Présentation du travail de fin d’étude
Approche interculturelle de
l’enseignement du français aux publics
arabophones
Facu...
Introduction
Constat:
Difficultés dans l’enseignement du français aux publics arabophones.
• Familles linguistiques différ...
Objectifs
• Améliorer la compréhension interculturelle
• Connaître un peu mieux le terrain sur lequel doit se faire
l’appr...
Module: L’interculturel (Luc Collès)
1. À l’école de l’inteculturel
1. Le concept de culture
2. Les pièges de l’intercultu...
Approche
• L’interculturel:
« La capacité d’établir une relation entre la culture d’origine et la culture étrangère, la
ca...
Méthodologie
Démarche méthodologique mixte:
1. Recherche documentaire:
– Ouvrages, articles, carnets de voyage, sites offi...
Les heurts de la rencontre
Les chocs culturels (Cohen-Emerique):
Une réaction de dépaysement, une expérience émotionnelle ...
Les heurts de la rencontre
Les zones sensibles:
• Le manque d’hygiène : l’absence de bidet, les gens qui urinent dans la r...
Les heurts de la rencontre
Les tabous:
« Politique, sexe et religion »
• Eviter de parler du régime (plaisanter sur les
au...
Les représentations
Bataille de Poitiers
Charles de Steuben (1837)
“Charles Martel écrase les
Arabes en 732”
Statue de God...
Représentations des Arabes
L’échantillon:
Taille: n = 34 individus
Quotas:
- 100% arabe (langue maternelle)
- 100% avoir a...
Représentations des Arabes
17
5
5
17
Aucun de ceux-ci
La Suisse (Suisse romande)
La Belgique (Wallonie-Bruxelles)
La Franc...
Représentations des Arabes
France Fréq. Belgique Fréq. Suisse Fréq.
1 La tour Eiffel 19 Bruxelles 5 Le chocolat 10
2 Paris...
Représentations des Arabes
3
8
11
12
13
15
15
25
26
Autre
De la débauche
Du chômage
Des droits de l'homme
Des grèves
De la...
Représentations des Arabes
Les Français :
Réponses Fréq.
Gentils 6
Racistes 6
Arrogants 4
Râleurs 4
Sérieux/Organisés 4
Be...
Représentations des Arabes
4
1
2
27
1
4
29
2
3
29
1
3
11
19
0 5 10 15 20 25 30 35
Je ne sais pas
Gros
Maigres
Minces
Je ne...
Représentations des Arabes
1
2
1
10
3
8 8
1
0
2
4
6
8
10
12
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Evaluation globale de l'image des Françai...
Représentations des Arabes
7
9
9
4
3
4
2
3
3
3
2
3
2
1
24
20
14
11
12
10
12
11
11
10
9
7
8
7
5
2
4
9
12
11
17
15
10
14
17
...
Représentations des Arabes
9
7
3
3
2
3
16
13
17
9
4
6
5
13
6
7
8
9
14
14
14
13
1
5
4
11
12
12
13
3
0% 10% 20% 30% 40% 50% ...
Représentations des Arabes
2
3
9
9
9
10
15
15
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
C'est la langue de mes parents
Pour commercer avec ...
Représentations des Arabes
Réponses Fréq.
Le vin 12
Les fromages 11
Pains et baguettes 6
La viennoiserie/pâtisserie
(tarte...
Représentations des Arabes
Jaques Penot dans Bezness
(1992)
• L’image de la langue française, de la France
et des Français...
Représentations des Français
La prégnance de l’orientalisme:
L’odalisque
Gaston Bussiere (1862 - 1929)
Djinn, La favorite ...
Représentations des Français
L’indigène
“Les salopards”
Le travailleur-migrant
Victime  Délinquant
Le terroriste/fanatiqu...
Représentations des Français
Histoires arabes:
 Arabe = voleur, violeur, profiteur, envahissant, etc.
 L’image de l’Arab...
Travailler les représentations
Objectifs: Exercer les apprenants à prendre conscience du caractère relatif de leurs
représ...
Travailler les représentations
Niv: B1.1Regards croisés:
• Faire émerger l’image que les apprenants ont de leurs concitoye...
Travailler les représentations
Niv: B1.1Regards croisés:
• Confronter les apprenants avec les images les plus répandues da...
Ethnographie de la communication
(E. T. Hall)
• Culture = système de communication
• Analogie du programme informatique
– ...
Le temps parle (temporalité)
Temps formel, informel et technique:
A. Temps formel:
1. Le calendrier:
• “Le système temps f...
Le temps parle (temporalité)
Temps formel, informel et technique:
A. Temps formel:
3. La journée :
- Heure turque ≠ Heure ...
Le temps parle (temporalité)
Temps formel, informel et technique:
B. Temps informel: (ex: Bokra)
– Le rendez-vous:
Schéma ...
Le temps parle (temporalité)
C. “Temps P” et “Temps M”:
- Dichotomie => Source de conflits, malentendus et tensions
- La F...
Le temps parle (temporalité)
D. Le contexte dans la communication:
« Contexte » = « toutes les informations, formulées ou ...
Travailler le temps
Le café (Oldelaf et Monsieur D.)
• Mettre en évidence la journée type dans le pays des apprenants
• Vi...
Travailler le temps
La sieste en France:
• Interroger les apprenants sur la pratique de la sieste
• Faire passer l’image e...
L’espace parle (territorialité)
Territorialité  Proxémique: « l’ensemble des observations et théories
concernant l’usage ...
L’espace parle (territorialité)
1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques
2. Surpises et difficultés en Fr...
L’espace parle (territorialité)
1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques
2. Plans de villes:
- Difficulté...
L’espace parle (territorialité)
1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques
3. La maison:
Salon marocain
Mai...
L’espace parle (territorialité)
Espace informel: les distances chez l’homme
• L’homme est entouré de « bulles
invisibles »...
L’espace parle (territorialité)
Exemple de la salutation:
www.arabamericannews.com
framework.latimes.com www.bbc.co.uk
how...
L’espace parle (territorialité)
L’Arabe du futur
Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)
Riad Sattouf
La file d’attente :...
Travailler l’espace
1. Plan d’une ville (s’orienter):
• Comparer les plans et cartes touristiques de différentes villes
fr...
Evaluation
Evaluation écrite:
Rédiger un texte de 10 lignes portant sur une des deux situation aux choix
provenant des ent...
Autres pistes
• La kinésie
• La synchronie
• La chromatique
• Etc.
Conclusion
• Identification des chocs et malentendus culturels spécifiques (zones sensibles)
• Stéréotypes spécifiques: bl...
À suivre…
Merci pour votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation tfe approche interculturelle du fle avec publics arabophones

1 211 vues

Publié le

Présentation de TFE : Enseignement du français langue étrangère pour publics arabophones
- Malentendus et chocs culturels
- Représentations
- Espace
- Temps

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Il parle aussi de civilisation etc. Mais j’ai jugé bon de ne pas l’intégrer dans la synthèse pour conserver une structure clair et linéaire.
    Dans ce travail, nous tentons d’appliquer la méthode à un groupe-cible. On tentera d’imbriquer les différents modèles.
  • - L’interculturel, c’est avant tout une démarche.
    - Le choix du monde arabe est pragmatique. Je n’étais pas sur place dans un pays spécifique. Je devais compter sur un nombre rédutt de contacts éparpillés sur le Maghreb et le Machrek. Je comptais aussi sur des participants de confessions différentes. Les auteurs comme Hall parlent souvent des Arabes dans leur ensemble. D’autres études intéressantes menées dans des pays spécifiques auraient dû être écartées. Enfin, nous pensions travailler sur les expressions imagées…
  • J’ai également utilisé ces réseaux sociaux de profeseurs de français arabes pour poser des questions ouvertes sur les thèmes spécifiques
  • Un prof du secondaire nous dit: tout ce qui est susceptible d’exiter les élèves… (le problème est qu’ils s’existent facilement)
    Dans les films locaux, la mention + 18 ans permet de voir ce qui est tabou ou pas…
    Dans l’image d’exemple, si vous voyez un beau paysage, eux voient une paire de fesses.
  • Conquêtes ou “invasions” arabes alors qu’eux parlent de l’expansion.
    Dans un café de Damas, les conteurs d’histoires racontent les hostoires sanglantes des croisades
    La colonisation (et décolonisation) a parfois laissé place à un traumatisme, parfois à une amnésie collective
  • Parmi les références à Paris, la tout Eiffel et le Louvre sont les plus citées, mais dans la catégorie ‘autre’, nous trouvons également Notre-Dame, les Champs-Elysées, le Moulin Rouge et la Seine.
    D’autres villes ont également été cités : on trouve d’abord Marseille, mais aussi Strasbourg et Lille.
  • L’image de la France comme pays de la liberté, des droits de l’homme et de la gastronomie est plus présente au Magrheb qu’au Machrek mais pas de manière significative.
  • Il est aussi intéressant de noter que l’attribut « avare ou radin » ne se retrouve qu’au Machrek (Syrie, Jordanie).
  • Dans l’ensemble, les résultats pour le Maghreb et le Machrek sont très similaires. L’image du Français raciste est toutefois plus prononcée au Maghreb (80%) qu’au Machrek (50%). La part des répondants à les considérer comme tels est également plus importante parmi ceux qui n’ont jamais visité un pays francophones d’Europe (64,7% vs 47%).
     Nous sommes étonnés de constater qu’en assisté, l’image du radin est plus forte au Maghreb (80%) qu’au Machrek (45,9%).
     Froid. Maghreb (70%) Machrek (54,2%)
    Curieusement, 90% des répondants maghrébins s’accordent avec l’idée que les Français sont cultivés contre 75% pour le Machrek.
  • Les scènes harem, de chasses, de combat, de déserts, d’oasis ou les villes orientales caractéristiques du 19ème siècle sont encore présentent dans l’imaginaire collectif des francophones (les publicités, la BD, les films, etc.)
    Les occidentaux projettent sur l’ « autre » leurs propres fantasmes.

  • Le même acteur Saïd Taghmaoui dans le rôle d’un délinquant dans La Haine et d’un djihadiste 10 ans plus tard.
  • Au départ, nous voulions récolter des blagues (en français et en arabe) et réaliser une activité avec celles-ci. Les apprenants auraient pu associer différentes blagues à des images empruntées à l’exposition ‘Travail d’Arabe’. Mais l’inexistance de blagues sur les Français et la violence des blagues sur les Arabes ne ferait que renforcer le stéréotype du Français raciste.
  • - Tout a une signification propre à chaque culture
    - La culture programme nos gestes, réactions, sentiments
    - 50%-90% de la communication est non verbale
  • Dans le système M, le temps est linéaire et segmenté, respect des programmes
    Dans le système P, le temps est un nuage de points, plusieurs activités simultanées, plus d’importance aux intéractions..
  • Exemple du serveur qui change qui fait tomber les plateaux lorsqu’il change de bar…
  • Exemple du serveur qui change qui fait tomber les plateaux lorsqu’il change de bar…
  • - Sociopète: favorise les contacts en cocentrant les activités
    - Sociofuge: dilue les activités
    Radio-centrique  les fonctions importantes sont interconnectées (étoile), traversé par des avenues, entouré de boulevards correspondant aux anciennes anceintes et canaux
  • Exemple du serveur qui change qui fait tomber les plateaux lorsqu’il change de bar…
  • Exemple du serveur qui change qui fait tomber les plateaux lorsqu’il change de bar…
  • Présentation tfe approche interculturelle du fle avec publics arabophones

    1. 1. Présentation du travail de fin d’étude Approche interculturelle de l’enseignement du français aux publics arabophones Faculté de philosophie, arts et lettres. Cellule de français langue étrangère et seconde (Cedefles) Travail de fin de formation réalisé par Gaël Poulet Année académique 2014-2015
    2. 2. Introduction Constat: Difficultés dans l’enseignement du français aux publics arabophones. • Familles linguistiques différentes (alphabet, grammaire, phonétique, etc.) • Absence de manuels contextualisés • Distance culturelle avec la langue-culture cible Différence de culture  Incompréhensions, tensions, malentendus et chocs Hypothèses: 1. Différence de représentations 2. Différence de conception du temps 3. Différence de conception de l’espace
    3. 3. Objectifs • Améliorer la compréhension interculturelle • Connaître un peu mieux le terrain sur lequel doit se faire l’apprentissage. • Améliorer la pratique communicationnelle de l’enseignant et des apprenants arabophones. • Enoncer des propositions didactiques
    4. 4. Module: L’interculturel (Luc Collès) 1. À l’école de l’inteculturel 1. Le concept de culture 2. Les pièges de l’interculturel 3. Les objectifs de la pédagogie interculturelle 2. Les méthodologies 1. L’approche par les représentations (Zarate et Verbunt) 2. Le détour par l’analyse des heurts de la rencontre (Cohen-Emerique) 3. Le point de vue anthropologique et le support littéraire (Collès) 4. La conception pragmatique et l’ethnographie de la communication (Abdallah Pretceille) 5. L’apport linguistique (Gallison) 3. Dépassement de l’interculturel L. Collès
    5. 5. Approche • L’interculturel: « La capacité d’établir une relation entre la culture d’origine et la culture étrangère, la capacité d’utiliser des stratégies variées pour établir le contact avec des gens d’une autre culture, la capacité d’aller au-delà de relations superficielles stéréotypées, la capacité de jouer le rôle d’intermédiaire culturel entre sa propre culture et la culture étrangère et de gérer efficacement des situations de malentendus et de conflits culturels ». (CECR 2001 :84) Gérer les malentendus en dépassant les préjugés, stéréotypes (et schèmes interprétatifs) Une déontologie, relation pédagogique reconnaissant l’altérité (Blanchet) • Public-cible:  “Monde arabe” = entité linguistique et culturelle  “Arabophone” • Langue-culture cible:  Pays d’Europe où le français est une langue maternelle
    6. 6. Méthodologie Démarche méthodologique mixte: 1. Recherche documentaire: – Ouvrages, articles, carnets de voyage, sites officiels, films, etc. 2. Méthode qualitative: – Groupe de discussion avec 7 apprenants – Entretiens non directifs avec 6 enseignants 3. Méthode quantitative : – Passation d’un questionnaire en ligne (5min) en français et en arabe (std) sur les réseaux sociaux
    7. 7. Les heurts de la rencontre Les chocs culturels (Cohen-Emerique): Une réaction de dépaysement, une expérience émotionnelle ou intellectuelle négative ou positive dans l’approche de l’autre. - Rejet, révolte, frustration, anxiété + Etonnement, fascination  Analyse des incidents critiques L’ « autre » est source d’angoisse car:  Retour du refoulé  Retour de l’archaïsme La méthode de Cohen-Emerique: 1. La décentration 2. La découverte du système de référence de l’autre 3. La négociation Les 6 zones sensibles dans l’interaction interculturelle 1. La perception différentielle de l’espace et du temps. 2. Les différences dans la structure du groupe familial. 3. Les types de sociabilité. 4. Les types de demande d’aide (du migrant). 5. Les rites et croyances magico-religieuses. 6. Les représentations du changement culturel.
    8. 8. Les heurts de la rencontre Les zones sensibles: • Le manque d’hygiène : l’absence de bidet, les gens qui urinent dans la rue, les gens qui ne se lavent pas les mains, la place des animaux domestiques dans la maison • La froideur des gens • Le racisme et le regard méprisant des gens • La tristesse et la solitude des gens • L’absence de solidarité familiale • Les gens qui s’embrassent dans la rue • La promiscuité homme-femme hors du mariage. Les jeunes gens couchent ensemble avec l’approbation des parents. • Le caractère multiculturel et pluriethnique. • Les gens qui se saluent à tout bout de champ par obligation sociale et non par politesse. • Le respect du code de la route et l’absence de taxis bon marché • Le manque de spiritualité, la religion est un tabou • La rigueur dans la gestion du temps, le poids des excuses répétées. • Les hommes ne s’annoncent pas (chez un hôte ou en colocation). Ils rentrent dans les pièces sans faire de bruit. On n’a pas le temps de se voiler.
    9. 9. Les heurts de la rencontre Les tabous: « Politique, sexe et religion » • Eviter de parler du régime (plaisanter sur les autorités, le président ou le roi) • Eviter les documents audiovisuels comprenant minijupes, bikinis, etc. • Eviter d’évoquer les religions (conflits, christianisme, laïcité) + Histoires de cochons, etc.  Être prudent dans le choix des documents  Provoquer mais ne pas choquer Les limites: • Luc Collès recommande de limiter le relativisme aux droits de l’homme. Mais dans certains pays, cela peut être délicat et difficile. • Jusqu’où peut-on dissocier la langue de la culture-langue? (Exemple du Qatar) La plage du Palais à Cannes Photo Diane Aragou In http://www.nicematin.com
    10. 10. Les représentations Bataille de Poitiers Charles de Steuben (1837) “Charles Martel écrase les Arabes en 732” Statue de Godefroy de Bouillon (Bruxelles) Eugène Simonis (1848) “Les croisés libèrent Jérusalem” Page de garde de Le Petit Journal (1911)  Une longue histoire commune: coopération mais aussi conflits violents  Emprunte dans l’imaginaire collectif à ne pas sous-estimer 1. L’expansion musulmane 2. Les croisades 3. La colonisation ???? Occupation Oppression Brutalité, barbarie, cannibalisme “Porter la civilisation”
    11. 11. Représentations des Arabes L’échantillon: Taille: n = 34 individus Quotas: - 100% arabe (langue maternelle) - 100% avoir appris le français - 100% plus de 15 ans Profil: Sexe: hommes (16) – femmes (18) Répartition géographique: 9 pays Région: 1/3 Maghreb – 2/3 Machrek Statut: - ½ étudiants - Fonctionnaires - Professeurs - Indépendants Apprentissage du français: - 2/3 à l’université/école - 1/4 à l’Institut français/CCF 5 5 9 17 19 Dans un institut de langues vivantes (privé) Au Lycée français Dans un institut ou centre culturel français (SCAC) À l'école À l'université/école supérieure Lieu d’apprentissage du français Répartition géographique de l’échantillon
    12. 12. Représentations des Arabes 17 5 5 17 Aucun de ceux-ci La Suisse (Suisse romande) La Belgique (Wallonie-Bruxelles) La France Pays francophones (européens) visités • Les pays francophones les plus spontanément cités sont : la France (23), la Belgique (17), le Canada (13), la Suisse (12) et l’Algérie (10). • La moitié des répondants ont visité un pays francophone d’Europe (17). Parmi ceux-ci, tous ont visité la France (17). Seuls quelques uns ont visité la Belgique (5) et la Suisse (5). Les pays francophones : Notoriété spontanée des pays francophones Rang Pays Fréquence 1 France 23 2 Belgique 17 3 Canada 13 4 Suisse 12 5 Algérie 10 6 Liban 6 7 Maroc 5 8 Cameroun 3 9 Tunisie 3 10 Sénégal 2 11 Egypte 2 12 DOM-TOM 1 13 Afrique 1 Total 98 (Base : n=34) (Base : n=34)
    13. 13. Représentations des Arabes France Fréq. Belgique Fréq. Suisse Fréq. 1 La tour Eiffel 19 Bruxelles 5 Le chocolat 10 2 Paris 7 Les frites 5 Les montres 8 3 La mode 5 Le(s) Flamand(s) 4 La paix/La neutralité 7 4 Le Louvre 4 Jacques Brel 2 Les banques 6 5 Les parfums 3 Les Wallons 2 Genève 2 6 La boulangerie (la baguette, les croissants,...) 3 Les blagues belges 2 L'or/L'argent 2 7 Le fromage 3 Le calme 2 8 La culture 2 La qualité de vie 2 9 Molière 2 Autre 10 Le vin 2 11 Marseille (le vieux port) 2 12 Victor Hugo 2 13 Autre 27 Autre 19 Autre 22 Total 81 Total 39 Total 61 Les pays francophones : Lorsque l'on vous parle de la France, de la Belgique ou de la Suisse, quelles sont les premières choses qui vous viennent à l'esprit? (spontanée, ouverte à 3 entrées) • La France évoque d’abord Paris et ses monuments, la mode, les parfums, sa gastronomie et les auteurs. • Même si la notoriété spontanée de la Belgique est plus élevée que celle de la Suisse, elle est plus méconnue. (Base : n=34)
    14. 14. Représentations des Arabes 3 8 11 12 13 15 15 25 26 Autre De la débauche Du chômage Des droits de l'homme Des grèves De la liberté De la gastronomie D'un mieux vivre De la mode Du parfum et des produits cosmétiques Image de la France La France : La France est avant tout le pays des parfums, des cosmétiques et de la mode. Moins de la ½ y voit un mieux vivre, ou encore représenter la liberté ou les droits de l’homme. Pour près d’1/3, c’est aussi le pays des grèves et du chômage. Aucun n’y voit un pays de débauche. La France est le pays... (Choix multiple, assisté) (Base : n=34)
    15. 15. Représentations des Arabes Les Français : Réponses Fréq. Gentils 6 Racistes 6 Arrogants 4 Râleurs 4 Sérieux/Organisés 4 Beaux/Belles 3 Fiers, chauvins et orgueilleux 3 Actifs/Dynamiques 2 Avares/Radins 2 Elégants 2 Intelligens 2 Romantiques 2 Beaux parleurs/Frimeurs 2 Calmes 2 Cultivés 2 Simples et discrets 2 Joyeux 2 Méfiants 2 Sensibles 2 Hautains/Snobs 2 Travailleurs 2 Autre 26 Total 84 • Ils sont autant à qualifier spontanément les Français de « gentils » que de « racistes ». • On retrouve l’image du Français arrogant, cultivé, romantique et beau parleur. • Par contre, l’image du Français travailleurs, dynamique, sérieux et organisé, rompt nettement avec l’image du Français fainéant répandue dans la presse anglo-saxonne. • Il est aussi intéressant de noter que l’attribut « avare ou radin » n’est cité qu’au Levant (Syrie, Jordanie). Comment voyez-vous les Français? Indiquez les premiers adjectifs qui vous viennent à l'esprit. Les Français sont plutôt... (spontanée, ouverte à 3 entrées) (Base : n=34)
    16. 16. Représentations des Arabes 4 1 2 27 1 4 29 2 3 29 1 3 11 19 0 5 10 15 20 25 30 35 Je ne sais pas Gros Maigres Minces Je ne sais pas Grande Moyenne Je ne sais pas Très claire Claire Je ne sais pas Noirs Blonds ChâtainsCorpulenceTaillePeauCheveux Caractéristiques physiques des Français Les Français : Les Français ont-ils/sont-ils plutôt…? (Assisté, choix multiple) • La majorité des répondants se représentent les Français comme des personnes plutôt minces, de taille moyenne, aux cheveux châtains et à la peau claire. • 1/3 des répondants les voient plutôt blonds. Il s’agit en majorité de personnes du Machrek. 7/10 des personnes qui ont visité un pays francophone d’Europe les voient châtains. (Base : n=34)
    17. 17. Représentations des Arabes 1 2 1 10 3 8 8 1 0 2 4 6 8 10 12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Evaluation globale de l'image des Français Les Français : D'une manière générale, l'image que vous avez des Français est-elle plutôt positive ou négative? (Indiquez votre choix sur une échelle de 1 à 10 où 1 signifie "très négative" et 10 signifie "très positive") • 6/10 des répondants ont une image plutôt positive. Un seul en a une image très positive. Près d’1/3 adopte une position plutôt neutre. • Leur score moyen est de 6,15/10. Les résultats sont identiques au Maghreb (6,10/10 )et Machrek (6,17). (Base : n=34)
    18. 18. Représentations des Arabes 7 9 9 4 3 4 2 3 3 3 2 3 2 1 24 20 14 11 12 10 12 11 11 10 9 7 8 7 5 2 4 9 12 11 17 15 10 14 17 18 14 20 21 15 1 1 2 7 8 3 5 10 6 4 5 10 4 6 13 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% ... sont paresseux. ... sont sales. Ils ne se lavent pas. ...es ne se rasent pas les aisselles. ... sont radins. ... sont racistes. ... mangent sainement. ... sont des charmeurs. ... sont arrogants. ... sont froids et distants. ... ont toujours une opinion sur tout. ... sont bien organisés. ... sont des râleurs. ... sont élégants. ... sont cultivés. ... sont des buveurs de vin. Image des Français Pas du tout d'accord Pas vraiment d'accord Plutôt d'accord Tout à fait d'accord Les Français : Indiquez dans quelle mesure vous êtes d'accord ou pas d'accord avec les propositions suivantes: (Base : n=34) • Pour plus de 2/3 des répondants, les Français sont des buveurs de vin, cultivés, élégants et râleurs. • Pour eux, le Français est bien organisé (23). Il n’est pas paresseux (31). • Pour près de la ½, les Français ont une opinion sur toutn sont froids et distants, arrogants, charmeurs, mangent sainement, sont racistes et radins
    19. 19. Représentations des Arabes 9 7 3 3 2 3 16 13 17 9 4 6 5 13 6 7 8 9 14 14 14 13 1 5 4 11 12 12 13 3 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% La Langue des sciences La langue de la diplomatie et des relations internationales La langue du colonisateur/ de l'oppresseur La langue des plus grands chefs cuisiniers La langue de l'amour La langue des artistes (ex: littérature) Une langue utile Une langue difficile à apprendre Image de la langue française Pas du tout d'accord Pas vraiment d'accord Plutôt d'accord Tout à fait d'accord La langue française : Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec les propositions suivantes concernant la langue française? • Près de la moitié des répondants trouve que le français est une langue difficile et une grande majorité trouve que c’est une langue utile. • Le français est surtout la langue des artistes et de l’amour, ou encore des cuisiniers. Elle n’est plus vraiment la langue de la diplomatie et des sciences) • 1/3 considère le français comme le langue du colonisatuer/ l’oppresseur. (Base : n=32)
    20. 20. Représentations des Arabes 2 3 9 9 9 10 15 15 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 C'est la langue de mes parents Pour commercer avec les francophones C'est nécessaire pour obtenir un emploi Pour écouter et regarder les médias français Pour pouvoir communiquer avec des personnes que j'aime Pour visiter ou séjourner dans un pays francophone Je n'avais pas le choix (cours obligatoire, orientation imposée, etc.) Par intérêt pour la langue et la culture françaises Motivations de l'apprentissage du français (Base : n=32) • Près de la moitié des répondants ont appris la langue française par obligation (15) et/ou par intérêt pour la culture et la langue (15). • Moins d’un tiers des répondants ont appris la langue dans l’optique de visiter un pays francophone (10). Il s’agit essentiellement de personnes ayant appris le français à l’université (80%). La langue française : Qu'est-ce qui vous a motivé à apprendre la langue française? (Assisté, choix multiple)
    21. 21. Représentations des Arabes Réponses Fréq. Le vin 12 Les fromages 11 Pains et baguettes 6 La viennoiserie/pâtisserie (tarte, croissants, etc) 5 Le porc (jambon, lard) 3 La crème fraiche 2 Autres 12 Total 51 Réponses Fréq. Victor Hugo 9 Napoléon 5 Charles de Gaulle 4 Balzac 3 Molière 3 Dalida 2 Jacques Chirac 2 Lara Fabian 2 Senghor 2 Zidane 2 Albert Camus 2 Autres 24 Total 60 La culture française : Citez des aliments qui caractérisent la cuisine française. (Ouverte, 2 entrées) Pouvez-vous citer deux personnages francophones célèbres? (Ouverte, 2 entrées) • Victor Hugo, Napoléon et Charles de Gaulle sont les plus célèbres. Les personnages les plus cités sont surtout des hommes politiques et des écrivains français. Mais on trouve aussi des francophones non français ou d’origine étrangère. • La gastronomie française est surtout connue pour son vin, ses fromages et sa boulangerie-pâtisserie. Pas d’image du mangeur de grenouilles et d’escargots. (Base : n=34) (Base : n=34)
    22. 22. Représentations des Arabes Jaques Penot dans Bezness (1992) • L’image de la langue française, de la France et des Français ne se porte pas mal, mais n’est pas reluisante non plus. • Stéréotypes répandus à l’international: - romantique/beau-parleur/charmeur - cultivé/artiste - Élégant - râleur • Spécificités: - froids, distants, racistes et radins - travailleurs, sérieux et organisés - blondeur • France = pays des cosmétiques, mode et parfums • La langue française est féminisée (amour, art) Conclusion:
    23. 23. Représentations des Français La prégnance de l’orientalisme: L’odalisque Gaston Bussiere (1862 - 1929) Djinn, La favorite (2004) Mirallès et Dufaux 1941 – Hergé Adapté en 2011 par Spielberg Pélerins allant à La Mecque (1861) Léon Belly (1827-1877) XIXème siècle XXIème siècle Thèmes: Scènes de harem, de danse, de déserts, d’oasis, de chasses, de combat, ...
    24. 24. Représentations des Français L’indigène “Les salopards” Le travailleur-migrant Victime  Délinquant Le terroriste/fanatique religieux Série Djihad de Felix Olivier 2006 Film La Haine de Mathieu Kassovitz 1995 Evolution de l’image de l’Arabe (exemple du cinéma) Film Le Grand Jeu de Jacques Feyder 1933
    25. 25. Représentations des Français Histoires arabes:  Arabe = voleur, violeur, profiteur, envahissant, etc.  L’image de l’Arabe est plus péjorative que celle du Français Exemples d’histoires arabes « Quelle est la différence entre un Arabe et un pneu ? – L’Arabe ce n’est pas la peine de le brûler pour qu’il pue. » « Un Arabe manchot, c’est quoi ? – Un antivol ! » « Quelle est la différence entre une Américaine et une Marseillaise ? – L’Américaine se fait bronzer aux ultra-violets, la Marseillaise se fait violer par les ultra-bronzés. » « ANPE = Arabe Nourri Par l’Etat » « Un Arabe à la mer, c’est la pollution, tous les Arabes à la mer, c’est la solution. » BARIKI Salah-Eddine et HENRY Jean-Rober, Imaginaires « populaires » et stéréotypes : à propos des histoires arabes IN Hermès N°30 – Stéréotypes dans les relations Nord-Sud, 2001, pp. 103-113. Rencontre des représentations: • Les apprenants arabes s’attendent à de la xénophobie mais ne sont pas conscients de la portée des stéréoypes • Arabe = migrant maghrébin (+ autres stéréotypes précités) • Si l’Arabe ne correspond pas aux stéréotypes, il n’est plus un Arabe
    26. 26. Travailler les représentations Objectifs: Exercer les apprenants à prendre conscience du caractère relatif de leurs représentations. Les traits physiques: • Interroger les apprenants et faire le portrait du Français en utilisant les adjectifs descriptifs • Visualisation du clip “I Am Happy From Paris” • Relever les commentaires et confronter les observations avec le portrait initial Le nouveau visage de la jeunesse française (www.zamanfrance.fr) Jaques Penot dans Bezness (1992) Avant Après Niv: B1.1
    27. 27. Travailler les représentations Niv: B1.1Regards croisés: • Faire émerger l’image que les apprenants ont de leurs concitoyens et de leur pays • Faire émerger les représentations des apprenants sur la France et les Français • Questionner les apprenants sur l’origine de leurs représentations (sources de leur connaissances) • Faire circuler des images de la presse locale concernant la France et les Français Image de la France à travers différents médias arabes
    28. 28. Travailler les représentations Niv: B1.1Regards croisés: • Confronter les apprenants avec les images les plus répandues dans les pays francophones concernant le monde arabe… • Visualiser ‘Il reste du jambon’ et confronter les apprenants avec quelques clichés… Est-ce que ceci correspond à l’endroit où tu vis?
    29. 29. Ethnographie de la communication (E. T. Hall) • Culture = système de communication • Analogie du programme informatique – Tout a une signification propre à chaque culture – La culture programme nos gestes, réactions, etc. – 50%-90% de la communication est non verbale Culture et communication Mise en phase (interfacing): - Certains systèmes sont plus compatibles que d’autres - Plus la distance culturelle est grande, plus la MEP est difficile.  Obj.: Évaluer la distance, découvrir les obstacles cachés et faciliter la MEP Naissance de la culture: - Concept d’infraculture (enracinement biologique de la culture) - 10 catégories d’activités humaines (SCP)  la territorialité, la temporalité
    30. 30. Le temps parle (temporalité) Temps formel, informel et technique: A. Temps formel: 1. Le calendrier: • “Le système temps formel supporte mal l’intrusion d’autres systèmes” (Hall) • Cohabitation: Hégirien (lunaire) vs Grégorien (solaire) – Besoins quotidiens  Grégorien (plus pratique) – Evénements religieux  Hégirien (+/- technique) – Quid de l’Arabie saoudite? 2. La semaine: – Ordinalité mais pas synchrones – Nomination arbitraire – Quid du ‘début’ et de ‘la fin’ de semaine? Français Lundi 1er Mardi 2ème Mercredi 3ème Jeudi 4ème Vendredi 5ème Samedi 6ème Dimanche dernier Arabe 2ème 3ème 4ème 5ème al-Jouma’ 7ème 1er
    31. 31. Le temps parle (temporalité) Temps formel, informel et technique: A. Temps formel: 3. La journée : - Heure turque ≠ Heure franque - Situations récurrentes: - Repas - Siestes - Prières Rythme journalier particulier (avec des repères variables) Sentiment de décalage avec le « temps français » (stressant, contraignant, absurde) 4. Similitudes: - Cyclique - Ordonné - Tangible - Profondeur François Georgeon,Frédéric Hitzel, Les Ottomans et le temps, p.263
    32. 32. Le temps parle (temporalité) Temps formel, informel et technique: B. Temps informel: (ex: Bokra) – Le rendez-vous: Schéma de Hall: – < 5 min.  Pas significatif – > 5 min.  Brèves excuses – 15-20 min.  Explications – 40 min  Insulte Le quart d’heure (français) X 1-2heures ou même jamais – Le bon moment: - Gestion des imprévus - Notion d’urgence (appels téléphoniques) – L’information: - Contacts Circulation informelle de l’information Communication implicite Rumeur/indiscrétion “Téléphone arabe”
    33. 33. Le temps parle (temporalité) C. “Temps P” et “Temps M”: - Dichotomie => Source de conflits, malentendus et tensions - La France au croisement des cultures germaniques et latines - Temps arabe et temps français sont deux systèmes polychroniques Systèmes polychroniques Systèmes monochroniques On mène plusieurs tâches de front On ne fait qu’une chose à la fois On admet les interruptions et les changements d’occupation On se consacre totalement et exclusivement à la tâche entreprise On communique en se référant beaucoup et souvent au contexte On communique sans se référer au contexte ou en s’y référant moins et plus rarement Les relations entre individus sont plus importantes que l’atteinte du but fixé L’exécution du projet ou de la tâche entreprise a priorité sur les rapports entre individus Programmes et projets sont fréquemment et facilement modifiés On suit scrupuleusement les programmes établis Priorité aux proches On s’efforce de ne déranger personne. Réserve et distance sont la règle Les échanges, les prêts et les emprunts d’objets familiers sont fréquents et bien admis La priorité est bien définie. On ne prête ou n’emprunte que contraint ou forcé L’exactitude est relative L’exactitude est poussée à l’extrême Les relations sont plus intenses et plus durables Les relations sont plus superficielles et plus éphémères Les individus manquent de patience, et tendent à passer directement à l’action Les individus sont plus lents, plus méthodiques et moins engagés Les engagements considérés comme les plus contraignants concernent les personnes Les engagements considérés comme les plus contraignants portent sur le temps, les dates, la durée (Hall : 1990 : 49-50)
    34. 34. Le temps parle (temporalité) D. Le contexte dans la communication: « Contexte » = « toutes les informations, formulées ou non, qui ont trait à un événement et qui sont indissociables de celui-ci. » (Hall : 1990 : 51) – Polychronique  C+ – Monochronique  C- – Arabophone C++ – Francophone C+ E. Implications didactiques: – Le temps s’apprend – Se couler dans le temps des apprenants – Signaler quel est le système temps employé. Le passage de C+ à C- crée une “zone de turbulence” Représentation de Martin Rosch (1987 MIR) traduite et retravaillée. IN VOYNNET FORBOUL C., Communication et négociation cross culturelle (http://voynnetf.free.fr)
    35. 35. Travailler le temps Le café (Oldelaf et Monsieur D.) • Mettre en évidence la journée type dans le pays des apprenants • Visionner le clip et replacer les événements de la journée sur la ligne du temps • Relever les différences dans la routine française • Prendre conscience de la routine et de la conception linéaire du temps Une journée ordinaire: • Faire émerger la journée type du pays • Lire le texte et compléter le tableau (colonne France) • Comparer les deux journée et relever les différences • Prendre conscience du rythme journalier français Niv: B1.1
    36. 36. Travailler le temps La sieste en France: • Interroger les apprenants sur la pratique de la sieste • Faire passer l’image et chercher une explication • Informer les apprenants sur le caractère stigmatisant de la sieste en France • Visualiser le reportage ‘Pour ou contre la sieste’ et relever les arguments. Les retards: • Interroger les apprenants sur leurs retards et mettre en évidence le schéma informel dans leur pays • Lire le texte ‘L’heure, c’est l’heure’ et relever les normes concernant le retard dans les différentes situations • Mettre en évidence la norme du ‘quart d’heure ’ • Lire le texte ‘Faut-il s’excuser…?” et mettre en évidence le temps d’attente… Niv: B1.1
    37. 37. L’espace parle (territorialité) Territorialité  Proxémique: « l’ensemble des observations et théories concernant l’usage que l’homme fait de l’espace en tant que produit culturel spécifique. » 1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques 1. Coeur des villes: Française Arabe Eglise (au centre) Mosquée Place (marché) Ecole Hôtel de ville Hammam Cafés, poste, boutiques,… Marché Tournai Alep
    38. 38. L’espace parle (territorialité) 1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques 2. Surpises et difficultés en France/Belgique: - Manque de lieux de culte - Marché = espace dynamique - Beaucoup de grandes surfaces - Manque de restauration halal - Respect du code la route - Trafic moins important - Absence de taxis bons marchés - Saleté (ramassage des poubelles) - Propreté (écologie)
    39. 39. L’espace parle (territorialité) 1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques 2. Plans de villes: - Difficultés d’orientation? - Radio-centrique (sociopète) X échiquier (sociofuge) - France/Belgique  radio-centrique - Monde arabe  situations diverses www.dubai-information-site.com www.orangesmile.com planparis360.fr Abou Dahbi Damas Paris Plan radio-centrique
    40. 40. L’espace parle (territorialité) 1. Espace formel: Espaces fixes, semi-fixes et dynamiques 3. La maison: Salon marocain Maison damascène Maison traditionnelle arabe: • Hauts murs et porte épaisse • Patio central (Centre des activités. On vit dehors) • Plafonds hauts • Beaucoup d’espace • Nombreuses pièces • Plus de lumière • Terrasse (toit plat) Explications: • La maison abrite la famille élargie • Plusieurs salons pour séparer les hommes des femmes • On chauffe rarement • Conception différente de l’hygiène  Difficultés pour trouver un logement (agencement, coût)  Cohabitation parfois difficile Sentiment dans les maisons françaises/belges: Sentiment d’être oppressé, manque d’espace et de pièces, etc. Sanitaires Mur extérieur
    41. 41. L’espace parle (territorialité) Espace informel: les distances chez l’homme • L’homme est entouré de « bulles invisibles » • Les dimensions des bulles sont cachées (inconscientes) mais mesurables. • Ces dimensions varient d’une culture à l’autre. Distances américaines Espaces informels arabe et français : • Distances personnelles différentes: - Français: plus courtes - Arabes: inexistantes • Mondes sensoriels différents: - Français: tous les sens - Arabes: olfactif et toucher • Les distances varient selon les rapports, les sentiments et les activités… + dualisme familial/non familial + dualisme homme/femme
    42. 42. L’espace parle (territorialité) Exemple de la salutation: www.arabamericannews.com framework.latimes.com www.bbc.co.uk howtoliveinfrance.com Salutations arabes Salutations françaises
    43. 43. L’espace parle (territorialité) L’Arabe du futur Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) Riad Sattouf La file d’attente : Distance et stratégies d’ajustement (étude de Dion et Bonnin) : À densité équivalente… • Arabes (Tunisiens): moins d’impression de foule, fuite, évitement • Français: plus d’impression de foule, défense territoriale, agressivité Dunkerque: Dist: +/- 60 cm Une seule file Hommes et femmes Damas: Dist: 0 cm Plusieurs files Hommes Ordre de passage  Schéma d’égalité  La non conformité au schéma conduit à la désapprobation sociale et à de l’agressivité
    44. 44. Travailler l’espace 1. Plan d’une ville (s’orienter): • Comparer les plans et cartes touristiques de différentes villes françaises (et villes du pays d’origine) • Mettre en évidence le caractère radio-centrique du modèle urbanistique • Repérer la position des lieux importants et leurs fonctions 2. La recherche d’un logement: • Mettre en évidence le schéma de logement local (la maison idéale) • Attribution d’un budget et d’une ville • Recherche d’un logement sur les sites ou magazines immobiliers • Comparer, expliquer son choix et décrire les désagréments 3. La file d’attente: • Comparer la distance personnelle dans les files d’attente dans divers situations • Prendre conscience du concept et estimer la distance Niv: B1.1
    45. 45. Evaluation Evaluation écrite: Rédiger un texte de 10 lignes portant sur une des deux situation aux choix provenant des entretiens en profondeur… Situation 1 : Maryam est très choquée. Alors qu’elle se trouvait dans une file d’attente à la caisse d’un super marché de Lille en France, une vieille femme devant elle s’est retournée, a commencé à lui crier dessus et à l’insulter. Situation 2 : Le professeur Boumédiène est confus. Il avait rendez-vous avec un de ses confrères français de l’Université de la Sorbonne à Paris, mais à son arrivée, personne n’était là. Le professeur décida finalement d’appeler son confrère, qui lui envoya le message suivant : « J’ai attendu cinq minutes mais tu n’étais pas là. » Objectif: Présenter un aspect de la réalité socio-culturelle française ou francophone et formuler ses traits distinctifs par rapport à ta culture maternelle.
    46. 46. Autres pistes • La kinésie • La synchronie • La chromatique • Etc.
    47. 47. Conclusion • Identification des chocs et malentendus culturels spécifiques (zones sensibles) • Stéréotypes spécifiques: blondeur, froid, distant, radin, organisé et travailleur • Ecart important au niveau des représentations. – L’image de l’Arabe est plus péjorative que celle du Français – Les apprenants ne sont pas inconscients des préjugés • La distance culturelle est parfois moins importante qu’il n’y paraît. – Système temps formel français déjà intégré à la culture arabe – Deux systèmes culturels polychroniques (Temps P) et à contexte élevé (Français (C+) – Arabe (C++)) – Mise en évidence des différences de schémas informels (retards, excuses. etc.) • Différences proxémiques importantes: – Formel : • L’aménagement du territoire varie selon l’histoire des pays arabes • L’aménagement de l’habitation répondant à des fonctions différentes – Informel: grande différence de distance personnelle et stratégies d’ajustement différentes
    48. 48. À suivre… Merci pour votre attention

    ×