Pour Alain, Benoît, Pierre et les autres...
En fin d’année, une grande majorité d’entre vous ont passé les fêtes de Noël a...
Actus
Infos
Agenda
Sont notés dans l’agenda :
- les Championnats de France
- les manifestations organisées par la FFT
- le...
3/ PCN
Un groupe de travail a été mis en place pour dépoussiérer nos bons vieux tableaux PCN-PP qui datent de l’époque
man...
Coupe de France 2011
La quête du Graal
C’est dans le royaume de Roquebrune-sur-
Argens qu’avait lieu la 20ème
Coupe de Fra...
14/ Il faudrait là aussi une boule de cristal pour
connaître le vainqueur de l’affrontement entre
Philippe DONZEAU (Bourgo...
KERVEILLANT. Grâce à une bascule favorable
et 5,5 PM de bonus, Romaric KERVEILLANT
mène de 17 PM. Il swingue une fois à no...
1111Vous, les participants
Championnat de France Espoirs 2011
Les “Tom Pouce” ont bien grandi !
LeChampionnatEspoirs,quiap...
1133Vous, les participants
Championnat de France
Libre par équipes de quatre interclubs 2011
A la recherche de la corne d’...
1144 Vous, les participants
Au général, Armand DAVENEL de La Crau est
en tête avec 3399 points. Il devra faire attention
a...
LLeess CChhaammppiioonn
COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE
56,8
88,2
69,8
72,6
83,5
75
52,4
118,6
57,7
62,3
71,5
110,7
71,7
13...
CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPE DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPE DE...
Triplettes du 10/11/2011 à Roquebrune sur Argens (22 triplettes)Triplettes du 10/11/2011 à Roquebrune sur Argens (22 tripl...
2211Vous, les licenciés
QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé......
DD’’AAnnddrréézziieeuuxx--BBoouutthhééoonnDD’...
Marie-José CHAUVET (Var Côte d’Azur)
Muselée par ses passions !
La placomusophilie n’est pas un terme si barbare ! C’est t...
Bien qu’elle soit toujours en quête de nouvelles capsules, Marie-Jo
accorde une place importante au Tarot : elle fait part...
L’écart, opération importante dans le jeu de Tarot, se
fait suivant un plan d’attaque, mais avant de prendre
en considérat...
2255Vous, les joueurs
vouloir effectuer une bonne note. S’il joue en duplicaté
individuel ou triplettes, il tentera d’opti...
2277Vous, les joueurs
Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ?
Quels écart et entame effectuer...
2288 Vous, les joueurs
SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee
EST
OUEST Preneur Donneur
SUD
NORD
La donne qui vous est proposée ...
2299Vous, les joueurs
SUD EST NORD OUEST
Pli 1 3 A 12 A 19 A 20 A
Pli 2 5 ♠ As ♠ 7 ♠ R ♠
Pli 3 3 ♠ 8 ♠ 5 A 2 ♠
Pli 4 8 A V...
3300 Vous, les joueurs
par Pascal LELOIRE(Nord Pas de Calais)
Au départ adepte de WebTarot, Pascal rejoint la FFT en 2008 ...
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tarotmag n°13

921 vues

Publié le

Pour Alain, Benoît, Pierre et les autres...
En fin d’année, une grande majorité d’entre vous ont passé les fêtes de Noël avec leur famille,
parfois disséminée dans l’hexagone, enfants, parents, puis se sont réunis avec des amis du
Tarot pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. C’est la vertu de notre loisir, nous permettre
d’avoir une seconde famille, non imposée celle-la et avec laquelle nous avons plaisir à nous
retrouver.
Alphonse Karr a écrit : « Les amis, une famille dont on a choisi les membres ». La Fédération
Française de Tarot ne choisit pas ses membres, ce sont eux qui la rejoignent. Ils ne seront
pas tous vos amis, mais sûrement que certains d’entre eux le deviendront. Il faut donc leur
réserver le meilleur accueil possible.
Lorsqu’un joueur débutant (ou pas) ne voit pas une tenue, montre une poignée après avoir
posé sa première carte ou ne joue pas ce qui vous convient, demandez-vous si c’est
important d’appeler l’arbitre ou de jeter des propos acerbes.
Parfois, le destin nous prive de joueurs, partis rejoindre une table de Tarot sur l’Olympe de
notre loisir. C’est toujours trop tôt, mais nous pouvons garder leur souvenir et leur amitié
intacte en nous réunissant et en nous remémorant des soirées de cartes forcément fabuleuses.
Avant de vous retrouver à Villefranche-sur-Saône, Rochefort ou Pontarlier, je vous présente
mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
Félicitations à Pascale et Emmanuel qui se sont unis le 24 septembre 2011 à Pérouges.
La FFT présente à son président et à son épouse tous ses voeux de bonheur.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
921
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
32
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tarotmag n°13

  1. 1. Pour Alain, Benoît, Pierre et les autres... En fin d’année, une grande majorité d’entre vous ont passé les fêtes de Noël avec leur famille, parfois disséminée dans l’hexagone, enfants, parents, puis se sont réunis avec des amis du Tarot pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. C’est la vertu de notre loisir, nous permettre d’avoir une seconde famille, non imposée celle-la et avec laquelle nous avons plaisir à nous retrouver. Alphonse Karr a écrit : « Les amis, une famille dont on a choisi les membres ». La Fédération Française de Tarot ne choisit pas ses membres, ce sont eux qui la rejoignent. Ils ne seront pas tous vos amis, mais sûrement que certains d’entre eux le deviendront. Il faut donc leur réserver le meilleur accueil possible. Lorsqu’un joueur débutant (ou pas) ne voit pas une tenue, montre une poignée après avoir posé sa première carte ou ne joue pas ce qui vous convient, demandez-vous si c’est important d’appeler l’arbitre ou de jeter des propos acerbes. Parfois, le destin nous prive de joueurs, partis rejoindre une table de Tarot sur l’Olympe de notre loisir. C’est toujours trop tôt, mais nous pouvons garder leur souvenir et leur amitié intacte en nous réunissant et en nous remémorant des soirées de cartes forcément fabuleuses. Avant de vous retrouver à Villefranche-sur-Saône, Rochefort ou Pontarlier, je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Félicitations à Pascale et Emmanuel qui se sont unis le 24 septembre 2011 à Pérouges. La FFT présente à son président et à son épouse tous ses voeux de bonheur. - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Adrien PEREZ, Emmanuel STEFANAZZI - Date de parution : Janvier 2012 - Imprimeur : IMPRESSIONS DE LA TOUR G.I.L.E. - Zac de Monternoz - 01960 PERONNAS - Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel STEFANAZZI (Président), Dominique ECOIFFIER (Secrétaire National), Patrick BAUMGARTEN (Trésorier National), Sylvain PORRET ; Marie-José CHAUVET ; Pascal LELOIRE ; les 5 consultants et de nombreux responsables de clubs et comités. L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°13 3 7 11 13 Agenda Actus infos Coupe de France 2011 Championnat de France Espoirs 2011 Championnat de France Libre par 4 interclubs 2011 16 19 21 22 Résultats Championnats de France Résultats Open Nationaux Que se passe-t-il du côté de... Passionnée de... placomusophilie Marie-José CHAUVET 24 27 28 30 Tarot initiation L’écart et le plan d’attaque Les consultants Enchère et écart Suivi d’une donne La donne par Pascal LELOIRE Sommaire 22 Nous, la fédé
  2. 2. Actus Infos Agenda Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine 1/ Informations générales Nous sommes dans une année de transition. Il y a peu de nouveautés pour cette saison qui s’écoule paisiblement au rythme des divers championnats. “Peu de nouveautés” ne signifie pas absence de travail et les différentes commissions sont en phase de concertation pour améliorer vos conditions de jeu, l’arbitrage et tout ce qui gravite autour de la planète Tarot. L’an dernier, le classement fait dans l’urgence n’a pas engendré de catastrophes. Quelques récupérations de tableau PCN-PP ont permis de reclasser une douzaine de joueurs. 2/ Informatique Un informaticien de plus dans l’équipe, Sébastien SCHONBERGER (Lorraine), va apporter son aide à Sylvain PORRET pour améliorer les logiciels Extar et corriger quelques bugs. Nos logiciels présentent en effet quelques défaillances dans des conditions particulières d’utilisation. Les serpentins doivent être revus pour un meilleur équilibrage des tournois parallèles. Côté traitement des PCN et PP, un nouveau logiciel “TraitementPcn 101.xls” a été programmé par Emmanuel STEFANAZZI pour éviter certaines erreurs et faciliter les transferts des tableaux dans la base nationale. Le diaporama de la notice a été refait aussi. Tout cela a été fourni aux présidents de ligue avant Noël et est disponible en téléchargement sur le site. A propos de la base Aurelia, celle du siège est en continuelle évolution pour faciliter le travail de notre secrétaire. La version 2013 est déjà en préparation avec de nouvelles fonctionnalités. FEVRIER - 10 au 12 : VILLEFRANCHE-SUR-SAONE / LIERGUES AVRIL - 20 au 1er juillet : ISLANDE Croisière FFT -6au9:PONTARLIERChampionnatdeFranceDonnesLibres(page10) MAI - 16 au 20 : EVIAN-LES-BAINS Championnats de France Individuel Open, Séries et Jeunes - 25 au 28 : VICHY Championnats de France Triplettes JUIN - 17 au 26 : GUADELOUPE séjour Tarot (page 12) AOUT - 16 au 18 : ALBI Triathlon - 25 au 1er septembre : ORBEY stage adultes (page 5) 33Nous, la fédé - 26 au 29 : ROCHEFORT Championnat de France Libre Senior (page 6) Championnats de France Quadrettes (TAROTmag n°12) - 13 au 15 : CAP D’AGDE festival (page 18) - 4 au 8 : TULLE festival (page 31) JUILLET - 8 au 14 : ALLIER festival (page 26) MARS - 18 au 25 : COLLONGES-LA-ROUGE séjour Tarot (page 15) SEPTEMBRE - 22 au 28 : GRASSE séjour Tarot (page 20) OCTOBRE - 13 au 20 : OBERNAI séjour Tarot (page 15) - 2 au 9 : NOIRMOUTIER séjour Tarot (page 15) - 23 au 24 : LILLERS Assemblée Générale de la FFT - 21 au 28 : ST FRANCOIS LONGCHAMP stage jeunes (page 23)
  3. 3. 3/ PCN Un groupe de travail a été mis en place pour dépoussiérer nos bons vieux tableaux PCN-PP qui datent de l’époque manuscrite. L’idée de la chaîne numérique mise en place, il y a presque 10 ans, est dans sa phase finale. Presque toutes les saisies faites en aval par les arbitres sont récupérées. La phase suivante consistera à récupérer aussi les informations des tournois (intitulé, date, etc.) pour faciliter la compréhension des feuilles de route annuelles. 4/ Etude du classement d’anciens joueurs Le classement des assimilés pose parfois quelques problèmes. Un joueur classé une année Première Nationale reste au minimum dix ans Première Cœur, éventuellement avec des petites étoiles, puis encore 5 ans classé Deuxième Série Carreau, et encore 5 de plus en Deuxième Trèfle. Quinze années avant de pouvoir disputer un championnat D3 avec de nouveaux joueurs, c’est long non ? La commission de réglementation va donc se pencher sur ce problème. 5/ Etude de redécoupage des ligues Hervé TALLEC étudie actuellement la possibilité d’un redécoupage des ligues pour éviter de longs déplacements. Sa proposition sera débattue à Pontarlier lors de la rencontre du samedi matin avec les représentants des comités présents. 6/ Stages et séjours Tarot Le président de la FFT et le trésorier Patrick BAUMGARTEN se sont rendus à Clermont-Ferrand pour rencontrer les dirigeants de VVF. Le prochain stage adultes se déroulera à Orbey en Alsace avant d’avoir lieu en Bretagne en 2013. Pour les jeunes, c’est Saint-François-Longchamp (Savoie) qui a été retenu pour 2012. Enfin, trois autres séjours sont proposés : Collonges la Rouge, Noirmoutier et Obernai. Vous trouverez dans ce magazine tous les renseignements sur ces stages et séjours. 7/ Candidatures reçues - Donnes Libres : Pontarlier est de nouveau candidate à partir de 2014. - Quadrettes : Chartres est candidate pour 2013, 2015 et 2017. - Triathlon : Aire sur l’Adour est candidate pour 2013 et 2015. Toutes ces candidatures seront étudiées lors du prochain Conseil d’Administration à Pontarlier, lors du week-end pascal. 8/ Boutique Après quelques détails de procédure, de nouveaux jeux réalisés par la société Carta Mundi vont être fabriqués. Vous aurez donc le choix entre deux cartiers. Les jeux actuels (France Cartes) restent à 2,50 € l’unité, les jeux Carta Mundi seront vendus légèrement plus chers, le prix restant à déterminer. Pour les paravents, nous sommes toujours à la recherche d’un manufacturier. Leur fabrication en matière plastique ou PVC coûte cher, mais nous n’abandonnons pas cette hypothèse. Enfin, de nouveaux chevalets de tables de différents coloris seront disponibles dès Villefranche-sur-Saône (série de 1 à 25). 9/ Tarot Infos Les dirigeants et abonnés ont pu constater que le Tarot Infos de novembre n’est pas arrivé dans les boîtes aux lettres. Normal, il a été supprimé. Ce numéro reprenait des compte-rendus diffusés maintenant dans TAROTmag et les coordonnées des dirigeants étaient retranscrites dans le Tarot Infos jaune. Les deux Tarot Infos seront donc jumelés dans une nouvelle présentation, avec quelques additifs utiles. La brochure devrait sortir pour février. 10/ Courir pour un idéal Robert MEMBRE (Lyonnais) ne fait pas que jouer au Tarot, il court beaucoup et loin. Tous les 4 ans, il parcourt le monde à la force de ses jambes pour se rendre à l’ouverture des Jeux Olympiques. 9000 km pour se rendre à Sydney en 2000, 3500 km pour Athènes en 2004, puis 11500 km en 2008 pour Pékin. Cette année, Londres, c’est trop facile ! Robert a donc décidé de passer par toutes les capitales européennes (20000 km). La Fédération Française de Tarot soutient ce projet dont les bénéfices seront reversés à des actions caritatives. Vous pouvez suivre le parcours de Robert sur internet à l’adresse suivante : http://courirpourunideal.com Actus Infos 44 Nous, la fédé
  4. 4. Coupe de France 2011 La quête du Graal C’est dans le royaume de Roquebrune-sur- Argens qu’avait lieu la 20ème Coupe de France, entachée par les intempéries, les inondations et la disparition subite de notre arbitre national et ami Benoît TRIVERO, parti trop tôt au Bois Dormant... Malgré la tristesse des compétiteurs et les soucis occasionnés par la réquisition, pour venir en aide aux sinistrés, de la salle Calandri qui devait accueillir les tournois d’accompagnement, les organisateurs et participants ont mis de la bonne volonté pour que ce Championnat se déroule et se finisse bien. Les seizièmes de finale 1/ Le couple vainqueur de la précédente édition, Nathalie et Florent TRIVERO, en deuil, et leurs coéquipiers Jean-David DJIAN, Akil KRARIA, Yannick MUNIER et Olivier BOTELLA, très touchés eux aussi et solidaires avec leurs partenaires, ont déclaré forfait et la FFT a décidé de ne pas les remplacer. Le tirage au sort veut que l’équipe bretonne d’Hervé TALLEC soit qualifiée d’office pour le 2ème tour. 2/Latroupede“laVaucluse”deBertrandLEONARD, ayant déjà un handicap de 6,5 PM, est malmenée au 1er quart-temps par les limougeauds d’Alain BLERON (9 à 18). Mais elle va très vite réagir en reprenant la tête au 2ème quart-temps (28 à 7) pour ne plus la lâcher. 3/ La princesse Aurore NICOLAS (Bourgogne), malgré ses 11 points de bonus d’avance, va se piquer à la pointe de la quenouille de la formation franc-comtoise de Gilbert RAMIS qui ne lui laissera gagner aucun quart-temps. Elle et ses partenaires Guillaume PORCEDDU, Paul et François VILLIERS quittent la compétition, mais ont tout de même la chance de pouvoir en intégrer une autre, le Championnat de France Espoirs. Quant à leurs autres coéquipiers, David BRETON et Jérôme JACQUET, trop âgés, ils devront se venger dans les open nationaux. 4/ Les charentais de Jean-Michel PEROCHON affrontent les drômois de Maxime LE HELLAYE. A la fin du 3ème quart-temps, le suspense est à son comble puisqu’un point seulement sépare les deux équipes en faveur des drômois, mais les charentais remportent quat’sous dans la dernière ligne droite et donc la victoire. 5/ L’autre délégation drômoise composée de Bruno PERRET, Gérard CODINA, Thierry ANATHER, Daniel PIC, Jean-Pierre GEMBERLE et Marcel HOA s’est endormie et à la 1ère mi- temps, a 35 PM de retard. Malgré un réveil en 2ème mi-temps, elle ne parviendra pas à conjurer le sort jeté par les franc-comtois de Noël CHAVEY. 6/ Le loup Jean-Pierre CHASSAGNOL (Loire Forez) a dévoré la toute jeune mamie Martine DESJOBERT (Corse). La victoire est sans appel : 119 à 52. 7/ La 2nde formation du Loire Forez de David DELEFORGE est opposée à l’équipe bordelaise de Patrick LLESTA. Grâce à un très bon 1er quart-temps (20 à 1), les clermontois prennent l’avantage. Patrick LLESTA passe à l’attaque et grappille quelques points. Son fils, le Roi Arthur, gagne une terrible bataille (24 à 4). Désormais, les aquitains mènent d’un peu plus de 2 points. Mais David DELEFORGE remporte l’ultime combat de 3 PM et par conséquent la guerre de moins d’un petit point. 8/ Après le 1er quart-temps, le petit poucet de la compétition, Steve ROEDSENS (Picardie), a récupéré le retard face au président alsacien Christian SCHWEITZER. Avec ses potes de sept lieues, il a engrangé des PM lors des deux quart-temps suivants pour distancer ses adversaires de 31 PM. Mais il a bien failli se faire rattraper en concédant 25 points ! Ouf, sauvé, le match est fini ! 9/ Georges DECLAS, heureux repêché de dernière minute, ne laisse aucune chance à la formation de la ligue Nord qu’il affronte. Menés de près de 50 PM après 18 étuis, Jean-Pierre DALLENNE, Raymond COURTECUISSE, Claude LEFEBVRE, Bruno LHERBIER, Cédric BENOIT et Pascal COQUIL réussiront quand même à sauver l’honneur en remportant le dernier quart-temps de 10 points. 10/ Le breton Jacques DUCHENE ne parviendra jamais à monter sur le haricot magique qui l’aurait mené à la victoire. Il perd tous les quart- temps face à Romaric KERVEILLANT (Midi- Pyrénées) qui n’a pas fait le déplacement pour des haricots, ce dernier gagnant de plus de 70 points sa 1ère confrontation ! 11/ Le père Michel n’a pas perdu son match ! Après avoir remonté son retard au bout de 6 donnes et gagné amplement les autres quart- tempsfaceaubourguignonBernardBERTHELIER, Michel PAWLISZ (Ile de France) continue la compétition sur l’air du tra déridéra et tralala ! 12/ Sur leurs balais magiques, les sorciers du Centre, commandés par Jean-Pierre RITTIE, ont survolé leurs adversaires Guy ROSSI, Bernard LACOSTE, Noël SORROCHE, Frédéric DAUMUR, Yves FINAT et Gérard GRISARD (Allier) et remportent une fantastique victoire avec plus de 130 PM d’écart. 13/ Il est difficile de se prononcer quant à l’issue du match qui oppose Lionel DUCARD (Bourgogne) et Gilles MAUREL (Midi-Pyrénées). Le chalonnais domine légèrement durant la 1ère moitié du duel, mais après 18 donnes, comme au pays des merveilles, le lapin est en retard (2 PM), ce qui fait la joie des toulousains, d’autant plus que le dernier quart-temps connaît une égalité parfaite entre les deux équipes. 77Vous, les participants Martine LARNEY (Aquitaine) souffre au 1er quart-temps face à Carole ESCUDERO, David DELEFORGE et Evelyne SARRE Fabrice DECLAS (Bourgogne) dit adieu à Bruno LHERBIER (Nord Pas de Calais)
  5. 5. 14/ Il faudrait là aussi une boule de cristal pour connaître le vainqueur de l’affrontement entre Philippe DONZEAU (Bourgogne) et Lionel CASTILLO (Var Côte d’Azur). Ce match va connaître quelques rebondissements : les locaux ont les opérations en main après 6 donnes, mais les perdent lors des deux quart- temps suivants en se faisant remonter au score, puis mener de plus de 12 PM. Mais, ne voulant échouer sur leurs terres, ils remportent 18 à 5 le dernier quart-temps et parviennent à arracher la victoire d’un petit point. 15/ Les normands Bernard LANGLOIS, Didier CLAUDIC et Denis DIEUZY, qui vécurent heureux et eurent beaucoup de PP en 2005 à Vierzon étant Champions, vont avec leurs partenaires Sébastien MERCIER et Sébastien DEBRIS ne pas connaître la même destinée, l’impitoyable équipe du parisien Richard JAKOB s’étant imposée durant tout le match (131 à 52). 16/ Les midi-pyrénéens de Frédéric PRUNELL ont été invisibles durant toute la rencontre, perdant tous les quart-temps contre les normands d’Etienne VINCENT. Les huitièmes de finale 1/ Avec un bonus colossal et un beau 1er quart- temps, les bretons d’Hervé TALLEC paraissent irréductibles. Mais le camp de Vaison-la-Romaine de Bertrand LEONARD va revenir à égalité avant de porter un dernier coup de grâce (30 à 6). Hervé TALLEC, Bruno SZPIRGLAS, Romain BRIAND et Sélim IHMAINE n’ont pas bu assez de potion ! 2/ Malgré leur résistance jusqu’à la mi-temps, les franc-comtois Gilbert RAMIS, André GASCHE, Dominique THIEBAUT et Raymond WEIMERT vont succomber au chant des sirènes charentaises Sandrine TEISSIER et Véronique LECLERC pour la plus grande satisfaction de leurs coéquipiers Jean-Michel PEROCHON, Christophe LALEMEND et Michel PATTEDOIE. 3/C’estlarencontredesaristochats:CHASSAGNOL face à CHAVEY. L’auvergnat attaque dès le 1er quart-temps le franc-comtois (17 à 6) et ne cessera de lui donner des coups de griffe. Noël CHAVEY, Pascal LIGIER, Jérôme PEQUIGNOT et Sullivan GAILLARDET sont éliminés sur le score de 77 à 45. 4/ Steve ROEDSENS ne trouvera jamais la route vers la victoire dans ce match. Le retard de 11 PM est accentué par le 1er quart-temps perdu de 7 points et le 3ème de 2. Malgré un retour au dernier quart-temps (23 à 11) qui s’avère insuffisant, Steve peut reprendre le chemin de la maison. Quant à son adversaire David DELEFORGE, son parcours continue en compétition. 5/ Au départ du match qui l’oppose à Georges, Aurélien et Fabrice DECLAS associés à Michel CORNELOUP, Romaric KERVEILLANT ne chante pas ! Il doit attendre la fin du 2ème quart- temps pour prendre l’avantage qu’il réussira à conserver. Libéré, il peut entonner à tue-tête : “Qui craint Michel CORNELOUP ? C’est pas nous, c’est pas nous !”. 6/ Michel PAWLISZ doit combattre contre Jean- Pierre RITTIE. Le 1er quart-temps est à son désavantage (9 à 16). Le président de la ligue 8 mène alors de 8 points, mais le parisien reste stoïque comme le soldat de plomb et ne fondra pas dans la suite du match, s’imposant 18 à 5 et 23 à 0. L’équipe du Centre doit s’incliner. 7/ C’est le choc entre Gilles MAUREL et Lionel CASTILLO. Mené de 17 points après 6 donnes, Gilles MAUREL ne veut pas laisser s’échapper la poule aux œufs d’or et réagit (41 à 6 et 24 à 9). Les azuréens doivent s’avouer vaincus. 8/ La vengeance est un plat qui se mange froid ! Etienne VINCENT est opposé à Richard JAKOB qui a fait tomber ses collègues normands au 1er tour. Après un 1er quart-temps en sa défaveur qui a sans doute réveillé son appétit, le normand se goinfre tel un ogre (16 à 9 et 29 à 9) et mène avant les 6 dernières donnes de 28 points. Malgré une digestion néfaste au dernier quart-temps (-17), il se qualifie pour la phase suivante. Les quarts de finale 1/ La Fontaine de Vaucluse est synonyme de fontaine de jouvence ! Bertrand LEONARD ne va laisser aucune chance à Jean-Michel PEROCHON, s’imposant à tous les quart-temps (35 à 23, 20 à 6, 15 à 9 et 41 à 0). 2/ On assiste à un derby entre les deux équipes de Loire Forez. Jean-Pierre CHASSAGNOL prend le match en main et mène de 21 points après 18 donnes. Bien que son coéquipier Alain BOULUD échoue au dernier quart-temps (6 à 19) face à David DELEFORGE, il continue la compétition et croit de plus en plus fort en son chaudron magique ! 3/ Michel PAWLISZ, déjà titré trois fois dans cette compétition, sème Romaric KERVEILLANT dans la jungle, parvenant à rattraper son retard et à mener de 14 PM avant le dernier quart- temps. Mais le toulousain joue les tarzans et parvient à gagner 5 étuis sur 6 à la gratte (23 à 4) pour l’emporter. Le rêve d’une 4ème victoire en Coupe de France s’effondre pour les parisiens Michel PAWLISZ, Kamel BOUSBA, Patrick CHOUKROUN, Mustapha IFRAH et Philippe LUCCHETTI. 4/ Gilles MAUREL est vraiment un chacal ! Il dévore Etienne VINCENT, Thierry BOUDRY, Maurice BENOIT, Erwan GUEGAN et Daniel DUHOMME à coups de 20 PM par quart-temps. Il gagne le match de plus de 70 points et peut glapir de joie pour sa qualification en demi-finale. Les demi-finales 1/ Qui ouvrira la porte pour la finale ? Bertrand LEONARD ou Jean-Pierre CHASSAGNOL ? Les vauclusiens remontent le handicap au 1er quart-temps (16 à 8) et continuent sur leur lancée (16 à 7). Le 3ème quart-temps est fatal à Jean-Pierre CHASSAGNOL qui perd encore 28 points. Bertrand LEONARD tire la chevillette et la bobinette cherra ! 2/ C’est l’heure du conte de la Belle et la Bête ! Muriel CARRIQUI de l’équipe KERVEILLANT est opposée à son compagnon Gilles MAUREL. Le philtre d’amour s’estompe le temps du match pour les amoureux qui doivent se livrer bataille ! Les deux équipes sont à égalité après 6 étuis et n’arrivent pas à se départager les deux quart-temps suivants. Le dernier quart-temps, le dénouement, est remporté par Romaric KERVEILLANT 22 à 7. La Belle est joyeuse, elle est en finale. De nouveau envoûtée, elle console son prince charmant et le motive pour qu’il obtienne la 3ème place et qu’il la rejoigne sur le podium. La finale C’est le grand jour qui va clore l’histoire de la Coupe de France 2011 et qui va célébrer le sacre de Bertrand LEONARD ou de Romaric 88 Vous, les participants Difficile de ne pas se laisser attendrir par les sourires de Véronique et Sandrine ! Erwan GUEGAN, Thierry BOUDRY et Maurice BENOIT, appliqués en défense
  6. 6. KERVEILLANT. Grâce à une bascule favorable et 5,5 PM de bonus, Romaric KERVEILLANT mène de 17 PM. Il swingue une fois à nouveau favorablement au 2ème quart-temps et creuse l’écart, ayant maintenant 30 points d’avance. Les jeux du 3ème quart-temps n’offrent aucune possibilité de bascule, ce qui n’avantage pas Bertrand LEONARD déjà bien mal en point. De plus, il perd encore 3 points à la gratte. Alors que Romaric KERVEILLANT joue l’assurance au dernier quart-temps, Rachid HAOUI, l’attaquant vauclusien, prend des risques pour essayer de revenir avec une Sans le Chien osée, mais celle- ci chute malgré le 21 au chien. Les midi- pyrénéens Romaric KERVEILLANT, Serge VILE, Rachid ZAHRA, Frédéric DAROLLES, Muriel CARRIQUI et Gilles MADON ont réussi leur quête du Graal et sont proclamés vainqueurs de la Coupe de France 2011. Grâce à cette victoire, ils inscrivent leurs noms dans la légende du Tarot. Bravo à cette sympathique et talentueuse équipe. Pour anecdote, Rachid ZAHRA a honoré les chaussettes Superman qu’il portait lors de la finale en devenant un super héros ! Les vauclusiens, Champions de France Quadrettes 2008, à savoir Bertrand LEONARD, Rachid HAOUI, Nathalie DESANTI et Jean-Marc CHARRAS, épaulés par Stéphane GOUESBET, terminent Vice-Champions de France, mais n’ont rien à regretter, ayant été grandement dominés en finale. C’est une belle 2nde place qui récompense leur magnifique parcours dans cette compétition. Pour information, il vous est possible de retrouver sur le site internet de la FFT les 24 donnes jouées en finale avec les contrats et les écarts des preneurs, les entames et les scores. Le match de classement pour les 3ème et 4ème places Alors que l’horloge sonne treize coups, l’équipe de Gilles MAUREL est incomplète, certains de ses coéquipiers n’ayant pas pris la bonne sortie d’autoroute. Après le quart d’heure réglementaire, ils ne sont toujours pas arrivés et les arbitres, Michaël DEBIESSE et Yves CHEKLI, ne les ont pas scratchés, avec accord de l’équipe adverse, ce qu’il faut féliciter. Par contre, comme l’exige le règlement, Gilles MAUREL écope d’une pénalité de 3 PM qu’enregistre l’informaticien Patrick BAUMGARTEN. Le 1er quart-temps n’apporte rien et Jean-Pierre CHASSAGNOL conserve ses 9 points d’avance. La situation se retourne ensuite et c’est désormais Gilles MAUREL qui prend l’avantage (6 PM). Le 3ème quart-temps (17 à 1) va permettre au leader de prendre le large et de gagner la petite finale, bien qu’Alain BOULUD ait failli faire chavirer le match en sa faveur (20 à 2). Gilles MAUREL, Michel PLANAS, Franck DUPUY et Jean-Marc ESTEOULE accrochent la 3ème place et pourront rejoindre leurs copains du comité champions sur la scène. Jean-Pierre CHASSAGNOL, Alain BOULUD, Christian ROME, Jean-Claude CELLIER et Anthony DOSGHEAS (Loire Forez) échouent, malheureusement pour eux, de peu. Les matchs de classement pour les 5, 6, 7 et 8èmes places Eliminées en quarts de finale, quatre équipes se disputent les 5, 6, 7 et 8èmes places. Le premier match oppose Etienne VINCENT à Michel PAWLISZ. Bien que les normands aient un départ difficile, ils parviennent à conserver quelques points d’avance, puis à engranger 21 points dans les deux quart-temps suivants. Le dernier quart-temps est remporté par les parisiens (18 à 6), mais ce résultat est insuffisant. Il faut croire que les formations franciliennes réussissent bien à l’équipe normande ! La seconde confrontation a lieu entre Jean-Michel PEROCHON et David DELEFORGE. Ce dernier s’impose à chaque quart-temps et par conséquent gagne le duel. Pour la 5ème place, les normands sont face à David DELEFORGE, Evelyne SARRE, Carole ESCUDERO, Stéphane MOREL et Bernard BOITHIAS. Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas pour la squadra du Loire Forez car c’est à son tour de subir la domination. Elle perd tous les quart-temps, certes de peu, et rate de 9 points la 5ème place qu’Etienne VINCENT et ses partenaires ont bien méritée. Félicitations à ces deux équipes outsiders pour leur beau parcours dans la compétition. La 7ème place revient aux parisiens de Michel PAWLISZ qui, après un mauvais départ, n’ont fait qu’une bouchée de leurs rivaux charentais. Les Vice-Champions de France : Nathalie DESANTI, Rachid HAOUI, Stéphane GOUESBET, Jean-Marc CHARRAS et Bertrand LEONARD. La 3ème place pour Michel PLANAS, Gilles MAUREL, Jean-Marc ESTEOULE et Franck DUPUY. 99Vous, les participants Jean-PierreCHASSAGNOL,AnthonyDOSGHEAS et Alain BOULUD à l’heure des comptes
  7. 7. 1111Vous, les participants Championnat de France Espoirs 2011 Les “Tom Pouce” ont bien grandi ! LeChampionnatEspoirs,quiapourbutdefidéliser les jeunes et les amener progressivement vers les compétitions adultes, est ouvert à tous les licenciés âgés de 19 à 25 ans. Une qualification n’est pas nécessaire pour y participer, l’inscription à cette compétition étant spontanée. En 2010 à Veauche, il réunissait 27 concurrents. Cette année, il comptait seulement 14 inscrits. D’unepart,denombreuxjoueursdecettecatégorie étaientqualifiésenCoupedeFranceetd’autrepart, Roquebrune-sur-Argens est assez excentrée et génère des frais importants au participant. La Commission Jeunes tient à remercier les clubs et comités qui aident financièrement ces licenciés et les encourage, s’ils ne le font pas, à faire un effort pour ces jeunes qui sont l’avenir du Tarot. Suite aux éliminations des 1er et 2ème tours de la Coupe de France, l’effectif de départ a augmenté, passant de 14 à 22. Pour que le Championnat ait lieu, deux adultes ont été réquisitionnés. De nombreux participants, en 2010, avaient suggéré à la Commission Jeunes de trouver une formule pour pouvoir inclure un tournoi en équipes (quadrettes ou triplettes) tirées à la mêlée. La Commission Jeunes a adopté cette idée et a proposé une compétition, restant individuelle, sous forme de triathlon, avec une séance en quadrettes, une en individuel donnes libres et une en individuel duplicaté. Une table de conversion en PT, comme pour le Grand National de Triathlon, a dû être créée. Un bonus en PT était attribué à chaque joueur, suivant son classement national. Cette formule a comblé les joueurs au point de vue de la convivialité, mais il est vrai, comme certains l’ont fait remarquer, qu’elle n’est pas équitable, ce qui ne devrait pas être le cas dans un Championnat de France. La Commission Jeunes se penchera donc sur le sujet afin de trouver la meilleure solution pour les années à venir. Dans les 22 compétiteurs, on retrouvait de nombreux petits lutins devenus grands, qui participent, depuis leur plus jeune âge, aux Championnats de France Jeunes. Cependant, il était plaisant d’accueillir de nouveaux joueurs, comme Jessica LUVARI (Corse), Hayla MUNCH (Limousin), Nicolas BARTHELEMY et Jérémy GUILLET (Allier). Bravo à tous les jeunes qui ont eu un comportement exemplaire, l’arbitre Valérie DEBIESSE n’ayant eu aucun problème. Première épreuve : la quadrette Aucun gros score n’est réalisé pendant cette épreuve. Le tournoi est remporté par Cyprien DEHON (Midi-Pyrénées), Gaëlle GUILLOT (Ain), Pierre FRANCESCHINI (Corse) et Fabrice DECLAS (Bourgogne) à seulement + 29. Leurs poursuivants, Aurore NICOLAS (Bourgogne), Marjorie FRANCHINI (Loire Forez) et Jérémy GUILLET (Allier), qui étaient accompagnés d’un adulte, effectuent + 26. Au classement général, Fabrice DECLAS, éliminé la veille au soir en Coupe de France, est le bienheureux. Il est en tête grâce à son bonus en PT qui est supérieur à celui de ses partenaires.PierreFRANCESCHINIest2ème à1PT derrière lui. Jérémy GUILLET, membre de l’équipe 2nde , parvient à accrocher la 3ème place, grâce à son bonus élevé et colle son prédécesseur : l’écart est de deux dixièmes. Deuxième épreuve : l’individuel donnes libres Désormais, la compétition devient purement individuelle. Les moins bien classés, à l’issue du 1er tour, vont se refaire la cerise ! Aurélien DECLAS (Bourgogne), alors 18ème , veut rattraper son frère qui est en tête. Pour cela, il réalise 1362 points. Son copain de comité, Paul VILLIERS, 20ème , veut rester dans la compétition et effectue 1328 points. Le 3ème de séance, Sélim IHMAINE (Bretagne), est loin derrière eux à 883 points, mais va sans doute quitter sa 15ème place actuelle pour se positionner correctement avant la finale. Fabrice DECLAS (-714) et Jérémy GUILLET (-1216) n’ont pas eu de jeu et ne pourront conserver la pôle position. Pierre FRANCESCHINI a sauvé les meubles à +187. Cyprien DEHON, Aurore NICOLAS et Marjorie FRANCHINI sont positifs et suite à leur 1er tour quadrette, devraient rester en haut de l’affiche. Au cumul des Points Triathlon, c’est Pierre FRANCESCHINI qui en possède le plus (236,5) et qui prend donc provisoirement la tête du Championnat. Il précède Cyprien DEHON et Aurore NICOLAS qui ont quasiment le même score (234,9 PT). Sélim IHMAINE et Aurélien DECLAS ont fait une belle remontée et sont désormais 4ème et 5ème . Marjorie FRANCHINI s’est maintenue à la 6ème place et Paul VILLIERS, grâce à sa belle prestation, occupe maintenant le 7ème rang. Troisième épreuve : l’individuel duplicaté Le Champion de France Espoirs 2010 individuel duplicaté, à savoir Mickaël SCHENK (Aquitaine), alors 11ème , qui s’était fait oublier, va briller à nouveaudanscetteépreuvequial’airdeluiréussir. Ilgagneà63,3%.LeChampion2010donneslibres, FrançoisVILLIERS(Bourgogne),serebiffeluiaussi en totalisant 59,8 %, tout comme son partenaire de compétition Guillaume PORCEDDU. Ce beau pourcentage ne pourra leur permettre de rentrer dans le trio de tête, les deux compères étant bien loin au classement. Le parisien Arnaud TARTARIN, régulier jusqu’à présent (8ème ), réalise 58,8 %. Les leaders se sont, pour la plupart, écroulés : Pierre FRANCESCHINI est à 48,1 %, Sélim IHMAINE et Marjorie FRANCHINI à 47,7 %, Aurore NICOLAS à 38,8 % et Aurélien DECLAS, tout en bas à 32 %. Seuls Cyprien DEHON à 57,5 % et Paul VILLIERS à 55 % s’en sortent et espèrent monter à nouveau sur le podium qu’ils ont connu de nombreuses fois chez les jeunes. Le verdict tombe : Mickaël SCHENK, grâce à sa dernière belle performance, est proclamé, pour la 2ème fois consécutive, Champion de France Espoirs. Bravo à ce joueur talentueux, qui a gagné, dans le même week-end, l’open national quadrettes du vendredi soir, avec ses amis eux aussi Espoirs, faisant souffrir plus d’un adulte ! Il manque un petit Point Triathlon à Cyprien DEHON qui devra se contenter de la 2ème place. Félicitations à lui pour son parcours d’une grande régularité. Il faut aussi adresser les mêmes compliments à Arnaud TARTARIN qui grimpe sur la 3ème marche du podium pour sa plus grande joie. Lui aussi a gagné un open national, la triplette d’ouverture. La relève est donc assurée ! Paul VILLIERS finit 4ème malgré ses deux belles dernières épreuves. La quadrette lui aura été fatale. Son frangin, François, le suit. Les lauréats : Cyprien DEHON (2ème ), Mickaël SCHENK (1er ) et Arnaud TARTARIN (3ème )
  8. 8. 1133Vous, les participants Championnat de France Libre par équipes de quatre interclubs 2011 A la recherche de la corne d’or ! Il était une fois quatre cents joueurs de brèmes, non pas musiciens mais taroteurs, qui, le temps d’un week-end, s’étaient donnés rendez-vous à Aix-les-Bains afin de décrocher le titre de Champion de France interclubs en donnes libres. Aucune équipe n’est en retard pour le retrait des badges, n’ayant pas eu à faire face à la blanche neige. Une défection de dernière minute permet au club local d’Albertville d’intégrer la compétition. Le championnat est complet et donc, à 13h30, les arbitres Alain PAYEBIEN et Christian BOBILLOT peuvent donner le coup d’envoi, après une mise en place rapide des participants, répartis en 4 tournois, système permettant de favoriser la rencontre entre un maximum d’équipes. Première séance (100 équipes) En1ère séance,leTarotClubMaconnais(Bourgogne) s’illustre en réalisant le score fantastique de 4605 points. Bravo à Lionel CARRARA, Denis SILVANT,JeanBEUCLERetJérômeDEGRANGE pour cette performance. Le comité Nièvre Yonne, habitué à chaparder ce titre, est une nouvelle fois candidat : son nouveau président Gérard BONNET, accompagné des membres de son cher Tarot Club des Amognes Jean-Paul THIERS, Emmanuel SCHNEIDER et Daniel DEPESSEVILLE, a effectué 3663 points. L’association La Crau Tarot d’Armand DAVENEL n’a pas démérité elle aussi en totalisant un résultat à plus de 3000 points. Les deux délégationsduTarotClubdeWintzenheim(Alsace), une amenée par Philippe STIMPFLING, l’autre par son président Christian SCHWEITZER, sont en position de force et occupent les 4ème et 5ème rangs du classement à 2500 points. Au classement individuel, c’est le malheureux Jean-Pierre CHASSAGNOL, 4ème en Coupe de France la semaine précédente, qui est en pôle position avec 2450 points. Accompagné de Christian ROME qui a connu le même sort, de Jean-Luc CHASSANG et Alain BIGAY, il compte bien cette fois-ci monter sur le podium et hisser haut les couleurs du Tarot des Volcans de Beaumont. Pour l’instant, le club est 8ème avec 2138 points. Ça passe aux alentours des -70 pour le Tarot Club de Sallanches (Savoie Mont Blanc) de Georges TRAFFEY et pour le Tarot Club de la Dombes de Chatillon-sur-Chalaronne (Ain) de Jean-Yves SORDILLON. Par contre, pour MichelCASSAGNES,JacquesFAYOT,Dominique CUCHET et Pascal HECQUET du Tarot Club de Civrieux d’Azergues (Lyonnais), 53èmes à -137, ce n’est pas la même histoire ! Ce sont les vilains petits canards, les premiers non acceptés pour continuer l’aventure. Catherine FABRE et ses collègues Cédric DUCROS, Robert AYAD et Roger BREYTON de Bourg les Valence (Drôme Ardèche) les suivent. A la dernière place pointent les mousquetaires du Tarot Club de Rognen (Provence), à savoir Jean-Michel MORISCOT, Daniel REYNAUD et ses élèves Maël BERTHALON et Matthias EXPOSITO, deux gnomes à qui il a enseigné le Tarot au collège d’Oraison. A -4202 points, “Prof” n’a même pas la barbe bleue, la chance n’ayant pas souri ! Deuxième séance (52 équipes) Les points sont divisés par deux, mais c’était écrit ! Le Tarot Club Saint-Pierrois (Val d’Adour) de Michel BENQUET remporte le 2ème tour avec 2795 points. Une seule autre équipe a plus de 2000 points, celle du Tarot Club Orcéen (Ile de France) d’Agosthino MARTINS DA SILVA. La réussite est encore avec le club de La Crau qui ajoute 1815 points à son gros capital. Alors 6ème en 1ère séance, Jean TEYSSOT de l’Excuse du Pays de Saint-Pourçain (Allier) est encore en haut de l’affiche, à la 4ème place avec 1650 points. Les joueurs du Club d’Albertville, Alain PIERRE, Nathalie TARGONATO, Sylvie VIGUET POUPELLOZ et Philippe FRELETEAU, défendent leur heureuse qualification. Avec 1216 points, ils participerontàlafinale.Jean-PierreCHASSAGNOL, Philippe STIMPFLING et Gérard BONNET ont été moins efficaces, mais ayant totalisé encore 700 points, ils peuvent être des clients dangereux en finale. Christian SCHWEITZER, à -749, sauve sa peau de justesse. Lionel CARRARA, tout comme Robin des Bois, a redonné des points aux pauvres (-1307). Grâce à sa 1ère manche, il ira en finale, mais il aurait espéré sans doute l’aborder dans une meilleure position… Les rescapés de 1ère manche, Georges TRAFFEY et Jean-Yves SORDILLON, sont dans les profondeurs. Pour eux, le voyage est terminé.TarotounainjauneentreChristianSCHWEITZER et la savoyarde Estelle COUETTE ? Jacques DESPLANCHES (Bourgogne) et Compagnie en 1ère séance !
  9. 9. 1144 Vous, les participants Au général, Armand DAVENEL de La Crau est en tête avec 3399 points. Il devra faire attention au Tarot Club Saint-Pierrois, vainqueur de la 2ème séance, qui le colle à 3328. A plus de 3000 points, on retrouve aussi le Tarot Club d’Orsay. A plus de 2500 points, l’Excuse de Saint- Pourçain sur Sioule et le Tarot Club des Amognes de Saint-Benin d’Azy sont à leurs trousses. Malheureusement29ème ,leChelemClubMaisonnais (Ile de France), constitué de son président Philippe PERELLI et de Michel LIGUORI, Claude DEVILLE et Frédéric DUMONT, ne pourra participer à la finale qui fait tant rêver. Le Tarot Club du Pays Vert de Tulle (Limousin) avait mis toutes ses espérances en la famille PONS, mais ces souhaits sont devenus ridicules, Nadine, Pierrette, Bernard et Laurent ayant effectué -1621 en 2ème séance. Troisième séance (28 équipes) Le Roi Lion de la finale n’est autre qu’Armand DAVENEL qui gagne la séance avec ses coéquipiers à 2723 points. Etant en tête du général, le club de La Crau Tarot est forcément vainqueur. Armand DAVENEL et Jean-Philippe RABIAN, accompagnés de leur duo de charme Christiane JAMBU et Anne-Marie ALAVEDRA, sont donc Champions de France de Tarot, couronnés d’or et de gloire. Leur nom sera inscrit dans le grimoire de la FFT qui sortira en juin 2012. Il faut les féliciter pour leur incroyable traversée et leur score extraterrestre de 4423 points. Les autres équipes sont désormais hantées par les autres places d’honneur. A l’affichage du classement de séance, le Tarot Club de Montauban (Midi-Pyrénées) est 2ème avec 2080 points et veut y croire, même s’il était 25ème au général, car le 3ème score en finale n’est pas élevé. Ce dernier est obtenu par le baumois Joël RABINOVITCH (Franche-Comté), alors 26ème , qui espérait, en portant son maillot jaune magique, effectuer plus de 1413 points... Par contre, le Tarot Club Orcéen avec ses 1400 points, classé 3ème avant la finale, monte obligatoirement sur le podium. Avec 2947 points au cumul général, la 2ème marche lui revient, ce qui fait le bonheur d’Agosthino MARTINS DA SILVA, David CLERMONTET, Jean-Luc ROSINOL et Gérard GILBERT. C’est la 2ème fois que le club d’Orsay est Vice-Champion de France en 2011, suite à la performance de Thierry HEMARD, Philippe RENAUD, Jean-Paul et David CLERMONTET en Quadrettes D3 à Bourges. Pour savoir si le Tarot Club de Montauban est 3ème , il doit se pencher sur les résultats des clubs de Saint-Pierre, de Saint-Pourçain sur Sioule et de Saint-Benin d’Azy qui étaient dans les meilleurs : Michel BENQUET est à 800 points, ce qui est inquiétant, Jean TEYSSOT à 440 et Gérard BONNET s’est écroulé à -1800. La 3ème place se joue pour des clopinettes, mais pas le temps de faire les comptes, d’un coup de baguette magique ou plutôt d’un clic de souris, l’informaticien Sylvain PORRET a affiché le classement final. Grâce à sa superbe prestation lors de ce dernier tour, le Tarot Club de Montauban progresse de la 25ème à la 3ème place, comme quoi, rien n’est jamais fini ! Daniel CRESPIN, Emmanuel BUCH, Jacques LONGUECASSAGNE et Daniel GUILLOUF, trésorier du comité Midi-Pyrénées et organisateur des voyages à Blanès, peuvent en être fiers. Il ne manquait que 33 points à Michel BENQUET, Daniel MANOUKIAN, Antoine BONAZZA et Jean-Louis COURAUD pour que Sésame s’ouvre ! Ils devront réécrire un conte, tout comme Jean- Pierre CHASSAGNOL qui n’a pu faire mieux qu’en Coupe de France mais qui finit à une honorable 6ème place et comme Jean TEYSSOT, Philippe STIMPFLING et Joël RABINOVITCH, respectivement 7, 8 et 9èmes . That’s the end ! L’équipe vice championne de France du Tarot Club Orcéen De gauche à droite : Gérard GILBERT, Jean-Luc ROSINOL, David CLERMONTET et Agosthino MARTINS DA SILVA L’équipe 3ème du Championnat de France, le Tarot Club de Montauban De gauche à droite : Emmanuel BUCH, Jacques LONGUECASSAGNE, Daniel CRESPIN et Daniel GUILLOUF AmandineRABINOVITCH,RolandCHATELAIN, Gérard BONNET et Jean-Louis COURAUD Vue sur la finale à laquelle les pétillantes Brigitte PERTHUIS (Centre) et Nathalie TARGONATO (Savoie) participent Antoine BONAZZA, Michel BENQUET, Daniel MANOUKIAN et Jean-Louis COURAUD
  10. 10. LLeess CChhaammppiioonn COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 56,8 88,2 69,8 72,6 83,5 75 52,4 118,6 57,7 62,3 71,5 110,7 71,7 132,7 52,2 46,8 93,3 27,3 158,3 50,4 48,2 42 42,8 130,8 52,1 72,9 109,4 79,2 45,5 86,9 60,8 113,3 60,3 81,7 68,5 40,7 58,4 89,3 77,7 45,6 85,3 65,4 60,9 53,6 70,6 55,7 37,4 105,4 43,7 58,8 107 36,5 51,2 56,9 79,6 37,7 JAKOB (1) VINCENT (10) PRUNELL (15) LANGLOIS (4,5) CASTILLO (1,5) DONZEAU (3,5) DUCARD (0) MAUREL (2,5) RITTIE (2,5) ROSSI (11) BERTHELIER (15) PAWLISZ (1) DUCHENE (12,5) KERVEILLANT (7) DECLAS (19,5) DALLENNE (7) SCHWEITZER (13) ROEDSENS (3) DELEFORGE (14) LLESTA (10,5) CHASSAGNOL (10,5) DESJOBERT (15) PERRET (11,5) CHAVEY (3,5) LE HELLAYE (17,5) PEROCHON (7) RAMIS (1) BRETON (12) BLERON (8) LEONARD (1,5) TALLEC (15) TALLEC (15) 70,1 56,1 LEONARD (1,5) RAMIS (1) PEROCHON (7) CHAVEY (3,5) CHASSAGNOL (10,5) LEONARD (1,5) PEROCHON (7) CHASSAGNOL (10,5) DELEFORGE (14) ROEDSENS (3) DELEFORGE (14) LEONARD (1,5) CHASSAGNOL (10,5) LEONARD (1,5) DECLAS (19,5) KERVEILLANT (7) KERVEILLANT (7) PAWLISZ (1) RITTIE (2,5) PAWLISZ (1) KERVEILLANT (7) MAUREL (2,5) CASTILLO (1,5) MAUREL (2,5) JAKOB (1) VINCENT (10) VINCENT (10) MAUREL (2,5) KERVEILLANT (7) KERVEILLANTKERVEILLANT56,3 57,1 1166 Vous, les champions
  11. 11. CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPE DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPE DE 4 1/ La Crau Tarot - Var Côte d’Azur (DAVENEL Armand, JAMBU Christiane, ALAVEDRA Anne-Marie, RABIAN Jean-Philippe) : 4422,5 points 2/ Tarot Club Orcéen - Ile de France (MARTINS DA SILVA Agosthino, CLERMONTET David, ROSINOL Jean-Luc, GILBERT Gérard) : 2946,8 3/ Tarot Club de Montauban - Midi Pyrénées (CRESPIN Daniel, BUCH Emmanuel, GUILLOUF Daniel, LONGUECASSAGNE Jacques) : 2486,3 4/ Tarot Club Saint Pierrois - Val d’Adour (BENQUET Michel, MANOUKIAN Daniel, BONAZZA Antoine, COURAUD Jean-Louis) : 2458 5/ Tarot Club de Wavignies - Picardie (FALAISE Stéphane, GROOTHAERDT Laurent, GROOTHAERDT Arnaud, BISIAUX Joannick) : 2138,8 6/ Tarot des Volcans de Beaumont - Loire Forez (CHASSAGNOL Jean-Pierre, ROME Christian, CHASSANG Jean-Luc, BIGAY Alain) : 1987,5 7/ L’Excuse du Pays de Saint-Pourçain - Allier (TEYSSOT Jean, PONCET Jean-Claude, GRANDJEAN Claude, CELSE Jean-Philippe) : 1826,5 8/ Tarot Club de Wintzenheim - Alsace (STIMPFLING Philippe, BOSCAINI Angelo, GARCIA Claude, ORIEZ Nadine) : 1805,5 9/ Tarot Club Baumois - Franche Comté (RABINOVITCH Joël, RABINOVITCH Amandine, GROSSI Lynda, GAUDRY Didier) : 1677 10/ Tarot Club Vichy Val d’Allier - Allier (DESGOUTTES Franck, FINAT Yves, BRENON André, GRISARD Gérard) : 1625,5 11/ Deauville Tarot Club - Normandie (RUEL Jean-Pascal, DUHOMME Daniel, MALECOT Philippe, DIEUZY Denis) : 1302,3 12/ Tarot Club du Gatinais de Beaune la Rolande - Centre (PERTHUIS Brigitte, MADRE Gilles, RENNE Christian, LEDRU Michel) : 1093,5 13/ L’Excuse Viçoise - Val d’Adour (LATERRADE Hervé, TRILLON Alain, BURON Jean-Marc, FORTIER Eric) : 977,3 14/ Tarot Club Vaisonnais - Vaucluse (MARCAINI Marie-France, SIMON Marie-Paule, JACOBI Marlène, CARRASCO Jean) : 588,3 15/ Tarot Club du Pays Vert de Tulle - Limousin (HAMZAOUI Hamid, REFOUVELET Richard, LARROQUE Thierry, SAMOURA Marwan) : 511,8 16/ Tarot Club Villesèquelande et du Cabardes - Languedoc Roussillon (ASTRIE Karine, BALSEGUR Marie-Danielle, CHAUT Jérôme, GOUASMIA Sadya) : 382,8 17/ Tarot Club de Ramonville - Midi Pyrénées (LALEU Jean-Luc, SAINT AGUET René, DELPIERRE Sandrine, BALDACCHINO Jean-Paul) : 327,5 18/ L’Excuse Plésséienne - Ile de France (LEFORT Alain, ATLAN André, CHATELAIN Roland, MOSNY Claude) : 318,8 19/ La Poignée du Rocher de Roquebrune sur Argens - Var Côte d’Azur (DUMAS Elisabeth, SAGEOT Jean-Michel, RICCI Michel, NOEL Olivier) : - 73,5 20/ Tarot des Volcans de Beaumont - Loire Forez (BERTUIT Joël, VERSOS Jean, LALLEMANT Simone, THENIERES Christian) : - 142,5 21/ Tarot Club Mâconnais - Bourgogne (CARRARA Lionel, SILVANT Denis, BEUCLER Jean, DEGRANGE Jérôme) : - 253,3 22/ Tarot Club Le Paroissien - Seine et Marne (SALPETRO Alfredo, CORREIA Isabelle, MEDINA Emilio, GALLOIS Jean-Claude) : - 388 23/ Tarot Club d’Albertville - Savoie Mont Blanc (PIERRE Alain, TARGONATO Nathalie, VIGUET POUPELLOZ Sylvie, FRELETEAU Philippe) : - 499 24/ Tarot Club des Amognes de Saint Benin d’Azy - Nièvre Yonne (THIERS Jean-Paul, BONNET Gérard, SCHNEIDER Emmanuel, DEPESSEVILLE Daniel) : - 559,8 25/ Tarot Club de Wintzenheim - Alsace (SCHWEITZER Christian, SCHWEITZER Marie-Thérèse, MISIAK Serge, BARILARO Marie-France) : - 592,3 26/ Tarot Club Avermois - Allier (VIGNOLLE Jean-Luc, BOURGET Frédéric, ROUFFET Jean, BLANCHARD Michel) : - 614,5 27/ C.A.L.C. de Pont à Mousson - Lorraine (SAULCY Jacques, VALENTIN Micheline, GERARD Danièle, MATHIEU Alain) : - 1347 28/ Tarot Club de Cornouaille de Quimper - Bretagne (PENNEC Alcime, GUILLOU Marie-Thérèse, MULLER René, TRIBOUILLOIS Patrick) : - 2219 nnnnaattss ddee FFrraannccee COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 1/ KERVEILLANT Romaric, VILE Serge, ZAHRA Rachid, DAROLLES Frédéric, MADON Gilles, CARRIQUI Muriel (Midi-Pyrénées) 2/ LEONARD Bertrand, HAOUI Rachid, CHARRAS Jean-Marc, GOUESBET Stéphane, DESANTI Nathalie (Vaucluse) 3/ MAUREL Gilles, PLANAS Michel, DUPUY Franck, ESTEOULE Jean-Marc (Midi-Pyrénées) 4/ CHASSAGNOL Jean-Pierre, ROME Christian, BOULUD Alain, CELLIER Jean-Claude, DOSGHEAS Anthony (Loire Forez) 5/ VINCENT Etienne, BOUDRY Thierry, BENOIT Maurice, GUEGAN Erwan, DUHOMME Daniel (Normandie) 6/ DELEFORGE David, SARRE Evelyne, MOREL Stéphane, BOITHIAS Bernard, ESCUDERO Carole (Loire Forez) 7/ PAWLISZ Michel, IFRAH Mustapha, BOUSBA Kamel, CHOUKROUN Patrick, LUCCHETTI Philippe (Ile de France) 8/ PEROCHON Jean-Michel, LALEMEND Christophe, LECLERC Véronique, TEISSIER Sandrine, PATTEDOIE Michel (Charentes) 1177Vous, les champions CHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRSCHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRS SOUS FORME TRIATHLON (22 joueurs)SOUS FORME TRIATHLON (22 joueurs) 1/ SCHENK Mickaël (Aquitaine) : 367,52 PT 2/ DEHON Cyprien (Midi-Pyrénées) : 366,23 PT 3/ TARTARIN Arnaud (Ile de France) : 360,21 PT 4/ VILLIERS Paul (Bourgogne) : 344,91 PT 5/ VILLIERS François (Bourgogne) : 334,09 PT 6/ BROUSSE Joana (Corse) : 333,12 PT 7/ DECLAS Fabrice (Bourgogne) : 330,55 PT 8/ PORCEDDU Guillaume (Bourgogne) : 329,61 PT 9/ FRANCESCHINI Pierre (Corse) : 328,73 PT 10/ IHMAINE Sélim (Bretagne) : 322,68 PT 11/ LUVARI Jessica (Corse) : 320,47 PT 12/ GUILLOT Gaëlle (Ain) : 318,45 PT 13/ FRANCHINI Marjorie (Loire Forez) : 316,60 PT 14/ BARTHELEMY Nicolas (Allier) : 315,86 PT 15/ DEHON Damien (Midi-Pyrénées) : 291,74 PT 16/ NICOLAS Aurore (Bourgogne) : 288,06 PT 17/ GUILLET Jérémy (Allier) : 275,40 PT 18/ ROUSSEL Rémi (Corse) : 271,68 PT 19/ ROMAN Bastien (Aquitaine) : 260,20 PT 20/ BALIGAND Antoine (Bourgogne) : 256,89 PT 21/ DECLAS Aurélien (Bourgogne) : 255,02 PT 22/ MUNCH Hayla (Limousin) : 203,50 PT
  12. 12. Triplettes du 10/11/2011 à Roquebrune sur Argens (22 triplettes)Triplettes du 10/11/2011 à Roquebrune sur Argens (22 triplettes) 1/ CASTAING Lionel, ESCALLIER Damien, TARTARIN Arnaud (Languedoc R. / Ile de France) : 59,514 % 2/ PORCEDDU Guillaume, JACQUET Jérôme, PAWLISZ Michel (Bourgogne / Alsace) : 58,457 % 3/ RIFFARD DEHON Sylvie, DEHON Philippe, GORPHE Chantal (Midi-Pyrénées / Var Côte d’Azur) : 57,500 % 4/ VILLIERS Paul, VILLIERS François, NICOLAS Aurore (Bourgogne) : 55,486 % Duplicaté Individuel du 11/11/2011Duplicaté Individuel du 11/11/2011 à Roquebrune sur Argens (64 joueurs)à Roquebrune sur Argens (64 joueurs) 1/ LACROIX Claude (Centre) : 68,611 % 2/ SAUNOIS Jean-Claude (Franche-Comté) : 67,500 % 3/ CONDEMINE Marc (Lyonnais) : 62,500 % 4/ ESCALLIER Damien (Languedoc R.) : 57,556 % Libre parallèle du 11/11/2011Libre parallèle du 11/11/2011 à Roquebrune sur Argens (76 joueurs)à Roquebrune sur Argens (76 joueurs) 1/ AVERSO Elisabeth (Bourgogne) : 1420 2/ CODINA Gérard (Drôme Ardèche) : 1354 3/ SABIRON Serge (Var Côte d’Azur) : 1319 4/ PATIS Alain (Champagne Ardennes) : 1262Triplettes du 12/11/2011 à Roquebrune sur Argens (28 triplettes)Triplettes du 12/11/2011 à Roquebrune sur Argens (28 triplettes) 1/ LAURIOT Linda, CLAR Patrick, LAISSUS Julien (Bourgogne / Var Côte d’Azur) : 59,882 % 2/ MOYERE Jérémy, DESANTI Jean-Marc, CODINA Gérard (Midi-Pyrénées / Vaucluse / Drôme Ardèche) : 59,604 % 3/ ANATHER Thierry, PERRET Bruno, LELANDAIS Michel (Drôme Ardèche / Languedoc R.) : 59,389 % 4/ ROUSSEAUX Jean-Marie, MAILLET Eliane, GUILLEMIN Bernard (Bourgogne) : 58,993 % Libre parallèle du 12/11/2011Libre parallèle du 12/11/2011 à Roquebrune sur Argens (92 joueurs)à Roquebrune sur Argens (92 joueurs) 1/ RANUCCI Anthony (Var Côte d’Azur) : 1681 2/ ANDRE Bernard (Var Côte d’Azur) : 1539 3/ LOPEZ Christine (Vaucluse) : 1473 4/ PLESSIER André (Lyonnais) : 1414 Quadrettes du 12/11/2011 à Roquebrune sur Argens (13 quadrettes)Quadrettes du 12/11/2011 à Roquebrune sur Argens (13 quadrettes) 1/ NOVELLO Jacky, VAUCHAMP Jocelyn, RITTIE Jean-Pierre, CODINA Gérard (Centre / Drôme Ardèche) : 89,911 2/ PITELET Paul, GAFFE Michel, VALLOIS Patrick, MAISON Martine (Var / Ile de France / Limousin) : 52,253 3/ BOULEY Jean-Pierre, JACQUET Jérôme, BAJARD Eric, CLAR Patrick (Bourgogne) : 38,621 4/ CASTAING Lionel, ESCALLIER Damien, LI Sok-Lin, BRETON David (Languedoc R. / Bourgogne) : 28,164 LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Quadrettes du 11/11/2011 à Roquebrune sur Argens (17 quadrettes)Quadrettes du 11/11/2011 à Roquebrune sur Argens (17 quadrettes) 1/ SCHENK Mickaël, ROMAN Bastien, FRANCHINI Marjorie, BROUSSE Joana (panaché) : 86,234 2/ BAJARD Eric, BERNARD Jean-Michel, STEFANAZZI Emmanuel, GUELMANE Ahmed (Bourgogne) : 60,134 3/ CASTAING Lionel, ESCALLIER Damien, LI Sok-Lin, TARTARIN Arnaud (Languedoc R. / Ile de France) : 33,047 4/ TROCHUT Jean-Marie, LACROIX Claude, ROBBE Louis, SAUNOIS Jean-Claude (panaché) : 31,488 Grand Libre du 12/11/2011Grand Libre du 12/11/2011 à Roquebrune sur Argens (140 joueurs)à Roquebrune sur Argens (140 joueurs) 1/ COURTECUISSE Raymond (Picardie) : 2092 2/ JAMBU Christiane (Var Côte d’Azur) : 1605 3/ ROSSI Guy (Allier) : 1596 4/ DALLENNE Jean-Pierre (Nord Pas de Calais) : 1577 Donnes libres du 13/11/2011Donnes libres du 13/11/2011 à Roquebrune sur Argens (100 joueurs)à Roquebrune sur Argens (100 joueurs) 1/ CHABERT Pascale (Ain) : 1910 2/ PITELET Paul (Var Côte d’Azur) : 1691 3/ FEVRE Jack (Var Côte d’Azur) : 1645 4/ LEBAS Claude (Savoie Mont Blanc) : 1513 1199Vous, les champions Donnes libres du 18/11/2011 après-midiDonnes libres du 18/11/2011 après-midi à Aix-les-Bains (168 joueurs)à Aix-les-Bains (168 joueurs) 1/ STIMPFLING Philippe (Alsace) : 1837 2/ IHMAINE Sélim (Bretagne) : 1654 3/ LANOTTE Jean-Paul (Corse) : 1550 4/ FARNIER François (Bourgogne) : 1516 Libre parallèle du 18/11/2011 soirLibre parallèle du 18/11/2011 soir à Aix-les-Bains (224 joueurs)à Aix-les-Bains (224 joueurs) 1/ FALAISE Stéphane (Picardie) : 2305 2/ MANSIEUS Isabelle (Savoie Mont Blanc) : 1944 3/ BELLOIR Roger (Bretagne) : 1763 4/ PERRIER Jean-Pierre (Vaucluse) : 1755 Grand Libre du 19/11/2011Grand Libre du 19/11/2011 à Aix-les-Bains (348 joueurs)à Aix-les-Bains (348 joueurs) 1/ DANGU Bruno (Picardie) : 1975 2/ GUELMANE Ahmed (Bourgogne) : 1763 3/ DUPUY Laurent (Centre) : 1745 4/ CLION Jacky (Sarthe Mayenne) : 1706 Triplettes du 18/11/2011 à Aix-les-Bains (38 triplettes)Triplettes du 18/11/2011 à Aix-les-Bains (38 triplettes) 1/ PORRET François, PORRET Nicolas, PEREZ Adrien (Savoie Mont Blanc / Franche-Comté) : 68,163 % 2/ GERMAIN Cyrille, MERLET Yannick, DUPUY Laurent (Sarthe Mayenne / Centre) : 61,676 % 3/ TOURNU Gérard, VITTOZ Jérôme, LEFEBVRE Cédric (Savoie Mont Blanc) : 61,402 % 4/ HATCHONDO Patrick, CANTIER Philippe, ARRIGONI Jean-Marc (Languedoc Roussillon) : 59,508 % Donnes libres par équipe de deux du 19/11/2011 à Aix-les-Bains (100 équipes)Donnes libres par équipe de deux du 19/11/2011 à Aix-les-Bains (100 équipes) 1/ LEFEBVRE Jean-Jacques (Lyonnais) et LA GRECA Antonio (Savoie Mont Blanc) : 2690 2/ GERMAIN Cyrille et MERLET Yannick (Sarthe Mayenne) : 2063 3/ TARTARAT Annie et VACHER Josette (Savoie Mont Blanc) : 1971 4/ BOULIVAN Roger et MARY Noël (Savoie Mont Blanc) : 1661 Donnes libres par équipe de quatre du 20/11/2011 à Aix-les-Bains (47 équipes)Donnes libres par équipe de quatre du 20/11/2011 à Aix-les-Bains (47 équipes) 1/ MARCHAND Janine, GOURLAY Laëtitia, JAMBU Yves, FAIVRE Gilbert (Bretagne / Var / Bourgogne) : 2793 2/ LAURENT STEFANAZZI Pascale, CHABERT Pascale, STEFANAZZI Emmanuel, CARDON Philippe (panaché) : 2636 3/ ALLART Bernard, GRUMIER Claudie, MEDINA Manuel, GRUMIER Gérard (Champagne Ardennes) : 2564 4/ FAYOT Jacques, HECQUET Pascal, CUCHET Dominique, CASSAGNE Michel (Lyonnais / Languedoc R.) : 2528 Emmanuel STEFANAZZI aux côtés de Robert MOREAU qui bataille pour développer le Tarot à Tahiti et en Polynésie Française. Sur la gauche, Claude LACROIX, vainqueur de l’individuel du 11 novembre, accompagné de son amie Christiane DESPINOY, alias Cricri. Sur la droite, Eric HABERSCHILL et l’équipe gagnante du libre par quatre du 20 novembre.
  13. 13. 2211Vous, les licenciés QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé...... DD’’AAnnddrréézziieeuuxx--BBoouutthhééoonnDD’’AAnnddrréézziieeuuxx--BBoouutthhééoonn LLee MMaasstteerr’’ss ffaaiitt ssaa mmoonnttééee !!LLee MMaasstteerr’’ss ffaaiitt ssaa mmoonnttééee !! Cette année, le Master’s a décidé de quitter le sud-ouest pour monter dans le centre de la France et a été accueilli à Andrézieux-Bouthéon par l’équipe du Papayou Vert et son président Alain BOULUD. Cette délocalisation a sans doute permis d’exploser le record du nombre de quadrettes inscrites : 57, réparties en 5 tournois (4 de 11 et 1 de 13) avec 20 donnes à jouer par séance. Que tous les joueurs soient vivement remerciés pour leur déplacement, mais aussi pour leur tenue car tous ont joué dans l’esprit du Master’s, alliant convivialité, bénévolat, respect, politesse à la compétition. Et qu’elle fut belle la compétition, très relevée avec des formations de qualité, certaines s’étant illustrées, d’autres faites chambrer au micro en se voyant remettre une boîte de truffes par exemple. Pour ne pas le citer, le président de la FFT en a reçu une ! Il s’est sans doute par la suite ressaisi car il a atteint la prestigieuse finale, tant convoitée, qui regroupe les 7 meilleures quadrettes suite à leur classement dans les quatre tournois organisés avec attaquant tournant. Le Tarot Club du Papayou Vert a été à la hauteur de l’évènement, proposant une salle adéquate et des repas de qualité, midi et soir, dans un self attenant à la salle de jeu, ce qui a été fort apprécié par les participants. Il faut remercier aussi les arbitres, Régis GUERPILLON et Karine BOULUD, pour leur travail, ainsi que les bénévoles du Master’s Club qui se battent sans cesse pour améliorer cette manifestation, la soirée des Excuses en a été cette année encore une belle preuve. Et désormais, place aux résultats ! Les classements -Quadrette1:OlivierZIMBER,PierreFREY,MalikFAHRAT,EricDAUER (Alsace) - Quadrette 2 : Aimé CARON (Savoie Mont Blanc), Bernard ROBIN, Nathalie et Florent TRIVERO (Lyonnais) - Quadrette 3 : Pascal BODIN (Seine et Marne), Didier ROTH (Champagne), Virginie VITARD et Patrick DUFRESNOY (Nord Pas de Calais) - Quadrette 4 : Joël RABINOVITCH, Adrien PEREZ, Michaël CARMAGNAT et Philippe DONZEAU (Franche-Comté) - Quadrette 5 (en parallèle de la finale) : Hervé BENOIT, Fabrice QUILLARD, Franck THEVENOUX et Yves BOISSON (Bourgogne) La finale à 7 quadrettes (avec attaquant tournant) Dans l’ordre du classement général des quatre tournois quadrettes, on retrouvait les équipes RABINOVITCH, LOISEAUX, COURTNEY, NOVELLO, CHOUKROUN, CHAVEY et HAOUI. La finale s’est gagnée à plus de 59 PM par l’équipe rentrée 6ème , à savoir Raymond WEIMERT, Sullivan GAILLARDET, Noël CHAVEY et Jérôme PEQUIGNOT de Franche-Comté, tous très émus de remporter le Master’s. Les vainqueurs du Master’s 2004, Rachid HAOUI, Nathalie DESANTI, Bertrand LEONARD et Jean-Marc CHARRAS (Vaucluse), ont failli réitérer. Ils n’échouent qu’à 4 PM. Le Master’s Promotion, qui comprenait les 12 équipes ayant le plus faible bonus, a été quant à lui gagné par les bourguignons Pascal MAIZIERE, Gilles RAFFIN, Pascal GUERIN et Bruno LAUPRETRE. Rendez-vous en 2012 du 1er au 4 novembre à Amélie-les-Bains pour un nouveau Master’s qui s’annonce encore extraordinaire et rempli de surprises. Michel PLANAS, président du Master’s Club DD’’AAcciiggnnééDD’’AAcciiggnnéé 8888èèmmeeèèmmee ééddiittiioonn dduu FFeessttiivvaall !!ééddiittiioonn dduu FFeessttiivvaall !! Le festival s’est tenu pour la 2ème fois dans la belle salle du Triptyk à Acigné, avec cette année, une innovation : l’organisation de trois tournois quadrettes. La quadrette du vendredi a été remportée par nos amis nantais Simone LOUERAT, Christiane ROUSSEAU, Michel TEILLET et Claude CANTIN, celle du samedi par les bretons Michel BIDOIS, Olivier LUJIC, Fabien DROUAN et Philippe BROCARD, et celle du dimanche par les adhérents du club Bruno SZPIRGLAS, Romain BRIAND et Hervé TALLEC, accompagnés du président de la FFT, Emmanuel STEFANAZZI, venu nous rendre visite. Les libres d’accompagnement ont vu la victoire de Michel GUIBERT le vendredi après-midi, René GEORGET le vendredi soir, Bernard JOACHIM le samedi après-midi et Anthony HURVOIS le dimanche après-midi. Quant au grand libre, c’est un petit nouveau qui n’avait jamais gagné avant ce jour qui se l’est adjugé, j’ai nommé Daniel JEAN ! Bravo à tous et merci à l’équipe des bénévoles qui a été super, comme d’habitude ! Marie-Annick TALLEC Malheureusement, la semaine suivante, Benoît nous a quittés. Personnellement, j’ai perdu mon ami, mon bras droit, mon conseiller, le novateur de l’association. Un bonheur de travailler avec lui ! Rien que pour lui, pour rester fidèle à l’exemple qu’il était, pour rester fidèle à l’idée qu’il se faisait du Tarot, je m’engage avec les membres du Master’s et l’appui de tous ses amis, à maintenir et faire briller cette compétition le plus longtemps possible.
  14. 14. Marie-José CHAUVET (Var Côte d’Azur) Muselée par ses passions ! La placomusophilie n’est pas un terme si barbare ! C’est tout simplement le fait de collectionner les plaques de muselet. La plaque de muselet est la plaque métallique ronde, située au sommet du bouchon d'une boisson effervescente (champagne, mousseux, crémant, bière…) qui évite au bouchon maintenu en place par le muselet en fil métallique d'être blessé par ce dernier. Elle est souvent appelée capsule, bien que ce terme recouvre nombre d'autres types de fermetures de bouteilles, contenant toutes sortes de liquides. Il existe de très nombreuses sortes de plaques de muselet, les plus connues et les plus renommées en France étant celles de champagne. Nombre de collectionneurs se cantonnent d'ailleurs à cette catégorie, ce qui est le cas de Marie-José. Sa passion est née il y a six ans à l’occasion d’un Noël chez son frère qui lui expose toutes les plaques de muselet des bouteilles de champagne qu’il a bues. Marie-Jo et son mari flashent sur cette présentation de capsules et décident de faire la même chose. Tout comme son frère, au départ, Marie-Jo conserve uniquement les capsules des bouteilles qu’elle débouche. C’est une grande consommatrice de champagne qu’elle se procure auprès de producteurs récoltants manipulants pour être sûre d’avoir de la qualité. Mais, dans le but de diversifier sa collection qu’elle vient d’entamer, elle est obligée de se tourner vers un négociant pour avoir des bouteilles sortant de l’ordinaire et fabriquées par d’autres propriétaires ou coopératives. Mais cette manière de procéder ne lui suffit plus. Alors, pour augmenter sa collection, elle commence par faire appel aux membres de sa famille et à ses amis à qui elle demande de garder les plaques de muselet de champagne. Puis, elle décide de parcourir les vide-greniers et les brocantes de la région. Enfin, elle décide de rejoindre des clubs : Saint-Laurent du Var, Ollioules et Nomexy (à côté d’Epinal). Faire partie d’un club permet de pouvoir participer à des bourses d’échanges avec d’autres adhérents. Traditionnellement, les capsules étaient troquées selon la méthode "une pour une" entre collectionneurs, mais c'est de plus en plus "à la cote" que se déroulent les échanges. En effet, toutes les capsules sont cotées. Ces cotes sont consultées principalement dans un ouvrage, le Lambert, considéré comme la Bible du placomusophile. Ce catalogue, édité tous les deux ans, répertorie toutes les plaques de muselet existantes, dont le nombre est estimé à plus de 30000. Ce nombre ne cesse d’augmenter : les producteurs, voyant de nouveaux débouchés suite au développement de la placomusophilie, ont multiplié les variétés de capsules, n'hésitant pas à mettre des thématiques, à changer de couleur tous les ans, à composer avec d’autres matières (or, porcelaine, céramique, strass...) ou encore à créer des capsules peintes à la main. Certaines capsules sont même faites à l'attention exclusive des collectionneurs : ces plaques sont dites de complaisance. La vogue de la collection des plaques de muselet aidant, beaucoup de capsules sont passées du statut de simple marque de reconnaissance à celui d'objet de promotion, voire de véritable œuvre d'art. Seules les plaques très anciennes et rares atteignent une cote de quelques centaines d'euros. C’est le cas des "capsules à encoches", difficilement trouvables, dont la fabrication était différente de celle actuelle. Une capsule courante cote aux alentours d’un euro. Marie-Jo possède aujourd’hui environ 6500 capsules, rangées précieusement, par ordre alphabétique des producteurs, dans des albums ou boîtes dotés de cases préformées permettant d'encliquer les plaques. Ça prend énormément de place et pour l’instant, Marie- Jo en a une armoire remplie, mais elle pense qu’il va bientôt falloir sacrifier une pièce de la maison car elle compte bien ne pas s’arrêter là ! De part ses activités, elle a tissé un réseau d’amis collectionneurs important et les échanges via le net vont bon train. Elle allie aussi ses déplacements et donc le Tarot à sa passion en participant aux bourses d’échanges organisées par des clubs locaux, comme par exemple à celle qui se tenait à Vichy cette année pendant le Championnat de France Triplettes. De plus, en 2013, elle tient à se rendre à Vertus, ville qui organise tous les ans un grand rassemblement de producteurs exposants et d’innombrables placomusophiles, certains même venant de pays voisins. 2222 Vous, les licenciés
  15. 15. Bien qu’elle soit toujours en quête de nouvelles capsules, Marie-Jo accorde une place importante au Tarot : elle fait partie de la Poignée du Rocher de Roquebrune-sur-Argens et a été une cheville ouvrière pour l’organisation de la dernière Coupe de France. Elle a accepté aussi de devenir cette année la représentante des joueurs de la FFT. C’est peut-être pourquoi elle nous fait le magnifique cadeau de pouvoir présenter quelques-unes des pièces de sa collection que vous aurez le plaisir d’admirer. Si vous la rencontrez lors d’une manifestation nationale, outre le fait de lui communiquer vos remarques pour qu’elle les fasse remonter auprès des instances dirigeantes, vous pourrez désormais lui donner des plaques de muselet que vous aurez conservées ou, à défaut, lui payer une coupe de champagne afin de la remercier pour son investissement ! Variantes de couleurs sur un même modèle de capsules Capsules La Veuve Clicquot (Mathusalem, Jéroboam, normale, un quart) Capsules dorée ou avec strass Thématique de la chasse sur les capsules d’un même producteur
  16. 16. L’écart, opération importante dans le jeu de Tarot, se fait suivant un plan d’attaque, mais avant de prendre en considération ce dernier, quelques règles de base sont à respecter. Concernant le choix de la coupe, il est préférable de la faire dans la couleur la moins riche en points. S’il est obligé de faire une singlette, le preneur choisira de la garder dans la couleur où il a couché le plus de points. De plus, si le preneur hésite entre deux couleurs pour faire sa coupe, il doit tenir compte de sa relève et coucher de préférence la couleur dominante du chien (afin de retarder l’entame en défense dans cette couleur). Le preneur doit repérer sa longue qui, comme son nom l’indique, est la couleur la plus présente de son jeu. On parle généralement de longue pour une couleur au minimum 5ème . Il est important que le preneur connaisse sa longueur. En effet, une couleur 5ème permet de faire tomber 6 atouts de défense, une 6ème 10 atouts… Ces indications peuvent parfois permettre d’estimer si le Petit peut aller au bout ou non. En règle générale, la longue doit être conservée intacte parce qu’elle permet de faire couper les adversaires, de réaliser des levées lorsqu’elle est affranchie et de se ménager des coupes. Cependant, en cas de jeu faible à l’atout avec lequel le preneur juge le débordement peu probable, les points de la longue (Dame ou Cavalier) peuvent être couchés. Une autre remarque est à stipuler en cas de jeu très faible à l’atout avec le Petit : si le preneur possède deux longues égales numériquement, il doit garder intacte celle qui permet de faire couper la défense le plus vite possible, c’est-à-dire la plus forte en honneurs. A côté de sa longue, le preneur aura généralement une autre couleur qu’on appellera la courte. Il ne la jouera pas et attendra que la défense l’entame. Il semble normal de garder des cartes susceptibles de faire des levées plutôt qu’une couleur constituée uniquement de blanches. Cependant, une pièce isolée n’a que peu de chances d’être réalisée. Avec un jeu fort à l’atout, il est préférable, si possible, de l’écarter, les atouts faisant office de reprises de main. Avec un jeu plus faible, il peut être nécessaire de garder la pièce pour pouvoir reprendre la main et continuer à pousser sa longue pour désatouyer la défense. Il va de soi qu’une Dame est plus facile à encaisser qu’un Cavalier. Il est donc préférable que la courte soit constituée de deux ou trois pièces formant une séquence, ce qui représente une chance très sérieuse de réaliser des levées. Le petit mariage (Dame-Cavalier) en est l’exemple parfait. Si une Dame 2nde ou 3ème et un Cavalier 3ème blancs sont difficilement réalisables, il existe des cas de figure intéressants tels que Dame-Valet ou Cavalier-Valet (encore mieux s’ils sont accompagnés du 10) qui permettront plus facilement de faire un pli. La courte peut comprendre un Roi ou un mariage qui feront des plis. S’il ne possède pas la Dame mais le Cavalier, le preneur pourra le garder si besoin à côté du Roi et impasser sur l’entame de défense en le posant pour tenter de reprendre la main. Que ce soit dans la longue ou dans la courte, si le preneur possède une séquence de trois pièces avec peu d’atouts, il peut enlever l’une d’elles, celle ayant la plus grande valeur, et garder quand même une suite de deux habillés. Exemples : il peut coucher la Dame d’un grand mariage ou d’un petit mariage accompagné du Valet. Il pourra aussi écarter le Cavalier d’une fourchette Roi-Cavalier-Valet. Par contre, avec de nombreux atouts, il gardera ses séquences entières pour réaliser le maximum de plis possibles. Si le nombre d’atouts est faible, le preneur jouera sans doute avec une longue et deux courtes. A l’inverse, s’il a beaucoup d’atouts, il ne possèdera qu’une courte. Plus le nombre d’atouts est grand (en tenant comptant compte aussi de la longue), plus les cartes de la courte seront moindres. Il arrive de temps en temps que le preneur n’ait que deux cartes à conserver. Il aura le choix de garder un doubleton ou alors deux singlettes, ces dernières pouvant lui permettre plus facilement de mener le Petit au bout après que la défense les lui ait effacées. Si le preneur choisit de conserver un doubleton blanc, il est préférable qu’il ait couché au moins une pièce. Généralement, il le conservera pour le jouer de sa main, faisant croire à une fausse longue (enfume). Comme on a pu le constater, le nombre d’atouts intervient sans cesse dans le choix de l’écart. Parfois, le nombre de bouts et les points à réaliser pour remplir le contrat y contribuent aussi. Avec deux ou trois bouts et une multitude de points, un écart prudent (“de père de famille”, “coffre-fort” ou “écureuil”) est souvent gage de réussite. Le preneur doit tout d’abord comptabiliser les points des levées qu’il est certain de réaliser (21 = 6 points, Petit = 6, Excuse = 4, Roi = 6, etc.). Il adapte ensuite son écart en se ménageant une coupe et en couchant le maximum d’habillés possibles pour se rapprocher de la gagne. Un écart audacieux peut augmenter les chances de réussite d’un jeu relativement faible (exemple : en gardant une Dame sèche avec Excuse 7ème deux Rois). Le preneur doit prendre le temps de juger la force de son jeu pour adapter un écart adéquat. Il ne doit surtout pas gâcher, par un écart fantaisiste, un jeu qui doit se gagner d’une façon classique. Le jeu sans coupe, appelé “le 4 couleurs”, avec une longue et deux Rois secs par exemple, reste exceptionnel et difficilement envisageable avec le Petit court. Le type de compétition peut aussi influencer l’écart du preneur. S’il joue en donnes libres ou en quadrettes, il doit impérativement penser à gagner avant de 2244 Vous, les joueurs Pour sauver le Petit et prendre les points de ses adversaires afin de gagner son jeu, le preneur doit s’ouvrir une ou plusieurs coupes. Il doit absolument tenir compte de son nombre d’atouts, de leur hauteur et des bouts qu’il possède. Avec peu d’atouts (moins de 8), le preneur ne fera qu’une seule coupe et équilibrera son jeu. Avec un jeu riche en tarots, il pourra se fabriquer deux coupes ou bien une coupe et une singlette (ou Roi sec).
  17. 17. 2255Vous, les joueurs vouloir effectuer une bonne note. S’il joue en duplicaté individuel ou triplettes, il tentera d’optimiser son jeu, la chute étant moins importante (c.f. page 27 de ce numéro). Le preneur ne doit pas oublier de tenir compte du chien, de la position du joueur qui entame et quand il est aguerri, de son expérience personnelle. Après ces explications, il est primordial de traiter du plan d’attaque qui est indissociable de l’écart. En effet, le preneur, en effectuant son écart, doit déjà penser à la tactique qu’il emploiera et qu’il saura adapter aux circonstances et à la répartition. Le nombre d’atouts, leur hauteur et les bouts que possède le preneur rentrent encore en considération dans son plan de jeu. 1/ La jouerie des couleurs avec peu d’atouts Le preneur doit nécessairement passer par sa longue pour faire couper ses adversaires. Il la jouera en priorité par le Roi voire le mariage bille en tête s’il le possède. Dans le cas où il détient le petit mariage, il jouera le Cavalier pour faire tomber le Roi, puis la Dame dès qu’il sera en main. Sans Roi, ni petit mariage, il peut jouer des cartes élevées de sa longue pour essayer de mettre en main le joueur du fond. Cela peut lui éviter de se faire prendre en fourchette des tarots sur une éventuelle jouerie atout de la défense ou que l’entame dans l’une de ses courtes, où il aurait garder une pièce, soit faite par le joueur de devant. Le preneur ne jouera, bien entendu, pas ses courtes, à moins qu’il y soit contraint, c’est-à-dire après épuisement de sa longue. 2/ La jouerie des couleurs avec de nombreux atouts Si le preneur possède des atouts puissants et nombreux ou si la défense a mis des coups d’atout qui lui permettent de déborder, il jouera par en dessous jusqu’à ce que les cartes de sa longue deviennent maîtresses et soient affranchies. Le preneur doit s’assurer que le nombre de cartes, en défense, soit égal ou inférieur au nombre de cartes maîtresses qu’il possède. Il doit aussi ne pas oublier l’Excuse qu’un défenseur peut utiliser pour se rallonger dans la couleur. Dans ce cas, le preneur peut concéder une levée à deux points plutôt que de donner un pli à la défense avec double charge qui pourrait entraîner sa chute. Même avec un jeu fort à l’atout, le preneur n’a quelquefois pas les moyens de jouer en dessous de sa longue. Il peut donc la développer et, une fois maître, l’arrêter pour tenter de fermer le jeu avec les cartes qu’il aura affranchies. Lorsque les défenseurs n’ont plus d’atout et souvent en cas de tenue, le preneur doit cesser de jouer sa longue qu’il ne pourra pas affranchir. Il doit changer de couleur pour empêcher, provisoirement, les défenseurs de sauver leurs points. Ses coupes seront ainsi plus fructueuses. Si le preneur possède un jeu fort à l’atout qui permet de déborder, il peut essayer d’entraîner la défense sur une fausse piste en jouant dans une couleur courte (singlette, doubleton ou une couleur 3ème ) où il a couché au minimum une pièce. La défense, croyant à la longue, gardera la maîtrise à la couleur et se fera enfumer ses points. Elle pourra aussi déclencher atout en cas de tenue, ce qui favorisera l’attaquant. 3/ La chasse au Petit Un jeu sans bout ou à un seul bout peut être difficile à gagner. Il est donc souvent intéressant de chasser le Petit si le nombre d’atouts le permet (minimum 8). Quand il possède déjà le 21 et l’Excuse, ilestpresquetoujoursdangereuxd’engagerunechasse. Le preneur a meilleurs temps de garder ses atouts, couper et prendre des points pour arriver à 41. Le preneur peut entreprendre une chasse au Petit avec un jeu qu’il considère perdu d’avance. Par contre, il ne doit pas mettre son jeu en péril s’il peut gagner sans le Petit (exemple : un bout long avec deux coupes, un mariage et un Roi). S’il s’aventure à chasser, il va perdre de nombreux atouts pour la chasse et sur les coupes, sans être certain de prendre le Petit. Il risque de se faire déborder rapidement et ne pourra plus couper, laissant s’échapper de nombreux points qu’il aurait pu capturer s’il n’avait pas joué atout. Le preneur évitera aussi de chasser avec une longue creuse (sauf s’il possède de nombreux atouts maîtres) pour éviter de prendre des charges après avoir raté le Petit et désatouyé en globalité la défense. Généralement, le preneur possède un jeu d’atouts à trous (exemple : 21-19-17-13-12-9-7-6-4). Avec ce type de main, il devra jouer un atout intermédiaire (entre le 10 et le 14) pour faire tomber les atouts manquants, peut-être un 2nd atout et une fois maître, tirer par le haut. Il est impératif que le preneur suive avec attention l’ordre (croissant ou décroissant) dans lequel les défenseurs jouent leurs atouts. Cela lui permettra de localiser le Petit et d’ajuster les atouts pour sa chasse : - s’il présume le Petit au fond, le preneur peut continuer sa chasse en diminuant à chaque tour la hauteur de ses atouts. Il doit prévoir cette tactique et réserver ses plus petits tarots à cet usage. S’il coupe, il devra utiliser ses atouts moyens. - s’il présume le Petit au milieu, le preneur pourra soit encore jouer en dessous en espérant que le joueur du fond ne puisse pas protéger le Petit, soit tirer maître ou soit interrompre provisoirement la chasse. - s’il présume le Petit devant, cas de figure le plus défavorable, il a souvent intérêt à interrompre provisoirement la chasse. Le preneur peut posséder un jeu d’atouts avec au minimum trois atouts maîtres. S’il possède 9 atouts dont 4 maîtres accompagnés du 16, 10 atouts dont 4 maîtres, 11 atouts dont 3 maîtres accompagnés du 17, il devra jouer l’un de ses atouts maîtres. En cas de jeu faible dans les couleurs, il est préférable de tenter de prendre le Petit sans enlever tous les atouts des défenseurs. Pour cela, il jouera son atout maître le moins élevé. Si ses longueur et hauteur d’atout, malgré ses trois maîtres, ne lui permettent pas de jouer de suite par le haut, l’attaquant devra envoyer son plus petit atout et non un atout intermédiaire pour éviter que le Petit ne s’échappe. Après ce tour d’atout, il pourra tirer ses atouts maîtres. Il reste aussi des mains avec une importante séquence d’atouts majeurs, sans le 21, avec lesquelles il est plus souvent meilleur d’attaquer en force avec le 20 ou le 19. La présentation de la poignée peut parfois permettre à la défense de s’organiser pour sortir le Petit et donc provoquer la chute du preneur. Il est à noter aussi qu’assez fréquemment, le Petit peut se prendre en indirect. Le preneur peut chasser le Petit en fin de partie (si son détenteur suit dans la longue de l’attaquant). En suivant avec attention ce qui tombe sur sa longue, le preneur sait exactement quand il doit arrêter de la jouer pour commencer la chasse au Petit. Il peut aussi l’entreprendre après qu’un défenseur ait surcoupé son coéquipier en faisant un saut significatif. 4/ Le jeu plein 5/ La jouerie atout (autres cas) Le preneur peut donner un coup d’atout avec un jeu relativement fort, avant de jouer sa longue, pour les situer en défense. Il arrive aussi que le preneur en donne un en cours de partie pour essayer de dégager un gros atout d’un défenseur en position de surcoupe. Des exemples d’écarts seront donnés dans le prochain magazine et il sera évoqué le jeu en attaque avec le Petit et l’Excuse, ainsi que le maniement des atouts. Quand le preneur possède un jeu fort à l’atout avec de nombreuses reprises de main effectives, on dit qu’il a un jeu plein. Lorsqu’il fait son écart, il doit garder le minimum de cartes perdantes pour laisser le moins de levées possibles à la défense. Il jouera tout d’abord atout pour affranchir ses tarots et ses cartes maîtresses. Si le preneur a une séquence non affranchie (exemple : D-C-V-10), il peut sacrifier son Cavalier ou sa Dame pour tenter le possesseur du Roi à lever, évitant ainsi que ce dernier duke (refuse) pour une ou deux charges en défense.
  18. 18. 2277Vous, les joueurs Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ? Quels écart et entame effectuerez-vous ?Quels écart et entame effectuerez-vous ? Si cette main vous avait été proposée enSi cette main vous avait été proposée en duplicaté individuel, votre écart aurait-ilduplicaté individuel, votre écart aurait-il été différent ?été différent ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Florent TRIVERO - Adrien PEREZ) Avec une telle main, il est plus prudent de faire une prise, la relève étant capitale à la réussite du contrat. Ce jeu permettra aussi de prendre la température ! La garde reste néanmoins envisageable car un chien moyen suffirait. Le Petit au talon est un renfort considérable. Il est primordial en donnes libres d’être dans la bonne colonne, celle des gains bien sûr ! Après analyse, avec 3 bouts, vous pouvez vous rapprocher de la gagne avec vos propres points en couchant ceux qui sont en danger, sans oublier de fabriquer une coupe pour sortir le Petit et prendre des pièces (exemple d’écart : ♠ V / ♥ D / ♦ D-V / ♣ C-V). Bien qu’il existe de nombreux autres écarts possibles, celui proposé vous permet d’avoir une chicane et 14 points au chaud. Avec le 21 (6 points), le 20 (2), le Petit (6) et l’Excuse (4) et votre écart coffre-fort, il ne vous restera plus que 4 points à réaliser (pli du Cavalier de ♥, plis et points sur la coupe ou la singlette, pli du 16). L’entame ne peut être autre que le Valet de ♥. En duplicaté individuel, c’est la note qui compte. Des écarts plus offensifs peuvent alors être étudiés, comme celui avec la coupe ♠, la Dame sèche à ♦ et la Dame de ♥ couchée. Jacques GINESTE (Ile de France) - Première Série Nationale Ce jeu est facilement améliorable : la Dame de ♣ et/ou le Cavalier de ♦ avec 2 atouts par exemple en feraient une main agréable, aussi je garde. Avec ce chien, deux approches sont envisageables : mettre des points au chaud, se faire une coupe et sortir le Petit dès que possible sans certitude de gagner (pas tellement excitant !) ou essayer de s'inventer des reprises de main à la couleur, développer les ♥ et suivant les évènements, aviser. Cette solution m'inspire beaucoup plus ! Je couche donc les quatre ♠, le Valet de ♦ et la Dame de ♥. Le chien incitant la défense à jouer ♦, je garde la Dame sèche. J'entamerai du Valet de ♥. Si la défense joue ♠ en 1ère couleur, je ne coupe du Petit que si le Roi se pose, sinon j'attendrai et si ça se passe mal, je le poserai sur le 2ème ♦. Je n'exclue pas, si la répartition et la défense sont sympathiques, de faire des ♥ en débordement et de mettre le Petit au bout. Idem en duplicaté individuel. Alain BONNEMAISON (Midi-Pyrénées) - Première Série Trèfle Mon contrat sera une prise car d’après le décompte de mon jeu (10 points pour les bouts, 10 de coupe et 10 à l’écart en comptant les deux Dames, les deux Valets et le Cavalier de ♣), je n'arrive qu’à 30 points. Mon écart sera le suivant : ♠ V-7 / ♥ D /♦ D-V / ♣ C. J'entamerai du Valet de ♥ et continuerai à développer cette couleur par la suite. En duplicaté individuel, j'aurais écarté les quatre ♠, le Cavalier de ♣ et le Valet de ♦. J’aurais effectué la même entame, développé les ♥ et essayé d'emmener le Petit au bout. Carole ESCUDERO (Loire Forez) - Deuxième Série Carreau Je parle la première. Ce jeu est tentant mais le nombre de points effectifs fait que mon contrat sera seulement une petite. Ayant 8 ♥ et 6 tarots réels et la défense allant probablement jouer atout, je ne ferai qu'une coupe. En plus du 21 et du 20, je garde l’éventuelle reprise de main de la Dame de ♦ pour pouvoir pousser les ♥. Je mets à l’écart les quatre ♠ et Cavalier-10 de ♣, gardant le Valet sec pour bloquer la défense. Je poserai le Petit sur ♠ si la défense ne joue pas atout. Sinon, j'essaierai de l'amener au bout. J'entamerai du Valet de ♥ pour faire tomber le Roi. Si la défense ne joue pas atout, je reviendrai du Cavalier. Sinon, je continuerai en dessous. En duplicaté individuel, mon écart aurait été le même. Stéphanie BACH (Lorraine) - Promotion Etant donné que je parle la première et sans Roi, la garde me semble risquée mais avec 2 bouts imprenables, des reprises de main dans les couleurs et ma longue à ♥, je tente une prise. Je coucherai les quatre ♠ en espérant prendre le grand mariage et Cavalier-Valet de ♣. Je conserve le 10 de ♣ et attends l’ouverture de la défense pour prendre au minimum la Dame. Mon entame sera le 8 de ♥. Avec le Petit sec au chien, la défense risque de jouer atout. Dans ce cas, je bloquerai pour pousser ma longue et éviter la prise du Petit ou le débordement. Suivant le déroulement du jeu, je poserai le Petit sur ♠ ou l’emmènerai au bout, mais sans grande conviction ! En duplicaté individuel, j’aurais fait à l’identique. Baptiste FERNANDES (Ain) - Junior Je propose une garde. J'ai deux bouts imprenables et une longue à ♥. Même si le contrat n'est pas gagné au départ (aucun Roi), le chien peut largement améliorer mon jeu. J'écarte : ♠ V-9-7-3 /♦ D-V. Je ne touche pas à ma longue ♥ et retire tous les points infaisables à ♦. Je conserve la séquence C-V-10 de ♣ pour espérer faire une levée. J'entame du Valet de ♥ pour faire pression sur le Roi et espérer faire la Dame, ce qui semble difficile ! Je ne pense pas que mon écart aurait été différent en duplicaté individuel. C’est la 1ère position de la 1ère séance du Championnat de France en donnes libres. Vous recevez le jeu suivant et avez l’entame.
  19. 19. 2288 Vous, les joueurs SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee EST OUEST Preneur Donneur SUD NORD La donne qui vous est proposée a été jouée lors de l’open national individuel duplicaté en parallèle du premier tour de la Coupe de France de Tarot à Roquebrune-sur-Argens. COMMENTAIRES ATTAQUE L’écart Avec deux bouts 7èmes , pour pouvoir sortir le Petit et si possible prendre des points, la coupe à ♥ était obligatoire (tous les attaquants l’ont d’ailleurs réalisée). Le problème résidait sur les trois dernières cartes à coucher. Comme il était quasiment impossible de déborder avec un tel jeu, l’attaquant pouvait mettre au chaud les pièces qu’il risquait de perdre : le Cavalier de ♠ de sa longue, la Dame de ♦ (possédant encore Cavalier et Valet) et la Dame de ♣ du grand mariage. Seule une personne a écarté, à côté de ses trois ♥, les pièces précédemment citées. C’est sans contestation l’écart optimum sur une non-jouerie atout de la défense. Un preneur a anticipé la jouerie atout de la défense et la mise en danger du Petit. En gardant le grand mariage ♣ 4ème et en couchant un petit ♦, il se donnait une chance supplémentaire, en tirant ♣ par le haut, de faire couper une éventuelle main qui serait dans la mesure de lui arracher le Petit et qui possèderait les ♠. De nombreux attaquants ont été très offensifs en conservant le Cavalier de ♠ de la longue et/ou toutes leurs pièces. Dans la majorité des cas, ces écarts n’ont pas marché. Seul un preneur s’en est sorti car il a pu déborder à cause de nombreuses fautes en défense. Le maniement de l’Excuse et des atouts Sur jouerie atout de la défense, en plus venant du joueur du fond, l’attaquant devait absolument encaisser les plis d’atout qui lui étaient proposés pour pousser sa longue et faire couper. Il devait surtout ne pas s’excuser au risque de se faire prendre en fourchette un atout et perdre le Petit. Il était aussi important de ne pas s’excuser sur le retour d’un petit atout de devant et bien mettre le 13 ou le 14 pour faire poser un gros atout du fond. Le sauvetage du Petit Sur une jouerie atout incessante de la défense, à condition qu’il ait réalisé les levées d’atout proposées et qu’il ait bien mis le 13 ou le 14 sur le retour atout de devant, l’attaquant devait absolument tourner la couleur et ne pas jouer le 4ème ♠ de sa longue pour ne pas perdre le Petit. En jouant ♦ et en donnant la main au milieu, le Petit ne risquait plus rien. Ça marchait aussi à ♣, à condition d’avoir conservé le grand mariage 4ème et en le tirant par le haut. L’évitement de la fermeture de défense Le preneur devait absolument faire attention, après avoir coupé du Petit, à ne pas se faire fermer les points ♣ par la défense, pour assurer une bonne note. DEFENSE L’entame Détenant sept atouts, quatre ♠ et trois ♣ dans les couleurs fortes relevées par le preneur et le chien étant blanc d’atout, Sud, du fond, devait entamer du 3 d’atout, impair demandeur. L’ouverture d’un atout pair n’était pas communicative et même si Sud craint d’être débordé, il a les moyens, avec ses gros tarots, d’arrêter la jouerie atout. L’entrée du 21 était bien sûr interdite, surtout de la place du fond. La main forte Malgré ses sept atouts, Nord devait respecter l’entame et donner l’uppercut du 19. Sur la jouerie ♠ du preneur, Roi puis retour, Nord était vite fixé et il savait que sa main ne jouait plus. Il ne lui restait plus qu’à obéir à Sud qui pouvait encore renforcer sa demande d’atout en annonçant la tenue ♠ (5 puis 3). La possibilité du Petit en défense Suite au saut significatif sur l’entame, le Petit peut se trouver chez Est. Si c’est le cas, il est sans doute très court, vu que Nord a sept atouts et que Sud lui en a annoncé autant ou plus. Cette hypothèse paraît improbable, l’attaquant se serait sans doute excusé s’il possédait seulement deux bouts imprenables avec le 20. Nord peut donc revenir atout et si toutefois le Petit est chez Est, Sud le rentrera. Les défausses Bien qu’il n’ait qu’un seul atout, Est avait un rôle primordial dans la défense de par ses défausses. Tout d’abord, il devait sauver d’urgence son Valet de ♣ 2nd sur le mariage du chien, puis se débarrasser de son dernier ♣. Puis, il devait charger la Dame de ♥, possédant le petit mariage. Il donnait ainsi une information importante à ses partenaires. Par contre, il ne devait surtout pas larguer le Roi de ♦, même 6ème , car il est blanc et il ne possède pas derrière la maîtrise à la couleur, à savoir la Dame. Après la défausse de la Dame de ♥, Est pouvait prendre l’option d’enlever du ♦ pour pouvoir tenter de fermer le jeu et réaliser un maximum de levées à ♥, à condition qu’il soit certain que Sud déborde le preneur.
  20. 20. 2299Vous, les joueurs SUD EST NORD OUEST Pli 1 3 A 12 A 19 A 20 A Pli 2 5 ♠ As ♠ 7 ♠ R ♠ Pli 3 3 ♠ 8 ♠ 5 A 2 ♠ Pli 4 8 A V ♠ 6 A 7 A Pli 5 2 A 2 ♦ 16 A 17 A Pli 6 10 ♠ D ♥ 9 A 4 ♠ Pli 7 15 A V ♣ 10 A 14 A Pli 8 18 A As ♥ 11 A 13 A Pli 9 21 A R ♦ As ♣ Ex Pli 10 4 A 10 ♣ 2 ♣ 1 A Pli 11 10 ♦ 4 ♦ 9 ♦ D ♦ Pli 12 As ♦ 6 ♦ 5 ♦ C ♦ Pli 13 4 ♥ 7 ♦ 3 ♣ V ♦ Pli 14 6 ♣ 3 ♥ 4 ♣ R ♣ Pli 15 7 ♣ 5 ♥ 8 ♣ D ♣ Pli 16 9 ♣ 9 ♥ 6 ♥ C ♣ Pli 17 D ♠ C ♥ R ♥ 9 ♠ Pli 18 2 ♥ 8 ♦ V ♥ 6 ♠ Position 3 - Table 8 - Tournoi gris Nord : Didier VALLY (Var Côte d’Azur) Sud : Guy HAREL (Var Côte d’Azur) Est : Michel DUSQUESNOIS (Val d’Adour) Ouest : Armand DAVENEL (Var Côte d’Azur) PRENEUR OUEST - ENTAME SUD Ecart : ♠ C / ♥ 10-8-7 / ♦ 3 / ♣ 5. Score : - 60. Entame : 3 A. SUD EST NORD OUEST Pli 1 21 A 12 A 5 A 7 A Pli 2 15 A As ♥ 16 A 17 A Pli 3 3 ♠ As ♠ 7 ♠ R ♠ Pli 4 5 ♠ 8 ♠ 9 A 2 ♠ Pli 5 18 A R ♦ 6 A 13 A Pli 6 8 A 2 ♦ 19 A Ex Pli 7 2 A 4 ♦ 10 A 14 A Pli 8 10 ♠ V ♠ 11 A 4 ♠ Pli 9 As ♦ 6 ♦ 9 ♦ V ♦ Pli 10 D ♠ D ♥ R ♥ 6 ♠ Pli 11 4 A 8 ♦ As ♣ 20 A Pli 12 3 A V ♣ V ♥ 9 ♠ Pli 13 10 ♦ 7 ♦ 5 ♦ C ♦ Pli 14 2 ♥ 3 ♥ 6 ♥ C ♠ Pli 15 6 ♣ 10 ♣ 2 ♣ C ♣ Pli 16 7 ♣ 5 ♥ 3 ♣ R ♣ Pli 17 4 ♥ C ♥ 4 ♣ 3 ♦ Pli 18 9 ♣ 9 ♥ 8 ♣ 1 A Position 5 - Table 6 - Tournoi gris Nord : Bernard ANDRE (Var Côte d’Azur) Sud : Angélique LE CANV Est : Jean-Claude SAUNOIS (Franche-Comté) Ouest:TommasoCARROZZA(VarCôted’Azur) PRENEUR OUEST - ENTAME SUD Ecart : ♥ 10-8-7 / ♦ D / ♣ D-5. Score : + 100. Entame : 21 A. SUD EST NORD OUEST Pli 1 2 A 12 A 16 A 17 A Pli 2 3 ♠ As ♠ 7 ♠ R ♠ Pli 3 5 ♠ 8 ♠ 5 A 2 ♠ Pli 4 15 A V ♣ 9 A 13 A Pli 5 3 A 10 ♣ 19 A 20 A Pli 6 10 ♠ V ♠ 6 A 4 ♠ Pli 7 As ♦ R ♦ 5 ♦ C ♦ Pli 8 2 ♥ As ♥ V ♥ 1 A Pli 9 D ♠ D ♥ 10 A 6 ♠ Pli 10 10 ♦ 2 ♦ 9 ♦ V ♦ Pli 11 4 A C ♥ 11 A 9 ♠ Pli 12 4 ♥ 3 ♥ 6 ♥ 7 A Pli 13 8 A 4 ♦ R ♥ 3 ♦ Pli 14 21 A 5 ♥ As ♣ Ex Pli 15 6 ♣ 6 ♦ 3 ♣ R ♣ Pli 16 7 ♣ 9 ♥ 2 ♣ C ♣ Pli 17 9 ♣ 7 ♦ 4 ♣ 5 ♣ Pli 18 18 A 8 ♦ 8 ♣ 14 A Position 4 - Table 7 - Tournoi gris Nord : Agnès GARDON (Languedoc R.) Sud : Josiane OLIVIER (Franche-Comté) Est : Jacqueline PERONNET Ouest : Gaëlle GUILLOT (Ain) PRENEUR OUEST - ENTAME SUD Ecart : ♠ C / ♥ 10-8-7 / ♦ D / ♣ D. Score : + 62. Entame : 2 A. SUD EST NORD OUEST Pli 1 3 A 12 A 19 A Ex Pli 2 15 A V ♣ 6 A 14 A Pli 3 2 A 10 ♣ 16 A 17 A Pli 4 3 ♠ As ♠ 7 ♠ R ♠ Pli 5 5 ♠ V ♠ 5 A 2 ♠ Pli 6 18 A D ♥ 9 A 13 A Pli 7 10 ♦ 2 ♦ 9 ♦ D ♦ Pli 8 10 ♠ 8 ♠ 11 A 6 ♠ Pli 9 4 ♥ As ♥ 6 ♥ 1 A Pli 10 D ♠ C ♥ 10 A 4 ♠ Pli 11 2 ♥ 3 ♥ V ♥ 7 A Pli 12 4 A 4 ♦ R ♥ 9 ♠ Pli 13 21 A 6 ♦ As ♣ 20 A Pli 14 8 A 7 ♦ 2 ♣ 3 ♦ Pli 15 As ♦ R ♦ 5 ♦ V ♦ Pli 16 6 ♣ 9 ♥ 3 ♣ C ♦ Pli 17 7 ♣ 5 ♥ 4 ♣ C ♣ Pli 18 9 ♣ 8 ♦ 8 ♣ R ♣ Position 4 - Table 7 - Tournoi jaune Nord : René GARDON (Languedoc R.) Sud : Robert AUGIER (Var Côte d’Azur) Est : Arnaud TARTARIN (Ile de France) Ouest : Christine LOPEZ (Vaucluse) PRENEUR OUEST - ENTAME SUD Ecart : ♠ C / ♥ 10-8-7 / ♣ D-5. Score : - 64. Entame : 3 A. SUD EST NORD OUEST Pli 1 3 A 12 A 19 A 20 A Pli 2 3 ♠ 8 ♠ 7 ♠ R ♠ Pli 3 10 ♠ As ♠ 6 A 9 ♠ Pli 4 15 A D ♥ 5 A 14 A Pli 5 2 A As ♥ 16 A 17 A Pli 6 5 ♠ V ♠ 10 A 2 ♠ Pli 7 18 A V ♣ 9 A Ex Pli 8 4 A 10 ♣ 11 A 13 A Pli 9 6 ♣ 2 ♦ As ♣ R ♣ Pli 10 7 ♣ 3 ♥ 2 ♣ D ♣ Pli 11 9 ♣ 4 ♦ 3 ♣ C ♣ Pli 12 8 A 6 ♦ 4 ♣ 5 ♣ Pli 13 21 A C ♥ R ♥ 7 A Pli 14 4 ♥ 9 ♥ V ♥ 1 A Pli 15 As ♦ 7 ♦ 5 ♦ C ♦ Pli 16 10 ♦ 8 ♦ 9 ♦ V ♦ Pli 17 D ♠ R ♦ 6 ♥ 6 ♠ Pli 18 2 ♥ 5 ♥ 8 ♣ 4 ♠ Position 6 - Table 5 - Tournoi gris Nord : Laurent GUIRAL (Var Côte d’Azur) Sud : Serge MANIERI (Var Côte d’Azur) Est : Gérard GRUMIER (Champagne Ardennes) Ouest : Patrick VALLOIS (Ile de France) PRENEUR OUEST - ENTAME SUD Ecart : ♠ C / ♥ 10-8-7 / ♦ D-3. Score : + 74. Entame : 3 A. SUD EST NORD OUEST Pli 1 3 A 12 A 16 A Ex Pli 2 15 A V ♣ 11 A 13 A Pli 3 2 A 10 ♣ 19 A 20 A Pli 4 3 ♠ As ♠ 7 ♠ R ♠ Pli 5 5 ♠ V ♠ 6 A 6 ♠ Pli 6 8 A D ♥ 5 A 7 A Pli 7 21 A C ♥ 9 A 14 A Pli 8 18 A 8 ♠ 10 A 1 A Pli 9 9 ♣ 2 ♦ As ♣ R ♣ Pli 10 10 ♠ 4 ♦ V ♥ 2 ♠ Pli 11 10 ♦ R ♦ 5 ♦ V ♦ Pli 12 As ♦ 6 ♦ 9 ♦ C ♦ Pli 13 D ♠ As ♥ R ♥ 9 ♠ Pli 14 4 ♥ 9 ♥ 6 ♥ 17 A Pli 15 4 A 3 ♥ 2 ♣ 4 ♠ Pli 16 2 ♥ 5 ♥ 3 ♣ C ♠ Pli 17 6 ♣ 8 ♦ 4 ♣ C ♣ Pli 18 7 ♣ 7 ♦ 8 ♣ D ♣ Position 6 - Table 5 - Tournoi jaune Nord : Claude LEBAS (Savoie Mont Blanc) Sud : Marc CONDEMINE (Lyonnais) Est : Antoine MECENERO (Var Côte d’Azur) Ouest : Pascale CHABERT (Ain) PRENEUR OUEST - ENTAME SUD Ecart : ♥ 10-8-7 / ♦ D-3 / ♣ 5. Score : - 92. Entame : 3 A.
  21. 21. 3300 Vous, les joueurs par Pascal LELOIRE(Nord Pas de Calais) Au départ adepte de WebTarot, Pascal rejoint la FFT en 2008 et prend vite goût aux compétitions. Après seulement une année de pratique, il échoue aux portes du podium de la Coupe de France 2009. Joueur talentueux et d’une grande gentillesse, il s’est hissé parmi les meilleurs. Il est aujourd’hui 1ère Série Coeur. PROBLÈME : DONNES LIBRESPROBLÈME : DONNES LIBRES Vous participez à la finale régionale en donnes libres. Vous êtes classé 2nd de la 1ère séance avec 2200 points qui, malheureusement pour vous, sont divisés par deux ! Espérons que vous parviendrez à conserver ce classement après la bonne vingtaine de donnes qu’il reste à jouer ! La 2ème séance démarre... NORD SUD Preneur EST Donneur OUEST ATTAQUE : Quel sera votre contrat ? La garde est sans aucun doute l’enchère à choisir. Même si ce jeu, 2 bouts 7èmes un Roi, n’est pas très fort, le contrat paraît tout à fait réalisable avec l’aide du chien. Quel sera votre écart ? Mon écart : ♥ 5-2 / ♦ 9-7-4-3. Grâce à ce joli chien, le Petit au bout est désormais envisageable, à condition d’avoir une répartition pas trop déséquilibrée des ♠ et des atouts. Les six ♠ de ma longue peuvent faire tomber 10 atouts de la défense. Avec ma séquence 21-20-19 et mes reprises de main à ♥ et à ♣, il n'est pas nécessaire de faire en plus singlette ♦ pour augmenter mes chances d'aller au bout et risquer ainsi de perdre un ou deux habillés à ♦. Je préfère donc garder Roi de ♣ 2nd plutôt que singlette ♦ (qui pourrait plutôt convenir au duplicaté où le Petit au bout est beaucoup plus important qu'en libre). Mon écart est donc : ♥ 5-2 / ♦ 9-7-4-3. Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? A priori et à la vue du chien, l'entame viendra sur les ♦ ou sur les ♣ et je devrais être en main. Je pousserai les ♠ en commençant par le Cavalier, puis développerai ma longue en jouant la Dame au 2ème tour. Si la défense trouve ma 2ème faiblesse rapidement, j’aviserai alors pour mener ou non le Petit au bout. Cette décision sera sans doute conditionnée par la répartition des ♠ et des atouts. DEFENSE : Quelle sera l’entame du joueur Nord ? Nord entamera le 6 de ♦ par élimination. Atout est interdit pour de multiples raisons : chien fort en atout, pas d'atout pair en main, pas de défense du Petit, pas de tenue dans les couleurs du chien, risque d'Excuse gratuite et risque de mise en main du joueur du fond. Nord ne touchera pas non plus ♠ et ♥, les 2 couleurs fortes du chien, et ne peut proposer ♣ au risque de trouver une fourchette Roi-Cavalier du preneur. DEROULEMENT DE LA DONNECHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ NORD OUEST SUD EST Pli 1 6 ♦ As ♦ 3 A D ♦ Pli 2 3 ♠ 2 ♠ C ♠ R ♠ Pli 3 10 ♥ 7 ♥ R ♥ 6 ♥ Pli 4 4 ♠ 6 ♠ D ♠ 7 ♠ Pli 5 9 ♠ Ex 5 ♠ 2 A Pli 6 D ♥ 15 A 20 A As ♥ Pli 7 V ♠ 8 A 8 ♠ 17 A Pli 8 V ♥ 12 A 21 A 3 ♥ Pli 9 7 A R ♦ 10 ♠ 4 A Pli 10 2 ♦ V ♦ 10 A 16 A Pli 11 13 A 3 ♣ 19 A 4 ♥ Pli 12 C ♦ C ♣ As ♠ 5 A Pli 13 5 ♦ 4 ♣ 6 A 8 ♥ Pli 14 As ♣ 5 ♣ R ♣ 2 ♣ Pli 15 D ♣ 7 ♣ 6 ♣ 14 A Pli 16 8 ♦ 8 ♣ 9 A 9 ♥ Pli 17 V ♣ 9 ♣ 11 A 18 A Pli 18 10 ♦ 10 ♣ 1 A C ♥ SCORE + 90 LLaa DDoonnnnee 21 - 20 - 19 - 11 - 10 - 9 - 6 - 3 - 1 D - C - 10 - 8 - 5 - As R - 5 - 2 9 - 7 - 4 - 3 R - 6

×