La géomatique au MSP : une convergenceLa géomatique au MSP : une convergencedes logiciels libres et dune coopérationdes lo...
Plan• Besoins en sécurité civile et contexte• Convergence de 3 moyens porteurs :– Partage de service/données et partenaria...
Sécurité Publique du Qc• Mission gouvernementale pour diminuer lavulnérabilité du Qc face aux sinistres et à lacriminalité...
Sécurité civile du Qc• ±200 employés dans toutes les régions• Mission gouvernementale venant du PM• Mandats de coordinatio...
Besoins en géomatique en SC• Accéder rapidement aux cartes de base• Outils web de géolocalisation (urgence)• Intégrer l’in...
Démarche du MSP (±2005)• Répondre aux besoins en géomatique du MSP (SC) :– Assurer un leadership dans l’accessibilité àl’I...
Démarche du MSP :convergence de 3 moyens porteurs• Partage de service/données (donnéesouvertes), partenariat sans $ et peu...
Démarche du MSP (LL)• Contrôler les coûts• Approche modulaire et développement desressources humaines• Choix en fonction d...
Contrôler les coûts (LL)
Contrôler les coûts (LL)ex. GOLOCRéalisationRécurrence annuelle(entretien/évolution)Efforts internes 150 000$ 30 000$Effor...
Approche modulaire etdéveloppement des RH (LL) Expertise interne Basée sur les acquis et ouverture sur de nouvelles conn...
Choix en fonction du degré dematurité (LL) Solution établie depuis quand Plusieurs versions et révisions de la solution...
Maximiser les bénéfices etminimiser les risques (LL) Coûts d’acquisition nul Structure des droits de licence Coûts de f...
Collaboration et partenariat en LL Implication des développeurs pour proposer des améliorations auxproduits Temps répons...
Logiciels experts :propriétaire
Obstacles avec les LL• Difficulté à trouver des alliés dans l’administration publique ;• Veille technologique très importa...
Exemple 1 : G.O.LOC• Service pour se géolocaliser en sécurité civile,centres d’urgences 9-1-1, sécurité incendie, M/O àl’a...
Pièces détachées du GOLOC1) Interface intuitive : application web2) Cartes de bases tuilées et pré-générées (àla Google Ma...
Exemple 2 : Vigilance• Géoportail sécurisé par profils en LL pour regrouperl’information et surveiller les événements hydr...
Exemple 2 : Vigilance• Développement d’un prototype en LL pour saisir del’information sur tablette (connectée et déconnect...
Exemple 2 : Vigilance• Développement d’une solution en LL pour unegéoconférence en temps-réel lors de réunion decoordination
Exemple 3 : site bêta Données ouvertes• Contient des données ouvertes et applications visant àpromouvoir une prise de déci...
À suivre...• Intégration d’un service d’itinéraire avec Adresses Québec ;• Cartographie participative (édition en ligne) a...
Questions/commentaires• Blogue : http://geoegl.msp.gouv.qc.ca/blogue/• Twitter : http://twitter.com/geomsp• Courriel : geo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La géomatique au MSP : une convergence des logiciels libres et d'une coopération orientée vers les services

7 797 vues

Publié le

cette conférence sera l'occasion de présenter les besoins en géomatique au ministère de la Sécurité publique du Québec ainsi que le processus décisionnel ayant appuyé le choix de logiciels libres pour répondre à ces besoins. Les enjeux technologiques, humains et financiers en regard des choix effectués seront aussi présentés et discutés

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 797
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 874
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La géomatique au MSP : une convergence des logiciels libres et d'une coopération orientée vers les services

  1. 1. La géomatique au MSP : une convergenceLa géomatique au MSP : une convergencedes logiciels libres et dune coopérationdes logiciels libres et dune coopérationorientée vers les servicesorientée vers les servicesL’Association canadienne des sciencesL’Association canadienne des sciencesgéomatiques – section Champlaingéomatiques – section Champlain10 mai 201310 mai 2013
  2. 2. Plan• Besoins en sécurité civile et contexte• Convergence de 3 moyens porteurs :– Partage de service/données et partenariatdexpertise– Développement de services web ouverts– Utilisation des logiciels libres• Exemples de projet• Les LL au MSP (avantages et obstacles)• Exemples de projet• Développement à suivre
  3. 3. Sécurité Publique du Qc• Mission gouvernementale pour diminuer lavulnérabilité du Qc face aux sinistres et à lacriminalité• Mandats de coordination dans plusieurssecteurs du gouvernement :–Sécurité civile (Sécurité civile (±9±90%)0%) et incendies ;– Affaires policières.
  4. 4. Sécurité civile du Qc• ±200 employés dans toutes les régions• Mission gouvernementale venant du PM• Mandats de coordination sur le territoire duQc en (géo)collaboration avec tous les M/O etmunicipalités• Support dans toutes les phases de la SC
  5. 5. Besoins en géomatique en SC• Accéder rapidement aux cartes de base• Outils web de géolocalisation (urgence)• Intégrer l’information disponible (80% géo.)dans un cadre universel et structuré• Minimiser la dépendance techno et maximiserlouverture sur différents systèmes• Adaptation rapide aux besoins, sans $$$• Améliorer la géocollaboration avec nospartenaires gouvernementaux (ex. verglas)
  6. 6. Démarche du MSP (±2005)• Répondre aux besoins en géomatique du MSP (SC) :– Assurer un leadership dans l’accessibilité àl’Information géographique gouvernementale– Mise en place d’un entrepôt de donnéesgéographiques multi-source et distribué– Innover (« ne pas reproduire ce qui existe »)– Faire des choix technologiques éclairés etmodernes– Appliquer des standards ouverts / l’interopérabilité– Évaluer le potentiel de l’approche logiciel libre
  7. 7. Démarche du MSP :convergence de 3 moyens porteurs• Partage de service/données (donnéesouvertes), partenariat sans $ et peud’échange / entente de données brutes• Développement de services web ouverts(WMS, SOAP, XML) dans loffre MSP• Implantation des LL, gratuits etMATURES
  8. 8. Démarche du MSP (LL)• Contrôler les coûts• Approche modulaire et développement desressources humaines• Choix en fonction du degré de maturité• Maximiser les bénéfices et minimiser lesrisques• Culture de partenariat et collaboration
  9. 9. Contrôler les coûts (LL)
  10. 10. Contrôler les coûts (LL)ex. GOLOCRéalisationRécurrence annuelle(entretien/évolution)Efforts internes 150 000$ 30 000$Efforts externes 140 000$Infrastructure technologique 75 000$ 15 000$Abonnement Google 10 000$ 10 000$Licence logiciel 0$ 0$Total 375 000$ 55 000$
  11. 11. Approche modulaire etdéveloppement des RH (LL) Expertise interne Basée sur les acquis et ouverture sur de nouvelles connaissances Philosophie de partage et de collaboration élargie Infrastructures en place Compatibilité de technologies logicielles et matérielles Composante logicielle indépendante et prête à accueillir des solutions libres Dans le cadre de la démarche MSP La SC prône déjà les principes de collaboration et de partenariat. Letravail en « communauté » fait partie de la culture de l’organisation Embauche de personnel ayant des connaissances des LL Intérêt de la part du personnel impliqué Autoformation, droit à l’erreur, veille technologique, multidisciplinarité Valorisation et reconnaissance des membres de l’équipe (OCTAS2010/2013, budget de formation en LL)
  12. 12. Choix en fonction du degré dematurité (LL) Solution établie depuis quand Plusieurs versions et révisions de la solution La stabilité et qualité de la solution Dans le cadre de la démarche MSP Les produits existaient en moyenne depuis 3-5 ans Ils étaient tous à des versions 1.0 et + Ils avaient faits leurs preuves en terme de stabilité puisque déjà en « production »dans des environnements similaires au nôtre Solution utilisée par des organisations ayant des similitudes avec le MSP Documentation présente dans Internet Utilisation d’un réseau de contacts pour en connaître ses avantages Services contractuels disponibles au Québec
  13. 13. Maximiser les bénéfices etminimiser les risques (LL) Coûts d’acquisition nul Structure des droits de licence Coûts de formation et de transformation (migration) Coûts d’impacts matériels et logiciels Diminution des risques en faisant un projet pilote / prototypage rapide Dans le cadre de la démarche MSP Aucun coût d’acquisition de licence ni de récurrence Coûts de formation minimum (- de 10K$), ciblée LL et données ouvertes Libre de droits de distribution Infrastructure technologique (matérielle et logicielle) « légère » par rapportà d’autres solutions Projet pilote à résultats rapides (ex. modèle AGILE)
  14. 14. Collaboration et partenariat en LL Implication des développeurs pour proposer des améliorations auxproduits Temps réponse bas lorsqu’une question est posée Importance du retour des utilisateurs, pas juste entre spécialistes Présence de mécanismes de communication (blogue, groupe dediscussion, disponibilité des membres de la communauté) Dans le cadre de la démarche MSP On s’est impliqué et les utilisateurs aussi. C’est la meilleure façon des’assurer du succès de l’opération Implication du personnel du MSP dans la communauté de pratique Contribution à l’évolution des produits par des tickets ou requêtes Mise en commun de projet avec des partenaires gouvernementaux (ex.INSPQ, FADQ, MCC, SCT, etc.) Communication fréquentes et promotion des solutions réalisées
  15. 15. Logiciels experts :propriétaire
  16. 16. Obstacles avec les LL• Difficulté à trouver des alliés dans l’administration publique ;• Veille technologique très importante ;• Manque de ressources expertes ;• Culture du statu-quo et du confortable, peu de projets pilotes ;• Méconnaissance des LL et standards OGC ;• Solutions bureautiques limitées en LL ;• Demande plus à une organisation pour qu’elle soit plus agileet collaborative en TI (pas de silos) ;• Clans LL et propriétaire très segmentés ;• Peu de projets hybrides ;• Monde du LL et des données très séparé ;• Plus difficile les LL dans le cas de méga-projets.
  17. 17. Exemple 1 : G.O.LOC• Service pour se géolocaliser en sécurité civile,centres d’urgences 9-1-1, sécurité incendie, M/O àl’aide d’une géobase uniforme et couches WMS.
  18. 18. Pièces détachées du GOLOC1) Interface intuitive : application web2) Cartes de bases tuilées et pré-générées (àla Google Maps : AQ, BDTQ, etc.)3) +300 couches en service Web (WMS)4) Moteur de recherche adresse, lieu, repèredu MTQ (GLO)
  19. 19. Exemple 2 : Vigilance• Géoportail sécurisé par profils en LL pour regrouperl’information et surveiller les événements hydrologiques,suite au Richelieu 2011
  20. 20. Exemple 2 : Vigilance• Développement d’un prototype en LL pour saisir del’information sur tablette (connectée et déconnectée)
  21. 21. Exemple 2 : Vigilance• Développement d’une solution en LL pour unegéoconférence en temps-réel lors de réunion decoordination
  22. 22. Exemple 3 : site bêta Données ouvertes• Contient des données ouvertes et applications visant àpromouvoir une prise de décision transparente auprès descitoyens et des entreprises du Québec (juin 2012).
  23. 23. À suivre...• Intégration d’un service d’itinéraire avec Adresses Québec ;• Cartographie participative (édition en ligne) avec partenairesintéressés (ex. incendies, adresses) et citoyens (rétroactionfuture) ;• Étendre nos partenariats avec d’autres (ex. CELL) ;• À moyen terme, transférer le code source du GOLOC dans ledomaine public (développer une communauté autour) ;• Viser à atteindre certains aspects du gouvernement“intelligent” (innovation, agilité, infrastructure).
  24. 24. Questions/commentaires• Blogue : http://geoegl.msp.gouv.qc.ca/blogue/• Twitter : http://twitter.com/geomsp• Courriel : geomsp@msp.gouv.qc.ca

×