Tendances de la vidéo

822 vues

Publié le

Internet, TV, video, digital, SVOD, VOD

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
822
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tendances de la vidéo

  1. 1. Tendances du marché de la vidéo Television & Over-The-Top Contact: Gilles Fontaine g.fontaine@idate.org
  2. 2. Copyright © IDATE 2014 La dynamique des marchés •Au niveau mondial, la télévision linéaire représente, en 2013, environ 90 % des recettes du secteur de la vidéo. Aux États- Unis, marché des services à la demande le plus développé, la part de la télévision linéaire dans les recettes du secteur apparaît stable. •La comparaison détaillée entre les États-Unis et l’Europe montre que le succès des services à la demande ne pèse pas de manière démontrable sur les marchés traditionnels de la publicité et du péage. Ils accélèrent par contre la décroissance du marché de la vidéo physique. 2 87% 11% 2% Linear TV market Home video market On demand video market 87% 5% 8% Linear TV market Home video market On demand video market Ventilation des recettes du marché de la vidéo aux États-Unis, en 2009 et 2013 Source : IDATE, Le marché mondial de la télévision et des services vidéo, juillet 2014 1% 6% 5% -16% 52% 2% 0% 2% -5% 40% Public funding Advertising Pay-TV Home video On-demand USA EU 5 Comparaison des taux de croissance des principaux marchés de l’audiovisuel dans les cinq principaux pays européens et aux États-Unis entre 2009 et 2013
  3. 3. Copyright © IDATE 2014 > Les usages à la demande se généralisent :  Un mois donné, 283 millions de consommateurs nord- américains utilisent la télévision traditionnelle, 160 millions la télévision de rattrapage, 162 millions la vidéo sur Internet. > Mais ces usages ne représentent encore que 16 % du temps vidéo aux États-Unis. > Les freins à la consommation à la demande se lèvent :  Unification des OS des terminaux connectés, sous l’impact d’Android  Déport du signal TV depuis le smartphone ou la tablette avec Chromecast  Ouverture des box propriétaires aux services OTT  Progrès des services OTT dans l’ergonomie et la recommandation Source : Nielsen Cross-Platform report Temps mensuel passé à consommer de la vidéo aux États-Unis, 3ème trimestre 2013 (chez les 2 ans et plus)  Les câblo-opérateurs européens ComHem et Virgin Media, et nord- américains Atlantic Broadband, RCN Telecom Services et Grande Communications intègrent le service Netflix à leur offre.  L’opérateur IPTV français SFR a lancé en 2013 une nouvelle box fonctionnant sous Android et donnant accès au magasin d’applications Google Play. Les freins à la consommation à la demande se lèvent 3 84% 8% 3% 4% 1% Watching traditional TV Watching timeshifted TV Using a DVD/Blu-ray device Watching video on the Internet Watching video on a smartphone
  4. 4. Copyright © IDATE 2014 > Des grands acteurs de l’Internet construisent des offres verticales propriétaires. > Plusieurs projets de distributeurs virtuels, proposant des packages de services vidéo linéaires et à la demande, sont en préparation. > La marge des activités vidéo des opérateurs nord-américains décroît au profit des redevances versées aux chaînes. Les opérateurs réagissent en :  "unbundlant" leurs offres, voire en proposant un abonnement "à la carte" ;  se recentrant sur la fourniture d’accès, plus rentable que la distribution vidéo ;  intégrant la production et l’édition de contenus ;  accroissant la zone de chalandise de leurs offres de contenus par des rapprochements ou le lancement d’offres OTT. Source : SNL Kagan Évolution de la marge des services vidéo de Comcast, 2007-2012 (USD) De nouveaux modèles de distribution 4 Options des opérateurs de réseaux sur le marché de la vidéo 0% 10% 20% 30% 40% 50% 0 20 40 60 80 100 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Video Revenue/Subscriber/Month Video Cost/Subscriber/Month Total company margin Video Margin Source : IDATE, Future TV 2025, juillet 2014 Edition de chaîne Opérateurs multi- réseaux Intégration de l’édition de chaînes Consolidation Distribution OTT Recentrage sur l’accès Unbundling des offres Distribution commerciale Gestion du réseau Extension de la zone de chalandise 3 1 2 4
  5. 5. Copyright © IDATE 2014 > 80 % des abonnés de Netflix sont également abonnés à une autre chaîne premium. > La SVOD aux États-Unis ne semble pas cannibaliser les autres chaînes de télévision à péage, mais contribue à une croissance du marché des chaînes à péage. > Le cord-cutting ne menace pas les autres chaînes premium mais la souscription obligatoire d’un package basic. Source : estimations IDATE, Future TV 2025, juillet 2014 Ventilation des abonnés à Netflix, en 2010 et 2013 (millions d’abonnés) Le nombre d’abonnés aux six principales chaînes à péage nord- américaines a augmenté en 2013, grâce aux souscriptions multiples par un même foyer. Les offres de télévision à péage par câble, satellite ou IPTV ont perdu 215 000 abonnés en 2013. Les services OTT concurrencent les packages basic, peu les services premium 5 0 5 10 15 20 25 30 35 2010 2013 Netflix only Netflix+pay-TV 28% 21% 20% 11% 29% 23% 22% 14% HBO Showtime Starz Cinemax March 2012 Sept. 2013 Évolution du taux de pénétration des principales chaînes à péage aux États- Unis, mars 2012 et septembre 2013 Source : KNL Kagan
  6. 6. Copyright © IDATE 2014 La croissance de la production de programmes originaux aux Etats-Unis Les séries, en particulier, sont désormais un genre produit massivement par les chaînes. L’IDATE estime qu’environ 300 séries ont été produites au cours de la saison 2013-2014. 6 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 2003 2013 Various Sport Documentary Children's programmes TV series Évolution du nombre de programmes originaux produits par les chaînes "basic" du câble aux États-Unis, en 2003 et 2013 Source : NPower
  7. 7. Copyright © IDATE 2014 > La comparaison de la structure financière des services premium nord-américains HBO et Netflix illustre l’évolution du partage de la valeur liée à la distribution OTT.  Le service HBO est distribué par les distributeurs par câble, satellite et IPTV, qui acquièrent HBO à un prix de gros et en assure la commercialisation et la diffusion technique.  Le service Netflix est distribué Over-the-top directement auprès des consommateurs. > La désintermédiation du distributeur permet à Netflix d’accroître le montant et la part des dépenses des consommateurs allouée à l’acquisition de programmes. Le segment de l’industrie des contenus est donc bénéficiaire de cette désintermédiation. Source : estimations IDATE, d’après rapports d’activité, Future TV 2025, juillet 2014 Ventilation pro-forma (sur la base de l’abonnement acquitté par le consommateur) des charges d’exploitation de HBO aux États-Unis, en 2013 … favorisée par l’auto-distribution 7 Ventilation des charges d’exploitation de Netflix aux États-Unis, en 2013 39% 46% 0% 3% 12% Programming & other direct costs Distribution Marketing Technology and Devel SG&A 67% 0% 15% 15% 4% Programming & other direct costs Distribution Marketing Technology and Devel SG&A Source : estimations IDATE, d’après rapports d’activité, Future TV 2025, juillet 2014 0 2 4 6 8 10 12 14 16 HBO Netflix Gross revenue per sub Programming costs per sub
  8. 8. Copyright © IDATE 2014 La mondialisation des marchés •Les studios américains contrôlent les droits •Une vague d’opérations de consolidation dans la production •Dans le domaine du cinéma en salles, les studios nord-américains mettent désormais en place une stratégie d’exploitation mondiale et simultanée. Ainsi, une analyse des films en tête du box-office dans 50 pays, début juin 2014, montre que deux films nord américains (X-Men Days of Future Past et Maleficent) occupaient la première place dans 43 d’entre eux. 8 Mouvements de consolidation au 1er semestre 2014  Acquisition par Discovery et Liberty Global (Virgin Media) de la société de production anglaise All3Media  Acquisition par ITV (Royaume-Uni) de la société de production Leftfield  Joint-venture entre Shine Group (Groupe Murdoch), Endemol et CoreMedia  Acquisition de la société de production Eyeworks (Pays-Bas) par Warner Bros  Acquisition de la société de production Half Yard (États-Unis) par ProSieben Sat 1.  Acquisition de 495 Productions par FreemantleMedia (RTL Group)
  9. 9. Copyright © IDATE 2014 La mondialisation des marchés •Une unification de l’offres de programmes audiovisuels sous l’effet de services nord-américains qui se mondialisent. •Les services à la demande se développent en Europe sous l’impulsion des acteurs historiques de la télévision et des télécommunications, c’est-à-dire sur une base nationale. Chaque chaîne de télévision développe sa propre offre de télévision de rattrapage et de VOD payante. Le marché est par conséquent considérablement fragmenté. 9 145 98 62 42 27 39 52 53 83 77 47 38 10 7 46 106 Catch-up TV VoD films/series Source : Observatoire Européen de l’Audiovisuel Présence des acteurs nords-américains de la VOD en Europe fin 2013 Nombre de services à la demande dans une sélection de pays européens, en avril 2013
  10. 10. Copyright © IDATE 2014 L’évolution des services: Les grandes chaînes à la recherche du modèle de monétisation de la télévision de rattrapage Aux États-Unis, les networks voient leur audience décliner, et explorent deux voies pour monétiser la consommation en différé : •d’une part, en consolidant leur relation avec leurs distributeurs, qui les rémunèrent pour la reprise de leurs flux linéaires et de leurs programmes à la demande. Ainsi, la chaîne Fox propose ses séries le jour suivant leur diffusion : aux abonnés à un service de télévision payante par câble ou par satellite ; aux abonnés du service Hulu+. Les autres consommateurs doivent attendre 8 jours pour accéder au programme, notamment en ligne sur le site fox.com. •D’autre part, en cherchant à générer de nouvelles recettes publicitaires au sein des programmes visionnés à la demande. À ce jour, seuls les visionnages à la demande à très court terme (trois jours après la diffusion live) sont comptabilisés pour fixer les tarifs publicitaires. L’objectif des chaînes est d’introduire de nouveaux spots publicitaires à l’issue de cette période de trois jours. 10
  11. 11. Copyright © IDATE 2014 L’évolution des services: la développement de la vente à la demande •La location vidéo dématérialisée ne peut à elle seule compenser la baisse des locations et des ventes de DVD. •Les studios font porter leurs efforts sur la création d’une fenêtre d’exploitation privilégiée pour la VOD à l’achat (EST), non seulement avant la location VOD mais également deux à quatre semaines avant toutes les exploitations DVD. •La même tendance peut être constatée en France: 11 2012 2013 Variation Ventes physiques 8 462 7 779 -8 % Ventes dématérialisées 808 1 189 47 % Sous-total Vente 9 270 8 968 -3 % Location physique 4 412 3 979 -10 % Location dématérialisée 2 012 2 108 5 % Sous-total location 6 424 6 087 -5 % Total 15 694 15 055 53 % Dont Physique 12 874 11 758 -9 % Dont Dématérialisé 2 820 3 297 17 % Évolution du marché de la vidéo aux États-Unis 2012-2013 (Millions USD) Source : DEG 35% 20% 40% 5% Available to rent on all three platforms Available to rent on a single platform Only available to buy Not available Disponibilité des films sur les principales plateformes de VOD en France, mi-mai 2014
  12. 12. Copyright © IDATE 2014 L’évolution des services: la SVOD comme réponse à une demande non satisfaite La SVOD répond à la montée en puissance de la série comme genre télévisuel privilégié. Elle donne accès instantanément à l’ensemble des saisons et épisodes d’un programme, ce que ne proposait aucun autre service. •Aux États-Unis, les principaux services de SVOD sont positionnés différemment : •Netflix et Amazon Prime offrent des séries de catalogue, c’est-à-dire sans disponibilité des saisons en cours ; •HuluPlus, filiale de grands studios de production et de leurs chaînes, propose une offre basée sur la disponibilité de la saison en cours, mais avec un accès limité aux saisons précédentes. 12 Netflix HuluPlus Amazon Prime 122 séries Incluant tout ou partie des saisons terminées Une faible minorité de saisons en cours 54 séries exclusives 92 séries Incluant les saisons en cours 40 séries incluant tout ou partie des saisons terminées 29 séries exclusives 58 séries Incluant tout ou partie des saisons terminées En général pas de saisons en cours 17 séries exclusives Comparaison de l’offre des trois principaux services de SVOD aux États-Unis parmi les 250 séries les plus populaires aux États-Unis février 2014 Source : lifehacker.com

×