Prise de possession de PENFOULIC
Et dépendances en 1746

1989 PENFOULIC FACADE NORD

« Nous Louis PERRAULT demeurant au bo...
Ces biens avaient été saisis sur :
- feu sieur Ollivier Robert Caillote, mari et procureur de droit de demoiselle Jeanne
M...
" De laquelle possession réelle et de tout ce que devant nous a été requis, donnons acte au dit
Seigneur acquéreur, ce que...
En présence de Mme Bertholom, ils ont ensuite pénétré dans la chapelle de Notre
Dame de Kerbader, dédiée à la Très Sainte ...
Ils pénétrèrent dans l’église tréviale de la Forêt suivant le même cérémonial que
précédemment, prenant « possession réell...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Guerre au Pays de Fouesnant - avh1sk

462 vues

Publié le

La Guerre au Pays de Fouesnant -

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
462
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
44
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Guerre au Pays de Fouesnant - avh1sk

  1. 1. Prise de possession de PENFOULIC Et dépendances en 1746 1989 PENFOULIC FACADE NORD « Nous Louis PERRAULT demeurant au bourg paroissial de FOUESNANT et Jean François BILLETTE demeurant au faubourg de Concarneau, paroisse de Beuzec-conq, faisons savoir que ce Jour 24 Juillet 1746, nous nous sommes rendue de nos susdites demeures jusqu'au lieu de Penfoulic, paroisse de Fouesnant, sur la réquisition du Sieur Aubin Du Plessis, Capitaine des Vaisseaux de la. Compagnie des Indes, demeurant en la ville et paroisse de Lorient, évêché de Vannes, acquéreur par contrat judiciel rendu à son profit à Rennes le 22 Juin de la. présente année, insinué à Concarneau le 19 Juillet suivant, du dit manoir de Penfoulic et de celui de Coat Conan, terres, routes, cheffrentes, moulins, mouteaux, appartenances et dépendances, ainsi qu'ils sont mentionnés au dit contrat et à lui vendus pour' la somme de 34OOO livrres. 1/5
  2. 2. Ces biens avaient été saisis sur : - feu sieur Ollivier Robert Caillote, mari et procureur de droit de demoiselle Jeanne Marguerite Pichon - Augustin Bilois sieur de Kerogan, avocat au Parlement, mari et procureur de droit de demoiselle Catherine Josèphe Pichon - Le sieur Vincent Nicolas Pichon, autorisé de Maître Jean-Baptiste de Launay, procureur et notaire, son curateur. Les dits sieurs et demoiselles Pichon enfants héritiers du défunt Denis Pichon, ayant requis en leur lieu et place, noble homme Barthélémi Colas, marchand en la ville de Vannes, adjudicataire des crédits et immeubles dépendant de la succession du dit défunt Denis et en cette qualité ayant poursuivi la vente définitive. Louis Perrault, Jean-François Billet te et le sieur Aubin du Plessis ont ensuite procédé à la prise de possession de tous les biens acquis. 1989 PENFOULIC façade sud Ayant pénétré dans la maison principale du dit manoir de Penfoulic, ils y ont trouvé la Dame Melon, veuve du défunt Sieur Du Bois, à laquelle " le dit Sieur acquéreur a déclaré., en nos présences, qu'en vertu de son contrat judiciel, il entendait prendre possession, tant du manoir que du moulin où est fermier actuel François Maguer ; dans lequel nous sommes aussi entrés, lequel est aux issues du dit manoir et dépendances; laquelle Dame Du Bois nous a déclaré n'avoir aucun moyen d'empêcher que le dit seigneur acquéreur n'entre en possession des dits manoirs et moulin, appartenances et dépendances, sous la réservation qu" elle fait seulement d'en jouir pendant la dur4e du bail qu'elle a signé 2/5
  3. 3. " De laquelle possession réelle et de tout ce que devant nous a été requis, donnons acte au dit Seigneur acquéreur, ce que lui avons rapporté à lui valoir et servir ainsi qu'il appartiendra, après avoir observé les formalités requises et nécessaires pour bonne et valable possession, prendre et acquérir aux termes de la coutume. " " Fait et rapporté sur les lieux les dits jours ... Ont signé : Milon, Du Bois, Aubin Du Plessis, Billette notaire royal, Perrault notaire royal, le dit Maguer déclarant ne savoir signer et trouvé personne pour signer pour lui. " Ils se sont ensuite rendus, ce 24 juillet, les deux notaires et le sieur acquéreur, jusqu'au lieu de Penarvern en la paroisse de Perguet, puis de là aux lieux de Kernevez bihan, Kernilis, et jusqu'au lieu de Brallac'h. De là, ils ont gagné le manoir de Coat-Conan, dont le fermier était Jean Bertholom, époux de Catherine le Bras. Jean Bertholom étant absent, c'est sa femme qui reçut la déclaration de prise de possession ... " du dit manoir de Coat Conan, emplacement de moulin et bief. "...terres chaudes et froides, courtils, jardins, aire, placître, prairies, bois, taillis, terres adjacentes et annexes aux abords de la chapelle de Kerbader, sise dans le placître de Coat-Conan, comme chapelle domestique de CoatConan." 3/5
  4. 4. En présence de Mme Bertholom, ils ont ensuite pénétré dans la chapelle de Notre Dame de Kerbader, dédiée à la Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, non sans avoir au préalable " ... observé toutes les formalités requises et nécessaires pour bonne et valable possession, prendre et acquérir, aux termes de la Coutume". Ils ont trouvé la porte " costière du midi" sans clef, ne fermant que d'un simple loquet. " Après nous être mis à genoux et avoir adressé nos prières à la Très Sainte Vierge, et après avoir observé toutes les formalités requises en pareil cas, nous avons examiné les vitres de la chapelle, où nous n'avons trouvé aucun écusson ni armoiries, lesquelles nous paraissaient avoir été nouvellement remplacées; sur la porte de la dite chapelle il y a un écusson avec les mêmes armes que celles de Coat Conan." Après avoir procédé aux signatures d’usage, sauf celle de Catherine le Bras qui ne sait signer, ils ont poursuivi leur périple, visité Kerougué et Kerelleau bihan, puis se sont rendus au bourg paroissial de Fouesnant: « …..étant entrés dans l’église après avoir adoré le Saint Sacrement, nous avons mis et induit le dit seigneur en possession réelle du droit de banc, tombes et prééminences dépendant de la seigneurie de Penfoulic. Sur lequel banc il se trouve trois écussons, armoriés à chaque bout et l'autre au milieu, semblables aux autres qui son t à Penfoulic Apres avoir donné acte au sieur Du Plessis de cette prise de possession, ils terminaient ces visites par l'église de la Forêt. En chemin, ils longent deux taillis, la taille du moulin-mer et un emplacement de moulin, le tout dépendant aussi de la seigneurie de Penfoulic. 4/5
  5. 5. Ils pénétrèrent dans l’église tréviale de la Forêt suivant le même cérémonial que précédemment, prenant « possession réelle et actuelle d’une parcelle qui est en haut de la dite chapelle et la tombe élevée placée entre le sanctuaire et la dite chapelle. » Cette prise de possession soulèvera un tollé général, tant en ce qui concerne la chapelle de Kerbader, le banc en l’église de Fouesnant, le droit de tombe en l’église de la Forêt et l’emplacement de moulin. Il s’en suivra une série de procès qui s’étaleront sur une vingtaine d’années et dont le sieur Du Plessis ne verra pas la fin. D’après des documents plus anciens, il semble que le Sieur Du Plessis n’avait fait que reprendre d’anciennes prises de possession et qu’il était persuadé de son bon droit. Ce sera finalement un arrêté royal qui tranchera dans l’affaire de la taille du moulin mer et de l’emplacement de moulin, en faveur des héritiers, mais ceux-ci vendront la seigneurie un an après la mort de Du Plessis. (D’après documents d’archives) Chapelle de KERBADER 5/5

×