ECOLE	
  PRIMAIRE	
  DE	
  CLENAY	
  Juin	
  2013	
  
La	
  mise	
  en	
  place	
  de	
  la	
  réforme	
  des	
  rythmes	
  scolaires	
  a	
  permis	
  de	
  s’interroger	
  
s...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Les	
  structures	
  existantes	
  
La	
  structure	
  périscolaire	
  
	
  
Compétence	
  Commun...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Les	
  équipements	
  à	
  disposi=on	
  
TYPE	
   3	
  salles	
  de	
  classe	
  
	
  
1	
  sall...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Les	
  équipements	
  à	
  disposi=on	
  
TYPE	
   1	
  Gymnase	
  
	
  
1	
  salle	
  d’ac=vité	...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Les	
  aYentes	
  des	
  familles	
  dans	
  le	
  cadre	
  de	
  la	
  réforme	
  
	
  
	
  
Ent...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Le	
  cadre	
  règlementaire	
  
	
  
Comme	
  le	
  précise	
  le	
  Guide	
  de	
  la	
  réform...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Le	
  cadre	
  règlementaire	
  
L’esprit	
  de	
  la	
  réforme	
   7
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
Le	
  cadre	
  règlementaire	
  
A	
  RETENIR	
  
	
  
-­‐  Possibilité	
  de	
  choisir	
  un	
 ...
Structures	
  du	
  Val	
  de	
  Norge	
  
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
L’analyse	
  des	
  couts	
  actuels	
  
Coût	
  horai...
Garderie	
  –	
  Restaurant	
  
scolaire	
  de	
  Clénay	
  
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
L’analyse	
  des	
  coûts	
  actuels...
ETAT	
  DES	
  LIEUX	
  
La	
  factura=on	
  
La	
  contribu>on	
  horaire	
  moyenne	
  des	
  parents	
  est	
  de	
  1,...
Les	
  objec=fs	
  
Les	
  objec=fs	
  du	
  projet	
  
L’état	
  des	
  lieux	
  réalisé	
  nous	
  permet	
  de	
  dégag...
Le	
  disposi=f	
  
L’organisa=on	
  de	
  la	
  semaine	
  
A	
  RETENIR	
  
Les	
  principes	
  suivants	
  ont	
  été	
...
Le	
  disposi=f	
  
L’organisa=on	
  de	
  la	
  journée	
  
L’organisa>on	
  de	
  la	
  journée	
  respecte	
  le	
  cah...
Le	
  disposi=f	
  
Zoom	
  sur	
  le	
  15h45-­‐18h45	
  
Le	
  disposi>f	
  présenté	
  permet	
  :	
  
-­‐ 	
  d’accuei...
Le	
  disposi=f	
  
Zoom	
  sur	
  le	
  Mercredi	
  
La	
  ges=on	
  du	
  Mercredi	
  
	
  
L’organisa>on	
  du	
  Mercr...
Le	
  disposi=f	
  
Zoom	
  sur	
  les	
  ac=vités	
  
Quel	
  type	
  d’ac=vité	
  proposer	
  ?	
  
Les	
  ac>vités	
  p...
Le	
  disposi=f	
  
Approche	
  budgétaire	
  
Le	
  coût	
  total	
  du	
  service	
  sera	
  bien	
  sûr	
  fonc>on	
  d...
Le	
  disposi=f	
  
Approche	
  budgétaire	
  
Et	
  le	
  Mercredi	
  ?	
  
Le	
  fonc>onnement	
  du	
  mercredi	
  va	
...
Le	
  disposi=f	
  
Mode	
  de	
  ges=on	
  
Le	
  mode	
  de	
  ges>on	
  du	
  système	
  doit	
  être	
  réfléchi	
  à	
...
Le	
  disposi=f	
  
Mode	
  de	
  ges=on	
  
La	
  rela>on	
  entre	
  la	
  communauté	
  de	
  communes,	
  l’éventuel	
...
En	
  conclusion	
  
Ce	
  document	
  permet	
  de	
  dresser	
  une	
  première	
  esquisse	
  de	
  ce	
  
que	
  pourr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Contribution 2

365 vues

Publié le

Contribution de la commune de Clénay à la réforme des rythmes scolaires

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
365
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contribution 2

  1. 1. ECOLE  PRIMAIRE  DE  CLENAY  Juin  2013  
  2. 2. La  mise  en  place  de  la  réforme  des  rythmes  scolaires  a  permis  de  s’interroger   sur  l’organisa=on  globale  de  la  journée  de  nos  enfants.  Le  groupe  de  travail   s’est  donc  a9aché  à  mener  une  réflexion  touchant  aussi  bien  l’organisa>on  de   la  journée  que  celle  de  la  semaine.   Cela  a  été  également  prétexte  à  analyser  de  manière  fine  les  disposi>fs   périscolaires  existants  actuellement  et  d’iden>fier  des  pistes  d’améliora=on.   Les  proposi>ons  d’orienta>on  qui  figurent  dans  ce9e  contribu>on  traduisent   donc  bien  ce9e  prise  en  compte  globale.   Ces  proposi>ons  concernent  bien  sûr  l’école  primaire  de  Clénay.  Néanmoins,   les  élèves  de  l’école  maternelle  étant  scolarisés  à  Saint-­‐Julien,  une  nécessaire   cohérence  est  à  trouver.    De  la  même  manière,  ce  disposi>f  se  veut  être   reproduc>ble  à  l’échelle  de  la  communauté  de  communes.   Présenta=on  COMPOSITION     DU  GROUPE  DE  TRAVAIL     Enseignants   Annie  Henry,  directrice   Emmanuelle  Noirot,  enseignante   Laurence  Rémy-­‐Thomas,  enseignante   Jocelyn     ……     Municipalité   Elisabeth  Stoltz,  Maire   Fred  Imbert,  adjoint  au  Maire     Parents  d’élève   Cécile  Gau>er   Philippe  Pais   Laurent  Was>aux   Willy  Lafrance   Julie  Loyer   Myriam  Garreau     1
  3. 3. ETAT  DES  LIEUX   Les  structures  existantes   La  structure  périscolaire     Compétence  Communauté  de  communes   Marché  Public  confié  à  l’associa>on  ADMR   Fin  du  marché  septembre  2014   Horaires  7h30-­‐9h,  12h05-­‐13h35  et   16h30-­‐18h30   U>lisa>on  d’un  local  communal  faisant  office   de  can>ne-­‐garderie   Les  associa=ons     2  associa>ons  (ASLC  et  Foyer  Rural)  proposant  des  ac>vités   sur  le  village.   1  éducatrice  spor>ve     Nombreuses  ac>vités  spor>ves  et  culturelles   L’Accueil  de  Loisirs  de  Norges     Compétence  Communauté  de   communes  –  ges>on  UFCV.   Fonc>onne  le  Mercredi  et  lors  des   vacances  scolaires     L’école  de  musique     Compétence  Communauté  de   communes  –  Nombreuses   ac>vités  d’appren>ssage  de  la   musique  proposée  après  l’école.   L’Espace  Jeunes     Compétence  Communauté  de   communes  –   S’adresse  aux  adolescents.  Mais   deux  animateurs  sont  >tulaires  de   diplômes  leur  perme9ant   d’intervenir  en  périscolaire.   L’école  Primaire     Compétence  municipale   62  élèves   3  classes    allant  du  CP  au  CM2   Classe  le  lundi-­‐mardi-­‐jeudi-­‐ vendredi   Horaires  9h00-­‐12h05  /   13h35-­‐16h30   2
  4. 4. ETAT  DES  LIEUX   Les  équipements  à  disposi=on   TYPE   3  salles  de  classe     1  salle  informa=que   1  salle  can=ne-­‐garderie   Bibliothèque   Localisa>on   Ecole  Primaire   Ecole  Primaire   Bâ>ment  annexe  à  la     Mairie   Bâ>ment  annexe  à   la    Mairie   Etat   Conforme  à  règlementa>on   en  vigueur  ERP   Conforme  à  règlementa>on   en  vigueur  ERP   Norme  PMI  et  Jeunesse   et  Sports   ERP     Ac>vités  possible   Ac>vités  scolaires  –  Sou>en   scolaire…   Informa>que  –  Lecture  -­‐   Musique   Repas  du  midi  –  Ac>vités   manuelles  -­‐  Lecture   Bibliothèque  –   Temps  calme   Remarque   Environ  30  personnes  par   salle  possible   1  salle  équipée  d’un  TBI   Environ  30  personnes   50  personnes   50  personnes     TYPE   3  salles  d’ac=vités   manuelles     1  cour  fermée   Localisa>on   1er  étage  Mairie   Ecole  Primaire   Etat   Moyen   Ac>vités  possibles   Ac>vités  manuelles–  Sou>en   scolaire  –  Jeux  de  société…   Ac>vités  d’extérieur  (jeux   tradi>onnels,  ini>a>ons   spor>ves)   Remarque   Traçage  d’un  plateau  spor>f   +  préau       3
  5. 5. ETAT  DES  LIEUX   Les  équipements  à  disposi=on   TYPE   1  Gymnase     1  salle  d’ac=vité  d’expression   Terrains  extérieurs   Localisa>on   Espace  Loisirs   Espace  Loisirs   Espace  Loisirs   Etat   Conforme  à  règlementa>on  en   vigueur  ERP   Conforme  à  règlementa>on  en   vigueur  ERP   Ac>vités  possible   Ac>vités  spor>ves   Gym,  danse,  expression   corporelle…   Jeux  d’extérieurs   Remarque   Possibilités  d’accueil  de  plusieurs   classes  en  simultané  –  10’  à  pied   de  l’école   30  enfants  –  10’  à  pied  de   l’école.   10’  à  pied  de  l’école.   A  RETENIR     Nombreux  équipements   à  disposi>on  perme9ant   de  proposer  des  ac=vités   variées  et  d’accueillir   l’ensemble  des  élèves  de   l’école.   Problème  de  transport   pour  aller  à  l’Espace   Loisirs  en  cas  de  mauvais   temps.     4
  6. 6. ETAT  DES  LIEUX   Les  aYentes  des  familles  dans  le  cadre  de  la  réforme       Entre  50  et  65  élèves  selon  les  années   5  niveaux  de  classe  :  CP  à  CM2  répar>es  sur  3  classes   66%  10%   24%   Jamais   plusieurs   fois   rarement   Sor>e  à  15h45   24%   22%   28%   26%   16h30   17h30   18h30   19h00   Les  horaires  prévisibles  de  sor>e   46%   44%   7%   3%   accompagnement  scolaire   ac>vité  associa>ve   type  garderie   type  centre  de  loisirs   Les  demandes  en  ac>vités   47%   16%   37%   7h30  /  8h   8h  /  8h45   9h   Heure  d’arrivée  prévue  le   mercredi  ma>n   33%   13%  26%   20%   8%   récup   manger  à  can>ne  et  récup   manger  à  can>ne  et  centre   de  loisirs   manger  à  can>ne  et   ac>vités  asso   autre   L’organisa>on  du  mercredi  midi                          A  RETENIR   -­‐  La  nécessité  de  prendre  en  charge  la  quasi-­‐totalité  des  enfants  de  15h45  à   16h30.    Ensuite,  il  conviendra  de  gérer  un  peu  plus  de  50%  des  enfants  à  16h30.   On  assiste  ensuite  à  une  chute  des  effec>fs  de  25%  par  ½  heure.   -­‐  Une  demande  d’augmenta=on  des  amplitudes  d’ouverture  le  ma>n  (7h15)  et  de   fermeture  le  soir  (19h00)  de  la  garderie.   -­‐  Une  volonté  de  proposer  des  ac>vités  avec  une  plus-­‐value  pédagogique  et  de   rompre  avec  le  système  classique  de  garderie.   -­‐  La  nécessité  de  proposer  un  accueil  le  mercredi  ma=n,  une  can=ne  le  mercredi   midi  et  des  ac>vités  le  mercredi  après-­‐midi.   5
  7. 7. ETAT  DES  LIEUX   Le  cadre  règlementaire     Comme  le  précise  le  Guide  de  la  réforme  édité  par  le  Ministère  de  l’Educa>on  Na>onale,  il  est  possible  de  s’appuyer  sur  différents   cadres  règlementaires  pour  la  mise  en  place  des  ac>vités  périscolaires  =   -­‐  la  règlementa=on  Accueil  Collec=f  de  Mineur   -­‐  d’autres  modes  d’accueil  comme  le  mode  associa>f     Chacun  de  ces  cadres  règlementaires  offre  des  avantages  et  inconvénients  sur  le  mode  de  financement  (CAF  pour  ACM,  Coupon  Sport,   Chèque  Vacances  pour  associa>ons,  les  taux  d’encadrement,  les  qualifica>ons  des  animateurs…).              Les  modes  de  financements     Si  le  disposi>f  ACM  est  le  seul  à  pouvoir  perme9re  de  mobiliser  des  financements  CAF,  le  disposi>f  associa>f  ou   le  portage  par  une  collec>vité  permet  de  mobiliser  d’autres  financements  :  Chèques  Vacances,  Chèques  Comité   d’Entreprise,  Coupons  Sport  ou  encore  subven>ons  CNDS.   Par  ailleurs,  d’autres  financements  peuvent  être  mobilisés  sur  des  projets  spécifiques  (éduca>on  à   l’environnement  par  exemple).  La  mobilisa>on  et  la  combinaison  de  ces  financements  est  une  source  de   diminu=on  des  coûts.   6
  8. 8. ETAT  DES  LIEUX   Le  cadre  règlementaire   L’esprit  de  la  réforme   7
  9. 9. ETAT  DES  LIEUX   Le  cadre  règlementaire   A  RETENIR     -­‐  Possibilité  de  choisir  un  cadre   règlementaire  adapté  au  disposi=f  et   de  les  combiner   -­‐  Possibilité  de  mobiliser  de  nouveaux   financements     -­‐  Cadre  précis  de  la  réforme  précisant   les  grands  principes  (école  le   mercredi  ma>n,  durée  minimum  de   la  pause  méridienne,  durée   maximum  de  la  ½  journée  de  travail,   répar>>on  des  compétences…).   La  répar==on  des  compétences     Il  est  nécessaire  d’avoir  une  analyse  précise  du  rôle  de  chacun   des  acteurs  dans  le  cadre  de  la  mise  en  place  de  la  réforme.  Ces   éclaircissements  sont  impéra>fs  pour  pouvoir  définir  le  chef  de   file  et  donc  le  financeur  de  chacun  des  temps  d’ac>vité  de   l’enfant.   On  peut  les  classer  en  deux  catégories  :   -­‐  les  ac=vités  pédagogiques  complémentaires.  Elles  sont   assurées  à  hauteur  de  36  heures  de  face  à  face  par  an  par  les   enseignants  dans  le  cadre  de  leur  service.    Ces  ac>vités   pédagogiques  peuvent  être  renforcées  par  des  ac>ons   proposées  par  le  Conseil  d’Ecole.  Dans  ce  cas,  le  financement   peut  être  fait  par  le  Conseil  d’Ecole  ou  la  Municipalité.  Ces   ac=vités  sont  gratuites  pour  les  enfants.   -­‐  Les  ac=vités  périscolaires  correspondent  aux  autres  ac>vités   proposées  pour  les  enfants  hors  des  24h  hebdomadaires   d’enseignement  (garderie,  anima>ons  pédagogiques….).  La   compétence  est,  pour  le  Val  de  Norge  celle  de  la  communauté   de  communes  qui  en  assure  donc  l’organisa=on  et  le   financement.  Une  par>cipa>on  financière  peut  être   demandée  aux  parents.   -­‐  Enfin,  les  associa>ons  peuvent  de  manière  libre  proposer  des   ac>vités  en  périphérie  des  horaires  d’enseignement  (fin  de   journée  notamment).  Le  financement  est  assuré  par  le   bénéficiaire  du  service  (les  parents  dans  ce  cas)  mais  le  coût   pour  ceux-­‐ci  peut  être  diminué  par  le  versement  de   subven=ons  publiques.   -­‐  A  noter  que  la  compétence  et  donc  le  financement  ne   dépendent  pas  de  l’heure  où  est  proposée  l’ac=vité  (ex  de   15h45  à  16h30)  mais  des  modalités  d’organisa>on  des   Ac>vités  Pédagogiques  Complémentaires  par  les  enseignants.   8
  10. 10. Structures  du  Val  de  Norge   ETAT  DES  LIEUX   L’analyse  des  couts  actuels   Coût  horaire  garderies     Val  de  Norge   ma>n-­‐soir  :  4,14€   midi  :  3,65€     Soit  8,36€  le  cout  du  Midi  (1,5h  de  garderie  +  repas)   ADMR,     36  641,00  €  ,  5%   CAF,     61  532,00  €  ,   8%   OPCA,    9  487,00   €  ,  2%   Divers,    1  911,00   €  ,  0%   CdC,    165  285,00   €  ,  22%   Parents,     472  887,00  €  ,   63%   Coût  service  global  =   747  744€   Coût  ADMR  =     677  596€   CdC  =     70  148€   2012  -­‐  Coût  global  garderie  +  can>ne   2012  -­‐  Origine  des  rece9es  –     Dont  pour  ma=n  et  soir  =  3,63€  frais  ADMR   0,50€  pris  en  charge  par  CAF  (part  ADMR  +  divers)   Dont  0,50€  correspondant  à  des  frais  de  fonc>onnement  payés  par  Cdc   Dont  pour  midi  :  0,37€  de  par>cipa>on  CAF   Les  principales  dépenses     Achat  repas  =  177  939€  soit  2,89€  par  repas   (revente  aux  parents  3,49€)   Frais  de  ges>on  ADMR  :  47  152€   Frais  de  personnel  :  442  346€   Frais  de  fonc>onnement  réglés  par  Cdc  :  70  148€     9
  11. 11. Garderie  –  Restaurant   scolaire  de  Clénay   ETAT  DES  LIEUX   L’analyse  des  coûts  actuels   Coût  horaire  garderie  (ma>n-­‐soir)   2,95€   Coût  service  global  =     62  997€   Coût  ADMR  =     57  381€   CdC  =     5616€   2012  -­‐  Coût  global  garderie  +  can>ne   Dont  2,30€  frais  ADMR   Dont  0,48€  pris  en  charge  par  CAF     Dont  0,65€  correspondant  à  des  frais  de  fonc>onnement  payés  par  Cdc   Les  principales  dépenses     Achat  repas  =  15  939€   Frais  de  ges>on  ADMR  :  4  263€   Frais  de  personnel  :  35  744€   Frais  de  fonc>onnement  réglés  par  Cdc  :  5616€     Les  informa>ons  à  disposi>on  ne  perme9ent  pas  de  calculer  la   répar>>on  des  rece9es.   A  RETENIR     -­‐  Le  calcul  du  coût  horaire  permet  de  fixer   un  objec=f  financier  global  au  projet  qui   doit  être  en  cohérence  avec  le  coût   actuel   -­‐  Concernant  les  coûts  de  garderie,  un   éventuel  changement  de  règlementa>on   des  taux  d’encadrement  (même  si   invalidé  aujourd’hui  par  le  Conseil   d’Etat)  n’aura  pas  d’effet  intéressant  à   Clénay   -­‐  Les  frais  de  ges=on  sont  une  part  non   négligeable  du  coût  du  service  (76%  de  la   part  CAF)   -­‐  Il  convient  d’ajouter  à  ce9e  analyse  les   coûts  de  l’Accueil  de  Loisirs  du  mercredi   et  en  moindre  par>e    ceux  de  l’Ecole  de   Musique  (chiffres  non  communiqués)   10  
  12. 12. ETAT  DES  LIEUX   La  factura=on   La  contribu>on  horaire  moyenne  des  parents  est  de  1,74€  de  l’heure  de  garderie.  Il  faut  ajouter  un  forfait  de  0,50€  par  midi   correspondant  au  différen>el  coût  d’achat  du  repas  –  prix  de  revente  aux  parents.    En  moyenne,  à  l’échelle  communautaire,  la   collec=vité  prend  donc  en  charge  2€40  par  enfant  et  par  heure  de  garderie  (ma>n-­‐soir)  et  1€89  le  midi.  Ce9e  factura>on  se  fait  en   fonc>on  des  revenus.  Si  nous  ne  disposons  pas  de  chiffres  concernant  la  factura>on  de  la  garderie,  nous  constatons  différentes  choses  :   -­‐   une  absence  de  cohérence  entre  la  factura>on  du  centre  de  loisirs  et  de  la  garderie  (en  par>culier  pour  les  repas)   -­‐   des  tranches  différentes  de  revenus  entre  le  centre  de  loisirs  et  les  garderies   -­‐   une  harmonisa>on,  qui  passe  sans  doute  par  un  recours  à  un  seul  et  unique  prestataire  (garderie  et  centre  de  loisirs),  est  à  étudier,  en   par>culier  pour  la  ges>on  du  mercredi.   Enfin,  on  notera  les  varia>ons  importantes  de  coût  de  la  garderie  du  midi  par  rapport  à  celle  du  ma>n  et  du  soir.  Varia>on  très  disparate   en  fonc>on  de  la  tranche  de  revenus  où  l’on  se  trouve  (tableau  ci-­‐dessous),  varia>on  d’autant  plus  importante  si  l’on  ajoute  les  0,50€  de   factura>on  supplémentaire  des  repas  (ce  chiffre  serait  à  ajouter  à  la  colonne  tarif  horaire  garderie  du  midi).  On  notera  d’ailleurs   l’inéquité  de  ces  tarifs  car  la  tranche  la  moins  favorisée  (3  enfants  et  revenu  <12000  euros)  se  voit  proposer  un  tarif  horaire  le  midi  qui   correspond  à  147%  de  celui  du  ma=n-­‐soir.  Ce  chiffre  passe  à  218%  si  l’on  ajoute  la  par>cipa>on  forfaitaire  de  0,50€  par  repas.   Compara>f  du  différen>el  garderie  soir-­‐ma>n  et  celle  du  midi  en  fonc>on  du  revenu.   11   Ressources   Cout  Midi   Tarif  horaire   garderie  midi   Tarif  horaire   ma=n  soir   compar=f  en  %   ma=n/midi   %  /  tranche   supérieure   Famille  1  enfant   <12000   5,25   1,17   1,07   109,66       12001  à  24000   5,73   1,49   1,46   102,28   136,45   24001  à  36000   6,46   1,98   1,8   110,00   123,29   >36000   6,94   2,30   2,2   104,55   122,22   Famille  2  enfants                           <12000   5,04   1,03   0,74   139,64       12001  à  24000   5,35   1,24   1,07   115,89   144,59   24001  à  36000   5,96   1,65   1,47   112,02   137,38   >36000   6,46   1,98   1,8   110,00   122,45   Famille  3  enfants   <12000   5,04   1,03   0,7   147,62       12001  à  24000   5,34   1,23   1,02   120,92   145,71   24001  à  36000   5,89   1,60   1,45   110,34   142,16  
  13. 13. Les  objec=fs   Les  objec=fs  du  projet   L’état  des  lieux  réalisé  nous  permet  de  dégager  un  certain  nombre   d’objec=fs  que  l’on  peut  classer  en  2  catégories  :       -­‐   les  objec>fs  de  fonc>onnement  administra>f   -­‐   les  objec>fs    éduca>fs  et  pédagogiques   Les  objec=fs  de  fonc=onnement  administra=f     -­‐  respecter  les  principes  règlementaires  de  la  réforme,   -­‐  proposer  un  service  adapté  aux  besoins  des  parents  (horaires,   factura>on,  souplesse  des  inscrip>ons,  horaires  souples  de  sor>e   de  la  garderie),   -­‐  respecter  la  règlementa>on  en  vigueur  et  perme9re  d’assurer  un   service  con>nu  et  de  qualité,   -­‐  maîtriser  les  couts  est  un  élément  déterminant  dans  la  réussite  de   ce  disposi>f,   -­‐  simplifier  le  suivi  administra>f    afin  de  réduire  les  coûts  de   ges>on,   -­‐  proposer  des  procédures  claires  concernant  la  sécurité  des   enfants  (respect  des  taux  d’encadrement,  des  diplômes,   procédure  d’entrée  et  de  sor>e  des  enfants  en  début  et  fin   d’ac>vité,  respect  de  la  règlementa>on  des  locaux…).   Les  objec=fs  éduca=fs  et  pédagogiques     -­‐   me9re  en  cohérence  capacités  d’appren>ssage  et  rythmes   biologiques  de  l’enfant   -­‐   limiter  la  fa>gue  des  enfants   -­‐   limiter  l’impact  de  la  pause  méridienne  sur  la  fa>gue  de   l’enfant   -­‐   privilégier  les  appren>ssages  fondamentaux  lors  des  périodes   les  plus  propices  à  l’appren>ssage   -­‐   renforcer  les  ac>vités  d’éveil   -­‐   alterner  des  temps  forts  d’appren>ssage  avec  des  temps   ‘’faibles’’  orientés  vers  le  repos.   12  
  14. 14. Le  disposi=f   L’organisa=on  de  la  semaine   A  RETENIR   Les  principes  suivants  ont  été  validés  pour  l’organisa>on  de  la  semaine  :   -­‐  24  heures  d’enseignement  répar>es  du  lundi  au  vendredi   -­‐  Fin  des  cours  à  15h45  les  lundis,  mardis,  jeudis,  vendredis   -­‐  Fin  des  cours  à  12h00  le  mercredi   -­‐  Ac=vités  pédagogiques  complémentaires  proposées  les  lundis  et  mardis  de   15h45  à  16h30  par  les  enseignants   -­‐  Ouverture  de  l’accueil  périscolaire  le  ma>n  à  7h15  et  fermeture  à  18h45   -­‐  Can=ne  organisée  à  Clénay  du  lundi  au  vendredi   -­‐  Ac>vités  associa=ves  et/ou  Accueil  Collec=f  de  Mineur  organisé  à  Clénay  le   mercredi  après-­‐midi     LUNDI   MARDI   MERCREDI   JEUDI   VENDREDI   7H15-­‐9h00   Accueil  périscolaire   Accueil  périscolaire     Accueil   périscolaire   Accueil   périscolaire   Accueil   périscolaire   9h00-­‐12h00   Ecole   Ecole   Ecole   Ecole   Ecole   12h00-­‐13h30   Can>ne   Can>ne   Can>ne   Can>ne   Can>ne   13h30-­‐15h45   Ecole   Ecole           Ac>vités   périscolaires  ou   associa>ves   Ecole   Ecole   15h45-­‐16h30   Accueil     périscolaire     Ac>vités   pédagogiques   complémentaires   Accueil     périscolaire   Ac>vités   pédagogiques   complémentaires     Accueil   périscolaire     Accueil   périscolaire     16h30-­‐18h45   Accueil     périscolaire     Accueil     périscolaire     Accueil   périscolaire     Accueil   périscolaire     13  
  15. 15. Le  disposi=f   L’organisa=on  de  la  journée   L’organisa>on  de  la  journée  respecte  le  cahier  des  charges  règlementaire.  Des  ajustements  en  personnel  seront  à   envisage  en  fonc>on  des  taux  de  remplissage.  Les  ac>vités  pédagogiques  complémentaires  et  les  ac>vités   périscolaires  éduca>ves  auront  lieu  le  soir  entre  15h45  et  17h30.   14  
  16. 16. Le  disposi=f   Zoom  sur  le  15h45-­‐18h45   Le  disposi>f  présenté  permet  :   -­‐   d’accueillir  la  totalité  des  enfants  de  l’école   jusqu’à  16h30,   -­‐   de  perme9re  la  sor>e  à  l’heure  choisie  par  les   parents,     -­‐   de  proposer  des  anima=ons  pédagogiques   variées   -­‐   de  limiter  le  nombre  d’animateurs  et  donc  les   coûts  de  17h45  à  18h45   -­‐   de  proposer  des  ac>vités  avec  des  effec=fs   maximum  de  12  enfants  par  intervenant   Aide  aux  devoirs   8  enfants   1  animateur   Temps  récréa>f  (4  animateurs)  +  enseignants  (APC)  –  54  enfants   15h45   Ac>vités  pédagogiques   complémentaires   (enseignants)   10  enfants     16h00   16h30   17h30       Anima>on   pédagogique   (associa>on)   8  à  12  enfants   1  animateur     Anima>on   pédagogique   (associa>on)   8  à  12  enfants   1  animateur   17h00         Temps  libre   (ACM)   12  enfants   1  animateur         18h00   18h45   Ac>vités  ludiques   Pour  finir  la  journée   1  animateur   Maxi  10  personnes   15  
  17. 17. Le  disposi=f   Zoom  sur  le  Mercredi   La  ges=on  du  Mercredi     L’organisa>on  du  Mercredi  va  subir  des  modifica>ons  importantes  du  fait  de  l’appari>on  de  la  ½  journée  d’enseignement   supplémentaire  le  ma>n.   D’après  les  ques>onnaires  ‘’Rythmes  scolaires’’  de  la  communauté  de  communes  diffusés  en  avril  2013,  25  enfants  maximum  auront   besoin  d’une  garderie  le  mercredi  ma=n,  28  enfants  maximum  iraient  à  la  can=ne  et  17  au  centre  de  loisirs  (chiffre  iden>que  à   aujourd’hui  pour  ce9e  dernière  sta>s>que).   Le  principe  proposé  par  le  groupe  de  travail  est  de  privilégier  la  mise  en  place  d’ac>vités  à  Clénay  pour  limiter  les  coûts  et  les  transports   des  enfants.   Garderie  ma>n   ACM   25  enfants     2  animateurs   Ac>vités  après-­‐midi   17  enfants   Associa>on   1  animateur   Can>ne  midi   ACM   28  enfants   2  animateurs   Que  proposer  le  Mercredi  après-­‐midi  ?     Le  déroulé  de  l’après-­‐midi  se  fera  en  trois   temps  :   -­‐  1  temps  récréa=f  après  le  repas   (13h30-­‐14h30)   -­‐ 1  temps  fort  d’ac=vités  pédagogiques  variées   (culturelles,  spor>ves  et  de  loisirs)  de  14h30  à   17h30   -­‐ 1  temps  calme  plus  individuel  avec  de  l’aide   aux  devoirs,  des  jeux  de  société  pour  aller   jusqu’à  18h45   -­‐   si  un  seul  animateur  en  simultané  suffit,  2  à  3   animateurs  pourront  se  succéder  dans  l’après-­‐ midi  en  fonc>on  du  programme  pédagogique.   16  
  18. 18. Le  disposi=f   Zoom  sur  les  ac=vités   Quel  type  d’ac=vité  proposer  ?   Les  ac>vités  proposées  le  soir  seront  de  différents  types  :   -­‐ Les  ac=vités  pédagogiques  complémentaires  seront  mises  en  place  par  l’équipe  enseignante  à  raison  de  2  soirs  par  semaine  à   des>na>on  d'élèves  choisis  par  les  enseignants  (aide  à  l’appren>ssage).  Ces  ac>vités  auront  lieu  les  lundis  et  mardis  de  15h45  à  16h30.   Chaque  enseignant  assurera  en  plus  11h  d’ac>vités  en  lien  avec  le  projet  d’école.  Ces  ac>vités  dureront  de  ¾  d’heure  à  1  heure  30.   -­‐ Les  anima>ons  pédagogiques  sont  de  trois  ordres  :  les  anima=ons  à  caractère  ludique  (jeux  de  société,  travaux  manuels,  jeux   tradi>onnels),  les  anima=ons  à  caractère  d’appren=ssage  (éveil  ar>s>que,  aide  aux  devoirs,  …)  les  anima=ons  de  retour  au  calme   (lecture,  dessin…).   Lors  des  anima>ons  ludiques  et  de  retour  au  calme  les  parents  peuvent  venir  chercher  leurs  enfants  lorsqu’ils  le  souhaitent.  Ces  ac>vités   sont  systéma>quement  proposées  de  15h45  à  18h45.  Pour  les  ac>vités  d’appren>ssage,  les  enfants  restent  à  la  totalité  de  la  séquence   qui  dure  en  général  d’une  heure  à  une  heure  trente.  C’est  iden>que  pour  les  ac>vités  pédagogiques  complémentaires.       Les  ac>vités  ci-­‐dessous  (non  exhaus>ves)  perme9ent  de  mieux  comprendre  l’orienta>on  donnée  aux  anima>ons  pédagogiques.     Autour  des  Arts     Eveil  ar>s>que,   développer  ses   compétences  ar>s>ques   Autour  de  la  Nature   Pour  découvrir  la  Nature   en  s’amusant…   Autour  du  Sport   L’occasion  de  découvrir   une  mul>tude  d’ac>vités   spor>ves   Autour  du  Journal   Créer  un  journal,  en   u>lisant  l’informa>que,   écrire  ses  ar>cles,   prendre  des  photos…   Autour  de  la   Bibliothèque   Un  moment  calme  autour   des  Livres…   Autour  de  la  Musique   Eveil  musical   Aide  aux  devoirs   Pour  faire  ses  devoirs   Etude  surveillée   Pour  faire  ses  devoirs  et   apprendre  l’autonomie   Autour  des  jeux   Jeux  de  société   Secourisme   Ini>a>on  au  secourisme   Anglais  en  s’amusant   Jeux  de  société  en  anglais   Travaux  manuels   Ac>vités  manuelles   Eveil  scien=fique   Pe>tes  expériences   17   Appren=ssage  /   citoyenneté   Ac=vités  d’éveil     Ac=vités  ludiques    
  19. 19. Le  disposi=f   Approche  budgétaire   Le  coût  total  du  service  sera  bien  sûr  fonc>on  du  ou  des  prestataires  choisis  pour  assurer  le  service.  Néanmoins,  on  peut  évaluer  d’ores  et   déjà  certaines  conséquences  de  la  mise  en  place  de  ce  disposi>f  :   -­‐  les  heures  quo>diennes  d’encadrement  (ma>n  et  soir)  passent  de  8h  à  10h  (augmenta>on  du  nombre  de  personnels  et  de  l’amplitude   horaire).  En  revanche,  le  recours  à  des  associa>ons  (voir  encadré  ‘’Test  grandeur  nature’’)  permet  de  passer  à  un  coût  horaire  par  enfant   de  4,87  à  un  coût  horaire  variant  de  2,92€  à  1,67€.  Le  tableau  ci-­‐dessous  permet  de  calculer  le  coût  pour  la  collec>vité  du  service  en   fonc>on  du  disposi>f  et  du  nombre  d’enfants  présents  (en  fonc>on  de  la  tarifica>on  actuelle).  La  prise  en  charge  moyenne  par  la   collec>vité  est  actuellement  de  1,21€  à  Clénay  et  de  2,40€  au  niveau  de  la  communauté  de  communes.  A  factura>on  égale,  en   s’appuyant  en  par>e  sur  un  système  de  prestataire  type  associa>f,  la  baisse  de  ces  coûts  permet  de  compenser  l’allongement  de   l’amplitude  horaire  d’encadrement.   Cout  collec>vité   8  par  animateur   1,18€   10  par  animateur   0,6€   12  par  animateur   0,2€   14  par  animateur   0€   Coût  restant  à  charge  pour  la  collec>vité  sur  Val  de  Norge   Ce  test,  encadré  par  des  intervenants  spécialisés   rémunérés  a  été  l’occasion  de  vérifier  la  validité  du   système  et  de  tester  le  modèle  économique.  Le   tableau  ci-­‐dessous  précise  les  coûts  du  service  (à   comparer  aux  3€10  de  la  garderie  de  Clénay  et  aux   4€14  de  l’ensemble  des  garderies  du  Val  de  Norge.   Ces  coûts  peuvent  être  décomposés  en  2  :  70%   représentant  les  frais  de  personnel  et  30%  les  frais   de  fonc=onnement.   Cout  horaire/enfant   8  par  animateur   2,92   10  par  animateur   2,34   12  par  animateur   1,95   14  par  animateur   1,67   Coût  total  ac>vités  associa>ves  en  fonc>on  du  nombre  d’enfants   Un  test  grandeur  nature     La  période  Mai-­‐Juin  2013  a  permis  de  simuler  en  situa>on  réelle  la  mise  en  place   d’anima>ons  pédagogiques  proposées  aux  enfants  de  l’école.  34  enfants  (sur  56  élèves)  se   sont  inscrits  à  l’une  ou  plusieurs  de  ces  ac>vités.     18   Des  effec=fs  réduits     Le  test  s’est  effectué  avec  des  groupes   allant  de  6  à  12  enfants.  Pour  une   anima>on  pédagogique  de  qualité,  ces   effec>fs  nous  semblent  être  les  plus   adaptés.  Au  delà,  mis  à  part  quelques   ac>vités  (handball  (14),  chorale…),  la   qualité  de  l’anima>on  s’en  ressent.  Nos   simula>ons  financières  se  sont  donc  faites   sur  ces  bases.  
  20. 20. Le  disposi=f   Approche  budgétaire   Et  le  Mercredi  ?   Le  fonc>onnement  du  mercredi  va  être  considérablement  modifié.  L’existence  actuelle  d’un  seul  centre  de  loisirs  sur  le  Val  de  Norge  ne   permet  pas  de  comparer  à  l’échelle  de  l’école  de  Clénay  l’impact  financier  de  ces  modifica>ons  sur  la  ges>on  du  Mercredi.   Il  est  par  contre  possible  d’évaluer  les  coûts  du  disposi>f  sur  Clénay.  Ce  coût  pour  une  fréquenta>on  moyenne  de  12  enfants  (cohérent   par  rapport  aux  réponses  du  ques>onnaire  de  la  communauté  de  communes)  serait  de  1,95€  de  l’heure  d’ac=vité  par  enfant,  et  il   diminue  ensuite  (jusqu’à  18  enfants).  Une  connaissance  des  modes  de  financement  de  la  communauté  de  communes  pour  le  centre  de   loisirs  perme9rait  de  calculer  le  coût  parent  et  le  coût  collec>vité.     Les  faibles  effec>fs  du  mercredi  à  la  can=ne  perme9rait  par  ailleurs  de  ne  solliciter  que  deux  personnes  (contre  3  actuellement  le  reste   de  la  semaine).     La  factura=on   La  factura>on  mise  en  place  pourra  être  faite  en  fonc>on  de  la  stratégie  de  la  communauté  de  communes  :   -­‐  directement  par  elle  (pour  les  ac>vités  type  garderie)   -­‐  par  les  associa>ons  pour  les  anima>ons  pédagogiques   -­‐  par  le  délégataire  en  cas  de  Déléga>on  de  Service  Pulic   La  factura>on  devra  se  faire  à  la  ½  heure  pour  les  ac>vités  où  la  sor>e  est  libre,  et  à  la  séance  pour  les  anima>ons  pédagogiques   d’appren>ssage.     19  
  21. 21. Le  disposi=f   Mode  de  ges=on   Le  mode  de  ges>on  du  système  doit  être  réfléchi  à  l’échelle  intercommunale.    La  réforme  doit  être  une  opportunité  pour  repenser   l’ensemble  du  disposi>f  Enfance-­‐Jeunesse  de  la  communauté  de  communes  et  pour  ra=onaliser  les  coûts  :   -­‐   un  seul  prestataire  ‘’garderie’’  et  centre  de  loisirs,  voir  du  secteur  Ado  perme9rait  une  diminu>on  des  coûts  de  ges>on  et  une   mutualisa>on  des  ressources  humaines.  Il  conviendra  d’étudier  financièrement  quel  mode  de  ges>on  est  le  plus  per>nent  et  le  plus   économique  (régie  directe,  DSP,  marché  public)   -­‐   la  ges>on  du  disposi>f  pourrait  être  confiée  à  un  coordonnateur  employé  par  la  communauté  de  communes  (poste  budgétaire  existant   actuellement  sur  la  communauté  de  communes  (direc>on  du  secteur  ado))     Coordonnateur     enfance  jeunesse   Garderie   1  directeur  /  garderie   1  équipe  d’animateurs   Centre  de  loisirs    (mercredis  et  vacances  scolaires)   1  directeur   1  équipe  d’animateurs   Secteur  Ado     Responsabilité  directe  du   coordonnateur   1  animateur   Ce  mode  de  fonc>onnement  perme9ra  de  mutualiser  le  personnel,  de  donner   une  vraie  cohérence  fonc=onnelle  entre  chaque  secteur  (de  la  maternelle  au   secteur  ado),  de  diminuer  les  coûts  de  personnel,  de  porter  un  projet   pédagogique  global  et  cohérent  ente  chaque  secteur.     20  
  22. 22. Le  disposi=f   Mode  de  ges=on   La  rela>on  entre  la  communauté  de  communes,  l’éventuel  délégataire  et  les  associa>ons  prestataires  est  à  éclaircir  :   -­‐   en  régie  directe,  la  communauté  de  communes  recrute  l’ensemble  du  personnel.  Elle  fait  appel  par  conven=onnement  et  par   subven=onnement  aux  associa>ons  prestataires  des  anima>ons  pédagogiques.   -­‐   en  DSP,  le  délégataire  peut  intégrer  directement  les  anima=ons  dans  sa  presta=on.  Cela  donne  peu  de  flexibilité.  Un  système  mixte   peut  être  envisagé  (DSP  pour  les  ac>vités  tradi>onnelles  de  garderie  –  à  la  condi>on  d’apporter  une  plus-­‐value  pédagogique  par  rapport   à  l’existant  et  de  s’intégrer  dans  un  projet  pédagogique  global  –  et  subven>onnement  pour  les  presta>ons  d’anima>on  pédagogiques   réalisées  par  les  associa>ons  ou  les  autres  prestataires.   -­‐   ce  système  permet  une  plus  grande  souplesse  et  peut  perme9re,  en  fonc>on  du  projet  pédagogique  de  solliciter  de  nouvelles   associa>ons.   La  reproduc=vité    Penser  ce  système    à  l’échelle  de  l’intercommunalité  permet  de   reproduire  les  anima=ons  sur  l’ensemble  des  écoles.  Une   mutualisa=on  des  intervenants  est  tout  à  fait  possible  voir   nécessaire  et  facilitateur.   Ce9e  mutualisa>on  peut  se  faire  de  différentes  manières  :   -­‐   une  ‘’labellisa=on’’  de  certains  animateurs  ou  certaines   associa=ons  pour  lesquels  la  communauté  de  communes  validerait   un  projet  pédagogique  lié  à  une  ac>vité  donnée  (exemple  :  un   projet  environnement  qui  pourrait  se  décliner  sur  plusieurs  écoles)   -­‐   l’emploi  d’une  équipe  d’animateurs  spécialisés  qui  viendraient  en   renfort  des  animateurs  de  garderie  classique  et  qui  proposeraient   de  manière  successive  leurs  ac>vités  dans  les  écoles.   21  
  23. 23. En  conclusion   Ce  document  permet  de  dresser  une  première  esquisse  de  ce   que  pourrait  être  le  principe  de  mise  en  place  de  la  réforme   des  rythmes  scolaires  à  Clénay.     Les  pistes  proposées  sont  toutes  déclinables  sur  les  autres   écoles  du  territoire,  sous  réserve  bien  sûr    d’une  adapta>on  au   contexte  local  (équipements  existants,  ressources  humaines  et   compétences  à  disposi>on…)   C’est  en  tout  cas  une  excellente  occasion  pour  repenser   l’accueil  des  jeunes  et  le  service  aux  familles  à  l’échelle  de  la   communauté  de  communes.     22  

×