G Changement Ecole V2 [Mode De Compatibilité]

623 vues

Publié le

Séminaire de gestion d'école adapté aux projets IT / nouvelles technologies dans les écoles . François MEULEMAN

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
623
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

G Changement Ecole V2 [Mode De Compatibilité]

  1. 1. Mon école et le changement: Vers une gestion de projet jeudi 15 octobre 2009 François Meuleman
  2. 2. Nos écoles: Des pétroliers que l’on doit manœuvrer comme des voiliers
  3. 3. Directeur - Gestionnaire a) Qu’est-ce une gestion de projet ? b) Des non dits c) Les grands freins d) Quid du changement?
  4. 4. Les bases • Pourquoi? – Du 100% « supposé connu » – Remettre une structure sur des pratiques – Rappeler les concepts de base pour dénicher l’oubli – Synthétiser pour en faire un outil de communication Attention: mo projet Non comme un cadeau à gérer Mais bien comme un projet à gérer
  5. 5. a) Qu’est-ce une gestion de projet ? • Pratiquement un rappel en 8 points: 1. Une volonté 2. Des objectifs 3. Un plan & des systèmes D 4. Un agenda 5. Des responsabilités 6. Un suivi 7. Des résultats tangibles 8. Des impacts à pointer
  6. 6. La part de Dieu et la part du Diable • Quelle sont ces facettes? – Masculine? – Féminine?
  7. 7. Quid du changement? Le prof serait-il scolaire? L’école peut-elle changer?
  8. 8. Le changement: 2 risques • La gestion passive: – Environnement stable – Qualité de service – Équilibre Offre / Demande A deux pas de la retraite; C’est pas dans mon statut, il ne peut rien m’arriver… • La gestion agressive – Volontariste: Imposer le changement – Maximiser les Retours – Nier les spécificités du monde enseignant
  9. 9. Pratiquement • Stratégies rationnelles: – Nous sommes des êtres de raison • Stratégies coercitives: – Nous avons besoin de carottes et de bâtons • Stratégies de l’apprentissage: – Le changement devient une démarche progressive / une stratégie basée sur l’appropriation
  10. 10. Exemples • Stratégies rationnelles: – Expliquer les enjeux pour l’école et pour les élèves • Stratégies coercitives: – Expliquer les gains pour l’enseignant – Formaliser certaines obligations (par étapes) • Stratégies de l’apprentissage: – Valoriser les formations – Motiver les échanges entre professeurs
  11. 11. Exercice • Stratégies rationnelles: • Stratégies coercitives: – Carotte: – Bâton : • Stratégies de l’apprentissage: – Valoriser les formations : – Motiver les échanges entre professeurs :
  12. 12. Pour lui, c’est quoi? • Admettre, accepter, croire… • Ou plus simplement acheter? • Et si nous devions parler aussi de Marketing?
  13. 13. Pratiquement 1. Une volonté: • Être persuadé • Avoir une ligne droite en tête • Représenter son projet
  14. 14. Se créer une capsule • Un « leader » a sa capsule • Un concentré de: – Quoi qu’il arrive… – Je peux sanctionner. – Je suis là. – J’ai des solutions. – J’assume. – …
  15. 15. Essentiel • Vos enseignants (les élèves) captent cette capsule • Vos enseignants (les élèves) captent l’absence de capsule • Certains l’ont de façon innée: – Cf. leaders sociaux ou politiques – Cf. école … • Les autres doivent la construire
  16. 16. Pratiquement / la suite 2. Des objectifs • Stratégie, militantisme, réactionel, et prospective • Choisir • Je reste dans le réel J’intègre de l’idéal • Communiquer, attention aux non-dits
  17. 17. Pratiquement / la suite 3. Un plan & des systèmes D • Un plan sur une feuille • Un plan B • Intégrer les « risques humains » • Systèmes D: les trucs qui réussissent là où le plan grippe 4. Un agenda • Des dates, des délais • Des contraintes • Des jalons: évènements extérieurs qui retardent • Gérer l’« agenda élargi »: mon équipe
  18. 18. Pratiquement / la suite 5. Des responsabilités • Désigner • Donner les moyens et la latitude • Être le responsable de ses responsables 6. Un suivi • Être à côté 7. Des résultats tangibles • Concrétiser à court terme • Valoriser 8. Des impacts à pointer • Revenir aux objectifs de l’école
  19. 19. Exercice Des objectifs a) Quels objectifs: b) Quelles ressources: 1. Objectif 08: 2. Objectif 08/09: 3. Objectif 10: c) Comment communiquer sur ces objectifs?
  20. 20. Exercice: la suite Un plan & des systèmes D: Objectif 1: Étape 1: Étape 2: Étape 3: Quel plan B? • Quel système D? •
  21. 21. b) Quelques non dits pour nous aider 1. Obligations? 2. Arrivé des nouveaux 3. Gains collatéraux 4. Du bon sens
  22. 22. 1. Obligations? • Briser le tabou: • Pas de citadelle • Les règles du monde du travail • L’école forme des citoyens: cela impose des contraintes de moyens et de résultats • Donc, on peut imposer des choses aux profs (et oui): formation, outils TIC, mails… • Le truc: Activez votre capsule! Faites jouer la contrainte logistique!
  23. 23. 2. Les 100 jours • L’arrivée de nouveaux professeurs • Constat: • En dehors du système • Plus réceptif • Effets: • Une période plus « facile » pour imposer, pour sensibiliser, pour motiver • Imaginer un processus, des formations, de l’information… un règlement
  24. 24. 3. Gains collatéraux • Le côté humain doit parfois primer. • Tout effort doit être récompensé: – Valorisation ok – Avenir des élèves ok – La Wallonie en marche ok – Mais pour moi? J’ai quoi? • Exemple: formation au bulletin en ligne et simultanément au graveur DVD
  25. 25. 4. Agenda orienté bon sens 1. Implanter un processus simple • Utilisé couramment (Courriel) • Communiquer sur le gain collatéral • Formation en interne entre enseignants (surtout si niveau bas) 2. Imposer des délais par une contrainte « dite logistique » 3. Implanter un processus plus complexe (bulletin en ligne)
  26. 26. c) Les grands freins • L’hystérie et la paranoïa liée à l’utilisation des TIC • L’effet SELIGMAN • Le changement : ses impératifs et ses résistances
  27. 27. L’hystérie • Un exemple: nous devant le site « Lesoir.be » en train de pester pour les 8 secondes de perdues à cause de la publicité de la page d’accueil. • Une autre exemple: le prof consacrait l’après-midi à ses bulletins. A présent avec le bulletin en ligne, cela doit être fait en 10 minutes (finis les commentaires, bienvenue aux fautes ..) – TIC = Temps zéro – TIC = Facile – TIC = Enfant
  28. 28. La paranoïa • Big brother is watching you • Je suis évalué • “On” garde trace Je perds donc ma part de pouvoir Je dois accepter le regard de l’autre Je dois sortir de mon univers fermé Communiquer sur le poste: pas de pouvoir, pas de tour de Babel, pas d’opacité, …
  29. 29. Pratiquement • Sommes nous au clair avec: – C’est quoi être enseignant? – C’est quoi travailler dans une école? – Pour quoi (effets) et non pourquoi (causes) ! • Décrire certains stéréotypes qu’il faut « tuer »: on m’espionne, on me copie, on m’évalue, on prépare quelque chose… Rigueur pour le poste, Humour pour les stéréotypes
  30. 30. L’effet SELIGMAN • Description de l’ « Expérience » • Deux enclos, des jeunes chiens et des décharges électriques • L’effet: l’impuissance acquise • Exemple dans l’éducation & dans l’enseignement • Exemple au quotidien: les maths, l’orthographe et … la souris
  31. 31. Pratiquement: Comment lever ces freins? Mode d’emploi (de base): 1. Visualiser l’invisible – Connaître son ennemi 2. Identifier le mécanisme – Pourquoi je me freine? – Les barrières ne sont plus là ! 3. Reconstruire des ponts pour passer ces barrières – Par étapes – Privilégier les détours plutôt que les raccourcis – Valoriser les victoires / analyser les défaites
  32. 32. Exemples • Enseignants: – Formation – Dé dramatiser / exemple: changer de vocabulaire – De la dérision contre les barrières invisibles – Travailler avec les compétences des élèves • Élèves: – Casser les mécanismes familiaux / sociaux – Ici on passe les barrières
  33. 33. Pratiquement 6 jalons de la réussite
  34. 34. 1. Engagement clair des dirigeants • La cohérence entre les mots et les faits • Communiquer, non imposer • Communiquer, puis décider • Une hiérarchie bien définie, structurée et cohérente • Je suis un symbole
  35. 35. Quelle hiérarchie? 1) Définir des objectifs clairs et ambitieux 2) Évaluer l'écart avec le présent 3) Faire confiance aux gens pour trouver les bonnes solutions
  36. 36. Quelle hiérarchie? 4) Avoir un comportement cohérent 5) Avoir des objectifs affichés 6) Progresser par petits pas 7) Faire de la compétence de tous le levier du changement.
  37. 37. 2. Une idée claire de l’avenir • POURQUOI mon école doit-elle évoluer ? • OÙ le changement devrait-il se produire ? • QUAND et COMMENT le changement a-t-il été opéré ? • avec la participation de QUI ? J’ai un plan?
  38. 38. Le changement: il n'est pas compliqué; il est complexe
  39. 39. 3. Confiance • Incertitude: – Ne pas savoir, c’est imaginer le pire – Angoisse et démoralisation • Communication : ma décision doit être partagée
  40. 40. Réflexions Les enseignants, les responsables & les partenaires: • Qui sont des leviers ? • Qui sont des freins? • Qui va me comprendre ? • Qui refuse de me comprendre ? • Qui aime ? • Qui craint la nouveauté?
  41. 41. Comment utiliser ces informations? Pour mieux communiquer? Pour mieux convaincre? Pour mieux collaborer?
  42. 42. 4. Maîtrise • Attention au nombre des échelons hiérarchiques • Responsabilisation des enseignants • Qui maîtrise les résultats? • Agents de maîtrise comme « moteur du changement » • « entraîner les entraîneurs ».
  43. 43. Plus il faut de souplesse, plus il faut de règles
  44. 44. 5. Culture • Définir sa culture • Motiver autour d’un projet • Notion de challenge • Culture du changement • Rendre les responsables plus libres • Déléguer des responsabilités • Apport de sang neuf
  45. 45. 6. Moyens employés /1 Le domaine de la formation: 1. Aptitude à vivre / à travailler en groupe, 2. Formation technique 3. Formation pédagogique
  46. 46. Moyens employés /2 Le domaine de l’analyse de l’organisation: 1. Des séances de réflexion sur – Les responsabilités & Les rôles – La communication interne – La valorisation des enseignants 2. La notation objective des résultats: est-ce que ça marche?
  47. 47. 6 petites règles à Ctrl C 1) NI LANGUE DE BOIS, NI DEBALLAGE 2) NI PEUR NI CRAINTE: Gardons « Ko - même » nos doutes 3) SOYONS NOUS-MEMES 4) LE DROIT A L’ERREUR 5) Ce sont les performances de ceux qui essayent qui comptent 6) Prenons du plaisir à expérimenter
  48. 48. 4. Les contraintes et impératifs Il existe des contraintes spécifiques: 1) à l ’enseignement 2) à mon établissement 3) à mes sections 4) à certains de mes collaborateurs Il existe des impératifs spécifiques: 1) à l ’enseignement 2) à mon établissement 3) à mes sections 4) à certains de mes collaborateurs
  49. 49. Oser dire Oser énumérer • Lister ces contraintes • Pointer les impératifs • Intégrer ces contraintes et ces impératifs • Au plan • Au plan B • Dans le recours aux systèmes D
  50. 50. 5. Où trouver de l'aide ? • En soi: • être persuadé • se renforcer • Avec son équipe: • s’appuyer sur des compétences • s’appuyer sur des certitudes • Avec ses alter ego: • Création de contacts de proximité • Création d’un réseau
  51. 51. Pratiquement • Un réseau: • Ce sont des directeurs qui, à l’instar des élèves, font du collaboratif • Le plus loin motive celui qui l’est moins • Celui qui sait, explique • Ne plus être seul • Être poussé par le groupe
  52. 52. Citez vos sources & Retrouvez-moi sur papier TAM TAM Technologies, sprl frmeuleman@skynet.be Formation & Conseil Tél.: 0032 479 439.814 en marketing & communication

×