Mairies communes du Pays de Fouesnant --php6h lgdz

409 vues

Publié le

Mairies communes du Pays de Fouesnant -

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
409
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mairies communes du Pays de Fouesnant --php6h lgdz

  1. 1. Pleuven se dote d'une mairie Au bourg de Pleuven, dans l'enclos de l'ancienne école devenue " Résidence Ty-Skol ", il est une construction qui attire l'attention du promeneur par la petitesse de ses dimensions. Il s'agit d'une ancienne mairie. Nous espérons intéresser nos lecteurs en rapportant ici dans quelles conditions elle a été construite. On n'oubliera pas que de nombreuses communes rurales, manquant de finances ou n'en ressentant pas la nécessité, ont attendu que le X1Xé siècle soit bien avancé, voire dépassé, pour se doter d'un local propre adapté aux activités municipales. Longtemps les archives ont été conservées et les réunions de conseil organisées soit chez les maires, soit chez des particuliers, soit dans des auberges. Pour passer d'une salle d'auberge à une mairie ce nom, on a parfois transité par l'école. Ainsi à Pleuven, en 1892, Tristan Jan, maire, s'est installé dans une pièce de l’école. Pour la meubler, il a obtenu du de département une subvention de 147 Frs, et dépensé 146 Frs75 pour acheter : 1/4
  2. 2. 5 étagères, chacune divisée en 4 cases, 2 tables à 2 tiroirs avec serrures, 1 armoire avec serrure, 13 chaises, 2 écharpes, 1 registre des délibérations et un code civil broc~é. La construction de la première mairie de Pleuven a été l'oeuvre de Ange le Gualès, maire. La commune en était dépourvue, et de ce fait, en retard sur bien d'autres localités, et en contravention avec la législation organisant l'administration municipale. En 1905 et 1906, le Gualès a pris contact avec la préfecture et l'inspection d'académie. Ces deux administrations n'ont pas vu d'inconvénient à ce que la construction se fasse dans la cour de l'école, à condition toutefois qu"elle soit accessible au public directement à partir de la rue. Plan et devis ont été demandés à Mr Cotten, menuisier et entrepreneur à Pleuven, qui a proposé un local à pièce unique, mesurant 6 m. sur 5 m. et revenant à 1126 Frs 47 . Le 26 août 1906 Ange le Gualès a soumis le projet au Conseil qui l'a adopté. Ont voté pour : MM. Gouin, Rivière Jean-Marie, Séhédic, Jan Tristan (ancien maire), et le Galès, maire. le Contre : MM. le marquis de Cheffontaines et le Meur ; S’est abstenu: Thomas Alain Etaient absents : MM. Rivière Charles, Cosquéric Guillaume, Cosquéric Pierre et Carre Pierre. Le point de vue des opposants et des indifférents n'a pas tardé à évoluer: Le 14 octobre 1906, c'est à l'unanimité que le Conseil a confirmé la décision de construction de la mairie, puis adopté un plan de financement prévoyant un emprunt de 726 auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations, et une subvention de 400 ? du département. 2/4
  3. 3. 3/4
  4. 4. On note au passa~e que la nouvelle mairie sera construite « au nord de la cour des filles, ce qui, d'ailleurs rendrait cette cour, très exposée au vent du nord, moins exposée l'hiver ». Le préfet a accordé sans peine la permission d'emprunter. Pour décrocher la subvention départementale, l'appui de Mr Louis Hémon, député, a été nécessaire. Une commission de 3 membres, MM. Gouin Joseph, Jan Tristan et Cosquéric Pierre, ont été désignés pour surveiller le6 travaux. Enfin, le 1er septembre 1907, le Conseil Municipal à l'unanimité : « a accepté cette mairie et approuvé le travail de Mr Cotten. » (L’essentiel de cet article a été puisé dans un dossier conservé aux Archives Départementales du Finistère sous la cote 2 0 1174 ). 4/4

×