Les Français face à la dette publique Principaux résultats du sondage Sondage Ifop pour la Fondapol - (c) Janvier 2010
des Français se disent « inquiets »   quant aux déficits publics et à la dette de l'Etat 75   % <ul><ul><li>64 %  chez les...
Malgré la crise, la France doit coûte que coûte éviter d'accroître son endettement et son déficit Face à l'ampleur de la c...
Première source de la dette publique selon les Français Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants UMP Les déficits de...
92   % * Plutôt que l'augmentation des prélèvements obligatoires (impôts locaux, impôts sur le revenu) Les Français sont u...
Si l'on devait augmenter les prélèvements obligatoires, lesquels en priorité ? Augmenter l'ISF Augmenter l'impôt sur les b...
Si l'on devait réduire les dépenses publiques, lesquelles en priorité ? La défense Aides aux chômeurs La prime pour l'empl...
Les opinions associées à l'endettement de la France Un lourd fardeau pour les futures générations Nuit à la compétitivité ...
Si un référendum était organisé par Nicolas Sarkozy proposant d'inscrire dans la Constitution l'interdiction de tout défic...
Retrouvez les  résultats du sondage  et téléchargez les notes de  Jacques Delpla   et  Nicolas Bouzou  sur www.fondapol.org
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sondage Les Français et la dette publique

1 050 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 050
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
621
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sondage Les Français et la dette publique

  1. 1. Les Français face à la dette publique Principaux résultats du sondage Sondage Ifop pour la Fondapol - (c) Janvier 2010
  2. 2. des Français se disent « inquiets » quant aux déficits publics et à la dette de l'Etat 75 % <ul><ul><li>64 % chez les 18-24 ans </li></ul></ul><ul><ul><li>pas de clivage public/privé : 73 % d'inquiets dans les deux cas </li></ul></ul>
  3. 3. Malgré la crise, la France doit coûte que coûte éviter d'accroître son endettement et son déficit Face à l'ampleur de la crise, la réduction du déficit et de l'endettement de la France n'est pas une priorité 72 % 28 % Attitude des Français à l'égard du déficit et de la dette publique en temps de crise
  4. 4. Première source de la dette publique selon les Français Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants UMP Les déficits de l'Etat   59 % 73 % 43 % Les déficits des organismes sociaux 37 % 24 % 52 % Les déficits des collectivités locales 4 % 3 % 5 %
  5. 5. 92 % * Plutôt que l'augmentation des prélèvements obligatoires (impôts locaux, impôts sur le revenu) Les Français sont unanimes : la réduction de la dette doit passer par la réduction des dépenses de l'Etat*
  6. 6. Si l'on devait augmenter les prélèvements obligatoires, lesquels en priorité ? Augmenter l'ISF Augmenter l'impôt sur les bénéfices des sociétés Généraliser l'impôt sur le revenu à tous les foyers 57 % 47 % 32 %
  7. 7. Si l'on devait réduire les dépenses publiques, lesquelles en priorité ? La défense Aides aux chômeurs La prime pour l'emploi L'environnement 45 % 25 % 21 % 13 %
  8. 8. Les opinions associées à l'endettement de la France Un lourd fardeau pour les futures générations Nuit à la compétitivité de la France Le remboursement est impossible L'image de la France se trouve dégradée 69 % 29 % 26 % 22 %
  9. 9. Si un référendum était organisé par Nicolas Sarkozy proposant d'inscrire dans la Constitution l'interdiction de tout déficit budgétaire (hors crise économique) : Oui Non Abstention ou vote blanc 45 % 22 % 30 %
  10. 10. Retrouvez les résultats du sondage et téléchargez les notes de Jacques Delpla   et Nicolas Bouzou sur www.fondapol.org

×