G 2011 03_2

364 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
364
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

G 2011 03_2

  1. 1. Article téléchargeable sur www.cm-alsace.fr/La GazetteDOSSIER Si la Gazette des Métiers de mars/avril ouvre aussi largement ses différentes rubriques aux métiers de la métallerie et de la mécanique générale, c’est que ce secteur d’activité, qui occupe une place prépondérante dans l’économie régionale, regroupe 2133 entreprises et établissements, compte près de 18 000 actifs, souffre paradoxalement d’un manque de reconnaissance préjudiciable à son image. Santiago Bapst, en formation chez Samareh à Nordhouse. Les métiers de la métallerie et de la mécanique générale : de multiples raisons d’être mieux vus Mars 2011 15Chambre de Métiers dAlsace
  2. 2. dossier Les métiers de la métallerie et de la mécanique générale : de multiples raisons d’etre mieux vus D épendant largement des don- La métallerie englobe la menuiserie sur le béton, grâce aux nouvelles ten- neurs d’ordre que sont la métallique (ouvrages du second œuvre dances architecturales en usage pour les cons­truction et l’industrie, la du bâtiment), la serrurerie (serrures locaux professionnels. métallerie et la mécanique générale ont et ouvrages réservés aux bâtiments), Mais, sauf pour les ateliers ou garages de souffert à des échelons différents de la l’agencement et la décoration (liés au très grande dimension, le béton a repris crise économique mais, habitués à une cadre de vie), la construction métallique/ du terrain, la prééminence des deux concurrence agressive, elles ont rebondi charpente (tours, passerelles, ponts, pylô- matériaux étant arbitrée par la préfé- en amont, développant grâce à des savoir- nes, etc.) et la ferronnerie d’art (ouvrages rence des architectes. faire spécifiques des productions de en fer forgé, grilles, portails, rampes En Alsace, qui demeure une région grande qualité et de haute technologie. d’escaliers, objets de décoration, etc.) industrielle a fort potentiel (une récente Alors que les commentateurs prêtent La mécanique générale intervient dans étude commanditée par la Chambre au secteur des difficultés croissantes, ses tous les domaines de la technologie. Régionale de Commerce et d’Industrie acteurs n’entretiennent pas le pessimisme Ses applications sont très variées, de la en atteste), les entreprises artisanales de ambiant et manifestent une confiance de construction de machines et d’éléments mécanique générale font souvent de la bon aloi dans l’avenir de leurs métiers. mécaniques, aux véhicules routiers, fer- sous-traitance pour le compte des indus- roviaires et aéronautiques. Elle intègre les triels, notamment dans l’automobile, la Des activités très variées activités de tournage, fraisage, ajustage, chimie, l’agro-alimentaire et la construc- La métallerie et la mécanique générale la chaudronnerie et la maintenance. tion mécanique. regroupent des métiers différents sou- Résolument tournée vers la construc- vent complémentaires, mais qui ont en tion et les travaux publics, la métallerie commun le travail des métaux. a longtemps gagné des parts de marché Dans latelier de Riess à Volgelsheim 16 Mars 2011 Article téléchargeable sur www.cm-alsace.fr/La Gazette
  3. 3. Face à la crise parition de 23 entreprises dans le seul département du Bas-Rhin, alors que la des effets différents métallerie affiche un solde positif avec André Dott, Président de la Fédération 8 entreprises nouvellement créées. des métiers de la métallerie et de la méca- nique générale d’Alsace (Femma), analyse Des niches prometteuses les remontées de ses collègues après trois Même si la situation des entreprises de années qu’il ne saurait qualifier de « glo- la mécanique générale est préoccupante, rieuses » mais qui ont impacté de manière elles sont nombreuses à ne pas demeurer différente les entreprises selon leur acti- les bras croisés pour assister, impassibles, vité et leur positionnement sur le marché. à l’érosion de leur chiffre d’affaires. Globalement la métallerie a plutôt bien Au lieu de se battre inutilement sur des résisté à la crise, même si les carnets de segments perdus d’avance et de vitupérer commande, en 2009/2010, se sont rem- vainement sur les conséquences d’une plis moins vite, surtout pour les entre- intégration trop rapide des pays de l’Est Philippe Mucchielli, prises répondant aux offres des marchés publics. Il y a eu aussi, surtout en 2010, européen dans l’Union Européenne, les entreprises de la mécanique générale ont directeur du cnidep : une baisse des demandes de permis de trouvé de nouveaux débouchés, qui assu- le développement construire pour les logements mais le besoin dans ce domaine est toujours pré- rent leur pérennité et ont singulièrement réduits les conséquences de la crise. durable dans les métiers du métal Directeur du Centre National d’Innovation pour le Développement Durable et l’Environnement dans les petites entreprises (CNIDEP), Philippe Mucchielli prodiguera des conseils utiles aux différents métiers de l’artisanat, présentés dans la Gazette des Métiers sous la rubrique « Dossier du Mois ». S’agissant des métiers de la métallerie et de la mécanique générale, les entreprises relevant de ce secteur d’activité sont confrontées à des enjeux environnementaux, André Dott, Président de la FEMMA. notamment en ce qui concerne la gestion des déchets. gnant et, depuis 2011, la reprise encore Leurs atouts  : les savoir-faire spécifi- Si les déchets métalliques sont un peu timide est bien présente et laisse ques de haute technicité, sans véritable systématiquement collectés et augurer d’un avenir plus favorable. concurrence, permettant d’accrocher recyclés, le secteur a organisé des une clientèle exigeante en terme de qua- filières de récupération, auxquelles Autre son de cloche pour la mécanique Philippe Mucchielli recommande générale, en proie comme le rappelle lité, mais fidèle dans le temps. vivement d’adhérer. Les déchets André Dott, « à une désindustrialisation C’est le cas notamment de Samareh concernés sont le bois traité, les qui n’a pas attendu la crise pour produire à Nordhouse, de Feral à Uffholtz et de résidus de peinture, de sablage et dégrenaillage, les huiles et ses effets ». Sas Riess à Volgelsheim (voir encadrés). hydrocarbures non chlorés, les L’industrie, traditionnellement forte en Toutes ces entreprises non seulement déchets des emballages souillés, etc. Alsace, a privilégié les sous-traitants des résistent, mais ont même des perspec- Pour les entreprises, adhérer à une pays de l’Est, Pologne, Tchéquie, Hongrie, tives de développement et, si elles ont filière de déchets constitue un gain parfois connu des difficultés passagères, de temps et évite les problèmes de Bulgarie, etc. qui ont des coûts de produc- stockage. Elles ont donc tout intérêt à tion très compétitifs grâce à une main elles n’ont jamais procédé au moindre se rapprocher de leurs organisations d’œuvre bon marché, accaparant peu à licenciement pour cause économique. professionnelles. peu les fabrications en grandes séries. Une extrémité qui n’a été évoquée ni dans Philippe Mucchielli attire aussi l’attention des artisans sur les A défaut d’avoir été l’élément déclen- la métallerie, ni dans la mécanique géné- nuisances liées aux bruits, à l’intérieur cheur, la crise économique a encore rale, car les entreprises affectées de lour- comme à l’extérieur de l’entreprise, et noirci un peu plus le tableau et, entre des difficultés de recrutement tiennent à sur la dangerosité de certaines tâches 2007 et 2010, André Dott déplore la dis- conserver leurs collaborateurs qualifiés. qui exigent des précautions. Mars 2011 17Chambre de Métiers dAlsace
  4. 4. dossier Entreprises cherchent sale, voire dangereux. Pour enrayer une de travail satisfaisantes et des possibilités collaborateurs qualifiés image qui n’a plus lieu d’être (il suffit de de faire carrière, pour des jeunes animés se promener dans les ateliers), la Femma d’un minimum de passion. Les métiers de la métallerie et de la méca- a multiplié les initiatives et continue nique générale se révèlent peu attrayants infatigablement de monter au créneau, Les forums de l’emploi, la Femma les a pour les jeunes générations et cette malgré des périodes de découragement ô presque tous faits et André Dott demeure désaffection permanente commence dès combien compréhensibles. très dubitatif quant à leurs résultats. « Les l’apprentissage. jeunes qui viennent sur ces forums, sou- Il y a quelques années, André Dott avait Alors que le travail du bois attire de nom- vent accompagnés de leurs parents, n’ont invité dans les locaux de la corporation, breuses vocations, celui du métal n’a de pas d’objectif précis, ils font un peu le les conseillers à l’orientation afin de loin pas la même attractivité. marché des métiers, plus badauds que les sensibiliser aux métiers du métal. véritablement intéressés. » André Dott, comme ses ressortissants Après une présentation théorique de la (voir encadrés) mettent en cause les filière de formation, ces conseillers ont Aussi, la Femma a-t-elle choisi d’autres vieux clichés affublant les métiers du été immergés en entreprise, ils ont pu voies  ! Elle a intégré l’Association pour métal de qualificatifs dissuasifs : bruyant, découvrir sur le terrain des conditions la promotion des métiers du bâtiment Sas Riess à Volgelsheim : 40 % du chiffre d’affaires en région parisienne La SAS Riess, spécialisée dans puisque 40 % de son chiffre la serrurerie et la construction d’affaires est réalisé en Ile de métallique, s’est forgée une France, à travers les marchés notoriété dans la réalisation publics et des entreprises de travaux complexes, souvent industrielles. uniques, un savoir-faire qu’elle exporte largement au-delà Malgré un positionnement de la région. original, Riess a tout de même ressenti la crise. Stéphane Parant Créée en 1927 par le forgeron observe que certains confrères, Riess, l’entreprise de serrurerie pour enlever des marchés, « ont éponyme a été reprise par cassé les prix ». Il estime « que la Stéphane Parant, ingénieur en crise n’est pas terminée, même s’il génie mécanique, entré dans y a des signes de reprise » et pense l’établissement en 1997 comme « qu’il y aura encore des dégâts », dessinateur, puis dirigeant alors que la hausse spéculative en 2003 et enfin actionnaire sur les matières premières est majoritaire en 2009. repartie de plus belle. Un processus de fabrication Point noir, le recrutement ! totalement maîtrisé Au fil des années et des chantiers Il demeure le problème le plus réalisés, Riess a véhiculé par le préoccupant de Stéphane Parant. bouche à oreille une réputation Riess s’est résolument lancé justifiée d’entreprise spécialisée dans la formation d’apprentis et dans les travaux difficiles et pousse les plus motivés jusqu’au délicats avec des exigences de BTS. Encore faut-il en trouver, haute technicité, exprimées dans ce qui n’est pas évident, alors un processus de fabrication quand un jeune de qualité est en maîtrisée de A à Z. apprentissage, Stéphane Parant essaye de le garder et de le faire Avec un bureau d’études en évoluer dans l’entreprise. interne, occupant deux ingénieurs, Riess est en mesure d’exécuter Il est pour le moins rageant, dans entièrement le processus de un pays en proie à un taux de fabrication, de la conception chômage important, d’avoir des jusqu’à la pose. capacités d’embauche et de ne L’entreprise excelle dans les pas pouvoir les satisfaire. charpentes métalliques et tous les Stéphane Parant na pas travaux de serrurerie : garde corps, d’inquiétude véritable pour portes résistantes au feu, escaliers, le devenir de la construction grilles et rideaux etc. Parmi ses métallique, à terme la crise clients importants en région, le actuelle sera surmontée, Centre Nucléaire de Fessenheim et comme d’autres l’ont été et Alcan-Rhénalu à Biesheim. « après une période de transition, Riess développe aussi une forte viendra le moment de réinvestir Stéphane Parant, dirigeant de Sas Riess activité en région parisienne, et de se développer ». 18 Mars 2011 Article téléchargeable sur www.cm-alsace.fr/La Gazette
  5. 5. Les chiffres des métiers du métal au 1er janvier 2011 Nombre d’entreprises et d’établissements 2133 Nombre d’actifs 17881 dont salariés 15808 Immatriculations en 2010 : 88 entreprises Radiations : 85 entreprises Age moyen Gérard Bollinger, avec un spécimen de son chariot pour tube de débimètre. des chefs d’entreprise : 50,2 ans Feral à Uffholtz : « un manque et des travaux publics qui regroupe de visibilité nous empêche de foncer » plusieurs corps de métiers dits « en Cette entreprise, créée mélangeurs en inox pour Elle forme bien sûr des tension » car ils peinent à recruter des en 1976, emploie l’industrie chimique. apprentis, mais le niveau cinq salariés et s’est Equipée de machines à des jeunes recrutés n’est apprentis. Cette association va à la ren- spécialisée dans pas au diapason des commande numérique, contre des jeunes sur leur vecteur de l’usinage de pièces en Feral est capable de compétences requises communication favori, à savoir internet petites séries, destinées répondre à des demandes pour travailler sur des principalement aux particulières dans des machines intelligentes et Objectif : toucher les jeunes de 18/20 ans, industries chimique et complexes. délais rapides, tout en plus matures que ceux sortant des collè- de l’agro-alimentaire. produisant un travail Membre élu de la Section ges en leur présentant in situ, avec quel- Fils de serrurier, Gérard de grande qualité, de Mulhouse, jury du ques clics, toute la diversité des métiers Bollinger se passionne largement véhiculé brevet de maîtrise et actif du métal. pour le travail du métal dans son secteur de dans sa corporation, et de la soudure, dès prédilection, par le Gérard Bollinger soutient Toutes les entreprises concernées sont sa prime enfance. Son bouche à oreille. l’ouverture d’une section formatrices et la plupart conservent destin professionnel tout La diversité de ses bac-pro « ouvrage comme salariés les jeunes issus d’un tracé, il apprend le métier activités a permis à du bâtiment » option d’ajusteur, travaille Gérard Bollinger d’être métallerie au CFA de apprentissage maison. comme outilleur chez Cernay à la rentrée faiblement impacté Pour conduire les coûteuses machines Peugeot et crée, en 1988, par la crise. Ce qui 2011. Il constate que numériques, le secteur a besoin de col- son atelier de mécanique l’inquiète davantage « les métiers du métal laborateurs qualifiés, passionnés par générale, dans la zone c’est l’envolée des cours ont toujours la mauvaise artisanale d’Uffholtz, où de l’inox, provoquée par réputation d’être leur métier. Les chefs d’entreprise hési- il occupe une surface de une spéculation effrénée, bruyants, salissants et tent à se développer, car ils craignent de 1140 m2. avec des incidences que le travail s’effectue manquer de bras et de ne pas pouvoir Un partenaire fâcheuses sur les marges dans des ateliers peu satis­faire la demande dans des délais rai- de l’industrie de l’entreprise. accueillants ». Des idées agro-alimentaire. reçues qui n’ont plus sonnables. A force d’écrire, de dire et de Afin de mieux cours mais qui persistent répéter que l’industrie régionale est en Feral fabrique des commercialiser Feral, et qu’il faut combattre. détecteurs de métal Gérard Bollinger mauvaise posture, on décourage les jeu- pour l’industrie agro- s’est associé avec Ces difficultés de nes d’entrer dans une voie qui apparaît alimentaire dans des d’autres entrepreneurs recrutement sont un frein sans issue, alors que ce n’est absolument domaines aussi variés dans une société de au développement de que la chocolaterie, commercialisation, Elex l’entreprise, alors que des pas le cas. Industrie, qui emploie marchés existent et que les salaisons, la sucrerie, Très soucieuses de leur image, la métal- les pâtes alimentaires, deux commerciaux, les savoir faire doivent lerie et la mécanique générale, ont aussi la fromagerie. Ses clients un technicien et un répondre à des besoins sont situés en région, informaticien. Grâce constamment exprimés pris position dans les actions de dévelop- à Elex, la zone de par l’industrie. mais aussi sur le territoire pement durable. national et en Suisse, chalandise de Feral En 2011, Gérard Bollinger autre pays ayant une couvre à présent la envisage d’acquérir une « Vivre et travailler activité agro-alimentaire France entière. nouvelle machine de proprement » fortement ancrée. Le besoin pressant de découpe laser, mais il L’entreprise réalise personnel qualifié hésite et ce qui l’empêche Les difficultés de recrutement ont incité de foncer « c’est un également des chariots Pour son activité, Feral a les entreprises du métal à s’engager plus de transport pour un besoin de collaborateurs manque de visibilité pour rapidement que d’autres dans le dévelop- constructeur d’appareils qualifiés, que l’entreprise l’avenir ». pement durable, qui porte aussi sur la de mesure et des peine à trouver. Mars 2011 19Chambre de Métiers dAlsace
  6. 6. dossier mant, servi par des collabora- teurs qualifiés, souvent formés en interne. Sans enfant, Roland et De gauche à droite Roland Bapst, dirigeant de Samareh, Miguel Soares Marlène en ont adopté deux et Denis Dos Santos, les futurs repreneurs et Mathieu Kruger. d’origine guatémaltèque. L’un d’eux, Santiago, travaille Samareh à Nordhouse : dans l’entreprise et suit les formations du CFAI 35 % du chiffre d’affaires à l’international d’Eckbolsheim. Envisageant de transmettre Samareh, dirigée par Roland D’abord salarié de Samareh 35 % du chiffre d’affaires est son entreprise dans deux ans, Bapst, est un condensé des dès 1972 Roland Bapst, titu- donc réalisé à l’export avec Roland Bapst ne peut le faire différents atouts qui font une laire d’un brevet de maîtrise notamment le référence- à ses fils, trop jeunes, alors il entreprise artisanale bien de mécanique générale de ment d’un des plus grands a trouvé un accord avec deux intégrée dans son époque. précision, a repris la direction équipementiers automobiles de ses salariés (l’entreprise en Technologie pointue, quali- de l’entreprise en 1985. européen. emploie 8), Miguel Soares fication des collaborateurs, et Denis Dos Santos. développement à l’export Développement Le reste de l’activité est assez diversifié mais toujours axé Pour le visiteur introduit dans et transmission minutieuse- à l’international sur des niches faiblement ou l’atelier de Nordhouse, nul ment préparée. Concurrencée sur son activité n’est besoin d’être expert en pas du tout concurrencées, traditionnelle par les pays de pour les secteurs de la chimie, mécanique pour ressentir Pour accéder à la zone artisa- l’Est, l’entreprise a complète- rapidement l’ambiance convi- nale de Nordhouse, l’itinéraire la pétrochimie et les centrales ment changé d’orientation, nucléaires, avec des clients viale qui y règne. Le travail en est plaisant. Traversée du occupant une niche de haute équipe prend ici un sens précis, village bordé de maisons à co- situés dans tout l’hexagone. technologie, sous-traitant déroulé dans un écheveau lombages sagement alignées, d’autres entreprises fabricant Dans ses locaux de où le savoir-faire de chaque franchissement du pont sous de l’outillage pour l’industrie N ­ ordhouse, Roland Bapst acteur s’additionne à celui de lequel l’Ill déroule ses méan- automobile. a aussi installé une fonderie l’autre, créant une harmonie dres et soudain, surgissant par gravité, travaillant des dont Roland Bapst peut être de nulle part, des bâtiments Un savoir-faire spécifique a permis à Samareh de traver- matériaux non ferreux. légitimement fier. professionnels entourés de Il va d’ailleurs acquérir prés et de champs. ser la crise, sans la moindre Sur la carte de visite de baisse de chiffre d’affaires, p ­ rochainement une fonderie Samareh sont reproduites A la Société d’atelier méca- fournissant ses extracteurs par sable à Fegersheim. quelques-unes des pièces féti- nique René Hans (le nom du de gaz, réalisés au micron près Une entreprise familiale ches usinées dans l’entreprise. fondateur), Roland Bapst est à des pays comme en cours de transmission Chacune est accompagnée à l’accueil, suppléant son l’Allemagne, l’Autriche, d’un mot exprimant ses va- épouse Marlène habituelle- l’Angleterre, l’Espagne et Tout au long de sa carrière, leurs : polyvalence, exigence, ment chargée de toutes les ironie du sort à trois pays Roland Bapst a toujours in- réactivité, qualité, pour faire charges administratives de de l’Est, la Tchéquie, la vesti ses résultats dans du un monde de précision, conçu l’entreprise. Slovaquie et la Slovénie. matériel hautement perfor- par Roland Bapst et les siens. prévention des risques. Une visite dans l’acier, de l’inox et de l’aluminium ne lette et confrontés en permanence à une les ateliers permet de se rendre compte pousse guère au gaspillage. concurrence très forte, voire déloyale, des efforts entrepris avec la mise à dis- La Femma organise également des stages ont su réagir et trouver des solutions. position de toute une panoplie d’outils de formation professionnelle continue Reste à le faire savoir en communi- de confort. afin de sensibiliser les chefs d’entrepri- quant davantage et mieux sur ces atouts La Femma a mis en place une filière ses et leurs collaborateurs à des démar- encore trop souvent jalousement gardés d’élimination des déchets avec un opé- ches qui, pour être contraignantes, sont dans l’intimité des entreprises. rateur unique dans un cadre parfaite- néanmoins indispensables pour la pré- C’est sans doute parce qu’ils sont omni- ment conforme aux nouvelles prescrip- servation de l’environnement. présents dans le quotidien des gens à tions règlementaires. Dans le Haut-Rhin, Que ce soit dans le développement travers les objets les plus divers, que les l’UGA de Colmar et l’UCA de Mul- durable , dans la formation, l’adaptation métiers du métal finissent par passer house ont également développé une aux exigences du marché, les investis- inaperçus. telle filière. La valorisation des résidus sements productifs et logistiques, les Une situation loin d’être irrévocable  ! métalliques est d’autant plus organisée métiers de la métallerie et de la mécani- et performante que l’envolée du prix de que générale, parce qu’ils sont sur la sel- 20 Mars 2011 Article téléchargeable sur www.cm-alsace.fr/La Gazette

×