E-TOURISME  WEB 2.0 
VER.2 
 QUELS OUTILS SUR INTERNET POUR M’ASSISTER DANS MON ACTIVITE AU 08/2014 
QUOTIDIEN ? 
NTRODUCT...
RAVAILLER A PLUSIEURS - LE 
TRAVAIL COLLABORATIF 
Les raisons peuvent être de plusieurs ordres : 
géographiques (mobilité ...
Les 10 commandements du 
QRcode : 
1. Tu choisiras ton type de 
QR Code. 
2. Tu personnaliseras ton 
QR Code. 
3. Tu contr...
ONCLUSION 
C 
Avant le digital, une entreprise évoluait dans un 
univers unique : le monde réel. 
Un monde qui, au début d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Quels outils sur Internet pour m'assister dans mon activité au quotidien ?

483 vues

Publié le

Le Cloud (informatique en nuage) ou les services en ligne ont changé notre façon de travailler et de partager des informations. Grâce à des services comme Gmail, Dropbox, Flickr, Slideshare, etc, une partie de nos données (photos, documents, contacts et plus) sont en ligne...

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
483
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quels outils sur Internet pour m'assister dans mon activité au quotidien ?

  1. 1. E-TOURISME WEB 2.0 VER.2 QUELS OUTILS SUR INTERNET POUR M’ASSISTER DANS MON ACTIVITE AU 08/2014 QUOTIDIEN ? NTRODUCTION Le Cloud (informatique en nuage) ou les services en ligne ont changé notre façon de travailler et de partager des informations. Grâce à des services comme Gmail, Dropbox, Flickr, Slideshare, etc, une partie de nos données (photos, documents, contacts et plus) sont en ligne. Le principe de ces services consiste à utiliser la puissance de calcul et/ou de stockage de serveurs informatiques distants à travers le Web. Plus communément appelé le Web 2.0, ces services permettent de simplifier et/ou d’organiser son activité au quotidien. Par exemple, l’e-mail, souvent utilisé comme seul et unique moyen de communication entre services, avec ses partenaires ou avec ses clients, devient un problème quand il duplique une information supposée rester centrale (fichier clients…). L’e-mail doit informer (envoyer une newsletter ou notifier un collaborateur) et ne devrait pas être utilisé pour échanger des documents de travail (en particuliers si ces derniers sont amenés à évoluer…) ou bien encore utilisé comme une plateforme de documents (recherche dans les pièces jointes). Autre élément important, la sauvegarde des données informatiques se trouve facilitée et sécurisée par l’usage des services de sauvegarde en ligne. Pour tout cela, le Cloud et les outils en ligne donnent accès à la demande et en libre-service à des ressources informatiques partagées configurables. ’INFORMATIQUE TRADITIONNELLE Vs LE CLOUD L’informatique traditionnelle souvent bâtie autour d’un serveur et d’un réseau informatique ne permet pas d’être ouvert à la mobilité (accès aux applications et aux données de par un Smartphone, une tablette, etc.). Alors que l’informatique dans le Cloud permet de s’affranchir des distances… …et d’être : Flexible Fiable (récupération des données) Collaboratif Mobile Sécurisé Moins cher à l’usage (absence de frais d’investissement) … En revanche, il demande : Une connexion Web indispensable (et performante !!!). De confier ses données à un tiers (ex Google). I L 1
  2. 2. RAVAILLER A PLUSIEURS - LE TRAVAIL COLLABORATIF Les raisons peuvent être de plusieurs ordres : géographiques (mobilité des salariés, télétravail, etc.) ou bien encore organisationnelles (collaboration autour d’un projet, etc.). Les objectifs : Informer : o Donner rapidement des informations liées à l’entreprise, o Accéder aux informations structurées et validées par l’entreprise, o Créer (ou initier) des contenus non structurés. Fédérer les collaborateurs de l’entreprise (culture commune). Identifier rapidement les référents dans les domaines métiers. Mutualiser les bonnes pratiques. Optimiser l’utilisation des mails. Partager et capitaliser les connaissances. Les domaines impactés : La veille (référencer des ressources intéressantes et même stratégiques pour l’entreprise). Gestion du temps (agenda, réunion, etc.) L’organisation de l’information (partage de fichiers, diffusion, etc.). La communication (entre services, avec ses clients, entre collègues RSE Réseaux Sociaux d’Entreprise). ES OUTILS COLLABORATIFS ET DE CLOUD 1- La veille collaborative : Avec Diigo.com qui vous permet de classer, d'indexer vos favoris au moyen de mots-clés personnels (les tags) et d'accéder à ceux des autres utilisateurs. Mais il permet surtout de créer des bibliothèques collectives et accessibles via le Web. 2- Le Webmail : Avec par exemple, Gmail, qui vous permet de gérer des libellés (principe de la Gestion Electronique de Documents) ou bien encore de partager un agenda. 3- Le partage de fichiers et les sauvegardes en ligne : Avec Drive ou Dropbox qui sont des services de stockage et de partage de fichiers dans le Cloud. Quelques outils « Cloud » disponible dans Drive : traitement de texte, tableur, formulaire, HelloFax, MergePDF, Pixlr Editor, WeVideo, etc. Utilisés de façon légèrement détournée, ces services peuvent devenir des solutions de sauvegarde très intéressantes (de par les possibilités de synchronisation). 4- Les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE) : Les solutions logicielles disponibles pour gérer un Réseau Social d'Entreprise sont nombreuses et l'offre s'enrichit régulièrement (voir lien ci-après : http://social-collaboratif.blogspot.fr/2011/ 06/48-solutions-proprietaires-de-rse-et.html) Les fonctions principales tournent autour de : Collaboration sociale (profil, mur, tableau de bord, contact sociaux…) Edition et publication de contenu (portail, blog, wiki, forum, flux…) Partage documentaire (fichiers et documents, recherche, versioning…) Gestion de projets (ressources, planning, workflow, risques…) Organisation et bureautique (messagerie, contacts, agenda, tâches, édition de documents…) Echanges distants synchrones (messagerie instantanée, vidéo-conférence…). 5- La messagerie instantanée : Avec Hangouts la pièce maitresse de Google+, il s’agit d’une panoplie de services de messagerie instantanée. A priori elle n’apporte pas grand-chose en plus que Skype mais permet de connecter jusqu’à 10 participants lors d’une réunion à distance et intégration parfaite avec les autres services de Google. T L 2
  3. 3. Les 10 commandements du QRcode : 1. Tu choisiras ton type de QR Code. 2. Tu personnaliseras ton QR Code. 3. Tu contrasteras les couleurs. 4. Tu adapteras la taille de ton code. 5. Tu sélectionneras ton support. 6. Tu optimiseras la visibilité de ton QR Code. 7. Tu t’assureras de la présence d’un réseau téléphonique adapté. 8. Tu indiqueras le fonctionnement de ton QR Code. 9. Tu offriras de la valeur ajoutée. 10. Tu mèneras ton QR Code sur un site MOBILE. ESTION ET DIFFUSION DE VOS CONTENUS Le site Internet peut être considéré comme « un socle » dans la communication ce qui n’exclu pas pour autant d’utiliser d’autres canaux de communication, en fonction du type de contenu que l’on souhaite diffuser : Présentation, notice, formulaire … Photos, vidéos … Réseaux sociaux Plans d’accès Agendas Etc. Les services Web incontournables : Possibilité d’intégrer les réseaux sociaux… ... ou d’utiliser des QR Codes : Les avantages du QR Code : Grande capacité Taille d'impression réduite Résistant à l'usure Lisible dans tous les sens Un QRcode peut contenir différentes informations : Un texte alpha numérique Une URL = une adresse Web Un contact complet (nom, téléphone, adresse...) Une action spécifique : Afficher un plan (Google Maps), envoyer un message (SMS, E-mail), obtenir un code Wifi, etc… G Vidéos… Présentations… Images… 3
  4. 4. ONCLUSION C Avant le digital, une entreprise évoluait dans un univers unique : le monde réel. Un monde qui, au début des années 90, a vu surgir un second univers avec l’explosion d’Internet et qui depuis 20 ans et de longues années d’expérimentation, a permis aux chefs d’entreprise d’identifier les « best practices » pour optimiser leur business dans cet environnement et d’en faire un potentiel pour leur activité. De ce fait, les entreprises évoluent à présent dans deux univers parallèles, profondément interdépendants, où les usages numériques deviennent un enjeu de plus en plus majeur. Que ce soit le Cloud, qui s’inscrit directement dans ces évolutions, en permettant disposer de l’ensemble de ses informations où que l’on soit, ou bien les FabLabs ou les MOOCs (qui sont des cours gratuits et ouverts en ligne), les technologies numériques font apparaitre de nouveaux usages et de nouveaux modèles. Il est à noter que « d’ici 2020 - autant dire demain - 90 % des emplois nécessiteront des compétences numériques, et nous ne sommes pas prêts. Déjà, les entreprises européennes manquent de travailleurs qualifiés dans le domaine des technologies de l’information. Nous devons remédier à cette situation… », explique Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique (source : Frenchweb - 28 mars 2014). 4

×