ACCIDENTS EXPOSANT AU
SANG
 Dr O. HADJ SAHRAOUI
 Service de médecine du travail
 E.P.S.P DRARIA
INTRODUCTION (AES 01)
 AES +/+ fréquents en milieu hospitalier:
• Risques de Mdies transmissibles accrus
hépatites B , C ...
INTRODUCTION (AES 02 )
 LES VISITES DES LIEUX EFFECTUEES
MONTRENT QUE:
• Les précautions universelles ou standards sont
i...
Question N°1: Qu’appelle-t-on un AES?
 Tout contact avec du sang ou liquide biologique
contaminé par du sang et comportan...
Question N°2 : Comment peut on être victime
d’AES?
 Accidents les plus fréquents:
 Piqûres, surtout lors du récapuchonna...
Q N°2: comment peut-on être victime AES
 la projection sur les muqueuses et les yeux de
tout liquide biologique (ex: mani...
Question N°3:
Comment prévenir et éviter le risque d’AES et les
risques de contamination
 A ) Application des mesures uni...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
1. Mesures universelles dans les salles ...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
 Panser et couvrir toute plaie (surtout...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
 Décontaminer les surfaces et les sols ...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
2. Mesures universelles dans les laborat...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
• Centrifuger tous les produits dans des...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
 B ) Vaccination contre l’hépatite vira...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
TAUX DE TRANSMISSION DU VIRUS
APRES PIQU...
Q N°3: comment prévenir et éviter le risque
d’AES et les risques de contamination
 C’est pour ces raisons que la vaccinat...
Question N°4:
Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?
1.1. LES PREMIERS SOINSLES PREMIERS SOINS ::
 EN CAS DE PIQUR...
Q N°4:
Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?
 EN CAS DE CONTACT AVEC UNE PEAU LESEE
(PLAIE – ECZEMA – EXCORIATION...
Q N°4:
Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?
 EN CAS DE PROJECTION SUR UNE MUQUEUSE
OU LES YEUX
 Rincer abondamm...
Q N°4:
Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?
2. ENREGISTREMENT DE L’AES :
Il doit se faire sur le registre d’AES q...
Q N°4:
Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?
3. RECHERCHER LE STATUT
SEROLOGIQUE DU PATIENT SOURCE :
L’information...
Q N°4:
Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?
4. ORIENTATION AU SERVICE DE MEDECINE DU
TRAVAIL :
 Diriger la victi...
CONCLUSION
L’AES est un événement inattendu et brutal.
C’est un accident du travail qui doit être déclaré
dans les 24 heur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Accidents exposant au sang 2014

1 427 vues

Publié le

cours

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 427
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Accidents exposant au sang 2014

  1. 1. ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG  Dr O. HADJ SAHRAOUI  Service de médecine du travail  E.P.S.P DRARIA
  2. 2. INTRODUCTION (AES 01)  AES +/+ fréquents en milieu hospitalier: • Risques de Mdies transmissibles accrus hépatites B , C , SIDA • Déclarations des AES :  Préciser leur fréquence  Les circonstances de contamination  Les matériels en cause  D’adapter les mesures préventives  Évaluer la formation et l’information du personnel
  3. 3. INTRODUCTION (AES 02 )  LES VISITES DES LIEUX EFFECTUEES MONTRENT QUE: • Les précautions universelles ou standards sont insuffisamment appliquées. • Pour améliorer le prévention de ces AES et le taux de déclarations, il faut informer le personnel concerné sur l’importance des déclarations et de la vaccination contre HvB
  4. 4. Question N°1: Qu’appelle-t-on un AES?  Tout contact avec du sang ou liquide biologique contaminé par du sang et comportant une effraction cutanée (piqûre, coupure) ou une projection sur une muqueuse ou peau lésée (plaie , eczéma)  La survenue d’un AES permet de définir:  La victime: agent hospitalier  Le matériel et le mécanisme d’action  Le patient source (celui à qui le sang appartient)
  5. 5. Question N°2 : Comment peut on être victime d’AES?  Accidents les plus fréquents:  Piqûres, surtout lors du récapuchonnage des aiguilles souillées utilisées après : • prélèvements sanguins • injections • pose ou retrait de perfusion • prélèvement d’hémoculture
  6. 6. Q N°2: comment peut-on être victime AES  la projection sur les muqueuses et les yeux de tout liquide biologique (ex: manipulation des centrifugeuses , ou lors d’un branchement en hémodialyse)  Contact direct de liquides biologiques contaminés de sang sur une peau lésée (plaie, eczéma) Intérêt de la protection de toute plaie même minime et du port de gants avant d’entamer tout travail exposant au sang
  7. 7. Question N°3: Comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination  A ) Application des mesures universelles: Elles sont à prendre vis-à-vis de:  tout patient et de tout sang  produit biologique et tissu contaminés  matériel et instruments souillés de sang et dérivés
  8. 8. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination 1. Mesures universelles dans les salles de soins  Ne pas récapuchonner les aiguilles  Déposer immédiatement après usage les objets piquants et tranchants dans des containers adaptés, stables, imperforables, incinérables de tailles adéquates et disposés à portée de main  Se laver les mains avant et après chaque soin et chaque acte technique , les désinfecter ensuite avec un antiseptique
  9. 9. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination  Panser et couvrir toute plaie (surtout au niveau des mains)  Porter des gants s’il y a risque de contact avec du sang ,salive ,liquides biologiques ou avec une surface ou du matériel souillé.  Porter systématiquement des gants en cas de lésions des mains même minimes.  Porter des masques et lunettes pour éviter les projections de liquides biologiques(endoscopie, accouchement , stomatologie ,aspiration …)
  10. 10. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination  Décontaminer les surfaces et les sols souillés par du sang , des produits biologiques renversés ou projetés avec de l’eau de Javel à 12°  Transporter tous les prélèvements de sang ou de liquides dans des sacs en plastique jetables et des récipients lavables et désinfectables ou à usage unique ,hermétiquement clos. Les feuilles d’examen seront séparées des prélèvements.
  11. 11. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination 2. Mesures universelles dans les laboratoires  Porter systématiquement des gants pour manipuler les tubes et récipients contenant du sang ou autres produits biologiques, à la réception, durant les manipulations et lors du lavage du matériel réutilisable. Les gants portés devront être enlevés avant toute saisie du téléphone, ouverture des portes, utilisation de clavier, ou consultation de livres, papiers etc….  Porter un masque et des lunettes lorsqu’il y a risque de projection de sang,  Ne jamais pipeter à la bouche
  12. 12. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination • Centrifuger tous les produits dans des tubes fermés. • Ne jamais ouvrir les centrifugeuses avant leur arrêt complet pour éviter toute dispersion de produits biologiques. • Demander l’acheminement des examens dans un double emballage (La feuille de demande ne doit pas être en contact avec le tube) • Inactiver systématiquement les déchets des laboratoires qui doivent être incinérés avant leur évacuation. • Il est strictement interdit de manger, boire ou fumer sur les lieux de travail
  13. 13. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination  B ) Vaccination contre l’hépatite virale BVaccination contre l’hépatite virale B Il est important de savoir que dans le monde, le virus de l’hépatite virale B ( HvB) tue plus de sujets en un jour que le VIH en une année et qu’il est à l’origine de 80% des cancers primitifs du foie. De savoir aussi que le VHB est le plus anciennement connu des virus (VHC , VIH) mais aussi le plus contaminant . Après une exposition percutanée au VHB pour les personnes non vaccinées contre l’Hépatite virale B le risque de contamination, peut aller jusqu’à 30% .Avec le VIH le risque est 100 fois plus faible.
  14. 14. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination TAUX DE TRANSMISSION DU VIRUS APRES PIQURE VHB 30 % VHC 3 % VIH 0,3 %
  15. 15. Q N°3: comment prévenir et éviter le risque d’AES et les risques de contamination  C’est pour ces raisons que la vaccination anti hépatite B du personnel soignant est devenue obligatoire par instruction ministérielle parue en 2002, évitant ainsi une contamination par le virus de l’hépatite virale B.  Le protocole vaccinal préconisé est 2 injections à un mois d’intervalle suivi d’un rappel à 6 mois. Le rappel de 5 ans n’est plus nécessaire.  On ne parle de protection efficace que si la sérologie révèle que le taux d’anticorps anti Hbs est supérieur 10 m U I /ml .
  16. 16. Question N°4: Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ? 1.1. LES PREMIERS SOINSLES PREMIERS SOINS ::  EN CAS DE PIQURE ET DE BLESSURE  Ne pas faire saigner  Nettoyer immédiatement la zone cutanée lésée à l’eau et au savon. Rincer  Désinfecter : • A l’alcool à 70° pendant 3 min.. • Ou à la BETADINE en solution dermique pure pendant 5 min. • Ou au DAKIN , ou à l’eau de JAVEL à 12° diluée au 1/10 pendant 10 min.
  17. 17. Q N°4: Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?  EN CAS DE CONTACT AVEC UNE PEAU LESEE (PLAIE – ECZEMA – EXCORIATION)  Nettoyer immédiatement la zone atteinte avec de l’eau et du savon  Bien rincer  Désinfecter avec un des désinfectants sus cités
  18. 18. Q N°4: Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ?  EN CAS DE PROJECTION SUR UNE MUQUEUSE OU LES YEUX  Rincer abondamment à l’eau ou au sérum physiologique pendant 10 min.  Appliquer un collyre antiseptique.
  19. 19. Q N°4: Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ? 2. ENREGISTREMENT DE L’AES : Il doit se faire sur le registre d’AES qui est mis à la disposition de chaque service sous la responsabilité du surveillant médical ou d’une personne compétente désignée par le chef de service.
  20. 20. Q N°4: Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ? 3. RECHERCHER LE STATUT SEROLOGIQUE DU PATIENT SOURCE : L’information sur la sérologie de l’hépatite virale B, l’hépatite virale C et le Sida de celui a qui appartient le sang ou le liquide biologique ayant contaminé la victime d’AES doit être enregistré si elle est connue.
  21. 21. Q N°4: Quelle est la conduite à tenir en cas d’AES ? 4. ORIENTATION AU SERVICE DE MEDECINE DU TRAVAIL :  Diriger la victime de l’AES vers le service de médecine du travail pour déclarer l’accident du travail si minime soit il même s’il ne donne pas lieu à un arrêt de travail.  Le médecin du travail vous informera de la nécessité ou pas d’un suivi médical et ou sérologique car une sérologie sera demandée à J0 avant la fin du 8ème jour au 1èr mois, au 3ème mois et au 6ème mois.
  22. 22. CONCLUSION L’AES est un événement inattendu et brutal. C’est un accident du travail qui doit être déclaré dans les 24 heures par le Médecin du travail. Sa prévention est basée sur des règles simples, classiques et universelles.

×