Les dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire

118 vues

Publié le

état financier présenté par l'ARS regroupe l’ensemble des charges de l’Etat, des régimes d’Assurance maladie et de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie, relatives à la politique de santé et aux services de soins et médico-sociaux, de la région Pays de la Loire.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
118
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire

  1. 1.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 1
  2. 2.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 2 ETAT FINANCIER 2015 DES DEPENSES DE SANTE EN PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE 1. Les comptes nationaux de la sécurité sociale 3 2. La répartition des dépenses de santé en région 5 a) Les dépenses de soins de ville b) Les dépenses des établissements de santé c) Les dépenses des établissements et services médico-sociaux 3. Le fonds d’intervention régional 10 4. Pathologies prises en charge 11 a) Taux standardisé de prévalence b) Structures des dépenses 5. L’Insuffisance Rénale Chronique Terminale 15 6. Les perspectives de la loi de financement 2016 17
  3. 3.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 3 LES COMPTES NATIONAUX DE LA SECURITE SOCIALE Evolution du déficit du régime général de la sécurité sociale Evolution comparée de l’Ondam, du PIB et de l’inflation En 2015, la sécurité sociale assure le versement de 360Md€ de prestations. Les dépenses connaissent une progression limitée (1%), du fait de l’effet conjugué des réformes des retraites, des mesures d’économie et de modulation des allocations familiales, ainsi que de la régulation des dépenses de santé. 3,9% 3,6% 3,6% 2,2% 2,8% 2,2% 2,2% 2,4% 2,0% 4,9% 2,5% -2,8% 3,0% 3,1% 1,4% 1,5% 1,2% 1,9% 2,5% 1,0% 0,8% 1,7% 2,4% 1,2% 0,6% 0,0% 0,2% -3% -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 ONDAM exécuté PIB en valeur Inflation (hors tabac) -10,6 -11,6 -8,6 -5,9 -6,8 -6,5 -5,8 -5,2 -1,8 -2,7 -2,6 -2,5 -3,2 -2,7 -1,5 -1,0 -10,4 -13,0 -9,4 -8,9 -6,0 -4,7 -4,2 -3,5 -14 -12 -10 -8 -6 -4 -2 0 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016(p) Maladie Famille Veillesse + FSV en Md€ 2015 Branches Réalisé Maladie -5,8 AT-MP 0,7 Famille -1,5 Viellesse -0,3 Régime Général -6,8 FSV -3,9 RG + FSV -10,8 Le régime général enregistre un déficit pour la 14ème année consécutive, même si ce déficit tend à se réduire : le plus bas depuis 2002 et en baisse de 2,4Md€ entre 2014 et 2015. L’assurance maladie concentre à elle seule la moitié de ce déficit.. L’objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) est toutefois respecté en 2015 (2%), sans transfert de charges vers les patients et sans renoncer à la démarche d’amélioration de la qualité des soins.
  4. 4.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 4 LES DEPENSES DE SANTE EN PAYS DE LA LOIRE La région Pays de la Loire : 5,6% de la population 5,0% des dépenses de santé Démographie Dépenses de santé millions d’habitants, soit 5,6% de la population 3,7 milliards d’euros, soit 5,0% de dépenses nationales 9,9 millions d’habitants66,4 milliards d’euros197,7 PAYS DE LA LOIRE NATIONAL Dépenses par habitant €/habitant2 658 €/habitant2 978 (Sources : Etat financier 2015 – Insee, Estimations de population (résultats provisoires arrêtés fin 2015)
  5. 5.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 5 LA REPARTITION DES DEPENSES DE SANTE EN REGION En 2015, les dépenses régionales de santé se sont élevées à 9,9 milliards d’euros, en croissance sur une année de +2,1% (1,7% au national). Les trois principaux postes de dépenses sont : > Les soins de ville (4,14 Md€) > Les établissements de santé (3,80 Md€), et > Les établissements et services médico-sociaux (1,27 Md€) 80,4% Les dépenses de soins de ville et versements aux établissements de santé représentent 80,4 % des dépenses de santé en 2015. 0,4% Les dépenses de santé publique restent très faibles avec 34,6 M€, soit 0,4% des dépenses. Elles affichent une forte baisse par rapport aux années précédentes (-10,6% en 2015, -3,9% en 2014 et +8,6% en 2013) contrairement au niveau national. (Source : Etat financier 2015)
  6. 6.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 6 LES DEPENSES DE SOINS DE VILLE En 2015, les dépenses régionales de soins de ville connaissent un ralentissement : +1,9% en 2015 contre 3,6% en 2014, également observé au national (1,4% en 2015). Trois postes principaux de dépenses : > Les honoraires privés dont l‘évolution progresse tous les ans et dont le montant dépasse celui des médicaments en 2015 (26% des dépenses de soins de ville et 41% de contribution à la croissance). > Les médicaments dont les dépenses stagnent en 2015 (-1,3% au national). > Les indemnités journalières dont les dépenses stagnent en 2015 (-1,8% au national). 1,08 Md€ Les dépenses de médicaments délivrés en ville des ligériens + 6,7 % Croissance annuelle des dépenses des prescriptions hospitalières de médicaments exécutées en ville (PHMEV) (Source : Etat financier 2015)
  7. 7.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 7 LES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE En 2015, les dépenses des 134 établissements de santé de la région ont connu une croissance de +2,7% (évolution la plus importante depuis 2011), soit une progression plus marquée qu’au national (+2,2%). L’évolution des séjours MCO (hors séances) est légèrement plus forte en région qu’au niveau national, notamment sur la Loire Atlantique : (Source : Etat financier 2015) REGION Période M12 2015 Nombre de séjours (en milliers) REGION Période M12 2015 Evolution du nombre de séjours FRANCE Période M12 2015 Evolution du nombre de séjours Secteur ex-DG 570,85 +1,9% +1,5% Secteur ex-OQN 416,80 +1,7% +0,4% Total 2 secteurs 987,66 +1,8% +1,1% Catégorie d'activités de soins REGION Période M12 2015 Nombre de séjours (en milliers) REGION Période M12 2015 Evolution du nombre de séjours FRANCE Période M12 2015 Evolution du nombre de séjours Chirurgie non ambulatoire 173,06 -3,8% -3,2% Chirurgie ambulatoire 169,10 +9,2% +5,9% Obstétrique-mère 55,06 -3,6% -2,5% Obstétrique-enfant 43,15 -3,4% -2,4% Techniques peu invasives (diagnostiques ou thérapeutiques) 170,49 +2,5% +2,7% Séjours sans acte classant sans nuitée - médecine 96,58 +6,7% +2,5% Séjours sans acte classant d’au moins une nuit - médecine 280,21 +1,2% +1,2% TOTAL hors séances 987,66 +1,8% +1,1% Territoire de santé REGION Période M12 2015 Nombre de séjours (en milliers) REGION Période M12 2015 Evolution du nombre de séjours 52S0000001-Loire-Atlantique 406,80 +3,0% 52S0000002-Maine-et-Loire 240,31 +2,1% 52S0000003-Mayenne 61,42 -0,2% 52S0000004-Sarthe 150,73 -0,6% 52S0000005-Vendée 128,39 +1,5%
  8. 8.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 8 LES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE La répartition de l’activité régionale pour l’année 2015 et selon le statut des établissements de santé est la suivante : (Source : PMSI MCO 2015) (Source : PMSI 2015)
  9. 9.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 9 LES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES MEDICO-SOCIAUX 51% des versements aux établissements et services médico- sociaux sont à destination des personnes âgées (+1,9% de 2014 à 2015) et 40,7% pour les personnes en situation de handicap (+2,9% de 2014 à 2015). L’année 2015 est marquée par une croissance du secteur personnes âgées inférieure au secteur du handicap, tendance inverse aux années précédentes. Sur les 5 dernières années, seule la dernière évolution est plus soutenue qu’au niveau national (2,1% contre 1,8%), due à la progression plus forte sur le champ des personnes en situation de handicap (+2,9% contre 1,8%). Secteur enfance SESSAD 95 ITEP 25 Unité d'enseignement maternelle autisme 14 Extension année pleine (places 2014) 7 + Renforcement des CAMSP pour la réalisation des diagnostics autisme Secteur adulte Foyer d'accueil médicalisé (FAM) 40 Equipe de médicalisation Foyer de vie (FV) 1 Service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) 60 SSIAD 23 Prise en charge des personnes handicapées Créations et extensions 2015 + Création de l'équipe relais "Handicaps rares" EHPAD 92 Accueil de jour 9 Hébergement temporaire 17 SSIAD 18 SSIAP renforcé (ESA) 0 UHR 12 PASA 158 Total 306 Prise en charge des personnes âgées Places installées en 2015 (Source : Etat financier 2015)
  10. 10.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 10 LE FONDS D’INTERVENTION REGIONAL EN 2015 En 2015, le Fonds d’Intervention Régional représente 172,5 M€ en Pays de la Loire, soit 5,21% du montant engagé par l’ensemble des régions dans le cadre du FIR. La mobilisation du FIR soutient 5 dimensions stratégiques du Projet régional de santé :
  11. 11.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 11 TAUX STANDARDISE DE PREVALENCE DE DIFFERENTES PATHOLOGIES Dans l’ensemble, les variations de taux de prévalence les plus importantes sont observées suivant les régions les plus socialement défavorisées.
  12. 12.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 12 LA STRUCTURE DES DEPENSES PAR CATEGORIE DE PATHOLOGIES Poids des pathologies, traitements et événements de santé en effectifs, Pays de la Loire (régime général – 2013) 11,5% 48,9% 21,6%
  13. 13.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 13 Structure des dépenses pour les grandes catégories de pathologies, traitements & épisodes de soins (régime général – 2013) LA STRUCTURE DES DEPENSES PAR CATEGORIE DE PATHOLOGIES
  14. 14.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 14 Dépenses moyennes remboursées par an par patient (2013) pour les groupes de pathologies, traitements et événements de santé considérés LA STRUCTURE DES DEPENSES PAR CATEGORIE DE PATHOLOGIES
  15. 15.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 15 INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE TERMINALE EN PAYS DE LA LOIRE Au 31/12/2014, 3 904 patients sont en insuffisance rénale chronique terminale en Pays de la Loire. La situation de la région est relativement stable avec environ 460 nouveaux cas par an. Du fait d’une prévalence moindre de facteurs de risque comme le diabète et d’un taux de greffe plus élevé, le taux de dialyse est moins élevé dans la région qu’au niveau national : 0,49‰ à 0,60‰ selon les départements Vs 0,69‰ au niveau national. Le recours à la dialyse est en revanche trop axé sur les centres lourds (63% des patients Vs 56% pour l’ensemble de la France), aux dépens de l’autodialyse (11,8% Vs 18,5%) et ce en dépit d’une montée en charge récente des unités de dialyse médicalisées (UDM). Effectif % Effectif % Effectif % Loire-Atlantique 1 360 58 4,3% 524 38,5% 778 57,2% Maine-Et-Loire 885 22 2,5% 405 45,8% 458 51,8% Mayenne 327 8 2,4% 124 37,9% 195 59,6% Sarthe 615 19 3,1% 296 48,1% 300 48,8% Vendée 717 28 3,9% 338 47,1% 351 49,0% Région 3 904 135 3,5% 1 687 43,2% 2 082 53,3% Fce entière 79 335 2 887 3,6% 41 532 52,4% 34 936 44,0% Département Effectif Dialyse péritonéale Hémodialyse Transplantation Source : Réseau REIN - Rapport annuel 2014 (Paysdela Loire)
  16. 16.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 16 Les dépenses varient en fonction du mode de prise en charge : - Dialyse chronique : 64 000€ - Transplantation rénale : 73 000€ - Suivi de transplantation : 14 000€ Les coûts sont pour une part importante des coûts d’hospitalisation. Les dépenses moyennes de transports sont également très importantes : - Dialyse chronique : 12 705€ - Transplantation rénale : 6 857€ La région Pays de la Loire se distingue du niveau national par ses résultats en matière de greffe rénale, notamment avec des dépenses moyennes inférieures aux résultats nationaux : 64 900€ Vs 73 000€ en France. Par ailleurs, la file active de patients greffés est plus élevée que la moyenne nationale et le délai moyen d’accès à la greffe est également plus court dans la région, selon le registre REIN (15 mois contre 25 mois France entière). INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE TERMINALE EN PAYS DE LA LOIRE IRCT (Fce entière) - Décomposition des coûts par poste de dépense en 2014 Champ:RégimegénéraldtSLM–Franceentière Source:CartographieCNAMTS2014 En 2014 en France, le poids des dépenses de l’insuffisance rénale chronique terminale est très important, 3,9Md€, malgré les faibles effectifs (74 000 pour le régime général), avec une dépense moyenne par patient et par an de 44 000€, très supérieure à celle des autres pathologies.
  17. 17.  2016 – Agence Régionale de Santé Pays de la Loire – Etat financier 2015 - Page 17 PERSPECTIVES (loi de financement de la sécurité sociale 2016) Mesures d’économies – PLFSS 2016 En 2016, avant économies, les dépenses dans le champ de l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) progresseraient de 3,6%. Pour atteindre un taux de progression des dépenses de 1,75%, un montant global d’économies de 3,4 milliards d’euros est attendu en 2016. Cet effort est réparti entre l’ensemble des secteurs : tous les sous-objectifs de l’ONDAM voient leur taux d’évolution diminuer par rapport à 2015. Les économies reposent sur les orientations présentées par la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes : > baisser les prix des produits de santé et développer les génériques ; > lutter contre les prescriptions non pertinentes ; > engager le virage ambulatoire pour prendre en charge les patients en proximité ; > améliorer l’efficience de la dépense hospitalière.

×