Catalogue

11 471 vues

Publié le

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11 471
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 077
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Catalogue

  1. 1. GAGNEZENSAVOIRFAIRE!En construction, en aménagement, comme en rénovation,iln’yadeplacenipourlehasard,nipourl’approximation.Et si lechoix des matériaux est primordial, l’expertisedeprofessionnelsl’est toutautant. Autravers des404pages dece nouveau Guide des Matériaux,ouvragederéférence depuisplusde20ans,vousallez retrouvertoutcequeTOUTFAIREMATÉRIAUX vousoffrepourvouspermettre degagner en savoir-faire: les produitslesplusinnovants,lesmarquesderéférenceetsurtoutl’expertise et leconseil qui font toute ladifférence !
  2. 2. L’EXPERTISE D’UN GROUPEMENT « PRO »AUSERVICEDESPARTICULIERS!Depuis plus de 20 ans, les professionnels font confiance à TOUT FAIRE MATÉRIAUX et ce n’est pas par hasard.Partout, sur des milliers de chantiers, ils témoignent de la confiance, du conseil et du professionnalismedont ils ont pu bénéficier auprès de nos conseillers experts. En choisissant TOUT FAIRE MATÉRIAUX,c’est de toute cette expérience « Pro » dont vous pouvez, vous aussi, profiter pour concrétiser tous vos projets !VOUS RÉALISERDEVIS ET ÉTUDESPERSONNALISÉSDÉCOUPERLE BOISÀ VOS MESURES*VOUS LOUERDU MATÉRIELPROFESSIONNEL*VOUS ACCUEILLIRDU LUNDIAU SAMEDI*VOUS EXPOSERLE MEILLEURDANS NOS ESPACESSHOW ROOM ETLIBRE-SERVICE*VOUS LIVRERSUR CHANTIERVOUS OUVRIRUN COMPTECLIENT**VOUS PROPOSERLE MEILLEURDE LA QUALITÉAU MEILLEUR PRIXVOUS CONSEILLERET TROUVERDES SOLUTIONS* selon points de vente.** sous réserve d’acceptation.TOUT FAIRE MATÉRIAUX VOUS FAIT UNE FLEURPayer en plusieurs fois, c’est facile !Un crédit vous engage et doit être remboursé.Vérifiez vos capacités de remboursementavant de vous engager.Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit affecté par SOFEMO34, rue du Wacken 67907 Strasbourg cedex 9 - S.A. au capital de 11 050 000 €R.C.S. Strasbourg B 339 943 680 - ORIAS N° : 07 025 367.FACILITÉS DE PAIEMENT2500CONSEILLERSEXPERTSÀ VOTRE ÉCOUTE !À chaque étape de votre projet, les conseillersTOUT FAIRE MATÉRIAUX vous font bénéficierde toutes leurs compétences techniques,tant au niveau du choix des produitset des conseils de mise en oeuvre,que des normes et réglementations.PRÈSDE480POINTSDEVENTE PROCHESDE VOUS !Avec près de 480 pointsde vente, en Franceet Belgique, vous avezla garantie de trouverun point de venteTOUT FAIRE MATÉRIAUXproche de chez vous…et proche de vous !LA PUISSANCEDE LA1ÈRECENTRALED’ACHAT!Affilié à la 1èrecentrale d’achat de négocesindépendants en matériaux de construction enFrance, TOUT FAIRE MATÉRIAUX vous garantitl’accès aux grandes marques de référence,aux prix les plus compétitifs.DES SERVICESEXCLUSIFSParce que rien ne compte plus que vos chantiers,nos experts vous offrent au quotidien des servicessur-mesure qui vous simplifient la vie !
  3. 3. Attention, ces produits ne sont commercialisés que dans les régions indiquées en jaune. exemple : page 58. AVERTISSEMENT AUX LECTEURS : tous les produits précédésd’une astérisque (*) ne sont vendus qu’à partir des quantités ou mesures indiquées sur les légendes des produits. Les articles présentés dans ce catalogue sont disponiblesen stock ou sur commande selon les magasins et selon les régions. Les points de vente TOUT FAIRE MATÉRIAUX n’organisent pas de vente à distance. Certains articlessont susceptibles de changer selon l’évolution technique des matériaux ou le référencement. Pour les points de vente TOUT FAIRE MATÉRIAUX situés en corse, certains prix peuventêtre révisés à la hausse en raison des coûts de transport. Les prix indiqués dans le présent catalogue s’entendent TTC, départ dépôt et sont valables à partir de la date de distributiondécidée par chaque magasin jusqu’au 30/09/2013, sous réserve de hausses indépendantes de notre volonté pour certains produits dérivés du pétrole (produits en pvc), du ferou de l’acier (portail, clôture, grillage, porte de garage, outillage et quincaillerie). Les prix indiqués dans ce catalogue tiennent compte du taux de TVA en vigueur au moment où nousmettons sous presse. Les éventuels changements de taux à la hausse ou à la baisse pourraient être répercutés sur les prix de vente des articles figurant dans le présent catalogue.LES PRIX PROPOSÉS DANS CE CATALOGUE SONT CONSIDÉRÉS COMME PRIX INDICATIFS CONSEILLÉS.
  4. 4. 5ÉCO-CONSTRUCTIONAMÉNAGEMENT EXTÉRIEURGROS OEUVRE / COUVERTURE / ASSAINISSEMENTISOLATION / CLOISONMENUISERIE / BOIS-PANNEAUXCARRELAGESANITAIREÉLECTRICITÉ / CHAUFFAGEDÉCORATIONQUINCAILLERIE / OUTILLAGETOUTCONSTRUIRETOUTAMÉNAGERTOUTRÉNOVER63072136172254284316332354
  5. 5. Avec la mise en place de la Réglementation Thermique 2012, l’éco-construction est plus que jamais d’actualité.Caràl’heureoùlesenjeuxénergétiquesdeviennentvitauxpourl’avenirdenotreplanète,ilestdevenuindispensablede mettre en place des solutions concrètes qui soient synonymes d’économie d’énergie mais aussi de confort etsurtout de faisabilité. Et c’est justement pour vous permettre de mettre en œuvre les solutions les plus innovantesque nous vous avons réservé ce cahier. Concret, pratique et pédagogique, il va vous permettre de réaliser tousvos projets en vous offrant les conseils indispensables et en vous aidant à reconnaître, au fil des pages de votrecatalogue, tous les produits respectueux de l’environnement. Shutterstock©NomadSoul
  6. 6. 8 LART2012,UNERÉGLEMENTATIONAMBITIEUSE.12 LEGROSŒUVRE,MAILLONESSENTIEL.14 LABONNEISOLATION,SOURCEPREMIÈRED’ÉCONOMIES.18 LESOUVERTURES,UNCHOIXCRUCIAL.20 LECHAUFFAGEETLAVENTILATION,ÉLÉMENTSCOMPLÉMENTAIRES.22 LECRÉDITD’IMPÔT,UNEAIDECONCRÈTE.24 LADÉMARCHEHQE,RECHERCHEDEL’EXCELLENCE.26 LAMAISONÀOSSATUREBOIS,ALTERNATIVEDURABLE.28 L’EAU,UNERESSOURCEÀVALORISER.ÉCO-CONSTRUCTION7
  7. 7. > UNE DÉMARCHE HISTORIQUELe secteur du bâtiment étant le plus gros consommateur d’éner-gie en France (42,5 % de l’énergie finale totale) et générant 23 %des émissions globales de gaz à effet de serre, cela fait denombreuses années que les pouvoirs publics cherchent à réduireles consommations. La première Réglementation Thermique enFrance date ainsi de 1974, après le premier choc pétrolier. Ellene concerne que les bâtiments d’habitation mais est étendue,dès 1976, aux bâtiments non résidentiels. En 2000, nouveaurenforcement : la RT s’applique aux bâtiments neufs, résidentielset dédiés au tertiaire. En 2005, une nouvelle réglementations’applique aux bâtiments construits depuis le 1erseptembre2006 et chauffés au moins à 12°C. En 2007, elle est complétéepar un arrêté qui introduit une notion de valeur maximalede consommation pour les bâtiments de plus de 1 000 m2en cas de travaux de rénovation. S’appuyant sur le Grenellede l’environnement, la RT 2012 fixe les seuils du BBC - BâtimentBasse Consommation - comme objectif.À compter du 1erjanvier 2013, elle est la norme pour touteconstruction neuve, qu’il s’agisse de logements collectifs oud’habitations individuelles.> CAP SUR 50kWhEP/m²/anLa nouvelle Réglementation Thermique fixe une nouvelle norme,le logement BBC - basée sur le label BBC Effinergie. Cela signifieque tout logement neuf doit atteindre un plafond de consommationd’énergie primaire de 50kWhEP/m²/an. Pour calculer ce Cepmax,cinq postes principaux sont pris en compte : le chauffage, laclimatisation, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage etdifférents équipements auxiliaires telles que la ventilation ou lespompes, déduction faite de la production d’électricité à demeure. Cechiffreestpondéréenfonctiondecertainscritèrestelsquelasituationgéographique, l’altitude ou la surface du logement. Ce dernier point ad’ailleurs également évolué : la SHOB (Surface Hors Œuvre Brute) etSHON(SurfaceHorsŒuvreNette)ontdisparuauprofitduconceptde« surface de plancher », somme des surfaces de plancher de chaqueniveau clos et couvert (de plus de 1,80 mètre de hauteur), calculée àpartirdunuintérieurdesfaçades.> DEUX AUTRES INDICATEURSDE RÉFÉRENCELaRT2012introduitunenotiond’efficacitéénergétiqueminimale.Au Cepmax, s’ajoutent deux autres exigences, mesurées viadeux indicateurs :-L’indiceBbio:leBesoinbioclimatique,quiremplacelecoefficientUbat de la RT 2005, évalue la performance énergétique du bâti.LART2012,UNERÉGLEMENTATIONAMBITIEUSEUNE RÉGLEMENTATION AMBITIEUSE POUR RÉDUIRE LA CONSOMMATIONÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTSLa Réglementation Thermique 2012 s’applique à compter du 1erjanvier 2013 à l’ensemble des bâtimentsneufs. Impossible de valider un permis de construire si le projet ne respecte pas les nouvelles règles !Mais, concrètement, quels sont les points les plus importants ? Et comment mener à bien un projetconforme à ces nouvelles contraintes ? Explications…8Fotolia©Ojoimages4
  8. 8. C’est une mesure globale, qui offre une plus grande libertéde conception. Il doit être inférieur à une valeur maximale, leBbiomax, qui varie en fonction de la situation, de l’usage et de lasurface du bâtiment.- L’indice Tic : il caractérise la Température Intérieure Conven-tionnelle du bâtiment concerné et fixe un plafond de températuremaximale atteinte durant une période de forte chaleur. L’objectifest ici de promouvoir des équipements innovants (protectionsolaire, vitrages spécifiques…) permettant de limiter l’usage de laclimatisation.> LES CLÉS POUR BÂTIREN RESPECTANT LA RT 2012Pour atteindre les seuils définis par la Réglementation Thermique,il convient de respecter certains principes.- Lerecoursauxénergiesrenouvelables(EnR): chaque bâtiment,notamment les maisons individuelles, construit à partir du1erjanvier 2013, doit être doté d’une source d’EnR. Pour laproduction de chauffage notamment, avec par exemple le recoursdechaudièreàmicro-cogénération;maisaussipourlaproductiond’eau chaude sanitaire, via l’installation de capteurs solairesthermiques chauffant un ballon.- Uneapprochebioclimatique:pour moins consommer, il faut dèsla conception du bâtiment faire en sorte de limiter les besoins enénergie, en utilisant au maximum les ressources naturelles etgratuites. Ainsi, on privilégiera plutôt une orientation Nord-Sud eton multipliera les surfaces vitrées (qui doivent atteindre au moins1/6 de la surface habitable) pour bénéficier de l’apport solaire.- Un soin particulier sur l’étanchéité : l’isolation est bien sûr unpoint clé de la RT 2012, l’idée étant de limiter au maximum lesdéperditions d’énergie. Pour une maison individuelle, la perméa-bilité à l’air de l’enveloppe ne devra pas dépasser 0,6 m3/h/m².Dans le cas contraire, le bâtiment n’obtiendra pas le label BBC.> ZOOM SUR LES ATTESTATIONSAvec la RT 2012, il est indispensable d’établir des attestationsdémontrant que la Réglementation Thermique a bien été priseen compte par le maître d’ouvrage.Et ce, à deux moments clés :- Au dépôt de la demande de permis de construire : pour montrerqu’il s’agit bien d’une conception bioclimatique mettant en œuvredes sources EnR.- À l’achèvement des travaux : établie par un architecte, un diagnos-tiqueur (pour une maison individuelle), un bureau de contrôle ouun organisme de certification agréé, cette attestation permet devérifier que Bbio, Cep et Tic ont bien été pris en compte et queles résultats de l’étude thermique réalisée sont conformes auxobjectifs fixés.> VERS UN NOUVEAU MODE DE CONCEPTIONAvec l’application de la RT 2012, il est certain que l’utilisationdes énergies renouvelables va connaître un essor considérable.Mais, en prime, c’est la conception en amont du bâtiment qui vaprofondémentévoluer.Eneffet,l’architectedoittravaillerenétroitecollaboration avec des bureaux d’études spécialisés pour réussirà atteindre le fameux chiffre des 50 kWh/m2/an. Un dialogueefficace qui devra garantir l’efficacité énergétique !ÉCO-CONSTRUCTION9ÀRETENIR!À compter du 1erjanvier 2013,la RT 2012 concerne tous les bâtiments neufs.primaire à 50kWhEP/m²/an (chiffre modulable).et promeut la conception bioclimatique.www.rt-batiment.frwww.ademe.frwww.developpement-durable.gouv.frwww.effinergie.orgPOURENSAVOIRPLUSFotolia©FranckBoston
  9. 9. 10Laine de verre entre fermettesλ35 – 200 mm – R = 5,70Couche supplémentaire en plafondλ40 – 200 mm – R = 5,00Rupteur thermique polystyrèneΨ = 0,23Blocs de terre cuite isolants200 mm – R = 1,00Laine de verreλ32 – 100 mm – R = 3,10Polystyrène extrudé sous chapeλ29 – 40 mm – R = 1,40Entrevous polystyrèneUp = 0,39 – R = 2,25UNEXEMPLEDEMAISONCONFORMEÀLART2012GROSŒUVRE/ISOLATIONLesélémentsprécisésdanscetexemplepeuventvarierselonleszonesclimatiques.
  10. 10. ÉCO-CONSTRUCTION11Fenêtres et portes-fenêtresPVC Uw = 1,4Porte d’entrée mixte bois – aluintégrant un isolant de 68 mmUd = 1,4Chauffe-eau thermodynamiquesur air extrait – COP = 2,82Chaudière gaz à condensationRadiateursVentilation simple fluxhygroréglable de type BÉQUIPEMENTSMENUISERIES
  11. 11. > POUR LES MURS, UN LARGECHOIX DE MATÉRIAUXCesdernièresannées,lesfabricantsontlargementprisencomptela problématique du développement durable dans la conceptiondes matériaux de construction. Aujourd’hui, il est possible de bâtirdes murs à la fois solides et performants en termes d’isolation, enchoisissant le matériau le mieux adapté à son projet.Par sa masse et sa structure alvéolée,le bloc béton, essentiellement produiten France, est naturellement un bonisolant, à la fois contre le froid etla chaleur et contre le bruit.Les produits ont aujourd’hui évolué :ils sont enrichis d’ardoise ou d’argilepour répondre avec encoreplus d’efficacité aux exigencesde la RT 2012. Sans pour autantperdre leurs qualités intrinsèques : mise en œuvrerapide et aisée, grande souplesse de construction etexcellenterésistance!Leblocbétonesteneffettrèsporteur:il est R+4, c’est-à-dire qu’il permet la construction d’unrez-de-chaussée et de quatre étages.Ce bloc béton de nouvelle générationallie la facilité de mise en œuvre deses aînés et les performances ther-miques devenues aujourd’hui lanorme. 100 % recyclable, il estcomposé de pierre ponce, matériaunaturel issu d’une roche volcanique.Sain, léger et résistant, il se pose rapidement et est doté deperformances acoustiques, phoniques et thermiques élevées.Le bloc permet de limiter les ponts thermiques au niveaudu plancher est en moyenne six fois plus isolant qu’un parpaingclassique, ce qui évite les déperditions en hiver et garantitle confort en été. En prime, il permet un grand choix de finitionset incombustible, il résiste au feu pendant plusieurs heures.Fabriqué exclusivement à partir dematièresnaturelles,commesonnoml’indique, ce béton est doté d’unestructure « cellulaire », chargée d’airà 80 %. Cette conception lui confèredesperformancesthermiquesdetrèshaut niveau, plus élevées que les autres matériaux. À tel point qu’iln’estpasnécessairederéaliseruneisolationcomplémentairesil’onopte pour une solution Monomur. Léger et résistant (R+3), naturel etrecyclableà100%,ilprofiteaussid’unemiseenœuvrefacilitée.Conçu à partir d’argile transformé,ce matériau 100 % naturel esthistoriquement utilisé dans laconstruction. Logique, tant sesqualités en font une alternativeintéressante. Résistante, la briqueen terre cuite est aussi anti-fongique, empê-chant le développement de moisissures ;et libère très peu de COV (Composés Organiques Volatiles),préservant ainsi la qualité de l’air intérieur. Perméable à l’air etdotée d’une forte inertie, elle assure une excellente isolationthermique.12LEGROSŒUVREMAILLONESSENTIELPour bâtir une maison à la fois durable dans le temps et peu gourmande en énergie, il faut bienévidemment s’intéresser de près au gros œuvre. Et notamment aux murs, qui peuvent êtreconstruits avec différents matériaux aux atouts et performances variés, et aux planchers, quidevront être parfaitement isolés. Mais mieux vaut bien sûr s’adresser à un professionnel qualifié…©imerysFotolia©MastrofotoFotolia©OnldjlFotolia©AfricaStudio
  12. 12. > DES PLANCHERS BIEN ISOLÉSPOUR UN BÂTI PRÉSERVÉLe saviez-vous ? Un plancher mal isolé, c’est jusqu’à 16 % desprécieuses calories de chaleur qui s’échappent ! Pourtant, c’esttraditionnellement une zone de la maison qui fait l’objet de moinsd’attention quand il s’agit de l’isoler. Avec la nouvelle Réglemen-tation Thermique, ce n’est plus le cas puisque la RT 2012incite à les isoler, comme toutes les parois extérieures d’unehabitation. Différentes solutions peuvent alors être mises enœuvre, en fonction du type de plancher concerné (voir ci-dessous). Les choses se compliquent en rénovation, puisqu’iln’est évidemment pas question de tout démolir ! Il est toutefoispossible d’isoler les planchers : si la maison est dotée d’un sous-sol, on pourra par exemple fixer un isolant au plafond. Dans lecas contraire, et à condition que la hauteur sous plafond soitsuffisante, il sera possible d’installer les panneaux isolants sur lesol des pièces à vivre, de couler une chape et de compléter avec lerevêtement de son choix (carrelage, parquet…) en privilégiant desproduits aux performances thermiques élevées.> DANS LE NEUF, DIFFÉRENTS TYPESDE PLANCHERLorsque l’on opte pour la construction d’une maison neuve, ona le choix entre différents systèmes de planchers. À chacund’entre eux correspond une technique d’isolation.On installe plusieurs couches de matériaux (tout-venant, sable…)pour stabiliser le sol, sur lesquels est coulée une dalle en béton.Mais avant, entre le sol et le béton, on place un film plastiquepolyéthylène étanche (pour protéger des insectes et desinfiltrationsd’eau)ainsiquedespanneauxisolants,leplussouventen polystyrène expansé ou extrudé (classe incompressible).S’adaptant à tous les types de terrain, cette solution assure unebonneisolation.Car,ensurélevantleplancherdequelquesdizainesde centimètres, on crée un vide d’air qui évite les remontées d’eauet assure une ventilation naturelle. Et pour optimiser l’isolationthermique,onplacedeshourdisenpolystyrène(égalementappelésentrevous) sous la dalle.Au-dessusdespiècestechniques(garage,buanderie,chaufferie…),il est possible d’optimiser l’isolation. Pour cela, on utilise deshourdis non-isolants, placés sous la dalle flottante et auxquels onadjoint un isolant ; ou des hourdis isolants en polystyrène expansé.ouintermédiairedeniveauSil’habitationaétéconçuepoursupporterleurpoids,ilestpossiblede réaliser des planchers bétons à tous les niveaux de la maison.On en profitera alors pour placer des rupteurs au niveau deshourdis et poutrelles, qui permettent de réduire de 70 % lesponts thermiques.ÉCO-CONSTRUCTION13ÀRETENIR!tenir compte de leurs performances thermiques etbénéficier d’une certification NF, CE…années.À chaque solution technique, correspondent desmatériaux adaptés.(NF, CSTB) ont été certifiés par ces organismes agréés.La Réglementation Thermique en vigueur depuisle 1erjanvier 2013 pour toute construction neuveimpose un certain niveau de performance pourl’isolation des planchers. Globalement, la résistancethermique (R) devra atteindre de 3,5 à 5 m².K/W.LESNORMESDELART2012Fotolia©FranckBostonGettyimages-KenChernus
  13. 13. > L’ISOLATION, PREMIER REMPARTCONTRE LES DÉPERDITIONS D’ÉNERGIEFroid, pluie, vent… toute habitation est soumise aux élémentsextérieurs, de manière plus ou moins rude en fonction de lazone géographique où elle est implantée. Dès lors, pour éviterque ne s’échappe la précieuse chaleur intérieure – de plus enplus coûteuse si le système de chauffage met en œuvre uneénergie traditionnelle – il est impératif de soigner l’isolation.En clair, de faire la chasse aux courants d’air ! Car une maison malisolée, c’est un peu comme un robinet qui fuit : on considère ainsique 30 % des calories s’échappent par la toiture et les combles,de 7 à 16 % par le sol, jusqu’à 25 % par les murs et de 13 à 15 %par les portes et les fenêtres (voir pages 18 et 19). Bien isoler, c’estd’abordveilleràlabonneétanchéitéàl’air.Celaestbienévidemmentvalable en rénovation, mais c’est surtout devenu obligatoire encas de construction neuve : les seuils de performance fixés parla nouvelle Réglementation Thermique (RT 2012) ne peuvent eneffet être atteints qu’à condition d’assurer une parfaite isolationdu bâtiment (voir pages 8 et 9). Traditionnellement, on s’intéressaitprincipalement aux fenêtres, voire aux combles et aux mursintérieurs. En fait, il faut avoir une approche globale de l’isolation,en s’intéressant à toutes les parois et surfaces en contact avecl’extérieur, et en luttant partout contre les ponts thermiques.En rénovation, il peut être très utile d’effectuer au préalable unbilan thermique : réalisé par un professionnel, il permet de savoirprécisémentoùsesituentlesdéperditionsetlespontsthermiques.> L’ISOLATION DES PLANCHERSParfois laissée de côté, l’isolation des planchers est pourtantprimordiale. Bien sûr, il est beaucoup plus simple de mettre enœuvre une solution efficace lorsqu’il s’agit d’une construction.Dans ce cas, on privilégiera la mise en place d’un vide-sanitaire,espace de 20 à 50 cm de haut situé entre la terre et le plancherqui crée un vide d’air naturellement isolant. Il faudra toutefoisvérifier qu’il est bien ventilé pour éviter tout risque d’humidité.Si l’option vide-sanitaire n’est pas possible, on se tourne alors versune dalle sur terre-plein. Plusieurs solutions sont proposées :la mise en place d’une dalle flottante, avec un isolant placé entredeux dalles ; l’installation d’un hourdis en polystyrène et depoutrellesàmêmelesol,surlesquelsestensuitecouléeunedallebéton ; ou l’installation d’un film plastique polyéthylène étanche,auquel on ajoute des panneaux isolants avant de couler la dalle.L’isolation d’un plancher est plus complexe en rénovation. Logique,puisque rien n’avait été prévu au départ ! Si l’habitation est dotéed’unsous-soloud’unvide-sanitaireaccessible,fixerdespanneauxLABONNEISOLATION,SOURCEPREMIÈRED’ÉCONOMIESPour concilier confort d’usage et réduction de la facture énergétique, rien de telqu’une isolation bien pensée. Une démarche essentielle, qui concerne toutes les paroisde la maison en contact avec l’extérieur.14Fotolia©CyrilComtatFotolia©PhillipeDevanne
  14. 14. rigidesauplafondrestetoutefoisunesolutionefficace.Siparcontre,elle est directement bâtie sur un terre plein, la seule option estd’isolerladalledusolexistant,àconditionbiensûrquecelan’altèrepaslahauteursousplafond.Onfixealorsdespanneauxisolantsenplaques,oncouleladalleetonajouteensuitelerevêtementdesonchoix(carrelage,parquet…)quel’onchoisiradotédeperformancesthermiques élevées.> L’ISOLATION DE LA TOITUREET DES COMBLESSachantquecettezonedelamaisonpeutreprésenterjusqu’à30%des déperditions de chaleur, il est impératif d’en soigner l’isolation.En fonction de la méthode choisie, le retour sur investissementpeut être extrêmement rapide !Évidemment plus simple en construction (car en rénovation, elleimplique une dépose complète du toit), cette solution est efficaceet évite la perte d’espace dans les combles. Le principe est deplacer un isolant à même le toit, sur un pare-vapeur qui assurela ventilation et évite l’apparition d’humidité. On peut notammentutiliserdespanneaux«sandwichs»,répondantauxexigencesdelaRT2012,composésd’unpanneauenaggloméréhydrofugésurleurfaceextérieure.TrèsutiliséeenAmériqueduNord,latechniquedusarkingprévoitlamiseenplacedepanneauxisolantsetdeplaquesde finition sur la toiture existante. Globalement, en cas d’isolationde la toiture par l’extérieur, il est très important de vérifier quecelle-ci est à même de résister au poids supplémentaire lié auxéléments d’isolation.Si la hauteur sous plafond est suffisamment importante pourutiliser l’espace des combles, l’option isolation sous rampantsdevient très intéressante. Dans le cas d’une charpente tradi-tionnelle, on place les éléments isolants (panneaux ou rouleaux delaine minérale ou végétale) entre les chevrons, avant d’installer unpare-vapeur(filmplastique)quiévitelespontsthermiquesetlimitela transmission de vapeur d’eau. Pour que ce film soit réellementefficace,ilestimportantdecouvrirlesjointsavecdel’adhésif,garantd’une étanchéité parfaite. Ensuite, il suffit d’assurer la finition, enutilisantparexempledesplaquesdeplâtrepouvantêtrepeintes.Sila hauteur sous plafond est limitée mais que l’on souhaite tout demêmeutiliserlescomblescommeunespacehabitable,onpourrase tourner vers les PMR, les Produits Minces Réfléchissants.D’une épaisseur limitée, de l’ordre de 5 centimètres, ils impliquentune mise en place impeccable.C’est le cas où les travaux sont les plus simples à entreprendre.La surface n’étant pas habitable, il suffit de placer les élémentsisolantsàmêmelesol,pourunrésultattrèssatisfaisant.Onutiliseauchoixdespanneauxdelaineminérale(surunplancherbienplat),des rouleaux (dans ce cas, mettre deux couches perpendiculaires),ou de l’isolant en vrac, déposé ou soufflé sans le tasser.ÉCO-CONSTRUCTION15©Juiceimages/Corbis
  15. 15. > L’ISOLATION DES MURSAprès la toiture et les combles, les murs constituent la deuxièmesource de déperditions de chaleur, notamment les façades nord,moins exposées au soleil. Pour isoler ces surfaces en contact parl’extérieur, on a le choix entre deux techniques.L’Isolation Thermique Extérieure, connue sous le sigle ITE, estde plus en plus utilisée. Logique, tant elle présente de nombreuxavantages.Enpremierlieu,elleévitedeperdredeprécieuxmètrescarrés à l’intérieur de l’habitation puisqu’il n’est, dans ce cas, pasnécessaire de doubler les murs avec d’épais isolants. Ensuite, elleaundoubleeffet:nonseulementelleassureuneisolationoptimaledu bâti en traitant efficacement les ponts thermiques, mais enprime, elle permet de réaliser dans le même temps le ravalementde la façade. Mais cela implique un surcoût réel par rapportà l’isolation par l’intérieur et nécessite en général l’interventiond’un professionnel qualifié. Techniquement, plusieurs méthodesexistent. Ainsi, on peut réaliser une ossature sur l’ensemble de lafaçade, sur laquelle on fixe ensuite des panneaux isolants (conçusavec différents matériaux, comme le classique polystyrène, maisaussi la laine de bois ou de roche). Ne reste alors qu’à choisirle parement, en bois ou en pierre par exemple. Une autretechnique, très proche de celle-ci et nommée vêture, consisteà fixer sur les murs (en les collant ou via un système de rails) deséléments préfabriqués, constitués d’un isolant et d’une plaqueassurant la finition. Ensuite, on assure la finition en réalisant unenduit. Légèrement moins efficace, une autre technique met enœuvre des mortiers isolants (composés de billes de polystyrène,de vermiculite…) qui sont collés ou projetés sur la façade.Si perdre de la surface habitable n’est pas un problème, on peutopter pour l’isolation intérieure, qui reste efficace avec les progrèsrécentsdesproduitsisolants.Avec,làencore,plusieurstechniquesdisponibles. La plus classique consiste à coller directement surles murs des plaques, réunissant un isolant (polystyrène, laineminérale compressée…) et surface de finition. Cette solution estaisée à mettre en œuvre, mais nécessite le recours à des produitsperformants, donc relativement épais.Seconde possibilité, la cloison sur ossature, plus complexe maisefficace. Le principe est de fixer l’élément isolant (en panneauxrigides ou semi-rigides) sur le mur, idéalement en double couche.Ensuite, on installe l’élément de parement (traditionnelle plaquede plâtre ou lambris, panneau de bois…) sur l’ossature réaliséeau préalable. L’avantage est que cela permet d’isoler tous lestypes de murs intérieurs. À noter enfin que l’on peut égalementopter pour une contre-cloison : on place un isolant sur le murexistant et on l’habille par un nouveau mur, en briques ou enbéton cellulaire par exemple.> UNE MAISON BIEN ISOLÉE…MAIS RESPIRANTEBien isoler un bâtiment, c’est limiter au maximum les déperditionsdechaleur.Maisc’estaussirendrelebâtitrèsétanche.Dèslors,enl’absence de courants d’air « naturels », il devient indispensable demettreenplaceunsystèmedeventilationefficace.Ainsi,onassurele renouvellement d’air, qui garantit le confort des occupants etpermet de préserver un environnement intérieur sain, débarrasséde pollution et d’humidité. Pour cela, il est nécessaire d’installeruneVMC,uneVentilationMécaniqueContrôlée(voirpages20et21).Ces dernières années, des systèmes très performants, à doubleflux thermodynamique notamment, ont vu le jour. Non seulement,ces systèmes de ventilation auxquels on a adjoint une pompeà chaleur garantissent un environnement sain au quotidien, maisen plus, ils récupèrent les calories de l’air capté pour assurer lechauffage ou le rafraîchissement de l’habitation.16L’ISOLATIONDANSTOUSSESÉTATS©IsoverSaint-Gobain©IsoverSaint-GobainFotolia©AntonMaltsev
  16. 16. Renouvellementd’air 20%Portes etfenêtres 13 à 15%Toit30%Mursjusqu’à 25%Solde 7 à 16%Pont thermiquegarage 5%ÉCO-CONSTRUCTION17ÀRETENIR!murs, ouvertures, toiture) doivent avoir été isolées demanière efficace pour éviter les déperditions de chaleur.détriment de la ventilation, qui peut être optimisée pardes systèmes de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).> LES DIFFÉRENTS TYPES D’ISOLANTSCesdernièresannées,lesmatériauxisolantsclassiquescohabitentde plus en plus avec des produits plus naturels.Grandes classiques de l’isolation, les laines deverreetlainesderocheoffrentunbeaurapportentre leur efficacité (à la fois thermique etphonique), leur simplicité de mise en œuvre(en rouleau ou en panneau) et leur coût.Ce matériau écologique est fabriqué à partirde cartons, journaux et papiers recyclés.Proposée sous différentes formes (en vrac,en flocons ou en panneaux semi-rigides) pourune mise en œuvre aisée, elle offre de trèsbonnes performances thermo-acoustiques. Autre atout, la ouatede cellulose résiste très bien aux insectes et aux moisissures.En rouleau ou en panneau, voire en vrac,elle permet également de lutter contre lesnuisibles. Performante, elle régule les flux devapeur et est aussi utilisée dans la fabricationde bétons isolants légers.Écologique, légère et facile à poser elle offredes performances d’isolation très élevées.Particulièrement perméable à l’eau, ellepeut être associée aux plumes de canard, engénéral traitées contre la moisissure.De plus en plus utilisée, elle se présente leplus souvent en bottes.Envracouenrouleau,lelin,auxperformancescomparables à la laine de chanvre, s’adapte àl’hygrométrie ambiante et peut être utilisépour isoler aussi bien les murs extérieursque les toitures.Résolument écologique, ce matériaucomposé de granulés expansés à la vapeurne contient pas d’adjuvants.Fotolia©Kotoyamagami©Foto76©Brozova©MisuelCabeson©Minicel73©VadimYerofeyer©cristi180884©SvetianaKuznetsova
  17. 17. > APPORT DE CHALEUR ETCHASSE AUX DÉPERDITIONSEn contact direct avec l’extérieur, les ouvertures jouent un rôleessentiel dans l’isolation de l’habitation. Ainsi, on considère quedes portes et fenêtres d’un niveau de performances peu élevésont responsables de près de 15 % des déperditions de chaleur.Ce qui alourdit considérablement la facture énergétique !À l’inverse, il est possible de réduire les besoins en énergie enprofitantdel’apport«gratuit»delachaleurdusoleil.Ainsi,enoptantpour une conception bioclimatique, on laisse entrer au maximum –toutenlescontrôlant–lesrayonsdusoleil.Enfonctiondelarégionoù est implantée l’habitation, on choisira des baies vitrées plus oumoins larges, auxquelles on adjoindra des équipements tels quedes stores ou des brise-soleil. Ainsi, il est possible de couvrir plusde la moitié des besoins de chauffage d’une maison BBC !> LE CHOIX DES MATÉRIAUXBois,PVC,aluminium…installerdesouvertures,c’estaussichoisirun matériau adapté à ses objectifs d’isolation, à la conceptionde la maison et à ses goûts. Chacun d’entre eux présente desavantages spécifiques.Ce matériau naturel est aussiun bon isolant, au niveauthermique mais aussi phonique.Chaleureux et résistant, il confèreun aspect traditionnel aubâtiment. Différentes essencessont proposées, des boisexotiques (aux prix modérés)au chêne (plus haut de gamme).D’une manière générale, ilfaut vérifier deux points : qu’unlabel tel que FSC (Forest Stewardship Council) soitprésent, prouvant que le bois est issu d’une exploitationraisonnée, et que les ouvertures soient prétraitéesIFH(Insecticide,FongicideetHydrofuge).Cequin’empêcheratoutefois pas d’assurer un entretien sur la durée.Le PVCEn général moins onéreux quele bois, ce matériau estaujourd’hui de plus en plusprisé. Logique, tant il nemanque pas de qualités : trèsrésistant, à la fois aux chocs,aux intempéries et aux rayonsUV, il ne nécessite pas unentretien trop attentif. Lesfabricants proposent uneoffre toujours plus étoffée,allant jusqu’à imiter la finition bois. Par contre, pour degrandes baies vitrées, il faudra éviter de choisir le PVC,pas suffisamment rigide.L’aluminiumAvec des performancesthermiques améliorées etdes profilés toujours plusfins, l’aluminium constitueun choix à étudier. Son designélégant est l’un des atoutspremiers d’un matériauproposé dans de multiplesteintes et couleurs qui estparticulièrement adapté auxgrandes ouvertures.LESOUVERTURES,UNCHOIXCRUCIALÉléments essentiels d’une maison bien isolée, les ouvertures – fenêtres, portes, portes-fenêtres –devront être choisies avec grand soin… pour laisser entrer le soleil et ses précieuses calories,éviter les déperditions de chaleur et bénéficier d’un confort optimal toute l’année.18Fotolia©Goodluz
  18. 18. À la fois performantes et trèsélégantes, les menuiseriesalliant bois et aluminium sontde plus en plus prisées. Ellesréunissent les atouts desdeux matériaux : la chaleur dubois à l’intérieur et la finitionplutôt design de l’aluminiumcôté extérieur. À noter qu’il estégalement possible d’opter pourdes ouvertures mixtes bois/PVC.> LES PORTES D’ENTRÉERempart contre les intempéries, élément de décor et protectioncontre les intrusions, la porte d’entrée joue plusieurs rôlesessentiels.Quel’onchoisissedubois,duPVC,del’aluminiumvoirede l’acier, que l’on opte pour des éléments vitrés ou une imposte,il faudra toujours choisir une porte performante en matièred’isolation. Et donc bien vérifier le mode de conception.Aujourd’hui, ce sont les modèles « monobloc » qui offrent lesperformances les plus solides. Ils sont plus épais et dotésd’éléments isolants telle de la mousse de polyuréthane pour lesproduits composites. Pour connaître le niveau de performancede sa porte d’entrée, il est important de vérifier son coefficient detransmission thermique (Ud) : plus le chiffre est bas, plus la porteest isolante. À noter que pour bénéficier du crédit d’impôt, dans lecadre d’un bouquet de travaux et sous réserve de modification dela Loi de finances (voir pages 22/23), le modèle choisi doit afficherune valeur Ud inférieure ou égale à 1,7 W/m².K. Autre point à nepas négliger, la sécurité. Si la porte blindée offre le maximum deprotection, il convient de choisir une serrure avec au moins cinqpoints de fermeture. Là encore, un label existe, délivré par leCNPP (Centre National de Prévention et de Protection) qui classeles produits en fonction de leur résistance à l’effraction en quatreniveaux (A2P Porte vitrée, A2P BP1, A2P BP2, A2P BP3).Et si un vitrage agrémente la porte, on optera pour un doublevitrage retardateur d’effraction, feuilleté ou trempé. Dernierélément:labiométriefaitsonapparition…Certainsmodèlessedéverrouillent par reconnaissance des empreintes digitales !> LES FENÊTRES ET PORTES-FENÊTRESAu-delà du matériau et de la taille des ouvertures, le choix dutype de vitrage est crucial. Oublié le simple vitrage, des produitsbeaucoupplusperformantssontdevenuslanorme.Leurefficacitéest évaluée via le coefficient de transmission thermique (Ug pourles vitres). Pour une maison BBC, il faut atteindre une valeurinférieure à 1,4 W/m².K. En 2012, les valeurs pour obtenir le créditd’impôt étaient respectivement moins de 1,4 W/m².K pour le PVC,moins de 1,6 W/m².K pour le bois et moins de 1,8 W/m².K pourle métal. Pour y parvenir, on privilégie les vitrages à IsolationThermique Renforcée (ITR) ou, mieux, du triple vitrage, qui comptetrois vitres séparées par deux lames de gaz inerte (argon oukrypton). Les récents développements techniques permettent enprime d’associer à ces vitrages performants le contrôle solaire.Une fine couche transparente d’argent ou d’oxydes métalliques,faiblement émissive, est déposée sur l’une des faces du doublevitrage. Ainsi, en été, cela empêche une large part des rayons dusoleil de pénétrer, tout en préservant la luminosité.> LE CLASSEMENT AEVTrès utile, ce classement permet de connaître le niveaud’étanchéité à l’Air et à l’Eau, ainsi que la résistanceau Vent des menuiseries.À chaque lettre est associé un chiffre : plus celui-ci estélevé, plus l’étanchéité ou la résistance sont efficaces.Mais attention, ce classement ne concerne que lesmodèles ayant fait l’objet d’une certification. Pour obtenirla norme NF, ils devront atteindre A2, E1, V2.ÉCO-CONSTRUCTION19ÀRETENIR!portes-fenêtres) jouent un rôle majeur dans l’isolationde l’habitation.respectés, à la fois pour être conforme aux exigencesde la RT 2012 et obtenir le cas échéant un crédit d’impôt.Priorité budgetDormantd’épaisseur 45 mmOuvrantde50mm,composé de 2 parementsde bois séparés parun isolant thermique(mousse polystyrène)Seuilaluminiumde20mm, conforme auxnormes pour « personneà mobilité réduite »JointpériphériqueGettyimages©photolove
  19. 19. > BIEN VENTILER POURPRÉSERVER SON HABITATLa RT 2012, désormais devenue la norme pour toute constructionneuve, fixe des objectifs très élevés pour ce qui concerne l’étan-chéité à l’air. Concrètement, une maison BBC ne doit pas laisserpasser de fuite d’air ! Dès lors, le renouvellement de l’air n’est plusassuré naturellement, comme dans les maisons plus anciennes.Pour conserver un environnement sain dans l’habitat, et éviterpollens,poussièresetautresCOV(ComposésOrganiquesVolatils),il convient donc de s’intéresser de près à la ventilation. Pourcela, on optera pour une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée),un équipement qui s’est profondément modernisé, plusieurssystèmes étant proposés.L’air frais extérieur est capté par des entrées placées dans lespièces de vie, puis, grâce à un ventilateur, il est extrait depuisles pièces de service (salle de bains, buanderie, toilettes…). Lesentrées d’air et bouches d’extraction sont hygroréglables avec cesystèmequiconsommetrèspeud’énergieetlimitelesdéperditionsthermiques. Mais comme les calories de chaleur de l’air ne sontpasrécupérées,ilconvientsurtoutauxrégionsdusuddelaFrance.C’estlasolutionàprivilégiercarellerépondauxexigencesdelaRT2012. Elle met en œuvre un échangeur où se croisent air extérieuret air vicié. Cela permet de préchauffer l’air entrant - avec lescalories de l’air sortant – avant de l’insuffler dans les pièces de lamaison. En prime, l’air est filtré pour assainir l’habitat. Ce systèmeestpluscoûteuxàinstallermaisilpermetderéduiresensiblement(de 15 % à 30 %) la facture de chauffage.La VMC double-flux est ici complétée par une pompe à chaleur.Ainsi, quasiment 100 % des calories del’air entrant sont récupérées et, en hiver,cela permet d’assurer une températureen limitant le recours au système dechauffage. Àl’inverse,cettesolutionassureun rafraîchissement de l’air ambiant à labelle saison. L’investissement de départ estimportantetcechoixnécessiteuneisolationdetrèshautniveau:maisilpeutêtrepayantsur le long terme car les coûts liés auchauffage baisseront considérablement.> DES RÈGLES À RESPECTERPour l’installation d’une VMC dans uneconstruction neuve, il est obligatoire dechoisir des aérateurs adaptés, respectantcertains débits d’air, exprimés en m3/h.LECHAUFFAGEETLAVENTILATION,ÉLÉMENTSCOMPLÉMENTAIRESÉléments essentiels d’un projet de construction, très importants lorsque l’on souhaiterénover son habitat pour réduire sa consommation d’énergie, les équipements de chauffageet de ventilation ont profité ces derniers temps d’un véritable saut technologique.20Gettyimages©MontyRakusen
  20. 20. Ces débits varient en fonction du nombre de pièces qui composentl’habitation(de35m3/hpourunstudioà135m3/hpourun7pièces),et de la typologie des pièces. Par exemple, dans une maison de4 pièces, le débit d’air devra atteindre 30 m3/h dans la sallede bains et 120 m3/h dans la cuisine.> CHAUFFAGE : LE CONFORT…ET LES ÉCONOMIESIl est aujourd’hui beaucoup plus aisé d’installer un système dechauffage alliant confort d’usage au quotidien et allègement de lafacture. Un choix optimal, en construction comme en rénovation,àl’heureoùflambentlestarifsdel’énergie.LesPompesÀChaleur(PAC) sont toujours plus performantes, à l’instar des chaudièresà condensation, tandis les chaudières et poêles à bois rencontrentun succès grandissant.Le principe est de capter les calories de l’air extérieur, de lesréchauffer pour les renvoyer ensuite dans l’habitation, par airsoufflé, via un plancher chauffant, un réseau de radiateurs ou desventilo-convecteurs. Pour leur rapport investissement/niveau deperformances, deux systèmes sont aujourd’hui essentiellementprivilégiés. La PAC aérothermique air/eau récupère les caloriesprésentes dans l’air, pour chauffer l’habitat l’hiver et le rafraîchirl’été. La PAC géothermique capte pour sa part la chaleur à uneprofondeur plus ou moins élevée ou dans une nappe phréatique.Ils’agitd’unesolutiontrèsefficacemaispluscoûteuse,notammentdans le cas de forage verticaux.Très sérieuses concurrentes des PAC, ces chaudières de nouvellegénération permettent également de répondre aux exigences dela RT 2012. Dotées d’un échangeur, elles récupèrent l’énergieprésente dans la vapeur d’eau et dans les gaz de combustion.Plus propres, elles limitent les rejets de gaz carbonique tout enassurant une réduction de 15 à 20 % (par rapport aux chaudièrestraditionnelles) des consommations d’énergie.Énergie durable par excellence – surtout en France qui comptede nombreuses forêts – le bois a le vent en poupe. Pour alimenterchaudières et poêles à bois, on utilise des bûches traditionnellesou des granulés (pellets). Dans le premier cas, l’investissementsera raisonnable pour un rendement élevé, les performancesde ces équipements ayant beaucoup progressé. Seul bémol,il faut alimenter régulièrement la chaudière (même si l’autonomiepeut aujourd’hui dépasser 10 heures) et s’assurer d’un stockageoptimal du bois. Dans le second cas, la facture de départ seraplus importante, d’autant qu’il sera nécessaire d’aménager unespace de stockage. Mais ces équipements sont très efficaces :leurutilisationestsimple,unetrémiealimentantautomatiquementla chaudière, et leur coût au quotidien peu élevé.> UNE PERFORMANCE MINIMALEPOUR LE CRÉDIT D’IMPÔTEn 2012, l’ensemble de ces équipements étaient éligibles aucrédit d’impôt. À condition bien sûr d’atteindre une performanceminimale. Pour connaître les niveaux exigés en fonction del’équipement choisi, reportez-vous aux pages 22 et 23.ÉCO-CONSTRUCTION21ÀRETENIR!à la fois de garantir un environnement intérieur sainet de réaliser des économies sur la facture de chauffage.sont aujourd’hui la norme, et allient confort et économie.à chaleur, la chaudière à condensation et les poêles à bois.Fotolia©LuluBerluFotolia©Arsdigital
  21. 21. > POUR TOUS LES FOYERS,EN RÉNOVATION EXCLUSIVEMENTDepuis le 1erjanvier, il n’est plus possible de bénéficier du créditd’impôt développement durable pour les logements neufs. Pouren profiter, il faut occuper, au titre de résidence principale, unlogement achevé depuis plus de deux ans. Ce dispositif concerneles propriétaires et les locataires, en maison ou en appartement.Et les montants sont plafonnés : de 8 000 € pour une personneseule à 16 000 € pour un couple soumis à l’imposition commune,avec une majoration de 400 € par personne à charge dans lesdeux cas et avec déduction des éventuelles aides et subventionsobtenuesparailleurs.Ilestpossibledebénéficierducréditd’impôtque l’on soit imposable ou non : dans le premier cas, il sera déduitdel’impôtsurlerevenu,danslesecondcas,lefoyerfiscaltoucheraune somme d’argent correspondant au crédit d’impôt.> DES TAUX QUI VARIENTEN FONCTION DES TRAVAUXPlusieurs types de travaux sont directement concernés par lecrédit d’impôt « développement durable », sachant que les tauxsont en général plus élevés quand est réalisé un bouquet d’aumoins deux travaux liés à la performance énergétique, et que leséquipements et matériaux choisis doivent atteindre un niveau deperformance minimal.En rénovation, les chaudières à condensation destinées auchauffage ou à la production d’eau chaude sont éligibles au créditd’impôt, à hauteur de 10 % (18 % si bouquet de travaux). Le tauxest de 17 % (26 % si bouquet de travaux) pour les chaudièresà micro-génération gaz, et de 15 % (23 % si bouquet de travaux)pour les Pompes À Chaleur (PAC) air/eau destinées au chauffageet à la production d’eau chaude sanitaire. Les PAC géothermiquespermettentdebénéficierd’uncréditd’impôtde26%(34%sibouquetdetravaux),toutcommeleschauffe-eauthermodynamiques(horsair/air). À noter que pour être éligibles, toutes les PAC doivent avoirun COP (COefficient de Performance) supérieur ou égal à 3,4. Leséquipements dédiés au chauffage au bois ou biomasse profitentquantàeuxd’uncréditd’impôtde15%(23%sibouquetdetravaux),chiffres portés à 23 % et 34 % lorsqu’il s’agit du remplacementd’une installation existante de même type.Les matériaux d’isolation thermique pour les parois vitrées(fenêtres, portes-fenêtres) et les portes d’entrée permettent debénéficier d’un crédit d’impôt de 10 %, à condition que les travauxportentsurmoinsde50%desfenêtresetqu’unbouquetsoitréalisépar ailleurs. Pour l’isolation des parois opaques (planchers bas,plafonds des combles…),le crédit d’impôt est de15 % (23 % si bouquetde travaux). Le montantest toutefois plafonné à150€/m2silesparois sontisolées par l’extérieuret à 100 €/m2si elles sontisolées par l’intérieur. Làencore, une performanceminimale est exigée.Pourles fenêtres, elle estévaluée grâce au coef-ficient de transmissionLECRÉDITD’IMPÔT,UNEAIDECONCRÈTEPour encourager les particuliers à réduire leur facture énergétique, les pouvoirs publics ont misen place des crédits d’impôt. Des mesures concrètes qui permettent de réduire sensiblementla facture lors de l’installation d’équipements moins énergivores ou de travaux d’isolation.Même si ces dernières années, leur niveau* a été réduit, les crédits d’impôt restent néanmoinsun coup de pouce intéressant.22*informations et taux indiqués sous réserve de modifications apportées par les pouvoirs publicsGettyimages©ZeroCreativesGettyimages©GeneChutka
  22. 22. thermique U dont le maximum varie en fonction du matériauchoisi : inférieur ou égal à 1,4 W/m2.K pour le PVC, à 1,6 W/m2.Kpour le bois, et à 1,8 W/m2.K pour le métal. Concernant lesmatériaux d’isolation des parois opaques, la résistance thermiquedoitêtresupérieureouégaleà3 m2.K/W pour les planchers bas,3,7 m2.K/W pour les murs en façade, et 7 m2.K/W pour lesplanchers de combles perdus. Des chiffres à vérifier avant designer le devis !> SOLAIRE, ÉOLIEN ET PHOTOVOLTAÏQUE,EAUX PLUVIALESL’investissement dans des équipements permettant la productiond’énergie grâce au solaire thermique, à l’éolien ou à l’hydrauliqueest également éligible au crédit d’impôt, à hauteur de 32 % (40 %sibouquetdetravaux,danslalimitede1000€TTCparm²horstoutpour les capteurs solaires). Un dispositif intéressant qui concerneaussi l’installation de panneaux photovoltaïques, mais à hauteurde 11 %, dans la limite d’un plafond de dépenses fixé à 3 200 € TTCpar kWc de puissance installée.> COMMENT FINANCERSON PROJET DE RÉNOVATIONUncrédittravauxsansintérêt,celaneserefusepas!C’estpourtantle principe du fameux Éco-prêt à taux zéro, dédié à la rénovation.Ce dispositif très attractif, réservé aux propriétaires d’unerésidence principale, propose deux options.Dans le premier cas, on opte pour un bouquet de travaux réalisédans au moins deux catégories des six proposées (isolation de latoiture, isolation des murs donnant sur l’extérieur, remplacementdes fenêtres, installation ou remplacement d’un système dechauffageoudeproductiond’eauchaude,installationd’unsystèmede chauffage ou de production d’eau chaude utilisant une énergierenouvelable). Attention, cela concerne les maisons construitesavant le 1erjanvier 1990.Seconde option, l’amélioration de la performance énergétiqueglobale. Dans ce cas, les travaux réalisés devront permettred’atteindre des seuils précis, fixés après une étude thermiqueet modulés en fonction de la zone géographique où se trouvele logement concerné. Ces seuils maximum sont de 150 kWh/m²et par an si la consommation conventionnelle avant travaux étaitsupérieure ou égale à 180 kWh/m², et 80 kWh/m² et par an danstoutes les autres situations.Les montants du prêt sont plafonnés (20 000 € pour un bouquetde 2 travaux, 30 000 € pour 3 travaux ou l’amélioration de laperformanceénergétiqueglobale)etleurduréevariede3à15ans.> ET POUR LA CONSTRUCTION ?Les futurs propriétaires ayant choisi de faire construire peuventaccéder au PTZ+, le Prêt à taux zéro+. Ce dispositif s’adresseexclusivement aux particuliers (non propriétaires dans lesdeux années précédentes) achetant leur résidence principale,sous conditions de ressources variant en fonction de la zonegéographique. Le plafond de revenus varie ainsi de 26 500 €(logement en zone B2 ou C avec un seul occupant) à 139 200 €(logement en zone A avec 8 occupants ou plus). Son montantreprésente un pourcentage du montant de l’opération et varieen fonction de la situation géographique et de la performanceénergétique de l’habitation. Par exemple, pour un logementneuf BBC (Bâtiment Basse Consommation) installé en zone A,le montant du PTZ+ pourra représenter jusqu’à 38 % du prixd’achat, contre 26 % pour un bâtiment non BBC. La durée du prêt,de 8 à 25 ans, varie également en fonction des revenus dudemandeur : plus ceux-ci sont élevés, plus la durée sera courte.ÉCO-CONSTRUCTION23www.ademe.frwww.impots.gouv.frwww.anah.frwww.edf.fr et www.gdf.frPOURENSAVOIRPLUSGettyimages©KerstinKlaassenGettyimages©SandraGligorijevic
  23. 23. > UNE ASSOCIATION RECONNUED’INTÉRÊT PUBLICDepuis 1996, l’association HQE regroupe les spécialistes dubâtiment. Élus, services territoriaux, architectes et ingénieurs,scientifiques, industriels et entrepreneurs… y échangent pourréfléchir aux évolutions du secteur. Leur objectif ? Trouver dessolutions techniques efficaces, tant en termes de qualité et deconfort de l’habitat que de préservation de l’environnement.De leur réflexion, est né le concept de la démarche HQE qui a misen place des indicateurs de performance et 14 cibles à atteindre.D’abord méthode, la démarche HQE se double aujourd’hui d’unprincipe d’évaluation : une certification AFNOR a ainsi été miseen place, concernant à la fois les bâtiments neufs et existants. Ladémarche compte donc aujourd’hui trois volets : un SME(Systèmede Management Environnemental) qui invite le maître d’ouvrageà fixer des objectifs très précis pour le projet et à indiquer lamission de chaque intervenant ; desindicateursdeperformance;et 14 cibles. Autant d’éléments présentés avec force détailsdans trois documents normatifs : les normes NF P01-020-1et XP P01-020-3, et le guide d’application P 01 030.> 14 CIBLES À ATTEINDRERéparties dans quatre grandes catégories, ces cibles constituentàlafoisunguideetunobjectifpourlemaîtred’œuvre.Lesrespecter,c’est s’assurer que l’on a conçu un projet à l’impact limité surle milieu naturel et à l’environnement intérieur agréable.1l’objectif est de prendre en compte les spécificités du site où estbâtielaconstruction(climat,constructionsalentours,équipementscollectifs) pour assurer un aménagement harmonieux, tout enpréservant les écosystèmes et la biodiversité.2principe est de bâtir une maison durable, en réfléchissant dès saconception aux évolutions futures de l’habitation et en choisissantdes procédés et matériaux limitant la consommation d’énergie.3d’œuvre se doit de respecter des règles précises. Les nuisancesde tout type (sonores, pollution, consommation de ressources)doivent être limitées au maximum et les déchets générés recyclésautant que possible.4les besoins énergétiques du bâtiment, en privilégiant le recoursaux énergies renouvelables.5d’eau potable, en mettant en place des équipements performantset des systèmes de surveillance des réseaux. Et si cela estpossible, on cherchera à récupérer les eaux pluviales pourassurer l’alimentation des toilettes, d’un lave-linge ou du systèmed’arrosage du jardin (voir pages 28/29).6l’optimisation du tri sélectif. Cuisines et locaux techniques doiventLADÉMARCHEHQE,RECHERCHEDEL’EXCELLENCEPréserver l’environnement tout en assurant le confort de l’habitat, voilà l’objectif de la démarcheHaute Qualité Environnementale, mise en place par l’association HQE qui regroupe les principauxacteurs du monde du bâtiment.24Gettyimages©CherWilkinsonGettyimages©KristianSekulic
  24. 24. donc être configurés pour simplifier ce tri, tandis que le transitdes déchets entre les lieux de stockage et de ramassage doitêtre prévu.7conceptiondubâtimentintègremaintenanceetnettoyage,pourdesopérations facilitées et un impact minimum sur l’environnement.Leconfort8confort thermique optimal, pour avoir ni trop chaud ni tropfroid quelle que soit la saison, en portant un soin particulier àl’isolation du bâtiment.9visant à protéger les habitants des nuisances sonores, venues del’extérieur comme de l’intérieur.10naturels, la taille des ouvertures étant calibrée en conséquence.L’éclairage artificiel ne doit constituer qu’un appoint.11une bonne distribution de l’air neuf, les sources d’odeursdésagréables étant limitées au maximum.Lasanté12tiques sont limitées, afin de maîtriser les risques sur la santé.13la construction ne contiennent pas de produits polluants et laventilation est correctement dimensionnée.14est protégé d’éventuelles pollutions, par la stricte séparation desréseaux d’eau potable et d’eau non potable.> VERS UNE 15ÈMECIBLE ?Même si elle ne fait pas encore partie du référentiel HQE, une15ecible semble revêtir une importance accrue ces dernièresannées. Elle concerne la biodiversité, l’objectif étant que le choixd’implantation soit opéré après une réflexion sur l’impact dubâtiment à construire sur son environnement immédiat.> COMMENT OBTENIR LA CERTIFICATION ?Pour obtenir la certification HQE, remise par l’AFNOR notamment,il faut viser juste ! C’est-à-dire réussir à atteindre un certainnombre de cibles :- 7 cibles au niveau de base- 4 cibles au niveau performant- 3 cibles au niveau très performantEnvironnementADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise del’Énergie) 27, rue Louis Vicat - 75015 Paris - Tel. : 01 47 65 20 00N° Azur : 0 810 060 050 / www.ademe.frASSOCIATION HQE (Association pour la Haute QualitéEnvironnementale) 4, avenue du Recteur Poincaré - 75016 ParisTel. : 01 40 47 02 82 / www.assohqe.orgCertificationsAFNOR (Association Française de Normalisation)11, rue Francis de Pressensé - 93571 La PlaineSaint-Denis Cedex - Tel. : 01 41 62 80 00 / www.afnor.orgCEQUAMI (Certification Qualité en Maisons Individuelles)4, avenue du Recteur Poincaré - 75016 ParisTel. : 0 810 01 01 25 / www.mamaisoncertifiee.comQUALIBAT (Organisme de Qualification et de Certificationdes Entreprises du Bâtiment) 55, avenue Kléber75784 Paris Cedex 16Tel. : 01 47 04 26 01 / www.qualibat.comHabitatANAH (Agence Nationale de l’Habitat) 8, avenue de l’Opéra75001 Paris - N° Indigo : 0 820 15 15 15 / www.anah.frOrganismesEFFINERGIE Tour Europa - 101, allée de Délos34000 Montpellier - Tel. : 04 67 83 94 01 / www.effinergie.orgFFB (Fédération Française du Bâtiment) - 33, avenue Kléber75784 Paris Cedex 16 - Tel. : 01 40 69 51 00 / www.ffbatiment.frL’association HQE, créée en 1996, est un lieu d’échanges entre les différents acteurs du bâtiment et de l’aménagement urbain :élus, services territoriaux, architectes et ingénieurs, scientifiques, industriels et entrepreneurs…ÉCO-CONSTRUCTION25POURENSAVOIRPLUSÀ RETENIR !confort d’usage et respect de l’environnementFotolia©Slavun
  25. 25. > UN MATÉRIAU AUX QUALITÉS MULTIPLESMatériau naturel et renouvelable, le bois recèle de nombreusesqualités, ce qui explique le succès grandissant des MOB (Maisonsà Ossature Bois).Écologique, il absorbe le gaz carbonique et rejette de l’oxygènedans l’atmosphère.Durable, il nécessite moins d’énergie que d’autres matériaux pourle transformer, et peut être aisément produit, surtout en France,pays qui compte de nombreuses forêts.Isolant, il assure d’excellentes performances thermiques, plusélevées que le béton à épaisseur égale. L’utilisation conjointe debois de structure et d’ossature adaptés et d’isolants performantsgarantit ainsi une excellente protection, à la fois du froid en hiveret de la chaleur en été. En prime, le bois absorbe l’humiditéambiante et la rejette quand l’air est sec, ce qui permet à l’habitatde conserver un degré d’hygrométrie constant. Le bois est doncun matériau qui assure un confort quotidien optimal, d’autant que,associéàdelalaineminérale(ounaturelle),ilestaussiuntrèsbonisolant phonique. Chaleureux et vivant, il est aussi sûr (les MOBrésistenttrèsbienauxincendiesetauxséismes)etsain,nerejetantni gaz, ni poussière, ni électricité statique. Facile à travailler, cematériau noble ouvre par ailleurs la voie à de nombreuses pistescréatives, de nombreuses formes de MOB pouvant être conçues,pour une construction, un agrandissement, une surélévation...> UN ASSEMBLAGE RAPIDEAu-delà du matériau, c’est aussi la technique même de laconstruction des MOB qui est efficace. On parle ici le plus souventde maisons en kit, les éléments, le plus souvent préfabriquésen usine, pouvant être montés en quelques jours. Le ComitéNational de Développement du Bois (CNDB) a ainsi élaboré unsystème constructif unifié et informatisé de référence, baptiséMaisons Bois Outils Concept (MBOC), qui détaille très précisémenttoutes les étapes de construction en privilégiant la techniqued’assemblage. Les différents éléments (montants verticaux,traverses horizontales, panneaux…) sont préparés en atelier etsont ensuite assemblés en quelques jours sur le chantier. Ensuite,les autres éléments, comme les parements en brique ou en béton,les fenêtres, les baies vitrées, sont fixés sur ces panneaux. Cela vadonc très vite, car avec une MOB, nul besoin d’attendre de longstemps de séchage ou de creuser de profondes fondations, le bâtiALTERNATIVEDURABLELAMAISONÀOSSATUREBOIS,Confort d’usage au quotidien, performances énergétiques, matériaux durables, rapiditéet souplesse de construction…Pas de doute, la Maison à Ossature Bois (MOB) ne manque pas d’atouts !26Gettyimages©AnnMarieKuntzGettyimages©Stockbyte
  26. 26. étant plus léger que celui d’une habitation enbriques ou en parpaings. Et qui dit vitesse deréalisation dit… économies !Contrairement à une idée reçue, construireune MOB ne revient aujourd’hui pas plus cherqu’opter pour une construction traditionnelle,surtout lorsque l’on prend en compte lesobjectifs de réduction de consommationsénergétiques imposées par la réglementationthermique (RT 2012).> DES MAISONS BASSECONSOMMATIONDepuis le 1erjanvier, toute constructionneuve – pour de l’habitat individuel oucollectif – doit respecter les règles fixéespar la RT 2012. Pour résumer, cela signifieque les habitations doivent atteindre uneconsommation d’énergie primaire d’unmaximum de 50 kWh/EP/m2/an (chiffre modulé en fonction decertains critères dont la situation géographique). Un seuil quicorrespond au label BBC-Effinergie. Et justement, aujourd’hui,on estime que 25 % des maisons labellisées Bâtiment BasseConsommation sont des constructions en bois. Pas de doute,la MOB, bien isolée et bâtie avec un matériau durable, est uneexcellente alternative !> UNE GRANDE LIBERTÉ POURLE REVÊTEMENT EXTÉRIEURTraditionnellement, la Maison à Ossature Bois est agrémentéed’un bardage pour habiller les murs extérieurs. Le choix denuances et de coloris est large, répondant à toutes les exigencescréatives.Onprivilégieengénéralleboismassif,leslamespouvantêtre disposées horizontalement, verticalement ou en oblique enfonction de l’effet visuel recherché. Le choix des teintes est toutaussi important, différentes essences et finitions étant proposéesau sein de notre réseau de négoce de matériaux de construction.Mais ce n’est pas tout : la MOB peut aussi être habillée de pierres,de briques de parement, voire d’un enduit.> UN ENTRETIEN PLUTÔT AISÉContrairement à une idée reçue, une Maison à Ossature Bois n’estpas très difficile à entretenir. Il convient simplement d’identifierles ennemis naturels du bois - humidité, champignons et insectes– et d’agir en conséquence, en assurant un entretien régulier,principalementsurlesboisencontactavecl’extérieur.L’applicationd’un traitement fongicide et insecticide, pour éviter que le bois nesoit altéré par les champignons ou les insectes, est essentielle.Il en est de même pour le traitement anti-termites, obligatoiredans certaines régions, ou pour le traitement contre l’humidité.Bon à savoir : les bois sont traités en fonction de leur classed’emploi, définis par le centre de recherche FCBA (Forêt Cellulose,Bois-construction, Ameublement). Des Documents TechniquesUnifiés (D.T.U.) précisent les exigences à respecter.> CHIFFRES CLÉSEn 2012, ce secteur a réellement le vent en poupe :- Près de 2 500 entreprises, en France, proposent de construiredes MOB-Le marché est évalué aujourd’hui à quelque 2 milliards d’euros- En 2011, 11,3 % des maisons individuelles construites étaientune des maisons à ossature bois… soit plus d’une maison sur 10 !Le label FSC (du nom de l’associationinternationale Forest Stewardship Council)est une éco-certification qui garantit quele matériau est issu d’une exploitation raisonnéedes forêts, avec replantation des arbres etrespect des droits sociaux des habitants locaux.Quant au logo PEFC (Pan European ForestCertification) : il certifie également quele bois provient de forêts gérées de façonresponsable.ÉCO-CONSTRUCTION27LESLABELSÀRETENIR!excellentesperformances,entermesdeconfort,d’isolationetdesécurité.laMOBestaujourd’huiproposéeàdestarifscompétitifsparrapportàdesconstructionstraditionnelles.d’extension:construction,agrandissement,surélévation...Pour être certain que le bois utilisé dans la construction d’une habitation est bien issu d’une filière de productiondurable, il faut vérifier la présence de certains logos. Deux labels sont largement répandus aujourd’hui :Gettyimages©P.Eoche
  27. 27. Quoi de plus logique aujourd’hui que de récupérer l’eau de pluie ?Cette ressource vitale a en effet vu son prix quasiment doublerces dix dernières années. En France, le prix moyen du m3s’établitainsi aux alentours de 3 €, le budget eau moyen d’une famille dequatre personnes atteignant quelque 450 € annuels. La ressourceest donc coûteuse… mais aussi quasiment illimitée et gratuitelorsqu’elle tombe du ciel. Installer un système de récupérationsemble donc une évidence : on considère en effet qu’une toiturede 100 m2permet de récupérer chaque année de 60 à 80 m3duprécieuxliquide.Unchiffreéloquentenregarddelaconsommationmoyenne des Français, de l’ordre de 150 à 300 litres par jour etpar personne ! Car l’eau captée pourra ensuite être utilisée pourdifférents usages domestiques extérieurs : arrosage du jardin,lavage d’un véhicule… Et dans certains cas, elle pourra mêmealimenter un lave-linge ou des sanitaires. Autant de litres gratuitsqui n’alourdiront pas la facture !> UN FONCTIONNEMENT TRÈS SIMPLEL’eau de pluie est bien sûr captée via la toiture. Ensuite, elleest canalisée vers les gouttières - équipées au préalable decrapaudines évitant le passage de déchets (comme les feuillesmortes) - grâce à un système de dérivation, installé sur lesdifférentes pentes du toit. Elle transite alors par un système defiltration, qui, le cas échéant, est doté d’une grille (amovible pourpermettreunnettoyagerégulier)composéedemaillesdemoinsde5mmquistoppelesélémentsfins.L’eaueststockéedansunecuve,enterrée ou non, puis est emmenée dans le réseau de distributionpar une pompe. Deux solutions sont alors possibles : si l’eau n’estutilisée que pour l’arrosage du jardin, une pompe simplementimmergée dans la cuve suffira, mais si l’eau est destinée àalimenter des sanitaires ou un lave-linge, il faudra privilégier unepompe électrique. Dans ce dernier cas, la pompe doit être dotéed’un disconnecteur pour que les eaux de pluie n’aillent pas dansle réseau d’eau potable. Efficaces, des centrales automatiséesexistentsurlemarché,gérantl’ensembledudispositifetbasculantsur le réseau d’eau de ville si la cuve est vide.> BIEN CHOISIR SA CUVEÉlément essentiel, la cuve stocke l’eau captée sur les toits. Deuxtypesdematériauxsontutilisés,chacunprésentantdesavantages., légères, sont stables,résistantes, faciles à installer et à entretenir. Seul bémol, ellessont d’un volume limité mais peuvent cependant être montées ensérie. En hors sol, elles devront être vidées quand arrive l’hiver.Pesantplusieurstonnes,lescuvesenbétonsontquantàellesplusdifficiles à installer et nécessite le plus souvent l’intervention d’unprofessionnel, ce qui peut éventuellement entraîner un surcoûtL’EAU,UNERESSOURCEÀVALORISERPourquoi laisser couler une ressource vitale et de plus en plus coûteuse ?Avec les systèmes de récupération des eaux de pluie, il est possible de réaliserde substantielles économies… et de préserver la planète.28Gettyimages©DanBrewnswordGettyimages©PhotoConcepts
  28. 28. potentiel. Mais l’avantage, c’est que le béton adoucit l’eau depluie en neutralisant son acidité naturelle, la rendant ainsi moinscorrosive pour la cuve et les canalisations. Ce type de cuves est leplus souvent enterré : invisibles, elles sont aussi mieux protégéescontre le gel et le soleil. Pour déterminer leur volume, plusieursparamètressontàprendreencompte:lapluviométriedelarégion(information disponible sur www.meteofrance.com), la surface decaptage disponible, la consommation d’eau du foyer, l’utilisationprévue de l’eau collectée…> LES SYSTÈMES DE FILTRATIONPour un usage sanitaire de l’eau de pluie récupérée, un systèmede filtration complet et efficace doit être mis en place. Plusieursoptions sont possibles :solution la plus efficace, il élimine 99 % desbactéries, virus et éléments nocifs (polluants inorganiques,amiantes,chrome,cuivre,nitrates,sels…)enfaisantpasserl’eau,àforte pression, à travers une membrane qui retient les impuretés.En général, on le place sous l’évier grâce à des kits relativementsimples à mettre en œuvre. Mais son coût est plus élevé que lesautressystèmesdefiltrationetildevraêtrecontrôlérégulièrementpar un professionnel.peu coûteux mais moins efficace quel’osmoseur, il élimine que les bactéries contenues dans l’eau(microbes, virus, algues, moisissures). Il est facile à installer (surune canalisation).s’installant sur l’arrivée d’eau du robinetà traiter, il est composé d’un pré-filtre (à changer tous les ans),d’unfiltrecéramiqued’uneporositéinférieure à 1 µ et d’un filtre àcharbon actif.surtoutdestiné à éliminer les mauvaisesodeurs,ildébarrassetoutefoisl’eaude certains polluants (pesticideset hydrocarbures notamment). Ilnécessite un changement régulierdes cartouches.> DES RÈGLESÀ RESPECTERDepuis 2009, installer un dispositifde récupération des eauxpluviales implique une déclarationen mairie, qui transmettraensuite la demande à la DDASSdépartementale. Certaines règlesdoivent impérativement êtrerespectées : les eaux de pluien’étant pas de la même qualitésanitaire que les eaux potables,il est impératif de séparer lesdeux réseaux. À l’intérieur desbâtiments, les canalisations dedistribution d’eau de pluie doiventêtre clairement identifiées parune plaque indiquant « eau nonpotable ». De même, le réseau« eau de ville » doit être repéré. Par ailleurs, il est néces-saire d’installer certains équipements de sécurité (discon-necteur notamment), d’assurer un entretien régulier del’installation et de faire établir une fiche de conformité par unspécialiste… Les modalités d’utilisation de l’eau de pluie sontexplicitées dans l’arrêté du 21 août 2008, publié au JO n°0201du 29 août 2008> LE CRÉDIT D’IMPÔTJusqu’au 31 décembre 2012, l’ensemble des produits etéquipements (crapaudines, filtration, cuves…) destinés à larécupération des eaux pluviales était éligible au crédit d’impôt,àuntauxde15%.En2013,installerunteldispositifdevraittoujourspermettre de bénéficier d’un crédit d’impôt, dont le taux risquetoutefois d’être revu à la baisse. ÉCO-CONSTRUCTION29ÀRETENIR!une ressource précieuse, sans travaux trop complexes.le nombre de m3récupérés chaque année.il sera possible d’utiliser l’eau collectée pourun usage extérieur (arrosage, nettoyage…) et/ou intérieur(alimentation des sanitaires, lavage du linge…).Cuvesderécupérationd’eauxdepluieenpolyéthylène-3000litresimageextraitedewww.simop.fr
  29. 29. 34 GRILLAGES – CLÔTURES37 PORTAILS ALUMINIUM39 PORTAILS ALUMINIUM – FER40 PORTAILS PVC – BOIS41 AUTOMATISMES POUR PORTAILS43 AUTOMATISMES POUR PORTAILS – ÉCLAIRAGE EXTÉRIEUR44 TERRASSES BOIS45 TERRASSES COMPOSITE46 TERRASSES COMPOSITE – CLÔTURES BOIS47 TERRASSES COMPOSITE49 LAMES DE TERRASSE – RAMPES ET GARDE-CORPS50 DALLES ET MARGELLES DE PISCINE52 DALLES ET DALLAGES58 DALLES – PAVÉS59 PAVÉS61 PAVÉS ET BORDURES62 ACCESSOIRES DE PISCINE – PIERRE63 PILIERS – MURETS66 MURETS – BOÎTES AUX LETTRES67 PAREMENTS69 FOUR À BOIS70 BARBECUES – TRAITEMENT DES SOLS71 TRAITEMENT DES SOLS – STORES BANNESLES PRIX PROPOSÉS DANS CE CATALOGUE SONT CONSIDÉRÉS COMME PRIX INDICATIFS CONSEILLÉS.
  30. 30. 31
  31. 31. IN’STONE,LA NOUVELLE GAMMEMARLUXAvec Calcara, Traverta et Ardelia, 3 dallagesaux aspects de surfaces naturels en pierrereconstituée, marlux innove par le format inéditde la dalle 1mx60cm qui apporte à cette gammeun esprit Nouvel Authentique pour une terrasserésolument moderne.LATTES D’OCCULTATION :LA SOLUTION ESTHÉTIQUEPOUR VOTRE JARDINConçues pour les clôtures en panneaux rigides, les lattes d’occultation offrent de multiples possibilitésde personnalisation, en alternant le sens de pose des lattes, en mixant les différentes couleursou en jouant sur les contrastes ou le ton sur ton.- Gamme déclinée en de nombreux accessoires : bordurette,margelle, bloc mur, pas japonais…- Astucieuse, la gamme In’Stone permet une pose en bandesou en opus romain à partir d’un même pack.Les produits In’stonesont en pierre reconstituée,fabriqués en France à partirde ressources locales.Les dallagesIn’Stone bénéficientde la marqueNF 403.Large choix- 6 coloris : vert, blanc,beige, gris (2) et noir.- 9 hauteurs : de 1,03 à 2,03 m.Pose facile- Lattes ajustées à la hauteurdu panneau rigide.- Installation sans outilsni accessoires.Finition parfaite- Aucun accessoire visible.- Protection en partie bassecontre les passagesd’outils de tonte.L A S É L E C T I O N D E V O T R E E X P E R TPour visualiser la vidéode pose, scannezce flashcode.ARDELIAMiel clairGraphitewww.dirickx.fr
  32. 32. 33CECIL PRO : LA GAMME COMPLÈTED’ENTRETIEN DES BOIS COMPOSITES !De plus en plus présents à l’extérieur, notamment sur les terrasses, les bois compositesnécessitent des solutions spécifiques pour leur entretien et leur protection. Avec AX Clean et EXT Dperl,Cecil Professionnel offre des produis à la fois qualitatifs et innovants pour permettre de protégerles bois composites des agressions extérieures et de préserver leur qualité esthétique et leur durabilité.T O U T F A I R E M A T É R I A U X !AX CleanNettoyant BOIS et COMPOSITESConvenant aussi bien aux différentes essences de bois qu’au boiscomposite, AX Clean élimine efficacement mousses et moisissures.Il permet aussi de désincruster très facilement les taches,les salissures et les graisses. Prêt à l’emploi, il est d’un grand confortd’utilisation grâce à sa formule gel anti coulures et inodore.CALCARA TRAVERTAEXT DperlImperméabilisant BOIS COMPOSITEAnti-tache, EXT Dperl protège des salissures de toutesnatures. Sa haute résistance aux UV et aux intempériespermet de prolonger l’effet perlant. La finition incolored’EXT Dperl ne modifie pas l’aspect du bois.Prolonge l’effet perlantdes bois compositesLE POINT FORTFormule Gelanti coulures et inodoreLE POINT FORTMiel clairGraphiteRoseraieIvoireGraphiteMiel clairRoseraie
  33. 33. 34AMÉNAGEMENTEXTÉRIEURGRILLAGES-CLÔTURES  ......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................AXIAL® SUPER 220 GRIS Nouveau coloris très tendance.Grillage soudé plastifié gris anthracite hauteadhérence sur acier galvanisé.Maille serrée 101,6 x 50,8 mm, diamètre defil 2,2 mm. Garantie 10 ans anticorrosion.Existe également en H 1,20 m, 1,50 m.AXIAL® SUPER 220 La solution la plus résistante.Grillage soudé plastifié vert hauteadhérence sur acier galvanisé. Maille serrée101,6 x 50,8 mm, diamètre de fils2,2 mm. Garantie 10 ans anticorrosion.Existe également en H 1,20 m, 1,50 m,1,80 m et 2 m.RAIDISSEURS N2PLASTIFIÉS VERT EXALT® : 4 BARREAUDAGES ORIGINAUX ET ULTRA-CONTEMPORAINS Les barreaudages EXALT® mettent en valeur de façon originale les sites tout en les protégeant.Inspirée par le thème de la nature, EXALT® est une grille brevetée qui a été pensée pours’intégrer avec originalité aux projets architecturaux.EXALT®, c’est 4 modèles de grilles :- EXALT® ORIGIN permet de valoriser les sites avec style et originalité.- EXALT® NATURA est inspirée par les courbes de la nature.- EXALT® URBA est un barreaudage au caractère fort et aux lignes très urbaines.- EXALT® DELTA, pour une protection originale à la hauteur de la créativité des sitesarchitecturaux.EXALT® est proposée en 7 couleurs standards, 10 coloris courants et 200 coloris RAL.Disponibles en 5 hauteurs (1 m, 1,20 m, 1,50 m, 1,80 m et 2 m), ces nouvelles grilles peuvent êtrescellées ou posées avec poteaux sur platine. EXALT® est fabriquée en acier galvanisé et revêtupolyester et bénéficie de la garantie 10 ans anticorrosion.Une large gamme de portillons et de portails coordonnés sont disponibles sur étude.FIL DE TENSIONPLASTIFIÉ VERT 2,40 x 1,95 mm.FIL D’ATTACHEPLASTIFIÉ VERT 1,5 mm.PIQUETS STANDARDSSIMPLES EN T Existe également en H 1,20 m,H 1,45 m, H 1,75 m, H 2m, H 2,25 met 2,50 m.DICLO LÉGER Grillage noué à maillesprogressives galvanisé richeclasse C. Diamètre fils lisière :2,45 mm, autres fils : 1,9 mm.Utilisations conseillées :ce grillage à moutons est idéalpour clore les grands espaces, lesparcs à bétail, les plantations…Nombre de fils horizontaux : 9.Écartement des fils verticaux : 15.Existe également dans différenteshauteurs et mailles.JAMBE DE FORCESTANDARD EN U Existe égalementen H 1m, 1,50 m, 2m, 2,25 m.TTX Grillage à mailles héxagonales galvaniséou plastifié vert après fabrication,mailles de 25 mm, fil de 1 mm (plastifiévert). Utilisations conseillées : volières,poulaillers, clapiers, protection dejeunes plants.AFFAIRE D’EXPERTTOUT FAIRE MATÉRIAUXAXIAL® PROMO : La solution économique pour délimiterun terrainGrillage soudé plastifié vert hauteadhérence sur galvanisé.Maille 101 x 101 mm. Diamètre de fils2,1 mm, garantie 10 ans anticorrosion.Existe également en H 1,20 m et H 1,50 m.SÉLECTION D’EXPERTTOUT FAIRE MATÉRIAUX3 modèles de grillage à choisir en fonction du niveau de résistance attendu et de votre budget.Plus la maille est resserrée, plus le grillage sera rigide et donc résistant.AXIAL® RÉSIDENCE : Le grillage classiqueGrillage soudé plastifié vert haute adhérencesur galvanisé. Maille 101 x 76 mm.Diamètre de fils 2,1 mm, garantie 10 ansanticorrosion.Existe également en H 1,20 m et H 1,50 m.
  34. 34. 35AMÉNAGEMENTEXTÉRIEUR.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................  GRILLAGES-CLÔTURESLATTES D’OCCULTATION POUR CLÔTURE ENPANNEAUX RIGIDES La solution esthétique pour votre jardin :- De multiples tressages possibles : vous pouvez alterner le sens depose des lattes, mixer les différentes couleurs, jouer sur les contrastesou le ton sur ton.- Large choix :. 6 coloris : vert, blanc, beige, gris (2) et noir.. 9 hauteurs : de 1,03 à 2,03 m.- Pose facile :. Lattes ajustées à la hauteur du panneau rigide.. Installation sans outils ni accessoires.- Finition parfaite :. Aucun accessoire visible.. Protection en partie basse contreles passages d’outils de tonte.PORTAILS EN ALUMINIUM ELIXIUM® Découvrez une nouvelle gamme de portails en aluminium au design épuré, avec de nombreuses possibilités de personnalisation. Idéals pourles maisons individuelles ou les collectifs d’habitation, les portails battants et coulissants sans rail aluminium ELIXIUM® sont disponibles enfonctionnement manuel ou motorisé, dans toutes les hauteurs de 1 m à 2 m et tous les passages de 1 m à 5 m. Ajouré, semi-ajouré ou occultant,choisissez parmi les 5 modèles de remplissages : PURE, HORIZON, IRIS, HALO, AURA, et les 200 coloris proposés. Leur revêtement est garanti15 ans anticorrosion.AXIS S + POTEAU AXOR Panneau rigide plastifié. Haute adhérence suracier galvanisé. Garantie 10 ans anticorrosion.Maille 100 x 50 mm, largeur du panneau2,48 m, hauteurs 1 - 1,20 - 1,50 - 1,70 et 1,90 m.Système de pose EASYFIX sans accessoire, nivis, ni clip : un poteau, puis un panneau et ainside suite.Pour découvrirle site internet :scanner ceflashcode.Pour visionnerla vidéo de pose :scanner ce flashcode.Exemples de combinaisons possibles :Pour visionnerla vidéo de pose :scanner ce flashcode.
  35. 35. 36AMÉNAGEMENTEXTÉRIEURGRILLAGES-CLÔTURES  ......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................CLÔTURES SOUDÉESClôtures soudées plastifiées vertes. Pour une utilisation sur terrain platou peu vallonné. Pose express avec le poteau Aquigraf, les jambesde force et les agrafes. 5 types disponibles :PROMO JARDIPLASTEn longueur 20 m.JARDIPLASTPour maison ou jardin, petite hauteur, en zone peu exposée.Autres hauteurs disponibles pour chaque type de clôture soudée :de 0,60 à 2,00 m, selon les modèles.ÉCOPLASTPour maison ou jardin, en zone peu exposée.EUROPLASTLe meilleur compromis qualité prix pour clôturer sa maison.FORTIPLASTPetites mailles et résistance pour une meilleure protection.Autres hauteurs disponibles pour chaque type de clôture soudée :de 0,60 à 2,00 m, selon les modèles.SIMPLE TORSIONGrillage traditionnel tissé en mailleslosanges de largeur 50 mm. Idéalpour terrains vallonnés ou pentusen secteur résidentiel et industriel.Disponible également en H 0,80 m,1,20 m, 1,50 m, 1,75 m et 2 m.BORDURE JARDINETBordure décorative tissée à partirde fils ondulés plastifiés verts surgalvanisé. Maille 150 x 82 mm,fils Ø 2,5 et 3,1 mm.Pour délimiter des massifs,des jardins, des pelouses…Existe aussi en H 0,25 m, 0,65 met 0,90 m, et en L 25 m.RONCE GUARDIANRonce acier dur pour réaliser des enclos d’élevage bovin permanents.4 picots tous les 10 cm sur les fils torsadés Ø 1,7 mm. Poignée detransport et bandeau de protection en carton écologique.Existe aussi en 250 m.PANNEAUX SOUDÉS AQUILON®Le choix de la protection et de l’esthétisme.ZÉPHYRPanneau économique, mailles 100 x 55 mm, fil Ø 4 mm, longueur 2,50 m,à associer aux poteaux Aquilon® avec les clips ou poteaux Aquigraf® avecles Fixograf®.ÉCOCITYPanneau résistant mailles 200 x 55 mm, fil Ø 4 mm, longueur 2 m,à associer aux poteaux Aquilon® avec les clips ou poteaux Aquigraf®avec les Fixograf®.ATLANTIS®21Panneau résistant mailles 200 x 55 mm, fil Ø 5 mm, longueur 2,50 m,à associer aux poteaux Aquilon® avec les clips.Plastification selon la Long Life Technology.POTEAU ISISPose facile, sans accessoire.Les panneaux Aquilon s’insèrent directement dans les crans du poteauIsis. Aucun acccesoire est nécessaire. La pose s’effectue facilement àl’avancement.CRÉALISPortillon économique prêt à sceller.Plastifié vert sur galvanisé,remplissage grillagé 100 x 50 mm.Poignée et serrure avec 3 clés.Existe aussi en hauteur :1,20 ou 1,50 m.PORTAILSÉCOCITYZÉPHIR ISISATLANTIS®21DECORELLAPour protéger ses enfants. Panneaux en fils V Ø 8 mm et H Ø 6 mm,hauteur 1,30 m, plastifiés blanc sur acier galvanisé. Poteaux à sceller ousur platine. Colliers de fixation noirs. Portillon à fermeture automatiquefermant à clé. Existe aussi en 1 m.CLÔTURES PISCINEConforme à la norme NF P90 306.www.wiki-lippi.comCLÔTURES AGRICOLES
  36. 36. 37AMÉNAGEMENTEXTÉRIEUR...............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................  PORTAILSALUMINIUMLES STICKERS DE LA LIGNE DÉCOFERONT DE VOTRE PORTAIL UNE PIÈCE UNIQUE !Vous vous sentez une âme d’artiste,alors exprimez-vous !Vous choisissez la couleur du sticker. 10 couleurs différentes du fond,ou ton sur ton.Blanc lisse010Argentmétal 904Dune métal923Caramelmétal 092Rouge métal368Brun lisse080Marinemétal 192Vert métal677Gris métal937Noir lisse070PORTAIL ALUMINIUM DÉCO STE MAXIMEAluminium assemblé. 10 couleurs au choix pour le cadre ainsi que pourle remplissage, remplissage tôle aluminium ép. 2 mm, montants 45 x 70 mm,traverses 35 x 70 mm, meneaux 25 x 50 mm, barreaux 14 x 65 mm.Présenté avec sticker "Salamandre" en option.Portail H x l : 1,40 x 3 m.Portail H x l : 1,40 x 3,5 m.Portail H x l : 1,40 x 4 m.Portillon H x l : 1,40 x 1 m.Sticker portail "Salamandre".PILIER ALUMINIUM10 couleurs au choix, 10 x 10 cm, hauteur 1,70 m, 2 m et 2,30 m.PORTAIL ALUMINIUM DÉCO SORBONNEAluminium assemblé. 10 couleurs au choix pour le cadre ainsi que pourle remplissage, remplissage tôle aluminium ép. 2 mm, montants 45 x 70 mm,traverses 35 x 70 mm, meneaux 25 x 50 mm.Présenté en hauteur 1,80 m avec sticker "Fleurs des Prés" en option.Portail H x l : 1,40 x 3 m.Portail H x l : 1,40 x 3,5 m.Portail H x l : 1,40 x 4 m.Portillon H x l : 1,40 x 1 m.Sticker "Fleurs des prés".Existe en hauteur 1,80 m sur demande.PORTAIL ALUMINIUM DÉCO CENTRAL PARKAluminium assemblé. 10 couleurs au choix pour le cadre ainsi que pour leremplissage, remplissage tôle aluminium ép. 2 mm, montants 45 x 70 mm,traverses 35 x 70 mm, meneaux 25 x 50 mm.Présenté avec sticker ‘‘Colibri’’ en option.Portail H x l : 1,40 x 3 m.Portail H x l : 1,40 x 3,50 m.Portail H x l : 1,40 x 4 m.Portillon H x l : 1,40 x 1 m.Sticker "Colibri" portail.PORTAIL ALUMINIUM DÉCO ST-GERMAINAluminium assemblé. 10 couleurs au choix pour le cadre ainsi que pourle remplissage, remplissage tôle aluminium ép. 2 mm, montants 45 x 70 mm,traverses 35 x 70 mm.Présenté avec sticker "lettrage personnalisé" en option.Portail H x l : 1,60 x 3 m.Portail H x l : 1,60 x 3,5 m.Portail H x l : 1,60 x 4 m.Portillon H x l : 1,60 x 1 m.Sticker "lettrage personnalisé" portail.PORTAIL ALUMINIUM DÉCO RIVOLIAluminium assemblé. 10 couleurs au choix pour le cadre ainsi que pour leremplissage, remplissage tôle aluminium ép. 2 mm, montants 45 x 70 mm,traverses 35 x 70 mm, barreaux 14 x 65 mm.Présenté avec sticker ‘‘Frise fleurie’’ en option.Portail H x l : 1,40 x 3 m.Portail H x l : 1,40 x 3,50 m.Portail H x l : 1,40 x 4 m.Portillon H x l : 1,40 x 1 m.Sticker "Frise fleurie".PORTAIL ALUMINIUM DÉCO ASCOTAluminium assemblé. 10 couleurs au choix pour le cadre ainsi que pourle remplissage, remplissage tôle aluminium ép. 2 mm, montants 45 x 70 mm,traverses 35 x 70 mm, meneaux 25 x 50 mm, barreaux 14 x 65 mm.Présenté avec sticker "Chat Élégant" en option.Portail H x l : 1,20 / 1,40 x 3 m.Portail H x l : 1,20 / 1,40 x 3,50 m.Portail H x l : 1,20 / 1,40 x 4 m.Portillon H x l : 1,20 / 1,20 x 1 m.Sticker "Chat élégant".CarrésFrise fleurieColibri SalamandreFleur des prés Chat élégantVous choisissez votre motif.Les stickers sont livrés posés.Garantis 7 ans.Existent en d’autres modèles,autres compositions et autres dimensions.
  37. 37. 38AMÉNAGEMENTEXTÉRIEURPORTAILSALUMINIUM  ..............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................PORTAIL FRASNE Jar : Portail aluminium ouvrant. Montant 45 x 70 mm.Traverses 35 x 70 mm. Frise verticale lames larges ép. 15 mm.Portail H x L : 1,60 x 3 m. Coloris : Gris 7016.PORTAIL COULISSANT FRASNEET MOTORISATION Jar : Portail aluminium coulissant. Montant 45 x 70 mm.Traverses 35 x 70 mm. Frise verticale lames larges ép. 15 mm.Portail H x L : 1,60 x 3,5 m. Coloris : Gris 7016.PORTAIL ALUMINIUM LORRAINCof : Montants 40 x 40 mm, peinture polyester cuite au four,équipement complet inclus.29 couleurs au choix.Existe en largeur 3,50 m.Portail H x L : 1,40 / 1,70 x 3,00 m.Portillon H x L : 1,40 x 1 m.PORTAIL ALUMINIUM BARQUETCof : Alu assemblé, montants 45 x 85 mm, traverses 38 x 85 mm,panneaux : lames 18 x 115 mm H 0,50 / 0,70 m.Équipement complet inclus.Existe en 29 couleurs texturées + 5 couleurs ton bois en option.Portail H x L : 1,20 / 1,40 x 3 m.Portail H x L : 1,20 / 1,40 x 3,50 m.Portillon H x L x longueur : 1,20 / 1,20 x 1 m.(Existe en largeur 4 m, veuillez nous consulter.)PORTAIL CARPEAUX ALUMINIUMSOUDÉCof : Montants 40 x 40 mm, traverses hautes 30 x 30 mm,traverses basses 50 x 30 mm, barreaux tube diamètre 18 mm,équipement complet inclus. Existe en 29 couleurs au choix.Portail H x L : 1,70 / 2,00 x 3 m.Existe en 3,50 / 4 / 4,5 et 5 m.PORTAIL POULDU ALUMINIUMASSEMBLÉCof : Montant 45 x 85 mm, traverses 38 x 85 mm,équipement complet inclus. 29 couleurs au choix + 5 couleurston bois en option.Portail H x L : 1,80 / 2 x 3 m.Existe en largeur 3,50 et 4 m.Portillon H x L : 1,80 / 1,80 x 1 m.PORTAIL DHONI ALUMINIUMASSEMBLÉCof : Montant 45 x 85 mm, traverses 38 x 85 mm,équipement complet inclus. 29 couleurs au choix + 5 couleurston bois en option.Portail H x L : 1,20 / 1,40 x 3 m.Existe en largeur 3,50 et 4 m.Portillon H x L : 1,20 / 1,20 x 1 m.PORTAIL COLIBRI Jar : Portail aluminium ouvrant. Montant 45 x 70 mm.Traverses 35 x 70 mm. Portail H x L : 1,20 / 1,35 x 3 m.Coloris : Blanc 9016.

×