Le ministère a imposé son dispositif de passation des évaluations nationales desacquis des élèves de CM2. Les élèves ont «...
B/ Deux yeux bleus émerveillés plongeaient dans deux autres yeux bleusexactement pareils.C/ Sans ralentir, le camion tourn...
L’élève qui aurait bien indiqué « véhicules » et « ustensiles » (ou « moyen detransport » et « couverts ») aura la totalit...
Ce problème nest pas, en soi, insurmontable pour des élèves de CM2, mais on peutlégitimement se poser la question suivante...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evaluations cm2 recueil de perles de la desco - version 3

779 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
779
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
117
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Evaluations cm2 recueil de perles de la desco - version 3

  1. 1. Le ministère a imposé son dispositif de passation des évaluations nationales desacquis des élèves de CM2. Les élèves ont « composé » du lundi 17 janvier auvendredi 21 janvier 2011.Un total de 100 items (63 de français et 37 de mathématiques) forment un livret de25 pages. Chaque enseignant(e) de CM2 a reçu un « livret de l’enseignant »indiquant comment encoder les réponses des élèves, suivant un codage très strict àpartir d’une liste de réponses attendues très précises.C’est la DESCO (Direction Générale de l’Enseignement Scolaire) qui a rédigé et quipilote ces évaluations.- Les 2/3 des items sont encodés selon un protocole ternaire : réponse juste /réponse fausse / absence de réponse ;- 1/3 des items sont encodés selon un protocole plus « souple » acceptant desréponses partielles.Le code 1 correspond aux réponses attendues.Le code 3 correspond à une réussite partielle sans erreur.Le code 4 correspond à une réussite partielle avec erreur.Le code 9 correspond à d’autres réponses que la réponse attendue.Le code 0 correspond à une absence de réponse.Un logiciel est fourni à chaque enseignant afin que celui-ci « encode » les 100 items.Ce logiciel fournit ensuite un tableau récapitulatif des résultats, classés en grandsdomaines de compétences.Il faut remarquer cependant que les codes 3 et 4 n’ont aucune implication dans lecalcul final des items, le logiciel fourni ne comptabilisant prenant que la réussitetotale (code 1) : « si ce n’est pas juste, alors, c’est faux ».Le livret de l’enseignant stipule (page 1) qu’il convient de « corriger les cahiers etcoder les réponses selon les indications fournies pour chaque exercice» ; Donc, ledoigt sur la couture du pantalon, on se conforme strictement aux réponses norméesattendues. Ce qui donne parfois des situations bien cocasses.Voici une (première) liste de belles incohérences relevées dans cette évaluation qued’aucuns ont osé qualifier de « scientifique ». Cette liste ne demande qu’à êtrecomplétée… Ces perles d’incohérence de la DESCO ont été relevées à partir deréponses réelles données par des élèves de CM2. On vous jure que rien n’estinventé !Exercice n° 3 (page 5 du livret de l’élève)Consigne : « Dans chacune des phrases suivantes, entoure le verbe conjugué etsouligne son sujet. »A/ Elles le prirent chacune par un coin.
  2. 2. B/ Deux yeux bleus émerveillés plongeaient dans deux autres yeux bleusexactement pareils.C/ Sans ralentir, le camion tourna brutalement.Le livret de l’enseignant donne les indications suivantes :Item 17 / Code 1Les sujets ont été correctement identifiés et soulignés dans les trois phrases : A/Elles, B/ Deux yeux bleus émerveillés, C/ le camionItem 17 / Code 3Les sujets ont été incomplètement identifiés dans les phrases B/ yeux et C/ camion.Une élève ayant identifié comme sujets les passages suivants :A / EllesB / Deux yeux bleus émerveillésC / Sans ralentir, le camionn’aura ni le code 1, ni le code 3, mais le code …9, alors que la pertinence de sesréponses semble supérieure à un élève qui n’aurait répondu que « yeux » et« camion ».Exercice n° 18 (page 13 du livret de lélève)Consigne : « Regroupe les mots ci-dessous par colonne, comme dans lexemple dela liste A, et donne un nom aux listes C et D. »collier - voiture - bague - fourchette - camion - bracelet - couteau - autobus - cuillèreà soupe - boucles d’oreille - cuillère à café - car Liste A : exemple Liste B Liste C Liste D Fruits BijouxceriseabricotpoirepêcheDes élèves ayant choisi comme « mot-étiquette » le mot « moyen de transport »auront leur réponse invalidée (code 9), le livret-correction de lenseignant, indiquantcomme réponse le mot « véhicules » - et seulement - cette réponse (item 57).Des élèves qui auront bien regroupé dans la même colonne les mots « fourchette -couteau - cuillère à soupe - cuillère à café », mais qui ont eu loutrecuidanceinsensée de nommer cette colonne « ustensile(s) » verront leur réponse invalidéeet seront sévèrement châtiés, le livret de lenseignant ne tolérant que luniqueréponse « couverts » (item 57). Ces élèves irresponsables se verront donc attribuerle code infamant « 9 », marquant ainsi (comme lindique le commentaire du livret delenseignant) que « labsence de réponse, une réponse fausse ou très approximative,peuvent correspondre à lincapacité à trouver le terme générique qui convient (déficitlexical »".
  3. 3. L’élève qui aurait bien indiqué « véhicules » et « ustensiles » (ou « moyen detransport » et « couverts ») aura la totalité de l’item 57 invalidée.Exercice n° 9 (page 9 du livret de lélève)Consigne : « Dans le texte suivant, trouve deux noms communs, deux articles, deuxadjectifs qualificatifs, un pronom personnel et un pronom relatif et recopie-les dans letableau ci-dessous. »Suit un texte de 7 lignes dans lequel le seul pronom relatif est « qui », dans lepassage « quand Hector envoyait au coin un enfant qui était puni... » (Quel beauchoix sémantique de proposition relative !)Mais dans le texte, il est également écrit le passage suivant : «.... il était plusmalheureux que nous. »Les élèves de 10 ans qui auront stupidement confondu « que » (pronom relatif) avec« que » (conjonction introduisant le complément dun comparatif, selon le« Dictionnaire Quillet de la langue française » - édition de1948) seront sévèrementréprimandés et convoqués derechef à des séances daide personnalisée afin dereprendre tout ceci depuis le début.Le commentaire du livret de lenseignant nous indique par ailleurs (page 13),concernant une erreur dans cet item : « Des erreurs ou des non-réponses peuventen revanche être le signe dune incapacité à distinguer entre les pronoms(terminologie non assimilée), alors même que la notion de pronom peut êtreassimilée. »Exercice 20 (page 24 du livret de lélève)Un tableau indique les tarifs dun camping CAMPING DES TROIS CHÊNES Tarif par semaineAdulte 54 €Enfant (jusqu’à 10 ans) 21 €Emplacement pour une caravane 40 €Emplacement pour une toile de tente 22 €Animaux autorisés gratuitPuis lénoncé et la question :« Jacques et Henri, âgés de 17 et 20 ans plantent leur tente pour deux semainesdans le camping des Trois Chênes. Combien paieront-ils ? »
  4. 4. Ce problème nest pas, en soi, insurmontable pour des élèves de CM2, mais on peutlégitimement se poser la question suivante : « Combien de toiles de tente faut-il leurfacturer ? Une ou deux ? ».. Font-ils « toile de tente commune » ou plantent-ilschacun « leur toile de tente » ?Lauteur de cet exercice a tranché mathématiquement sur la sémantique : ce sera« toile de tente commune ».La réponse attendue est donc « Ils paieront 260 € ».. (page 31 du livret delenseignant) ; donc (54 x 4) + (22 x 2) = 216 + 44 = 260. Ou tout autre calculpermettant de trouver la somme de 260 €.Mais les parents de Jacques, jeune mineur, sont-ils au courant que celui-ci partagesa toile de tente avec Henri, jeune majeur ? Tout cela est-il bien raisonnable ? Lesélèves qui ont estimé que la morale devait être sauve et quil était mieux queJacques et Henri dorment chacun de leur côté en plantant « leur toile de tente »seront donc sanctionnés avec le dégradant code "9" et dénoncés pour leur manquedesprit de camaraderie.Les élèves ayant donc répondu d’un point de vue mathématique :(54 x 4) + (22 x 4) = 216 + 88 = 304 € ou tout autre calcul permettant de trouver lerésultat de 304 € auront donc le code « 9 ». Le livret de l’enseignant supposé aiderl’enseignant à comprendre l’origine des erreurs indique dans ce cas précis que « laréponse 304 € traduit le fait que Jacques et Henri ont planté chacun leur tente. »Mais oui, justement, le texte de l’énoncé permet cette interprétation mathématique !… pourtant non retenue comme réponse mathématique possible.On vit vraiment une époque formidable !

×