Financement des PME/ETI       Séance 3     Lyon 1–M2-Eric Poisson-mars 2013
Plan de la séance 31. Correction détaillée exercice plan de financement   (1h)2. Les risques accrus liés au financements p...
Correction détaillée exercice plan definancementEncaissements Le CA est HT il faut le multiplier par 1,20 ( TVA arrondie ...
Correction détaillée exercice plan definancementDécaissements achats matières Les achats sont HT il faut les multiplier p...
Correction détaillée exercice plan definancementDécaissements charges Les charges sont HT il faut les multiplier par 1,20...
Correction détaillée exercice plan definancementTVA TVA collectée de décembre 2011 : 80 TVA déductible de décembre 2011 ...
Correction détaillée exercice plan definancementFinancement Remboursement de prêt janvier 2012: 150 HT , pas de TVA sur ...
Correction détaillée exercice plan definancementInvestissements Pas d’investissement a prendre en compte en janvier Atte...
Correction détaillée exercice plan de financementDonnées 1/2
Correction détaillée exercice plan de financementDonnées 2/2
Correction détaillée exercice plan de financementCalculs encaissements & décaissements
Correction détaillée exercice plan de financementPlan de financement
Correction détaillée exercice plan de financementRecommandations1.   négocier un découvert pour les périodes mauvaises qua...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsA. Un risque client accru            B. Sécuriser l’exportC. Structure...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsA. Un risque client accru    1. Dépendance de grands donneurs d’ordre ...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A.   Un risque client accru      1.   Dépendance de grands donneurs d...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A.   Un risque client accru          1. Dépendance vis-à-vis des gran...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru     2. Portefeuille client concentré      ...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru     2. Portefeuille client concentré      ...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A.   Un risque client accru      3. Gestion du risque client à la con...
Les risques accrus pour les PME liés aux financementsB. Sécuriser l’export       Maitrise de la langue         Maitrise ...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export       Méconnaissance des mécanismes de recouvre...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export       Méconnaissance des systèmes de recouvreme...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export       Méconnaissance des mécanismes de recouvre...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export       Complexité et accessibilité des dispositi...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export       Complexité et accessibilité des dispositi...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC.   Structure du bilan et conséquencesRapport banque de France : Les ...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC.   Structure du bilan et conséquences
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC.   Structure du bilan et conséquences
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements  C.   Structure du bilan et conséquences           L’effet de la cris...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements  C.   Structure du bilan et conséquences   L ’évolution de la struct...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements  C.   Structure du bilan et conséquences   Les constatations de la B...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements  C.   Structure du bilan et conséquences   Les constatations de la B...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements  C.   Structure du bilan et conséquences   Les constatations de la B...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC.   Structure du bilan et conséquences Typologie de la structure fin...
Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC.   Structure du bilan et conséquences Typologie de la structure fin...
Le top 10 des points a retenir 10 Pas d’aide des banques pour démarrer 9 Pas de prêt bancaire sans garanties, pensez a O...
Le top 10 des points a retenir Top 10: Pas d’aide des banques pour démarrer Ne pas compter sur les banques pour démarrer...
Le top 10 des points a retenir Top 9: Pas de prêts bancaires sans garanties Les banques raisonnent en terme de risque 9...
Le top 10 des points a retenir Top 8 : Export : des solutions existent pour  financer et garantir MCNE, affacturage (en ...
Le top 10 des points a retenir Top 7 : Affacturage : une solution pour réduire  le crédit client Répendu en France et da...
Le top 10 des points a retenir Top 6 : Crédit bail : un outil qui se développe  pour financer les immobilisations. Se dé...
Le top 10 des points a retenir Top 5 : Attention à la structure du bilan Importance de financer des emplois longs (+7ans...
Le top 10 des points a retenir Top 4 : Clients : donner un crédit à un client  coute du cash à l’entreprise Tout délai d...
Le top 10 des points a retenir Top 3 :Le BFR impacte directement la trésorerie Le BFR élément principal de l’actif circu...
Le top 10 des points a retenir Top 2 :Le plan de trésorerie essentiel Le cash étant « le nerf de la guerre », il est ess...
Le top 10 des points a retenir Top 1: La trésorerie prime sur le résultat Une entreprise peut perdre de l’argent pendant...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L1 slide financement des pme- mar 2013-part 3

734 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
734
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L1 slide financement des pme- mar 2013-part 3

  1. 1. Financement des PME/ETI Séance 3 Lyon 1–M2-Eric Poisson-mars 2013
  2. 2. Plan de la séance 31. Correction détaillée exercice plan de financement (1h)2. Les risques accrus liés au financements pour les PME ( 2h) A. Risque client accru B. Sécuriser l’export C. Structure du bilan et conséquences3. pause4. Cas ( 2h)5. pause6. Les 10 points a retenir (30mn)
  3. 3. Correction détaillée exercice plan definancementEncaissements Le CA est HT il faut le multiplier par 1,20 ( TVA arrondie a 20%), car l’entreprise est payée par ses clients TTC Les encaissements de janvier 2012 sont constitués de  CA comptant du mois de janvier 2012  Le CA à 30j de décembre 2011  Le CA à 60j de novembre 2011  Encaissements janvier 2012:  225X 1,20 (comptant décembre) = 270  + 100 X 1,20 ( ca décembres 2011 à 30j)= 120  + 400 X 1,20 ( ca novembre 2011 à 60j) = 480  Total = 870
  4. 4. Correction détaillée exercice plan definancementDécaissements achats matières Les achats sont HT il faut les multiplier par 1,20 ( TVA arrondie a 20%), car l’entreprise paye ses factures TTC Les décaissements achats de janvier 2012 sont constitués de  Las achats comptant du mois de janvier 2012  Les achats à 30j de décembre 2011  Les achats à 60j de novembre 2011  décaissements janvier 2012:  45 X 1,20 (comptant décembre) = 54  + 105 X 1,20 ( achats décembres 2011 à 30j)= 126  + 200 X 1,20 ( achats novembre 2011 à 60j) = 240  Total = 420
  5. 5. Correction détaillée exercice plan definancementDécaissements charges Les charges sont HT il faut les multiplier par 1,20 ( TVA arrondie a 20%), sauf salaires et charges sociales car l’entreprise paye ses factures TTC Les décaissements charges de janvier 2012 sont constitués de  Les salaires et le loyer du mois de janvier 2012  Les charges sociales et les achats transports de décembre 2011, payables a 30j  décaissements charges de janvier 2012:  Les salaires du mois : 142  Le loyer du mois 50 X 1,20 (tva sur loyer commercial): 60,  Les charges sociales de décembre 2011= 71  Les achats transports de décembre 2011 : 20 X 1,20 =24  Total =297
  6. 6. Correction détaillée exercice plan definancementTVA TVA collectée de décembre 2011 : 80 TVA déductible de décembre 2011 : 80 TVA a payer en janvier 2012 :  TVA collectée de décembre 2011 - TVA déductible de décembre 2011  = 80-80 =0  Tva a payer en janvier = 0
  7. 7. Correction détaillée exercice plan definancementFinancement Remboursement de prêt janvier 2012: 150 HT , pas de TVA sur un remboursement de prêt  Financement de janvier 2012 :150
  8. 8. Correction détaillée exercice plan definancementInvestissements Pas d’investissement a prendre en compte en janvier Attention la machine est comptabiliser en immobilisation en octobre a la livraison ( en fait a la mise en service), alors que le règlement est à 50% a la commande en fevrier et 50% a la livraison
  9. 9. Correction détaillée exercice plan de financementDonnées 1/2
  10. 10. Correction détaillée exercice plan de financementDonnées 2/2
  11. 11. Correction détaillée exercice plan de financementCalculs encaissements & décaissements
  12. 12. Correction détaillée exercice plan de financementPlan de financement
  13. 13. Correction détaillée exercice plan de financementRecommandations1. négocier un découvert pour les périodes mauvaises quand tout va bien2. reporter la commande dinvestissement dun mois, mars vs février3. financer limmobilisation autrement , crédit , crédit bail4. renégocier un règlement mensuel du crédit vs trimestriel
  14. 14. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsA. Un risque client accru B. Sécuriser l’exportC. Structure du bilan et conséquences
  15. 15. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsA. Un risque client accru 1. Dépendance de grands donneurs d’ordre 2. Portefeuille client très concentré 3. Gestion du risque client à la confiance
  16. 16. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru 1. Dépendance de grands donneurs d’ordre Les grands donneurs d’ordre ( grands groupes ) ont une relation déséquilibrée avec leur fournisseurs, le rapport de force en leur faveur Par exemple mon expérience chez Alcatel, pour obtenir des délais de règlements Cette pratique à été confirmé par l’examen des dossiers soumis au médiateur du crédit ( René Ricol ) entre 2008 et 2010 Une charte établie en 2010, sous l’égide du ministère de l’économie représentée par Christine Lagarde définie les bonnes pratiques qui « devraient » rééquilibrer les rapports de force entre PME et grand groupe . Une liste 10 principes a été établie
  17. 17. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru 1. Dépendance vis-à-vis des grands donneurs d’ordre  Article 1  Dépendance de grands donneurs d’ordre seance 3 chartepme.pdf
  18. 18. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru 2. Portefeuille client concentré  Constat Source : enquête sur les PME , Duchenaut
  19. 19. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru 2. Portefeuille client concentré  Constat  28 % des pme de l’industrie ont moins de 5 Clients  43% des pme du bâtiment  25% des pme du transport  20% des pme des services
  20. 20. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements A. Un risque client accru 3. Gestion du risque client à la confiance  Intuitu personæ : expression latine signifiant « en fonction de la personne. »  Les dirigeants de PME souvent les premiers commerciaux de l’entreprise  Ils accordent des conditions aux clients historiques en fonction de relations historiques , difficilement renégociables et qui ne sont pas remises en cause
  21. 21. Les risques accrus pour les PME liés aux financementsB. Sécuriser l’export  Maitrise de la langue  Maitrise de l’anglais moyenne  Les comptables en charge de recouvrer les créances ne parlent souvent pas anglais  Maitrise d’une autre langue improbable
  22. 22. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export  Méconnaissance des mécanismes de recouvrement à l’étranger  Manque d’interlocuteurs experts, les banques ne connaissent elles même pas les processus.  Nécessité de recourir à un avocat , qui a un partenaire local sur place  L’Europe tente d’harmoniser les procédures, car c’est un frein au développement du commerce à l’intérieur de l’Union  L’injonction de payer européenne  Le titre exécutoire européen (TEE)
  23. 23. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export  Méconnaissance des systèmes de recouvrement à l’étranger  L’injonction de payer européenne
  24. 24. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export  Méconnaissance des mécanismes de recouvrements nationaux  Titre exécutoire européen
  25. 25. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export  Complexité et accessibilité des dispositifs Comment aller réclamer sa créance en Espagne ou en Irlande ?  Long  plusieurs années  Complexe  quel tribunal saisir ?  Par qui se faire assister ?  Traduction des documents
  26. 26. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsB. Sécuriser l’export  Complexité et accessibilité des dispositifs  Couteux pour des petites créances, le cout de la procédure identique quelque soit le montant réclamé  Pour une créance à l’étranger , le recouvrement peut couter plusieurs dizaines de % !  Par exemple chez PSP, j’ai renoncé a récupérer certaines créances au Portugal , plus couteux 10K€ de procédure pour 15K€ de créances.  Equilibre a trouver entre le temps et l’argent que l’on consacre a récupérer les fonds et le montant engagé.
  27. 27. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC. Structure du bilan et conséquencesRapport banque de France : Les PME en France en 2011
  28. 28. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC. Structure du bilan et conséquences
  29. 29. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC. Structure du bilan et conséquences
  30. 30. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements C. Structure du bilan et conséquences L’effet de la crise de 2008  Les bilans des pme toujours pas revenus au niveau ante crise  Conséquence : pauvreté des capitaux propres
  31. 31. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements C. Structure du bilan et conséquences  L ’évolution de la structure des bilan des pme  C
  32. 32. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements C. Structure du bilan et conséquences  Les constatations de la Banque de FranceComparé à l’endettement d’une entreprise, le niveau de ses capitaux propresfournit une indication forte sur son degré de robustesse et sa capacité à faireface à des chocs externes, comme en cas de baisse brutale de l’activité parexemple.En estimant les besoins en fonds propres qu’une entreprise doit pourvoir pourramener son endettement à 200 % de ses capitaux propres au plus, onconstruit un indicateur répondant aux normes communément admises pourconclure à la soutenabilité à moyen terme de la dette souscrite par cetteentreprise. En réalisant ce calcul à l’échelle de l’ensemble formé par les PME dont le tauxd’endettement excède la norme des 200 % de capitaux propres à fin 2010, onpeut estimer que ces entreprises, pour renforcer leur solidité, auraient unbesoin en fonds propres supplémentaires de l’ordrede 19 milliards d’euros.
  33. 33. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements C. Structure du bilan et conséquences  Les constatations de la Banque de France
  34. 34. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancements C. Structure du bilan et conséquences  Les constatations de la Banque de France  Pour toutes les PME ayant des capitaux propres négatifs Danger !
  35. 35. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC. Structure du bilan et conséquences Typologie de la structure financière des PME  + PME étrangère, + capitalisée, <60% de dettes groupe et associés, 5% de dettes bancaires CT>  + mono entité, moins capitalisée <- de dettes groupe et associés : 25%, + endettement CT (CBC), 10% >  + mono unité , + fragile
  36. 36. Les risques accrus pour les PME liés auxfinancementsC. Structure du bilan et conséquences Typologie de la structure financière des PMEPour 100 de CA 22 de capitaux propres pour les PME mono 38 de pour les PME multi unités 29 pour les PME étrangères Sous capitalisation des pme mono unitéPour 1000 personnes 48 de capitaux propres pour les PME mono 87 de pour les PME multi unités 105 pour les PME étrangères
  37. 37. Le top 10 des points a retenir 10 Pas d’aide des banques pour démarrer 9 Pas de prêt bancaire sans garanties, pensez a OSEO 8 Export : des solutions existent , pour financer et garantir 7 Affacturage: une solution pour financer le crédit client 6 Crédit bail : un outil qui se développe pour financer les immobilisations 5 Attention à la structure du bilan, les immobilisations doivent être financées par des ressources LT , Capitaux propres + dettes LT 4 Clients: donner un crédit au client coute du cash 3 Le BFR impacte directement le cash 2 Plan de trésorerie : essentiel 1 Dans une PME, la trésorerie plus importante que le résultat
  38. 38. Le top 10 des points a retenir Top 10: Pas d’aide des banques pour démarrer Ne pas compter sur les banques pour démarrer une activité Se tourner plutôt vers les subventions, nationales , régionales, réseaux entreprendre Argent personnel : love money
  39. 39. Le top 10 des points a retenir Top 9: Pas de prêts bancaires sans garanties Les banques raisonnent en terme de risque 99% des prêts reposent sur une garantie, souvent caution personnelle du dirigeant Penser à Oséo pour garantir les prêts
  40. 40. Le top 10 des points a retenir Top 8 : Export : des solutions existent pour financer et garantir MCNE, affacturage (en Europe) et Credoc pour financer le crédit client SBLC et Coface pour les garanties export On peut utiliser la Coface pour réclamer le règlement d’une créance a l’étranger
  41. 41. Le top 10 des points a retenir Top 7 : Affacturage : une solution pour réduire le crédit client Répendu en France et dans certains pays d’Europe. Les factors sont adossés a des banques. Plusieurs type de factoring, on garde la gestion du recouvrement ou on la délègue , confidentiel ou non, affacturage balance ou factures. De plus en plus répendu, se développe Difficile d’abandonner le factoring
  42. 42. Le top 10 des points a retenir Top 6 : Crédit bail : un outil qui se développe pour financer les immobilisations. Se développe. La propriété reste à la banque , paiement d’un loyer Allège le bilan et les dettes. Contractuel , modalités à convenir avec la banque , durée , taux , valeur résiduelle.
  43. 43. Le top 10 des points a retenir Top 5 : Attention à la structure du bilan Importance de financer des emplois longs (+7ans ) comme les immos, par des ressources longues ( Capitaux propres, Dettes à long terme,…) Risque d’insolvabilité si déséquilibre du bilan Fragilité commune chez les PME
  44. 44. Le top 10 des points a retenir Top 4 : Clients : donner un crédit à un client coute du cash à l’entreprise Tout délai de règlement accordé à un client entrainera par conséquence une mobilisation de trésorerie équivalente Absolue nécessité de suivre le crédit client régulierement. Le crédit client composant important du BFR
  45. 45. Le top 10 des points a retenir Top 3 :Le BFR impacte directement la trésorerie Le BFR élément principal de l’actif circulant. BFR = Stock + Clients - Fournisseurs Hausse du BFR > Baisse de la Tréso Baisse BFR > Hausse de la tréso Hausse clients ou stock > baisse de la tréso Hausse des fournisseurs > Hausse de la tréso Les fournisseurs fonctionnent à l’inverse du stock et des clients
  46. 46. Le top 10 des points a retenir Top 2 :Le plan de trésorerie essentiel Le cash étant « le nerf de la guerre », il est essentiel d’établir un plan de trésorerie , « cash flow statement » Attention a la TVA: Clients , fournisseurs et achats TTC Attention aux délai de règlement et d’encaissement, il faut separer les flux par mois. Prendre en compte les investissements qui ne sont pas dans le compte de résultat Prendre en compte les financements, les remboursement de prêts On part toujours d’un solde a l’ouverture , on calcule la variation du mois , et ensuite un solde final
  47. 47. Le top 10 des points a retenir Top 1: La trésorerie prime sur le résultat Une entreprise peut perdre de l’argent pendant plusieurs années et être toujours en activité Une entreprise sans cash s’arrête immédiatement : Swissair Un résultat comptable est soumis aux variations des provisions, pas de manipulation de la trésorerie , soldes bancaires.

×