Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
Rapport général VIè Colloque
International Turin-...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
1 Le thème du colloque
«Contribution des savoirs ...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
4 Objectifs du VIè Colloque
Le but de ce colloque...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
6.2 Le résumé des communications en plénière
28/0...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
Mopti
Objectif: utilisation par les femmes rurale...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
discussion: Une stratégie d'appui au développemen...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
Titre : « Ethnobotanique quantitative des plantes...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
Objectif : comprendre les modes de pensées et de ...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
16 Présentateur : BILGO A.
Titre : « Impacts des ...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
23 Présentateur : ASSONBGBA F., et al.
Titre : « ...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
8 Conclusions
Au terme des trois jours de travaux...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
9 ANNEXES
9.1 Annexe n°1 : Liste des membres dési...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
9.2 Annexe 2 : Contribution présentée par M. Alex...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
9.3 Annexe n°3: Communication présentée par AQICO...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
9.4 Annexe 4 : Le résumé des communications en pl...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
9.5 Annexe 5 : Le résumé des communications dans ...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
Il a été rappelé que le thème de l’aménagement du...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
(ondées par moment sur des considérations «magico...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
VII. La sécurisation des savoirs endogènes (dans ...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
9.6 Annexe 6 : Programme du déroulement du colloq...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011
rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rap colloque turin-sahel

611 vues

Publié le

Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
611
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
27
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rap colloque turin-sahel

  1. 1. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Université d'Abomey-Calavi, Bénin 28 février, 1er et 02 mars 2011 Table des Matières 1 Le thème du colloque............................................................................................................ 2 2 Les organisateurs du Colloque ............................................................................................. 2 3 Bref historique de la coopération Universitaire entre la Région du Piémont (Italie) et les pays de l'Afrique de l'Ouest............................................................................................................... 2 4 Objectifs du VIè Colloque...................................................................................................... 3 5 Institutions représentées....................................................................................................... 3 6 Déroulement du Colloque...................................................................................................... 3 6.1 La Cérémonie d’ouverture............................................................................................................3 6.2 Le résumé des communications en plénière................................................................................4 6.3 Le résumé des communications dans les panels..........................................................................4 7 Recommandations............................................................................................................... 10 8 Conclusions.......................................................................................................................... 11 9 ANNEXES............................................................................................................................ 12 9.1 Annexe n°1 : Liste des membres désignés pour le comité de suivi des recommandations et du partenariat Turin-Sahel.....................................................................................................................12 9.2 Annexe 2 : Contribution présentée par M. Alex FUBINI (Ecole Polytechnique de Turin) avec M. Wilfrid CAPO (Projet AQICO/EU), M. Valery LAWSON (Projet AQICO/EU) et M. Luigi TESSIORE (Projet AQICO/EU)........................................................................................................................................13 9.3 Annexe n°3: Communication présentée par AQICO version powerpoint...................................22 9.4 Annexe 4 : Le résumé des communications en plénière.............................................................25 9.5 Annexe 5 : Le résumé des communications dans les panels (1, 2 et 3).......................................26 9.5.1 Panel 1 : Savoirs endogènes, santé humaine et développement.........................................26 9.5.2 Panel 2 : Savoirs endogènes et la conservation de la biodiversité.......................................27 9.5.3 Panel 3 : Savoirs endogènes, santé et production animale..................................................29 9.6 Annexe 6 : Programme du déroulement du colloque.................................................................30 Ce Rapportage est assuré par : M Oladékpo Sarafadine OGBON Projet AQICO/UE, Cotonou, Benin rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 1
  2. 2. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 1 Le thème du colloque «Contribution des savoirs endogènes au développement de la santé humaine, animale et à la conservation de la biodiversité » 2 Les organisateurs du Colloque - Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey Calavi, République du Bénin - Institut National de Recherche Agronomique du Bénin - Università Degli Studi di Torino - C.I.S.A.O. (Centro Interdipartimentale di Ricerca e Collaborazione Scientifica con i Paesi del Sahel e dell’Africa Occidentale) - Regione Piemonte 3 Bref historique de la coopération Universitaire entre la Région du Piémont (Italie) et les pays de l'Afrique de l'Ouest Dans le cadre de sa politique de coopération décentralisée, la Région Piémont (Italie) entretient des volets de coopération avec les pays du Sahel (Burkina, Mali, Niger, Sénégal, Cap-Vert, Bénin). Dans ce contexte, l’Université de Turin (Italie) a établit et mis en route, des collaborations avec des Universités du Sud (Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso ; Université de Bamako, Mali; Université Abdou Moumouni de Niamey, Niger ; Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal ; Université d’Abomey Calavi, Bénin) et des groupements associatifs au Cap-Vert. Dans ce contexte, furent organisés, de 2002 à 2009, des colloques sur diverses thématiques avec la participation des pays concernés et dont les objectifs visés sont de: (1) restituer les travaux de recherche-développement et d’assistance technique effectués conjointement par les chercheurs du Sahel et de Turin ; (2) répondre à des préoccupations de développement au Sahel ; (3) proposer des solutions aux questions de développement ; (4) favoriser les échanges d’expérience multidisciplinaires entre chercheurs ; et enfin, (5) dégager des thèmes de recherche-développement. rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 2
  3. 3. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 4 Objectifs du VIè Colloque Le but de ce colloque, est de favoriser les échanges d’expérience entre tous les acteurs, les chercheurs, professionnels et décideurs, préoccupés par la valorisation des savoirs endogènes et de leur intégration dans les sciences de la vie et de la terre. Plus spécifiquement, il s’agira de : (a) fournir un cadre pour des échanges d’expérience sur les questions liées à la valorisation des savoirs endogènes en sciences vétérinaires, humaines et de la biodiversité ; (b) échanger sur les politiques et défis actuels liés à l’utilisation des savoirs endogènes et enfin (c) développer des initiatives pour une meilleure visibilité des actions liées au savoir endogène. 5 Institutions représentées Il s’agit des universités des pays du Sahel (Bénin, Burkina-Faso, Mali, Niger et Sénégal) et celles d’Italie (Région Piemonte, Turin) Ce colloque qui s’est tenu du 28 février au 02 mars 2011 dans la salle de documentation de la faculté des sciences agronomiques du Bénin a réuni près d’une centaine de personnes. 6 Déroulement du Colloque 6.1 La Cérémonie d’ouverture Plusieurs allocutions ont meublé cette cérémonie d’ouverture. Il ressort de celles-ci que le thème choisi pour ce colloque est  d’une importance capitale surtout par ces temps de lourdes incertitudes (maladies, déforestation, destruction de la biodiversité, changements climatiques, etc.) qui pèsent sur le continent et sur notre région (Sahel) en particulier ;  aussi important du fait qu’il en sortira des résolutions et stratégies pour pouvoir capitaliser les savoirs endogènes surtout que ceux qui les détiennent meurent plutôt et partent avec tous leurs savoirs ;  d’actualité surtout à cause de la complexité de l’être humain, de la diversité de nos régions et de la diversité dans les alimentations. Dans son allocution Monsieur Salifou SAIDOU, Directeur de cabinet du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a salué cette coopération agissante entre les universités et chercheurs du Nord avec celles et ceux du Sud. Il est revenu sur le fait que les régions du Sahel sont des zones arides mais cependant regorgent d’énormes potentialités non encore exploitées. Il a exhorté les têtes grises présentes à nous faire découvrir pour le bonheur de tous, ces potentialités encore cachées. C’est sur ces mots d’exhortation qu’il a déclaré ouvert le sixième colloque international sur « Contribution des savoirs endogènes au développement de la santé humaine, animale et à la conservation de la biodiversité » et souhaité plein succès aux travaux. rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 3
  4. 4. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 6.2 Le résumé des communications en plénière 28/02/2011 début 11H:30 - Clôturé à 14H Après la série d’allocutions, un présidium composé comme suit est mis en place pour conduire les travaux : Président : Prof Roch Lambert MONGBO ; Vice Président : Dr Toussaint LOUGBEGNON ; Rapporteur : Monsieur Nassirou ADJIBI. Présentations 1 Présentateur : Prof Brice SINSIN de l’UAC Titre : « Etat de la biodiversité au Bénin : contribution au développement et menaces » Objectif : Situer le Bénin dans la sous-région, inventorier les différentes espèces que ce soient animales ou végétales et évoquer les différentes menaces dont elles sont objet 2 Présentateur : Prof Jean T. Claude CODJIA, Doyen de la FSA-UAC ; Titre : « La culture comme un processus de développement » Objectif : Comment valoriser les ressources alimentaires endogènes et forestières qui sont recherchées et utilisées par les populations locales des campagnes, dans les politiques nationales de développement agricole 3 Présentateur : Prof Egidio DANSERO de l’Université de Turin (Italie). Titre : « Université en réseau : pour un bilan critique de l’expérience Turin Sahel » Objectifs : Evaluer la coopération interuniversitaire et notamment les actions menées dans le cadre d de la coopération Turin-Sahel, les avantages et les difficultés rencontrées. 6.3 Le résumé des communications dans les panels Les résumés des communications présentées dans les panels sont seulement indiqués ici. Voire à l’annexe nr 5 leurs résumés complets. A. Panel 1 : Savoirs endogènes, santé humaine et développement 28/02/2011 début 15H:30 - Clôturé à 17H:33 Panel 1: Savoirs endogènes, santé humaine et développement Présidence : M Capo Wilfrid, Rapporteur : M Luigi Tessiore Présentations 1 Présentateur: Professeur M Kouyaté S. de l'Université de XXX Mali Titre: accès des femmes rurales aux facteurs de production dans les régions de Segou et rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 4
  5. 5. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 Mopti Objectif: utilisation par les femmes rurales des moyens de production Groupe cible: total femmes dans les 2 régions 6.000, échantillon enquêté = 10% approximativement 600 implication des femmes est importante tant dans la production, la transformation que dans la commercialisation L'accès aux moyen de production est plus facile quand en collaboration, avec micro- finance Barrières à l'accroissement: 4 types Actions et stratégies proposés 2 Présentateur: Mme Elisa Bignante et Fatou M. Dramé Titre: Dynamiques de la médecine traditionnelle et moderne au Sénégal Objectif: Le cadre légal des deux « médecine» vision des différents cadres législatifs selon l'OMS le travail est en cours 3 Présentateur: Mme Kpéra G. N. Mensah et Sinsin B. titre: utilisation des produits du crocodile dans la médecine traditionnelle au Benin Objectif: recensement: 54 marchés au Benin + 2 marchés au Nigeria et 1 marché au Niger le marché des produits médicaux du crocodile est lié au marché de la maroquinerie qui est plus développé au Niger et Nigeria 4 Présentateur: Contribution présentée par M Alex FUBINI (Ecole Polytechnique de Turin) avec M Wilfrid CAPO (Projet AQICO/EU), M Valery LAWSON (Projet AQICO/EU) et M Luigi TESSIORE (Projet AQICO/EU) Titre: La planification territoriale peut-elle devenir le moteur du développement local endogène ? Objectif: proposer l'Aménagement concerté comme modalité expérimentale pour piloter le développement local. Ce qui mettra les ressources endogènes au centre du processus de développement, un changement de paradigme zone cible: Bassin XX entre les communes de Cotonou et d'Abomei-Calavi rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 5
  6. 6. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 discussion: Une stratégie d'appui au développement basée sur les « valeurs endogènes » peut avoir un impact plus durable ainsi que des implications directes et cumulatives sur le « développement territorial local » et donc sur la « santé globale » tant de l’environnement, les services de proximité, la biodiversité et la santé humaine La grande problématique au niveau de la troisième communication se résume en cette question : la planification territoriale peut-elle devenir le moteur du développement local endogène ? Il a été rappelé que le thème de l’aménagement du territoire est très central et bien adapté dans un Colloque qui traite la santé humaine et animale, vue que la planification territoriale s’occupe de la santé des territoires et plus généralement de la santé de l’environnement et donc de la conservation de la biodiversité. L’aménagement du territoire se rapporte à l’environnement de la même façon que les médecines (humaine et animale) abordent des questions concernant la santé de l’homme et des animaux. Le sujet central de la présentation regarde le rôle des ressources (soient du milieu local soient externes) en tant que déclencheurs de politiques de développement territorial à l’échelle locale. La question des valeurs est cruciale. Le processus de développement est un processus de valorisation de ce qui existe, donc des valeurs endogènes d'un territoire. Les savoirs endogènes et exogènes doivent dialoguer dans un cadre d'égalité et de complémentarité. La planification territoriale dans cette logique ne peut pas être seulement un cadre normatif – règlementaire. Il doit devenir un cadre de concertation qui soit en mesure de faciliter et donc de dépasser le concept de transfert pour arriver à un vrai partage des valeurs qui existent dans chaque territoire, formation culturelle et société. Conclusion Le processus de développement est un processus de valorisation de ce qui existe, donc des valeurs endogènes d'un territoire. Les savoirs endogènes et exogènes doivent dialoguer dans un cadre d'égalité et de complémentarité. La planification territoriale dans cette logique ne peut pas être seulement un cadre normatif – règlementaire. Il doit devenir un cadre de concertation qui soit en mesure de faciliter et donc de dépasser le concept de transfert pour arriver à un vrai partage des valeurs qui existent dans chaque territoire, formation culturelle et société. B. Panel 2 : Savoirs endogènes et la conservation de la biodiversité 28/02/2011 début 15H:30 - Clôturé à 17H:33 Panel 2: Savoirs endogènes et la conservation de la biodiversité Présidence : Dr. KINDOMIHOU Valentin Rapporteur : Dr. LOMPO Olivier, UFR·SH, GEO-CFID, Burkina Faso. Présentations 1 Présentateur : LEGBA I., et al ; rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 6
  7. 7. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 Titre : « Ethnobotanique quantitative des plantes médicinales commercialisées dans la commune d’Abomey-Calavi (Bénin) » Objectif : Développer un programme de conservation des plantes médicinales pour leur pérennisation 2 Présentateur : YAMEOGO L. Titre : « Des recompositions territoriales de la forêt classée de la Comoé-Léraba à la gestion patrimoniale et au développement territorial au Burkina Faso » Objectif : Comprendre les stratégies locales de gestion patrimoniale des ressources naturelles et leur impact sur le développement territorial 3 Présentateur : TASGIAN A. Titre : « Le rôle des organisations féminines productives dans la valorisation des ressources naturelles et la faune contre la pauvreté au Burkina Faso » Objectif : voir dans quelles mesures les activités génératrices de revenu et les organisations féminines peuvent être un instrument important dans la lutte contre la pauvreté et l’inégalité de genre, dans la valorisation des ressources naturelles. 4 Présentateur : FALL S. M. Titre : « Représentations et pratiques sociales traditionnelles en matière de gestion des ressources : l’exemple des sociétés sénégalaises » Objectif : Montrer comment les sociétés wolof et niominka du Sénégal, à travers la perception qu’elles ont de leur milieu, mettent en place des outils pour gérer durablement les ressources de leurs terroirs. 5 Présentateur : DJEGO J. G. Titre : « Evaluation des connaissances ethnobotaniques des populations rurales au sud et au centre du Bénin » Objectif : diagnostiquer et évaluer les connaissances ethnobotaniques des populations rurales au Bénin, en vue d’analyser le niveau de conservation par rapport aux anciennes collections des années 1935 et 1940 effectuées par Laffite 6 Présentateur : DJENONTIN A. J., et al. Titre : « Le calendrier pastoral : un outil de gestion du cheptel bovin de l’exploitation Objectif : Appréhender le complexe élevage-environnement à l’image des éleveurs 7 Présentateur : PADONOU E., et al. Titre : « Diversity of medicinal plants and parameterization of their use in Benin Objectif : Voir quelles sont les menaces qui pèsent sur les diverses espèces par rapport à leur utilisation en médecine traditionnelle. 8 Présentateur : EHINNOU KOUTCHIKA I. R. Titre : « Apport des bois sacrés dans la conservation de la biodiversité en Afrique : cas de la Commune de Glazoué au Bénin » rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 7
  8. 8. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 Objectif : comprendre les modes de pensées et de valeurs des communautés qui jouent un rôle décisif dans la conservation de la biodiversité et aussi ressortir les savoirs traditionnels et les rituels magico-religieux auxquels les communautés de Glazoué s’identifient. 9 Présentateur : KOURA K., et al. Titre : « Usages ethnobotaniques de Parkia biglobosa dans le nord-Bénin » Objectif : Connaître les usages multiples et multiformes du néré dans le nord-Bénin et les facteurs qui influencent ces usages. 10 Présentateur : WOKOU G. Titre : « Gestion intégrée des points sacrés dans la forêt classée de Wari-maro » Objectif : Analyser la diversité biologique de la forêt classée de Wari-maro ainsi que son mode de gestion. 11 Présentateur : ZOUNGRANA T. P. Titre : « L’adaptation des éleveurs face à la dégradation des ressources pastorales dans la commune rurale de Tougouri, Burkina Faso » Objectif : Appréhender la dynamique des ressources fourragères et les formes d’adaptation des producteurs ruraux. 12 Présentateur : SAIDOU T. O. Titre : « Diversité, structure et dynamique de la végétation ligneuse de la Station Sahélienne expérimentale de Toukounous au Niger » Objectif : Faire l’inventaire floristique à travers la détermination de la diversité, la structure et la régénération des espèces ligneuses. 13 Présentateur : HOUNGBO N. E. Titre : « Could sacredness contribute to forestry biodiversity conservation in Afica urban areas ? » Objectif : Chercher à savoir si la sacralisation de la biodiversité forestière en zones urbaines en Afrique peut-elle contribuer à sa conservation. 14 Présentateur : KABORE A. Titre : « Gestion communautaire et contribution des bois sacrés à l’essor de la santé humaine et à la conservation de la biodiversité : cas du Moogo au Burkina Faso » Objectif : Analyser les enjeux communautaires liés à la gestion des bois sacrés dans le contexte de Moogo. 15 Présentateur : LOMPO O. Titre : « Logiques territoriales et valeurs paysagères : les paradigmes de la conservation de la biodiversité autour des aires protégées dans l’est du Burkina Faso » Objectif : Analyser les logiques qui sous-tendent la production territoriale en pays gourmantché et relever les éléments du milieu physique qui concourent à l’exploitation rationnelle des ressources naturelles. rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 8
  9. 9. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 16 Présentateur : BILGO A. Titre : « Impacts des savoirs endogènes dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques sur la conservation d la biodiversité en zone soudano-sahélienne du Burkina Faso » Objectif : Evaluer les impacts agro-écologiques des pratiques endogènes des producteurs face aux changements climatiques 17 Présentateur : DJOHY G., et al. Titre : « Mécanismes sociocommunautaires d’adaptation des éleveurs transhumants aux changements climatiques au Nord-est du Bénin » Objectif : Analyser les mécanismes sociocommunautaires de maintien en vogue dans les communautés d’éleveurs. 18 Présentateur : GBANKOTO F., et al. Titre : « Considérations ethnozoologiques de l’Oryctérope (Orycteropus afer, Pallas 1766) dans les terroirs villageois autour du parc W au Bénin » Objectif : Déterminer de façon significative les catégories d’usages des organes de l’oryctérope et d’évaluer l’importance culturelle des organes utilisés par les communautés. 19 Présentateur : MOUZOUN S., et al. Titre : « Diversité de la faune avienne de la réserve communautaire d’Adjamey au Bénin Objectif : Evaluer la biodiversité avienne de la forêt communautaire d’Adjamey afin de poser les bases futures de sa conservation 20 Présentateur : COULIBALY A. K. Titre : « Adaptation de Chenopodium quinoa (Wild) (Chénopodiacées) aux conditions agro-écologiques du Mali » Objectif : Voir si la culture du Chenopodium quinoa peut s’adapter aux conditions agro- écologiques du Mali 21 Présentateur : COULIBALY A. K., et al. Titre : « Etude de l’efficacité d’une plante piège des ravageurs du cotonnier : le gombo (Hibiscus esculentus-Malvacea) dans les conditions d’agro-écosystème de l’IPR-IFRA de Katibougou) » Objectif : Rechercher une alternative de traitement valable sans les bio pesticides pour protéger la culture du coton 22 Présentateur : KOURA K., et al. Titre : « Caractéristiques écologiques et dendrométriques des parcs à néré [Parkia biglobosa (Jacq.) R. Br. Ex G. Don] du département de la Donga » Objectif : rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 9
  10. 10. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 23 Présentateur : ASSONBGBA F., et al. Titre : « Monographie et régénération de dialum guineense will. (caesalpinioideae) une espèce agro forestière au Bénin » Objectif : Analyser les champs à Dialum guineense et la capacité de germination des graines de cette espèce 24 Présentateur : GLELE KAKAI A. L. Titre : « Ecological adaptation of the shea butter tree ( Vitellaria paradoxa C. F. Gaertn.) Objectif : A. Panel 3 : Savoirs endogènes, santé et production animale (cette partie est à compléter dans l’attente des informations en provenance du secrétariat du colloque) 7 Recommandations A la fin du colloque des recommandations ont été faites :  Mettre en place un réseau (site web) sur lequel les chercheurs vont échanger continuellement au lieu d’attendre tous les deux ans avant de communiquer le fruit des recherches ;  Mettre en place un comité de suivi dans la mise en œuvre des recommandations du colloque  Développer une plate forme d’échanges entre la tenue de deux colloques pour permettre surtout le partenariat Sud-Sud avec une contribution financière des pays du Sud aux actions du réseau ;  Asseoir un lobbying auprès des autorités rectorales et gouvernementales dans le sens de la recherche d’autres sources de financement et le développement de projets de partenariat en commun au sein du réseau  Associer désormais les acteurs locaux si tant est que nos recherchent ont pour but de participer au développement à la base ;  Penser à des stratégies qui vont amener à l’appropriation des résultats par les collectivités locales et politiques ;  Mettre en place une formation interuniversitaire de niveau Master orientée vers les savoirs endogènes ;  Prendre une demi-journée lors du prochain colloque pour faire une auto évaluation des résolutions prises depuis le premier colloque. rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 10
  11. 11. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 8 Conclusions Au terme des trois jours de travaux, on peut retenir compte tenu des résultats des recherches faites par rapport au thème, que le sixième colloque Turin-Sahel a atteint ses objectifs. L’un des résultats majeurs auxquels le colloque est parvenu est la mise sur pied du comité de suivi des recommandations et du partenariat Turin-Sahel (voir en annexe la liste des personnes désignées). Le Cap Vert n’ayant jamais organisé le colloque a été proposé pour abriter le prochain colloque. Cependant, il faut qu’il soit en mesure de rechercher des ressources financières additives compte tenu du fait que la Région Piemont ne pourra pas financer totalement le prochain colloque. Enfin, un satisfécit a été décerné à la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi pour l’organisation correcte du colloque. rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 11
  12. 12. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 9 ANNEXES 9.1 Annexe n°1 : Liste des membres désignés pour le comité de suivi des recommandations et du partenariat Turin-Sahel 1 Bénin GBAGBOCHE Armand Bienvenu ; HOUNGBO Emile 2 Burkina- Faso LOMPO Olivier; YAMEOGO L 3 Mali COULIBALY Amadou ; TRAORE Abou 4 Niger IDI Adamou ; MOUMOUNI Issa 5 Sénégal DRAMÉ Fatou ; FALL S. M. 6 Cap-Vert désigneront plu tard leurs représentants 7 Italie désigneront plu tard leurs représentants rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 12
  13. 13. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 9.2 Annexe 2 : Contribution présentée par M. Alex FUBINI (Ecole Polytechnique de Turin) avec M. Wilfrid CAPO (Projet AQICO/EU), M. Valery LAWSON (Projet AQICO/EU) et M. Luigi TESSIORE (Projet AQICO/EU). rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 13
  14. 14. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 14
  15. 15. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 15
  16. 16. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 16
  17. 17. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 17
  18. 18. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 18
  19. 19. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 19
  20. 20. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 20
  21. 21. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 21
  22. 22. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 9.3 Annexe n°3: Communication présentée par AQICO version powerpoint rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 22
  23. 23. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 23
  24. 24. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 24
  25. 25. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 9.4 Annexe 4 : Le résumé des communications en plénière En ouverture des travaux, trois communications ont été présentées en plénière. On peut retenir dans un premier temps que les populations pour satisfaire leurs besoins détruisent la faune et la flore. A cette allure, la biodiversité est menace et certaines actions de protection paraissent urgentes. Dans un second temps, on a parlé de la culture comme ensemble des valeurs, des aspirations, des croyances, des modes de comportement et des relations interpersonnelles qui prédominent dans un groupe social donné. A chaque culture devrait correspondre un style de développement particulier. Dans le contexte des sociétés africaines où le problème majeur demeure l’autosuffisance alimentaire des populations locales, il urge donc de se fonder sur les bases culturelles de l’alimentation pour penser à une résolution de ce problème majeur qui entrave un développement humain durable. Les populations locales disposent d’énormes connaissances endogènes sur les ressources naturelles alimentaires disponibles qui méritent d’être raisonnées et intégrées dans les politiques nationales de développement durable. Enfin, plus qu’un simple exercice de consommation, l’alimentation dans la société africaine est régie par une gamme de valeurs culturelles relatives aux domaines du goût, de la rareté, de la frugalité, du prestige, du danger, du péché, de la tradition ou de l’identité. La dernière communication s’est penchée sur l’évaluation de la coopération Turin-Sahel. Il ressort que les universités jouent un rôle important à l'intérieur de la coopération au développement. L'expérience de la coopération interuniversitaire Turin-Sahel, représente un laboratoire très intéressant, pour la méthode systématique, la durée ultra-décennale, l’intersection entre disciplines technico- scientifiques et des sciences sociales. L'achèvement de la recherche est essentiel pour croiser la perspective de chercheurs de l'Université de Turin avec celle des chercheurs du Sahel et le colloque du Bénin est une occasion utile de comparaison individuelle et collective. Cependant quelques problèmes subsistent. Par exemple : • Partenariat généralement stable, mais dans certains cas on note des chercheurs italiens sans partenaires au Sahel ou subissent de changement de partenaire ; • Difficulté initiale de trouver un partenaire homologue sur le plan scientifique afin de construire une relation de confiance ; • Difficulté lie a la langue, distance et problèmes de télécommunication (Internet). Pour finir quelques stratégies pour consolider la coopération • Renforcer les réseaux Nord-Sud et Sud-Sud; • Définir des critères d’auto-évaluation sur les plans: recherche, action, formation; • Rechercher d’autres bailleurs de fonds et partenaires dans la coopération scientifique rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 25
  26. 26. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 9.5 Annexe 5 : Le résumé des communications dans les panels (1, 2 et 3) 9.5.1 Panel 1 : Savoirs endogènes, santé humaine et développement Il s’agit au fait d’un résumé des énoncés qui sont fréquemment revenus dans les communications/discussions qui ont surtout rapport avec le sous thème du panel. 1. La médecine traditionnelle a été reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé qu’en 2003 et l’a définie comme étant un « ensemble de connaissances et de pratiques explicables ou non, utilisées pour diagnostiquer, prévenir ou éliminer des maladies physiques, mentales ou sociales, et qui peuvent se fonder exclusivement sur des expériences et/ou des observations passées, transmises de génération en génération, oralement ou par écrit ». C’est une médecine qui s’appuie sur une connaissance empirique de l’univers physique – savoir botanique, pharmacopée – et du coprs humain, mais toujours actualisée et déterminée par des contraintes culturelles. Par contre la biomèdecine s’appuie sur un modèle d’objectivation scientifique où l’acte inaugural est la séparation de la maladie d’avec son substrat, son incarnation (la personne humaine), alors que la médecine dite traditionnelle maintient une représentation globale de l’individu inséré dans un monde physique, social et surnaturel qui le traverse. Au Sénégal la médecine traditionnelle est tolérée et s’exerce dans un cadre où il n’y a pas de réglementation. Cet état de chose a permis à plusieurs « charlatans » de la sous- région de venir se réfugier au Sénégal où ils exercent tranquillement leur «science ». Le panel a reconnu la complémentarité entre les deux médecines et propose qu’il soit mis en place dans les pays où cela n’existe pas encore des cadres légaux et des stratégies pour assurer une meilleure promotion de la médecine traditionnelle. 2. La médecine traditionnelle est une richesse de la culture africaine. Les populations rurales y compris même celles des villes y ont recours. Certains animaux notamment les crocodiles (objet de la communication) possèdent des pouvoirs médico-magiques. 18 produits et sous-produits recensés sur le crocodile à savoir: peau, museau, pattes, os, graisse, œuf entier, coquilles d’œuf, anus, crottes, dents, bile, foie, poumons, cœur, pénis, gastrolithes, viande et animal vivant peuvent entrer dans les ingrédients pour traiter plusieurs maladies telles asthme, hernie, inguinale, ictère, rougeole, rhumatisme, otite, panaris, douleur, etc. Il permet aussi de conjurer les mauvais sorts et la sorcellerie. Il est indéniable à la suite de cette communication que le crocodile est une richesse et demeurera telle. Maintenant comment se fera l’approvisionnement ? L’élevage pourra t-il régler le problème ? Peut-il être rentable ?. Voilà autant de questionnement qui sont laissés en suspens. 3. La grande problématique au niveau de la troisième communication se résume en cette question : la planification territoriale peut-elle devenir le moteur du développement local endogène ? rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 26
  27. 27. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 Il a été rappelé que le thème de l’aménagement du territoire est très central et bien adapté dans un Colloque qui traite la santé humaine et animale, vue que la planification territoriale s’occupe de la santé des territoires et plus généralement de la santé de l’environnement et donc de la conservation de la biodiversité. L’aménagement du territoire se rapporte à l’environnement de la même façon que les médecines (humaine et animale) abordent des questions concernant la santé de l’homme et des animaux. Le sujet central de la présentation regarde le rôle des ressources (soient du milieu local soient externes) en tant que déclencheurs de politiques de développement territorial à l’échelle locale. La question des valeurs est cruciale. Le processus de développement est un processus de valorisation de ce qui existe, donc des valeurs endogènes d'un territoire. Les savoirs endogènes et exogènes doivent dialoguer dans un cadre d'égalité et de complémentarité. La planification territoriale dans cette logique ne peut pas être seulement un cadre normatif – règlementaire. Il doit devenir un cadre de concertation qui soit en mesure de faciliter et donc de dépasser le concept de transfert pour arriver à un vrai partage des valeurs qui existent dans chaque territoire, formation culturelle et société. Le panel 1 est présidé par Monsieur CAPO Wilfrid, Expert AQICO; le rapportage est assuré par Monsieur Luigi TESSIORE Coordonnateur AQICO 9.5.2 Panel 2 : Savoirs endogènes et la conservation de la biodiversité Le panel 2 avait pour mission de se pencher sur les travaux en rapport avec les savoirs endogènes et la conservation de la biodiversité. Au total 25 communications ont été entendues dont 7 pendant la journée du28 février et 18 au cours de la journée du 01/03 201l. La majorité des thèmes ont concernée aussi bien les savoirs endogènes dans la conservation de la biodiversité que des recherches orientées vers une meilleure compréhension de la biodiversité. Treize communications ont principalement porté sur le thème du panel. Au regard de ces contenus aussi enrichissants les uns que les autres, que retenir comme éléments pertinents? 1. Les ressources naturelles, jouent un rôle important dans la survie et le développement des populations rurales, et celles-ci ont toujours su développer des stratégies et des pratiques pour satisfaire leur besoins et maintenir des liens insécables avec la nature. Des agriculteurs aux éleveurs en passant par les chasseurs, les connaissances sur la biodiversité sont aussi diversifiées d'une catégorie socioprofessionnelle à l'autre et même à l'intérieur d'un seul groupe. Cette particularité est analysée par les participants comme étant des atouts qui, identifiés et maitrisés, pourraient constituer un levier de développement local construit sur la spécificité patrimoniale de chaque territoire et de chaque communauté. 2. Il ressort également des exposés que les sociétés traditionnelles considèrent les ressources naturelles comme étant un sanctuaire où les relations hommes/nature sont rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 27
  28. 28. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 (ondées par moment sur des considérations «magico-religieuses», d'où la sacralisation de la nature. Ce rapport à la nature intègre la notion de durabilité dans les pratiques quotidiennes que chaque communauté exerce sur les ressources naturelles pour en tirer des biens et services selon les valeurs culturelles intrinsèques à chaque société. Cependant, il importe de reconnaitre que la connaissance du domaine de la magie est supérieure à celle scientifique et pour ce faire, le chercheur africain est confronté à un perpétuel conflit d'identité dans sa quête de valorisation des connaissances traditionnelles sur la biodiversité. Notons également l'influence des religions révélées christianisme et islam, etc. dans la régression des normes de régulation des forêts / bois sacrés. 3. Les communications ont démontré que les connaissances sur les ressources naturelles (notamment la faune, la flore), et l'utilisation qui en est faite représente par moment des menaces (cas de l'Oryctérope, de nombreuses espèces végétales - Parkia biglobosa, Dialium guineense, Melicia excelsa, etc.). Tout le problème des savoirs endogènes repose sur leur difficulté à être intégré aux stratégies actuelles et à leur appropriation dans un contexte agro-écologique changeant et diversifié comme ceux pays soudano-sahéliens où la reconstitution de la « nature » du fait des conditions climatiques, des activités humaines et de la pauvreté grandissante. Les savoirs endogènes peuvent donc être recyclés à travers une double dynamique: circulaire et linéaire 4. Plusieurs communications ont révélé l'importance des forêts/bois sacrés dans le maintien d'une biodiversité. Cependant, il semble que l'exigüité des superficies qu'ils occupent pose véritablement le problème de leur pertinence et de leur apport dans la conservation de la biodiversité. Cette richesse des communications, a amené les participants à ce panel à retenir un certain nombre d'interrogations qui méritent des réflexions plus poussées I. L’aménagement des lieux sacrés constitue par moment un dilemme pour le chercheur. Quelles perspectives pour maintenir ou restaurer la biodiversité dans les forêts sacrées? II. Comment peut-on Intégrer les mesures endogènes dans la protection des forêts? III. Est-il possible de valoriser et protéger les forets par la sacralisation? IV. Qu'est-ce-que la science peut retenir des outils magico-sacral/religieux pour comprendre davantage les pratiques dans la gestion des ressources naturelles? V. Comment concilier les approches expertes et les approches traditionnelles? VI. Face aux risques d'érosion des ressources phylogénétiques de plus en plus accrue, et à la précarité alimentaire, l'introduction de nouvelles espèces comme le Chenopodium quinoa (très riche en vertus thérapeutiques et nutritionnelles), ne serait-elle pas une menace? Eu égard aux conditions agro-écologiques des pays soudano-sahéliens, que faire si l'on n'est pas en mesure de garantir la reproduction et assurer la pérennité génétique des espèces exotiques en générale? rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 28
  29. 29. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 VII. La sécurisation des savoirs endogènes (dans le domaine alimentaire) serait-elle garantie face à l'introduction de nouvelles espèces? VIII. Les savoirs endogènes ne sont pas que des connaissances anciennes. Ils se nourrissent et se renforcent au contact des innovations. Un savoir exogène même approprié par une communauté ne saurait être considéré comme endogène. Les savoirs endogènes se particularisent par leur efficacité face aux problèmes existants. Pour ce fait, quels contenus donnés à la notion « savoir endogène»? « L’endogène» serait-li tout ce qui est traditionnel et exempte des mutations impulsées des facteurs extérieurs? Le panel 2 est présidé par Dr. KINDOMIHOU Valentin, FSA/UAC, Bénin et le rapportage assuré par Dr. LOMPO Olivier, UFR·SH, GEO-CFID, Burkina Faso. 9.5.3 Panel 3 : Savoirs endogènes, santé et production animale (Je n’ai aucun élément sur ça encore ; donc cette partie est à compléter) rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 29
  30. 30. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 9.6 Annexe 6 : Programme du déroulement du colloque rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 30
  31. 31. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 31
  32. 32. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 32
  33. 33. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 33
  34. 34. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 34
  35. 35. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 35
  36. 36. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 36
  37. 37. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 37
  38. 38. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 38
  39. 39. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 39
  40. 40. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 40
  41. 41. Rapport général VIè Colloque International Turin-Sahel Février-Mars 2011 rapcolloqueturin-sahel3ok-111103015927-phpapp01.doc Page 41

×