328                          LA VRAIE                    CHÂPITRE QUATORZIÈME                 DE LA CONSOMMATION DU SIÈCLE...
RELIGION CHRÉTIENNE.                        329sont diamétralement opposés aux deux amours spirituels, et qui sont appelés...
330                          LA VRAIE  Sébaoth va (aùe dans toute la terre. » - Ësaïe, X. 22, 23. ­   Il Pm le (e>j du Zèl...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          33t  choses dans le Monde naturel, car dans ce monde toutes et cha­ cune des...
332                          LA VRAIEAujoù?dhui, cest le dernier temps de lÉglise Chrétienn!!. qui  a été prédit et décrit...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          333lion, plédite par Danielle Prophète, étahlie dans le lieu saint,que celui...
334                       LA VRAIE      dan~le Monde, ne criait pas hautement par la bouche de ses scribes    et de ses do...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          335     pOli   senir dillustration, afin quon sache que pal la lueur natu­  ...
336                     LA VRAIE ci ont touLes été appelées Chrétiennes. De plus, au-dedans de cha­ que Église commune, il...
RELIGION CHRÉTIENNE                          337   de même que le fer ne se mêle pas avec largile. Il -II. 43;­   la seme....
.338                          LA VRAIE  taux par la statue de Nébuchadnézar. En outre, lÉglise devant le  Seigneur se prés...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          339ne procèdent pas du Soleil, mais viennent de la Terre qui par descirconvo...
310                        LA VRAIE   temps; le Seigneur Lui-Même est aussi appelé Matin dans les pas­  sages suivants: « ...
RELIGION CHRÉTIENNE.                           3H       - XXII. 6, 7, 12. - Et encore: « Moi JÉsus, jai envoyé mon      An...
3j2                         LA VRAIEappartiennent au Seigneur dans lhomme, et Clue par suite chaquevrai de la sagesse est ...
RELiGION CHRÉTIENNE. LAvènement du Seigneur nest point son Avènement pour dé­    truire le Ciel visible et la Terre habita...
344,                        LA VRAIEquainsi elles sont comme des fantômes et des spectres, et que lesunes habitent dans la...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          345  sance, la raison est chassée, et alors la saine raison est dissipée et ...
346                          LA VRAIE  lAvènement du Seigneur, et alls~i par le Nouveau Ciel et par la  Nouvelle Jérusalem...
RELIGION CHRÉTlE~NE.                           347     hommes un Ciel Angélique, dans lequel tous ceux qui croient en  ; D...
348                         LA VRAn:  ments : la présence perpétuelle du Seigneur fait que lhomme de­  vient rationnel, et...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          349lation tire son commun afin dexister; il en est aussi de mêmede chaque Se...
LA VRAIE    Sens spirituel de la Parole ma été ouvert par le Seigneur, et quil    ma été donné dêtre avec les Anges et les...
RELIGION CHRÉTIENNE.                          351 vient de ce qiJe la Lumière, qui procède du Seigneur comme So-leil de ce...
352                          LA VRAIE   qui son t dans les maux et par suite dans les faux, ainsi chez au­   cun des houcs...
RELIGION CHRÉTIENNE.                           353 le Seigneur et son Eglise, est son mal et son faux, non-seulement quant...
LA VRAIE                Seigneur soit la Parole, cest ce qui   élé démontré ci-oossus: Que                                ...
RELIGION CHRÉTIENNE.                        355salem N(Juvelle, descendant de Dieu par le Ciel, parée commeutle Fiancée or...
356                           LA VRAIE   Couronne dhonneur et un Turban de Royauté dans la main de  ton Dieu. Jéhovah se c...
RELIGION CHRÉTIENNE.                        357  les nations à cause du Nom de Jéhovah à JÉRUSALEIlI, et elles  niront plu...
358                         LA VRAIE la dévastation. » - Vers. 27 j - ce sont ces derniers événements-.qui SQnt entendus p...
RELIGION CHRÉTIENNE.                         359    784. Il est conforme à lOrdre Divin que le Nouveau Ciel soitformé avan...
360                          LA VRAIE  la Con!lommation du siècle il soit entendu la fin de lEglise, on le  voit dans le p...
RELIGION CHRÉTIENNE.                       361Cette Nouvelle Église est la Couronne de toutes les Eglises qui           ju...
362                         LA VRAIEDoctrine même, quils ont fabriquée après le Concile de Nicée,enseignent quil faut croi...
RELIGION CHRÉTIENNE.   Humain, le Sèigncur l~enseigne ·dans Jean: « Dieu, personne ne   le vit jamais, lUnique-Engendré Fi...
364                         LA VRAIE(un royaume) qui ne périra point. » - YH. 13, 14 ; - et il a ditcela après quil eut vu...
RELIGION CHRÉTIENNE.                         365  coucheront leurs petits; lentant à la mamelle jouera sur le. trou de la ...
366                         LA. VRUE  et ils seront son peuple, Lui-M~me seru, avec eux leur Dieu; et  les nations, qui so...
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page

1 770 vues

Publié le

scan en simple page... / La Vraie Religion Chrétienne, Tome Second, 2sur2, Numéros 753-851.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 770
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Em swedenborg-la-vraie-religion-chretienne-tome second-2sur2-numeros-753-851-leboysdesguays-1878 scan en simple page

  1. 1. 328 LA VRAIE CHÂPITRE QUATORZIÈME DE LA CONSOMMATION DU SIÈCLE; DE LAVÈNEMENT DU SEIGNEUR; ET DU NOUVEAU CIEL ET DE LA NOUVELLE ÉGLISE.La Consommation du Siècle est le dernier temps ou la fin de lÉglzse. 703. Sur cette Terre il y a ell plusieurs Églises, et toutes pal"succession de temps ont été consommées, et apràs leur consom­mation de nouvelles Églises ont existé, et ainsi jusqualt tempsprésent; la consommation dune Église se fait quand il ny resteplus aucun vrai Divin, à moins quil ne soit falsifié ou rejeté; etdès quil ny a plus aucun vrai réel, il ne peut y avoir auclln bienréel, puisque toute qualité du bien est formée par les vrais, car lebien est lessence du vrai, et le vrai est la forme du bien, et sansla forme il ny a pas de qualité; le bien et le vrai ne peuvent pasplus être séparés que la volonté et lentendement, ou, ce qui estla même chose, ne peuvent pas plus être séparé~ que laffectionde lamour et la pensée qui en résulte; cest pourquoi, lorsque levrai est consommé dans lÉglise, le bien y est aussi consommé, etquand cela arrive, lÉglise alors prend fin, cest-à-dire quil y aalors consommation de lÉglise. 754. LÊglise est consommée par diverses choses, principalementpar celles qui font que le faux apparaît comme vrai, et quand le fauxapparaît comme vrai, le bien qui en soi est le bien, et est appelébien spirituel, nexiste plus; le bien, quon croit alors être le bien,est seulement le bien naturel que la vie morale produit. Ce quifait que le vrai est consommé et en même temps avec lui le bien,cest principalement la présence des deux Amours naturels, qui
  2. 2. RELIGION CHRÉTIENNE. 329sont diamétralement opposés aux deux amours spirituels, et qui sont appelés lAmour de soi et lAmour du monde; lamour desoi, lorquil est dominant, est opposé à lamour envers Dieu, etlamour du monde, quand il est dominant , est opposé à lamourà légard du prochain; lamour de soi, cest le bien-vouloir poursoi seul, et non pour autrui si ce nest à cause de soi; pareillementlamour du monde; et ces amours, partout où ils trouvent de la-liment, sétendent comme la gangrène par le corps, et consumentsuccessivement tout ce qui les touche: quun tel amour se soitemparé des Églises, on le voit clairement daprès la Babylonie etsa description, - Gen. XI. f il 9. Ésaïe, XIII. XIV. XLVII. Jérém.L, et dans Daniel, IL 31 à 47. Ill. 1 à 7 et suiv. V. VI. 8 à 28.VII. 1. à 14, et dans lApocalypse, xvn et xvru, depuis le com- mencemcnt jusquà la fin, - Babylonie qui sest enfin élevée à un tel point, que non-seulement elle a transporté en elle la Divine Puissance du Seigneur, mais quelle sefforce encore avec un zèle extrême de tr3nsporter en elle tous les trésors du Monde. Que de semblables amours sélanceraient dun grand nombre de chefs des Églises séparées de la Babylonie, si leur pouvoir navait pas étélimité et par conséquent réfréné, cest ce quon peut concluredindices et dapparences qui nont rien dillusoire; quarrive-t.ilalors autre chose, sinon que lhomme, dominé par cet amour, se regarde lui-même comme un Dieu, et regarde le Monde commetin Ciel, et quil pervertit tout vrai de lÉglise? car le vrai lui- même, qui en soi est Je vrai, ne peut être ni connu ni reconnu parlhomme purement naturel, et ne peut être donné par Dieu à cethomme, parce que ce vrai tombe dans nn réceptacle retourné, etdevient Je faux. Outre ces deux amours, il y a encore plusieurscauses de la consommation du vrai et du bien, el par conséquentde la consommation de lÉglise, mais ces causes sont secondaires,Ç,t subordonnées à ces deux amours. 755. Que la Consommation du Siècle soit le dernier temps deI~Église: on le voit dans la Parole par les passages où elle est nom-mée, par exemple, par ceux-ci: « CONSOMMATION ET DÉCISION jaientendu de la ]Jmt de Jéhovah sur toute la terre. - « Ésaïe,XXVIII. 22. - « La CONSOMMATION est décidée, débordée est lajustice, Ca? CONSOMMATION ET DÉCISION le Seigneur Jéhovah
  3. 3. 330 LA VRAIE Sébaoth va (aùe dans toute la terre. » - Ësaïe, X. 22, 23. ­ Il Pm le (e>j du Zèle de Jéhovah sem dévmée toute la terre, parce qut! CONSOMMATION prompte il fera de tous les habitants de la terre . .. - Séphan. I. 18. - Dans ces passages, par la Terre il est signifié lÉglise, parce quil est entendu la terra de Canaan où était lÉglise; que lÉglise soit signifiée par la Terre, on le voit confirmé daprès un très-grand nombre de passages de la Parole dans lApOCALYPSE REVELEE, N" 285, 902, Il Enfin sur loiseau des abominatiuns (sera) la DÉSOLATION, et juSquA LA CONSO~f­ lIfATlON ET J~A DÉCISION elle se "épandra sur la DÉVASTATlON. l) - Dan. IX. 2ï ; - que ces paroles aient été dites par Daniel SUI III fin de lÉglise Chrétienne daujourdhui, on le voit dans 1Iat­ thieu, - XXIV. 15. - (1 En dévastation sera tuute la terre, CONSOMMATION cependant je ne (eraipoint. )) - Jérém.IV. 2ï. ­ l( Encore point na été CONSOMMÉE liniquité des Émor1éens. » - Gen. XV. 16. - « J éhotah dit: Je descendrai, et je verrai si selon son cri qui est venu jusquà Moi, ils ont (ait LA CONSOM­ MATION. " - Gen. XVIII. 21 ; - il sagit lâ de Sodome. Le der ­ nier temps de lÉglise Chrétienne daujourdhui est aussi entendu par la Consommai ion du Siècle dans ces passages: « Les Disciples demandèreut à Jésus: Quel sera le signe de ton A vènement et de J.A CONSOMMATlON nu SIÈCLE? .. - XXIV. 3. - « Au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs: Cueillez JJ,emihe­ ment livraie pour la brûler,. mais amassez le froment dans. mon g,enier,. de même il en sera à la CONSOMMATION DU SIÈCLE. » - Matth. XIII. 30, 40. - « Dans la CONSOMMATION DU SIÈCLE, les Anges smtiront et sépareront les méchants du milieu des justes. » - lIa tth. XIII. 49. - « Jésus dit aux Disciples: Voici, JIIloi, avec vous je suis jusquà la CONSOMMATION DU SIÈCLE)) ­ - Matllt. XXVIII. 20. - Il faut quon sache que la Vastation,la Désolation, la Décision, signifient la même chose que la Consom­ mation; mais la Désolation sigllifie la consommation du vrai; la Vastation, la consommation du bien, et la Décision, la coOlsom­ mation complèLp. de lun et de lautre; et que la plénitude des temps, dans laquelle le Seigneur est venu dans le Monde et dans laquelle il doit venir, est aussi la Consommation. ï56. La Consommation du Siècle peut être illustré par diverses
  4. 4. RELIGION CHRÉTIENNE. 33t choses dans le Monde naturel, car dans ce monde toutes et cha­ cune des choses qui sont sur la terre vieillissent et se.consomment. mais ijar dalternatives vicissitudes appelées Cercles des choses; les temps parcourent ces cercles tant dans le commun que dans la partie: dans le Commun, lAnnée passe du printemps à lété, et par lété :1 lautomne, et finit dans lhiver, .et de lIuver revient au printemps, mais ce cercle appartient à la chaleur; dans la Partie, le Jour passe du matin à midi, et par midi au soir, et finit dans la nuit, et de la nuit revient au matin, mais ce cercle appartient à la lumière. Tout homme aussi parcourt le cercle de la nature; il commence la vie par lenfance, de là il savance dans ladolescence et dans la jeunesse, et de celle-ci dans la vieillesse, et il meurt; il en est de même de tout oiseau du ciel et de toute bête de la terre. Tout arbre aussi commence par un germe, parvient fi sa hauteur complète, et décroîl successivement jusquà ce quil tombe. Il en arrive de même à tout arbuste el à tou le plan le, et même à toute feuille et à toule fleur, et aussi à lhumus mêmequi par le temps devient stérile; il en est encore de même dune eau slagnante, qui successivement se corrompt. Toutes ces chosessont dalternatives consommations, qui sont natulelles et relativesau temps, mais toujours périodiques, car lorsquune chose a passéde son origine à sa lin, une autre semblable commence; ainsi toutnait et périt, et de nouveau nail, afin que la création soit conti­nuée. Sil en arrive de même à lÉglise, cest parce que l~e~t l~glise, et que. dans le commun HIa constitue; or, mie gé­nération suit laulre, et il y a une variélé parmi tOIlS les mentais(animz) , et liniquilé, une fois enracinée quant à linclination pourelle, passe dans la postérité, et Ile peut être extirpée que par larégénération qui est faiLe par le Seigneur seul.
  5. 5. 332 LA VRAIEAujoù?dhui, cest le dernier temps de lÉglise Chrétienn!!. qui a été prédit et décrit par le Seigneur dans les Évangéltstes et dans lApocalypse. 757. Que la Consommation du siècle signifie le dernier tempsdune Église, cela vient dêtre montré dans lArticle précédent; delà on voit clairement ce qui est entendu par la Consommation dusiècle, dont le Seigneur a parlé dans les Évangélistes, lfatth. XXIV,Marc, XIII. Luc, XXI; car on y lit: « Jésus sétant assis SU? laMontagne des Olivims, vers Lui savancèrent les Disciples enparticulier, en disant: Quel sera le signe de ton Avènement etde la Consommation du siècle? Il -lIallh. XXIV. 3 ; --:- et alorsle Seigneur commença à prédire et à décrire la Consommation,telle quelle devait successivement être jusquà son Avènement,et qualors il viendrait dans les nuées du ciel avec puissance etgloire, et rassemblerait ses élus, outre plusieurs choses, Vers. 30.3f, lesquelles ne sont nullement arrivées dans la destruction deJérusalem. Là, le Seigneur décrit ces choses dans un discoursprophétique, où chaque mot. a son poids; ce que chacune desexpressions enveloppe a été expliqué dans les ARCA ES CÊLE!>TES,N°S 3353 à 3356, 3486 à 3489, 3650 à 3655, 3751 à 3757,3998 à390f, 4057 à 4060, 4229 à 423f, 43a2 à 4335, 4422 à 4424. 758. Que toutes ces choses que le Seigneur a dites aux disciplesaient été dites du dernier temps de lÉglise Chrétienne, on le voitclairement daprès lApocalypse, où de semblables choses sontprédites sur la Consommation du &iècleet sur lAvènement duSeigneur; elles ont toute! été expliquées en particulier dans ) A­POCALYPSE RÉVÉLÉE, imprimée en f 766: puis donc que les chosesque le Seigneur a dites devant les Disciples sur la Cunsommationdu siècle el Sllr son Avènement, coïncident avez celles qnil a ré­vélées ensuite sur le même sujet par Jean dans lApocalypse, onvoit clairement quil na pas entendu dautre Consommation quecelle de lÉglise Chrétienne daujourdhui. De plus, il a aussi étéprophétisé dans Daniel sur la fin de cette Église: ce!t pourquoi leSeigneur dit: Quand vous verrez labomination de la désola- t(
  6. 6. RELIGION CHRÉTIENNE. 333lion, plédite par Danielle Prophète, étahlie dans le lieu saint,que celui qui lit fasse bien attention. » - ltfaUh. XXIV. HL Dan.IX. 27; - pareillement aussi dans les autres Prophètes. Quil yait aujourdhui dans lÉglise Chrétienne une telle abomination dela désolation, cela sera clairement montré dans lAppendice, oùlon verra quil ne reste plus dans JÉglise un seul vrai réel, et quemême, si une Nouvelle Église nétait pas établie à la place de celledaujourdhui, " aucune chair ne powrait être sauvée, » selonles paroles du Seigneur dans lIatthieu, - XXIV. 22. - Que lÉ­glise Chrétienne, telle quelle est aujourdhui, ait été consomméeet dévastée à ce point, cest ce que ne peuvent pas voir sur laterre ceux qui se sont confirmés dans les faux de cette Église; etcela, parce que la confirmation du faux est la négation du vrai,aussi met-elle une sorte de voile sous lentendement, et par là elleveille à ce quil nentre en dessous aucune aulle chose gui ar­rache les cordages et les pieux, par lesquels elle a conslruit etposé so» syslème théologique comme une tenle solide. Quonajoute à cela, que le Rationnel-naturel peut confirmer tout ce quilui plaît, ainsi le faux aussi bien que le vrai, et quaprès la confir­mation, lun et lautre se montre dans une selI,blable lumière,et lon ne connaît pas si cest lIne lumière phantastique telle quelleexiste dans un songe, ou si cest une lumière vraie telle quelleexiste dans le jour: mais il en est tout autrement du Rationnel­spirituel, dans lequel sont ceux qui portent leurs regards vers leSeigneur, et son t par Lui dans lAmour du vrai. 759. De là vient que toute Eglise formée de ceux qui voient par des confirmations se présente comme si elle était seule dans la lu­ mière, et comme si toutes les autres, qui en différent, étaient dans les ténèbres; car ceux qui voient par des confirmations différent peu des hihoux qui voient la lumière dans lombre de la nuit, etqui pendant le jour voient le soleil et ~es rayons comme obscu­fité; telle a été et telle est anssi aujourdhui toute Eglise qui estdans les faux, quand une fois elle a été fondée par des chets quise sont considérés eux-mêmes comme des lynx, et qui se sont faitde la propre intelligence une lumière du matin, et de la Parole une lumière du soir. Est-ce que lEglise Juive, quand elle eut été entièrement dévastée, ce qui arriva lorsque notre Seigneur vint
  7. 7. 334 LA VRAIE dan~le Monde, ne criait pas hautement par la bouche de ses scribes et de ses docteurs de la loi, quayant la Parele, elle était seule dans la lumière céleste? Et cependant ils ont crucifié le Messie ou le Chtist, qui était la Parole elle-même et le tout dans tout ce quelle renferme. Est-ce autre chose que crie lEglise, qui est en­ tendue dans les Prophètes et dans lApocalypse par la Babylonie? Ne crie-t·elle pas quelle est la Reine et la Mère de toutes les Eglises, et que toutes les autres, qui se relirent, sont des filles bâtardes, qui doivent être excommuniées? Et elle sexprime ainsi quoiquelle ait chassé du Trône et de lAutel le Seigneur Sauveur, et quelle se soit mise à sa place. Est-ce que toute Eglise, jusquà celle qui est hérétique au suprême degré, quand Ulle fois elle a été reçue, ne remplit pas les contrées et les villes de ce cri, que seule elle est orthodoxe et œcuménique, et que cest elle qui possède lEvangile que lAnge qui volait dans le milieu du ciel a annoncé? - Apoc. XIV. 6. - Et qui est-ce qui nendend le vulgaire se fai­ sant lécho de la voix des chefs? Est-ce qne tous ceux du synode de Dordrecht ont vu la Prédestination autrement que comme. une Etoile tombantdu Ciel sur leurs Tètes? Et nont-ils pas serré dans leurs bras ce dogme, comme les Philistins lidole de Dagon dans le temple dEbenEzer à Asdod, et comme les Grecs le Palladium dans le tetilple de llÎnelVe? En effet, ils lont appelé le Palladium de la religion, ne sachant pas que létoile tombante est un météore dune lumière phantastique qui, lorsquelle tombe dans le cer­ veau, peut confirmer un faux quelconque, ce qui se fait par des illusions, au point quon la croit une )Imière vraie, et que lon décrète que cest une étoile fixe, et quenfin lon jure que cest rlastre des astres. Qui est-ce qui parle avec plus de persuasion, sur.l la certitude de sa phantaisie, que le _Naturaliste~Ath~e? Ne se mo­ l que-t-il pas de tout cœur des Divins de Dieu, des Célestes du Ciel, Î et des· Spirituels de lEglise? Quel est le Lunatique qui ne croit pas q,le sa folie est sagesse, et que la sagesse est folie? Qui est-ce qui par la vue de lœil distingue la lumière trompeuse du bois pourri de la lumière de la lune? Celui qui déteste les odeurs bal­ samiques, comme le font les femmes affectées dune maladie uté­ rine, ne les repousse~t-i1 pas de ses narines, et ne leur préfère­ t-i1 pas les odeurs, fétides? et ainsi du reste. Tout cela est rapporté
  8. 8. RELIGION CHRÉTIENNE. 335 pOli senir dillustration, afin quon sache que pal la lueur natu­ rel~.!1Je oT!-.!!~-..QQ.!!lliliLpas, avant que la vérité b-rille du-cielIf1/ dans sa lumière,q~~-RLt~e est Q.rrivée à sa_ consommation, cest­ à-dire, quelle est absolnment dans les faux; car le faux Ile voit pas l~ai, mais le vrai voit le faux; et tout llOmme est tel, quil ( peut voir et comprendre le vrai. quand il lentend ; mais une fois ) confirmé dans les faux, il ne peut introduire le vrai dans fente~­ d~ment-de~~anière quil y reste, parce"qüe levrilnet;;;~v;au­ Icune place, et si par aventure il entre, la foule de faussetés qui y sont rassemblées le chasse cemme hétérogène. Ce dernier temps de lÉglise Ch1étienne est la Nuit même dans laquelle ont fini les Églises précédentes. i60. Que sur celle Terre, après sa Création, il y ait eu quatre Églises dans le Commun, qui ont succédé lune il lautre, on peut le voir dans la Parole tant Historique que Prophétique, surtout dans Daniel, dans lequel ces quatre J~glises sont décrites par la Sta­ tue que Nébuchadnézar VIt en songe, Chap. II; el ensuite par les quatre Bêtes monta nt de la mer, Chap. VII. La Première Église, qui doit être appelée la Très-An<}ienne, a existé avant le déluge; sa consommation ou sa fin est décrite par le· Délnge. La Seconde ~glise, qui doit être appelée lAncienne, a exjsté dans lAsie, et en partie dans lAfrique; elle a été consommée et a péri par les Idolâtries. La Troisième Église était lÉglise Israélite, commencée al la promulgation du Décalogue sur la Montagne de Sinaï, con­ tinuée par la Parole écrite par Moïse et par les Prophètes, et con­ sommée ou finie par la profanation de la Parole, dont la plénitude a eu lieu an temps où le Seigneur est venu dans le ltronde, alJssi les Juifs Lont,ils crucifié, Lui qui était la Parote. La· Quatrième ltslise est lÉglise Chrétienne, instaurée par le Seigneur au moyen des Évangélistes et des Apôtres; cette Église :l eu deux époqu~s; 1 A ... lune depuis le temps du Seigneur jus uau Concile deNICée, et ., lautre d~uis ce Concile jusquà ce jour; mais dans le conrs de (Z 1 celte seconde époque elle sest divisée en trois, en Église Grecque, j ~ Église Catholique-Romaine, et Église Réformée; cepeîiOaiÎt celles.­ ----- -----------
  9. 9. 336 LA VRAIE ci ont touLes été appelées Chrétiennes. De plus, au-dedans de cha­ que Église commune, il y a eu plusieurs Églises particulières qui, bien quelles se fussen t retirées de lÉglise commune, en ont tou­ jours reLenu le nom, comme il est arrivé pour les hérésies dans lÉglise Chrétienne. 761. Que le dernier temps de lÉglise Chrétienne soit la Nuit même dans laquelIe ont fini les Églises précédentes, on le voit par la prédiction du Seigneur sur elle dans les Évangélistes et dans Daniel; dans les Évangélisteg, daprès ces passages: " On verra lAbomination de la désolation, et il y aura une affliction grande.. telle que point il nyen a eu depuis le commencement du Monde jusquà présent, et point il nyen aura,. et si nétaient abrégés, ces jours, aucune chair ne serait sauvée. » Et enfin: cc Le Soleil sera obscurci, la Lune ne donne?a point sa lueur, et les Étoiles tomberont du Ciel. )) - MaUh. XXIV. 15, 21,22,29. - Ce temps est même appelé Nuit ailleurs dans les Évangélistes; par exemple, dans Luc: « En cette Nuit-là ils seront deux sur un même lit, un sera plis, et (autre sera laissé. 1) - XVII. 34; - et dans Jean: « JI me faut opérer les œuvres de Celui qui.Ma envoyé, viendra la Nuit, où personne ne pourra opérer. l) - IX. 4. ­-Comme dans le milieu de la nuit toute lumière sen va, et que le1Seigneur est la vraie Lumière, - Jean, I. 4 et suiv. VIII. 12. XII. 3S, 36, 46, - cest pour cela quil a dit aux Disciples, quand il est monté au Ciel: « Moi, avec vous je suis jusquà la Consom­imation du szècle. .. - lfanh. XXVIII. 20 ; - et alors il sen va ?_dauprès deux vers la Nouvelle Église. Que ce dernier temps de • lÉglise sQit la Nuit même danslaquelle ont fini les Églises précé­ dentes, on le voit aussi dans Daniel par ces passages: " Enfin sur loiseau des abominations (sua) la Désolation, et jusquà la Consommation ef;.à la Décision elle se répandra sur la Dévas­ tation. » --.: IX. 27 ; - il est bien évident daprès les paroles du Seigneur, - lfatth. XXIV. 18, - que ceci a été prédit de la fin de lÉglise Chrétienne: puis, par ce passage dans Daniel sur le qua­ trième Royaume ou la quatrième Église représentée par la statue de Nébuchadnézar: « Quant d ce que tu as vu le jer mêlé avec largile de potier, cest quils se mêleront par la semence de lhomme, mais ils nauront point de cohérence lun avec lautre.
  10. 10. RELIGION CHRÉTIENNE 337 de même que le fer ne se mêle pas avec largile. Il -II. 43;­ la seme.nce de lhomme est le vrai de la Parole: et aussi par ces paroles sur la quatrième Église représentée par la quatrième Bête montant de la mer: Il Voyall( je fus en visions de nuit, et voici, une ql,atrième Bêle, te~1ihle et f07midable; elle dévorera toute la ter7e, et la foulera et récrasera. lt - VII. 7, 23, - paroles par lesquelles il est entendu quelle consommera tout vrai de lÉ­ glise; et alors il y aura Nuit, parce que le vrai de lÉglise est la lumière. Plusieurs choses semblables sont prédiles de celle Église dans lApocalypse, surtout dans le Chap. XVI, où il sagit des coupes de la colère de Dieu, répandues sur la. terre, par lesquelles sont signifiées les fauSosetés qui alors inonderont et perdront nt­ glise, Pareillement dans beaucoup de passages des Prophèles; par exemple dans ceux-ci: cc Ne sera-t·il pas ténèbres If!... jow de Jéhovah, et non lumière, ohscurité et non splendeur? Il - Amos, V, 18, !O. Séphan. I. Hi: - puis: « En ce jour-là, Jéhovah 7e­ gardera vers la terre; et voici, trfnèhres, et la lumière sob­ scurcira dans ses ruines . .. - Ésaïe, V. 30. VIII. 22; -le jour d~ J~h e~t le jour de lavènement ou Seig~eur, ­ 762. Si Quatre Églises, depuis la Création du Monde, ont existé sur ceLLe Terre, cest selon lordre Divin, qui veut quil y ait un commencement et sa fin, avant qut.!l !10uveau c0O!mencement surgi~s_e ; de là vient que le jour commence par le m3tin, puis sa­ vance et finit par la nuit, ilt après la nuit commence de no~veau; et que lannée commence par le printemps, puis de lété va il lau­ tomne, et finit par lhiver, et après lhiver commence de nouveau; cest pour quil en soit ainsi. que le soleil se lève à lorient, puis savance par le midi vers loccident, et finit par le septentrion, pour se lever de nouveau, Il en est de même des Églises; la Pre­ , mière QU la Très-Ancienne a été com~ le ~I, le printemps et2 lGrient; la Seconde ou lAncienne a été comme le jour, lété et le 5 midi; la Troisième, comme le soir, lautorrme etÏoccident; et la1- QlJat!!ème, com"!e là nuit, jhiver et le septe.E.!r!~n. De ces pro: ~resiions selon lordre les anciens sageli ont ~onclu quatre Ages du Monde; ils appelaient le premier lâge dor; le second, lâge darient; I~ troisième, Jâge dairain, et le quatrièllle, lâge de fer; les ltilises el1u-1JlÎmes ont été représentées au moyen de ces mé­ a ~
  11. 11. .338 LA VRAIE taux par la statue de Nébuchadnézar. En outre, lÉglise devant le Seigneur se présente comme un seul homme, et ce Très-Grand Homme doit parcourir ses âges comme le petit homme,. cest-à­ dire, aller de lenfance il Jadolescence, et par celle-ci à la jeunesse, et enfin il la vieillesse, et alors quand il meurt, il doit ressusciter; le Seigneur dit: « Si le grain de froment tombant dans la terre ne meurt pas, seul il reste,. mais sil meurt, beaucoup de fruit il porte. » - Jean, XII. 24. 763. Sil est selon lordre que le premier marche vers son der­ nier dans le Commun et dans le Particulier, cest afin quil existe une variété de toutes choses, et que par les variétés existe toute qualité, car la qualité est perfectionnée par des différences en re­ lation avec des choses plus ou moins opposées; qui est-ce qui ne peut voir que le Vrai reçoil sa qualité par cela quil yale faux, -et le Bien par cela quil yale 11al, de même que la Lumière reçoitla sienne par cela quil y a lObscurité, et la Chaleur par cela quil yale Froid? Que serait la couleur, sil y avait seillemr.nt le blancet non le noir? la qualité des couleurs intermédiaires, venant dail- .leurs, ne serait quimparfaite. Que serait le Sens, sans la rela­tion; et la relation, si ce nétait avec ùes opposés? Est-ce que la vue de lœil nest pas offusquée par le blanc seul, et vivifiée par lacouleur qui intérieuremeut tire quelque chose du noir, comme lacOllleur verte? Est-ce que loreille ,nest pas assourdie par un même ton qui en frappe continuellement les organes, et réveillée parune modulation qui est variée par des relations? Y a-t-il quelquechose de beau sans une relation avec quelque chosè de laid? Aussi,pour que la beauté dune. jeune fille se présente dune manièrefrappante, place-t-on à côté, dans certaines peinture5, une imagedifforme? Quest-ce que le plaisir ou le bonheur, sans une relationavec la peine et le malheur? Qui est-ce qui ne devient pas insensédaprès une seule idée constante, si la variété résultant de chosesqui se tournent vers les opposés ne sinterpose pas ?II en est demême dans les choses spirituelles de lÉglise, dont les opposés seréfèrent au mal et aÏJ faux, qui cependant ne procèdent pas du Sei­gneur, mais viennent de lhomme, lequel a le libre arbitre quilpeut tourner vers un bon usage ou vers un mauvais usage; il en estde cela comme de lobscurité et du froid; lobscurité et le froid
  12. 12. RELIGION CHRÉTIENNE. 339ne procèdent pas du Soleil, mais viennent de la Terre qui par descirconvolutions ~uccessives se soustrait et se détourne, et cepen-dant sans ces mouvements successifs il ny aurait ni jour ni an-née, et par suite ni aucune production ni aucun homme sur laterre. Jai appris que les Églises qui sont dans des biens différents~t dans des vrais différents, pourvu que leurs biens se réfèrent àlamour envers le Seigneur, et leurs vrais à la foi au Seigneur, sontcomme autant de Pierres précieuses dans la Couronne dun Roi.Après cette Nuit vient le Matin, et lA vènement du Seigneur est ce Matin. 764. Puisque les Étais successifs de lÉglise dans le communet dans le particulier sont déCli~s dans la Parole par les quatretemps de lau née, qui sont le printemps, lété, Jautomne et lhi-ver; et par les quatre temps du jour, qui sont le matin, midi, lesoir et la nuit, et puisque lÉ~li§.e daujourdbui dans le Christia-nisme est la, :uil, il sensuit quà présent arrive le-~iâtin, cest-à-di-;:~ le premie, temps de la Nouvelle Église. Que les états suc-cessifs de lÉglise soient décrits dans la parole par les quatre étatsde la lumiêre du jour, on le voit par ces passages: « JusquauSOIR et au MATIN, deux mille trois cents, alms sera justifié lesaint; la vision du SOIR et du MATIN est la vérité. )1 - Dan. VIII.14, 26 ..- « A Moi lon crie de Séir: Sentinelle, quy a+il tou-chant la NUIT? La sentinelle a dit . Le MATIN est venu, et aussila NUIT. li - Ésaïe, XXI. 11. i 2. - " Vient la fin, vient le MATINsur toi, hahitant de la terre; voici, le JOUR est venu, le MATINaparu.» - Ezéch. VII. 6, 7,10. - "Jéhovah au MATIN, aullATIN son jugement produira à la lumière, il ny manquerapoint.»- Séphan. 111. O. - ft Dieu (est) au milieu delle, Dieula secourra quand paraîtra le MATIN.» - Ps. XLVI. 6. - «Jaiattendl~ Jéhovah, mon âme attend le Seigneur de la part deceux qui guettent le MATIN, qui guettent le lfATIN, cm avec Luibeaucoup de Rédemption, et Lui rachètera Israël. ,,- Ps. CXXX.5 à 8.- Dans ces passages, par le Soir et par la Nuit il est en~ tendu le dernier temps de lÉglise, et par le Matin son premier
  13. 13. 310 LA VRAIE temps; le Seigneur Lui-Même est aussi appelé Matin dans les pas­ sages suivants: « Tl a dit, le Dieu dIsraël; avec moi il aparlé. le Rochel dIsraël, Lequel est comme la LUMIÈRE AU MATI", dun lfA1IN sans nuages. Il - Il Sam. XXIII. 3, 4. - « Moi, je suis la racine et la race de David, (ÉTOILE blil/ante et du MATIN. » ­ Apoc. XXII. i6. - ,,Dès lutérus, de lAuRORE et toi la rosée de ta jezmesse. » - ls. CX, 3 ; - ces passages concernenl le Sei­ gneur. Comme le Seigneur est le Malin, cest pour cela même quit esl ressuscité du sépulcre de gr.a~d Matin. po!!r_ commencer une Nouvelle Égl~e, - Marc, XVI. 2, 9. - Quon doive attendre lAvènement du Seigneur, on le voit clairement par la prédiction du Seigneur sur cel AYènement, dans llallhieu: Jésus étant as­ sis sur la Montagne des Oliviers, vers Lui savancèlent les Dis­ ciples, en disant: Dis-nous quel sera le SIGNE DE TON AVÈNE­ MENT et de la Consommation du. Siècle. » - XXIV. 3. - « Après jaffliction de ces jours, le Soleil sera obscurci, et la Lune ne donnera point sa lueur, et les Étoiles tomberont du Ciel, et les puissances des Cieux seront ébranlées: alors apparaîtra Ul: SIGNE DU FILS DE LHOMME, et fon verra LE FILS DE LHOMMK VEN.4.NT DANS I.ES NUÉES DU ClEL AVEC FonCE ET GLOIRE. " - Ibid. VeTs, 29, 30. lfarc, XIII. 26. Luc, XXI. 27. - « Comme it en fut aux jours de Noé, de même il en sma aussi à (A VÈNEMENT DU FILS DE LHOMME; cest pourquoi, vous, soyez prêts, parce quà ! heure que vous ne pensez pas. LE FILS DE LHOMME VIENDRA. » ­ Ibid. Vers. 37,39, 44,46. - DansLuc: QUAND LE FILS DE LHOMMK VIENDRA) est-ce quil trouvera la toi surlatene?» -XVIII. 8.­ Dans Jean.: Jésus dit de Jean: Si je veux quil reste JUSQUA CE ft QUE JE VIENNE. » - XXI. 22, 23. - Dans les ACles des Apôtres: .. LONquils virent Jésus enlevé au Ciet, deux hommes se tenaientf debout près deux en vêtements blancs, et leur dÙent : Ce Jésus) qui a été enlevé davec vous au Ciel, VIENDRA DE ~A MÈME MANIÉRK1 QUit vous LAVEZ VU AI-LANT.AU CIEL. p - l, 9, 1.Û, 11.. - Dans lApocalypse: l( Le Seigneur, Dieu des Saints Prophètes, a en­ voyé son Ange pOUt montrer à ses smvitews les choses qui doivent arriver; VOICI, JE VIENS; heureux celui qui garde les oommandements de ce Livre; et VOICI, JE VIENS, et ma récom­ atm pense avec lI/oi, que je donne LI chacun seLon son œuvre. )..
  14. 14. RELIGION CHRÉTIENNE. 3H - XXII. 6, 7, 12. - Et encore: « Moi JÉsus, jai envoyé mon Ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Moi, je suis la Racine et la Race de David, rÉtoile brillante et du matin. LEsprit et la Fiancée disent: VIENS; el que celui qui écoute dise: VIENS,. el que celui qui a soif VIENNE et que cûui qui veut prenne de leau de la vie gratuitement. Il - ibid. Vers. 16. 17. - Et encore: « Il dit, celui qui atteste ces choses: OUI, JE VIENS; Amen. OUI, VIENS SEIGNEUR JÉSUS. LA GRACE DU SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST (soit) AVEC VOUsTo1.js,Amen. II -Ibid. Vers. 20, 2i. 766. Le Seigneur est préselJt chez tout homme, et il presse et insiste afin dêtre reçu; et quand lhomme Le reçoit, ce qui arrive lorsquil Le reconnaît pour son Dieu Créateur, Rédempteur et Sauveur, cest son premier avènement, qui est appelé le Point du jour; à partir de ce temps lhomme commence à être illustré quand à lentendement dans les choses spirituelles, et à savancer dans une sagesse de plus en plus intérieure, et à mesure quHIa reçoit du Seigneur, il savance par le matin dans le Jour, et ce jourper­ siste chez lui dans la vieillesse jusquà la mort, et après la mort il vient dans le Ciel vers le Seigneur Lui-Même; et l~, quoiquil soit mort vieux, il reient dans le malin de son fige, et il continue du­ . rant léternité à croître dans la sagesse qui a été implantée dans le Monde naturel. 767. Lhomme qui est dans la foi au Seigneur, et dans la cha­ rité à légard du prochéiin, est lÉglise dans le particulier, et lÉ­ glise dans le commun est composétl de pareils hommes. Il y a cela (Je merveilleux, que tont ange a le Seigneur devant ses regards.. dans quelque conversion de corps et de face quil soit; en effet, le/, ( ~jg!!!lur est le S..QleiLQu Ciel Angélique, cest lui qui apparaît de­ ~ vant les yeux des Anges, quand ils sont dans tine méditation spi­L r1 rituelle: la même chose arrive dalls_le Monde chez lhomme en qui e;t lÉglise, "quant à la vue de son esprit; mais comme-cette ) vue est voilée par la vue naturelle que caressent les antres sens. , dont les objets sont des choses qui appartiennent au coT()s et au ) monde, lhomme ignore cet état de son esprit; cet aspec.t ~lI~i- ~~~ur, dans quelque conversion que J.:~oit, tire son origine de ce que tout vrai dont procèdent la sagesse et la foi, et tout hien par lequel existent lamour et la charité, yiennent du_Seigneur, el
  15. 15. 3j2 LA VRAIEappartiennent au Seigneur dans lhomme, et Clue par suite chaquevrai de la sagesse est comme un miroir dans lequel est le Sei­gneur, et chaque hien de lamour est limage du Seigneur; de làvient cette merveille. Au contraire, lesprit mauvais se détournecontinuellement du Seigneur, et porte sans cesse ses regards versson amour, et cela aussi dans quelque conversion de corps et deface quil soit: la cause est la même, mais en sens inverse: cartout mal est nans une certaine forme limage de son alllour ré­~lIant, et. le faux qui provient du mal présente cette image commedans un miroir, Que quelque chose de semblable ait aussi été im­planté dans la nature, on peut le conclure de cerIaines ~ermina­tions qui sont entourées de plantes herbacées, en ce quelles sef­forcent de les surpasser en hauteur, afin de regarder le soleil; puis, en ce que quelques-unes se tournent vers lui· depuis son le­ ver jusquà son coucher, afiu de mûrir ainsi sous son anspice, etje ne doute point quil ny ait une pareille inclination et un pareileffort dans toutes les branches de chaoue arbre, mais comme il nya pas en elles lélasticité de flexion et de conversion, lacte sestarrêté. Que tous les gouffres et tous les ·syrles de lOcéan se di­rigent aussi deux-mêmes circulairement selon la marché com­ mune du soleil, cela est évident pour un observateur. Pourquoinen serait-il pas de même de lhomme, qui a été créé à limage de Dieu, il moins quen se servant de son libre arbitre il ne tournedun autre côté cette inclination et cet effort insités en lui par leCréateur? Cela peut aussi être comparé à une fiancée,en ce quelleporte continuellement à la vlIe de son esprit quelque chose de li­mage de son fiancé, et le voit dans ses présents comme dans desmiroirs, et désire ardemment son arrivée, et en ce que, quand ila~rive, elle le reçoit avec une joie dans laquelle lamour de soncœur bondit.
  16. 16. RELiGION CHRÉTIENNE. LAvènement du Seigneur nest point son Avènement pour dé­ truire le Ciel visible et la Terre habitable, et créer un Nou­ veau Ciel ~t une Nouvelle Terre, comme plusieurs lont cru jusquà présent, parce quils nont pas compris le sens spiri­ tuel de la Parole. 768. Lopinion qui domine aujourdhui dans les Églises est que le Seigneur, lorsquil viendra pour le jugement dernier, appar:.ll­ tra dans les nuées du Ciel avec les Anges et le son de trompettes; quil rassemblera tOIlS ceux qui habitent sur la Terre, et en même tèmps tous ceux qui y sont morts; quil séparera les mé(hants davec les bons, comme un berger sépare les boucs davec les bre­ bis; qualors il précipitera les méchants ou les boucs dans lenfer, ét élèvera les bons ou les brebis dans le Ciêl; quen même temps il créera un nouveau èiel visible et une Nouvelle Terre habitable; que sur cetle terre il fera descendre une Ville, qui sera appelée la Nouvelle Jérusalem, dont la s(ruclure sera selon la description qui en est faiLe dans lApocalypse, Chap. XXI, à savoir, de jaspe et dor, les fondements de sa muraille de pierres précieuses, sa hau­ teUl, sa largeur et sa longueur égales, chacune de douze mille stade$ ; que dans celle Ville seront rassemblés tous les élus, tant ceux qui virent que ceux qui sont morts depuis le commencement du ~fonde, et qualors ceux-ci reviendront dans leurs corps, etjouiront de la joie éternelle dans celte Ville magnifique commedans leur Ciel. Celte Opinion sur lavènement du Seigneur, et surle Jugement Dernier, est aujourdhui dominante dans les ÉglisesChrétiennes. 769. Quant à létat des Ames après la mort, ce que lon croit:Aujourdhui universellement et singulièrement, cest que les Ameshumaines après la mort sont des Souffles, dont on se fait une idéeèomme dun souffle de vent, et que, parce quelles sont telles,elles sont réservées jusquau jour du jugement dernier, soit dansle centre de la terre où est leur Quelque part (Pou), soit dans leLimbe des anciens pères; mais sur ces points on diffère, les unséensent. que les âmes sont des formes éthérées ou aériennes, et
  17. 17. 344, LA VRAIEquainsi elles sont comme des fantômes et des spectres, et que lesunes habitent dans lair, dautres dans les forêts, et dautres dansles eaux; quelques autres, au contraire, pensent que les âmes desmorts sont transportées dans les planètes ou dans les. étoiles, etquelles y ont des demeures; dautres simaginent quelles ren­trent dans les corps après mille ans; mais la plupart cr·oientquelles sont réservées Jusquau Lemps où tout le Firmament pé­rira avec le Globe Terraqué, ce qui arrivera par un feu sélançantdu Centre de la Lerre, 011 jeté du Ciel comme une foudre univer­selle; qualors les sépulcres seront ouverts, et que les âmes ré­servées revêtiront de nouveau leur corps, et 5eront transportéesdans cette Ville sainte de Jérusalem, et ainsi h;lbiteront ensemblesur une :lUtre terre dans leurs corps illustrés, les uues plus bas,les autres plus haut, parce que la hauteur de la ville doit être dedouze mille stades, comme sa largeur et sa longueur, - Apoc.XXI. 16. 770. Lorsquon demande à un Ecclésiastique ou à un Laïque, silscroient fermement toutes ces choses; par exemple, que les An­tédiluviens avec Adam et Êve, et les Postdiluviens avec Noé et sesms, puis Abraham, Isaac et Jacob avec tous les Prophètes et lesApôtres, sont, de même que les Ames de tous les autres hommes,ellcore réservés dans le Centre de la terre, ou sils voltigent dansléLher ou dans lair; puis aussi, sils croient que les Ames revê­tiront de nùuveau leur corps, et suniront. à ces corps, qui ce­pendant sont les uns des cadavres rongés par des vers, de:ii rats et.Ies poissons; dautres,comme en Égypte, des momies consom­mées par les hommes; et dautres des squelettes brûlés par le so­leil et tombés en poussière; et encore, sils croient qualors leséLoiles du Ciel tomberont sur la terre, qui cependant est plus pe­tite quune seule de ces étoiles; et si toutes ces opinions ne sontpas des paradoxes, que la raison même dissipe, comme elle a cou­tume de faire pour les choses contradictoires; alors quelques-uns ne rélondent rien, dautres répondent que cela appartient à la foi.sous lobéissance de laquelle lentendement doit être mis; dautresdisent que non-seulement ces choses là, mais encore plusieursautres qui sont au-dessus des rationnels, appartiennent à la TouLe­Puissance Divine; et dès quils nomment la Foi et la Toute-Puis­
  18. 18. RELIGION CHRÉTIENNE. 345 sance, la raison est chassée, et alors la saine raison est dissipée et devient comme rien, ou devient comme un spectre et est appelée folie; ils ajoutent: Ces cholies ne sont.:elles pas conformes à la Parole? Qui est-ce qui ne doit pas penser et parler daprès eHe? 711. Qlle la Parole dans la leUre· ait été écrite par des Appa­ rences et des Correspondances, et quen conséquence dans cha­ cune de ses parties il y ait un Sens spirituel, dans lequel la vérité est dans sa lumière, et un Sens de la lettre dans lequel la vérité est dans lombre, cest ce qui a été montré dans le Chapitre sur lÉcriture Sainte. Afin donc que lhomme de la nouvelle Église, ne ségare pas, comme lhomme de la vieille Eglise, dans lombr..e dans laquelle est Je sens de la lettre de la Parole, surtout au sujet rlu Ciel et de lEnfer, de sa Vie après la mort, et ici, de lAvène­ ment du Seigneur, il a plu au Seigneur douvrir la vue de mon esprit, et ainsi de mintroduire dans le !fonde spirituel, et de maccorder non-seulement de parlel avec les esprits et les anges, et avec mes parents et mes amis, même avec des rois et des prin­ ces, qui avaient terminé leurs destinées dans le Monde naturel, mais encore de voir les merveilles du Ciel et les horreurs de lEn­ fer, et quainsi lhomme nhabite pas dans un Quelque part (Pou) de la terre, et ne voltige pas aveugle el muet dans lair ou dans le vide, mais quil vit homme dans un eorps substantiel, dans un état beaucoup plus parfait, - sil vient parmi les bienheureux, ­ quauparavant lorsquil vivait dans un corps nJatérie1. Cest pour­ quoi, afin que lhomme ne senfonce pas plus avant dans lOpinion sur la destruction du Ciel visible et de la Terre habitable, et ainsirsur le Monde spirituel, par une ignorance daprès laquelle I~- turalisme et eT.! m.§..me temps lathéisnle, - qui aujourdhui p.!rmij l,es Érudits ont comme,!cé à..~:enraciner_dans ~~ m~.!l!~1 rationnel in­ térieur, - se répandent plus au large, comme la gangrène dans la chair, et mème dans son Menlal externe, daprès lequel il parle,(il ma été enjoint par le Seigneur de publier diverses choses, da­{ près ce que jai vu et entendu, tant sur le CIEL ET LENFER que1sur LE Jt.:GEMENT DERNIER; et aussi dexpliquer lApOCALYPSE, OÙ il sagit de lAvènement du Seigneur, du Ciel précédent et du Ciel nouveau, et de la Sainte Jérusalem; en lisant ces choses et en les comprenant, chacun pourra voir ce qui est elllendu par
  19. 19. 346 LA VRAIE lAvènement du Seigneur, et alls~i par le Nouveau Ciel et par la Nouvelle Jérusalem. Cet Avènement du Seigneur, qui est le Second, a lieu afin que les méchants soient séparés davec les bons, et que ceux quz ont cru et croient au Seigneur soient sauvés, et afin quavec . --------­ eux il soit formé unNouveaa Ciel A~éli[jl!5, et une Nou­ velle Egli.se da!}s les -JEres,. et sans cet Avènement aucune Chaù ne pouvait être consmvée, - Matth. XXIV. 22. 772, Il vient dêtre montré, dans JArticle précédent, que ce Se­ cond Avènement du Seigneur na pas lieu pour déll1lile le Ciel visible et la Terre habitable: que ce soit, non pour détruire quel­ que chose, mais pour édifIer, par conséquent non pour condam­ ner, mais pour sauver ceux qui depuis le premier Avl:nement du Seigneur ont cru en Lui, et ceux qui dans la suite y croiront, on le voit par ces paroles du Seigneur: « Dieu a envoyé son Fils dans le Monde, non pour juge1/e Monde, mais pOUl que soit sauvé le Monde par Lui,. celui qui croit en Lui nest point jugé, mais celui qui ne croit pas a déjà été jugé, pmcc quil na pas cru au Nom de l Ullique-Eugelld1i Fils cl,e Dieu. » - Jean, III. {ï, 18: - et ailleurs: « Si quelquun entend mes paroLes et ne croit point, JlJoi, je ne le juqe point; car je suis venu non pour juger le ~A1onde, mais pour sauve1 le Monde,. celui qui me re­ jette, et ne reçoit point mes paroLes, il a qui le juge,. la Pmole que jai prononcée, cest elle qui le jugera. " -- XII. 47, 48. ­ jUe le Jugement Dernier ait été fait dans le Monde spirituel dans (!~née 1 jit cest ce qui a été montré dans lOpuscule du Ju­ GEMENT DER!JER, publié à Londres en 1758, et dans la CONTI- NUATION SUR GE JUGEMENT, publiée à Amsterdam en 1763; je lat­ tesle, parce que je lai vu de mes propres yeux en pleine veille.Il 7n. Qne lAvènement du Seigneur soit pour former un~­ ~ ~u Ciel de c.eux qui ont cru en Lui, et pour inSla!lrer u~ no!!"Z v~glise avec ceux qui dans la ~uiLe croiront en Lui, cest parce que ce sont-là les deux fin~ de son Avènement; la_fin même de l~ati~ ~~ llniv_e!] . na pa.~_Jté autre que de former avec les
  20. 20. RELIGION CHRÉTlE~NE. 347 hommes un Ciel Angélique, dans lequel tous ceux qui croient en ; Dieu vinaient dans une béatitude éternelle, car le Divin Amour, qui est en Dieu et essentiellement Dieu, ne peut pas t~ldreàautre"- chose, et la Divine Sagesse, qui aussi est en Dieu et Dieu, ne peut (pas non plus produire autre chose. Puisque l~ Créa!.Lo~~d~Univ8rs 1 ~u pour ~~I~ ~iel AngéUque co~posé du Genre .Humain-:-et e~ 5même temps lEgl.jse_dans les terres, car cest par elle que lhomme ldoit pa"sser daiis le Ciei,"etpuisq"ue la SâlvalTondes hornme< qui est effectuée sur des hommes devant naître dans le Monde, est ainsi une continualion de la création, cest pour cela que dans la Parole itest dit çà et là créer, et que par là il est entendu fo~ p.Q!!r_le Ciel, comme danséêS passages: " Un cœur pur CRÉE en moi, ô Dieu, etunesp1itfermeinnove aumili~ude moi. » - Ps. LI. 12. - « Tu ouvres ta main, elles sont rassasiées de bien; tu envoies ton esprit, ELLES SO~T CRËÉES. - Ps. ClV. 28, 30. - « Le peu­ ple, qui SERA CRÉÉ, louera Jah. Il - Ps. Cil. 19. - Ainsi a dit Jéhovah ton CRÉATEUR. Jacob! ton FORMATEUR, IS1aM: Je tai ,acheté, je tai appelé pm ton nom: quic()nque est appelé de mon Nom, pour ma gloire JE LAI CRÉÉ. » - Esaïe, XLIII. 1, 7~"" -=- (1 Au jour où tu as été CRÉÉ, ces choses ont été préparées; parfait tu étais dans tes voies depuis le jour que tu fus CRÈÉ, jusquà ce que (ut trouvée la perversité en toi. 1) -Ezéch. XXVIU.13, US.; - ceci a étéditdu roi de Tyr.» Afinqttonvoie, et que lon connaisse, et que lon considère, et que lon com­ prenne que la main de Jéhovah a fait cela, et que le Saint d Is­ 1aël la CRÉÉ. » - Esaïe, XLI. 19. 20. - Daprès ces passages on peut voir ce qui est entendu par Créer dans les suivants: « J é­ hfJvah qui CRÉE les Cieux, qui étend la Terre, qui donne une dme au peuple sur elle, et un esprit à ceux qui y marchent. » - Esaïe. XLII. 5. XLV. 12,18. - .. Voici, JE CRÉE UN CIEL, NOU­ VEAU ET UNE TERRE NOUVELLE; réjouissez~vous pour léternite à cause de ce que je vais CRÉER; voici, Moi, JI VArs CRÉER JÉRU- S~LE~(joie.» -T Esaïe, LXV, ~ "" " ii4. La présenèe du Seigneur est perpétuelle chez" chaque­ homme, soit méchant soit bon, car sans sa préseDca nul homme­ ne vit; mais son Avènement est seulement chez ceux qui Le re­ ç~t ; ce so~eux ~i croient··en" ~,ïi et font ses coffiïnande­
  21. 21. 348 LA VRAn: ments : la présence perpétuelle du Seigneur fait que lhomme de­ vient rationnel, et quil peut devenir spirituel; ce qui fait cela. cest la Lumière procédant du Seigneur comme Soleil dans le Monde spirituel, Lumière que lhomme reçoit par lentendement, et celle Lumière est la vérité par laquelle il a la rationnalité; mais lAvènement du Seigneur est chez celui qui conjoint la chaleur à cette lumière, cest-à-dire, lamour à la "érité, car la chaleur pro­ cédant de ce même Soleil esLfa;our en~ Dieu et à légard du prochain. La seule présence du Seigneur, et par suite lillustra­ tion de lentendement, peut être comparée avec la présence de la Lumière solaire dans le Monde; si celle lumière nest pas con-­ jointe avec la cllaleur, tout sur la terre est en désolation; mais lavènement du Seigneur peut être comparé au retour de la cha­ leur, qui se fait dans la saison du printemps, el comme alors 1 chaleur se conjoint à la lumière, la terre samollit, les semences poussent et portent des fruits; il Y a un semblable parallélisme entre les spirituels dans lesluels est lesprit de lhomme, et les naturels dans lesquels est son corps. . ,77 Q. Il en est de lhomme de lÉglise dans le concret ou dans te composé de la même manière quil en est de lhomme dans lin:;­. dividuel ou dans le particulier: lhomme dans le conclet ou dans le composé est lÉglise parmi plusieurs hommes, et lhomme dans lindividuel ou dans le parficulier est lÉglise dans chacun de ces hommes. Il est selon lordre Divin quil yait des commùns el des particuliers, et quil y ait en même temps les uns et les autres _ dans chaque chose, et que les particuliers nexistent pas et ne subsistent pas autrèment; ainsi rien de particulier intérieurement dans lhomme, à moins quil ny ait des communs, dont les parti­ culiers soient entourés; les particuliers dans lhomme sont les vis­ cères et les parties qui .Ies composent, et. les communs sont le-s enveloppes, qui non-seulement sont autour de tout lhomme t mais encore autour de chaque viscère, et autour de chaque partie du viscère; il en est de même dans toute bête, dans tout oiseau et dans tout insecte; et il en est de même dans tout arbre, dans tout arbrisseau et dans toute semence; on ne peut pas tirer un son dun instrument à cordes ni dun instrument ft vent, à moins quil ny ait un très-commun, doù chaque partie de la modu­
  22. 22. RELIGION CHRÉTIENNE. 349lation tire son commun afin dexister; il en est aussi de mêmede chaque Sens du corps, comme la vue, louïe, lodorat, le goûtet le toucher, et aussi de même de tou~ les Sens internes, qui ap­partiennent au mental. Cel.a est rapporté pour illustration, afinquon sache que de même dans lÉglise il y a des Communs et desParticuliers, et aussi des très-Communs, et que cest de là que lesquatre Églises ont procédé en ordre; de ceLLe progression est issule très-Commun de lÉglise, el successivement le commun et leparticulier tle chaque Église. Dans lhomme aussi il y a deux Très­Communs dont tous les communs el chaque particulier des com­muns tirent leur existence? ces deux Très-Communs dans soncorps sont le Cœur et le Poumon, et dans sqn esprit la Volonté etlEntendemeilt; des uns el des autres dépendent toutes les chosesde ~a vie tant dans le commun que dans le particulier; sans euxelles se disperseraient et mourraient: il en serait de même detout le Ciel Angélique et de tout le Genre Huma.in, et même de tout le !fonde Créé, si toutes choses dans le commun et chaquechose dans le particulier ne dépendaient de Dieu, de son Amouret de sa Sagesse.Ce second Avènement du Seigneur tst un avènement non pas en Personne, mais dans la Parole qui p1ocède de Lili, et qui est Lui-Même. 776. On lit danï plusieurs passages que le Seigneur doit venirdans les nuées du Ciel, par exemple, - Matth. XVII. 5. XXIV.30. XXVI. 64, Marc, XIV. 61,62. Luc, IX, 34, 3iS. XXI. 2ï. Apoe.I. 7. XIV. H. Dan. VII. 13; - mais jusquà présent personne naconnu ce qui a été entendu par les Nuées du Ciel; on a cru que leSeigneur y apparaîlrait en Personne. ~Iais que par les Nuées uCiel il soit entendu la Parole dans le Sens de la letlre, et qne par laGloire et la Puissance dans lesquelles le Seigneur doit aussi "enir,- Afallh. XXIV. 3U. - il soitentendu le sensspirituel de la Parole.cela a été caché jusquà présent, parce que personne jusquà cejour navait même conjecturé quil y eût dans la Parole~s~P!rilUellel que celui quello renferme. Mainlenant, parce que le
  23. 23. LA VRAIE Sens spirituel de la Parole ma été ouvert par le Seigneur, et quil ma été donné dêtre avec les Anges et les Esprits dans leur Monde comme lun deux, il a été dévoilé que paJ:J!. Nuée .du Ci~l il est enten9u I~P!rQ.l~d~ns le SeE~el, par la Gloire la Parole1 dans le Sens spirituel, et par la Puissance la puissance du Sei­1gneur par la Parole. Que la Nuée du Ciel ait cette signification, on peut le voir par ces passages dans la Parole: (( Personne comme Dieu, ô Jeschu1ltn! chevauchant dans le Ciel, et dans sa ma­ gnificence sur les NUÉES. » - Deutér. XXXIII. 26, 27. - (( Chan­ tez à Dieu, louez son IV am, t1xaltez celui qui chevauche sur les NUÉES. 1 - Ps. LXVIII. 5, - (( Jéhovah chevauchant sur une NUÉE LÈGÈRE. ) - Esaïe, XIX. 1. - Cllevaucher signifie instruireÎ d~~s_les Divins vrais d.apr~s la Parole, car le cheval s!gnifie len~ (tendement de la Parole, vou Apor.. RÉvÉL. N° ~98; qUI est-ce qUI ne voit pas que Dieu ne chevauche point sur des nuées? De plus: (( Dùm chevauchait sur des Chérubins, et il posa pour sa tente les NUEES DES CIEUX. » -·Ps. XVIII. H li 13; -les Chérubins signifient aussi la Parole, voir lApOCALYPSE RtvÉLEE, N°· 239, 672. - .. Jéhovah lie les eaux dans ses NUÉES, et il étend sur son trône sa NCÈE. ) - Joh. XXVI. 8,9. - (( Donnez la force à Jéhovah, sa force sur les NUÉES, " - Ps. LXVIII. 35.- Jého­ (l vah a c?éé sur tout habitacle de Sion tme NCÉE pendant le jow, car sllr toute gloire une couverture. » - Ésaïe, IV. 5; - la Pa­ .role dans le Sens de la lettre était aussi représentée par la NUÉE, dans ItAquelle descendit Jéhovah sur la Montagne de Sinaï, lors­ quil promu) gua la Loi; les choses de la Loi, qui furent alors pro­ mulguées étaient les prémices de la Parole. Pour confirmation "il sera encore ajouté ceci: D3ns le Monde spirituel il y a des Nuées comme dans le ~Ionde naturel, mais dune autre origine; dans le. Monde spirituel il ya des Nuées brillantes parfois au-dessus des Cieux Angéliques, et des Nuées noires sur les Enfers; les Nuées brillantes au-dessus des Cieux Angéliques signifient lobscurité dans ces cieux daprès le Sens littéral de la Parole, mais quand ces Nuées sont dissipées, elles signifient que les Anges sont d:rns la clarté daprès le sens spirituel; mais les Nuées noires sur les Enfers signifien t la falsification et la profanation de la Parole. Si les Nuées dans le IIonde spirituel ont de telles significations, cela
  24. 24. RELIGION CHRÉTIENNE. 351 vient de ce qiJe la Lumière, qui procède du Seigneur comme So-leil de ce Monde, signifie le Divin Vrai, aussi le Seigneur est-ilappelé la Lumière. - Jean, 1. 9. XII. 85; - cest de là que la-Pa- role Elle-Même, qui est conservée dans les sanctuaires des templesdu Monde spirituel, apparaît environné duue lumière éclatante;et son obscurité est annoncée par des Nuées. 777. Que le Seigneur soit la Parole, on le voit clairement parces passages dans Jean: Il A u commencement était la Parole, etla Pmole était chez Dieu, et Dieu elle était, la Parole! et laParole Chaù a été faite. Il - 1. l,U. - Que la Parole dans cespassages soit le Divin Vrai, cest parce que le Divin Vrai nesl chezles Chrétiens que daprès la Parole, qui est la source doù toutesles Églises qui tiennent leur nom du Christ puisent les eaux vivesdans leur plénitude, hi en que comme dans une nuée dans laquelleest son Sens naturel, mais dans la gloire et la puissance dans les-quelles sont le Sens spirituel et le Sens céleste; que dans la Paroleil y ait trois Sens, le Naturel, le Spirituel et le Céleste, lun audedans de lautre, cest ce qui a été montré dans le Chapitre surlÉCRITURE SAI~TE, et Jans le Chapitre sur le DECALOGUE Oll CA-TÉCHISME; il est donc évident que par la Parole dans Jean, il estentendu le Divin Vrai; cest même ce quatteste encore Jean danssa Première Épitre : « Nous savons que le Fils de Dieu est veliU,et nous a donné rENTENDE~IENT, afin que nous connussions leVRAI,. et nous sommes dans le VRAI, dans son Fils Jésus-Christ. Il- V. 20. - Etcelit pour cela que le Seigneur a dit tant de Jois,« AMEN Je vous dis .. Il et Amen dans la Langue Hébraïque est laVérité; que Lui-llêmesoit lAMEN, on le voit dans lApocaIY{Jse,-Ill. 14, - et LA VÉRITÉ, on lè voit dans Jean. - XIV. 6. - Quand<ln consulte les Erudits de ce siècle sur ce quils entendent par laParole dans Jean, - J. f, - Ils disent que cest la Palole dans lasuréminence, et la Parole dans la suréminence, quest-ce autrechose que le Diyin vrai.? D·après cela, il est évident que le Sei-gneur do~aussi maintena~!-apparaître ~ans la Parole; si ce nestpas ëiï Persolîne, cest parce que depuis son ascension dans le Cielil est dans son Humain glorifié, et que dans cet Humain il ne peutapparaître à aucun homme, à moins quauparavant il ne lui ouvreles yeux de lEsprit, et cela ne peut être fait chez aucun de ceux.
  25. 25. 352 LA VRAIE qui son t dans les maux et par suite dans les faux, ainsi chez au­ cun des houcs quiJ_a_plac~sl- gauche: cest pourquoi quànd il sest manifesté aux disciples, il ouvrit auparavant leurs yeux, car . on lit: li Et lews yeux furent ouverts, et ils Leconnurent ; et Lui, inviszbleildevintpoureux. ,,- Luc, XXIV, 3t. - La même chose arriva aux Femmes près du sépulcre après la résurrection; aussi virent-elllls alors assis dans le sépulcre, et parlant avec elles, des Anges quaucun homme ne peut voir avee lœil matériel. Que les Apôtres, avant la résurrection du Seigneur, aient vu le Seigneur dans lHumain glorifié, non pas des yeux du eorps, mais en esprit, ce qui, après le réveil, apparait comme ayant eu lieu pendant le sommeil, cela est constant daprès la transtîguration devant Pierre, Jacques et Jean, en ce qualors ils étaient accablés de sommeil. ­ Luc, IX. 32, - Il est donc vain de croire que le Seigneur apparaέ<; tra dans une nuée du ciel~n Pe~sonne, ma~s la vé~ité est q~p-=­~ paraîtra dans la Parole ql!.l-prOCe~ d~ __L!!I, eL_ q~ p~conséqu~~t1 est Lui:Même. i78. Chaque homme est son amour et son intelligence, et tout ce qui procède de lui tire son e;)sence de ces deux essentiels ou de ces deux propres de sa vie; cest pourquoi les Anges connais­ sent lhomme, Lei quil est essentiellemenf, daprès un très-court commerce avec lui; par le Son ils connaissent son amour, et par le Langage son intelligence; et cela, parce quil y a deux univer­ saux de la vie de chaque homme, la volonté et lentendement, el que la Volonté p.st le réeeptacle et la demeure de son amour, et. lEntendement le réceptacle et la demeure d·e son intellïgence; cest pourquoi tout ce qui procède de lhomme, soit action soit disconrs, fait lhomme et. est lhomme. lui-même. De la même ma­ nière, mais dans un degré suréminent, le Seigneur est le Divin Amour et la Divine Sagesse, ou, ce qlli revient au même, il est le Divin Bien et le Divin Vrai, car sa Volonté appartient au Divin Amour et le Divin Amour appartient à sa Volonté, et son Entell­ dement appartient à la Divine Sagesse, et la Divine Sagesse ap­ partÎent à son Entendement, la Forme. humaine en est le cont~­ nant; daprès cela, on peut juger comm.6nt le Seigneur est. la Pa­ role. Alais, tout au contraile, celUI qui est contre la Parole, cest­ à-dirè, contre le Divin Vrai de la Parela, par conséquent contre
  26. 26. RELIGION CHRÉTIENNE. 353 le Seigneur et son Eglise, est son mal et son faux, non-seulement quant au mental, mais aussi quant aUI effets du mental par le corps, effets qui se réfèrent aux actions et aux paroles. Ce Second Avènemelit du Seigneur est fait par lintermédiaire dun homme, devant lequel le Seigneur sest mani/esté en Personne, et quil a rempli de son esprit, pour enseigner daprès Lui les Doctrines de la Nouvelle Eglise au moyen de la Parole. 779. Puisque le Seigneur, comme il vient dêtre montré, ne peut pas se manifester en Personne, et que cependant il a prédit quil viendrait, et quil fonderait une nouvelle Église, qui est la Nouvelle Jérusalem, il sensuit quil doit faire cela par lintermé­ diaire dun homme qui puisse non-seulement recevoir par len­ tendement les doctrines de cette Église, mais encore les publier par la presse. Que le Seigneur sest manifesté devant moi son ser­ viteur, et ma chargé de cette fonction, et quaprès cela il a ouvert la vue de ml1n Esprit, et ma ainsi introduit dans le Monde spi­ rituel., et ma donné de voir les Cieux et les Enfers, et auso;i de parler avec les anges et les espri ts, et cela continuellement pen.1 dant plusieurs années jusquà présent, je latteste comme étant la1 vérité; jatteste pareillement que, depuis le premier jour de cette vocation, je nai reçu daucun Ange rien de ce qui concerne les1 Doctrines de cette Église, mais que jai tout reçu du Seigneur seul pendant que je lisais la Parole. 780. Pour cette fin, que le Seigneu.r pût être sans cesse présent, il ma découvert le Sens spirituel de sa Parole, dans lequel le Di­ vin Vrai est dans sa lumière, et dans cette lumière il est conti­ nuellement présent; car sa présence dans la Parole ne vient pas daHléurs que par le Sens spirituel; à travers la lumière de ce Sens elle passe dans lombre, dans laquelle est le Sens de la lettre; il en est de cela comme de la lumière du Soleil pendant le jour au tra­ [vers dune nuée interposée; que le Sens de_.~ lettre de la Parole ( soit comme une J!!!ée, et que le Sens spirituel soit a glOire, el le Seigneur-Lui-lIême le Soleil doù procède ra Lumière, et quainsi le­ ~ !3
  27. 27. LA VRAIE Seigneur soit la Parole, cest ce qui élé démontré ci-oossus: Que :l . la Gloire, dans laquelle il doit venir, - Matlh. XXIV. 39, -sέ .gnitie l~~ Vrai dans sa lumi~.re, dans laquelle est le Sens.spi­ rituel de la Parole, on le voit clairement par cas passages: « tJne voix (il y a) de qui crie dans le désert: Préparez le chemin de Jéhovah: la. gloire de Jéhovah sera révélée, et ils la verrOnt, toute chair ensemble.» - Ésaïe, XL. 3, f> • ...,..- cc Sois illuminée, parce quest venue TA LUMIÈRE, et LA GLOIRE DR JÉHOVAH sur toi sest levée. » - És. LX. f à, 22. - « Je te donneraipour alliance au peuple, pour LUMIÈRE DES NATIONS; et MA GLoIRB.àun.autre je ne donnerai point. » - Esaïe, XLII. 6, 8. XLVlll. i i. - ft Alors éclatera comme lAurore TA LUMIÈRE. LA GLOIRE DE JÉHOVAH te recueiltera.» - Es. LVIII. 8. - « DE LA. GLOIRE DE JÉHOVAH se~a remplie toute la Terre. " - Nomb. XIV. 2t. Esaïe, VI. t, 2, 3. ~XVI. 18. - cc Aucommencement était la Parole; en Elle la Vîe était, et la Vie était LA LUMIÈRE DES HOJlfMES; cétait LA.Lu­ IlBÈRE VÉRITABLE; et la Parole Chair a été laite, et nousavons vu SA GLOIRE, GLomE COMME DE LUNIQUE-EJ.{GENDRÉ DUPÈRE. » - Jean, I. 1, 4, 9, 14. - « Les cieux "aconteront J.A GWIUE DE DIEU. >t- Ps. XIX. 2. - « LA GLOIRE DE DIEU illustrera la Sainte Jérusalem, et sa Lampe lAgneau sem; et les Nations, quisont sauvées, dans sa LUMIÈRE marcheront. - Apoc. XXI. 23, 24., S 25; - el en outre, dans beaucoup dautres passages. Si. ~ g~ 1. ~nifie le Divin Vrai d@2 ~plénitude, cest parce que (()Qt ce qui est magnifique dans le Ciel vient de la .Lumière ~ui procède r du Seig!!Q!!..r ; et la Lumière, procédant du Seigneur cQmme. Soleit 1du Ciel, dans son essence est le Divi!1yrai. . . Cela est entendu par le Nouveau Cielet la Nouvelle Terre, et par la Nouvelle Jérusalem descendant du Ciel, dans tApo­ calypse. 781.. On lit dans lApocalypse: c<le vis un Nouveau Ciel et une lVouv.elle Terre, car le précédent Ciel et la précédente..A Térreétaient passés. ~t moi, Jean, je vis la ville Sainte. Jéru­-~Ct"---
  28. 28. RELIGION CHRÉTIENNE. 355salem N(Juvelle, descendant de Dieu par le Ciel, parée commeutle Fiancée ornée pour son Mari. li - XXI. 1, 2. - .On lU demême dans Esaïe : « Voici, je crée un Ciel nouveau et une Terrenouvelle; soyez dans lallégresse et tressaillez de joie pour 1é­terni,té; et voici, Moi, je vais créer Jérusalem joie, et son peu­ple allégresse. » ...:..- LXV..17, 18. - Quaujourdhui le SeignelH"forme un Nouveau Ciel de Chrétiens, qui dans le Monde ont reconnu..et après leur sortie du llonde ont pu reconnaître que le Seigneur estle Dieu du Ciel et de la Terre, selon ses paroles dans Matthieu, -,XXVIII. 18, - cest ce qui a été montré ci-dessus dans ce Cha- .pitre. i82. Si la Nouvelle Eglise est enlendue par la Nouvelle Jérusa­ lem descendant de Dieu par le Ciel, - Apoc. XXI, - cest par Ge-­que Jérusalem était la Métropole dans la Terre de Canaan, et que là il Yavait le Temple, lAutel, les Sacrifices, ainsi le Culte Divin même, auquel trois fois dans lan.née chaque mâle dé toute .cette terre avait ordre de venir; puis, parce que le Seigneur a é.té dans Jérusalem~ et a enseigné dans son Temple, t"t ensuite ya glorifié_son Humain. Cest de là que par Jérusalem est signifiée lEglise. Que lEglise soit entendue par Jérusalem, cest ce que lon voitclairement dans lAncien Testament par les Prophétiques sur lE-. gl~se Nouvelle que le Seigneur devait instaurer, en ce quelle y estap.pelée Jérusalem. Il ne sera rappor.té que les passages daprès lesquels quiconque est doué dune raison inléEieure peut voir que par Jérusalem il esl entendu lEglise. Soient seulement ceux­ ci: ( Voici, je C1ée UN CIEL NQUVEAU ET UNE TERRE NOUVELLE, et ron ne se souviendra point des precédents; voici, Moi, je VAIS CRÉER JÉRUSALEM joie, et son peuple allégresse, afin que je me réjouisse sUr JÉRUSALEM, et que.je mégaie sur mon peu­ ple. Alors le loup et lagneau paÎl1ont ensemble: on ne fera point de mal dans toute La Montagne de ma sainteté. » - Esaïe, LXV. i 7, 18, i 9, 2~. - « A cause de Sion je ne me tairaipoint, et à cause de JÉRUSALEAI je ne me 1eposerai point, jusquà ce que smte comme la spLendew sa justice, et que son Salut comme un flambeau soit allumé. Alors verront les Nations ta justice, et tous les Rois ta gloire, et lon tappeller.a dun Nom nouveau q!Je la bouche de Jéhovah énoncera; et tu seras une
  29. 29. 356 LA VRAIE Couronne dhonneur et un Turban de Royauté dans la main de ton Dieu. Jéhovah se complaira en toi, et ta terre sera mariée. Voici, ton Salut vient; voici, sa récompense (est) avec Lui; et on les appellera le Peuple de sainteté, les Rachetés de Jeho­ vah; et toi, tu seras appelée Ville recherchée, non déserte. » ­ - Esaïe, LXII f à 4, H, i2. - « Réveille-toi, réveille-toi, re­ vêts-toi de ta force, Sion; revêts-toi de tes habits dornement, JÉRUSALEM, Ville de sainteté, parce que chez toi ne continue­ 1ont plus à venir lincirconcis et le souillé. Dégage-toi de la"poussière, lève-toi, assieds-toi, JÉRUSALEM. Mon peuple connaî­ tra mon Nom en ce jour-là; car Moi, je suis celui qui dit: Me. voici. Jéhovah a consolé ~on peuple, il a racheté JÉRUSALEM. » - Esaie, LU. 1, 2, 6, 9. - « Réjouis-toi, fille de Sion, tressaille de tout ton cœur, fille de JÉRUSALEM,. le roi dIsraël (est) au milieu de toi,. ne crains plus de mal,. il ségaiera sur toi avec joie, il se reposera dans ton amo,ur; il tressaillera sur toi avec jubilation,. je vous mettrai en 1enom et en louange parmi tous les peuples de la terre. " - Séphan. Ill. f4 à f 7, 20. - « Ainsi a dit Jéhovah ton Rédemptew, disant à JÉRUSALEM Tu serfZ$­ habitée. » - Esaïe, XLIV. 24,26. - « Ainsi a dit Jéhovah: Je retournerai vers Sion, et j habiterai au milieu de JÉRUSALEM; de là sera appelée JÉRUSALEM la Ville de vérité; et la Monta­ gne de Jéhovah Sébaoth, la montagne de sainteté. ,) - Zachar. VlII.3, 20 à 23. - «Alors vous connaitrez que Moi, Jéhovahvotre Dieu, j habite dans Sion, Montagne de ma sainteté, etsera JÉRUSALEM sainteté. Et il mrivera en c~ jour-là, que lesmontagnes distilleront du mOlU, et que les collines couleronten lait; et JÉRUSALEM S81a assise durant génération et géné­ration. " - Joël, IV. 1. 7 à 2f. - « En ce jour-là le germe de Jé­hovah sera en honneur et en gloire,. et il ar1ivera que le 1estéen Sion et le résidu dans JÉRUSALEM, Saint sera appelé, qui­conque a été écrit pour la vie dans JÉRUSALEM. » - Esaïe, IVe. 2,3. - « Dans fextrémité des jours il arrivera que la Montagnede la maison de Jéhovah sera établie comme Tête des monta­gnes, ,car de Sion sortira la Loi, et la Parole de Jéhovah, deJÉRUSALEM. Il - Michée, IV. f, 2. 8. - « En ce temps-là, on ap­pellera JÉRUSALEM le Trdne de Jéhovah, et sassemhleront toutes
  30. 30. RELIGION CHRÉTIENNE. 357 les nations à cause du Nom de Jéhovah à JÉRUSALEIlI, et elles niront plus après la confirmation de leur cœur mauvais. Il - Jérém. III. i 7. - « Regarde Sion la ville de notre Füesolennelle. que tes yeux voient JÉRUSALEM, lHabitacle tranqtlille, le Ta- bernacle qui ne sera point déplacé; ôtés ne seront point ses pieux à pelpétuité, et ses cordages ne seront point rompus.» - Esaïe, XXXIII. 20; - outre plusieurs autres passages; par exemple, Esaïe, XXIV. 23. XXXVII. 32. LXVI. 10 à 14. Zacharie. XII. 3, 6 à J.O. XIV. 8, H, i2, 21. Malach. III. 2, 4. Ps. CXXIL 1 à 7. Ps. CX.XXVII. 4, 5, 6. - Que là par Jérusalem il soit en- tendu lEglise que doit restaurer le Seigneur, et non la Jérusalem habitée par les Juifs, cela est évident daprès chaque partie de la description de Jérusalem dans les passages rapportés; par exem- pIe: Que Jéhovah-Dieu va créer un Ciel nouveau et Ulle Terre nouvelle, et alors aussi Jérusalem; quelle sera une Couronne dhonneur et un Turban de ro)auté ; quelle sera appelée Sainteté. et la Ville de vérité, le Trône de Jéhovah, lHabitacle tranquille. le Tabernacle qui ne SGra point déplacé; que le loup et lagneau y paîtront ensemble; que les montagnes y distilleront du moût et que les collines y couleront en lait, et quelle sera assise durant gé- nération et génération; outre plusieurs autres expressions, même au sujet du Peuple; par exemple : Quil est saint, écrit pour la..vie, quils sont les rachetés de Jéhovah. De plus, dans tous ces passages il sagit de lAvènement du Seigneur, surtout de son Se- cond Avènement, quand Jérusalem sera telle quelle y est décrite; car auparavant elle nétait pas la mariée, cest-à-dire quelle né- tait pas devenue la Fiancée et lEpouse de lAgneau, comme il est dit de la Nouvelle Jérusalem dans lApocalypse. La précédente .Eglise ou lEgliiie daujourdhui est entendue par Jérusalem dans ,D~niel. et son commencement y est décrit par ces paroles: « Sa- che et perçois que depuis la sortie de la Parole jusquà ce J}uon rétablisse et bâtisse JÉRUSALEM, jusquau Messie le Prince. (il y a) sept semaines,. et après soiXante-deux semaines selont rétablis et Mtis la place et le fossé, mais dans 1angoisse des temps. » - IX. 25 ; - mais sa fin y est décrite par ces paroles « Enfin sur lOiseau des abominations (sera) la désolation, et jusquà la consommation et à la décision elle se répandra sur
  31. 31. 358 LA VRAIE la dévastation. » - Vers. 27 j - ce sont ces derniers événements-.qui SQnt entendus par ces paroles du ,Seigneur dans MatlbielH « Quand vous verrez lahominatiun de la désolation, prédite-par Daniel le Prophète, ·établie en lieu saint, que celui qui littasse attention. » - XXIV. 10. - Que par Jérusalem, dans-l6!Y pas­-sages ci-dessus rapportés, il nait pas été entendu Jérusalem ha­ bitée par les Juifs, on peut le voir dans la- Parole par ie& passages,où il est dit de cette ville q-u elle. a été entièr-ement perdue et,qu~elle sera détruite, par exemple, - Jérém. V. L VI. 6, 7.· VII. 17,18, et l"uiv. VIII. 6, 7, 8,etsuiv.IX.10 i 11, 13,et·suiv.XIII. 9,10, t4. XIV. 16. LamElD!. 1. 8,9,17. Ezéch. IV. 1 à t7. V. 9 à t7. XII. 18. 19. X.V. 6,7,8. XVI. 1 à 63. XXIII. 1 à 40. Mallh.-xxm. 37, 38. Luc, XIX. 41 à 44, XXI. 20, 21, 22, XXIII. 28,29, .30, - et dans beaucoup dautres passages; et aussi dans celix où elle est appelée Sodome, - Esaïe, III. 9. Jérém, XXIII. 14. Ezéch. XVI. 46, 48, - et ailleurs. 783. Que lEglise appartienne au Seigneur, el que daprès le Mariage Spirituel, qui est celui du Bien et du Vrai, le Seigneur ,soit appelé Fiancé et Mari, et lEslise Fiancée et Epouse,cela est-connu des Chrétiens daprès la P~role, surtout daprès ces passa­ -ies: ! Jean a dit du Seigneur: Celui qui a la FIANCÉE, FIANCÉ il est,. mais lami du FIANCÉ, celui qui se tient debout et Lécoute, se ?éjouit à cause de la voix du FIANCE. - Jean, III. 29. - « Jésus dit: Tant quOavec eux est le FIANCÉ, les FILS DES NOCES ne peuventjeitner. lI-lfallh. IX. 10. !farc, Il. 19, 20. Luc, V.-30. - (( ,le vis la Ville Sainte, Jérusalem nouvelle, descendant de Dieu parle Ciel, parée comme une FJA~CÉE ORNÉE POUR SON MARI. II - Apoc. XXI. 2. - Il LAnge dit à Jean .. Viens, je-te montrerai LA FIANCÉE, DE LAGNEAU LEpoUSE,. et· de la Monta­ gne il lui montra la Ville, la Sainte Jérusalem. » - Apoc. XXI. 9. 10. - Il Le temps des NOCES DE ,;AGNEAU est venu, et SON ÉPOUSE sest parée,. Heureux ceux qui AU SOUPER DES NOCES DE LA­ GNEAU ont été appelés. Il -Apoc. XIX. 7,9. - cr Moi,jesuisla .Racine et la Race de lJavid, l$.toile h1illante et du matin; LESPRIT ET LA FIANCÉE disent: Viens,. et que celui -qui.a soit. vienne,. et que celui qfli veut, prenne de leau de la vie gratui­.tement. " - Apoc. XXII. t6, t 7.
  32. 32. RELIGION CHRÉTIENNE. 359 784. Il est conforme à lOrdre Divin que le Nouveau Ciel soitformé avant que la Nouvelle Église le soit sur la terre; en effet, illa .lÉglise Interne et lÉglise Ex-terna, et lÉglise Int~rne fait unnec lÉglise dans le Ciel, ainsi avec le Ciel; or, lInterne doit êtreformé avant lExterne, et ensuite lExterne est formé par lInterne;quil en soit ainsi, cela est connu du clergé dôlns le }londe. Au­tant ce nouveau ciel, qui fait lIn.terne de lÉglise chez lhomme,prend de laccroissemeut, autant de ce nouveau Ciel descend lanouvelle Jérusalem, cest-à-dire, la nouvelle Église; cela ne peutdonc pas se fôlire en un moment, mais cela se fait à mesure queles faux de la précédente Église 50nt éloignés; car le nouveau nepeut entrer où les faux ont été précédemment engendrés, à moinsquils ne soient déracinés, ce qui doit se faire chez lEcclésiastiqueet par suite chez le Laïque; car le Seigneur a dit: « Pe1sonne nemet du vin nouveau dans des outres vieil/es, autrement se rom­pent les outres, et le vin se répand; mais on met du vin nou­ veau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent. ,.-lrfatlh. IX.n. Marc, Il, 22. Luc, V.37, 38. Que cela ne sefasse quà la Consommation du siècle, par Llquelle est entendueh.fin de lÉglise, on le ,"oit par CtlS paroles du Seigneur; " Jésusdit: Semblable est le Royaume des Cieux à un homme qui avaitsemé. de bonne semence dans son champ; or, pendant que dor­maient les hommes, vint son ennemi, et il y sema de lIv.raie, et ilsen alla, Mais quand eut poussé lherbe, alors pm-ut aussilIvraie; or, sapprochèrent les se1Viteurs du maitle de mai­son, et ils lui dirent: Veux-tu que nous allzons, et que nous cueillions f Ivraie. Mais il leur dit: Non. de peur quepeut-être, en Cueillantf Ivraie, vous narrachiez avec elle le Homent. Laissez croître ensemble lun et r autre jusquà la moisson, et au temps de la moisson je dùai aux moissonneurs: Cueillezpremièrement lIvraie, et liez-la en faisceaux pow la brûle1,mais amassez le Froment dans mon grenier. La Moisson, cest la Consommation du siècle; de même quest cueillie r Ivraie, et quau feu elle est brûlée, de même il en sera à la Con.~omma­ tion du siècle. • - Matth. XIII. 24 à 30, 39, 40. - Là, par le Froment sont entendus les vrais et les biens de la Nouvelle Eglise, el par lIvraie les faux et les maux de lEglise précédente; que par
  33. 33. 360 LA VRAIE la Con!lommation du siècle il soit entendu la fin de lEglise, on le voit dans le premier Article de ce Chapitre. ;785. Quen toute chose il y ait un Interne et un Externe, et que lExterne dépende de lInterne, comme le corps dépend de son âme, on le voit par un examen convenable de chaqne chose dans le Monde: Chez lhomm_me cela est manifeste; tou t son corps dépend de_~~n mental, et par suite ~ans chaque chose qui proeède de lhomme il y a ~n interne et un externe, dans chacune de ses actions il y a la Volonté du menlal, et dans chacune de ses ex­ pressions il y a lEntendement du mental, pareillement dans cha­ cun de ses Sens. Dans chaque oiseau et dans chaque Mte, et même dans chaque insecte et dans chaque ver. il y a un interne et un externe; puis aussi dans chaque arbre, dans chaque plante et dans chaque germe, et même dans chaque pierre et dans chaque grain de pcussière de lhnmus ; pour illustrer cela, il suffit de quelques ,exemples pris (b.ns le ver à soie, labeille et le grain de poussière: Cest daprès linterne du ver à soie que son externe Ilst porté à filer la soie, et ensuite à voler comme papillon; ce!lt daprès lin­ terne de labeille que son externe est porté à sucer le miel des .fleurs, et à construire des cellules dune forme admirable ~ lin­r terne du grain de poussière de lhumus, daprès lequel son externe -est porté, est son effort pour féconder les semences; il exhale de, son petit sein quelque chose qui sintroduit dans les intimes de la1 semence, et la pou~se 2 produire; et cet interne en suit la végé­, tation jusquà une nouvelle semence. Il en arrive de même dans les 0pp0f>és, dans lesquels il y a aussi un interne et un externe; ainsi dans laraignée, linterne daprès lequel son externe est porté, ~st la faculté et par suite linclination à construire artistement une toile, du milieu de laquelle elle épie les mouches qui volent pour les dévorer; il en est de même dans tout autre insecte nuisible, et dans chaque serpent, et aussi dans chaque bête féroce des fo­ rêts: pareillement dans chaque homme impie, astucieux et fourbe.
  34. 34. RELIGION CHRÉTIENNE. 361Cette Nouvelle Église est la Couronne de toutes les Eglises qui jusquici ont été sur le Globe terrestre. 786. Il a été montré ci-dessus que sur celle .terre, depuis lecommencement, il y a eu dans le commun quatre Eglises: Uneavant le Déluge, une autre après le Déluge, une troisième lIsraé- .lite, et une quatrième nommée Chrétienne; et comme toutes lesEglises dépendent de la connaissance et de la reconnaissance dunseul Dieu, avec lequel lhomme de lEglise peut être conjoint, el.quaucune de ces quatre Eglises na été danlS cette vérité, il sen­SUIt quà ces quatre Eglises il doit succéder une Eglise, gui con­naîtra et reconnaîtra un seul Dieu; le Divin Amour de Dieu, quandil a créé le Monde, na pas eu pour fin autre chose que dc eOlljoin­dre lhomme ~ Soi, et de Se conjoindre à lhomme, et ainsi dhabi­ter avec lhomme. Si les Eglises précédentes nont point.été danslavérité, cest parce que la Très-Ancienne Eglise, qui a existé avantle Déluge, a adoré un Dieu invisible, avec lequel aucune conjonc­tion nest possible; il en a été de même de lAncienne Eglise quia existé après le Déluge; lEglise Israélite a adoré Jéhovah, quien soi est Dieu invisible, - Exod. XXXIII. 18 à 23, - mais sousune forme humaine que Jéhovah Dieu revêtait au. moyen dunAnge, et dans laquelle il apparut à Moïse, à Abraham, il Sarah, àHagar, à Guidéon, à Josué, et parfois aux Prophètes, laquelleforme Humaine était réprésentative du Seigneur qui devait venir;et comme c.etle forme était représentative. cest aussi pour celaque toutes et chacune des choses de leur Eglise ont été faites re­présentatives; que les Sacrifices et toutes les autres choses deleur culte aient représenté le Seigneur qui devait venir, et quilsaient été abrogés quand il fut venu, cela est notoire. La quatrièmeEglise, qui a été appelée Chrétienne, a reconnu de bouche, il estvrai, un seul Dieu, ~ais en trois Personnes dont chacune en par­ticulier ou par elle-même était Dien, ainsi une Trinité divisée etnon pas unie en une seule personne; de là sest attachée dans lemental lidée de trois Dieux, quoiquil yait sur les lèvres le motdun seul Dieu; et de plus les Docteurs de .lEglise, daprès leur
  35. 35. 362 LA VRAIEDoctrine même, quils ont fabriquée après le Concile de Nicée,enseignent quil faut croire en Dieu le Père, Dieu le Fils et DieulEsprit Saint, tous trois invisibles, com·me"existant avant le Mond~dans une semblable Essence Divine; - et cependant, ainsi quil aété dit ci-dessus, avec Dieu invisible la conjonction nest pas pos­sible; - ne sachant pas encore quun seul Dieu, qui est invisible,est venu dans le Monde et a pris lHumain, non-seulement pourracheter les hommes, mais encore pour devenir visible, et ainsiconjongible, car on lit: li La Parole était chez Dieu, et EhEUELLE ÉTAIT, LA PAROLE! et LA PAROLE CHAIn.A ÉTÉ FAITE. Il ­Jean, I. i, 14 ; - et dans Esaïe : Un Enfant nous est né, un Filsnous a été donné, son Nom est DIEU, Héros, PERE DETERNITÉ. )~ IX. 1> ; - et dans les Prophètes, il est dit plusieurs fois que Jé­ hovah Lui-Même viendra dans le Monde, et sera Rédempteur, ce qui aussi a été fait dans lHumain quil a pris. 787. Que celle Nouvelle Egli~e soit la Couronne de toutes lesEglises qui jusquici ont été sur le Globe terrestre, cest parcequelle adorera un seul Dieu Visible, dans lequel est Dieu invisible,comme lâme est dans le corps; que la conjonction de Dieu aveclhomme soit possible de cette manière, et non autrement, cestparce que lhomme tst naturel, et"par suite pense :naturellement,et que la conjonction doit être dans Ja pensée, et ainsi dans laffec­tion de son ~mour, et cela a lieu quand lhomme pense à Dieucomme homme. La conjonction avec Dieu invisible est comme laconjonction de la vue de lœil avec létendue de lunivers, donton ne voit pas la fin; et au~si eomme la vue qui, au milieu delocéan, tombe sur Jair et sur la mer, et se perd dans leur immen­sité; mais la conjonction avec Dieu visible est comme si lon voyaitun homme qui, dans lair ou sur la mer, étend les. mains et inviteà venir dans ses bras; car toute conjonction de Dieu avec lhommedoit aussi être une conjonction réciproque de lhomme avec Bieu,et cette conjonction réciproque nest possible quavec Dieu visible.Que Dieu avant davoir pris lHumain naiL point été visible,le Seigneur lenseigne Lui-Même dans Jean: cc Ni la voix duPère vous navez entendu jamais, ni son aspect vous navezvu. )1· - V. 37 ; - et dans Moïse: « Personne ne peut voir Dieulitvivre. )) - Exod. XXXIII. 20. - Mais que Dieu soit vu par son
  36. 36. RELIGION CHRÉTIENNE. Humain, le Sèigncur l~enseigne ·dans Jean: « Dieu, personne ne le vit jamais, lUnique-Engendré Fils qui est dClns le sein dit Père. Lui, La exposé. » - I. t8 ; - et dans le Même: Il Jésus dit: Moi je süis le chemin, la vérité et la vie, personne ne vient au Père que par Moi; celui qui Me connaît, connaît le Père, et qui Me voit, voit le Père. » XtV. 6, i, 9. - Quil y ait c.on­ jonction avec Dieu invisible parDieu visible, ainsi par leSeigneuf, Lui-Même lenseigne dans ces passages: « Jésus dit; Demeurez en Moi, et Moi en vous; celui qui demeure en lVoi et Moi en lui, ce­ lui-là porte du fruitbeaucoup. Il -Jean, XV. 4,5. - « En ce jour. là vous connaîtrez que Moi (je suis) dans le Père, et vous en Moi, et Moi en vous. » - Jean, XIV, 20. - « Moi, la gloire que Tu -Mas donnée, je la leur ai donnée, afin quils soient un, CQmme nous; nous sommes un, Moi en eux et Toi en Moi, afin que la­ mour dont Tu Mas aimé soit en eux, et Moi en eux. " - Jéan, XVII. 2f, 22, 23, 26; et aussi VI. 56. - Puis aussi, que le Père el Lui sont un; et quil faut croire en Lui pour avoir la vie éternelle. ~ue le salut dépende de la conjonction av,ec Dieu, cela a été am­ -plement montré ci-dessus. 788. Que ceUe Eglise doive succéder aux Eglises qui ont existé depuis le commencement du Monde, et durer aux siècles des siècles, et quainsi elle doive être la Colironne de toutes les Eglises qui ont été avant elle, cest ce que Daniel a prophétisé; dabord, lorsquil a raconté el expliqué à Nabuchadnézar son songe sur les qua-Ire Royaumes, par lesquels sont entendues les qualre Eglises -représentées par la Stalue quil avait vue, disant: « Bans leurs jours, le Dieu des Cieux fera surgi1 un Royaume, qui dans les ,siècles ne périra point, et détruira tous ces Royaumes; lui, "tZu contraire, subsistera dans les siècles. )) - Il. 44, - et cela se fera «par la Pierre qui devip,(un R9.2..her _g!and!-emEJÏE!!ntr toute la Terre. » - Vers. 35; - par le Rocher, dans la Parole.)-ikst en-tend~ 1~§.Eljgn~!!F ~a..n_~.~~ Divin Vr.ai. El le même Pro­ phète dit ailleurs: Il Voyant je jus en visions de nuit, et voici, avec les Nuées des Cieux comme le Fils de lhomme: et il Luz fut donné Domination, et Gloire et Royaume,. et tous les peu­ ples, nations et langues Le serviront; sa Domination (sera) une -domination du siècle, laquelle nepassera point, et Sfm Royaume
  37. 37. 364 LA VRAIE(un royaume) qui ne périra point. » - YH. 13, 14 ; - et il a ditcela après quil eut vu les quatre grandes Bêtes qui montaient dela mer, yers; 3, par lesquelles ont aussi été représentées les quatreEglises précédentes; que cela ait été prophétisé par Daniel sur cetemps-ci, on le voit par les paroles de ce prophète, Chap. XII. 4 ;puis par les paroles du Seigneur, - Matth. XXIV. US, 30. - I l estdit pareillement dans lApocalypse: (1 Le septième Ange sonna dela trompette, et il se fit des voix grandes dans le Ciel, disant.­Les Royaumes du Monde sont devenus (ceux) de notre Seigneuret de son Christ, et il règnera aux siècles des sièclps. - XI. -15. 709. En outre, les autres Prophètes, en beaucoup dendroits,ont fait des prédictions sur cette Eglise, et annoncé quelle elle doit être; quelques-uns de ces passa~es vont être rapportés; dans Za­ charie: cc Il y awa un jour, lequel est connu de Jéhovah; ce ne sera ni un jour ni une nuit, parce que vers le temps du soir, ilY aura de la lumière; en ce jour-là sortùont des eaux vives de Jérusalem, et Jéhovah sera en Roi sur toute la teNe; en ce jour-là Jéhovah sera w.~, et son Nom un. » - XIV. 7, 8,9.­ Daus Joël: « Il arrivera en ce jour-là que les montagnes dis­ tilleront du mottt, et que les collines couleront en lait; et Jé­ rusalem sera assise durant génération et génération. )l - IV. 17 à 21. - Dans Jérémie: En ce temps-là on appellera Jéru­ (1 salem le Trône de Jéhovah, et seront rassemblées toutes les Nations à cause du Nom de Jéhovah à Jérusalem, et elles ni­70nt plus après la confirmation de leur cœur mauvais.» - Ill. i 7. Apoc. XXI. 24, 26, - Dans Ésaïe: « Que tes yeux voient Jé­ rusalem, lHabitacle üanquille, le Tabernacle qui ne sera point déplacé; ôtés ne seront point ses pieux à perpétuité, et ses cor­ dages ne seront point rompus. ) - XXXIII. 20; - dans ces pas­ sages, par Jérusalem est enteudue la Sainte Jérusalem nouvelle, décrite dans lApocalypse, Chap. XXI, par laquell~ il est enlendu la Nouvelle Église; de nouveau dans Ésaïe: Il Il sortira un Ra­ meau du tronc â Is~aï; et sera la Justice la ceinture de ses reins, et la Vé1ité la ceinture de ses cuisses; cest pourquoi le loup demeurera avcc lagneau, et le léopard avec le chevreau, le veau et le lionceau et le bétail gras ensemble, et unpetit garçon les conduira. La génisse et r ours paîtront, ensemhle
  38. 38. RELIGION CHRÉTIENNE. 365 coucheront leurs petits; lentant à la mamelle jouera sur le. trou de la vipère, et sur lei caverne du basilic renfant sevré sa main mettra; ils tle feront point de mal, et ils ne se corrom- prontpoint dans toute la montagne de ma Sainteté, parce que remplie sera la terre de la science de J éliovah. Il arrivera en ce jour-là que la Racine dIssaï, dressée pour enseigne des peuples, les Nations la cherche1ont, et sera son repos gloire. )1 ...;....XI. 1, 5 à 10; - que ces choses naient pas encore eu lieu dans les Églises, et moins encore dans la dernièr-e, cela est no- toire. Dans Jérémie: « Voici, les jours viennent, où je trai- terai une alliance nouvelle; et ce sera cette alliance: Je don- nerai ma loi au milieu deux, et sur leur cœur je lécrirai, et je leU" serai pour Dieu, et ils Me seront pour peuple; tous Me connaîtront depuis le plus petit jusquau plus grand. )) - XXXI. 31 à 34. Apoc. XXI. 3 ; - il est notoire aussi que ces choses nont point été données aux Eglises jusquà présent; et cela, parce quelles ne se sont point adressées à Dieu visible, que tous connaîtront, et parce que Lui-Même est la Parole, ou la Loi, quil mettra au milieu deux, et quil écrira sur leur cœur. Dans Esaïe; 11 A cause de Jérusalem je ne me reposerai point, jus- qu-à ee que sorte comme la splende-u? sa justice, et que son salut comme mi flambeau soit allumé; et lon tappellera d:un nom nouveau que la bouche de Jéhovah énonctra, et tu seras l1NE COURONNE DHONNEUR et UN TURBAN DE ROYAUTÉ dans la main de ton Dieu. Jéhovah se complaira en toi, et ta terre SERA MARIÉE. Voici, ton Salut vient; voici, sa Récompense (est) avec Lui; et on les appellera le peuple de sainteté, les rachetés de Jéhovah; et toi, tu seras appelée Ville recherchée, et non dé- serte. » - LXII. t à 4, 11, 12. 790. Ce que sera celte Eglise est décrit amplement dans lApo- ealypse, où il sagit de la fin de lEglise précédente ei du lever de )a Nouvelle: cette Nouvelle Eglise est décrite par la Nouvelle Jéru. salem, et par ses magnificences, et il est dit quelle sera la FiaD- cée et lEpouse de lAgneau, - XIX. 7. XXI. 2, 9. - De plUll, je transcrirai de lApocalypse seulement ces paroles; quand la Nou- velle Jérusalem fut vue descendant du Ciel, il est dit: Il Voici le Tabernacle de Dieu avec les hommes, et il habitera avec eux,
  39. 39. 366 LA. VRUE et ils seront son peuple, Lui-M~me seru, avec eux leur Dieu; et les nations, qui sont sauvées, dans sa lumière marcheront, et de nuit il ny au?a point là. Moi, Jésus, jai envoyé mon Ange_ pour vous attester ces choses dans les Eglises; Moi, je suis la Racine et la Race de David, lEtoile brillante et du matin; lEs- _. prit etia Fiancée disent: Viens; et que celui qui écoute dise: Viens; et que celui qui a soif vienne; et que celui qui veut, prenne de leau de la vie gratuitement. Oui~ viens, Seig1J-eU1~­ Jésus, Amen.» - XXI, 3.24,25. XXII. 1.6, 1.7, 20. MEMORANDUM. _ i9t. Après que cet Ouvrage fut terminé, le Seigneur convoqua ses douze Disciples, ceux qui Lont suivi dans le Monde, et le jourdaprès il Jes envoya tous dans LE MONDE SPIRITUEL, pour prê­cher lEVANGILE (LA BONNE NOUVÊLLE) que le SEIGNEUR DIEU ~JÉSUS-CHRIST règne, Lui dont le Royaume sera dans les sièclesd,es siècles, selon ce qui a été prédit dans Daniel, VII. 14, et dans Apocalypse, XI. 1.5 ; et que bienheureux sont ceux qui au sou­per des noces de lAgneau ont été appelés. -Apoc. XIX. 9; ­ceci a été fait le 19° Jour du Mois de Juin de lAnnée 1.iiO. Cestlà ce qui a été ent~-par ces pirorës- düSeig~~ it enVe1rases Anges, et ils ?assembleront ses élus depuis les extrémitésd"ésCieuxjusq.uà leurs extrémités. Il - Mauh. lXIV. 31. -­ SUPPLÉMENT. 792. Il a été traité du lIonde spirituel dans un Ouvrage spécialsur LE CIEL ET LENFER, dans lequel il à été donné un grandnombre de détails sur ce lfonde; et comme tout homme va dansce Monde après la mort, lEtat où sy trouvent les hommes a aussiété décrit. QU~ ne sait ou ne peut savoir que lhomme vit .après lamort, parce quil est né homme, et a été créé image de Dieu, etparce que le Seign-eur enseigne cela dans sa Parole? Mais quelleVie il aura, cest ce quon a ignoré jusquà présent; on a cru qua­

×