Gérard Mestrallet,
Président de FACE
et PDG de GDF SUEZ
GDFSUEZ-MeyssonnierAntoine« … Être responsables,
c’est se faire co...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   2
Perspectives
350 000
franciliens en
dessous du s...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   3
Refus de soin des personnes
en situation de préc...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   4
4750 entreprises mobilisées sur les questions so...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   5Sipa
La présentation du Rapport aux médias a été ...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   6
Job Academy Senior à Toulon
La première Job Acad...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   7
Essai transformé
dans l’Hérault
FACE Hérault a o...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   8
Aide aux primo-arrivants
FACE Oise a lancé l’act...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   9
Grand angle sur la diversité
Le concours photo «...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   10
Label Égalité à Lyon
Dans le cadre de son proje...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   11
Échanges autour du recrutement en ligne
Philipp...
FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27   12
FACE.infos  |  N°27 – avril 2014
La Lettre de l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

FACE INFOS n°27

2 412 vues

Publié le

Nous vous invitons à prendre connaissance de la Lettre d'information FACE.infos n°27

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 412
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 490
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

FACE INFOS n°27

  1. 1. Gérard Mestrallet, Président de FACE et PDG de GDF SUEZ GDFSUEZ-MeyssonnierAntoine« … Être responsables, c’est se faire confiance les uns les autres et savoir travailler ensemble, ce qui résulte d’une autre forme d’apprentissage. » Gérard Mestrallet Lettre d’information de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  Le grand mouvement social des entreprises sur les territoires FACE.infos › 27 La lettre d’information de FACE est cofinancée par l’Union Européenne 7  Faites vos jeux ! Le Club FACE Artois sensibilise des élèves de 3ème à la gestion budgétaire grâce à un jeu de société. 2  Décès de Dominique Baudis, Défenseur des Droits Avec beaucoup de tristesse, la Fondation salue la mémoire de Dominique Baudis, décédé le 10 avril. 4  150 propositions en faveur de l’emploi Les « Propositions Mestrallet » ont été remises à François Hollande, Président de la République, au terme d’une démarche participative des entreprises responsables. PrésidencedelaRépublique–L.Blevennec DR DR Des propositions d’entreprise en faveur de l’emploi Le 25 avril 2014, en présence des Ministres Rebsamen et Vallaud-Belkacem, j’ai remis « 150 propositions et 5 priorités sur la mobilisation des acteurs économiques en faveur de l’emploi et plus particulièrement de l’insertion des jeunes » au Président François Hollande. Cette mission témoigne de la confiance que le Président de la République accorde à FACE et aux 4750 PME, ETI et grandes entreprises qui forment son Réseau. C’est assurément une reconnaissance et un encouragement à développer ce « grand mouvement social » que j’appelle de mes vœux. En toute indépendance, ce Rapport fait suite à un an de travaux, au sein de la Fondation comme avec de nombreuses organisations partenaires. Ma volonté était de porter la parole des entreprises socialement engagées contre le chômage. Il s’agissait tant de valoriser cette mobilisation de dirigeants que de généraliser leurs meilleures pratiques, concevoir d’autres dispositifs innovants à partir des acteurs économiques voire de solliciter l’évolution du cadre institutionnel et législatif. Merci à toutes celles et tous ceux et qui ont contribué à la réussite de cette dynamique ouverte et proactive. Inscrites dans une démarche responsable et pragmatique, ces propositions ont reçu un accueil très favorable, au-delà du Président Hollande et du Gouvernement. Plus de 70 médias nationaux ont relayé la « sortie » du Rapport, le Conseil d’Orientation pour l’Emploi souhaite intégrer certaines mesures, les partenaires sociaux s’y intéressent, Pôle emploi va contracter avec FACE… Comme je l’ai affirmé dans mes priorités, l’Entreprise est légitime pour repenser les liens à l’École, généraliser la culture de l’alternance, intervenir directement auprès des chômeurs, développer la mixité des métiers ou faire évoluer les écosystèmes territoriaux de l’emploi. C’est toujours avec les entreprises que je souhaite légitimement concrétiser et penser « les suites » de ce Rapport. Autour de Face et de l’IMS, à nous donc, de créer un véritable « Do, Think and Share Tank » en faveur de l’emploi pour tous.
  2. 2. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  2 Perspectives 350 000 franciliens en dessous du seuil de pauvreté Une étude  de l’Institut d’amé- nagement et d’urbanisme d’Ile- de-France révèle que 7% des franciliens (348 000 personnes) disposent de moins de 425 € par mois pour faire face à leurs dépenses vitales une fois leur loyer payé. Ce « reste à vivre » place les ménages (1 sur 5) concernés en dessous du seuil de pauvreté. La grande majorité des personnes touchées est locataire (76%), plutôt seule (59%) et jeune ou en situation de famille monoparentale (15%). On note également une forte proportion de ménages avec un seul revenu. En moyenne, le « reste à vivre » serait de 226 €, une fois déduits des res- sources mensuelles (826 €) les 599 € en moyenne dédiés au logement. Le relogement dans le parc social ne peut être envi- sagé faute d’offre disponible à court terme. 220 000 ménages, par ailleurs, ont des ressources incompatibles avec les dépenses inhérentes à l’occupation d’un logement. Une montée de l’intolérance La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a publié son rapport annuel qui recense les manifestations de racisme, d’antisémitisme et de xénophobie en France. On y constate, pour la 3ème année consécutive, une montée de l’intolérance. Les Roms ont, en particulier, une très mauvaise image (85% des français interrogés pensent que les Roms migrants exploitent très souvent les enfants et 78% qu’ils vivent essentiellement de vols et de trafics). Le racisme anti-musulmans enregistre une forte hausse (+30%) ; 55% des personnes interrogées estimant que les musulmans forment « un groupe à part dans la société ». Les Français sont aussi plus nombreux à considérer que l’intégration des immigrés fonctionne mal. La parole raciste tend à se banaliser et à s’assumer ouvertement tandis que les actes et menaces à caractère raciste semblent être en baisse. La CNCDH réitère son souhait de créer un observatoire du racisme, de l’antisémitisme et de la xénophobie sur Internet On en parle Le talent des autistes Asperger Les entreprises allemandes sont de plus en plus nombreuses à embaucher des personnes souffrant d’autisme Asperger, trouble du développement neurologique. Les patients atteints du syndrome d’Asperger étonnent souvent par leur culture générale et leur intérêt pour un domaine spécifique dans lequel ils excellent. Leur importante capacité mémorielle, leur pouvoir de concentration et leur application sont autant d’atouts qui séduisent de plus en plus les entreprises. Deutsche Telekom, Vodafone, la Deutsche Bahn, Infineon, SAP comptent parmi les firmes qui recrutent ces salariés. À prendre en compte en termes d’innovation sociale dans le champ du handicap. Un guide contre le racisme à destination des maires Après avoir enquêté sur les pratiques mises en œuvre dans les 50 plus grandes villes de France, le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a souhaité mettre à disposition des maires et élus locaux un guide des bonnes pratiques contre le racisme. Cette boîte à outils inédite, propose de manière synthétique des pistes d’action pour agir efficacement. Louis-Georges Tin, président du CRAN, souhaite que les maires mettent en place des politiques publiques : « Il ne suffit pas d’être personnellement opposé à toute pollution pour faire avancer la lutte contre le réchauffement climatique. Il en va de la discrimination comme de la pollution. » Décès de Dominique Baudis, Défenseur des Droits Avec beaucoup de tristesse, la Fondation salue la mémoire de Dominique Baudis, décédé le 10 avril. En tant que Maire de Toulouse, il a contribué à la création du Club FACE Grand Toulouse. Dans ses fonctions de Défenseur des Droits, il a également soutenu la coopération avec la Fondation sur les discriminations. Dominique Baudis était convaincu de la nécessaire action concertée entre la puissance publique et les acteurs écono- miques. Il considérait que la lutte contre les discriminations devait être renforcée par la promotion de l’égalité et de la diversité. Son souci était encore d’ancrer, localement, l’ensemble de ces dynamiques. Avec beaucoup d’humilité, il n’hésitait pas à demander un avis éclairé. Son grand mérite est aussi de n’avoir occulté aucun sujet dérangeant, quelles que fussent les pressions.
  3. 3. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  3 Refus de soin des personnes en situation de précarité Le Défenseur des droits a publié un rapport sur les refus de soins opposés aux bénéficiaires de la couverture maladie universelle et formule 12 recom- mandations pour une meilleure accessibilité des patients les plus précaires à l’accès aux soins. Près de 6 millions de personnes bénéficient de dispositifs d’aide pour se soigner en France. Malgré l’obligation qui leur est faite, certains professionnels de santé refusent néanmoins de soigner ces usagers qui renon- cent aussi souvent à leurs droits en raison de la complexité des démarches pour en bénéficier. Le rapport préconise 12 propositions articulées en 5 axes : simplifier, promouvoir les droits, susciter l’engagement des acteurs, mieux prévenir, détecter les refus de soins et renforcer les droits de ceux qui en sont victimes. Des entreprises (notamment dans les domaines de la santé, de la prévoyance et de l’assurance) pourraient soutenir ces démarches. Reportage 150 propositions en faveur de l’emploi Sur les territoires Un mois d’actions des Clubs d’entreprises FACE Les rendez-vous Les dates à noter dans son agenda FACE et vous Rejoignez le grand mouvement social des entreprises Également dans ce numéro 4 5 12 On en parle Pour en découdre avec les stéréotypes Brigitte Grésy, agrégée de lettre, énarque, secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle et membre du Conseil d’orientation de FACE, vient de publier « La Vie en rose, pour en découdre avec les stéréotypes » chez Albin Michel. Lutter contre les stéréotypes entre depuis toujours dans la dynamique de FACE. Ce qui inclut aussi la chasse aux contre-stéréotypes bien-pensants, versant moins souvent en lumière, pour autant tout aussi agissant. C’est une vision que partage Brigitte Grésy, pour qui « on ne peut enfermer les hommes et les femmes dans le féminin et le masculin qui sont des constructions et des apprentissages culturels évoluant dans l’espace et dans le temps au gré des modes, des fantasmes et des peurs. Ce que l’on doit traquer ce n’est pas la différence biologique mais ce qui a été construit à partir d’elle. » L’auteure explore ces images dans lesquelles on nous enferme et propose plusieurs types d’actions de résistance pour lutter contre la discrimination et le sexisme. Protocole d’accord national entre les départements et Pôle emploi L’Assemblée des départements de France (ADF), Pôle emploi et la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) ont signé, le 1er avril, un protocole d’accord national portant sur une «approche globale de l’accompa- gnement des demandeurs d’emploi en difficultés sociales». Ainsi, les deux acteurs incontournables de l’aide aux personnes en difficulté vont opérer de concert afin d’optimiser leur efficacité collective et accélérer le retour à l’emploi des demandeurs les plus fragiles. Concrètement, Pôle emploi dési- gnera des conseillers dédiés, qui travailleront en articulation avec des « correspondants sociaux » choisis par les Conseils généraux. L’accord prévoit la mise en place d’un « suivi social exclusif pour les demandeurs d’emploi qui rencontrent des difficul- tés sociales bloquant de façon mani- feste la recherche d’emploi ». Ce suivi sera assuré par les Départements. Le partenariat, conclu pour les quatre prochaines années, sera décliné au niveau local pour que le dispositif puisse être adapté aux spécificités des territoires. « Entreprises et précarité énergétique » au menu des petits-déj’ HD 20 Le 8 avril 2014, Vincent Baholet, Délégué Général de FACE, était l’invité d’honneur du petit-déjeuner orga- nisé par l’association Horizon Durable 2020 (HD20) sur le thème « Entreprises et précarité énergétique ». Ce share-tank, créé fin 2013, s’est donné pour mission de contribuer, à travers des échanges d’expériences concrètes, à l’accélération de la transition énergétique et environnementale. Vincent Baholet a présenté aux participants l’enga- gement concret des fournisseurs d’énergie vis-à-vis des publics précaires, quand ils mettent en œuvre une grande variété de dispositifs, permettant de traiter des situations très diverses, en agissant à la fois sur les logements, les comportements et les prix. Grâce notamment aux structures d’accueil auxquelles elles contribuent ou aux visites à domicile qu’elles organisent, ces entreprises recréent du lien social et génèrent donc d’autres accès aux droits, aux biens et aux services. À titre d’illustration, Vincent Baholet s’est fait l’écho de l’opération Isigaz, développée par GDF SUEZ depuis 2005, visant à la sécurisation des installations au gaz naturel et à la sensibilisation aux questions énergétiques dans les zones sensibles, qui amène certains des habitants rencontrés à reprendre également contact avec les services sociaux de leur commune.
  4. 4. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  4 4750 entreprises mobilisées sur les questions sociales et sociétales par l’intermédiaire des Clubs locaux. 47Clubsd’entreprisesengagésautour d’actions s’inscrivant dans une relation dynamique avec leur environnement économique et social. Un réseau de médiation actif grâce aux Points Services aux Particuliers au bénéfice des habitants des quartiers. 5 grands domaines d’activité › Dans l’entreprise › Pour l’emploi › À l’école › Au quotidien › Avec les acteurs du territoire Reportage › Le sujet du mois 150 propositions en faveur de l’emploi Le Président de la République, François Hollande, a chargé Gérard Mestrallet, Président de la Fondation FACE, de lui remettre des Propositions sur la mobilisa- tion des acteurs économiques en faveur de l’emploi, notamment des jeunes. Le rapport a été remis le 25 avril 2014 au Palais de l’Elysée, en présence de François Rebsamen, Ministre du Travail de l’Emploi et du Dialogue social et Najat Vallaud- Belkacem, Ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Fruit des travaux menés pendant un an par un panel d’acteurs économiques et d’experts, au-delà du Réseau FACE, les « Propositions Mestrallet » constituent une démarche originale avec des « propositions » formulées par des entre- prises montrant qu’il est urgent et possible d’agir pour l’emploi. Jusqu’alors, jamais les entreprises n’avaient été directement sollicitées par l’État pour proposer des orientations opérationnelles contre le chômage. Le document s’articule autour de 150 proposi- tions et 5 priorités (voir encadré) qui mettent l’emploi au cœur de la responsabilité sociale et sociétale (RSE) de l’entreprise. Les « Propositions Mestrallet », résultat d’une démarche participa- tive, ont mobilisé le Conseil d’Orientation de la Fondation, ses structures locales, les 4 750 entre- prises de son Réseau, des partenaires sociaux, d’autres réseaux de responsables d’entreprises et des experts. La réflexion a été structurée autour de 5 champs : formation, professionnalisation et insertion ; recrutement, intégration et inclusion ; diversité, égalité professionnelle femme – homme et inter- générationnelle ; accès aux droits, conditions de vie et freins à l’emploi ; égalité, solidarité et développement des territoires. Des sessions de travail intra et inter-entreprises ontétéorganiséesafind’appréhenderlessujetsen adoptant le point de vue des entreprises. Il s’agis- sait de formuler des propositions opérationnelles (bonnes pratiques d’engagement social, process RH,placedesentreprisesdanslesenjeuxsociaux, nouvellesdispositionsfiscalesetsociales,évolution ducadreinstitutionneletadministratif...)enfaveur de l’emploi et de l’emploi des jeunes. Ces séances ontétécomplétéesparlamiseenplaced’unespace numériquecollaboratif.Ladynamiqueterritorialea ainsipermisl’émergencedepropositionsconcrètes, réalistes,efficaces…Cerapport« Mestrallet »place laluttepourl’emploiaucœurdunouveaurôledes entreprises car la fonction sociale de l’entreprise ne saurait se réduire au seul acte de recrutement. Unesociétéoùunepartiemassivedelapopulation estexcluedumarchédel’emploietoùsecreusent les écarts est une société fragilisée où grandit l’incompréhension et où s’avivent les tensions. C’estencoreunécosystèmeoùledéveloppement économiquesetrouverestreint. Une méthode ancrée sur le terrain À l’occasion du dernier Forum Eco City de Nantes, Gérard Mestrallet a rassemblé, le 27 septembre 2013, plus de 50 Chefs et responsables d’entreprises de toutes tailles implantées sur ce territoire, pour recueillir leurs attentes et leurs propositions sur le thème de « l’Égalité, la solidarité et le développement des territoires ». Représentants de l’État et des collectivités participaient aussi au débat. Lors de cet échange, organisé avec Bruno Hug de Larauze  (PDG de IDEA Groupe) et Hubert de Boisredon (PDG d’Armor), les participants ont formulé des propositions concrètes et réalistes, souvent issues de réussites locales, à même d’être généralisées nationalement. Gérard Mestrallet en a notamment retenu deux principes majeurs, qu’il a développés dans ses Propositions : la nécessité de simplifier les relations entre les entreprises et l’État et l’importance d’accentuer la territorialisation des politiques de l’emploi, avec les acteurs économiques. PrésidencedelaRépublique–L.Blevennec Le Président Gérard Mestrallet remet ses 150 propositions au Président de la République François Hollande, en présence des ministres Rebsamen et Vallaud-Belkacem.
  5. 5. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  5Sipa La présentation du Rapport aux médias a été organisée avec la participation de Jean-Paul Bailly (Président d’IMS) et de Catherine Barbaroux (Présidente du Conseil d’Orientation de FACE, Présidente de l’ADIE) ainsi que de Pierre Mongin, Vice-Président de FACE et PDG de la RAPT, Dominique Schott, Président d’Opcalia, Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup et représentant de l’AFEP, Mercedes Erra, Présidente de BETC – Havas, administratrice de l’IMS, Clare Hart, Présidente de l’Assemblée des Président-e-s des associations locales FACE, PDG d’ILO. Les 5 priorités • Rapprocher durablement l’entreprise et l’école • Développer la culture de l’alternance comme voie d’excellence • Engager directement des entreprises dans la formation et l’accompagnement des demandeurs d’emploi • Faire de la mixité des métiers « la Grande Cause Nationale 2015 » • Organiser les dynamiques locales en faveur de l’emploi des jeunes autour de la Région Sur les territoires › Un mois d’actions des Clubs d’entreprises FACE Convention nationale FACE/Adoma Vincent Baholet et Bruno Arbouet, Directeur général d’Adoma, ont signé le 23 avril une convention triennale pour développer des actions communes au profit des personnes les plus vulnérables. Opérateur public social, Adoma propose des solutions de logement et d’hébergement aux publics qui traversent des difficultés économiques ou d’insertion. Les deux organisations ont décidé d’unir leurs efforts pour identifier et mettre en œuvre des synergies pour accompagner au mieux les publics dans les résidences Adoma. Les premières déclinaisons opérationnelles de cette collaboration vont porter sur le renforcement de l’accompagnement des publics (développement de nouvelles actions, élaboration d’un guide des finance- ments, projets de formation…) et une réflexion sur les possibilités d’innovation, notamment autour de la précarité énergétique. Dans un second temps, les deux organisations envisagent de mettre en œuvre des actions complémentaires (RSE, bénévolat…). Réseau Égalité pour les partenaires de l’emploi et de l’insertion FACE GARD a animé deux sessions de formation sur la non-discrimination et l’égalité de traitement au travail à destination des acteurs du collectif ETAPE (Engagement Territorial des Acteurs pour l’Égalité). Ces demi-journées ont permis aux partenaires de l’emploi et de l’insertion du Pays Vidourle Camargue de mieux appréhender la législation et de professionnaliser plus encore les conseillers confrontés à des cas potentiellement discriminatoires. ETAPE, dont FACE GARD est membre du collectif depuis sa création en 2012, est un rassemblement d’acteurs du territoire qui s’engagent dans la mise en œuvre d’un plan d’actions concerté de lutte contre les discriminations. Sous l’impulsion des élus et avec le soutien de la DRJSCS, de l’ACSé, de la ville de Vauvert, de la DIRECCTE, ce plan d’action a pour but de mieux connaître les difficultés d’accès à l’emploi ; de former les professionnels de l’accompagnement ; de proposer des réponses innovantes sur le territoire pour lutter contre les discriminations. FACE GARD a d’ores et déjà formé 50 personnes. DR Bruno Arbouet et Vincent Baholet.
  6. 6. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  6 Job Academy Senior à Toulon La première Job Academy 2014 de FACE Var a été lancée sur Toulon avec le soutien de l’entreprise marraine ErDF. Cette action rassemble 12 demandeurs d’emploi seniors, particulièrement isolés dans leurs démarches. Le Pôle Emploi, partenaire de l’opération, et le délégué du Préfet sur le centre ancien de Toulon ont pu se joindre à la manifestation de lancement et rencontrer les bénéficiaires. Tout au long du mois d’avril, les « jobbers » de cette première promotion toulonnaise baptisée « Nouvel Horizon », se sont retrouvés pour des temps d’échanges conviviaux et solidaires avec les parrains, collaborateurs d’ErDF. DR La laïcité en entreprise, c’est quoi ? La Fondation FACE a participé au colloque « La Laïcité en pratique » organisé par le Cefrelco en partenariat avec Randstad et la Région Île de France. Organisé sur deux journées, il a accueilli plus d’une centaine de personnes, venant du monde de l’entreprise, de la recherche ou des pouvoirs publics. Au titre de ses 4 années d’expérience chez FACE, Hicham Benaïssa a participé à la table ronde intitulée « L’entreprise est-elle un lieu laïque ? ». L’occasion d’échanger avec des patrons d’entreprises et des syn- dicalistes et de rappeler la législation en vigueur. « La loi de 1905 est une loi qui vient d’abord défendre les libertés de ceux qui veulent croire ou de ceux qui ne veulent pas croire, et cela de manière égalitaire rappelle Hicham Benaïssa. Ceux à qui la loi commande la neutralité sont l’ensemble des personnes travaillant pour et au nom de l’État. L’entreprise n’est pas dans ce cas-là, elle reste régie par le droit privé. Par conséquent, c’est encore le principe de liberté religieuse qui prévaut. Pour autant, cela ne signifie pas que la question n’est pas régulée ou conditionnée par des principes juridiques. Le droit du travail et la jurispru- dence encadrent l’expression religieuse en entreprise. » C’est leur tournée Dans le cadre de la quinzaine de l’emploi « Job City Tour » organisé par Réussir en Sambre Avesnois (structure qui regroupe l’ensemble des acteurs de l’insertion de l’arrondissement d’Avesnes), FACE Thiérache a organisé une session d’information sur les métiers des services à la personne à la Maison des Associations de Fourmies. Les entreprises et demandeurs d’emploi se sont rencontrés et ont échangé à travers différents ateliers s’articulant autour de la formation « Comprendre l’entreprise pour mieux s’y impliquer ». Le Club a également participé au Forum pour l’emploi de Maubeuge qui réunissait l’ensemble des partenaires institutionnels et clôturait ce « Job City Tour ». Parce qu’on le vaut bien L’Oréal a accueilli plusieurs chercheurs d’emploi venant de la Mission Locale de Bruxelles Ville et d’Inters. Véronique Ralet, DRH, a animé cette action de simulation d’embauche de façon interactive et dynamique. Chaque participant-e s’est présenté lors d’un tour de table : une première manière de souligner l’importance d’une expression de soi concise et efficace. Par la suite, un brainstorming en petits groupes a permis de faire un état des lieux de la diversité des métiers au sein d’une même entreprise. L’objectif était de sensibiliser les participant- e-s à la nécessité d’élargir ses horizons au cours d’une recherche d’emploi et d’activer son réseau. La matinée s’est terminée par un atelier de simulation d’entretien d’embauche permettant aux candidats de bénéficier de conseils individualisés. DR L’équipe des Jobbers de la promotion « Nouvel horizon ». Un rendez-vous interactif. DR L’équipe fondatrice de Synesens : de gauche à droite, Sylvie Deschâtres, Ramâ Bocognano, Anne Bléas, Gilles Vitry de Face Paris, Lise Rubinstein, Denis Rault et Nathalie Lobato. Création d’une coopérative de consultants L’action 45+ de FACE Paris a donné naissance à la coopérative de consultants Synesens. Cette création est une innovation dont le moteur essentiel est le capital humain. La dynamique collaborative qui anime ses 6 associés-salariés et la diversité des regards croisés viennent enrichir les missions de chacun et démultiplier ainsi la pertinence des solutions proposées aux clients. Innovation sociale également, car Synesens est la première coopérative française de consultants multi-métiers et multi-secteurs. Avec un capital- expérience fort et des consultants seniors rôdés aux réalités de l’entreprise, Synesens permet à ses clients de décliner leur politique RH inter-générationnelle dans leur stratégie Achats. La coopérative constitue une réponse nouvelle à la démarche RSE de l’entreprise, notamment aux Achats responsables. Contact : info@synesens.com
  7. 7. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  7 Essai transformé dans l’Hérault FACE Hérault a organisé son désormais traditionnel tournoi sportif entre des chef-fe-s d’entreprise et des jeunes demandeurs d’emploi. Cette 9ème édition organisée avec les partenaires du Club s’est déroulée au stade Yves du Manoir avec le club de Rugby du MHR. Quelques joueurs professionnels du club du Montpellier Hérault Rugby, parmi lesquels Fabien Galtié, ont remis les prix aux lauréats du jour. En guise de 3ème mi-temps, les sportifs ont participé à un jobdating suivi d’une soirée débat autour du thème de la Responsabilité Sociale des Entreprises : Acte I, comment favoriser l’emploi des Jeunes sur notre territoire ?  Bienvenue chez nous Les 3 et 4 avril s’est déroulé le séminaire d’accueil des nouveaux collaborateurs de FACE/IMS. 34 personnes ont participé à ces journées de présentation croisée des deux structures. L’occasion pour les directions générales, par la voix de Vincent Baholet et de Bernard Helle, de préciser les enjeux de la fusion FACE-IMS et les apports opérationnels que ce rapprochement permet déjà. Ce séminaire, qui est organisé 2 fois par an à destination des nouveaux collaborateurs du Réseau FACE, est l’occasion de se familiariser avec les domaines d’activité stratégique (DAS), de rencontrer les collègues de la Fondation, de connaître les moments forts de l’animation du Réseau et de cerner les différents outils disponibles au bon fonctionnement d’un Club. DR 34 collaborateurs ont participé au séminaire d’accueil FACE/IMS. Faites vos jeux ! Fanny Laurent, chargée de mission médiation du Club FACE Artois, anime des ateliers de sensibilisation à l’éducation budgétaire auprès de 2 classes de 3ème DP du collège Verlaine, situé en quartier prioritaire. Toute l’originalité de l’action réside dans le support. Fanny, épaulée par le Club, a créé un jeu de société permettant de sensibiliser les jeunes à la gestion d’un budget de façon ludique. Les élèves démarrent la partie avec un capital de 1 200 €, le principe étant de tenir le budget jusqu’au 31 du mois. Les binômes disposent de quelques ressources mais doivent également s’occuper des dépenses du « foyer ». Au fil du jeu, les élèves sont amenés à s’interroger sur les ressources perçues, les différentes dépenses effectuées, les économies d’énergie... et découvrent comment tenir leur budget, gérer l’épargne, le crédit… DR Un jeu de plateau pour apprendre à gérer son budget. Le cahier RSE Les Cahiers de FACE Hérault sont de retour avec une 2ème publication consa- crée à la RSE. La responsabilité sociale et sociétale des entreprises et des orga- nisations est abordée à travers plusieurs articles de fond. Le guide traite ainsi de la démarche menée par le Club, du concept de la RSE, de son cadre juridique, du lien entre RSE et performance, des pratiques responsables des affaires et des moyens d’action... Avec ce cahier dédié, FACE Hérault démontre que la RSE n’est pas l’apanage des sociétés du CAC 40, mais un réel engagement de nombreuses TPE et PME qui concrétisent ainsi des valeurs alliant éthique et performance. DR Une session de parrainage riche en échanges. Duos gagnants en Belgique C’est avec l’Université Saint Louis et grâce à la collaboration active de son service social, que le projet Bright Future a pu démarrer avec succès en ce début 2014 dans le Club Be.FACE. Suite à des entretiens individuels, 20 étudiants ont rencontré leur « parrain/marraine », cadre ou dirigeant-e d’entreprise. Tous affichent un point commun : l’envie de partager du temps et de l’expérience avec des jeunes en quête de pistes d’avenir. En témoignent les retours de cette première journée : « Une étudiante est venue me voir le lendemain de son rendez-vous avec une « pêche » ! Quel plaisir à voir ! » explique l’assistante sociale de l’Université Saint Louis. Les étudiants sont partis remotivés et en attente d’un prochain entretien
  8. 8. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  8 Aide aux primo-arrivants FACE Oise a lancé l’action « Primo-arrivants » avec le soutien financier de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) et du Fonds Européen d’Intégration (FEI) en partenariat avec l’OFII et l’association Itinér’air. Cette nouvelle action s’adresse aux personnes d’origine étrangère, hors Union Européenne, résidant sur le territoire français depuis moins de 5 ans et ayant signé le Contrat d’Accueil et d’Intégration avec l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII). 10 demandeurs d’emploi primo-arrivants, ayant un bon niveau en français, ont appris à maîtriser les techniques de recherche d’emploi avec des professionnels. Ils ont participé à des ateliers thématiques (connaissance de l’entreprise, CV, lettre de motivation, simulations d’entretiens, …) animés par le Club FACE Oise et des chef-fe-s d’entreprises. DR 10 demandeurs d’emplois étrangers bénéficient de l’action Primo-arrivants. Parce qu’ils le valent bien En partenariat avec L’Oréal, IMS- Entreprendre pour la Cité a organisé le Forum Emploi Diversité entièrement dédié aux entretiens de recrutement pour les stages, l’alternance et l’emploi. Quinze entreprises (Aéroports de Paris, BNP Paribas, BNP Paribas Personal Finance, Crédit Agricole Consumer Finance, la Française des Jeux, Generali, HSBC, Hub One, L’Oréal, la MGEN, NRJ, Safran, SFR, Sodexo et Total) étaient mobilisées pour proposer des postes à de jeunes talents de la diversité (Bac +2 à Bac +5) qui rencontrent des difficultés à décrocher un emploi du fait de leur origine, de leur nom ou de leur lieu d’habitation. À l’occasion de ce Forum, étudiants et jeunes diplômés se sont entretenus directement avec les recruteurs. Afin d’assurer une bonne adéquation entre les profils et les offres, l’IMS présélectionne les candidats et planifie des entretiens tout au long de la journée. Ce mode de fonctionnement permet d’afficher un taux de recrutement, constant d’année en année, avoisinant les 35 % pour les offres de stage et alternance.  Le jour J, les cabinets Michael Page et Page Personnel ont mobilisé leurs collaborateurs sur des stands de coaching afin d’aider les candidats à préparer au mieux leurs entretiens. Cette année facealemploi.tv a présenté le cv vidéo aux candidats et aux entreprises qui ont ainsi découvert la future offre commune FACE/IMS. DR Les représentants du Crédit Agricole et de FACE. Bientôt un PSP à Reims Mi-avril, FACE Reims Métropole a signé une convention avec les fondations Crédit Agricole, Crédit Agricole Nord Est et les Points passerelle. Un chèque de 20 000 € a été remis au Club pour l’installation du PSP (Point services aux particuliers) qui devrait ouvrir mi-mai. Le PSP accueillera en temps partagé et mécénat de compétence, un animateur des Points Passerelle. Cette signature marque le début d’une collaboration, d’un échange de compétences entre FACE Reims Métropole et le Crédit Agricole du Nord Est. Cap sur l’emploi FACE Calaisis, en collaboration avec les Clubs FACE Artois et FACE Lille, a lancé son action Permis Sport Emploi financé par la Région. Ce PSE permet d’accompagner 15 jeunes, sélectionnés par les entreprises, sur les thé- matiquessuivantes :l’accèsàl’emploi,l’obten- tion du  permis de conduire et la pratique de la voile. L’un des objectifs de cette action est de permettre à des jeunes en difficulté d’apprendre à vivre en entreprise, en collec- tivité et à reprendre confiance en eux. Pour y parvenir, les bénéficiaires vont séjourner une dizaine de jours sur la base aérienne d’Avord, encadrés par des militaires. Par la suite, les jeunes se verront proposer un stage de 5 semaines en entreprise, afin de valider un projet professionnel. Les Clubs assurent un accompagnement et un suivi individualisé des jeunes durant 6 mois après la fin de l’action, parrainée au régional par GDF SUEZ. « Entreprises et quartiers » se décline dans le Var Le 10 avril 2014, 21 entreprises ont répondu présentes à l’invitation du préfet du Var Laurent Cayrel pour s’enga- ger pour les Quartiers des ZUS de Toulon et de La Seyne sur Mer. Cette initiative fait suite à la signature en 2013 à Paris, d’une Charte « Entreprises et Quartiers » par 50 grandes entreprises et grands groupes et à la volonté du préfet du Var de la décliner de manière opérationnelle dans le département. FACE Var a été mandaté par la préfecture pour mobiliser les représentants varois de ces entreprises. Un travail d’adaptation de la Charte aux enjeux du département et aux possibilités de chaque entreprise a permis de rédiger un Plan d’actions person- nalisé décliné autour des thèmes de l’Éducation, l’Orien- tation scolaire, L’Emploi, l’Insertion, la Formation, le Développement économique et le Mécénat de solidarité. Aux côtés de la préfecture et des Missions Locales, le Club sera en charge de l’animation des entreprises en 2014. DR DR C’est sur le Spirit of France que se sont déroulés les recrutements pour Permis Sport Emploi.
  9. 9. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  9 Grand angle sur la diversité Le concours photo « La diversité dans l’objectif ! » organisé par IMS-Entreprendre pour la Cité a mobilisé plus de 150 candidats de 6 entreprises membres de leur réseau, sur le thème de la diversité au travail. L’objectif de ce concours ? Permettre aux salariés d’exprimer leur vision de la diversité dans l’entreprise, confronter les regards, mais aussi créer de l’échange entre collaborateurs. Lors de la remise des prix, le jury, composé de Reza (Photographe), Stéphane Roussel (Porte-parole de la Charte de la Diversité / Vivendi), Maryvonne Lyazid (Défenseur des Droits), Fadila Mehal (ACSé) et Philippe de Gibon (Convers) a salué la qualité et la créativité des photos proposées. Les images les plus marquantes du concours et les messages des salariés seront repris dans une exposition itinérante destinée à sensibiliser d’autres salariés d’entreprise. Les personnes présentes à la cérémonie ont assisté à une pièce de théâtre sur le thème de l’égalité professionnelle : « Je suis top ! », dont la tournée est prévue dans toute la France, en partenariat avec FACE, l’IMS, la Charte de la Diversité, l’AFMD, l’ANDRH et le Ministère des Droits des Femmes. Découvrez les photos primées sur http://www.imsentreprendre.com/content/remise-des-prix-du-concours- photo-la-diversit-dans-l-objectif-les-laur-ats DR Le jury a salué la créativité des photos proposées. Seniors en situation de précarité énergétique FACE Alsace a démarré l’action « Accès aux droits, précarité énergétique du public senior » financée par la Fondation de France (appel à projet Habitat). Ce projet s’adresse aux ménages Mulhousiens, locataires ou propriétaires, dont au moins une personne a plus de 60 ans et qui rencontrent des difficultés pour régler leurs factures d’énergie.  FACE Alsace étudie les demandes afin d’identifier les facteurs de précarité et de proposer des réponses adaptées (éco-conseil, redirection vers la rénovation thermique...). Cet accompagnement est réalisé au moyen d’outils (kit énergie, éco-conseil, diagnostic) et de partenariats mobilisés sur le territoire mulhousien (Pôle gérontologique, Clés des aînés, Conseil Général, Mulhouse Alsace Agglomération…). Une permanence, tenue tous les mercredis, permet de répondre aux premières questions des personnes âgées et d’assurer un accompagnement aux mesures FSL (Fonds de solidarité pour le logement). Au total, 800 personnes devraient bénéficier de ce projet. Une matinale qui séduit FACE Grand Besançon organise 4 rendez-vous annuels qui ont pour but de mobiliser les entreprises en leur présentant les actions du Club. En avril, cette Matinale avait pour objectif de faire se rencontrer les anciens et les futurs partenaires du Club. En choisissant d’adhérer, les entreprises s’engagent à s’impliquer rapidement dans les actions Face à Face (entretien- conseils dans l’entreprise avec des personnes en recherche d’emploi) et Face à la Fac qui consiste à faire intervenir des représentants d’entreprise à l’université devant des étudiants, en partenariat avec des profs, sur des thématiques liées à l’insertion professionnelle des jeunes en fin de cursus universitaire. A la suite de la matinale de ce mois, la société de travaux électriques SNEF a rejoint le rang des entreprises mobilisées avec FACE Grand Besançon. Visite guidée L’appartement témoin de FACE Haute Loire a accueilli sa première réunion. Par groupe de 8, les per- sonnes ont découvert ce logement en cours d’aménagement au Puy- en-Velay. Le but de cette visite guidée est d’échanger sur tous les compor- tements de la vie quotidienne qui permettent de faire des économies d’énergie (lecture des compteurs électriques, de gaz et d’eau), sur les bons réflexes à adopter en matière de tri sélectif et de sécurité domes- tique. 28 familles ont déjà visité cet appartement. La prochaine étape au programme est l’éducation budgétaire. DR 28 familles ont visité l’appartement témoin. FACE Sud Provence toujours plus impliqué Invité le 26 mars par le sous-préfet lors d’une réunion sur l’emploi, en présence des délégués du sous-préfet, des Missions locales, de la Maison de l’Emploi, la Ville de Marignane… Le Club FACE Sud Provence a présenté ses actions. Dans un premier temps, Philippe Alchus, vice- président du Club et RGRH de Ricard, a explicité le dispositif Job Academy. Puis, Frédérique Gréco, DRH de GrDF Méditerranée, a détaillé le projet « alternance femmes » qui consiste à former des femmes à des métiers techniques avec une embauche à la clé. Enfin, une présentation de la Job Senior, première expérience tripartite entre AG2R, le PLIE et FACE Sud Provence a permis à Sophie Pioro, sa directrice, de démontrer le dynamisme du Club et son engagement sur le territoire des Bouches-du-Rhône. Pour faire suite à cette ren- contre, un projet d’expérimentation est envisagé avec la Mission Locale Est Étang de Berre. Il s’agit d’intégrer les dispositifs FACE de retour à l’emploi au parcours « Garantie Jeunes ». Une plus forte intégration de l’offre du Club au sein même des Missions Locales et d’autres dispositifs « emploi » du SPEL est envisagée. Dans un premier temps, le sous-préfet a suggéré de mener ce projet expérimental sur son territoire puis d’étudier par la suite les possibilités d’élargissement à l’ensemble des Bouches-du-Rhône.
  10. 10. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  10 Label Égalité à Lyon Dans le cadre de son projet « Équilibre des Temps de Vie », cofinancé par le Fonds Social Européen (convention « Territoires d’excellence »), FACE Grand Lyon a organisé une matinée dédiée à la présentation du Label Égalité. Pourquoi le label Égalité a-t-il été créé ? Quels sont les intérêts pour les entreprises d’obtenir ce label ? Quelle est la procédure d’attribution ? … Autant de questions auxquelles la quinzaine de responsables des ressources humaines ou chargés de mission d’entreprises, d’associations et de collectivités locales, attendait des réponses. Et c’est Sophie Pioro, directrice de FACE Sud Provence et également certifiée « évaluatrice AFNOR » pour le Label Égalité, qui les leur a apporté. Pour illustrer sa présentation, Deloitte, entreprise labélisée depuis 2005, est venue apporter son témoignage et présenter son engagement en faveur de l’égalité professionnelle femme-homme ainsi que les différentes actions mises en œuvre à travers son programme  « Capital féminin ». Une seconde rencontre est prévue le 3 juin sur le thème de la conciergerie d’entreprise. Les compétences clés au menu FACE Loire Atlantique et Entreprises dans la Cité ont organisé un petit-déjeuner d’échanges sur le thème des Compétences Clés, composantes essentielles de l’intégration et du maintien dans l’emploi. De nombreuses entreprises, dans le cadre de leur responsabilité sociétale, ont la volonté d’élever le niveau des compétences clés de leurs collaborateurs. Les intervenants (Christine James, Directrice des ressources humaines de Saint-Michel, François Chauvin, Responsable du développement de Forcadis et Meriadec Huby, Responsable pédagogique de Forcadis) ont détaillé les bonnes pratiques pour inciter les collaborateurs à intégrer les dispositifs de formation et les avantages qu’ils peuvent en tirer. Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé   Un groupe de travail a été organisé par l’IMS PACA afin d’échanger sur la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) en entreprise et d’apporter un éclairage concret aux questions qui se posent fréquemment : Comment évoquer le sujet en entreprise ? Qui peut l’aborder ? Quels outils utiliser et quel message faire passer ? Quels arguments mettre en avant ? Le débat a porté sur les actions de communi- cation qui peuvent être mises en place au sein de l’entreprise et les écueils à éviter en la matière pour une information efficace sur la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Claude Boumendil, Directeur RH-RSE France de STMicroelectronics, était présent en tant que grand témoin, afin de présenter la Politique Handicap de STMicroelectronics ainsi que le programme RITHa. L’atelier a donné lieu à un livrable sur les bonnes pratiques et les conseils repérés dans les actions de communication et échanges des participants. 11 entreprises étaient représentées, dont 8 du réseau IMS PACA ou signataires de la Charte de la Diversité : Adecco, Coca-Cola Midi, EDF, Manpower, MMV, Point P, Spir, STMicroelectronics. DR 8 entreprises participaient à ce groupe de travail. Le match était animé par deux personnes mal voyantes. Cécifoot, droit au but ! Dans le cadre de sa Job Academy, FACE Grand Lyon a organisé un Cécifoot entre 8 jobbeurs et plus d’une dizaine d’entreprises et partenaires locaux. Lors de ce match de foot, les joueurs voyants portent une cagoule occultante et sont guidés vocalement par un coéquipier. A l’issue de la rencontre, des entretiens de recrutement ont eu lieu. Cette journée permet de sensibiliser les entreprises à l’emploi des malvoyants et offre à chacun l’occasion de vivre une expérience enrichissante. Ce 5ème Cécifoot a été aussi l’occasion pour 2 jobbeurs d’obtenir un second rendez-vous en entreprise. DR
  11. 11. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  11 Échanges autour du recrutement en ligne Philippe Alchus, vice-président de FACE Sud Provence, et Sophie Pioro, sa directrice, ont participé au Club RH de Pôle-Emploi sur le e-recrutement autour d’une quarantaine d’entreprises qui avait répondu présente. Après une présentation par Pôle Emploi sur le fonctionnement du recrutement en ligne, les participants ont échangé sur les atouts et les faiblesses de ce dispositif, ainsi que les points de développement et d’amélio- ration. De son côté, le Club a présenté l’action facealemploi.tv, parfaitement en cohérence avec le thème de la réunion. Deux entreprises participantes (Dégriff Stock, Job Link) ont été particulièrement intéressées par les actions emplois de FACE Sud Provence et se sont rapprochées de ses représentants. FACE Grand Chalon en action FACE Grand Chalon a participé au Forum Mix cité initié par la Mission Locale et à destination des jeunes des quartiers prioritaires. Lors de cette journée, 17 entreprises locales proposaient des offres d’emploi. Blaise la Selve, président du Club, la secrétaire et le trésorier ont coaché 12 jeunes qui, fort des conseils donnés, ont par la suite enregistré un CV vidéo. Le soir, c’est notamment en présence du sous-préfet de Chalon sur Saône, Francis Cloris, que Blaise la Selve a animé une table ronde sur le thème : L’exercice de la responsabilité au féminin. Au cours de la soirée, plusieurs femmes ont témoigné de leur expérience. Ainsi, Catherine Minaux, vice- présidente de FACE Grand Chalon et déléguée régionale de GDF SUEZ, Tonia Gandin responsable du réseau WE du groupe Areva, une présidente d’association de garde d’enfants à horaires décalés ou encore la première femme entraineur de rugby qui a développé cette discipline au féminin en France. Chacune a fait part de son expérience et de sa vision de la responsabilité au féminin. Au printemps on fait le bilan Le Club FACE Loire vient de dresser le bilan de la dernière promotion Job Academy intitulée « Team Energique Academy » qui s’est déroulée de mai 2013 à mars 2014 dans la Vallée de l’Ondaine. Cette action parrainée par GrDF a permis à 20 bénéficiaires, issus des quartiers prioritaires, d’être accompagnés vers l’emploi. Au terme de l’opération, 70% ont accédé à l’em- ploi (dont 64% en emploi durable), un chiffre plus que satisfaisant. Avec son expertise, FACE Loire apporte un suivi personnalisé et intensif : travail sur les outils de recherche d’emploi (CV et lettre de motivation), image de soi,  simulations d’entretiens et mise en relation avec les entreprises par- tenaires. « Dans un contexte écono- mique difficile et fidèle à sa politique de développement durable, a rappelé Olivier Bresson, directeur territorial, GrDF Loire s’engage concrètement dans des actions qui offrent des résul- tats sur le champ de l’emploi. » facealemploi.tv se déploie Le site de facealemploi.tv évolue. Désormais, chaque directeur de Club dispose d’un compte utilisateur qui lui permet, avec une prise en main facilitée, de bénéficier d’un espace recrutement et de diffuser des offres d’emploi. Avec plus de 1 400 CV et 133 offres, le site mute également dans le service proposé aux entreprises. Ainsi les candidatures envoyées en pdf présentent un lien « cliquable » qui permet aux entreprises non titulaires d’un compte de visualiser les CV vidéo. Pour accompagner cette prise en main du CV Vidéo, les Clubs ont reçu un guide pratique qui permet de mieux appréhender le coaching candidats, les tournages et la mise en ligne de CV vidéo sur la plateforme facealemploi.tv. Un swing pour ne pas décrocher FACE Saint-Quentin-en-Yvelines a lancé, dans le cadre de son action « Allez les jeunes ! » un Défi Golf à 6 jeunes en voie de décrochage scolaire. Encadrés par un tuteur sportif, ils ont effectué un parcours de 6 trous et appréhendé les règles et codes qui se pratiquent sur le green. Le but de cette action est d’accompagner 15 collégiens (6 ayant choisi le golf) sportivement, scolairement et professionnellement durant 24 mois, de construire avec eux un parcours d’orientation scolaire et professionnel cohérent et en adéquation avec leurs besoins. « Allez les jeunes ! » s’appuie sur le levier du sport (athlétisme, golf) afin de capitaliser les compétences sportives pour les transférer à l’école et dans l’environnement professionnel. Le Réseau d’entreprises FACE accompagne les bénéficiaires dans leur réflexion pour un projet professionnel pérenne. Le prochain rendez-vous avec les graines de golfeurs est prévu sur le golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, pour la 98ème  édition de l’Alstom Open de France organisée du 03 au 06 juillet 2014. DR Les collégiens ont appris les règles de jeu et de vie sur un parcours de golf. DR DR DR Blaise La Selve, président de FACE Grand Chalon entouré de Guillaume Leblond de la Mission Locale et des jeunes porteurs de l’atelier CV VIDEO : Sina Moussa, Alexandra Oliveri, Privat Gbenou. La dernière promotion Job Academy de FACE Loire .
  12. 12. FACE.infos  |  Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion  | N°27  12 FACE.infos  |  N°27 – avril 2014 La Lettre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion 29, rue du Colisée - 75008 Paris Tél. 01 49 23 77 77 – www.fondationface.org Directeur de la publication : Vincent Baholet | Responsable éditoriale : Laurence Aurouet | Conception et création graphique : La Coopérative de Communication | Ont participé à la rédaction de ce numéro : Laurence Aurouet, Vincent Baholet, Jean-Louis Ceccaldi, Clément Devillers, Sabrina Penaud 15entreprisesfondatrices,AG2R, Axa, Casino, ClubMéditerranée,Crédit Lyonnais,Danone, Darty, EuroRSCG, Fimalac, Manpower, Péchiney, Ratp, Renault,Sodexo, GDF SUEZ et4750entreprisespartenairesau sein duréseau. Vous adhérez aux valeurs qui portent la Fondation FACE dans la prévention et la lutte contre l’exclusion, les discriminations et la pauvreté. Nous avons besoin de votre soutien : Aidez-nous à Agir, donnez ! Votre contribution est déductible dans le cadre des dispositions sur le mécénat. Pour nous contacter : Fondation Agir Contre l’Exclusion 29, rue du Colisée - 75 008 Paris Tél.01 49 23 77 77 l.aurouet@fondationface.org Vousêtesconvaincuquevotreentreprise doits’engagerdansdesactionsconcrètes, surleplanterritorial,danslecadre desaRSE. Avec ses Clubs locaux, la Fondation agit chaque jour concrètement en faveur de la diversité, de l’emploi, de l’éducation, du quotidien des citoyens et du développement local. Plus que jamais nous devons nous mobiliser et multiplier nos actions. Les Rendez-vous 12 mai Lancement de facealemploi.tv au Club FACE Sud Provence en présence de la sous-préfète et de Vincent Baholet. 12 mai IMS Aquitaine organise un 2ème Petit-déjeuner de la Charte de la diversité : « Les Emplois d’avenir : c’est quoi ? Quels intérêts pour vous ? » 13 mai FACE Var initie une Job Academy sur La Seyne avec la SERC. 13 mai Conseil d’Administration de l’IMS avec la participation de FACE. 14 mai Catherine Tripon et Vincent Baholet participent au 5ème grand prix et diner annuel de L’Autre Cercle en présence la Ministre Vallaud-Belkacem. 15 mai FACE Gard organise les Jeudis de l’emploi (matinée de simulations d’entretiens d’embauche). 16/17 mai Le Réseau Égalité de FACE Rennes organise à Lorient une table ronde sur le thème : « L’égalité professionnelle : Partageons nos bonnes pratiques avec les PME-TPE ! » 20 mai FACE Saint-Quentin-en-Yvelines co-organise un petit déjeuner « Entreprises : vers de nouvelles formes d’emploi, des solutions innovantes en matière de gestion des ressources humaines ». 20 mai 3ème réunion du groupe de travail sur l’accès au logement de FACE Hérault. 20/21 mai FACE Saint-Quentin-en-Yvelines organise, pour la 2ème édition, la visite du Technocentre RENAULT de Guyancourt pour les élèves de 3ème du Collège Gustave Courbet de Trappes. 21 mai FACE Hérault co-organise un diner débat sur l’orientation sexuelle au travail, en partenariat avec IBM, pour promouvoir la signature de la charte LGBT de l’Autre Cercle. 23 mai IMS organise, en collaboration avec FACE, une conférence Clients et précarité en entreprise. Présentation de la publication Clients et précarité en France. 23 mai Inauguration du PSP du Club FACE Saint-Omer et Fête des voisins. 27 mai Challenge collégiens à la Cité des métiers de Montpellier. 4 classes accompagnées par FACE Hérault dans le cadre de la graine d’entreprise, présentent le projet de leur classe.

×