Analyse d'un média : Fip

1 342 vues

Publié le

Analyse et critique

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 342
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse d'un média : Fip

  1. 1. radIo fIP france Inter ParIs IntroductIon Un petit air de Vivaldi suivi d’un style afro cubain ou d’un morceau des Dire Straits, le tout en passant par la chanson française... Un enchaînement qui mèle l’étrange à l’agréable. Un peu surpris, une douce voix vous rassure et vous abandonne dans une serenité absolu... Vous êtes sur FIP, la radio intelligente au service de la culture. carte d’IdentIté Nom : France Inter Paris Type : Réseau radiophonique français Date de naissance : 4 janvier 1971 Mère : Radio France Directrice : Dominique Pensec Créateurs : Jean Garetto et Pierre Codou Siège Social : Maison de la radio, Paris Diffusion : 10 villes et périphéries chIffres clefs D’après la société Yacast qui analyse les diffusion Télévisuelle et radio- phonique, FIP est la radio la plus : • musicale : 86,9% du temps d’antenne • eclectique : 2096 titres sur 2462 diffusions • jazz et blues : 24% des diffusions • world : 14% des diffusions Les derniers sondages Médiamétrie déclare FIP : • 1ère radio locale Ile de France avec 1 997 415 auditeurs • 1ère radio en durée d’écoute par auditeur : 154 minutes
  2. 2. hIstorIque France Inter Paris, une des 7 marques de Radio France, est créée en 1971. La fréquence est d’abord diffusée sur la capitale et sa banlieue, comme son nom l’indique. Elle s’étend petit à petit en province pour aujourd’hui être émise dans une dizaine de villes. Les flashs et le fil musical est commun au réseau FIP national. Cependant, dans certaines villes comme Nantes, Bordeaux et Strasbourg, l’animation est locale. Le concept parisien de base où la programmation musicale est complétée par l’actualité culturelle et informatives locales est repris : Où sortir ce soir? Quelle route ne pas prendre ce matin? etc. Toutefois et depuis octobre 2008, Radio France décide de réduire ce temps d’animation locale. A l’essai jusqu’en avril 2009, cette nouvelle politique ne fait pour l’instant pas l’unanimité des auditeurs et surtout des animatrices loca- les. Elle créée de nombreuses polémiques et associations de soutiens. En effet, la direction a souhaité passer de 12h à 4h d’antenne locale. Suite à multiples grèves et protestations, les animatrices ont réussi a obtenir 6h d’animations locales. Affaire à suivre... autour de fIP Le site Internet fipradio. com complète la fréquence et permet à de nombreux internautes qui ne captent pas FIP d’écouter la station. Il est également un outil d’interactivité entre les auditeurs et la radio : sélection d’album, éclairage sur un artiste ou un évènement... Grâce aux partenariats de FIP, les auditeurs partent à la découverte de nouveaux sons ou spectacles : concert, théatre, danse... PosItIonnement • Une fréquence ecléctique Avec 25 000 titres différents diffusés dans l’année, la station mélange tous les styles musicaux. Un concept qui peut surprendre à la première écoute : les pro- grammeurs , Patrick Tandin et Julien Delifiori vont réussir à enchaîner naturel- lement et simplement un Duke Ellington avec un morceau de salsa. Normal.. Ce positionnement, attribué à aucun genre musical est totalement particulierdans le monde de la radiophonie.
  3. 3. • Un rapprochement local Entre un morceau de jazz ou de variétés, FIP interpose un court bulletin d’in- formations, des informations routières et l’actualité culturelle locale. Le tout enrobé d’une voix fluide et sensuelle que possède les animatrices : «les fipet- tes», d’ailleurs exclusivement féminine. • Une radio qui va à l’essentiel Outre les informations pratiques, la programmation est essentiellement mu- sicale. FIP ne laisse pas de place à la publicité ou à du temps de parole pour l’auditeur. FIP reste de l’écoute, et seulement de l’écoute... l’audItorat L’auditorat de FIP relève de son positionnement. Etant donné l’éclecticité de son programme , cette radio est destinée à plaire à un jeune d’une vingtaine d’année comme à une grand mère de 80 ans. L e public de FIP est com- plétement diversifié tel sa musique. Cependant, au début de son histoire, FIP était orientée à un auditorat parisien et particulièrement aux automoblistes franciliens qui pouvait suivre les diffé- rents problèmes routiers de leur département. Aujourd’hui, FIP s’est élargie à la province est cible désormais tous les pu- blics. conclusIon Véritable radio de service public, FIP a su développer un genre unique et original dans le monde de la radiophonie. Les voix fantasmagoriques des «Fipettes», l’actualité locale, la richesse culturelle de la programmation musicale... Des petits détails qui ont composé une radio apaisante, chaleureuse où l’auditeur succcombe à la dou- ceur des informations pratiques et culturelles et la diversité des styles musicaux. Les mouvements actuels de la fréquence laissent cependant quelques doutes voire craintes sur le devenir de FIP. Malgré les revendications des fidèles audi- teurs, la chaîne va t-elle décider de continuer à se réorienter afin de couvrir plus de territoire? Il serait bien dommage de commercialiser et de nationaliser ce qui fait la singularité de FIP...

×