Vous avez- dit poésie?
Retrouver le goût des mots, le plaisir de les entendre, de les manipuler
Un mot pour tous, tous pour un mot!
Avec le groupe Kétanou, nous avons compris que l’on peut jouer avec LE SENS
et le SON ...
Donc, la poésie, jeux sur les mots?
• Pour le savoir, nous avons regardé des
documents muets: photos, images,
tableaux…
• ...
Poésie lyrique, poésie engagée, ou….?
• La poésie lyrique, qui prend son nom à Orphée et sa lyre, serait celle qui exprime...
Ce que nous avons appris
• Pour jouer avec les sons, les poètes utilisent
• La rime en finale ou à l’interne
• La paronymi...
Ce que j’ai appris
• Que les poèmes ont des formes fixes (sonnet/ poèmes en
strophes…)
• Que les vers sont parfois régulie...
La phrase nominale et ses effets
 Elle est fréquente à l’oral mais aussi à l’écrit. Nous avons vu deux
textes qui l’utili...
Les expansions du nom
• RAPPEL
• L adjectif épithète: « un visage sombre »
• Le complément du nom: « un vieillard en deuil...
La proposition subordonnée relative
• Elle est la seule proposition à « être subordonnée » à un nom
• Elle est introduite ...
Ce que j’ai appris
• Le mot peut avoir plusieurs sens
• Un sens propre: une couleur sombre (= foncée)
• Un sens figuré: un...
Les mots ont une famille!
• Un radical donne naissance à toute une famille…grâce au préfixes et aux
suffixes que l’on peut...
Rédiger une réponse
• Ne jamais commencer par un pronom:
• Ne jamais commencer par « car ». Faire votre proposition, p exp...
fin
• Vous êtes prêts pour l’évaluation
vous avez-dit poésie ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

vous avez-dit poésie ?

618 vues

Publié le

vous avez-dit poésie ?

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
618
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
144
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

vous avez-dit poésie ?

  1. 1. Vous avez- dit poésie? Retrouver le goût des mots, le plaisir de les entendre, de les manipuler
  2. 2. Un mot pour tous, tous pour un mot! Avec le groupe Kétanou, nous avons compris que l’on peut jouer avec LE SENS et le SON des mots sur une musique de foire et accordéon. Avec « les eaux de mars » chanté par Moustaki, nous avons vu que le mot seul, et ses expansions dans une phrase nominale permettait de faire vivre le printemps sur le rythme de la Bossa Nova la chanson met le texte en musique et surtout le met en RYTHME ! Avec Grand Corps malade, nous avons vu que le slam faisait « claquer les mots »…Ici, plus encore, le texte se veut musique! Avec le slam, c’est la musique du texte qui est parlée
  3. 3. Donc, la poésie, jeux sur les mots? • Pour le savoir, nous avons regardé des documents muets: photos, images, tableaux… • et nous avons été sensible à des climats, des atmosphères, des constructions, des couleurs…. • La poésie nous semblait alors une attitude: livrer son âme, montrer la beauté, la fantaisie du monde, ou bien le dénoncer, s’en indigner, le reconstruire, le célébrer….
  4. 4. Poésie lyrique, poésie engagée, ou….? • La poésie lyrique, qui prend son nom à Orphée et sa lyre, serait celle qui exprimerait les émotions, les sentiments personnels, celle où la présence du locuteur à la première personne serait la plus importante… • La poésie engagée, si elle engage le poète, cherche surtout à défendre une une cause: c’est une poésie d’indignation ou de combat • Et puis une autre est apparue qui chercher à regarder le monde avec un regard neuf, surprenant sur les choses… • Alors nous avons décidé- après la lecture de tout ce qu’en avait dit les poètes- d’en donner la définition suivante: • La poésie est un certain regard posé sur le monde GRACE au pouvoir du langage Nous avons alors défini la poésie selon ses attitudes ou tendances
  5. 5. Ce que nous avons appris • Pour jouer avec les sons, les poètes utilisent • La rime en finale ou à l’interne • La paronymie • L’homophonie • Les allitérations • Les assonances
  6. 6. Ce que j’ai appris • Que les poèmes ont des formes fixes (sonnet/ poèmes en strophes…) • Que les vers sont parfois réguliers (alexandrins= 12 pieds/syllabes …) • Que certains utilisent des vers irréguliers, courts, longs • Qu’un poème, c’est surtout une certaine dispositions des vers sur la page, qui ne tient pas toujours compte de la structure des phrases.
  7. 7. La phrase nominale et ses effets  Elle est fréquente à l’oral mais aussi à l’écrit. Nous avons vu deux textes qui l’utilisaient exclusivement (Les eaux de mars, et Madrid, de Pablo Neruda)  Elle permettait de construire une figure de style intéressante: l’énumération (l’accumulation) qui traduisait la foule des perceptions, des sensations que procure le printemps ou la ville assaillie  La phrase construite de groupe nominaux avec leurs expansions met en relief les détails, donne un effet de zoom sur les choses évoquées, ou traduit l’émotion du locuteur.
  8. 8. Les expansions du nom • RAPPEL • L adjectif épithète: « un visage sombre » • Le complément du nom: « un vieillard en deuil avec une montre en or »… • La proposition subordonnée relative: « un chemin qui chemine » • L’apposition: je suis parti vers les pays bleus, les pays, gras et juteux, les pays de passions tourmentées….
  9. 9. La proposition subordonnée relative • Elle est la seule proposition à « être subordonnée » à un nom • Elle est introduite par un pronom relatif : qui, que dont, où, lequel avec préposition (à, de, vers, sur, dans, chez…..) • Orthographe: • ttention à son antécédent (c’est-à-dire le mot que le pronom remplace placé devant le pronom) • QUI/ TOUJOURS SUJET • Les jeunes filles qui le suivent • Toi qui m’appelles, moi qui cours…. • QUE: TOUJOURS C.O.D./ accord du participe passé avec avoir! • Aux temps composés: les femmes que j’ai suivies, la robe que j’ai mise • DONT: s’emploie quand apparaît la préposition à/de ex: L’homme dont je parle……………….parler à ex: L’homme dont la casquette est noire……………………………..la casquette de l’homme
  10. 10. Ce que j’ai appris • Le mot peut avoir plusieurs sens • Un sens propre: une couleur sombre (= foncée) • Un sens figuré: un visage sombre (= triste, grave, lugubre) • Des connotations: la banlieue (= tours, racaille, deal, métissage, …) • Un champ lexical regroupe, dans un texte les mots de sens voisins Ex: champ lexical de la violence: « sang,coups, meurtris, blessés… »
  11. 11. Les mots ont une famille! • Un radical donne naissance à toute une famille…grâce au préfixes et aux suffixes que l’on peut lui ajouter • terre attérir terrestre déterrer terrier territoire…… • Attention aux faux amis: • atterré, terreur, terrifier, terroriser… C’est une autre famille! • (Se demander de quel radical vient un mot peut aider pour l’orthographe…)
  12. 12. Rédiger une réponse • Ne jamais commencer par un pronom: • Ne jamais commencer par « car ». Faire votre proposition, p expliquer puis expliquer avec « en effet… » • Se référer à la question posée • Répondre en introduisant des références au texte ENTRE GUILLEMETS ou en rappelant les lignes de l’extrait choisi • Les TITRES SE SOULIGNENT • Éviter les « ça parle de », préférer: « le poème exprime, évoque, suggère, montre » ou « défend, soutient telle ou telle cause… • Préférer 4/5 lignes plutôt que 2
  13. 13. fin • Vous êtes prêts pour l’évaluation

×