Ps t2 tp6_bilan

580 vues

Publié le

La tectonique des plaques du modèle à la théorie. Première S SVT

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
580
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
177
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ps t2 tp6_bilan

  1. 1. V  -­‐  Le  renforcement  et  l’évolu2on   du  modèle   TP6  
  2. 2. L’expansion  océanique  confirmée  par   les  roches  du  plancher  océanique   •  Au  milieu  des  années  60,  les  forages  marins   profond  permeDent  d’avoir  accès  aux  roches  du   plancher  océanique  (sédiments  et  basaltes  sous-­‐ jacents).   •  À  mesure  que  l’on  s  ’éloigne  de  la  dorsale  la   colonne  sédimentaire  est  de  plus  en  plus  épaisse   et  les  sédiments  au  contact  des  basaltes  de  plus   en  plus  âgés  ;  cela  confirme  l’hypothèse  de   l’expansion  océanique  émise  par  Hess.  
  3. 3. Ac2vité  1  :  mesure  des  vitesses   d’expansion   Des  ou2ls  :  la  règle  dans  GE  =>  mesure  des  distances   L’échelle  des  temps  géologiques  
  4. 4. V  =  δD/δt  =  4674Km/135Ma=4674.106a/135.  106mm   V  =  34,6  mm/an  soit  3,4  cm/an  
  5. 5. V  =  δD/δt  =  2498Km/65Ma=  2498.106a/65.  106mm   V  =  38,4  mm/an  soit  3,8  cm/an  
  6. 6. On  peut  aussi  calculer  des  ½  vitesses  d’expansion  ;  il   faudra  alors  mul2plier  le  résultat  par  2     V  =  δD/δt  =  3692Km/65Ma=3692.106a/65.  106mm   V  =  56,8  mm/an  soit  5,8  cm/an  
  7. 7. •  L’exploita2on  de  ces  données  (études  des   sédiments  et  data2on)permet  de  vérifier  les   vitesses  d’expansion  déduites  des  anomalies   magné2ques.     •  La  théorie  de  la  tectonique  des  plaques   devient  le  modèle  de  la  tectonique  des   plaques  
  8. 8. Ac2vité  2  :  Le  principe  du  GPS   La  technique  GPS  (global  posi2oning  system)  est  réalisée  à  par2r  des  satellites   orbitant  autour  de  la  Terre.       Ils  émeDent  des  ondes  radio  à  un  instant  connu.  Connaissant  la  vitesse  de   propaga2on  des  ondes  et  la  mesure  du  temps  d’arrivée,  on  en  déduit  la  distance   entre  le  récepteur  et  le  satellite.    
  9. 9. Les  satellites  occupent  des  orbites  définies.  Au  moment  de  la  mesure,  le   récepteur  se  situe  quelque  part  sur  une  sphère  centrée  sur  le  satellite  et   de  rayon  r.       Pour  localiser  avec  précision  le  récepteur,  il  faut  mesurer  sa  distance  à  3   satellites  dis2ncts  (  qui  auront  un  seul  point  en  commun).    
  10. 10. Mesurer  le  mouvement  des  plaques   lithosphérique   •       cas  d’une  zone  de  divergence  
  11. 11. •  Actuellement,  grâce  à  l’u2lisa2on  des   techniques  de  posi2onnement  par  satellites   (GPS)  il  est  possible  d’observer  le   déplacement  des  plaques  en  temps  réel  et  de   calculer  les  vitesses  de  déplacement  avec  une   grande  précision.  Les  vitesses  ainsi  calculées   confirment  les  vitesses  prévues  par  le  modèle   de  la  tectonique  des  plaques  à  par2r  de   données  paléomagné2ques  et  par  l’étude  des   sédiments  océaniques.  

×