BPMN & Bizagi : Modélisation des processus ISO/IEC 19510:2013 tutoriel en Français tutorial in french (309 pages)

34 346 vues

Publié le

Introduction à BPMN et à l'utilisation de Bizagi Process Modeler. Modélisation de processus.
Business Process Model Notation
Méthode & Règles ( RACI - SIPOC - Bruce Silver + suggestions de bonnes pratiques )

Publié dans : Formation
94 commentaires
133 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
34 346
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
679
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
94
J’aime
133
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

BPMN & Bizagi : Modélisation des processus ISO/IEC 19510:2013 tutoriel en Français tutorial in french (309 pages)

  1. 1. BPMN 2.02.0 Modélisation de processusModélisation de processus Introduction à BPMN & Bizagi Process ModelerIntroduction à BPMN & Bizagi Process Modeler
  2. 2. •Cette présentation ne demande qu’à être améliorée grâce à vos remarques. •Envoyez-moi vos suggestions à : – Frederic.Bouvart@mail.be
  3. 3. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Qu’est-ce qu’un processus ? • Définition :Définition : – Selon ISO 9000 2005 : Ensemble d'activités corrélées ou interactives qui transforme des éléments d'entrée en éléments de sortie. – En gestion : Un processus est un système organisé d'activités qui utilise des ressources (personnel, équipement, matériels et machines, matière première et informations) pour transformer des éléments entrants en éléments de sortie dont le résultat final attendu est un produit ou un service ; le processus a un propriétaire qui est garant de la bonne fin et du bon fonctionnement de celui- ci.  • Un Processus représente un flux séquentiel d'activités ou deUn Processus représente un flux séquentiel d'activités ou de tâches réalisé dans une organisation afin de produire un outâches réalisé dans une organisation afin de produire un ou plusieurs extrants.plusieurs extrants.
  4. 4. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Pourquoi ? • DocumenterDocumenter • Comprendre le processus actuelComprendre le processus actuel • Faciliter l’analyseFaciliter l’analyse • Visualiser les relations entre les étapes du processus et entreVisualiser les relations entre les étapes du processus et entre les intervenantsles intervenants • Aide à la rédaction des scénarii de testsAide à la rédaction des scénarii de tests • Formation (nouveaux) collaborateursFormation (nouveaux) collaborateurs • ISO 9001 (2015)ISO 9001 (2015) • Mettre à plat, identifier les possibilités d’améliorationsMettre à plat, identifier les possibilités d’améliorations – Simplifier des tâches – Eliminer des tâches inutiles • Partage & Benchmark possiblesPartage & Benchmark possibles
  5. 5. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Pourquoi ? • Base de beaucoup de méthodologies d’amélioration desBase de beaucoup de méthodologies d’amélioration des performances :performances : – BPM (Business Process Management (gestion par les processus)), Lean Six Sigma, TQM, Kaizen,… • Connaissance des processusConnaissance des processus –  Processus plus efficients, plus efficaces, plus agiles = Réduction des coûts = Chiffre d’affaires accru = Employés plus motivés = Clients plus satisfaits
  6. 6. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Comment ? • Utilisation d’une notation norméeUtilisation d’une notation normée – BPMN 2.0 (publié en 2010) » Business Process Model & Notation » = Ensemble de conventions graphiques (standardisées) permettant de représenter les processus métier sous forme de modèle. » Norme indépendante des éditeurs de logiciels » Soutenu par l'OMG/BPMI (Object Management Group/ Business Process Management Initiative) » Norme ISO depuis juillet 2013 (ISO/IEC 19510:2013)
  7. 7. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Comment ? • Utilisation d’une notation norméeUtilisation d’une notation normée – BPMN 2.0 (publié en 2010) » Diagrammes constitués d’éléments simples, compréhensibles par tous : analystes, modélisateurs et acteurs Métier. Pas un langage d’informaticiens » Mécanisme simple pour modéliser la complexité inhérente à un processus. » Langage privilégié pour une meilleure communication entre informatique et métier (langage commun à tous) » Différents types de diagrammes : Processus, Conversation et Chorégraphie (voir Annexes)
  8. 8. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Comment ? • OutilOutil BBusinessusiness PProcessrocess MModelerodeler – Bizagi » Bizagi simple et convivial » Notation utilisée par Bizagi est norméenormée (BPMN 2.0)(BPMN 2.0) » Génération de documentations en Word, PDF, … » Mode présentation » Simulation » Collaboratif » Gratuit – Accessible à tous (première étape du logiciel BPMS) » Bizagi ne supporte que les diagrammes de processus
  9. 9. Modélisation des processus • Modélisation des processusModélisation des processus – Modéliser = raconter une histoire, rédiger une dissertationModéliser = raconter une histoire, rédiger une dissertation •DissertationDissertation •ProcessusProcessus LangueLangue NotationNotation Français (vocabulaire &Français (vocabulaire & grammaire)grammaire) BPMN (symboles & règles)BPMN (symboles & règles) Traitement de texteTraitement de texte Business Process ModelerBusiness Process Modeler Microsoft Word 2003Microsoft Word 2003 Bizagi Process ModelerBizagi Process Modeler Méthode de dissertationMéthode de dissertation Approche MéthodologiqueApproche Méthodologique Plan typePlan type Tortue de Crosby, SIPOCTortue de Crosby, SIPOC Réflexion, structuration puisRéflexion, structuration puis écritureécriture Réflexion, structuration,Réflexion, structuration, interviewsinterviews Bonnes pratiques &Bonnes pratiques & ConventionConvention
  10. 10. Introduction à la notation BPMN 2.0 Introduction à la notation BPMN 2.0Introduction à la notation BPMN 2.0
  11. 11. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  12. 12. Introduction à la notation BPMN 2.0
  13. 13. • Objets de fluxObjets de flux – Evénement de départ / Déclencheur • Exemples :Exemples : – Une facture fournisseur arrive – Premier jour ouvrable du mois – Evénement de fin / Résultat • Exemples :Exemples : – La facture fournisseur est payée – La clôture comptable est terminée – Activité / Tâche • Exemples :Exemples : – Contrôler la réception des marchandises – Lancer le prog. de calcul des encours Intro BPMN : Symboles de base
  14. 14. Intro BPMN : Symboles de base – Branchement /Aiguillage / Bifurcation • Exemples :Exemples : – Réception réalisée dans SAP ? Oui / Non – Type de produit ? Tôle / Brame / Lingot / autres – Lancements de tâches en parallèle – Evénement intermédiaire • Les événements intermédiaires se produisentLes événements intermédiaires se produisent pendant le processus.pendant le processus. • Exemples :Exemples : – Attendre 1 heure – Arrivée d’une annulation de commande
  15. 15. Intro BPMN : Symboles de base – Sous-processus • Représente un ensemble de tâchesReprésente un ensemble de tâches (processus) qui n’est pas nécessaire de(processus) qui n’est pas nécessaire de détailler dans le processus en cours.détailler dans le processus en cours. • Permet un effet « Zoom + ».Permet un effet « Zoom + ». • Exemples :Exemples : – Processus Order to Ca$h : Dans ce processus général, on trouvera un sous-processus d’inscription de commande et un sous-processus d’expédition… – Processus Gestion des ordres de process : Dans ce processus, il y a une partie qui représente la clôture de l’ordre. Ces opérations de clôture seront décrites dans un sous-processus distinct.
  16. 16. Intro BPMN : Symboles de base • Objets de connexion (connecteur)Objets de connexion (connecteur) – Flux séquence • Détermine l’ordre d’exécution des activités.Détermine l’ordre d’exécution des activités. • Flux par défaut est l’embranchement pris lorsque toutes lesFlux par défaut est l’embranchement pris lorsque toutes les autres conditions sont évaluées comme fausses.autres conditions sont évaluées comme fausses.
  17. 17. Intro BPMN : Symboles de base • Objets de connexion (connecteur)Objets de connexion (connecteur) – Flux de message (entre processus) Modèle collaboratif : échanges entre processus
  18. 18. • Objets d’organisation (Swimlanes)Objets d’organisation (Swimlanes) – Processus (groupement - pool) – Précise les limites du processus – Couloirs/Bandes – Définissent les acteurs Intro BPMN : Symboles de base
  19. 19. Intro BPMN : Symboles de base – Milestone / Etape
  20. 20. Intro BPMN : Symboles de base • Objets de donnéesObjets de données – Objet de données • UnUn objet de donnéesobjet de données représente une structure d’informationreprésente une structure d’information généralement traitée dans les activités comme lesgénéralement traitée dans les activités comme les documents, courriels, lettres, etc.documents, courriels, lettres, etc. – Collection d’objets de données • UneUne collection d’objetscollection d’objets de données représente un ensemblede données représente un ensemble d’informations, telle une liste des articles d’une commande.d’informations, telle une liste des articles d’une commande.
  21. 21. Intro BPMN : Symboles de base – Magasin de données • UnUn magasin de donnéesmagasin de données est un endroit où le processus peutest un endroit où le processus peut lire et écrire des données, comme une base de données oulire et écrire des données, comme une base de données ou un classeur. Son contenu persiste même après la fin deun classeur. Son contenu persiste même après la fin de l’instance du processus.l’instance du processus.
  22. 22. Intro BPMN : Symboles de base – Résumé
  23. 23. Intro BPMN : Niveaux de complexité • BPMN : 3 niveaux de complexitéBPMN : 3 niveaux de complexité – Permet un apprentissage graduel
  24. 24. Intro BPMN : Symboles étendus • Activités : symboles étendusActivités : symboles étendus – Taches • 8 symboles8 symboles – Sous-processus • 5 symboles5 symboles
  25. 25. Intro BPMN : Symboles étendus • Activités : symboles étendusActivités : symboles étendus – Boucles • 3 types de boucles3 types de boucles – Cas particulier • CompensationCompensation
  26. 26. Intro BPMN : Symboles étendus • Branchements : symboles étendusBranchements : symboles étendus – Branchements • 7 branchements7 branchements
  27. 27. Intro BPMN : Symboles étendus • Evénements : symboles étendusEvénements : symboles étendus – Evénements déclencheurs • 8 symboles8 symboles
  28. 28. Intro BPMN : Symboles étendus • Evénements : symboles étendusEvénements : symboles étendus – Evénements résultants (de fin) • 9 symboles9 symboles
  29. 29. Intro BPMN : Symboles étendus • Evénements : symboles étendusEvénements : symboles étendus – Evénements intermédiaires • 14 symboles – 2 familles (lancement / réception)14 symboles – 2 familles (lancement / réception)
  30. 30. Intro BPMN : Symboles étendus • Evénements : symboles étendusEvénements : symboles étendus – Evénements intermédiaires à la frontière d’activité • 9 symboles – 2 familles (avec et sans interruption)9 symboles – 2 familles (avec et sans interruption)
  31. 31. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  32. 32. Intro BPMN : Règles de base • Règles de baseRègles de base • Un évènement de débutUn évènement de début • Une (ou plusieurs) fin(s)Une (ou plusieurs) fin(s) – Chaque branche du flux se termine par un événement de fin • Ecriture/Lecture de gauche à droiteEcriture/Lecture de gauche à droite • Principe du jeton (token)Principe du jeton (token) – Règles générales » L’événement de départ émet un jeton. » L’événement de fin absorbe un (ou tous les) jeton(s). » Une tâche s’exécute quand elle reçoit un jeton et libère le jeton quand elle est terminée. » Cas particuliers : Branchements parallèles Evénements intermédiaires ► Plusieurs événements de départ peuvent être utilisés si leur type est spécifié. Un seul événement de départ de type « blanc » par processus.
  33. 33. Intro BPMN : Règles de base • JetonsJetons
  34. 34. Intro BPMN : Règles de base • Symboles BranchementSymboles Branchement – Branchement Exclusif – Branchement Parallèle ou
  35. 35. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement exclusif (« ou » exclusif) • Les chemins s’excluent. Il n’y a qu’un seul chemin possible.Les chemins s’excluent. Il n’y a qu’un seul chemin possible. • DivergenceDivergence – Une seule tâche parmi les tâches B1, B2, B3 sera exécutée.
  36. 36. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement exclusif (« ou » exclusif) • ConvergenceConvergence – La tâche C débutera dés qu’une tâche parmi les tâches B1, B2, B3 sera réalisée.
  37. 37. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement exclusif (« ou » exclusif) • Un branchement exclusif ne peut pas être convergent etUn branchement exclusif ne peut pas être convergent et divergent en même temps.divergent en même temps.
  38. 38. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement parallèle • Eclatement – Exécution en parallèleEclatement – Exécution en parallèle – Après la tâche A, les tâches 1, 2 et 3 débuteront ensemble.
  39. 39. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement parallèle • SynchronisationSynchronisation – La tâche A ne débutera que quand les tâches 1, 2 et 3 seront complétées.
  40. 40. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement parallèle • Pas de branchement parallèle de synchronisation etPas de branchement parallèle de synchronisation et d’éclatement en même temps.d’éclatement en même temps. • Attention, certaines situations peuvent mener à un blocage.Attention, certaines situations peuvent mener à un blocage. Dans l’exemple ci-dessous, la tâche A ne sera jamaisDans l’exemple ci-dessous, la tâche A ne sera jamais exécutée.exécutée.
  41. 41. Intro BPMN : Règles de base • Les types de branchementsLes types de branchements – Branchement inclusif • Contrairement auContrairement au branchement exclusifbranchement exclusif, les conditions sont, les conditions sont toutestoutes évaluées lorsque le flux du processus atteint leévaluées lorsque le flux du processus atteint le branchement inclusifbranchement inclusif. Ainsi, une condition remplie n'exclut pas. Ainsi, une condition remplie n'exclut pas l'évaluation des autres conditions.l'évaluation des autres conditions. – Comme chaque chemin est considéré comme indépendant, tous les flux sortants peuvent être sollicités. Le processus devrait néanmoins être conçu de sorte qu'au moins une voie soit identifiée par défaut dans le cas où aucune des conditions ne s'avère vraie. – Le branchement inclusif est représenté par un losange avec un cercle à l'intérieur.
  42. 42. Intro BPMN : Règles de base • Les types de branchementsLes types de branchements – Branchement inclusif
  43. 43. Intro BPMN : Règles de base • Les types de branchementsLes types de branchements – Branchement inclusif • Le schéma précédent équivaut à :Le schéma précédent équivaut à :
  44. 44. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement basé sur les événements • LeLe branchement basé sur les événementsbranchement basé sur les événements indique que les fluxindique que les flux sortants reposent sur des événements plutôt que sursortants reposent sur des événements plutôt que sur l'évaluation de conditions. Fondamentalement la décision estl'évaluation de conditions. Fondamentalement la décision est prise par un participant extérieur au processus.prise par un participant extérieur au processus. • Un événement intermédiaire est placé sur chaque brancheUn événement intermédiaire est placé sur chaque branche sortante du branchement.sortante du branchement. • A chaque réception d’un jeton, il émet un jeton sur chaqueA chaque réception d’un jeton, il émet un jeton sur chaque branche sortante :branche sortante : – Chaque jeton arrive sur l’événement intermédiaire et attend son déclenchement. – Le premier événement qui se déclenche « gagne » et laisse continuer son jeton, les autres jetons en attente sur les autres événements disparaissent.
  45. 45. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement basé sur les événements • La tâche 1 débutera si l’événement 1 a été déclenché enLa tâche 1 débutera si l’événement 1 a été déclenché en premier (avant événement 2 et 3).premier (avant événement 2 et 3).
  46. 46. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement basé sur les événements • Exemple : Log onExemple : Log on
  47. 47. Intro BPMN : Règles de base • Types de branchementsTypes de branchements – Branchement basé sur les événements • Exemple : Demande d’info au clientExemple : Demande d’info au client
  48. 48. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles tâchesSymboles tâches – Tâches Utilisateurs (dans un système IT) – Tâches Système (automatique) – Tâches Manuelles Utilisateurs (en dehors de tout système IT)
  49. 49. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements de départ (déclencheur)Symboles Evénements de départ (déclencheur) • Attend qu’un événement arrive pour lancer le processusAttend qu’un événement arrive pour lancer le processus (création d’une instance du processus).(création d’une instance du processus). • L’événement déclencheur n’a qu’un seul flux séquenceL’événement déclencheur n’a qu’un seul flux séquence sortant.sortant. • Il émet un jeton.Il émet un jeton. ► Plusieurs événements de départ peuvent être utilisés si leur type est spécifié. Un seul événement de départ de type « blanc » par processus.
  50. 50. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements de fin (résultant)Symboles Evénements de fin (résultant) • Termine une (plusieurs) branche(s) du processus.Termine une (plusieurs) branche(s) du processus. • Il ne possède que des flux séquence entrants.Il ne possède que des flux séquence entrants. • L’événement de fin n’a pas de flux séquence sortant.L’événement de fin n’a pas de flux séquence sortant. • Il absorbe un jeton.Il absorbe un jeton. • Cas particulier : Terminaison (précipitée) :Cas particulier : Terminaison (précipitée) : toustous les jetons deles jetons de l’instance du flux en cours sont consommés, toutes lesl’instance du flux en cours sont consommés, toutes les activités cessent.activités cessent.
  51. 51. Intro BPMN : Règles de base • Evénement de finEvénement de fin – Fin précipitée • L’événement de fin précipitée va consommer tous les jetonsL’événement de fin précipitée va consommer tous les jetons qui sont en cours dans l’instance du flux.qui sont en cours dans l’instance du flux. – Exemple :Annulation
  52. 52. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement intermédiaire • Un événement intermédiaire ne déclenche pas une nouvelleUn événement intermédiaire ne déclenche pas une nouvelle instance du processus en cours.instance du processus en cours. • Un seul flux séquence entrant et un seul flux séquence sortant.Un seul flux séquence entrant et un seul flux séquence sortant. • Emetteur / RécepteurEmetteur / Récepteur – Emetteur d’événement : quand le jeton arrive à l’événement, celui-ci émet l’événement et continue le flux. – Récepteur d’événement : quand le jeton arrive à l’événement, celui-ci attend que l’événement se produise. Une fois l’événement « reçu », le jeton continue le flux.
  53. 53. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement de type « Message »
  54. 54. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement de type « Signal »
  55. 55. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement intermédiaire de type « Lien » • Utile pour lier 2 points du flux (fortement) éloignés sans utiliserUtile pour lier 2 points du flux (fortement) éloignés sans utiliser un flux séquence (flèche) qui traverse tout.un flux séquence (flèche) qui traverse tout.
  56. 56. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement intermédiaire de type « Lien » – La tâche 2 est suivie de la tâche 6 qui doit être exécutée par l’acteur 2. Pour éviter un flux séquence qui en traverse d’autres (flèche rouge), les événements Lien sont utilisés avec le même nom, mais avec un « qui lancequi lance » et l’autre « qui reçoitqui reçoit ».
  57. 57. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement intermédiaire à la frontière d’une activité • Durant une activité, des événements peuvent également seDurant une activité, des événements peuvent également se produire. Quand ceux-ci arrivent, ils peuvent lancer uneproduire. Quand ceux-ci arrivent, ils peuvent lancer une nouvelle branche du flux.nouvelle branche du flux. • Ils peuvent également interrompre ou pas l’activité en cours.Ils peuvent également interrompre ou pas l’activité en cours. • Ce type d’événements n’est que récepteur.Ce type d’événements n’est que récepteur.
  58. 58. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement intermédiaire à la frontière d’une activité • Avec interruptionAvec interruption • Si durant la tâche A, l’événement « Interruption » survient,Si durant la tâche A, l’événement « Interruption » survient, – Alors la tâche A s’arrête et la tâche E est lancée; – Sinon, la tâche B est lancée.
  59. 59. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Evénements IntermédiairesSymboles Evénements Intermédiaires – Evénement intermédiaire à la frontière d’une activité • Sans interruptionSans interruption • Si durant la tâche A, l’événement « Ramification » survient,Si durant la tâche A, l’événement « Ramification » survient, – Alors la tâche A continue et la tâche P est lancée; – Sinon, la tâche B est lancée.
  60. 60. Intro BPMN : Symboles étendus • • Tâche 2Tâche 2 débute 1 heure après ledébute 1 heure après le débutdébut de la tâche 1de la tâche 1,, même si celle-ci n’est pasmême si celle-ci n’est pas complétée.complétée. Si la tâche 1 estSi la tâche 1 est complété avant 1h, la tâche 2complété avant 1h, la tâche 2 ne sera pas exécutée.ne sera pas exécutée. • • Tâche 4Tâche 4 débute 1 heure après ladébute 1 heure après la finfin de la tâche 3de la tâche 3..
  61. 61. Intro BPMN : Symboles étendus • Symboles Avancés & Mécanismes particuliersSymboles Avancés & Mécanismes particuliers – Activités • Boucles & instances multiplesBoucles & instances multiples • Sous-processus Ad-hocSous-processus Ad-hoc • Sous-processus événementielsSous-processus événementiels – Branchements DébutBranchements Début – Comportements spéciaux • Gestion des erreursGestion des erreurs • EscaladeEscalade • CompensationCompensation • AnnulationAnnulation • TransactionTransaction  Voir annexesVoir annexes
  62. 62. Bizagi Process Modeler Présentation Bizagi Process ModelerPrésentation Bizagi Process Modeler
  63. 63. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  64. 64. Présentation Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus – Interface utilisateur – Créer un processus – Trucs & Astuces – Impression
  65. 65. Présentation Bizagi Process Modeler • Interface utilisateurInterface utilisateur
  66. 66. Présentation Bizagi Process Modeler – Maximiser l’espace de travail
  67. 67. Présentation Bizagi Process Modeler – Créer un nouveau diagramme
  68. 68. Présentation Bizagi Process Modeler – Renommer un diagramme • Première méthodePremière méthode – Double cliquer sur l’onglet avec le nom du diagramme et taper le nouveau nom. • Seconde méthodeSeconde méthode ((valable pour tous les élémentsvalable pour tous les éléments)) – Click droit dans un zone blanche de l’espace de travail + cliquer sur « Propriété du diagramme ». – Compléter la propriété de base « Nom »
  69. 69. Présentation Bizagi Process Modeler • Créer un processus (1/4)Créer un processus (1/4) • Avant de commencer, bien définir « l’étendue » du processus,Avant de commencer, bien définir « l’étendue » du processus, savoir ce qu’il couvre (quel est la fin ?)savoir ce qu’il couvre (quel est la fin ?) • En créant un nouveau diagramme, un processusEn créant un nouveau diagramme, un processus (groupement) est déjà présent.(groupement) est déjà présent. • Renommer le processusRenommer le processus – Click droit sur le nom  menu contextuel  Choisir Editer texte ou Propriétés
  70. 70. Présentation Bizagi Process Modeler • Créer un processus (2/4)Créer un processus (2/4) • Identifier les participantsIdentifier les participants – Ajouter pour chaque participant une « bande » » Drag et Drop depuis la palette de la swimlane « bande » autant de fois qu’il y a de participants.
  71. 71. Présentation Bizagi Process Modeler • Créer un processus (3/4)Créer un processus (3/4) • Placer le point de départPlacer le point de départ – Ajouter l’événement de début » Drag et Drop depuis la palette de l’événement de début
  72. 72. Présentation Bizagi Process Modeler • Créer un processus (4/4)Créer un processus (4/4) • Placer les éléments suivantsPlacer les éléments suivants – Ajouter des éléments » Drag et Drop depuis le menu circulaire de l’élément suivant. » Les deux éléments sont automatiquement reliés. – Continuer jusqu’au moment où le diagramme est complet. – Ne pas oublier l’événement de fin !
  73. 73. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des flux séquence (flèche)Gestion des flux séquence (flèche) – Inverser le sens d’une flèche (flux séquence) – Sélectionner le flux séquence » Click droit, dans le menu contextuel, choisir « inverser la direction ».
  74. 74. – Connexion des flux séquence aux éléments » Approcher le petit rond (de l’extrémité de la flèche ) de l’élément à relier jusqu’au moment où la petit croix verte apparaît ou que l’élément ne devienne en surligné interrompu. Présentation Bizagi Process Modeler
  75. 75. – Textes sur les flux séquence liés à un branchement • Méthode 1Méthode 1 – Sélectionner le flux séquence – Click droit, dans le menu contextuel, choisir « Editer texte ». • Méthode 2Méthode 2 – Sélectionner le flux séquence – Click droit, dans le menu contextuel, choisir « Propriétés ». – Remplir le nom dans les propriétés de base • Méthode 3Méthode 3 – Double cliquer sur le flux séquence Présentation Bizagi Process Modeler
  76. 76. Présentation Bizagi Process Modeler • Insertion d’un élément sur flux séquenceInsertion d’un élément sur flux séquence Placer lPlacer l’é’élléément sur la flment sur la flèècheche en surbrillance.en surbrillance.
  77. 77. Présentation Bizagi Process Modeler • Convergence vers un élémentConvergence vers un élément Superposer lSuperposer l’é’élléémentment Résultat :Résultat : La tâche 3 est reliée au branchement existant.
  78. 78. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des sous-processusGestion des sous-processus • Un sous-processus est une activité qui peut être dissociée enUn sous-processus est une activité qui peut être dissociée en activités d’un niveau plus finactivités d’un niveau plus fin – Transformer une tâche en sous-processus – Sélectionner la tache, click droit » menu contextuel - Transformer en sous-processus
  79. 79. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des sous-processusGestion des sous-processus – Editer un sous-processus – Sélectionner le sous-processus, click droit » menu contextuel - Editer sous-processus Ouvre automatiquement un nouveau diagramme + Représenter le sous-processus comme un processus normal
  80. 80. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des sous-processusGestion des sous-processus – Modifier le type d’un sous-processus • Par défaut, le type de sous-processus est « intégré »Par défaut, le type de sous-processus est « intégré » • Sélectionner le sous-processus, click droitSélectionner le sous-processus, click droit – menu contextuel » Transaction (sens BPMN) » Ad-hoc » Evénementiel » Réutilisable
  81. 81. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des sous-processusGestion des sous-processus – Sous-processus réutilisable • Lien avec le diagramme se fait dans les propriétés de base,Lien avec le diagramme se fait dans les propriétés de base, champs Processuschamps Processus
  82. 82. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des sous-processusGestion des sous-processus – Menu contextuel – Développer / Fusionner (sous-processus)
  83. 83. Présentation Bizagi Process Modeler • Gestion des sous-processusGestion des sous-processus – BPMN • Un sous-processus débute avec un événement de début deUn sous-processus débute avec un événement de début de type « Aucun »type « Aucun » • Un sous-processus se termine avec un événement de fin deUn sous-processus se termine avec un événement de fin de type « Aucun »type « Aucun »
  84. 84. Présentation Bizagi Process Modeler • Evénement à la frontière d’une activitéEvénement à la frontière d’une activité
  85. 85. Présentation Bizagi Process Modeler • Symboles étendusSymboles étendus – Passer du mode « core » au mode « étendu »
  86. 86. Présentation Bizagi Process Modeler • Symboles étendusSymboles étendus – Modifier le type de l’élément • Click droit sur l’élémentClick droit sur l’élément  Menu contextuel – Type de …Menu contextuel – Type de … Dans un premier temps, utiliser que les tâchesDans un premier temps, utiliser que les tâches UtilisateurUtilisateur,, ServiceService ouou ManuelleManuelle
  87. 87. Présentation Bizagi Process Modeler • Symboles étendusSymboles étendus – Modifier le type de l’élément • Click droit sur l’élémentClick droit sur l’élément  Menu contextuel – Type de …Menu contextuel – Type de …
  88. 88. Présentation Bizagi Process Modeler • Symboles étendusSymboles étendus – Modifier le type de l’élément • Click droit sur l’élémentClick droit sur l’élément  Menu contextuel – Type de …Menu contextuel – Type de …
  89. 89. Présentation Bizagi Process Modeler • Trucs & AstucesTrucs & Astuces • « Ctrl » + « Enter » pour inclure un « retour ligne » dans les zones« Ctrl » + « Enter » pour inclure un « retour ligne » dans les zones de textede texte • « Shift » + curseur« Shift » + curseur  pour bouger la forme finementpour bouger la forme finement • Eviter de modifier les tailles des symboles et les policesEviter de modifier les tailles des symboles et les polices – Uniformité – Taille et police adaptée pour la publication
  90. 90. Présentation Bizagi Process Modeler • Impression d’un diagrammeImpression d’un diagramme • Menu Dossier / ImprimerMenu Dossier / Imprimer  Visualiser avant ImpressionVisualiser avant Impression
  91. 91. Présentation Bizagi Process Modeler • Impression d’un diagrammeImpression d’un diagramme • PrévisualisationPrévisualisation
  92. 92. Présentation Bizagi Process Modeler • Impression d’un diagrammeImpression d’un diagramme • En-tête & Pied de pageEn-tête & Pied de page » Footer [Image 0] =
  93. 93. Présentation Bizagi Process Modeler • ImpressionImpression • Changer le logoChanger le logo – 1 En-tête et pied de page – 2 Add Image – 3 Se placer dans la zone rectangle voulue et choisir l’image
  94. 94. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  95. 95. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processus (Résumé)Documenter un processus (Résumé) – Compléter les propriétés de chaque élément • De baseDe base – Description » Format « texte riche » • AvancéeAvancée – Suivant la nature de l’élément, les champs proposés varient • EtenduEtendu – Définir soi-même les champs voulus – Partager les attributs des champs ajoutés – Exporter le modèle des attributs champs ajoutés – Compléter les propriétés du diagramme et du processus
  96. 96. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processus (Résumé)Documenter un processus (Résumé) – Publier la documentation – Générer un document WORD • PublicationPublication – Sélectionner les diagrammes – Sélectionner les éléments – Mettre dans l’ordre voulu les éléments – Sélectionner le template
  97. 97. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • Accéder aux propriétés de l’élémentAccéder aux propriétés de l’élément – Click droit sur l’élément  Menu contextuel - Propriétés
  98. 98. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • De baseDe base – Description » Format « texte riche »
  99. 99. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • EtenduEtendu – Définir des zones supplémentaires
  100. 100. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • EtenduEtendu – Définir des zones supplémentaires : exemple Tableau
  101. 101. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • EtenduEtendu – Définir des zones supplémentaires : exemple Combo
  102. 102. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • EtenduEtendu – Gérer les attributs » Modifier » Supprimer » Modifier l’ordre d’apparition » Partager le modèle de l’attribut
  103. 103. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • EtenduEtendu – Partager les caractéristiques du champ ajouté » Le modèle d’un champ ajouté peut être « copier » sur d’autres éléments :   Cocher la case en face des types d’éléments choisis. » Le champ est alors automatiquement repris sur tous les éléments de ce type
  104. 104. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • EtenduEtendu – Exporter le modèle des attributs champs ajoutés » Il est possible de reprendre les modèles d’attributs étendus de tous les éléments d’un .bpm à un autre.   Exporter les attributs (fichier format xml)   Importer dans le nouveau .bpm
  105. 105. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • AvancéeAvancée – Suivant la nature de l’élément, les champs proposés varient
  106. 106. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • Avancée : Exemple BranchementAvancée : Exemple Branchement » Choix du type de condition » Description de l’expression de la condition
  107. 107. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés de chaque élément • Avancée : Sous-processus avec boucle instances multiplesAvancée : Sous-processus avec boucle instances multiples
  108. 108. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Compléter les propriétés du diagramme et du processus • Click droit n’importe où dans le diagramme (sauf sur unClick droit n’importe où dans le diagramme (sauf sur un élément)élément)
  109. 109. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • PublicationPublication
  110. 110. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • PublicationPublication – Sélectionner les diagrammes
  111. 111. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • PublicationPublication – Sélectionner les éléments par diagramme
  112. 112. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • PublicationPublication – Sélectionner le template
  113. 113. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • PublicationPublication – Emplacement & Nom du fichier .doc
  114. 114. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • Document généréDocument généré – Avec table des matières
  115. 115. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • Document généréDocument généré – Avec toutes les propriétés sur chaque élément
  116. 116. Présentation Bizagi Process Modeler • Documenter un processusDocumenter un processus – Publier la documentation – Générer un document WWORD • Document généréDocument généré – Avec toutes les propriétés sur chaque élément
  117. 117. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  118. 118. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode présentationMode présentation – Passage en mode présentation • Affichage plein écran en mode « lecture seule »Affichage plein écran en mode « lecture seule » • Surbrillance de l’élément présentéSurbrillance de l’élément présenté
  119. 119. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode présentationMode présentation
  120. 120. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode présentationMode présentation – Ouverture des sous-processus • Pour ouvrir : Ctrl + clickPour ouvrir : Ctrl + click • Pour revenir au diagramme : en bas à gauchePour revenir au diagramme : en bas à gauche – Affichage de toutes les propriétés de l’élément (y compris les images) par simple click sur l’élément
  121. 121. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode présentationMode présentation – Actions possibles • Définie dans les propriétés, onglet « Définie dans les propriétés, onglet « Actions de la présentationActions de la présentation » » – Ouvrir une URL » Nouveau ou Présent dans les propriétés étendues (Attribut) – Ouvrir un fichier » Nouveau ou Présent dans les propriétés étendues (Attribut) – Ouvrir une image » Nouveau ou Présent dans les propriétés étendues (Attribut) – Montrer un texte » Texte long de la description » Un des textes ajoutés dans les propriétés étendues » Un nouveau texte (uniquement pour la présentation)
  122. 122. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode présentationMode présentation
  123. 123. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode présentationMode présentation
  124. 124. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  125. 125. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif – Types de fichier • .bpm.bpm – Type normal – !! Pas protégé contre les accès concurrents • .bpmc.bpmc – Type collaboratif. Possibilité de travailler à plusieurs sur le même fichier. – A la sauvegarde, crée un sous-répertoire du même nom » NE PAS MANIPULER LES FICHIERS QUI S’Y TROUVENT ! – Chat entre participants – Commentaires possibles à différents niveaux
  126. 126. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif – Ouverture • A l’ouverture, le fichier est en mode lectureA l’ouverture, le fichier est en mode lecture – Commenter • Pas besoin d’être en mode ModificationPas besoin d’être en mode Modification – Niveau général – Niveau diagramme – Niveau élément
  127. 127. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif • Niveau généralNiveau général
  128. 128. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif • Niveau diagrammeNiveau diagramme
  129. 129. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif • Niveau élémentNiveau élément
  130. 130. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif • CommentairesCommentaires
  131. 131. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif – Modifier un diagramme
  132. 132. Présentation Bizagi Process Modeler • Mode collaboratifMode collaboratif – CONSEILS • Créer un fichier type collaboratif sur le réseau partagé et faireCréer un fichier type collaboratif sur le réseau partagé et faire une sauvegarde du .bpm dans un répertoire privé etune sauvegarde du .bpm dans un répertoire privé et backupé.backupé. • Travailler avec les utilisateurs sur le .bpmc et les « obliger » àTravailler avec les utilisateurs sur le .bpmc et les « obliger » à commenter les modifications.commenter les modifications. • A la fin du travail en collaboration, sauvegarder sous formatA la fin du travail en collaboration, sauvegarder sous format .bpm et le bloquer (lock).bpm et le bloquer (lock)
  133. 133. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  134. 134. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Passer en vue simulation
  135. 135. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Remplir les paramètres par niveau (1/4) • 1 Process Validation : Répartition sur les branchements1 Process Validation : Répartition sur les branchements
  136. 136. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Remplir les paramètres par niveau (2/4) • 2 Time Analysis : Mettre des durées sur les tâches2 Time Analysis : Mettre des durées sur les tâches
  137. 137. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Remplir les paramètres par niveau (3/4) • 3 Resource Analysis : Mettre des ressources et des coûts sur les3 Resource Analysis : Mettre des ressources et des coûts sur les tâchestâches – Définir & Gérer les ressources – Mettre les paramètres
  138. 138. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Remplir les paramètres par niveau (4/4) • 4 Calendar Analysis : Mettre un calendrier sur chaque4 Calendar Analysis : Mettre un calendrier sur chaque ressourceressource – Définir & Gérer les calendriers – Gérer les ressources : affecter un calendrier
  139. 139. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Lancer la simulation – Afficher les résultats
  140. 140. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Afficher les résultats Vue Ressources
  141. 141. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – Afficher les résultats Vue Processus
  142. 142. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – What-if Analysis • Créer plusieurs scénariiCréer plusieurs scénarii
  143. 143. Présentation Bizagi Process Modeler • SimulationSimulation – What-if Analysis • Comparer les résultatsComparer les résultats
  144. 144. Modéliser un processus avec BPMN Méthode de travailMéthode de travail
  145. 145. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  146. 146. Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus OrganisationOrganisation Flux - FonctionFlux - Fonction Données / Services / ProduitsDonnées / Services / Produits Qui ? Quand ? Comment ? Quoi ?Sur base de quoi ?
  147. 147. Méthode de travail •Méthodes traditionnelles – Tortue de Crosby – SIPOC • Issue des méthodes Lean 6 sigma
  148. 148. Méthode de travail RèglesRègles MéthodesMéthodes InstructionsInstructions ConsignesConsignes RèglesRègles MéthodesMéthodes InstructionsInstructions ConsignesConsignes ActeursActeurs ExécutantsExécutants IntervenantsIntervenants ActeursActeurs ExécutantsExécutants IntervenantsIntervenants Objectifs &Objectifs & IndicateursIndicateurs Objectifs &Objectifs & IndicateursIndicateurs Eléments de sortieEléments de sortie DélivrablesDélivrables MoyensMoyens OutilsOutils RessourcesRessources MoyensMoyens OutilsOutils RessourcesRessources ElémentsEléments d’entréed’entrée Lieu Partie prenante* Avec quoi ?Avec quoi ?Avec quoi ?Avec quoi ? Avec qui ?Avec qui ?Avec qui ?Avec qui ? Comment ?Comment ?Comment ?Comment ? Mesure?Mesure?Mesure?Mesure? Produit/ServiceProduit/ServiceBesoin/ExigenceBesoin/Exigence Quand ?Quand ?Quand ?Quand ? * Partie prenante : Ceux qui sont intéressés par le fonctionnement du processus, qui interagissent avec celui-ci. Tortue de CrosbyTortue de Crosby EvénementEvénement déclencheurdéclencheur EvénementEvénement résultantrésultant Les éléments d’entrée d’un processus sont généralement les éléments de sortie d’autres processus.
  149. 149. Méthode de travail Règles :Règles : Suivant montantSuivant montant Selon type DASelon type DA DemandeurDemandeur ValideurValideur ObjectifsObjectifs Temps de validationTemps de validation Respect budgetRespect budget Eléments de sortieEléments de sortie DA validéeDA validée SAPSAP Eléments d’entréeEléments d’entrée N° DAN° DA Lieu Partie prenante Avec quoi ?Avec quoi ?Avec quoi ?Avec quoi ? Avec qui ?Avec qui ?Avec qui ?Avec qui ? Comment ?Comment ?Comment ?Comment ? Mesure?Mesure?Mesure?Mesure? Produit/ServiceProduit/ServiceBesoin/ExigenceBesoin/Exigence Quand ?Quand ?Quand ?Quand ? Tortue de CrosbyTortue de Crosby Evénement déclencheur :Evénement déclencheur : Arrivée d’un mail demandant deArrivée d’un mail demandant de valider une DAvalider une DA Evénement résultantEvénement résultant Envoi mail pour étape suivanteEnvoi mail pour étape suivante Exemple : Validation d’une demande d’achat Validation d’une DA Fournisseur Service Achats Les éléments d’entrée d’un processus sont généralement les éléments de sortie d’autres processus.
  150. 150. Méthode de travail •SIPOC – SIPOC • SSupplier : Fournisseurs (ceux qui fournissent les « entrées ») • IInput : Entrées (matières, matériel, services et/ou informations) • PProcess : Processus (ensemble d’activités pour délivrer les « sorties ») • OOutput : Sorties (produits, services et/ou informations) • CCustomer : Clients (ceux qui vont utiliser les « sorties ») – Sous forme d'une carte dans laquelle on va décrire ce processus du fournisseur (entrées) au client (sorties) à travers ses activités
  151. 151. Méthode de travail • SIPOC
  152. 152. Méthode de travail • SIPOC SS Fournisseurs II Entrées PP Processus OO Sorties CC Clients Exigences & Indicateurs Pizza délivrée Client avec sa pizza Pizza fournie correspond à la commande Pizza fournie dans les temps Température de la pizza adéquate Ingrédients pour les Pizzas sur la carte toujours disponibles Temps d’attente Client arrive ou téléphone Prendre la commande Passer la commande en cuisine Préparer la pizza Emballer la pizza Fournir le client Encaisser Commande d’une pizza Farine, coulis tomate, fromage Boite emballage pizza Bois pour le four Client Distributeur de produits alimentaires Fournisseur boites cartons isothermes Fournisseur bois ExempleExemple : Pizza à emporter
  153. 153. Méthode de travail • Appréhender le processusAppréhender le processus – Délimiter le sujet – Observer les échanges avec l’environnement – Identifier les processus principaux – Inventorier les règles – Identifier les acteurs – Vérifier les liens entre processus – Placer les objectifs (les délivrables et le niveau de détail) – Décrire les processus
  154. 154. Méthode de travail • Appréhender le processusAppréhender le processus – Délimiter le sujet • De quoi parle-t-on ?De quoi parle-t-on ? • Déterminer le périmètreDéterminer le périmètre – de toute l’entreprise – d’un domaine – d’un secteur – etc. • Situer le processus dans son contexte :Situer le processus dans son contexte : – De quel macro-processus fait-il partie ? » Dans quoi s’intègre-t-il ? – Quel(s) est(sont) le(s) processus qui précède(nt) ? – Quel(s) est(sont) le(s) processus qui succède(nt) ?
  155. 155. Méthode de travail • Appréhender le processusAppréhender le processus – Délimiter le sujet
  156. 156. Méthode de travail • Appréhender le processusAppréhender le processus – Observer les échanges avec l’environnement • Déterminer les interactions avec l’environnementDéterminer les interactions avec l’environnement • Mettre l’accent sur leMettre l’accent sur le QUOIQUOI et non leet non le COMMENTCOMMENT – le QUOI change moins que le COMMENT (Invariant) • Placer des objectifs + Pourquoi le processus est nécessaire ?Placer des objectifs + Pourquoi le processus est nécessaire ? – Identifier les processus • ““Ce qui se fait”Ce qui se fait” • Ensemble cohérent d’opérations avec un début et une fin parEnsemble cohérent d’opérations avec un début et une fin par rapport à l’environnementrapport à l’environnement • Définir le titre du processus.Définir le titre du processus. – Donner un nom au processus.
  157. 157. Méthode de travail • Appréhender le processusAppréhender le processus – Inventorier les règles (la politique, la stratégie, les exigences) • Identifier un propriétaire de processusIdentifier un propriétaire de processus – Celui qui garde, connaît et/ou émet les règles • Répertorier les règles :Répertorier les règles : – Ex: » Validation de DA : montant limite pour les différentes stratégies de validation » Commande client : Règle pour validation « Méthodes » » Exigences légales – Identifier les acteurs • Détermine qui va exécuter les activitésDétermine qui va exécuter les activités • Lié à la notion de rôle ou de fonctionLié à la notion de rôle ou de fonction
  158. 158. Méthode de travail – Rôle / Fonction • FonctionFonction – Est un ensemble défini de tâches qui peuvent être attribuées à une personne comme ensemble de travail sur base de compétences spécifiques ou de qualifications requises pour mener à bien ces tâches. – Est en général décrite dans une description de fonction. – Est indiquée dans un organigramme; est liée à l ’agencement de l’organisation – Doit se justifier à une autre fonction (responsabilité) – Contient l’autorisation ou la liberté d’exécuter des activités sans l’autorisation de tiers (attribution)
  159. 159. Méthode de travail – Rôle / Fonction • RôleRôle – La même chose que la fonction mais pas lié à la mise en place d’une organisation; ne figure pas sur l’organigramme. – N’est pas forcément un élément de ou lié à une fonction spécifique. • Pas de nom propre dans les acteurs mais bien une fonction ouPas de nom propre dans les acteurs mais bien une fonction ou le nom d’un service !le nom d’un service !
  160. 160. Méthode de travail – Rôle / Fonction Fonction Rôle Activité … exécute… …est responsable pour… …est informé de… …est conseillé pour… …soutient… R A I C S Fonction AFonction A Fonction BFonction B Fonction CFonction C Fonction DFonction D Fonction EFonction E …….. Activités RR AA II CC SS ……..
  161. 161. Méthode de travail • Rôle / FonctionRôle / Fonction – Modèle RASCI RR Responsable RéaliseResponsable Réalise Acteur qui exécute l’activitéActeur qui exécute l’activité AA Autorité ApprobationAutorité Approbation Acteur qui assume la responsabilité globale de l’activité et lesActeur qui assume la responsabilité globale de l’activité et les conséquences associées, et qui rend des comptes surconséquences associées, et qui rend des comptes sur l’avancement des actions.l’avancement des actions. C’est le « A » qui assume les réalisations effectuées par les « R »C’est le « A » qui assume les réalisations effectuées par les « R » à qui il a sous-traité la réalisation. Le R doit obtenir du A uneà qui il a sous-traité la réalisation. Le R doit obtenir du A une approbation pour clôturer son activité.approbation pour clôturer son activité. Il y a toujours un A (et un seul) pour chaque action.Il y a toujours un A (et un seul) pour chaque action. SS Soutien SupportSoutien Support Acteur qui apporte une contribution à la tâche, qui va aiderActeur qui apporte une contribution à la tâche, qui va aider et/ou faire, pour le responsable, la tâche (responsabilité deet/ou faire, pour le responsable, la tâche (responsabilité de moyen)moyen) CC Consulté ConsultationConsulté Consultation Acteur qui est consulté pour réaliser l’activité (rôle d’expert). IlActeur qui est consulté pour réaliser l’activité (rôle d’expert). Il peut n’y avoir aucun C. Un droit de veto peut lui être attribuépeut n’y avoir aucun C. Un droit de veto peut lui être attribué II Informé InformationInformé Information Acteur qui doit être informé quant à l’activité mais quiActeur qui doit être informé quant à l’activité mais qui n’intervient pas dans la réalisationn’intervient pas dans la réalisation
  162. 162. Méthode de travail •Méthode orientée BPMN – Basée sur la décomposition hiérarchique – Méthode décrite par Bruce Silver – 5 étapes • Etape 1 : Définir le périmètre du processus • Etape 2 : Décomposer le processus en activités principales • Etape 3 : Générer le diagramme pour les activités définies en 2 • Etape 4 : Développer les sous-processus dans un diagramme « enfant » – Réappliquer les étapes 2 & 3 pour le sous-processus traité • Etape 5 : Ajouter pools et les flux de messages
  163. 163. Méthode de travail •Méthode orientée BPMN – Etape 1 : Définir le périmètre du processus • Définir le périmètre du processus – Définir ce que représente un « jeton » (instance) • Nommer le processus • Identifier l(es)’événement(s) déclencheur(s) et les états finaux – Nommer le « qui » ou « quoi » qui déclenche le processus – Déterminer l’état final normal (principal) – Ajouter les états finaux additionnels (alternatifs) • Lister les acteurs
  164. 164. Méthode de travail •Méthode orientée BPMN – Etape 2 : Diagramme de plus haut niveau • Décomposer le processus en 6 à 12 étapes (liste) – Etape = activité – Nommer de façon univoque chaque activité – Attribuer un acteur à chaque activité – Donner l’ordre chronologique des activités – Enumérer tous les états finaux possibles pour chaque activité » Permet de déterminer le branchement qui suivra l’activité et les voies possibles (si plusieurs états finaux) – A chaque état final de chaque activité, lister l’activité suivante (ou état final du processus)
  165. 165. Méthode de travail •Méthode orientée BPMN – Etape 3 : Générer le diagramme pour les activités définies en 2 • Générer le diagramme BPMN pour les activités définies en 2 – Trier les activités dans l’ordre chronologique – Indiquer les activités qui se déroulent en parallèle – Transformer les activités en sous-processus – Placer les événements finaux • Si une activité a de multiple états finaux, elle doit être suivie d’un branchement, et chaque voie sortante de ce branchement doit correspondre à un des états finaux de l’activité. – Pour la lisibilité, le nom du branchement doit correspondre au nom de l’état final principal (normal) de l’activité.
  166. 166. Méthode de travail •Méthode orientée BPMN – Etape 4 : Développer les sous-processus dans un diagramme • Développer les sous-processus dans un diagramme BPMN • Répéter les étapes 2 & 3 pour chaque activité listée à l’étapes 2 • Arrêter lorsque le niveau de détail voulu est atteint – Pour la lisibilité, un maximum de 2 itérations » 2 niveaux de sous-processus maxi
  167. 167. Méthode de travail •Méthode orientée BPMN – Etape 5 : Ajouter les pools et les flux de messages • Ajouter les pools (processus externes) comme « boîte noire » • Placer les flux de messages entre le processus central et les processus externes – S’assurer de la traçabilité des flux de messages entre les différents niveaux (processus principal et sous-processus) » Répliquer les messages dans tous les niveaux (garder les mêmes noms) – Passer en revue les activités et déterminer si elles communiquent avec un (des) participant(s) externe(s) » Défini les flux de messages
  168. 168. Méthode de travail •Autre méthode
  169. 169. Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus – Ecriture de gauche à droite – Etapes (1/3) • Déterminer la raison d'être et la finalité du processusDéterminer la raison d'être et la finalité du processus – Délivrables du processus • Identifier les acteursIdentifier les acteurs – Chaque acteur a son couloir propre • Identifier les tâchesIdentifier les tâches – Pour chaque participant – Tâche si a priori simple, sous-processus si a priori complexe – Tâches du flux normal vs tâches flux d’exception (omettre les exceptions si trop complexes) • Ordonner les tâchesOrdonner les tâches chronologiquementchronologiquement • En premier, le flux normal (happy path)En premier, le flux normal (happy path)
  170. 170. Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus – Etapes (2/3) • Identifier et représenter les événementsIdentifier et représenter les événements – Les déclencheurs et les résultants – Les événements intermédiaires qui influent sur le déroulement du processus • Identifier les flux et les branchements possiblesIdentifier les flux et les branchements possibles – Chaque décision prise (explicite ou implicite) lors du processus représente un branchement – Respect des règles « Métier » • Indiquer dans les tâches les marqueurs spécifiques (si connu)Indiquer dans les tâches les marqueurs spécifiques (si connu) – Tâche manuelle dans et hors système IT, tâche automatique
  171. 171. Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus – Etapes (3/3) • Vérifier si certaines activités doivent être transformées enVérifier si certaines activités doivent être transformées en tâches ou en sous-processustâches ou en sous-processus • Si la représentation est trop complexe, chercher à regrouperSi la représentation est trop complexe, chercher à regrouper un groupe de tâches en sous-processusun groupe de tâches en sous-processus • Vérifier que les types de branchements sont correctsVérifier que les types de branchements sont corrects • Représenter les « sources de données » et le type deReprésenter les « sources de données » et le type de traitement (traitement (optionneloptionnel)) – Ex : » Lecture d’un fichier Excel pour vérifier si… » Mise à jour de la base de données (si elle ne fait pas partie d’un SI)
  172. 172. Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus – Décomposition hiérarchique • Décomposer un processus complexe en un ensemble deDécomposer un processus complexe en un ensemble de sous-processus (cohérents)sous-processus (cohérents) • 3 niveaux max (recommandation)3 niveaux max (recommandation) – Regroupement en sous-processus  Limiter le nombre d’objets sur un diagrammeLimiter le nombre d’objets sur un diagramme – Impression A3 lisible (texte pas trop petit) – Lisibilité • Limiter les événements « lien »Limiter les événements « lien » – Ne pas modéliser des trivialités – Respecter la chronologie des activités entre-elles
  173. 173. Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus – Dialogue entre processus • Pas d’obligation de représenter un processus tiers (black box)
  174. 174. Méthode de travail • Considérations généralesConsidérations générales • Modèle = aussi un outil de communicationModèle = aussi un outil de communication • Le message émanant du modèle est rapidementLe message émanant du modèle est rapidement compréhensible par le lecteurcompréhensible par le lecteur • Pas d’ambiguïté : le message est univoque, sans autrePas d’ambiguïté : le message est univoque, sans autre interprétation possibleinterprétation possible • Modèle = base d’analyse :Modèle = base d’analyse : – meilleur modèle => analyse plus précise • Précision du modèle dépend de l’objectif de la modélisationPrécision du modèle dépend de l’objectif de la modélisation – Pas le même modèle si objectif est de décrire des interfaces IT a des fins de programmation ou de décrire le business Métier pour une analyse macro
  175. 175. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Activités & Tâches • Convention de nomConvention de nom – Verbe à l’infinitif + Complément d’objet direct (objet qualifié, précis) – Exemples : » Rechercher le type de produit » Inscrire le numéro de référence du client – En cas de libellé identique  indicer le nom (entre parenthèses) – Eviter les noms trop longs. La zone description est là pour décrire avec un maximum de précision. – Expliquer les abréviations utilisées
  176. 176. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Activités & Tâches • Convention de nomConvention de nom – Ex : Vérifier l’épaisseur de la tôleObjetObjet Objet sur lequel la tâche va agir Bien qualifier l’objet afin d’être clair et précis sur l’objet traité. Verbeàl’infinitifVerbeàl’infinitif Verbe d’action à l’infinitif qui reflète l’action entreprise dans la tâche
  177. 177. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Evénements • Convention de nomConvention de nom – Emetteur » objet qualifié, précis + participe passé du verbe (généralement le même verbe que la tâche précédente) » Exemples : Accusé de réception commande émis Commande client enregistrée – Récepteur » Substantif d’un verbe + objet qualifié, précis » Exemples : Réception d’une commande client Déclenchement de l’alarme incendie
  178. 178. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Evénements • Convention de nomConvention de nom – Emetteur » Ex : Epaisseur de la tôle vérifiée ObjetObjet Objet sur lequel la tâche va agir Bien qualifier l’objet afin d’être clair et précis sur l’objet traité. ParticipepasséParticipepassé Verbe d’action au participe passé qui reflète le résultat
  179. 179. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Evénements • Convention de nomConvention de nom – Récepteur » Ex : Vérification de l’épaisseur de la tôleObjetObjet Objet sur lequel la tâche va agir Bien qualifier l’objet afin d’être clair et précis sur l’objet traité. SubstantifverbeSubstantifverbe Substantif d’un verbe d’action
  180. 180. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Branchements • Convention de nomConvention de nom – Nécessaire que pour les branchements divergents et avec options (exclusif, inclusif ou complexe) – Nommer les flux séquence sortants – Forme interrogative  finir par ? • Tâche précédant un branchement doit évaluer lesTâche précédant un branchement doit évaluer les expressions du branchement qui suit.expressions du branchement qui suit. • Le flux séquence sortant du branchement pour le flux normalLe flux séquence sortant du branchement pour le flux normal est aligné avec le reste du fluxest aligné avec le reste du flux • Pour les branchements exclusifs en convergence, utiliser lePour les branchements exclusifs en convergence, utiliser le symbole avec le marqueursymbole avec le marqueur
  181. 181. Méthode de travail • Bonne pratiqueBonne pratique – Branchements • Convention de nomConvention de nom – Ex : ObjetObjet Objet sur lequel la tâche va agir Bien qualifier l’objet afin d’être clair et précis sur l’objet traité. ParticipepasséParticipepassé Verbe d’action au participe passé qui reflète le résultat
  182. 182. Business Process Modeler : Bizagi • FormationFormation – Introduction à la notation BPMN 2.0 • Symboles de baseSymboles de base • Principes de basePrincipes de base – Utilisation – Fonctionnalités de Bizagi Process Modeler • Représenter un processusReprésenter un processus • Documenter le processusDocumenter le processus • Mode de présentationMode de présentation • CollaborationCollaboration • SimulationSimulation – Méthode de travail • Décrire le processusDécrire le processus • RecommandationsRecommandations
  183. 183. Méthode de travail • RecommandationsRecommandations – Documentation des processus • Buts :Buts : – Relecture du processus avec toujours la même interprétation – >< un processus décrit à la « Emile Zola » – Ne pas se torturer l’esprit pour trouver le bon « marqueur » » Si pas évident  ne rien mettre (pas d’indication mieux qu’une fausse indication)
  184. 184. Méthode de travail • RecommandationsRecommandations – Conclusion • Du global au particulier (par étape) • Mettre l’accent sur les échanges (flux, finalités) • “Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément”, » Boileau Nicolas (1636 - 1711)
  185. 185. BPMN 2.0 & Bizagi Process Modeler AnnexesAnnexes
  186. 186. BPMN 2.0 & Bizagi Process Modeler • AnnexesAnnexes – Lexique des symboles – Mécanismes particuliers – Types de diagrammes en BPMN • Diagrammes de processus • Diagrammes de conversation • Diagrammes de chorégraphie – Récapitulatifs des règles & conventions
  187. 187. • EvénementsEvénements • Le symbole Événement représente quelque chose quiLe symbole Événement représente quelque chose qui se produit dans le cours normal de la réalisation d'unse produit dans le cours normal de la réalisation d'un processusprocessus • Evénement de départ / DéclencheurEvénement de départ / Déclencheur – événement qui déclenche un processus ou sous- processus. • Evénement de fin / RésultatEvénement de fin / Résultat – événement qui résulte de la réalisation d‘une activité ou de tâches. • Evénement intermédiaireEvénement intermédiaire – événement qui intervient dans le cours normal d'un flux séquentiel. Intro BPMN : Lexique des Symboles
  188. 188. • ProcessusProcessus • Un Processus représente un flux séquentiel d'activités ou deUn Processus représente un flux séquentiel d'activités ou de tâches réalisé dans une organisation afin de produire un outâches réalisé dans une organisation afin de produire un ou plusieurs extrants.plusieurs extrants. • Dans la notation BPMN2.0 , un processus est représenté sous laDans la notation BPMN2.0 , un processus est représenté sous la forme d'un graphe d'éléments, qui peuvent être des activités,forme d'un graphe d'éléments, qui peuvent être des activités, des tâches, des événements et des passerelles de même quedes tâches, des événements et des passerelles de même que leur flux séquentiel qui décrit sémantiquement l'ordre dansleur flux séquentiel qui décrit sémantiquement l'ordre dans lequel ce graphe d'éléments doit être réalisé.lequel ce graphe d'éléments doit être réalisé. Intro BPMN : Lexique des Symboles
  189. 189. • ActivitéActivité • Une activité représente tout travail qui est accompli àUne activité représente tout travail qui est accompli à l'intérieur d'un processus. Une activité consomme du temps,l'intérieur d'un processus. Une activité consomme du temps, une ou plusieurs ressources, requiert un ou plusieurs objetsune ou plusieurs ressources, requiert un ou plusieurs objets intrants et produit un ou plusieurs objets extrants. On peutintrants et produit un ou plusieurs objets extrants. On peut hiérarchiquement décomposer les activités en tâches qui sonthiérarchiquement décomposer les activités en tâches qui sont l'unité de décomposition la plus précise d'une action. Lesl'unité de décomposition la plus précise d'une action. Les activités peuvent représenter plusieurs niveaux de détails.activités peuvent représenter plusieurs niveaux de détails. Intro BPMN : Symboles de base
  190. 190. • ActivitéActivité – Tâche • Une tâche correspond à une action qui peut être réalisée parUne tâche correspond à une action qui peut être réalisée par un humain ou une machine.un humain ou une machine. • UneUne tâchetâche est la plus petite unité de décompositionest la plus petite unité de décomposition hiérarchique d'une activité. C'est aussi le niveau de détail lehiérarchique d'une activité. C'est aussi le niveau de détail le plus bas représenté dans les diagrammes. Habituellement,plus bas représenté dans les diagrammes. Habituellement, une personne ou une application va réaliser la tâche.une personne ou une application va réaliser la tâche. – Sous-processus • Un sous-processus est uneUn sous-processus est une ActivitéActivité qui est décrite en utilisantqui est décrite en utilisant les symbolesles symboles ActivitéActivité,, PasserellePasserelle,, ÉvénementÉvénement etet Flux séquenceFlux séquence • Un sous-processus se compose de plusieurs tâches et estUn sous-processus se compose de plusieurs tâches et est soumis aux mêmes règles qu'un processus normal.soumis aux mêmes règles qu'un processus normal. Intro BPMN : Symboles de base
  191. 191. Intro BPMN : Symboles de base • Aiguillage/Branchement / BifurcationAiguillage/Branchement / Bifurcation • Le symbole Branchement est utilisé pour contrôler lesLe symbole Branchement est utilisé pour contrôler les divergences et les convergences que l'on retrouve au niveaudivergences et les convergences que l'on retrouve au niveau des flux séquentiels d'activités ou de tâches dans undes flux séquentiels d'activités ou de tâches dans un processus ou une chorégraphie. Si le flux n'a pas besoin d'êtreprocessus ou une chorégraphie. Si le flux n'a pas besoin d'être contrôlé, il n'est pas utile d'utiliser une passerelle. Le terme decontrôlé, il n'est pas utile d'utiliser une passerelle. Le terme de passerelle indique qu'il y a un mécanisme qui autorise ou quipasserelle indique qu'il y a un mécanisme qui autorise ou qui refuse le passage durefuse le passage du jetonjeton (token) au niveau de la passerelle(token) au niveau de la passerelle
  192. 192. Complément BPMN • Les événementsLes événements
  193. 193. Complément BPMN • Complément BPMNComplément BPMN – Les événements • RèglesRègles • Les marqueurs d’événementLes marqueurs d’événement – Événements déclencheurs – Événements déclencheurs de sous-processus – Événements intermédiaires – Événements intermédiaires situés à la frontière d’une activité – Événements résultants
  194. 194. Complément BPMN : Les événements • Les événementsLes événements • Le symbole Événement représente quelque chose qui seLe symbole Événement représente quelque chose qui se produit dans le cours normal de la réalisation d'un processusproduit dans le cours normal de la réalisation d'un processus ou d'une chorégraphie.ou d'une chorégraphie. • Un événement peut déclencher un processus ou sous-Un événement peut déclencher un processus ou sous- processus. Dans ce cas il est appelé Événementprocessus. Dans ce cas il est appelé Événement déclencheurdéclencheur.. • Un événement peut être le résultat de la réalisation d'uneUn événement peut être le résultat de la réalisation d'une activité ou d'une tâche. Dans ce cas, il est appelé Événementactivité ou d'une tâche. Dans ce cas, il est appelé Événement résultantrésultant.. • Un événement peut modifier le cours normal d'un fluxUn événement peut modifier le cours normal d'un flux séquentiel. Dans ce cas, il est appelé Événementséquentiel. Dans ce cas, il est appelé Événement intermédiaireintermédiaire..
  195. 195. Complément BPMN : Les événements • Les événementsLes événements – Interruption / Lancement / Réception • Fondamentalement, les événements modifient le cours duFondamentalement, les événements modifient le cours du processus soit enprocessus soit en interrompantinterrompant le processus, enle processus, en provoquantprovoquant unun événement (lancement) ou en indiquant qu'un événementévénement (lancement) ou en indiquant qu'un événement doit se produiredoit se produire (réception).(réception). • Un événement peut interrompre le cours normal d'un fluxUn événement peut interrompre le cours normal d'un flux séquentiel. Dans ce cas, il est appeléséquentiel. Dans ce cas, il est appelé Événement interrupteurÉvénement interrupteur.. • Un événement peut signifier que les conditions sont rempliesUn événement peut signifier que les conditions sont remplies afin d'exécuter immédiatement l'action reliée à l'événement.afin d'exécuter immédiatement l'action reliée à l'événement. Dans ce cas, il est appeléDans ce cas, il est appelé Événement de lancementÉvénement de lancement.. • Un événement peut signifier que l'événement doit se produireUn événement peut signifier que l'événement doit se produire afin de poursuivre le flux séquentiel. Dans ce cas, il est appeléafin de poursuivre le flux séquentiel. Dans ce cas, il est appelé Événement de réceptionÉvénement de réception
  196. 196. Complément BPMN : Les événements • RèglesRègles • Les événements déclencheurs sont toujours des événementsLes événements déclencheurs sont toujours des événements dede réceptionréception et peuvent uniquement interrompre le fluxet peuvent uniquement interrompre le flux séquentiel lorsqu'ils sont utilisés pour déclencher un sous-séquentiel lorsqu'ils sont utilisés pour déclencher un sous- processusprocessus • Les événements résultants sont toujours des événements deLes événements résultants sont toujours des événements de lancementlancement • Les événements intermédiaires lorsqu'ils sont positionnés dansLes événements intermédiaires lorsqu'ils sont positionnés dans le flux séquentiel peuvent signifier lele flux séquentiel peuvent signifier le lancement ou lalancement ou la réceptionréception de l'événement. Lorsqu'ils sont positionnés à lade l'événement. Lorsqu'ils sont positionnés à la frontière d'une activité ou d'une tâche , ils signifient lafrontière d'une activité ou d'une tâche , ils signifient la réception de l'événement et peuvent interrompre ou non leréception de l'événement et peuvent interrompre ou non le flux séquentiel du processusflux séquentiel du processus
  197. 197. Complément BPMN : Les événements • RèglesRègles
  198. 198. Complément BPMN : Les événements • RèglesRègles • Événement déclencheurÉvénement déclencheur – Signifie que le processus est déclenché par la réception d'un message • Événement intermédiaire interrupteurÉvénement intermédiaire interrupteur – Signifie que la tâche ne peut être complétée et que le flux séquentiel est interrompu tant et aussi longtemps que le message n'a pas été reçu • Événement intermédiaire sans interruptionÉvénement intermédiaire sans interruption – Signifie que la tâche ne peut être complétée tant et aussi longtemps que le message n'a pas été reçu, mais le flux séquentiel poursuit son chemin pendant l'attente du message. Ce qui signifie que les tâches suivantes peuvent être exécutées
  199. 199. Complément BPMN : Les événements • RèglesRègles • Événement intermédiaire de lancementÉvénement intermédiaire de lancement – Signifie qu'un message doit être envoyé à un certain stade du flux séquentiel • Événement intermédiaire de réceptionÉvénement intermédiaire de réception – Signifie que la réception d'un message est nécessaire afin de poursuivre le flux séquentiel • Événement résultantÉvénement résultant – Signifie qu'un message est envoyé lorsque le processus est complété
  200. 200. Complément BPMN : Les événements • RèglesRègles • SynthèseSynthèse
  201. 201. Complément BPMN : Les événements • Les événementsLes événements
  202. 202. Complément BPMN • Les événements déclencheursLes événements déclencheurs
  203. 203. Complément BPMN • Les événements déclencheurs (1/2)Les événements déclencheurs (1/2) • BasicBasic – Le type basic est utilisé lorsque la cause du déclenchement de processus n'est pas spécifiée. • MessageMessage – Le type message est utilisé lorsqu'un message provenant d'un participant extérieur déclenche le processus. • TemporisateurTemporisateur – Le type temporisateur est utilisé lorsqu'une période spécifique est programmée pour déclencher le processus. • RègleRègle – Le type règle est utilisé lorsque le processus est déclenché suite à la validation d'une condition.
  204. 204. Complément BPMN • Les événements déclencheurs (2/2)Les événements déclencheurs (2/2) • SignalSignal – Le type signal est utilisé lorsqu'un signal provenant d'un autre processus déclenche le processus. • MultipleMultiple – Le type multiple signifie qu'il y a plusieurs déclencheurs au processus et le fait qu'un seul de ces déclencheurs se produise est suffisant pour déclencher le processus. • Multiplicité parallèleMultiplicité parallèle – Le type multiplicité parallèle signifie qu'il y a plusieurs déclencheurs au processus et qu'ils doivent tous se produire pour déclencher le processus.
  205. 205. Complément BPMN • Les événements déclencheurs de sous-processusLes événements déclencheurs de sous-processus • Certains types de cette catégorie possèdent deux symboles. Le cercle plein est utilisé lorsque le processus supérieur est suspendu durant la période de réalisation du sous-processus ; si au contraire le processus supérieur suit son cours, le cercle pointillé sera employé. Lorsqu'un sous-processus débute par un événement déclencheur, cet événement doit appartenir au processus supérieur. • BasicBasic – Le type basic est utilisé lorsque la cause du déclenchement du sous-processus n'est pas spécifiée.
  206. 206. Complément BPMN • Les événements déclencheurs de sous-processusLes événements déclencheurs de sous-processus • MessageMessage – Le type message est utilisé lorsque l'événement déclencheur du sous-processus est la réception d'un message. • TemporisateurTemporisateur – Le type temporisateur est utilisé lorsque l'événement déclencheur du sous-processus est une contrainte de temps ou une période spécifique. • EscaladeEscalade – Le type escalade signifie la présence de mesures pour accélérer la réalisation d'une activité commerciale. Ces mesures sont regroupées au sein d'un sous-processus d'escalade.
  207. 207. Complément BPMN • Les événements déclencheurs de sous-processusLes événements déclencheurs de sous-processus • ErreurErreur – Le type erreur est utilisé pour identifier le déclenchement d'un sous-processus causé par une situation d'exception. • CompensationCompensation – Le type compensation est utilisé pour représenter le déclenchement d'un sous-processus de compensation. • RègleRègle – Le type règle est utilisé lorsque le sous-processus débute suite à la validation d'une condition. • SignalSignal – Le type signal est utilisé lorsqu'un signal provenant du processus supérieur déclenche le sous-processus.
  208. 208. Complément BPMN • Les événements déclencheurs de sous-processusLes événements déclencheurs de sous-processus • MultipleMultiple – Le type multiple est utilisé lorsqu'il y a plusieurs événements qui peuvent déclencher le sous-processus et qu'un seul de ces événements est nécessaire pour déclencher le sous- processus. • Multiplicité parallèleMultiplicité parallèle – Le type multiplicité parallèle est utilisé lorsqu'il y a de plusieurs événements qui doivent survenir afin de déclencher le sous-processus.
  209. 209. Complément BPMN • Les événements intermédiairesLes événements intermédiaires
  210. 210. Complément BPMN • Les événements intermédiairesLes événements intermédiaires • Les événements intermédiaires se produisent pendant leLes événements intermédiaires se produisent pendant le processus. Les symboles au fond noir indiquent un événementprocessus. Les symboles au fond noir indiquent un événement de lancement et les symboles au fond blanc, un événementde lancement et les symboles au fond blanc, un événement de réception.de réception. • BasicBasic – Le type basic est utilisé pour définir un changement non défini dans l'état du processus. • MessageMessage – Le type message signifie l'envoi ou la réception d'un message. • TemporisateurTemporisateur – Le type temporisateur est utilisé lorsqu'il y a une contrainte de temps dans la séquence du processus.
  211. 211. Complément BPMN • Les événements intermédiairesLes événements intermédiaires • EscaladeEscalade – Le type escalade indique que les conditions afin d'accélérer une activité commerciale ont été rencontrées. Ce type se rattache à un sous-processus d'escalade. • CompensationCompensation – Le type compensation indique que les conditions afin d'octroyer une compensation au client ont été rencontrées. Ce type se rattache à un sous-processus de compensation. • RègleRègle – Le type règle signifie le début d'un flux provoqué par un événement conditionnel.
  212. 212. Complément BPMN • Les événements intermédiairesLes événements intermédiaires • MessageMessage – Le type signal est utilisé pour indiquer l'envoi ou la réception d'un signal. • MultipleMultiple – Le type multiple est utilisé afin de lancer ou recevoir un des déclencheurs associés à l'événement. • Multiplicité parallèleMultiplicité parallèle – Le type multiplicité parallèle signifie que toutes les conditions associées à l'événement doivent se produire afin de déclencher l'événement.
  213. 213. Complément BPMN • Les événements intermédiairesLes événements intermédiaires • LienLien – Le type lien est un mécanisme pour joindre deux sections d'un processus afin d'éviter les longues séquences de flux. Ils sont limités au niveau du processus (ne peut joindre un processus et son sous-processus). On utilise le symbole avec la flèche noire lorsqu'on veut initier la jointure (point de départ) et la flèche blanche pour le point de réception. Il peut avoir plusieurs sources pour lancer cet événement et un seul pour recevoir la cible. Utilisé notamment lorsqu'un processus s'étend sur plus d'une page.
  214. 214. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Utilisé pour se brancher sur un flux d’exception ou de compensation.
  215. 215. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Avec interruption : le flux normal s’interrompt et uniquement le flux « d’exception » continue. • Sans interruption : le flux normal continue et le flux « d’exception » démarre.
  216. 216. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Les événements frontières peuvent signifier une contrainte relative à une tâche ou une activité et peuvent indiquer un flux particulier si une condition est remplie. – Le double contour plein signifie que la tâche n'est pas complétée et que le flux séquentiel est interrompu, tant que l'action reliée à l'événement ne s'est pas produite. – Le double contour pointillé signifie que la tâche ne peut être complétée tant et aussi longtemps que l'action reliée à l'événement ne s'est pas produite, mais le flux séquentiel poursuit son parcours en attendant l'action, les tâches suivantes peuvent donc être exécutées.
  217. 217. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Le type message est utilisé lorsque la réalisation d'une activité ou d'une tâche dépend de la réception d'un message. • Le type temporisateur est utilisé lorsqu'une période spécifique ou une contrainte de temps est déterminée afin de réaliser l'activité ou la tâche . • Le type escalade est utilisé pour indiquer qu'une activité d'escalade doit être effectuée afin de compléter l'activité ou la tâche.
  218. 218. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Le type erreur se rattache uniquement à une activité ou une tâche qui sera interrompue si une erreur survient. • Le type annulation est utilisé uniquement au sein d'un sous- processus transactionnel, il interrompt toutes les activités concordantes du sous-processus et envoie un message d'annulation aux participants . • Le type compensation est utilisé pour indiquer qu'une activité de compensation doit être effectuée afin de compléter l'activité ou la tâche.
  219. 219. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Le type conditionnel (règle) est utilisé lorsqu'une condition spécifique doit être remplie lors de la réalisation de l'activité ou de la tâche. • Le type signal est utilisé pour signifier qu'un signal doit être reçu afin de terminer l'activité ou la tâche. • Le type multiple est utilisé lorsqu'il y a plusieurs déclencheurs attachés à un événement . Un seul de ces déclencheurs est nécessaire afin de clore l'activité ou la tâche.
  220. 220. Complément BPMN • Les événements intermédiaires situés à la frontièreLes événements intermédiaires situés à la frontière d’une activitéd’une activité • Le type multiplicité parallèle est utilisé lorsqu'il y a plusieurs déclencheurs attachés à un événement. Tous ces déclencheurs doivent se produire afin de clore l'activité ou la tâche.
  221. 221. Complément BPMN • • Tâche 2Tâche 2 débute 1 heure après ledébute 1 heure après le débutdébut de la tâche 1de la tâche 1,, même si celle-ci n’est pasmême si celle-ci n’est pas complétée.complétée. Si la tâche 1 estSi la tâche 1 est complété avant 1h, la tâche 2complété avant 1h, la tâche 2 ne sera pas exécutée.ne sera pas exécutée. • • Tâche 4Tâche 4 débute 1 heure après ladébute 1 heure après la finfin de la tâche 3de la tâche 3..
  222. 222. Complément BPMN • Les événements résultantsLes événements résultants
  223. 223. Complément BPMN • Les événements résultantsLes événements résultants • Les événements résultants indiquent la fin du processus et lesLes événements résultants indiquent la fin du processus et les actions qui s'y rattachent. Un processus peut avoir plusieursactions qui s'y rattachent. Un processus peut avoir plusieurs événements résultants.événements résultants. • BasicBasic – Le type basic est utilisé lorsque l'événement de finalisation n'entraîne aucune action. • MessageMessage – Le type message indique qu'un message est envoyé lorsque le processus est terminé. • ErreurErreur – Le type erreur est utilisé uniquement lorsqu'un événement intermédiaire d'erreur est présent dans le processus. Il indique que le processus se termine suite à une erreur.
  224. 224. Complément BPMN • Les événements résultantsLes événements résultants • EscaladeEscalade – Le type escalade est utilisé uniquement lorsqu'un événement intermédiaire d'escalade est présent dans le processus. Il indique que le processus se termine et qu'un processus d'escalade doit débuter. • AnnulationAnnulation – Le type annulation est utilisé uniquement lorsqu'un événement d'annulation est présent dans le processus. Il indique que le processus se termine suite à l'annulation d'une transaction. • CompensationCompensation – Le type compensation indique que le processus est terminé et qu'un processus de compensation est nécessaire.
  225. 225. Complément BPMN • Les événements résultantsLes événements résultants • SignalSignal – Le type signal indique qu'un signal sera envoyé lorsque le processus sera terminé. • Fin précipitée (Terminer)Fin précipitée (Terminer) – Le type fin précipitée indique que toutes les activités du processus doivent se terminer immédiatement (incluant les indemnisations). • MultipleMultiple – Le type multiple indique qu'il y a plusieurs conséquences ou résultats reliés à la fin du processus.
  226. 226. Complément BPMN • Activités, tâches et sous-processusActivités, tâches et sous-processus
  227. 227. Complément BPMN • Les activitésLes activités • TâchesTâches – Types de tâches » Basique/Utilisateur/Service/Réception/Envoi/Script/Manuelle/Règle – Types de boucle » Boucle Standard / Instance multiple (parallèle/séquentielle) – Sous-processus – Types de sous-processus » Sous-processus / sous-processus réutilisable » Transaction / ad hoc / Sous-processus d’événement – Types de boucle » Boucle Standard / Instance multiple (parallèle/séquentielle)
  228. 228. Complément BPMN • Complément BPMNComplément BPMN – Les activités • TâchesTâches – Types de tâches

×