coupe du preneur. Il choisit de jouer sous sa Dame de ♥ longue. Pas de bol, Sud a encore le Roi ! Pli 6 : Le preneur joue le Cavalier de ♣ sur lequel tombe le Valet. Nord a un dilemme : prendre ou laisser passer et se rallonger avec l’Excuse pour capturer la Dame de l’attaquant et surtout créer des charges à ses parte- naires. Après réflexion, il décide de lever car le Valet peut être 2nd . Pli 7 : Nord insiste ♥ et revient de la Dame, au cas où Sud ait une carte perdante, ce qu’il ne croit guère ! Mais possédant des ♣ et encore quelques atouts, il est certain de ne jamais la rentrer. Sud coupe, yes !!! Pli 8 : Etant donné la bonne répartition à l’atout, possédant encore deux fois maîtres et la reprise de main du Roi de ♠, Sud joue sous sa Dame de ♣ pour pouvoir fermer le jeu et éviter les défausses. Est coupe et avait bien le Valet sec. Plis 9 et 10 : En main du 16 sur le retour ♥ de la défense, Sud choisit de renvoyer un atout pour garder la maîtrise du coup et éviter une mauvaise surprise, mais aussi pour détaroter ses adversaires et par la même occa- sion voir si l’Excuse va être posée. Plis 11 et 12 : Nord continue ♥. Ouest, qui n’a plus d’atout, en profite pour bazarder un ♣. Il est temps pour Sud de faire le bilan : il reste en défense trois ♣ dont le 9, mais aussi l’Excuse. Avant de fermer le jeu, Sud préfère jouer la sureté en donnant son 8 de ♣, évitant ainsi une éventuelle dou- ble charge. Est largue à toute vitesse son Cavalier de ♥. Pli 13 : En main du 9 de ♣, Nord n’a plus le choix et ouvre ♠. Ayant le dé- compte d’atouts et des ♣, il sait que l’attaquant a forcément le Roi sec. Fin de coup : Sud, ayant affranchi tous ses ♣, peut tirer maître pour arra- cher le 17 qui était avec l’Excuse. Il réalise les cinq derniers plis. Conclusion : Nord était bien main forte. Il a très bien joué en conservant l’Excuse soit pour les ♣, soit pour les atouts. Après coup, Nord peut re- gretter d’avoir pris le Cavalier de ♣, la jouerie aurait été alors bien diffé- rente car le preneur aurait dû négocier sa longue. Il aurait sans doute perdu la Dame et une pièce chargée par Ouest. Sur cet écart, en donnant deux coups d’atout et en jouant ♣ en dessous, l’attaquant réussit son contrat de 7 sans prendre le Petit. Certes, il aurait pu perdre aussi la Dame de ♦. Sur une autre ligne d’attaque, en n’ayant mis qu’un seul coup de tarot et en poussant les ♣ à fond, Sud aurait peut-être eu l’occasion de coincer le Petit. Tout aurait dépendu de Nord sur le 5ème ♣ (pose du 15). La pos- sibilité de le capturer est faible et en plus, Sud aurait perdu tous les ♣. Sur un autre écart (Roi de ♠ 2nd ), la défense aurait sans doute moins subi... LES TROIS JOURS DE RAMONVILLE - LES 1LES TROIS JOURS DE RAMONVILLE - LES 1erer , 2 ET 3 OCTOBRE 2010, 2 ET 3 OCTOBRE 2010 Salle des fêtes parc technologique du canal - Ramonville (banlieue de Toulouse 31) VENDREDI 1er OCTOBRE 2010 à 21h00 TRIPLETTES Redistribution : 90 % Primes aux équipes classées en 2ème et 3ème Division Inscriptions : 20 € - Réduction de 4 € aux licenciés DONNES LIBRES (en parallèle au tournoi triplettes) Inscriptions : 12 € - Redistribution : 90 % + coupes SAMEDI 2 OCTOBRE 2010 à 14h00 GRAND PRIX DE LA VILLE DE RAMONVILLE EN DONNES LIBRES (5 x 4 donnes) 5500 € DE PRIX - Finale à 20 joueurs5500 € DE PRIX - Finale à 20 joueurs Du 21ème au 50ème : lots en espèces ou en nature (jambons, champagne, etc) à choisir dans l’ordre du classement Inscriptions : 20 € - Réduction de 3 € aux licenciés 1er : 1550 € 2ème : 760 € 3ème : 460 € 4ème : 300 € 9ème : 105 € 10 au 12ème : 90 € 13 au 16ème : 85 € 17 au 20ème : 75 € 5ème : 230 € 6ème : 150 € 7ème : 120 € 8ème : 115 € VOUS NE REVEZ PAS ! 15000 € DE PRIX MAINTENUS QUEL QUE SOIT LE NOMBRE DE TABLES Renseignements : René IZANS au 05.61.24.23.38 ou 06.80.88.50.22 - Arbitrage FFT - Organisation : Tarot Club de Ramonville 11 55 00 00 00 €€ DE PRIX DIMANCHE 3 OCTOBRE 2010 à 14h00 QUADRETTES Redistribution : 90 % Primes aux équipes classées en 2ème et 3ème Division Inscriptions : 20 € - Réduction de 4 € aux licenciés DONNES LIBRES (en parallèle au tournoi quadrettes) Inscriptions : 12 € - Redistribution : 90 % + coupes SAMEDI 2 OCTOBRE 2010 à 21h00 GRAND PRIX DE LA VILLE DE RAMONVILLE EN DONNES LIBRES (5 x 5 donnes) 5500 € DE PRIX5500 € DE PRIX Du 21ème au 50ème : lots en espèces ou en nature (jambons, champagne, etc) à choisir dans l’ordre du classement Inscriptions : 20 € - Réduction de 3 € aux licenciés 1er : 1550 € 2ème : 760 € 3ème : 460 € 4ème : 300 € 9ème : 105 € 10 au 12ème : 90 € 13 au 16ème : 85 € 17 au 20ème : 75 € 5ème : 230 € 6ème : 150 € 7ème : 120 € 8ème : 115 €

×