Conférence silver economie martinique 31 10 14

1 087 vues

Publié le

Silver Economie une opportunité de croissance et de diversification pour les entreprises martiniquaises
Benjamin Zimmer

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 087
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
47
Actions
Partages
0
Téléchargements
42
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence silver economie martinique 31 10 14

  1. 1. Silver Economie une opportunité de croissance et de diversification pour les entreprises martiniquaises Benjamin Zimmer 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 1
  2. 2. Mini CV 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 2 Directeur (depuis 2014) Administrateur de l’association des centraliens de Paris (depuis 2014) Docteur en sciences, spécialité Génie Industriel (Promo - 2012) Formation en doctorat en gérontologie (2008) Ingénieur en rééducation du handicap et de la performance motrice (2007) Membre permanent de l’Observatoire national du marché et des prix des aides techniques de la Caisse Nationale des Solidarités pour l’Autonomie (de 2008 à 2012).
  3. 3. Agenda Partie 1 : l’émergence de la Silver Economie Quels sont les enjeux de la Silver Economie ? Comment la filière est-elle structurée ? Comment la France se positionne dans le monde ? Pourquoi est-elle un véritable levier de croissance ? Quels sont les perspectives d’emploi de la Silver Economie ? Partie 2 : le développement de Silver Valley Qui est Silver Valley ? Quels sont ses services ? Quels sont les succès que l’on peut rencontrer dans la Silver Valley ? Partie 3 : le développement de la Silver Economie en Martinique Quels sont les enjeux liés au vieillissement en Martinique ? Silver Economie est-elle une opportunité pour la Martinique ? 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 3
  4. 4. Agenda Partie 1 : l’émergence de la Silver Economie Quels sont les enjeux de la Silver Economie ? Comment la filière est-elle structurée ? Comment la France se positionne dans le monde ? Pourquoi est-elle un véritable levier de croissance ? Quels sont les perspectives d’emploi de la Silver Economie ? Partie 2 : le développement de Silver Valley Qui est Silver Valley ? Quels sont ses services ? Quels sont les succès que l’on peut rencontrer dans la Silver Valley ? Partie 3 : le développement de la Silver Economie en Martinique Quels sont les enjeux liés au vieillissement en Martinique ? Silver Economie est-elle une opportunité pour la Martinique ? 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 4
  5. 5. Le vieillissement de la population : une opportunité de croissance Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 5 Senior actif Senior fragile Senior dépendant En 2025, un français sur 3 aura plus de 65 ans + 19% + 42% = 25% de la population européenne Source : Eurostat Les seniors regroupent une population hétérogène qui représentera 54% des dépenses totales en 2015 (vs. un poids démographique de 39%) Source : Crédoc Prévention Sécurité Habitat Mobilité Santé Indépendance Loisir Stimulation Lien Social Une population avec des besoins variés : Aidants professionnels et familiaux
  6. 6. La Silver Economie : une filière multisectorielle La Silver économie rassemble l’ensemble des acteurs producteurs de biens et/ou de services qui répondent aux besoins et aux usages des seniors et de leur entourage. Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 6 Les + 60 ans aujourd’hui: •Revenu 30% > reste de la population •60% du patrimoine des ménages •75% du portefeuille boursier Les +50 ans en 2015 : •64% des dépenses en santé •60% des dépenses en alimentation •58% des dépenses en biens d’équipements •57% des dépenses en loisirs Source : Crédoc C’est une filière globale qui regroupe de nombreux secteurs d’activité : santé, habitat, communication, transports, sécurité, services, distribution, loisirs, etc. et qui créée de la valeur économique, sociale et sociétale. Cette approche économique du vieillissement présente de fortes opportunités de croissance, de production et d’emploi et est affichée comme une filière industrielle prioritaire par les pouvoirs publics (cf. Rapport Innovation 2030 et la création du Comité de Filière créé en 2013). 31 10 14
  7. 7. 2013 : La Silver Economie est devenue une priorité du gouvernement Lancement de la Filière industrielle Silver Economie à Bercy le 26 avril par Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement Productif et Michèle Delaunay, Ministre Délégué aux personnes âgées et à l’autonomie. Sélection par la Commission Innovation 2030 , Présidée par Anne Lauvergeon, comme l’un des 7 secteurs d’innovation stratégique pour la France et mise en place d’un programme investissements d’avenir dédié. Remise de prix d’innovation et d’excellence à des pépites françaises : Aldebaran Robotic et Withings (BFM AWARDS 2013 dans la catégorie entrepreneur de l’année) Bluelinea (7ème du classement national des entreprises cotées du Technology FAST 50). La remise du rapport «La Silver Economie, une opportunité de croissance pour la France » le 5 décembre à Michèle Delaunay par le Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP) Signature le 12 décembre 2013 du Contrat de Filière de la Silver Economie. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 7
  8. 8. 2014 : la Filière prend ses marques et entreprend de grands chantiers. Lancement d’un Plan pour les métiers de l’autonomie par Michel SAPIN, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre des Droits des femmes et porte-parole du Gouvernement, Sylvia PINEL, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Michèle DELAUNAY, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie. Ouverture d’une enquête publique par l’AFNOR sur les attentes de consommation des seniors en juin 2014 afin d’identifier les besoins de normes pour encadrer les pratiques à venir et faire évoluer les marchés de la Silver Economie. Dépôt d’un projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement par le Ministère des affaires sociales et de la santé. Triple A (Anticiper, Adapter, Accompagner) Lancement du Fonds SISA. Le fonds SISA a vocation à participer au financement en fonds propres de PME innovantes de la Silver économie identifiées comme acteurs clés de croissance du secteur. Il est destiné aux PME qui, en intégrant outils technologiques (objets connectés, domotique, capteurs, robotique) et innovation organisationnelle, répondent aux besoins du citoyen vieillissant (prévention, information, maintien et surveillance à domicile, suivi sanitaire et social). Organisation par Ubifrance des premières Rencontres Internationales de la Silver Economie les 16-17 septembre 2014. Emergence de clusters d’innovation régionaux comme Silver Valley. Triple I (Innover, Investir, Industrialiser) 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 8
  9. 9. Structuration nationale de la Filière 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 9 DGE - Contrat de filière : Feuille de route pilotée par le comité de filière de la Silver Economie. CNR Santé : Organisme national avec pour missions : labellisation, référencement, centrale d’achat, commande public, partage d’information et développement européen. Asipag : syndicat professionnel national qui fédère et représente les entreprises et leurs intérêts. Silver Région : organisation régionale développant la filière à l’échelle du territoire sur des secteurs industriels historiques de leur territoire. Silver Région
  10. 10. Quelques chiffres internationaux 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 10 Allemagne Royaume-Uni Japon USA Chine Canada Inde Russie Population totale en 2013 80 621 788 64 097 085 127 338 621 316 128 839 1 357 380 000 35 158 306 1 252 139 296 143 499 861 Proportion des + de 65 ans en 2013 21% 17% 25% 14% 9% 15% 5% 13% Proportion des + de 65 ans / Population âge actif 34,8% 28,9% 42,2% 22,8% 13,1% 23,7% 9,3% 19,6% Croissance du PIB en 2013 0,4% 1,7% 1,5% 1,9% 7,7% 2,0% 5,0% 1,3% Dépenses publiques de retraite en 2012 11,3% 6,2% 10,2% 6,8% 3% 4,5% NSP NSP Les réalités de prise en charge sont différentes. L’âge du départ à la retraite n’est pas le même. La part du nombre de seniors est en croissance.
  11. 11. Initiatives remarquables dans le monde Japon - Senior Citizen Mark sur les voitures pour signaler qu’une personne âgée est au volant - Politique du design universel et standards industriels pour l’économie des seniors - Les plats culinaires traditionnels sont adaptés aux problèmes de mastication - Fonds de soutien à l’innovation; programme « Innovation 25 » insufflé par l’initiative gouvernementale - Développement du télé-travail avec l’idée de développer la participation des seniors Finlande -Municipalité d’Oulu a mis en place un accord politique datant d’une dizaine d’année qui s’est fixé pour objectif qu’au moins 92% des seniors de +75ans doivent vivre à domicile . Allemagne -Plateforme d’échange et de rencontre réunissant des entreprises, experts et organismes de consommateurs et retraités -Ambiant Assisted Living lancé par le BMBF (Min. Education et Recherche) -Institut Fraunhofer des circuits intégrés de Nuremberg : projets de recherche. -Aides « mini-jobs » = tendance à favoriser les Services à la personne 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 11
  12. 12. La Silver Economie : une opportunité de création d’emplois. Nombreuses études portent sur la filière ou plus spécifiquement sur la création des emplois dans la Silver Economie (DASES, INSEE, Rapport Broussy, Cour des comptes). Les métiers d’aide à la personne, du soin et de l’accompagnement médico- social Les métiers des secteurs industriels et des services marchands (autres que les services à la personne) tels que les designers, les commerciaux, ou encore les marqueteurs Les métiers non impactés représentent les fonctions support des entreprises et autres acteurs de la Silver Economie. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 12
  13. 13. Les types d’entreprises de la Silver Economie Les pure-players dont l’activité est complètement dédiée à la Silver Economie : Chiffre d’affaire relevant entre 90 et 100% de l’activité Silver Economie. Majeure partie des salariés dédiés à la Silver Economie. Les opportunistes dont l’activité est en partie dédiée à la Silver Economie Une partie du chiffre d’affaire (entre 1 et 89%) correspond à l’activité Silver Economie, mais celle-ci est parfois difficilement identifiable En moyenne, 32% du CA relève de la Silver Economie. Les salariés sont en partie dédiés à la Silver Economie. Les structures généralistes intéressées par la Silver Economie : ces entreprises identifient difficilement leur part de chiffre d’affaires dédié à la Silver Economie (entre 0 et 1% du CA relève de la Silver Economie), et les salariés dédiés (en moyenne, 0.3% des salariés ont leur activité dédiée à la Silver Economie). elles sont sensibilisées à la Silver Economie, portent une partie minime de leur activité auprès de la cible seniors ou en ont la volonté pour l’avenir. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 13
  14. 14. 31/10/2014 Tous droits réservés - ©Soliage 2014 14 Un des grands chantiers de la Silver Economie est la distribution. Avez-vous réalisé une étude de marché ? PME / Startup Identification du DISTRIBUTEUR Institutionnel Senior Pharmacie Aidant Grande distribution E-commerce CLIENT Vente à domicile… CANAUX de DISTRIBUTION
  15. 15. Plusieurs canaux de distribution cohabitent Type de canaux de distribution Type de distributeur Type d’acheteur Type de payeur Niveau de solvabilité Type de client Pourcentage des seniors dans la population B to C GSM e-commerce Vente à domicile Senior actif Senior actif avec ses fonds personnels +++ Senior actif 80% B to B to C Pharmacie Distributeur spécialisé e-commerce Vente à domicile Réseau social proche (aidant familial) Réseau professionnel (aidant professionnel) Senior fragile (une part de ses fonds personnels) et aides publics et/ou privés (ex : APA) ++ Solidarité familiale Senior fragile 15% B to B Centrale d’achat EHPAD Résidence services Hôpitaux Pharmacie Sécurité Sociale Complémentaire de santé Aide publics et/ou privés (ex : APA) + Solidarité nationale Senior dépendant 5% 31/10/14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 15
  16. 16. En synthèse 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 16
  17. 17. Question(s) 31/10/14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 17
  18. 18. Agenda Partie 1 : l’émergence de la Silver Economie Quels sont les enjeux de la Silver Economie ? Comment la filière est-elle structurée ? Comment la France se positionne dans le monde ? Pourquoi est-elle un véritable levier de croissance ? Quels sont les perspectives d’emploi de la Silver Economie ? Partie 2 : le développement de Silver Valley Qui est Silver Valley ? Quels sont ses services ? Quels sont les succès que l’on peut rencontrer dans la Silver Valley ? Partie 3 : le développement de la Silver Economie en Martinique Quels sont les enjeux liés au vieillissement en Martinique ? Silver Economie est-elle une opportunité pour la Martinique ? 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 18
  19. 19. La Silver Valley L’écosystème du mieux vieillir 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 19
  20. 20. Un écosystème dynamique et un état d’esprit Née à Ivry-sur-Seine en 2013, la Silver Valley s’est étendue progressivement sur l’ensemble du territoire de la Région Ile de France. Silver Valley s’est développée en construisant un écosystème et les conditions de réussite d’un climat de confiance entre des partenaires et décideurs ayant contribués au développement de la Silver Economie : Les entreprises de la Silver Economie (startups, multinationales) Les bénéficiaires (associations de séniors, collectivités) Les pôles de compétitivité et clusters du territoire Les organismes de recherche (plus grande concentration de la recherche publique et privée en France) et de formation Les infrastructures d’aide à la création d’entreprises Les structures d’investissement public et privé Silver Valley a bâtie sa stratégie autour d’une approche transversale et pas uniquement technologique de la Silver Economie en complément des services des infrastructures existantes sur le territoire francilien. Ainsi Silver Valley entretient des relations durables et de proximité avec : La présence de ces acteurs est une des conditions de succès pour le développement de startups et de transformation de celles-ci de PME puis en ETI. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 20
  21. 21. Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 21 31 10 14 Ambition et Missions
  22. 22. Que représente Silver valley : 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 22
  23. 23. Les FOURNISSEURS DE BIENS ET SERVICES destinés aux seniors et à leurs proches Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 23 31 10 14
  24. 24. Les PARTENAIRES DE L’INNOVATION qui soutiennent ces entreprises Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 24 31 10 14
  25. 25. Les REPRESENTANTS DES UTILISATEURS qui sont en lien direct avec les seniors Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 25 31 10 14
  26. 26. Les résultats de la mission 1 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 26
  27. 27. Les résultats de la mission 2 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 27
  28. 28. Les résultats de la mission 3 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 28
  29. 29. Les résultats de la mission 4 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 29
  30. 30. Projet porté par la Communauté d’agglomération Seine-Amont 4000m² dédiés à la Silver Economie
  31. 31. compléter sa connaissance des usages, conditions de vie, pathologies et besoins des seniors (rencontres avec des utilisateurs, focus group, sondages, études, conférence, matinale,…) se positionner par rapport à la concurrence (veille), préciser le besoin à combler (outils de reformulation), réduire de manière utile le projet à un périmètre d’ambition porteur et créateur de valeur, définir un cahier des charges fonctionnel du produit ou service, affiner le développement et la mise au point du projet, réaliser des tests en conditions réelles, définir le niveau de brevetabilité de la solution retenue, connaître les mécanismes des systèmes de remboursement sous-jacents pour définir un ou des scénarios de modèle économique assurant une pérennité et un succès du produit sur le marché, rencontre les acteurs clés de mon succès commercial : distributeur, investisseur, collaborateur, mutualiser ces moyens de communication (médias, salons, showroom, RP…), partager des lieux communs (bureau,…), des réflexions communes (groupes de travail,…), des éléments ludiques (afterworks,…) Le lieu idéal pour conjuguer talent, opportunité, expertise et réussite. En résumé, Silver Valley permet à l’entrepreneur de : 31/10/14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 31
  32. 32. 32 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014
  33. 33. L’exemple de Doro Quand la téléphonie devient accessible pour les seniors 100 250 400 550 700 850 1000 1150 0 50 100 150 200 250 300 350 400 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 #1 130 6 24% 40 Leader sur le marché des mobiles seniors Source: GfK, Juin 2014 Chiffre d’affaires glissant sur 12 mois Plus de 6 millions de mobiles vendus 24% de croissance annuelle sur les 5 dernières années Création en 1974 Une entreprise publique suédoise cotée au Nasdaq OMX à Stockholm Millions d’€ Millions Croissance Ans 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 33
  34. 34. 34 Un esprit et une vision : •Compétent (docteur en imagerie numérique spécialisé en imagerie médicale de l’Ecole des Mines, Bachelor en biochimie Floride, titulaire DEA sciences cognitives UPMC) •Entrepreneur (fondateur de EyeBrain en 2008) Un écosystème propice à l’innovation : •Incubé •Levée de fonds public et privé •Equipe compétente •Réseau d’experts •Idée : EyeBrain fabrique des outils d’aide au diagnostic précoce de maladies neurologiques. Ces outils sont basés sur l’oculomotricité. Ils permettent de tester des régions spécifiques du cerveau grâce à l’enregistrement et à l’analyse du mouvement de l’oeil selon des algorithmes très sophistiqués développés par la société. Une solution robuste : •Créatrice de valeur d’utilité •Innovante (brevets mondiaux) •Faisable (solution industrielle) •Créatrice de valeur de profitabilité L’exemple Eyebrain Déchiffrer les mouvements des yeux pour comprendre le cerveau 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014
  35. 35. L’exemple de Génération Plume : Mieux vivre avec son incontinence urinaire 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 35 Filigrame produit et développe une gamme de sous-vêtements innovants et élégants pour les personnes incontinentes. La technologie est basée sur 3 brevets. innovation, incontinence, made in France, développement durable, dignité, design. Eléments clés •Date de création : 2009 •Chiffre d’affaire en 2013 : 307 000 euros •Nombre d’emplois en France : 10 •Lauréat de la Bourse Charles Foix : 2013
  36. 36. L’exemple de Xamance Le génie de la paperasse 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 36 Xamance, dirigée par Thomas Henry, domiciliée à Paris, révolutionne la gestion du courrier et des documents papiers des seniors. Grace à un outil très simple au domicile du sénior, il devient très facile de retrouver sur un serveur sécurisé et personnalisé une feuille d’impôt ou une ordonnance médicale. C’est le pari de la société Xamance en répondant à ce besoin en développant l’offre Xambox Anywhere afin de prolonger le maintien à domicile et de sécuriser et simplifier la gestion des documents.
  37. 37. L’exemple de Verdurable : Celui qui plante un jardin, plante le bonheur 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 37 Les dispositifs jardiniers de Garden Age sont spécialement conçus pour les personnes à mobilité limitée. Il s'agit d'une jardinière mobile dont la hauteur est réglable, et d'une série d'outils ergonomiques intégrés (sécateur, griffe, transplantoir et arrosoir) adaptés à la force musculaire des seniors et à leur préhension.
  38. 38. L’exemple de la Compagnie des aidants Le bon coin de la Silver Economie 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 38 La compagnie des aidants, dirigée par Claudie Kulak, est le fruit de l’expérience de cette entrepreneuse. •Trop de produits terminent leur vie à la poubelle alors qu’ils sont encore utilisables. •Les expériences des aidants ne sont pas capitalisées lorsqu’ils accompagnent des seniors fragilisés. C’est à partir de ces deux constats que La compagnie des aidants, un réseau social pédagogique où l’on échange des solutions et des bonnes pratiques.
  39. 39. L’exemple de Senior@Home le confort de la prise électrique 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 39 Senior@dom conçoit une gamme de produits pour réduire les risques de chutes des seniors. Leurs solutions sont conçues à partir des situations de vis des utilisateurs remarquables.
  40. 40. L’exemple de Esthetic Handi Access l’accès aux soins du corps augmentés Jeune entreprise innovante, Esthetic Handi Access, installée près d'Annecy, fondée par Carsten Maréchal, a développé un mobilier de coiffure pour les seniors à mobilité réduite. Cette offre de services rend plus agréable l’activité de coiffure auprès des seniors tant pour le coiffeur que pour coiffé. Terminé les douleurs vertébrales, les gênes respiratoires, les risques et les situations d’inconfort, comme le dos mouillé durant le shampoing, un siège modulaire et mobile vous attend. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 40
  41. 41. Spartimes Innovation Entrer chez soi n’a jamais été aussi simple et sécurisé Terminer les pertes ou gestion maladroites des clés, les difficultés à pénétrer dans le domicile d’un senior alors qu’une situation peut venir perturber son autonomie, la jeune entreprise Spartime innovations, dirigée par Patrick Say, à Nantes, a conçu un dispositif pour faciliter l’accès au domicile tout en préservant la sécurité du senior. Les acteurs du service à la personne trouveront avec ce dispositif innovant un moyen de répondre à la problématique souvent lourde et couteuse de gestion des clés. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 41
  42. 42. Géria Contract L’assemblier du mobilier de la Silver Economie Didier Videgrain a fondé la société Geria Contract à Cours Lauze de Perret, en Provence. Elle conçoit, aménage des espaces d’intérieurs dans des établissements d’accueil des seniors. Geria Contract fabrique et fournie du mobilier et des produits de décoration dont la conception est tirée par les usages des seniors. Cet ensemblier maîtrise toute la chaîne de valeur en livrant, installant et agençant des établissements. Geria Contract, c’est aujourd’hui plus de 500 références en établissement d’accueil en France et en Europe. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 42
  43. 43. Question(s) 31/10/14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 43
  44. 44. Agenda Partie 1 : l’émergence de la Silver Economie Quels sont les enjeux de la Silver Economie ? Comment la filière est-elle structurée ? Comment la France se positionne dans le monde ? Pourquoi est-elle un véritable levier de croissance ? Quels sont les perspectives d’emploi de la Silver Economie ? Partie 2 : le développement de Silver Valley Qui est Silver Valley ? Quels sont ses services ? Quels sont les succès que l’on peut rencontrer dans la Silver Valley ? Partie 3 : le développement de la Silver Economie en Martinique Quels sont les enjeux liés au vieillissement en Martinique ? Silver Economie est-elle une opportunité pour la Martinique ? 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 44
  45. 45. 4 mécanismes conduisent à un vieillissement accéléré de la population martiniquaise Baisse du taux de natalité. Augmentation de la durée de vie. L’arrivée à la retraite des papy-boomers. Migration des jeunes vers la métropole. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 45 Source : CCI Martinique, Vieillissement démographique en Martinique : quels impacts socio-économiques ? – cabinet DME
  46. 46. 2 scénarios socio-économiques Tendanciel Réduction de la population active employable Réduction très prononcée de la croissance de l’activité, de la consommation des ménages, de l’investissement des entreprises et de leur profitabilité, des recettes fiscales. Volontariste Gain de productivité (impératifs pour rendre employable la main d’oeuvre nécessaire aux entreprises) Nouveaux besoins des seniors Pouvoir d’achat augmenté 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 46 Source : CCI Martinique, Vieillissement démographique en Martinique : quels impacts socio-économiques ? – cabinet DME
  47. 47. Une proposition d’entrée de la Silver Economie en Martinique 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 47 TOURISME (Recettes) Habitat Loisir Agroalimentaire Services Santé -Hôtellerie -Résidence services -Maison d’hôte -Appartement, -… -Commerce de proximité -Esthétique -Massothérapie -Jardinage -Gardiennage -Repas à domicile -Ménage -… -Dentiste à dom -Opticien à dom -… -Produits locaux -Compléments alimentaires, -… -Fitness, -Lieu de randonnées, -Voyage, -… Martinique (Dépenses / Investissements)
  48. 48. Pourquoi le secteur du tourisme est appelé à un bel avenir dans la Silver Economie Evolutions des comportements des consommateurs seniors Les baby-boomers (génération née entre 1946 et 1964) n’envisagent pas les vacances de la même façon que leurs parents, ce qui suppose des stratégies commerciales et des infrastructures adaptées. Les 50 ans et plus ont des valeurs différentes (liberté, individualisme), et attitudes différentes (service, qualité, made in France) et comportements différents (e-commerce) comparativement à leurs parents (75 ans et plus). Les seniors actifs pratiquent des activités , en France ou à l’étranger, comme la randonnée , la plongée, la pêche au gros, s’offrent une semaine de thalassothérapie sur le littoral, visitent en groupe les châteaux de la Loire,…. Ils s’informent et prennent le temps de comparer les prix Ils commencent à acheter sur internet Leurs portefeuilles leur permettent de partir toute l’année (particulièrement dans les périodes hors vacances scolaires (58%)) Ils n’hésitent pas à prendre l’avion pour se rendre à l’étranger, utilisent le TGV. Presque un quinquagénaire sur deux (48.7%) pense aux voyages en premier lorsqu’il s’agit de dépenser son argent, que 18% des 50-64 ans voyagent à l’étranger et que les deux-tiers des seniors partent en vacances. Leur accueil est de qualité : Accessibilité des infrastructures (transport, habitat) Ecoute et professionnalisme des professionnels 2 tendances du tourisme des seniors : Tourismes de longue durée (trois à six mois) Tourisme senior en célibataire (provoqué par le veuvage ou divorce) Certaines régions peuvent tirer profit des seniors pour créer de l’emploi local : La Région PACA, les DOMs TOMS, les pays du Sud de l’Europe ou de l’Afrique du Nord. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 48
  49. 49. Le contenu des vacances des seniors Les valeurs attendus : le sens, la découverte, la culture, les contacts avec les habitants. Les lieux : montagne, campagne, soleil, mer, à l’étranger (toutes les saisons). Les services attendus : une grande flexibilité, de l’écoute, un minimum d’aide à l’organisation de leurs voyages. Les baby-boomers apprécient l’indépendance, mais sont lucides quant à leur avenir : plus de 73 % d’entre eux refusent actuellement les voyages entre seniors exclusivement, tout en sachant que l’âge venant, ils en accepteront plus facilement le principe. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 49 Source : F. Serrière
  50. 50. Les offres actuelles pour les seniors Une partie des tour-opérateurs ne veulent pas directement cibler les seniors, d’autres visent au contraire explicitement cette clientèle. C’est le cas de Sélectour et de Vacances Bleues. Des entreprises comme Mercure ont beaucoup travaillé sur le marché des Seniors avec la mise en place d’une « cellule de réflexion ». Dans le domaine de la location de voiture, Avis propose une carte spéciale de réduction et de services aux Seniors. Depuis 2002, Europcar a développé une « Offre Seniors » qui permet aux plus de 55 ans d’obtenir 20 % de réduction. Parmi les sociétés qui ne mènent aucune politique particulière pour cibler les Seniors, on trouve Havas, Club Med, Fram, etc. Ces entreprises ont des réflexions sur les attentes des Seniors, mais leur stratégie est, volontairement, de ne pas cibler ouvertement les Seniors. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 50 Source : F. Serrière
  51. 51. L’exemple du Maroc et de la Tunisie est à suivre Le Maroc et la Tunisie sont des destinations plébiscitées par les seniors. Les avantages : Climat doux surtout l'hiver, Fiscalisation attractive, Unités hôtelières adaptées, Professionnalisme du secteur, Main d'oeuvre qualifié et peu cher, Secteur médical très bien développé et répondant aux normes européennes. Certaines entreprises mettent en place auprès de leurs clients des formules complètes qui prenne en charge le client dés leur départ de leur domicile : Service de transfert domicile-aéroport / aéroport-hôtel Service à l'aéroport: portage des bagages, enregistrement, accueil personnalisé Infrastructure de soin médical rigoureuse / professionnel compétent Des activités adaptées et personnalisées : balades en mer, excursions, sorties découvertes, soirées à thèmes Une restauration diététique qui respecte le régime de la personne 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 51
  52. 52. 4 menaces subsistent dans ce secteur promis à un bel avenir Evolutions du comportement des consommateurs Evolutions du système des retraites donc du pouvoir d’achat. Le coût du transport va continuer d’augmenter Ressources énergétiques sont limitées Ressources énergétiques polluent (ce qui peut entrainer des taxes) La main d’oeuvre va enfin exiger plus de droits et des valorisations salariales en même temps que leur pays vont se développer. 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 52
  53. 53. Innover dans le tourisme des seniors passe par : Un renforcement de la coopération de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur, Une meilleure perception des attentes des seniors en tirant l’innovation non pas sur des besoins mais en observant des situations d’usage : Prendre le train,… Conduire,… Se nourrir,… … Des offres modulaires adaptées à l’évolution de l’autonomie de la clientèle, Une articulation (créatrice de valeurS) entre les offreurs de solutions : Hôtellerie Transport Alimentation / Gastronomie Culture … 31 10 14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 53
  54. 54. Question(s) 31/10/14 Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 54
  55. 55. Merci de votre attention Notre site internet : www.silvervalley.fr Silver Valley 11 rue Pierre Rigaud 94200 Ivry-sur-Seine Tel : 09 54 23 08 85 Benjamin Zimmer - Directeur benjamin.zimmer@silvervalley.fr Tous droits réservés - ©Silver Valley 2014 55 31 10 14

×