Personnages  aimés de livres Belibou Andrei, 7 eme  C Prof. Alexandrescu Anca Sonia L’école: SAM Panciu
Sommaires <ul><li>P réface </li></ul><ul><li>Les Trois Mousquetaires </li></ul><ul><li>Quasimodo </li></ul><ul><li>Gavroch...
P réface <ul><li>La littérature se définit comme un aspect particulier de la communication verbale — orale ou écrite — qui...
Les Trois Mousquetaires   Athos Porthos Aramis D'Artagnan
Porthos <ul><li>Alexandre Dumas fait de Porthos un compagnon fidèle, simple    et droit, pourvu d'une force herculéenne. S...
Athos <ul><li>De même que pour  d'Artagnan , il n'existe pas    un mais trois Athos : le personnage historique,    le pers...
<ul><li>Alexandre Dumas donne à  </li></ul><ul><li>Athos un fils, Raoul,  </li></ul><ul><li>Vicomte de Bragelonne,  </li><...
D’Artagnan <ul><li>On connaît finalement peu de choses du véritable d'Artagnan. Il n’existe de lui qu’un portrait dont l’a...
<ul><li>La réalité historique, là encore, n’est pas sa préoccupation majeure, puisque dans Les Trois Mousquetaires, il ava...
Aramis <ul><li>L’Aramis d'Alexandre Dumas ne doit, semble-t-il, à celui de l’Histoire    ( Henri d’Aramitz , dont on ignor...
<ul><li>Tout au long des trois romans, il devient clair qu'Aramis est un visionnaire qui a compris l'importance du pouvoir...
Quasimodo (Le bossu de Notre-Dame) <ul><li>Quasimodo  est un personnage de  Notre-Dame de Paris , roman de Victor Hugo (18...
<ul><li>À 20 ans, il tombe amoureux de la danseuse gitane  Esméralda qui préfère l'officier de la garde, Phœbus.  Pourtant...
Gavroche <ul><li>Gavroche  est un personnage du roman Les Misérables de Victor Hugo,    qui prend les traits d'un enfant p...
Rémi (Sans famille) <ul><li>Rémi est un enfant trouvé. En dépit des larmes de la femme qui l'a recueilli et élevé, la mère...
Le Petit Prince <ul><li>Le personnage du Petit Prince a été inspiré à  </li></ul><ul><li>Saint-Exupéry par la personnalité...
<ul><li>Le Petit Prince sur Terre  </li></ul><ul><li>Toujours en quête d'amis, le Petit Prince arrive sur Terre, et c'est ...
Le Chat Bott é   <ul><li>Le Chat botté est l'histoire d'un chat parlant et doué de raison qui aide le troisième fils d'un ...
Les personnages de “De la Terre à la Lune” <ul><li>Le monde que décrit Verne est ici entièrement masculin. Il se compose d...
<ul><li>Portrait de Barbicane, Oncle Sam élégant </li></ul><ul><li>Impey Barbicane, originaire du nord des États-Unis, pré...
<ul><li>Autoportrait de Nadar, prototype de Michel Ardan </li></ul><ul><li>Michel Ardan, français, explorateur  </li></ul>...
<ul><li>Le capitaine Nicholl, savant, originaire de Philadelphie.  </li></ul><ul><li>C'est un peu le double de Barbicane, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Personnages Aimés De Livres

4 925 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 925
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 625
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Personnages Aimés De Livres

  1. 1. Personnages aimés de livres Belibou Andrei, 7 eme C Prof. Alexandrescu Anca Sonia L’école: SAM Panciu
  2. 2. Sommaires <ul><li>P réface </li></ul><ul><li>Les Trois Mousquetaires </li></ul><ul><li>Quasimodo </li></ul><ul><li>Gavroche </li></ul><ul><li>Rémi </li></ul><ul><li>Le Petit Prince </li></ul><ul><li>Le Chat Bott é </li></ul><ul><li>Les personnages de “De la Terre à la Lune ” </li></ul>Sortir
  3. 3. P réface <ul><li>La littérature se définit comme un aspect particulier de la communication verbale — orale ou écrite — qui met en jeu une exploitation de toutes les ressources de la langue pour multiplier les effets sur le destinataire, qu'il soit lecteur ou auditeur. La littérature — dont les frontières sont nécessairement floues et variables selon les appréciations personnelles — se caractérise donc, non par ses supports et ses genres, mais par sa fonction esthétique : la mise en forme du message l'emporte sur le contenu, dépassant ainsi la communication utilitaire limitée à la transmission d'informations même complexes. Aujourd'hui la littérature est associée à la civilisation des livres par lesquels nous parlent à distance les auteurs, mais elle concerne aussi les formes diverses de l'expression orale comme la poésie traditionnelle des peuples sans écriture — dont nos chansons sont les lointaines cousines — ou le théâtre, destiné à être reçu à travers la voix et le corps des comédiens. </li></ul>
  4. 4. Les Trois Mousquetaires Athos Porthos Aramis D'Artagnan
  5. 5. Porthos <ul><li>Alexandre Dumas fait de Porthos un compagnon fidèle, simple et droit, pourvu d'une force herculéenne. Son véritable nom de famille est du Vallon ; son prénom n'est pas révélé au lecteur. Homme rude et bon, mais aussi sans grande délicatesse et vaniteux, il quittera le service après le siège de la Rochelle, se mariera et deviendra baron de Bracieux et de Pierrefonds. Dans Le Vicomte de Bragelonne , il est le premier des mousquetaires à disparaître, écrasé par un rocher. </li></ul>
  6. 6. Athos <ul><li>De même que pour d'Artagnan , il n'existe pas un mais trois Athos : le personnage historique, le personnage fictif de Courtilz, et celui d'Alexandre Dumas. </li></ul><ul><li>Du véritable Athos, personnage ayant mené une vie brève et sans grand intérêt, Dumas a fait un homme d’une illustre naissance, de son vrai nom comte de la Fère : il lui donne des aïeux glorieux (l'un d'entre eux aurait servi François Ier), des terres dans le Berry, un château, un passé plein de secrets. Dumas en fait l'aîné des Mousquetaires ; il a ainsi trente ans au début du roman, d'Artagnan tout juste dix-huit, Aramis et Porthos entre vingt-deux et vingt-trois. Il le fait mourir en 1669, soit vingt-six ans après la date réelle de sa disparition. </li></ul>
  7. 7. <ul><li>Alexandre Dumas donne à </li></ul><ul><li>Athos un fils, Raoul, </li></ul><ul><li>Vicomte de Bragelonne, </li></ul><ul><li>qu'il aurait eu hors mariage </li></ul><ul><li>avec la belle duchesse de Chevreuse, </li></ul><ul><li>ancienne confidente et amie de la reine Anne d'Autriche. </li></ul><ul><li>Athos est fait membre de trois ordres de chevalerie : il est membre de l'Ordre de la Jarretière, par Charles Ier Stuart, roi d'Angleterre ; membre de l'Ordre du Saint-Esprit grâce à Porthos et au Cardinal Mazarin dans Vingt ans après et finalement membre de l'Ordre de la Toison d'or par Charles II, roi d'Angleterre et fils du premier, qu'il a aidé à reprendre son trône. </li></ul>
  8. 8. D’Artagnan <ul><li>On connaît finalement peu de choses du véritable d'Artagnan. Il n’existe de lui qu’un portrait dont l’authenticité n’est pas garantie, et des &quot;mémoires&quot; apocryphes où le vrai se mêle au faux, parus en 1700, soit 27 ans après sa mort. Ils sont le fruit de Gatien de Courtilz de Sandras, qui a découvert la vie du héros gascon pendant un de ses séjours à la Bastille, alors que Besmaux, ex-compagnon de d’Artagnan, en était gouverneur. </li></ul><ul><li>Alexandre Dumas découvre à son tour la vie de d’Artagnan à travers ces mémoires. En juin 1843, de passage à Marseille chez son ami Joseph Méry, Dumas fouinant les rayons de sa riche bibliothèque, « emprunte » le livre. Il ne le rendra jamais1. Il s’enthousiasme pour le personnage et fait de l’ouvrage son livre de chevet. Il s’en inspire </li></ul><ul><li>pour la rédaction de sa célèbre trilogie : </li></ul><ul><li>Les Trois Mousquetaires </li></ul><ul><li>Vingt Ans après </li></ul><ul><li>Le Vicomte de Bragelonne </li></ul>
  9. 9. <ul><li>La réalité historique, là encore, n’est pas sa préoccupation majeure, puisque dans Les Trois Mousquetaires, il avance l’action de 15 ans (d’Artagnan participe ainsi au siège de la Rochelle ), il oppose Louis XIII à Richelieu et invente le personnage de Milady de Winter ainsi que la liaison d’Anne d'Autriche avec le duc de Buckingham. Dans Vingt Ans après, d'Artagnan assiste à la Fronde, et tente avec ses trois amis de sauver Charles I d'Angleterre . Au début du Vicomte de Bragelonne, peu convaincu de la valeur en tant que roi du jeune Louis XIV, il démissionne de sa charge de capitaine de la garde. Il est le responsable de la restauration sur le trône d'Angleterre de Charles II. Louis XIV l'ayant rappelé auprès de lui, d'Artagnan reprend ses fonctions; au terme du roman, il est convaincu que Louis XIV est devenu un grand roi, malgré les scrupules moraux qu'il éprouve à obéir à certains ordres. Le dernier volume de la trilogie met en scène de manière romancée l'arrestation de Fouquet par d'Artagnan; le mousquetaire intervient également dans l'affaire de l'homme au masque de fer. Le roman s'achève par la mort de d'Artagnan, tué par l'artillerie ennemie alors qu'on lui apporte enfin son bâton de maréchal de France (détail fictif). </li></ul><ul><li>Par la suite, d'Artagnan est devenu l'un des personnages les plus récurrents du cinéma. </li></ul>
  10. 10. Aramis <ul><li>L’Aramis d'Alexandre Dumas ne doit, semble-t-il, à celui de l’Histoire ( Henri d’Aramitz , dont on ignore les dates de naissance et de mort, Aramits étant un village béarnais), que son nom et l’idée d’une vocation ecclésiastique. Le personnage de Dumas se nomme le chevalier d'Herblay. Son vrai prénom, René, est mentionné dans Vingt Ans après; il est d'ailleurs le seul des quatre compagnons dont le prénom soit révélé au lecteur. </li></ul><ul><li>Une lecture trop rapide des trois romans laisse croire à bon nombre de gens qu'Aramis est extrêmement religieux (erreur accentuée par la plupart des adaptations grand public des oeuvres de Dumas). En réalité, Aramis ne manque jamais la moindre occasion de jeter le code religieux aux orties : il commande un festin de roi, alors qu'il prépare sa thèse, il « donne un coup de pied à un homme et salue une femme » (dans Vingt Ans après), il traîne dans toutes les intrigues en tout genre (femmes, politique, pouvoir, armée), il n'hésite jamais à tuer, il abuse même ouvertement de ses privilèges d'ecclésiaste (par exemple, dans Le Vicomte De Bragelonne, il fait un discours incendiaire incitant la foule à lapider un noble qui s'est moqué de lui pendant la messe) et se moque de ses devoirs religieux (plus tard, quand il a combattu ce même noble en duel, d'Artagnan lui demande s'il l'a tué - ce à quoi Aramis lui répond cyniquement : « Je ne sais pas. De toute façon, je lui avais, au préalable, donné l'absolution in articulo mortis »). </li></ul>
  11. 11. <ul><li>Tout au long des trois romans, il devient clair qu'Aramis est un visionnaire qui a compris l'importance du pouvoir religieux. Son ascension dans les rangs de l'église ne sert, en réalité, qu'à lui offrir un pouvoir supérieur à celui du roi : son rôle-clef dans le complot de l'homme au masque de fer (dans Le Vicomte De Bragelonne ) le prouve ... une fois de plus (« À vous la couronne, à moi la tiare. »). Il tente de détrôner Louis XIV pour le remplacer par son frère jumeau : son complot est cependant déjoué par Nicolas Fouquet, qui refuse d'y participer et délivre le roi. Aramis doit fuir en Espagne, non sans avoir causé la mort de Porthos en le persuadant de participer à ses manigances. Des années plus tard, Aramis, devenu Duc et diplomate en Espagne, est pardonné par Louis XIV au nom des alliances politiques et peut revenir librement à la cour de France. Les dernières lignes du troisième roman servent, encore une fois, à montrer le véritable visage d'Aramis : « Athos, Porthos, au revoir. Aramis, à jamais, adieu !», «Des quatre vaillants hommes dont nous avons raconté l'histoire, il ne restait plus qu'un seul corps : dieu avait repris les âmes.». Encore une fois, ceci prouve bien que, de par ses actions et sa véritable nature, d'Artagnan ne reverra jamais son ami au paradis : il a perdu son âme et ses portes lui seront à jamais fermées. </li></ul><ul><li>Le véritable Aramis était abbé laïc. Le personnage de </li></ul><ul><li>Dumas (abbé d'Herblay) tout à la fois ambitionne une c </li></ul><ul><li>arrière dans l'Église et est le plus séducteur des </li></ul><ul><li>mousquetaires. Dans Le Vicomte de Bragelonne, il </li></ul><ul><li>devient évêque de Vannes, puis général des Jésuites . </li></ul>
  12. 12. Quasimodo (Le bossu de Notre-Dame) <ul><li>Quasimodo est un personnage de Notre-Dame de Paris , roman de Victor Hugo (1831). </li></ul><ul><li>Vers l'âge de 4 ans, abandonné par ses parents à cause de ses déformations physiques, il est recueilli par le prêtre Frollo envers qui il se dévoue entièrement. Le nom lui est donné par Frollo d'après la fête, car Frollo l'avait trouvé ce jour-là. Il devient le sonneur des cloches de Notre-Dame, et s'aventure peu au-dehors à cause de son apparence physique : la foule n'apprécie pas la vue de ce bossu borgne et boiteux. </li></ul><ul><li>Victor Hugo joue d'ailleurs sur ce que ce nom suggère: Quasimodo n'est en quelque sorte qu'un quasi-homme: &quot;Il baptisa son enfant adoptif, et le nomma </li></ul><ul><li>Quasimodo, soit qu'il voulût marquer par </li></ul><ul><li> là le jour où il l'avait trouvé, soit qu'il </li></ul><ul><li>voulût caractériser par ce nom à quel </li></ul><ul><li>point la pauvre petite créature était </li></ul><ul><li>incomplète et à peine ébauchée. En effet, </li></ul><ul><li>Quasimodo, borgne, bossu, cagneux, n'était </li></ul><ul><li> guère qu'un à peu près.&quot; </li></ul>
  13. 13. <ul><li>À 20 ans, il tombe amoureux de la danseuse gitane Esméralda qui préfère l'officier de la garde, Phœbus. Pourtant, c'est le sonneur de cloches qui tente de la sauver après un revers de fortune. Alors que Esméralda est sur le chemin du gibet, il l'emporte dans ses bras pour la mener jusqu'à Notre-Dame, qui en tant qu'église était un lieu d'asile. Cependant, Esmeralda, livrée à la justice par un Frollo amoureux, fou de rage après qu'elle l'ai éconduit, est exécutée. Quasimodo, qui voit la scène du haut des tours, jette Frollo dans le vide avant d'aller mourir auprès du corps d'Esmeralda, là où sont déposés les dépouilles des suppliciés. </li></ul><ul><li>Depuis la parution du roman, et surtout avec la mise en image du personnage par le cinéma, Quasimodo est devenu l'archétype du &quot;monstre sympathique&quot;, capable de sentiments amoureux en son for intérieur (d'autres archétypes seraient le monstre de Frankenstein et King Kong). </li></ul>
  14. 14. Gavroche <ul><li>Gavroche est un personnage du roman Les Misérables de Victor Hugo, qui prend les traits d'un enfant parisien, fils des Thénardier . </li></ul><ul><li>Né en 1820, il est le fils des Thénardier qui ne l'aiment pas, ne veulent pas de lui et c'est pour cela qu'il vit dans la rue (il a l'habitude de dire « Je rentre dans la rue » quand il sort d'une maison). Il ne les voit que de temps à autre mais il aidera tout de même son père à s'évader de prison. Gavroche connaît ses sœurs aînées, Éponine et Azelma, mais pas ses deux frères cadets qui ont été adoptés en très bas âge suite à une sordide tractation de leurs parents. Après l'arrestation de leur mère adoptive, alors que les deux enfants se retrouvent à la rue, Gavroche les recueille sans savoir que ce sont ses frères. Mais ils s'égarent dans Paris le lendemain et on ne les revoit qu'une seule fois, cherchant à manger. Le lecteur ne sait pas ce qu'ils sont devenus. </li></ul><ul><li>Gavroche connaît bien la bande « Patron-Minette », des malfaiteurs que Thénardier sollicite pour ses mauvais coups. </li></ul><ul><li>Gavroche meurt le 6 juin 1832, peu après Éponine, près de la même barricade de la rue de la Chanvrerie, pendant l'Insurrection républicaine à Paris en juin 1832, en tentant de récupérer des cartouches non brûlées pour ses camarades insurgés et en chantant une célèbre chanson qu'il n'a pas le temps d'achever . </li></ul>
  15. 15. Rémi (Sans famille) <ul><li>Rémi est un enfant trouvé. En dépit des larmes de la femme qui l'a recueilli et élevé, la mère Barberin, il est vendu pour trente francs, à l'âge de huit ans, à un musicien ambulant, monsieur Vitalis. À ses côtés, il fera, d'aventure en aventure, de nombreuses rencontres et </li></ul><ul><li>découvertes qui </li></ul><ul><li>bouleverseront </li></ul><ul><li>profondément sa vie. </li></ul><ul><li>Jusqu'à retrouver sa </li></ul><ul><li>véritable famille, et </li></ul><ul><li>commencer une nouvelle vie. </li></ul>
  16. 16. Le Petit Prince <ul><li>Le personnage du Petit Prince a été inspiré à </li></ul><ul><li>Saint-Exupéry par la personnalité de Pierre </li></ul><ul><li>Sudreau. Une autre histoire, tenace au Québec, </li></ul><ul><li>affirme que le Petit Prince a été inspiré de </li></ul><ul><li>Thomas De Koninck, fils de son ami Charles De </li></ul><ul><li>Koninck chez qui il a séjourné à Québec en 1942. </li></ul><ul><li>Le Petit Prince visite sept planètes : </li></ul><ul><li>La planète du roi dont la logique est celle de « régner sur ». </li></ul><ul><li>Celle du vaniteux qui ne cesse de saluer pour qu'on l'acclame. </li></ul><ul><li>La planète du buveur , qui boit « pour oublier qu'il a honte de boire ». </li></ul><ul><li>L'étoile du businessman qui compte les étoiles et qui ne cesse de répéter « je suis un homme sérieux, moi ». </li></ul><ul><li>La planète de l'allumeur de réverbères , le seul qui ne paraisse pas ridicule au Petit Prince « parce qu'il s'occupe d'autre chose que de soi-même ». </li></ul><ul><li>La planète du géographe qui ne connaît rien de sa propre planète. </li></ul><ul><li>« La septième planète fut donc la Terre où il rencontre divers êtres vivants . Elle était la plus grande planète qui comportait deux milliards de grandes personnes. » </li></ul>
  17. 17. <ul><li>Le Petit Prince sur Terre </li></ul><ul><li>Toujours en quête d'amis, le Petit Prince arrive sur Terre, et c'est encore la solitude et l'absurdité de l'existence qu'il va découvrir: sa rencontre avec le serpent qui ne parle que par énigmes, celle d'une fleur « à trois pétales », l'écho des montagnes. </li></ul><ul><li>Enfin, il arrive dans un jardin de roses. Alors il se rend compte que sa fleur n'était pas unique et devient bien malheureux. </li></ul><ul><li>C'est alors qu'il rencontre le renard qui explique au Petit Prince ce que signifie « apprivoiser ». C'est grâce à l'enseignement du renard que le Petit Prince découvre la profondeur de l'amitié : </li></ul><ul><li>« On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux. » </li></ul><ul><li>« Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. » </li></ul><ul><li>« C'est le temps que tu as perdu pour ta rose, qui fait ta rose si importante. » </li></ul><ul><li>Plus tard, le petit prince rencontre successivement un aiguilleur et un marchand avant de rencontrer l'aviateur — avec lequel il restera sept jours. Guidé par la fragilité et la candeur du Petit Prince, il finit par découvrir un puits dans le désert : « Ce qui embellit le désert, dit le Petit Prince, c'est qu'il cache un puits quelque part. » Peu après, le Petit Prince explique au narrateur qu'il est arrivé sur Terre depuis près d'un an : il doit rentrer sur sa planète pour s'occuper de sa fleur dont il se sent désormais « responsable ». En compagnie de l'aviateur, le Petit Prince revient sur le lieu exact où il était arrivé : « Il tomba doucement comme tombe un arbre. Ça ne fit même pas de bruit à cause du sable. » </li></ul><ul><li>Le Petit Prince sourit, il rira même éternellement dans les étoiles d'après le texte de St EX lui-même chapitre 26 entre autres </li></ul>
  18. 18. Le Chat Bott é <ul><li>Le Chat botté est l'histoire d'un chat parlant et doué de raison qui aide le troisième fils d'un meunier à combattre un ogre pour devenir l'époux de la princesse du royaume. </li></ul><ul><li>À son décès, un vieux meunier laisse à ses trois fils l'intégralité de ses biens. L'aîné hérite du moulin, le cadet de l'âne, et le benjamin du chat. Sans un sou en poche et ne sachant que faire d'un tel cadeau, ce dernier songe à le manger. </li></ul><ul><li>Mais le chat, à la plus grande surprise de </li></ul><ul><li>son nouveau maître, s'avère doué de parole. </li></ul><ul><li>Contre un sac et une paire de bottes et avec </li></ul><ul><li>beaucoup de ruse, l'animal va faire passer </li></ul><ul><li>le jeune homme pour un puissant </li></ul><ul><li>gentilhomme, le marquis de Carabas, et </li></ul><ul><li>lui permettre d'épouser la princesse du royaume </li></ul>
  19. 19. Les personnages de “De la Terre à la Lune” <ul><li>Le monde que décrit Verne est ici entièrement masculin. Il se compose d'anciens combattants, d'ingénieurs et de savants. Les premiers ont tous perdu quelque chose dans la guerre, qui un bras, qui une jambe, et paradoxalement ce sont les ingénieurs, Nicholl et Barbicane, ou l'aventurier polymathe Michel Ardan qui s'avèrent être des hommes complets1, à la fois hommes d'étude et d'action. </li></ul><ul><li>Le roman est symbolique d'un nouveau paradigme héroïque : le héros guerrier, cassé comme un vieux jouet, est mis à la retraite et c'est l'explorateur savant qui le remplace, avide non plus de conquêtes mais de connaissances, prêt à sacrifier sa vie non pour son roi, sa religion ou sa nation, mais pour &quot;savoir&quot;. La curiosité est le moteur essentiel du héros vernien . Mu par la même curiosité et la même soif de savoir, les héros s'inscrivent délibérément dans la tradition des grands explorateurs. Barbicane déclare : « Il nous est peut-être réservé d’être les Colombs de ce monde inconnu. » (chap. 2) et Michel Ardan renchérit : « Aussi, dans ma parfaite ignorance des grandes lois qui régissent l’univers, je me borne à répondre : Je ne sais pas si les mondes sont habités, et, comme je ne le sais pas, je vais y voir !» (chapitre 19) </li></ul>
  20. 20. <ul><li>Portrait de Barbicane, Oncle Sam élégant </li></ul><ul><li>Impey Barbicane, originaire du nord des États-Unis, président du Gun Club </li></ul><ul><li>« Impey Barbicane était un homme de quarante ans, calme, froid, austère, d’un esprit éminemment sérieux et concentré ; exact comme un chronomètre, d’un tempérament à toute épreuve, d’un caractère inébranlable. » </li></ul><ul><li>Taciturne, réservé, d'un sang-froid à toute épreuve, il est l'âme du projet dans la première partie du roman, avant de servir de faire-valoir au bouillant français dans la seconde. C'est leur complémentarité </li></ul><ul><li>qui rend l'aventure possible, Ardan produisant </li></ul><ul><li>les idées folles que Barbicane soumet au test </li></ul><ul><li>de la réalité. Barbicane est l'homophone du </li></ul><ul><li>mot anglais barbican, lui-même dérivé du </li></ul><ul><li>français barbacane, et évoque précisément </li></ul><ul><li>la capacité du personnage à contenir </li></ul><ul><li>et refouler ses émotions tout en présentant </li></ul><ul><li>une façade sévère et impénétrable. </li></ul><ul><li>Son prénom, Impey, est aussi celui d'un </li></ul><ul><li>célèbre géologue britannique, </li></ul><ul><li>Sir Roderick Impey Murchison (1792-1871), </li></ul><ul><li>dont le nom a été donné à un cratère lunaire. </li></ul>
  21. 21. <ul><li>Autoportrait de Nadar, prototype de Michel Ardan </li></ul><ul><li>Michel Ardan, français, explorateur </li></ul><ul><li>Bien qu'il ne fasse son apparition que très tard, dans la seconde moitié du roman, Michel Ardan le domine dès son arrivée, tant par sa présence physique que par son charisme. </li></ul><ul><li>« C’était un homme de quarante-deux ans, grand, mais un peu voûté déjà [..] Sa tête forte, véritable hure de lion, secouait par instants une chevelure ardente [..] Les disciples de Lavater ou de Gratiolet eussent déchiffré sans peine sur le crâne et la physionomie de ce personnage les signes indiscutables de la combativité, c’est-à-dire du courage dans le danger et de la tendance à briser les obstacles ; ceux de la bienveillance et ceux de la merveillosité, instinct qui porte certains tempéraments à se passionner pour les choses surhumaines ; mais, en revanche, les bosses de l’acquisivité, ce besoin de posséder et d’acquérir, manquaient absolument. »3 </li></ul><ul><li>Lors du bal costumé donné par Jules Verne en avril 1877, Nadar incarnera le personnage de Michel Ardan. Mais si le nom et le caractère du héros sont un hommage au photographe et ami de Jules Verne4, c'est également une allusion à sa nature ardente : « cet homme-là n’avait jamais froid, — pas même aux yeux » remarque le narrateur, c'est « Phaéton menant à fond de train le char du Soleil, un Icare avec des ailes de rechange », « toujours bouillant sous l’action d’un feu intérieur ». Jules Verne joue du contraste entre l'ardeur du français et la froideur de son compagnon américain, le Yankee Barbicane. </li></ul>
  22. 22. <ul><li>Le capitaine Nicholl, savant, originaire de Philadelphie. </li></ul><ul><li>C'est un peu le double de Barbicane, dont il est l'ennemi juré au début du roman. Il se réconcilie avec lui après un duel avorté grâce à l'entremise de Michel Ardan et devient son compagnon de voyage et celui du français lors du voyage vers la lune. Leur rivalité naît du fait que Barbicane est un spécialiste des armes offensives et cherche à fabriquer des boulets de plus en plus efficaces, tandis que Nicholl est un expert en armes défensives, et cherche à mettre au point des plaques de métal de plus en plus résistantes aux projectiles. La fin de la guerre ne permet pas à Nicholl de démontrer la supériorité de sa dernière invention, et dans sa frustration il cherche à provoquer Barbicane en critiquant son entreprise dans ses moindres détails. L'intervention du français pour les réconcilier est une nouvelle façon pour l'auteur de montrer que si la guerre crée des rivalités au sein d'un même camp, l'exploration scientifique favorise la collaboration et l'entente. La complémentarité de leurs domaines d'expertise fera merveille dans la construction et l'envoi d'une capsule habitée. </li></ul><ul><li>J.-M. Belfast, directeur de </li></ul><ul><li>l'observatoire de </li></ul><ul><li>Cambridge, Massachusetts. </li></ul><ul><li>Bien qu'il n'apparaisse pas, l'autorité </li></ul><ul><li>scientifique de ce personnage est établie </li></ul><ul><li>lorsque Verne suggère qu'il est </li></ul><ul><li>le confrère des astronomes George </li></ul><ul><li>Phillips Bond et Alvan Graham Clark, </li></ul><ul><li>découvreur de </li></ul><ul><li>la naine blanche qui accompagne Sirius. </li></ul><ul><li>C'est lui que consultent les artilleurs du </li></ul><ul><li>Gun Club sur la faisabilité de leur entreprise. </li></ul>

×