For English see below
----------------------------------------------------------------------------------------------------...
Puis d’autres volontaire sont venu de France, des scoutes. Je n’ai pas été déçue, leur présence
était pleine d’énergie, d’...
les mesures à prendre les plus nécessaire et urgente ainsi que la population la plus nécessiteuse.
SIDSA nous enverra proc...
increase, but the population could not afford it…the cycle of poverty improving. It is a pity to see
that but it is amazin...
Please let me know if you want to keep on receiving this newsletter.
Yours,
Fanny

A very special thanks to the following ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

VI News Letter Juillet Aout2009

455 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
455
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

VI News Letter Juillet Aout2009

  1. 1. For English see below --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Bonjour, Voici des nouvelles des mois de juillet, aout et début septembre. Le mois de juillet a été très riche…en humidité. Puis on a eu la mousson qui s’était faite longuement désirée et dont l absence a crée beaucoup de sécheresse dans de nombreuses régions du pays, et de pauvreté du a l’inflation. J’ai alors découvert ce que voulait dire 98% d’humidité dans l’air, de retour de Kolkata après une semaine ou je m étais rendue pour acquérir du matériel et prendre de nouvelles initiatives pour les victimes de Aila. En effet a mon retour et a ma grande surprise, ma brosse a dent avait moisi ! J’entrepris alors de faire un peu de rangement dans mes affaires et je découvris que mes habits avaient moisi, et même mes chaussures !!! Je pense que vous avez bien compris que non seulement il fait très chaud mais en plus il fait très lourd, la sueur coule sur les visages et il est difficile de travailler dans les cuisines et les ateliers de soudages ou la températures s approche des 45°C. Chaque pluie est accueillie comme un bien fait de la nature et nous apaise, puis des que le soleil revient c’est le sauna. Malheureusement la mousson est très faible cette année, au grand regret des cultivateurs. Je n’ai donc pas eu l’occasion de vivre des inondations avec de l’eau jusqu'à la taille, mais seulement jusqu’au mollet. Il faut dire que lorsqu’il se met à pleuvoir sérieusement c’est très impressionnant, on voit l’eau monter a vue d’œil dans les jardins et on se retrouve mouille jusqu'à l’os si on n’a pas pu s’abriter a temps. L atmosphère est très zélé et les chauffeurs de rickshaw sont très amusant avec leur sac plastique noue sur la tête. La route principale entre Siliguri et Jalpaiguri, presque comme une nationale chez nous, se détériore jours après jours, en un mois elle était devenue une vraie piste avec des trous de 2 mètres de diamètre 50 cm de profondeur et plus de terre que d’asphalte. En aout il pleut de plus en plus souvent, et l’effet sauna est moins important, on finit presque par sentir la température descendre fin aout. Evidemment soleil et humidité ca vous fait penser a quoi ?....bzzzzzzzz et oui, les moustiques se sont réveillés ! Ce n’est pas comme si j’avais l’impression qu’il n’y en avait pas, mais maintenant il y en a vraiment beaucoup. En Juillet-Aout il y a eu beaucoup de visiteurs français à Bakuabari, un autre centre de la même ONG a cote de Mogradangi ou je vis. Un camp de 5 jeunes envoyés par l’église catholique (MEP) sont venu aider à la construction d’un nouvel atelier. Le projet d’un atelier de savon, bijoux fantaisie, craie, pochettes à portable etc... Le but de cet atelier est de donner une activité aux handicapes mentaux adultes hommes et femmes. Suite au succès de ce projet la bâtisse en bambou laisse sa place aux briques et la bâtisse est agrandie. Les 5 jeunes ont donc travaille a la rénovation du bâtiment. Puis des amis d’un des volontaires sont venus découvrir HSP et l’un d’entre eux est venu m’aider pour les panneaux solaires. C’était pour moi un grand changement que d’avoir un collègue supplémentaire de même langue, même culture et même formation…c’était très stimulant pour moi tout comme pour mes collègues indiens qui étaient très amuse à nous entendre parler français. Nous avons ensemble réalisé les boitiers en aluminium pour les cadres des absorbeurs, chez nous on les ferait en bois mais les conditions climatiques indienne nous obligent a utiliser de l’alu, A présent il y a trois panneaux solaire termines et il en reste 5 a finir. Les pièces qui nous avaient poses soucis ont pu être faites sur mesure à Kolkata dans un atelier de tournage. Notre dernier soucis est toujours la brasure cuivre-étain, mais on s’améliore.
  2. 2. Puis d’autres volontaire sont venu de France, des scoutes. Je n’ai pas été déçue, leur présence était pleine d’énergie, d’entrain de motivation. Ils ont fait beaucoup de jeux avec les enfants en chaise roulante, des courses de chaise roulante et un jeu de l’oie grandeur nature. Ils ont aussi fait un théâtre de clown avec des maquillages de cirque qui ont émerveillé les enfants. Le matin ils travaillaient à la réalisation des bancs pour l’école de Mogradangi pour lesquels certains d’entre vous ont fait des dons. Scier, poncer, mesurer et recommencer. Tous les bancs ne sont pas finis, ils ont terminé 8 bancs et 8 tables. Puis est arrive l’heure de mon départ de Mogradangi, Theresa, a organise un programme hors du commun, pour une fois ce ne sont pas les enfants qui ont joue mais les responsable. Chacun avait créé des danses, des chants des sketches, des gags...une soirée merveilleuse pleine de cette joie chaleureuse et de cet amour qu’ils savent si bien partager. J ai ensuite passe 3 semaines a ICOD, chez Brother Gaston, dans un village très recule a 3 heures de route de Kolkata. La situation est encore bien plus pauvre, et Gaston a su donner un charme et une architecture authentique a cet endroit en construisant des maisons en torchis autour d un grand étang ou les femmes se baignent avec leurs sari, ou ils font la vaisselle et se promènent le soir avant la prière. Je fais les démarches administratives pour installer du solaire photovoltaïque sur ce terrain, le bureau du gouvernement a d abord dit oui pour des subsides sans préciser combien, puis un autre jour ils ont dit non, j ai compris plus tard que je devais payer pour entendre un oui, mais la corruption je n ai pas l intention d y participer. Finalement j ai rencontré d autres responsables qui m ont dit plus clairement les conditions et la marche à suivre. Voila, trois semaine pour commencer des démarches administrative...je ne m étonne plus de ne pas avoir finit mes panneau solaire thermiques en 6 mois! Encore un départ, celui de ICOD, et un programme adorable, plus traditionnel celui-ci avec des chants accompagnés d harmonium des poèmes et des danses des enfants, puis je leur ai offert des souvenirs et la joie était a son comble au milieu de ses enfants orphelins, adolescentes handicapées et femmes malades mentales. Durant ces trois dernières semaines a Kolkata (Howrah), je me suis aussi rendue dans les Sundarbans pour superviser les actions de SIDSA pour les victimes de Aila. Les campagnes d informations et de mesures à prendre pour des sujets comme les moustiques et l hygiène et la sante on été faite pour tout les villages que nous soutenons. Grace aux dont généreux que nombreux d entre vous ont verse nous avons pu distribuer des moustiquaires a l issue de ces campagne. Les récentes inondations dans ces mêmes régions ont nécessité une mesure d urgence pour aller cuisiner directement sur place pour les victimes inondées. L association est bien organisé. Ils cuisinent du « kitchuri » a la population inondée, le kitchuri est un pot au feu ou l on cuit ensemble riz légumes et lentilles, il est très nourrissant, réchauffe le corps et le cœur de ceux qui en ont besoin. C est malheureux mais on ne peut pas aider tout le monde. Il y a environ 5 mille familles touchées et il faudrait les nourrir pendant une semaine en cuisinant, puis leur donner des aliments sec pour qu’ils cuisinent eux même des que la situation s est améliorée et ceci pendant un mois ou plus selon leur moyen de s en sortir. On compte 25 INR (0.6CHF) par jour et par famille (une semaine couterait 20´000 CHF). Ce n´est pas dans nos moyen, nous aidons les gens qui sont les plus nécessiteux, et grâce a la grande solidarité des familles riches sur place les situations difficile sont bien gérées. SIDSA organise des discussions avec les responsable des villages et définissent
  3. 3. les mesures à prendre les plus nécessaire et urgente ainsi que la population la plus nécessiteuse. SIDSA nous enverra prochainement un rapport des actions menées par notre coloration. Voila rien n est termine et pourtant il faut rentrer faire un nouveau visa. Je pense repartir fin octobre si j obtiens mon visa d ici la. Ecrivez-moi si vous désirez continuer a recevoir ma news lettre, A bientôt, Fanny Encore un très grand merci a tout les donateurs, solaire, scolaire et humanitaire, de ces deux derniers mois : (relevé entre le 30.06 et le 14.09). Si votre nom manque contactez-moi. Durant le mois d octobre sur demande, les donateurs qui le désirent peuvent avoir accès au compte Indian Project. Alice Sagon – Geneva – Switzerland Christelle Masur Luu – Vaud – Switzerland Christine Michel – Geneva- Switzerland Didier Dominé – Jura - Switzerland El Khalifa Courvoisier – Vaud - Switzerland Jerome Piller – Fribourg – Switzerland Lucie Castens – Neuchatel – Switzerland Marcel Wassmer – Zurich – Switzerland Michel Henri Gavin – Zurich - Switzerland Muriel Bar – Fribourg - Switzerland Nicolas Burlet – Geneva - Switzerland Paul and Valerie Street – New York – USA Pierre et Danielle Gavin – Vaud – Switzerland Rudolf Siebenmann – Zurich – Switzerland Simone Chaix – Geneva - Switzerland Stefan Buschbeck – Geneva – Switzerland Thomas Osinga – Vaud – Switzerland ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Dear friends, Here are some of my news of July August and beginning of September. July was really high in humidity and I could find it out after a week in Kolkata. Once back in Siliguri my toothbrush was mouldy ! As well as my clothes and shoes !! The great advantage was to have litchi in the garden, and the grapefruits are starting to grow…will be ready this autumn. July was really hot and no monsoon came that lead to more poverty as the farmer could not grow rice on their land. The tension was increasing in my village, the consequence of starvation. Prices
  4. 4. increase, but the population could not afford it…the cycle of poverty improving. It is a pity to see that but it is amazing the way they always are dignified and keep their noble attitude. In August the monsoon started shyly, for me it was pretty impressive, but it was not that much for cultivation and as the soil has been so much hardened by the July drought that lots of flood appeared. The rain destroys everything, the road, the houses with flood, the cultivation if could start often die due to excess of water, all metal rust…and nobody complains, they always tell this is a present of god, we need winter, we need summer and we need monsoon even if it creates difficulties. Always a positive attitude…but they never build anything for the long term, even the main road is rebuilt every year, as the layer is really thin. No budget for long term? No plan? No vision or only corruption? Most probably a mix, it is really complex to achieve any development program even for the government…or I should say especially for the government. During theses two months many foreigners came for volunteer work. Some helped for a workshop building, some just visited, some did animation and school benches and even one helped me in the solar workshop. It was nice to have theses visitors, like a new breath. About the solar, there are three panels achieved, and 5 left, we could solve our trouble for material, and now we need to improve our techniques about copper brazing. There is few work left to end the 5 panels, then time will come to install and test it. That will be done on my return hopefully in end of October or beginning of November. My wish would be to make it work for this winter. It will be short but it is worth trying. In September I went to Kolkata, Howrah and the Sunderbans, to visit the association helping the Aila´s victims that has been supported by your donations, to start procedure to install and get subsidy for solar PV for an NGO, and to say goodbye to all NGOs, centers and friends… The Aila´s victims are now victims of new flooding, so we planned new emergency food delivery. The monsoon is always creating flood, but the intensity is increasing each year due to the global warming, in some villages the old people remember the time when water was 20 cm lower…since about 20 years water is increasing 1 cm higher yearly…they have nowhere else to go, it is their land and their family heritage, but future doesn’t seem so bright. Government is telling they will start a see wall, but everyone knows it will take years until the project goes to every administration offices until it can be fully accepted. Present is taff, future is blur, and people are easy going, smiling and warm. What a great lesson for me and for all lucky people. I started the procedure for PV in the NGO I was staying in Howrah. Administration is really heavy, but we need faith and strength to reach our goal, so we do. I also try to do some spoken English teaching with the secretary who will obviously need it in the future, and I read scary stories to the girls before sleeping. They love it! I could also give some computing tips to the fonder Gaston, over 70 and really aware. He is architect, doctor, engineer, social worker, but most of all he is a religious brother, with great love and sensitivity and huge ability to support on short and long term the needy people. It is really a great pleasure to live with them in such simple and natural environment. I m not yet having my bath in the pound, there are some more point to improve to completely adjust myself, but I can hardly imagine a breakfast without rice and lentils, cannot imagine a running water shower, even less hot! But it will be there soon…
  5. 5. Please let me know if you want to keep on receiving this newsletter. Yours, Fanny A very special thanks to the following donors (picked up between 30 June and 14 September): If your name is missing please contact me. The donors who wish to see the Indian project account should contact me. Alice Sagon – Geneva – Switzerland Christelle Masur Luu – Vaud – Switzerland Christine Michel – Geneva- Switzerland Didier Dominé – Jura - Switzerland El Khalifa Courvoisier – Vaud - Switzerland Jerome Piller – Fribourg – Switzerland Lucie Castens – Neuchatel – Switzerland Marcel Wassmer – Zurich – Switzerland Michel Henri Gavin – Zurich - Switzerland Muriel Bar – Fribourg - Switzerland Nicolas Burlet – Geneva - Switzerland Paul and Valerie Street – New York – USA Pierre et Danielle Gavin – Vaud – Switzerland Rudolf Siebenmann – Zurich – Switzerland Simone Chaix – Geneva - Switzerland Stefan Buschbeck – Geneva – Switzerland Thomas Osinga – Vaud – Switzerland

×