Le Pont de Narnide Camille CorotFrancisco Chomnalez
Jean-Baptiste Camille Corot1796-1825
Détailles Éssentielles• Huile sur papier marouflée sur toile• 34 x 48 cm• Peint en Septembre, 1826, en Italie• Situé au Mu...
ProblématiqueEn pratiquant un genre de peinture qui étaitnouveau pour son époque, comment est-ce queLe Pont de Narni (et l...
Plan• I. L’émergence d’un nouveau genre d’artA. Développements académiquesB. Le courant d’anglophilieC. L’influence de « l...
Developments Académiques• Romantisme a contesté des réglesacadémiques et classiques• Des artistes ont commencé a régarder ...
J.C. Dahl, Vue prise à Pimonte, avec leVésuve en eruption (1821), CollectionPrivéeC.D. Friedrich, Winterlandschaft, (1811)...
• En 1816, l’Académie des Beaux Arts inaugureLe Prix de Rome pour Paysage Historique etaussi commence son premier cours su...
Le Courant Anglophilique en France• En Angleterre, le paysage est déja considérécomme un sujet de peinture acceptable• Au ...
Salon de 1824: Le Salon AnglaisConstable, Bonington, et un autre artiste anglais,Copley Fielding, présentent et gagnent de...
John Constable, The Hay Wain (1821), Londres, National Gallery
Influence des maîtresJean-Victor Bertin, Paysage (1820), Rheims, Musée des Beaux Arts
Pierre-Henri Valenciennes, Un Paysage au Clair de Lune (1817), Durham, The Bowes Museum
Un sujet unorthodoxe• La nature pure comme sujet n’était pasconsideré comme sujet appropié pour lapeinture• L’académie des...
L’architecture dans un milieu naturelUn thème prévalente dans les peintures deCorot était la rélation entre les structures...
Il a surtout voulu montrer une unité entre lanature et des structures baties par hommeBois-Guillaume, près de Rouen, porte...
Civita Castellana, fabriques au sommet des rochers (1826-1827),Collection particulière
Ce thème en particulier montre l’influence despeintres anglais sur CorotConstable, Salisbury Church from the Bishop’sGroun...
Composition orthodoxeDans Le Pont du Narni, Corot prend consciencedu parallélisme des plans, la symmétrie, et lafacture de...
La Cervara (1826-1827), Zurich, Kunsthaus
Le Lac de Piediluco (1826), Oxford, The Visitors of The Ashmolean Museum
Couleur et Lumière• Une technique assez innovatrice étaitd’utiliser une palette de couleur trés limité• Corot était consci...
Le Couvent Sant ‘Onofrio vu des Jardins de Vatican (1826), Cambridge, Fitzwilliam Museum
Le Forum vu des jardins Farnèse (1842), Musée du Louvre
• Un éventail de couleur limité a representé undéfi et exercise pour Corot quant au thème dela lumière• “Ce soleil répand ...
Fontainebleu, chênes noirs du Bas-Bréau (1831-1833)
Vue de Riva, Tyrol italien (1834), Saint-Gall, Kunstmuseum
Constable, Water Meadows Near Salisbury (1820), Londres, Victoria and Albert Museum
L’Autre Version du Pont de NarniVue Prise de Narni (1817), Ottawa, National Gallery
Conclusion• Corot a utilisé et experimenté avec beaucoupde techniques empruntés des peintres anglaiset ses maitres, mais a...
Venise, la Piazzetta (1835), Pasadena, Norton Simon Foundation
Dante et Virgile (1859), Boston, Museum ofFine ArtsOrphée ramenant Eurydice (1861), Houston,Museum of Fine Arts
• La travail Corot a fait comme paysagiste a eu uninfluence énorme sur les impressionistes et lesneoimpressionistes• “…le ...
Bibliographie• Corot: The Roman Campagna, Ann Tzeutschler Lurie, The Bulletin of theCleveland Museum of Art , Vol. 53, No....
Corot le pont de narni
Corot le pont de narni
Corot le pont de narni
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Corot le pont de narni

594 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
594
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Corot le pont de narni

  1. 1. Le Pont de Narnide Camille CorotFrancisco Chomnalez
  2. 2. Jean-Baptiste Camille Corot1796-1825
  3. 3. Détailles Éssentielles• Huile sur papier marouflée sur toile• 34 x 48 cm• Peint en Septembre, 1826, en Italie• Situé au Musée du Louvre
  4. 4. ProblématiqueEn pratiquant un genre de peinture qui étaitnouveau pour son époque, comment est-ce queLe Pont de Narni (et les autres oeuvres de Corot)essaient d’accorder le status quo académiqueavec les innovations de son temps?
  5. 5. Plan• I. L’émergence d’un nouveau genre d’artA. Développements académiquesB. Le courant d’anglophilieC. L’influence de « l’école de Valenciennes »• II. Compromis entre un style “classique” et unautre moins académiqueA. La nature: un sujet unorthodoxeB. Composition de l’œuvre orthodoxeB. Une palette de couleur limitéeD. Les « deux versions » du Pont de Narni
  6. 6. Developments Académiques• Romantisme a contesté des réglesacadémiques et classiques• Des artistes ont commencé a régarder lanature pure comme un sujet formidable
  7. 7. J.C. Dahl, Vue prise à Pimonte, avec leVésuve en eruption (1821), CollectionPrivéeC.D. Friedrich, Winterlandschaft, (1811),National Gallery LondonJ.W.M. Turner, Childe Harold’s Pilgrimage (1823), Tate Gallery London
  8. 8. • En 1816, l’Académie des Beaux Arts inaugureLe Prix de Rome pour Paysage Historique etaussi commence son premier cours sur lapeinture des paysages.A.E. Michallon, Démocrite et les Abdérites (1817),École Normale Supérieur des Beaux Arts, Paris
  9. 9. Le Courant Anglophilique en France• En Angleterre, le paysage est déja considérécomme un sujet de peinture acceptable• Au debut du siècle, des paysagistes anglaises ontcommencé a visiter la France pour leur travail– Thomas Girtin (1801)– John Sell Cotman (1817, 1818, 1821)– John Gendall (1820)• L’artiste Richard Parkes Bonington arrive enFrance en 1816
  10. 10. Salon de 1824: Le Salon AnglaisConstable, Bonington, et un autre artiste anglais,Copley Fielding, présentent et gagnent des prixd’or au Salon de 1824A.V. Copley Fielding, The Head of Glencoe (1823), New York, Morgan Library
  11. 11. John Constable, The Hay Wain (1821), Londres, National Gallery
  12. 12. Influence des maîtresJean-Victor Bertin, Paysage (1820), Rheims, Musée des Beaux Arts
  13. 13. Pierre-Henri Valenciennes, Un Paysage au Clair de Lune (1817), Durham, The Bowes Museum
  14. 14. Un sujet unorthodoxe• La nature pure comme sujet n’était pasconsideré comme sujet appropié pour lapeinture• L’académie des beaux arts a seulementaccepté des répresentations de la nature quiétait idealisé, et était accompagné par unautre sujet (un scène historique oumythologique)
  15. 15. L’architecture dans un milieu naturelUn thème prévalente dans les peintures deCorot était la rélation entre les structuresd’origine humaine et le monde naturelLe Colisée vu des jardins Farnèse (1826),Musée du LouvreRome, le Monte Pincio et la Trinité-des-Monts(1826-1828), Genève, Musée d’Art
  16. 16. Il a surtout voulu montrer une unité entre lanature et des structures baties par hommeBois-Guillaume, près de Rouen, porte flanquée De deux piliers(1822), Venise, Museo d’Arte moderna
  17. 17. Civita Castellana, fabriques au sommet des rochers (1826-1827),Collection particulière
  18. 18. Ce thème en particulier montre l’influence despeintres anglais sur CorotConstable, Salisbury Church from the Bishop’sGrounds (1823), Londres, Victoria and AlbertMuseumTurner, The Devil’s Bridge, St. Gothard(1803-1804), Londres, Tate Gallery
  19. 19. Composition orthodoxeDans Le Pont du Narni, Corot prend consciencedu parallélisme des plans, la symmétrie, et lafacture de l’arrière plan, une considération quimontre sa allégiance encore aux réglesclassiques
  20. 20. La Cervara (1826-1827), Zurich, Kunsthaus
  21. 21. Le Lac de Piediluco (1826), Oxford, The Visitors of The Ashmolean Museum
  22. 22. Couleur et Lumière• Une technique assez innovatrice étaitd’utiliser une palette de couleur trés limité• Corot était conscient des couleurs utilisés et la“tonalité” qu’ils donnent à l’oeuvre
  23. 23. Le Couvent Sant ‘Onofrio vu des Jardins de Vatican (1826), Cambridge, Fitzwilliam Museum
  24. 24. Le Forum vu des jardins Farnèse (1842), Musée du Louvre
  25. 25. • Un éventail de couleur limité a representé undéfi et exercise pour Corot quant au thème dela lumière• “Ce soleil répand une lumière désespérantepour moi. Je sens tout l’impuissance de mapalette”-Corot à son ami, Abel Osmond
  26. 26. Fontainebleu, chênes noirs du Bas-Bréau (1831-1833)
  27. 27. Vue de Riva, Tyrol italien (1834), Saint-Gall, Kunstmuseum
  28. 28. Constable, Water Meadows Near Salisbury (1820), Londres, Victoria and Albert Museum
  29. 29. L’Autre Version du Pont de NarniVue Prise de Narni (1817), Ottawa, National Gallery
  30. 30. Conclusion• Corot a utilisé et experimenté avec beaucoupde techniques empruntés des peintres anglaiset ses maitres, mais a essayé de respectercertains lois académiques.• Un paradoxe: ses oeuvres sont penchés plusaux standards académiques
  31. 31. Venise, la Piazzetta (1835), Pasadena, Norton Simon Foundation
  32. 32. Dante et Virgile (1859), Boston, Museum ofFine ArtsOrphée ramenant Eurydice (1861), Houston,Museum of Fine Arts
  33. 33. • La travail Corot a fait comme paysagiste a eu uninfluence énorme sur les impressionistes et lesneoimpressionistes• “…le pays a formé les peintres de Barbzon, ilsétaient le seuls qui ont su que c’était pas bon dansune ville…je vais me rénouveller dans la nature…”-Van Gogh• Corot était le professeur de Camille Pissarro etde Berthe Morisot, transmettant ses théoriessur l’art à un nouvelle géneration
  34. 34. Bibliographie• Corot: The Roman Campagna, Ann Tzeutschler Lurie, The Bulletin of theCleveland Museum of Art , Vol. 53, No. 2 (Feb., 1966), pp. 51-53, 55-57• "LEcole De Barbizon: Et Le Paysage Francais Au Xix Siecle (MouvementsDe Lart) ." Jean Bouret: 9782825800003 (Edition Ides et Calendes)• Corot, Jean-Baptiste-Camille, Catherine Chagneau, and Marie-FranceCocheteux. Corot, 1796-1875: [expositions] Paris, Galeries Nationales DuGrand Palais, 28 Février-27 Mai 1996 ; Ottawa, Musée Des Beaux-arts DuCanada, 21 Juin-22 Septembre 1996 ; New York, The Metropolitan Museumof Art, 22 Octobre 1996-19 Janvier 1997. Paris: Réunion Des MuséesNationaux, 1996. Print.• Fronia E. Wissman. "Corot, Camille.” Oxford Art Encyclopedia. OxfordUniversity Press.

×