PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR LE RÉLÉVEMENT ET LA
AFRICAN UNION UNION AFRICAINE
UNIÃO AFRICANA
Atelier de validation du ...
Plan de la Présentation
II. Situation sociale et économique de la RCA
II.1 Situation sociale
II.2 Situation économique
II....
I. Introduction :
Membre de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique
Centrale (CEMAC) et de la Communauté Économ...
I. Introduction (suite)
Avec plus de 800 000 déplacés internes en 2013 et 245 000
déplacés externes, c’est-à-dire ceux qui...
Slide 4
G1 Gildas; 10/09/2014
II. Situation sociale et économique de la RCA
II.1 Situation sociale
Au cours des deux dernières décennies, les indicateur...
II. Situation sociale et économique de la RCA (suite)
II.1 Situation sociale
-La concentration de la population en
milieu ...
II. Situation sociale et économique de la RCA (suite)
II.2 Situation économique
Les perspectives économiques ne sont guère...
II.2 Situation économique
L’instabilité politique et les crises politico-militaires ont affecté non
seulement le tissu soc...
II.3 Atouts pour booster son développement
II. Situation sociale et économique de la RCA (suite)
La Centrafrique dispose d...
II.3 Atouts pour booster son développement
II. Situation sociale et économique de la RCA (suite)
ce territoire dispose par...
III.1 Politiques à court terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre
L’adoption et ...
III.1 Politiques à court terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre (suite)
Promou...
III.1 Politiques à court terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre (suite)
Mettre...
III.2 Politiques à long terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre
Restaurer et dé...
III.2 Politiques à long terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre (suite)
Réforme...
III.2 Politiques à long terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre (suite)
Investi...
III.2 Politiques à long terme
III. Propositions pour une relance économique :
politiques à mettre en œuvre (suite)
Mobilis...
III.3 Que peut faire l’Union Africaine pour aider la RCA ?
L’union Africaine n’est pas un bailleur de fonds , mais peut
ac...
V-Conclusion
Avec le retour de la paix et de l’administration, les autorités
Centrafricaines devraient revitaliser et pour...
Tout ceci met en évidence la nécessité d’élaborer un cadre
stratégique global qui va définir les leviers d’action et en as...
MERCI DE VOTRE
AIMABLE
ATTENTION!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie centrafricaine

324 vues

Publié le

Après plus d'une décennie d'instabilité, la Centrafrique peine à relancer son économie. Conscient des potentialités et des atouts dont regorge la Centratrique, les autorité de ce pays veulent mettre en place des politiques économiques pour répondre aux attentes de ses concitoyens et relancer ainsi l'économie Centrafricaine. La présente présentation répond aux préoccupations de la centrafrique et d'autres pays "post-conflit". Elle vise à fournir les éléments de réponses, nécessaires et susceptibles de faire face aux défis de relance de la croissance écononomique et le développement de la Centrafrique.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
324
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie centrafricaine

  1. 1. PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR LE RÉLÉVEMENT ET LA AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Atelier de validation du projet de cadre d’intervention de l’Union Africaine et des Nations Unions pour la reconstruction post-conflit en République Centrafricaine PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR LE RÉLÉVEMENT ET LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE CENTRAFRICAINE Ingénieur Statisticien Économiste Commission de l’Union Africain E-mail: crepinN@africa-union.org gnzingoula@yahoo.fr 8-10 Septembre 2014 Bangui, RCA M. NZINGOULA Gildas Crépin
  2. 2. Plan de la Présentation II. Situation sociale et économique de la RCA II.1 Situation sociale II.2 Situation économique II.3 Atouts pour booster son développement I Introduction II.3 Atouts pour booster son développement III. Propositions des politiques de relance économique III.1 Politiques à court terme III.2 Politiques à long terme IV Que peut faire l’UA pour aider la RCA? V. Conclusion
  3. 3. I. Introduction : Membre de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), la République Centrafricaine (RCA) est un pays enclavé qui s’étend sur une superficie de 622.980 Km². Elle n’a pas de débouché maritime et souffre d’infrastructures essentielles, telles que les routes, l’électricité, eau, télécommunications, etc.). Malgré l’étendue de son territoire ; la Centrafrique dispose d’uneMalgré l’étendue de son territoire ; la Centrafrique dispose d’une densité qu’on peut estimer à deux niveaux, surpeuplée sur certains espaces et moins peuplée sur d’autres. Cependant, elle a une faible densité si une répartition proportionnelle est faite sur l’étendue de son territoire. Limitée au Nord par le Tchad, au Sud par le Congo et la République Démocratique du Congo, à l’Est par le Soudan et à l’Ouest par le Cameroun, la RCA a une population estimée à 4,616 millions d’habitants.
  4. 4. I. Introduction (suite) Avec plus de 800 000 déplacés internes en 2013 et 245 000 déplacés externes, c’est-à-dire ceux qui ont trouvé refuge dans les pays voisins, la Centrafrique a considérablement besoin d’une assistance humanitaire immédiate. La situation des finances publiques s’est effondrée en raison de la désorganisation totale du système de gestion des dépenses publiques et des régies financières. Le recours aux procédures extrabudgétaires est devenu systématique, tandis que les recettes publiques ont chutédevenu systématique, tandis que les recettes publiques ont chuté de plus de 50%. G1
  5. 5. Slide 4 G1 Gildas; 10/09/2014
  6. 6. II. Situation sociale et économique de la RCA II.1 Situation sociale Au cours des deux dernières décennies, les indicateurs macroéconomiques et sociaux se sont considérablement dégradés, entrainant une perturbation de la poursuite des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et rendant ainsi improbable leur atteinte à l’horizon 2015. -Avec un Indice de Développement Humain d’une valeur de 0,341-Avec un Indice de Développement Humain d’une valeur de 0,341 en 2013, elle affiche un faible indice et occupe le 185ème rang sur 187 (source Rapport PNUD sur l’IDH).
  7. 7. II. Situation sociale et économique de la RCA (suite) II.1 Situation sociale -La concentration de la population en milieu urbain et rural est plus ou moins égalitaire car 39.5% de la population vie en milieu urbain et 60.5% en milieu rural.rural. -62,7% de la population vie en dessous du seuil de pauvreté, soit 3 personnes sur 5. -Le taux de mortalité infantile en 2013 pour 1000 enfants était de 92,4.
  8. 8. II. Situation sociale et économique de la RCA (suite) II.2 Situation économique Les perspectives économiques ne sont guère favorables, si le climat actuel persiste la dégradation des indicateurs pourrait continuer et l’ampleur des dégâts économiques et financiers seraient alors difficile à surmonter à court terme. Source : Economic outlook ,IMF , 2014 Taux de croissance entre 2012 et 2015(p) -La croissance a chuté de 36 % -les exportation ont chuté de 44% -Les importations ont chuté de 27% -Les recettes ont chuté de 63% 3,9% -36,0% 1,5% 5,3% -40,0% -35,0% -30,0% -25,0% -20,0% -15,0% -10,0% -5,0% 0,0% 5,0% 10,0% 2012 2013 2014 2015 Taux de croissance du PIB
  9. 9. II.2 Situation économique L’instabilité politique et les crises politico-militaires ont affecté non seulement le tissu social mais aussi le tissu économique, et s’est traduite par une augmentation de la dette extérieure et du service de la dette entre 2011 et 2013. II. Situation sociale et économique de la RCA (suite) Source : FMI, 2014 0,0 20,0 40,0 60,0 80,0 100,0 120,0 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 108,8 94,7 79,1 80,2 36,8 32,3 32,6 30,5 50,8 Dette extérieure (publique et privée) /PIB Dette extérieure estimée environ à 532 millions de dollars
  10. 10. II.3 Atouts pour booster son développement II. Situation sociale et économique de la RCA (suite) La Centrafrique dispose d’énormes potentialités de développement agro-sylvo- pastoral : 1,8 millions d’hectares de terre arable, plus de 4 millions de têtes de gros bétail, un réseau hydrographique dense, un climat pluvieux sur la moitié de l’année etclimat pluvieux sur la moitié de l’année et environ 3 millions d’hectares de forêt. Elle dotée d’une pluviométrie généreuse dans sa partie tropicale et équatoriale (1750 mm d’eau/an dans sa partie sud; 1200 mm d’eau/an dans sa partie centre/nord; 700 mm d’eau/an dans sa partie nord/est, zone pré sahélienne;
  11. 11. II.3 Atouts pour booster son développement II. Situation sociale et économique de la RCA (suite) ce territoire dispose par ailleurs d’une faune abondante et variée, un sous-sol riche en minerais, or, diamant, uranium, pétrole, et d’une population jeune. Du fait de son appartenance a la CEMAC,Du fait de son appartenance a la CEMAC, la Centrafrique bénéficie d’une zone monétaire stable grâce a sa parité a l’euro. Congo Guinée équatoriale Cameroun Gabon Tchad Rép. centrafricaine 5 549,6 4 397,0 3 380,7 2 351,6 1 155,7 164,6 Réserves de change en millions de dollars, 2013 Source : BEAC
  12. 12. III.1 Politiques à court terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre L’adoption et la mise en œuvre des mesures pour lutter contre la corruption afin de garantir les investissements internationaux et retrouver la confiance des investisseurs : -D’après l’indice de perception de la corruption la RCA occupe le 144ème rang sur un total de 175 pays ; Faire un usage rationnel des ressources générées par les recettes fiscales et l’exploitation des matières premières (diamant, or, etc.); Développer les indicateurs pertinents permettant d’évaluer les retombées économiques, sociales, environnementales, etc. pour mieux d’éclairer les politiques dans la prise de décisions ;
  13. 13. III.1 Politiques à court terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre (suite) Promouvoir le développement de l’entrepreneuriat et le développement du secteur privé en mettant en place des mesures d’accompagnement et d’attraction pour les potentiels investisseurs ; Soutenir les populations vulnérables afin de stabiliser les moyens d’existence des jeunes, des déplacés et des retournés, à travers la mise en place de travaux à Haute Intensité de main d’œuvre ;
  14. 14. III.1 Politiques à court terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre (suite) Mettre en application un mécanisme de bonne gouvernance pour la gestion des fonds publics de l’État et des entreprises publiques ; Enfin, élaborer un cadre directeur post-conflit pour le développement de la Centrafrique avec des objectifs réalisables et un calendrier précis pour chaque phase •Emploi •Exportation 2014 •croissance 2015 •Développement 2017
  15. 15. III.2 Politiques à long terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre Restaurer et développer les infrastructures afin de soutenir la croissance économique et contribuer à la pérennisation des activités économiques locales (Agriculture, micro-entreprises, commerce, etc ; Elaborer et mettre en œuvre un programme de développement qui devrait faire sortir l’agriculture qui emploie plus de 60 % de la population active de cette léthargie d’agriculture vivrière vers une production non seulement destinée au marché local mais aussi à l’exportation ;
  16. 16. III.2 Politiques à long terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre (suite) Réformer la législation en vigueur pour réduire le poids de l'État dans l'économie et assouplir les règles afin d’attirer les potentiels investisseurs ; Mettre en place une structure économique et juridique permettant de statuer sur les contrats bilatéraux (si le partenariat est gagnant- gagnant) et promouvoir une exploitation rationnelle et efficiente des ressources naturelles ;
  17. 17. III.2 Politiques à long terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre (suite) Investir sur les capacités humaines et promouvoir un développement inclusif; 39,8% 56,3% 3,8% 0-14 15-64 65+ Population par âge de la Centrafrique Renforcer le pouvoir socio-économique et politique des femmes ; Source : Economic outlook 2014
  18. 18. III.2 Politiques à long terme III. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre (suite) Mobiliser la diaspora Centrafricaine pour qu’ils s’investissent davantage dans la reconstruction, et par conséquent au développement de leur pays ; Diversifier son économie en investissant dans d’autres secteurs susceptibles de booster la croissance économique et le développementsusceptibles de booster la croissance économique et le développement de la RCA; 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% 35,0% Diamants non triés ou non travaillé Bois tropicaux bruts Coton, non cardé ni peigné Autres produits 32,3% 26,6% 14,0% 27,1% Exportations, 2012 Source : Economic outlook 2014
  19. 19. III.3 Que peut faire l’Union Africaine pour aider la RCA ? L’union Africaine n’est pas un bailleur de fonds , mais peut accompagner la RCA à mobiliser les fonds nécessaires pour l’aider à relancer son économie. IV. Propositions pour une relance économique : politiques à mettre en œuvre Elle l’a fait pour l’opériationnalisation de la Mission Internationale de soutien à la RCA (MISCA) en organisant une table ronde des Sa dette est évaluée à 50.8% du Produit Intérieur Brut Source : Banque Mondiale 2014 de soutien à la RCA (MISCA) en organisant une table ronde des partenaires Elle peut faire le plaidoyer auprès des principaux partenaires et bailleurs de fonds de la RCA pour les amener à annuler sa dette, estimée à environ 532 millions de dollars.
  20. 20. V-Conclusion Avec le retour de la paix et de l’administration, les autorités Centrafricaines devraient revitaliser et poursuivre les réformes en cours, nécessaires pour le développement de la Centrafrique car il est essentiel de profiter de toutes les ouvertures et opportunités pour redresser leur économie. Si rien n’est envisagé, à côté des problèmes humanitaire et sécuritaire, d’énormes difficultés économiques pourraient se profiler à l’horizon.pourraient se profiler à l’horizon. En conséquence, les défis économiques qui attendent la Centrafrique sont immenses pour espérer trouver sa place dans le concert des nations, en particulier dans la CEMAC.
  21. 21. Tout ceci met en évidence la nécessité d’élaborer un cadre stratégique global qui va définir les leviers d’action et en assurer la conduite opérationnelle. Il faut faire des choix qui doivent renforcer simultanément et cumulativement l’élan vers la paix, la stabilité, la croissance économique et son développement. Entreprendre des réformes V-Conclusion (suite) économique et son développement. Entreprendre des réformes dans la gestion des affaires publiques et les ressources de l’état. La relance de l’économie est cruciale d’autant que les défis qui attendent les Centrafricains sont pluriels. En tant que futur producteur de pétrole, elle ne devrait pas commettre les mêmes erreurs que celles commises par la première génération des pays producteurs de l’or noir en Afrique.
  22. 22. MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION!

×