La conscience du corps       EN VIE                                Principes fondamentaux de la Technique Alexander       ...
Lunité	  psychophysique	  	   	   Le	   mouvement	   et	   la	   pensée	   sont	   intimement	   liés	   :	   le	         ...
habituelles.	   Lorsque	   nous	   inhibons	   les	   réactions	                                        Linhibition	      ...
What	  you	  think	  is	  what	  you	  get	  	  	  	  	  La	  technique	  Alexander	  sadresse	  à	  la	  personne	  dans	...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Principes fondamentaux

621 vues

Publié le

Pour connaitre la philosophie de F.M Alexander

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
621
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Principes fondamentaux

  1. 1. La conscience du corps EN VIE Principes fondamentaux de la Technique Alexander découvrit de manière empirique un équilibre naturel de la tête un mécanisme capable de sur le sommet de la colonne La technique FM Alexander est freiner consciemment l’amorce vertébrale avant d’engager une pratique à caractère de toute action habituelle. En n’importe quelle action ( ce que éducatif, basée sur l’auto- privilégiant une relation FM Alexander appelait le observation et visant à défaire dynamique entre la tête et la «contrôle primaire»), l’élève ne les habitudes physiques et colonne vertébrale, non sent plus la nécessité de psychologiques qui entravent la seulement il résolut sa contracter une grande partie de mobilité naturelle. Elle apporte défaillance vocale mais il son corps pour atteindre son de nouveaux moyens améliora de manière globale la but. Au lieu de laisser son kinesthésiques dans notre façon coordination naturelle de son énergie se disperser dans des de réagir à chaque situation. organisme. En élaborant une automatismes, la mise en place technique pour désapprendre, il de cette « commande primaire » devint le pionnier de toutes les entre la tête et la colonne approches de conscience vertébrale lui permet de Qui était F.M Alexander ? corporelle. percevoir corporellement une nouvelle direction pour gérer ses Acteur australien spécialisé forces physiques et psychiques. dans le répertoire L’effet le plus immédiat est un shakespearien, Frederick Comment ça marche ? allongement et un Mathias Alexander a développé redéploiement du système sa méthode à la suite d’un Tout le monde, en voulant faire , musculaire tout entier. Le but problème d’extinction de voix a tendance à trop faire. Sous la ultime est «d’utiliser le corps» sur scène. Grâce à son grand conduite d’un professeur, l’élève dans une juste tension. La sens de l’observation, il prit retrouve une aisance naturelle tension musculaire relève de la conscience que des habitudes en prenant conscience des croyance, affirmait FM corporelles bien ancrées étaient tensions qu’il s’impose Alexander. responsables de son aphonie. Il inconsciemment. En favorisantAu-delà de la vision mécaniste et réductrice de la vie, il existe une connaissance sensible, émotionnelle, réfléchie de lorganisme vivant. Notre corps, dont nous partageons les caractéristiques avec tous les êtres sensibles, nous fait prendre conscience de notre capacité innée à guérir du traumatisme. PETER LEVINE
  2. 2. Lunité  psychophysique       Le   mouvement   et   la   pensée   sont   intimement   liés   :   le   Le  contrôle  primaire  mode   de   pensée   détermine   le   résultat   de   nos  actes,   la  manière   dont   nous   agissons   façonne   notre   perception  du   monde,   un   changement   de   léquilibre   physique        Il   sagit  là  de  lune  des   découvertes   fondamentales  de  in>luencera   nos   états   dâme   et   la   nature   des   pensées   F.M   Alexander.   Léquilibre   naturel   de   la   tête   sur   le  modi>iera   lattitude   physique.     F.M   Alexander   sest   sommet   de   la   colonne   vertébrale,   en   relation   avec   le  appuyé   sur  ce  principe   essentiel  dinterrelation   entre   le   reste   du   corps,   est   le   facteur   physique   primordial  corps  et  lesprit  pour  élaborer  sa  méthode. re>létant   lharmonie   et   la   réceptivité   de   lêtre   dans   sa   globalité.   Notre   habileté   à   réagir   de   manière   libre   et   ef>icace  est  directement  proportionnelle  à  la  capacité  de   Lusage  de  soi  gouverne  la  fonction   la   tête   à   sadapter   aux   changements   subtils   de   la   posture.   Quand   une   tension   excessive   sinstalle   de      La   façon   dont   nous   utilisons  notre   corps  détermine   la   manière   durable,   elle   commence   généralement   par   la  qualité  de  son  fonctionnement.   Rappelons  que  pour  F.M   tête,   puis   irradie   vers   le   tronc   et   les   extrémités.   La  Alexander   lusage  de   soi  représente   tout  ce   qui  est  sous   >ixation  de  la  tête   sur  la  colonne  vertébrale  renforce  les  le   contrôle   conscient  de   lindividu,  et   le   fonctionnement   sensations   de   menace   et   de   vulnérabilité   pour   le  englobe   toutes   les   activités   automatiques   non   système   nerveux   central.   Une   tension   chronique  conscientes  du   corps.   Ainsi   si  nous  agissons  toujours  de   sintègre   peu   à   peu   dans   toutes   nos   actions,   lénergie  manière   tendue   et   contractée,   non   seulement   nous   développée   par   lindividu   ne   faisant   que   renforcer   le  induisons   inef>icacité   et   inconfort   dans   lattitude   et   la   pattern   imposé   par   létat   de   tension.   Lutilisation   du  gestuelle,   mais   nous   imposons   un   dysfonctionnement   contrôle   primaire,  cest-­à-­dire  de  la  liberté  de  la  tête  par  dans   lorganisme.     Par  contre   en  adoptant   une  attitude   rapport   au   corps,   permet   à   lindividu   dinhiber   les  plus  centrée,  moins  rigide,  nous  améliorons  évidemment   tensions   inutiles  et   de   diriger   directement   son   énergie  la   qualité   de   nos   actions,   nous   permettons   surtout   au   dans   la   qualité   des   actions   plutôt   que   dans   le  corps   de   retrouver   le   fonctionnement   de   son   unité   renforcement  du  pattern.  originelle.   Ainsi,   le   travail   proposé   par   F.M   Alexander  rejoint   la   conception   holistique   du   fonctionnement   du  corps   humain   considéré   dans   sa   globalité,   dans   son  unité.   La  perception  erronée         Lorsque  létat  de  tension  nous  est  devenu  familier,   nous  ne  pouvons  plus  le  percevoir  comme  étant   nuisible   à   la  qualité   de  nos  actions.  Ce   pattern  nous  apparaît  comme   normal.  Dans  la  nature,  les  tensions  musculaires   constituent   un   système   de   réaction   face   aux   évènements   nouveaux   et   imprévus.   Mais   lorsque   nous   nous   sommes   identi>iés  à  un  pattern   d’«   hypertendu   musculaire   »,  nous  devons  accroître  de  plus   en   plus  le  niveau   des  tensions  pour  percevoir  le  sens  de   notre   action.   Cet  état  sampli>ie   au   >il   des  mois  et   des  années  jusquau   jour  où   une  blessure   semble   arriver  de  nulle  part.   En  réalité   ce   sont  les  activités  habituelles  effectuées  dans   un   état   de   contraction   permanente   qui   conduisent   inexorablement   à   la   blessure,   parfois  sous   limpulsion   dune   sollicitation   supplémentaire   insigni>iante.   F.M   Alexander   nommait   ce   processus   la   «   perception   sensorielle   erronée   »,   qui   nous   éloigne   peu   à   peu   de   létat   de   vigilance   naturelle   vers   un   état   de   tension   habituelle  imposée  par  les  conditionnements.  
  3. 3. habituelles.   Lorsque   nous   inhibons   les   réactions   Linhibition   a u t o m a t i q u e s ,   l é n e r g i e   e s t   u t i l i s é e   d a n s   laccomplissement   juste  et   harmonieux  dune   action.  Ceci          Linhibition  en  méthode   Alexander  nest  pas  le  blocage   explique   le   problème   de   certains   artistes   qui,   bien   que  dune   action   ou   le   refoulement   dun   sentiment   ;   elle   travaillant  de  plus  en  plus  pour  améliorer   lexpression  de  correspond   en   fait   à   la   suppression   des   réactions   leur   art,   deviennent   de   plus  en   plus   tendus  et   de   moins  habituelles   face   aux   stimuli.   Cela   permet   de   créer   un   en  moins  expressifs.  espace   entre   le   stimulus   et  la   réponse   et  de   donner  une  possibilité   de   choix   dans   notre   façon   de   réagir.   Par  exemple   si   vous   devez   vous   lever   dune   chaise,   vous   End-­gaining,  means  whereby  sentirez   en   premier   lieu   la   nécessité   de   contracter   une  partie   du  corps  pour  atteindre  votre  but,  pour  vous  lever.         Lun   des   principaux   obstacles   que   rencontrent   les  Si   vous   décidez   de   ne   pas   engager   laction   avec   cette   débutants  dans   cette   méthode   est  leur  conditionnement  intention   et   si   vous   permettez   simplement   à   la   tête   de   à   nêtre   attentifs   quau   but   à   atteindre   (end-­gaining)  trouver  un  équilibre  naturel  sur  le  sommet  de  la   colonne   tout   en   ignorant   le   processus   qui   garantira   le   résultat  vertébrale   (contrôle   primaire),   alors   vous  permettrez   à   désiré   (means  whereby).   Cela   peut  demander  beaucoup  tout   le   système   de   rester  libre,  coordonné   et   uni>ié.   Vous   de   patience   et   de   courage   pour  engager  une  action   sans  aurez   quitté   le   cycle   des   automatismes   et   des   lobsession  du  résultat.  Lorsque  les  élèves  se   concentrent  conditionnements   régissant   quotidiennement   les   uniquement   sur   la   qualité   des   moyens   utilisés,   ils  réactions   habituelles.   Et   vous   pourrez   alors   vous   lever   peuvent   se   sentir   désorientés   et   anxieux   avec   une  sans  effort  !   sensation  de  perte  de  contrôle  sur  le  processus   en  cours.   Par   contre   au   >il   des   séances,   en   se   détachant   de   lobligation   de   résultat   pour   améliorer   toujours   et   encore   la  manière  dengager  un   processus,   ils  éprouvent   La  direction   un   sentiment   de   légèreté   et   dexpansion,   ils   deviennent   plus  enracinés,  plus  calmes  et  mieux  coordonnés.         Si   vous   cessez   dagir   avec   les   efforts  habituels,   vous  aurez  besoin   dun  apport  dénergie   nouvelle   pour   mener  à   bien   vos   actions.   En   technique   Alexander,   cela   fait  référence   à   la   notion   de   direction.   Grâce   à   des   ordres   Le  contrôle  constructif  conscient  mentaux   «   préventifs   »,   lénergie   développée   par   la  personne   est   utilisée   directement   dans   le   support            Le   terme   «  contrôle  constructif  conscient  »  est  utilisé  dynamique  du  corps  et  dans   lactivité,   plutôt  que  dans  le   par  F.M   Alexander   en   opposition   à   la   notion   habituelle  renforcement   du   pattern   des  tensions   habituelles.   Ainsi   du   contrôle   synonyme  defforts.   Le   contrôle   authentique  durant   une   séance,   la   direction   peut  être   transmise   par   repose   sur   la   décision   de   ne   pas   interférer   dans   le  une  série   dordres  kinesthésiques  ou  verbaux  tels  que   :  le   fonctionnement   naturel   et   ef>icace   du   corps,   la  cou   reste   libre,  la  tête   se   relâche  en   haut   et   en  avant,   le   conscience   étant   utilisée   pour   permettre   lactivation   de  dos  peut  sallonger  et  sélargir,  etc.   ré>lexes   de   facilitation   que   nous   pouvons   seulement         Leffet   combiné   de   linhibition   et   de   la   direction   in>luencer   de   manière   indirecte.   Cest   une   expérience  procure   une   qualité   de   travail   sans   sensation   deffort.   faisant   appel   à   une   nouvelle   qualité   de   responsabilité  Les  artistes  et   les   athlètes   font   souvent   référence   à   cet   personnelle   uniquement   basée   sur   la   liberté   desprit   et  état   dynamique   et   équilibré   leur   permettant   dacquérir   de  choix.    Étudier  la  technique  nous  renvoie  au  centre  de  une  ef>icacité  maximale,  ainsi   que  les  pratiquants  darts   nos  vies   en   faisant  les  choix  qui  détermineront  la  qualité  martiaux,   qui   se   comparent   à   de   simples   conduits   où   de   nos   expériences.   Apprendre   à   répondre   de   manière  lénergie   peut   sécouler  et   diriger   elle-­même   laction.   La   consciente   au   stress  et   aux   diverses   dif>icultés   de   la   vie  conscience   est   ici   utilisée   pour   activer   des   ré>lexes   qui   permet   à   lindividu   datteindre   un   haut   niveau   de  développeront   une   qualité   de   non-­faire   dans   le   «  contrôle  constructif  conscient  ».  mouvement.     Lorsque   nous   réagissons   avec   beaucoup  defforts,   lénergie   alimente   le   pattern   des   tensions  
  4. 4. What  you  think  is  what  you  get          La  technique  Alexander  sadresse  à  la  personne  dans  sa  globalité  en  intervenant  sur  plusieurs  niveaux.  Au  niveau  physique,  grâce  au  contrôle  primaire,  elle  permet  dinterrompre  le  pattern  de  tensions  excessives.  Au  niveau  mental,  elle  met  en  évidence  lappréciation  sensorielle  erronée,  propre  à  chaque  individu  enfermé  dans  ses  habitudes.  Si  nous  fonctionnons  avec  des  informations  erronées  sur  nous-­mêmes  et  sur  le  monde  environnant,  nous  créons  des  con>lits  corporels  et  psychologiques.  Sur  le  plan  émotionnel,  la  méthode,  en  nous  recentrant,  nous  aide  à  éviter  des  réponses  maladroites  aux  situations  stressantes  et  à  éprouver  sincèrement  les  émotions,  même  les  plus  puissantes.  Tout  ceci  nest  accessible  quavec  une  participation  plus  importante  de  la  conscience  de  lindividu,  de  sa  capacité  dattention  et  de  choix  pour  améliorer  sa  coordination  globale.  Si  nous  sommes  capables  de  changer  notre  «  Usage  de  soi  »  grâce  aux  principes  résumés  ci-­dessus,  nous  pouvons  atténuer  les  conséquences  du  stress  pour  nous-­mêmes  et  pour  les  autres,  nous  menons  chaque  action  avec  plus  dharmonie,  nous  bougeons  avec  plus  de  légèreté,  nous  faisons  face  à  la  vie  avec  plus  de  facilité  et  de  sincérité.   Quels  sont  les  bénéBices  ? ➡ Récupérer  de  manière  douce  une  coordination  naturelle   ➡ Retrouver  un  allongement  et  une  ouverture  de  la  musculature ➡  Gérer  le  stress  en  reconnaissant  les  tensions  que  nous  nous   imposons ➡  Développer  une  plus  grande  conscience  dans  notre  manière  de   faire  et  dêtre  grâce  à  des  sensations  et  des  perceptions  plus   =iables ➡ Acquérir  une  nouvelle  façon  d’utiliser  nos  propres  ressources   physiques  et  psychiques

×