PSYCOTHERAPIE CENTRÉE    AU CLIENT             (Carl R. Rogers)   par: Javier Mendieta Paz
Curriculum Vitae                                  (resumé)                          Javier Mendieta Paz                   ...
IndexLa responsabilité du soi-même dans la thérapieLe concept du soi-m êmeL’expérience de l’explorationLa découverte des a...
La responsabilité de soi-mêmedans la thérapie
La réaction inicielle du client devant unesituation non structuré est de se percevoircomme une personne responsable de soi...
Le concept de soi-même
Le concept de soi-même est lefondement de la thérapie centrée sur              le client     “Le concept du soi-même or la...
L’expérience de    l’exploration
Au procès d’exploration le client,    commence a exprimer les propres             changements         • Il craint, à la fo...
Dans la sécurité de la relation et   dans un climat psychologique chaud        et manquant de menaces   •On permet l’honnê...
La découverte desattitudes refusées
Le résultatdel’explorationverbal desattitudes et      C’est la découverte desdes               attitudes que le client apr...
L’expérience deréorganisation du soi-même
L’image de soi-même doit se modifier pour      inclure ces nouvelles perceptions de                              l’expérie...
1) Changement lèger (re-organisation lègere)•Quant les expériences refusées sont lègerement                  incoherentes ...
2º) Ré-organisation drastique  •Le soi-même et ses relations avec la réalité changent autant que plusieurs                ...
L’expérience du progrès
•Le client peut exprimer les progrès dès le début de la                                               thérapie •En découvr...
L’expériencede lafinalisation
Se presenten traits  généraux et particuliersSécurité et insécurité fréquemment à la   conclusion de la thérapie, le clien...
Le procès de devenir           personne
Sören Kierkegaard:   “..la cause du désespoir à lieu en ne pas choisirêtre soi même et que la manière plus proffonde de   ...
“Dans le bout opposé du désespoir setrouve l’envie d’être le même qu’on est               réellement”“Dans cette éléction ...
Identifier la perception et   l’attitude du soi-même
Change de la perception et de      l’attitude vers soi-même               Avant la thérapie,la personne:                •À...
Le progrès versla prise de consciencede l’expérience refusée
¿Que se passe-t-il psychologiquement quandl’individus traite avec le matériel “refoulé”? •Il exprime des sentiments viscér...
Seulement quand le concept de soi-même     fut revisé suffisamment comme pour accepter les expériences refusées, elles   p...
“La réussite à la thérapie nous apporte à laconscience une manière adequate différenciée et symbolisée des expériences et ...
Réfferences•JASPERS, K. (1978). La Philosofie: breviarios. Méxique: Fond deCulture Economique.•MASLOW, A. (1989). L’Homme ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Psychotherapie carl rogers

7 086 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 086
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
759
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Psychotherapie carl rogers

  1. 1. PSYCOTHERAPIE CENTRÉE AU CLIENT (Carl R. Rogers) par: Javier Mendieta Paz
  2. 2. Curriculum Vitae (resumé) Javier Mendieta Paz novembre, 2003 Né à Potosí le 7 février 1953, bolivien, marié, 2 filles. Licencié en Psychologie a l’ Université Catholique Bolivienne “ Saint-Paul” , La Paz. Maîtrise en Education Supérieure à l’ Université Autonome Gabriel RenéMoreno, Santa Cruz de la Sierra, Bolivie. Workshop en Bruxelles, Bélgique. Thérapeute, Consulteur, Rechercheur et Professeur Universitaire à temps complet. Directeur de projets sociaux, recherche, planification et ressources humains - Organisations de Coopération Internationales. Participation en divers cours de la spécialité. Facilitateur de cours de ressources humains et stratégies de ventes pour entreprises. Participation en séminaires et congrés. Publications textes et articles en revues et presse. Membres d’ institutionsprofessionelles, universitaires, sociaux et culturelles. Membres du Collége de Psychologues de Santa Cruz. On parle español, francais et anglais. Ordinateurs. e-mail:jmendietap@hotmail.com
  3. 3. IndexLa responsabilité du soi-même dans la thérapieLe concept du soi-m êmeL’expérience de l’explorationLa découverte des attitudes refuséesL’expérience de réorganisation du soi-m êmeL’expérience du procèsL’expérience de la finalisationLe procès de devenir personneLa perception et l’attitude vers le soi-m êmeLe progrès vers la prise de conscience de l’expérience refusée
  4. 4. La responsabilité de soi-mêmedans la thérapie
  5. 5. La réaction inicielle du client devant unesituation non structuré est de se percevoircomme une personne responsable de soi- mêmeQuant la situation se presente structuré le client peut expérimenter un sentiment de solitude volver
  6. 6. Le concept de soi-même
  7. 7. Le concept de soi-même est lefondement de la thérapie centrée sur le client “Le concept du soi-même or la structure du soi-même peut se considéré comme une configuration organisée de perceptions du soi-même, admissible pour la conscience Il est intégré par des éléments telles comme les perceptions des propres caractéristiques et capacitées, les précepts et concepts du soi-même parmis les autres et le moyen les qualités de valeurs qui se perçoivent et s’associent avec les expériences et avec les objets et les objectifs et ideales qui se perçoivent avec valeurs positives ou negatives”
  8. 8. L’expérience de l’exploration
  9. 9. Au procès d’exploration le client, commence a exprimer les propres changements • Il craint, à la fois qu’il souhait ce change. • Eprouve les expériences d’incongruence au moi. • Quand est possible parler et exprimer librement les attitudes, on découvrent les contradictions jamais avant dévoilées.• Dans la thérapie se reconnaissent, reéxaminent et s’affrontent les incohérences de la personne.
  10. 10. Dans la sécurité de la relation et dans un climat psychologique chaud et manquant de menaces •On permet l’honnêtetée pour exprimer les incohérences •La compréhension de savoir qu’un nouveau procès est-il en train de se dévoiler tous dedant, ce qui donne au client la persistence pour continuer ce procès •Bien que la douleur soit intense •Les rapports sont-ils generalement volontaires•Dans l’expérience on remarque le malaise impliqué dans la relation
  11. 11. La découverte desattitudes refusées
  12. 12. Le résultatdel’explorationverbal desattitudes et C’est la découverte desdes attitudes que le client aproblèmes exprimée Mais qui a refuser dans la conscience “Choses que jamais avait penser avant”
  13. 13. L’expérience deréorganisation du soi-même
  14. 14. L’image de soi-même doit se modifier pour inclure ces nouvelles perceptions de l’expérience La douleur d’inclure ces attitudes refusées comme quelque part propre
  15. 15. 1) Changement lèger (re-organisation lègere)•Quant les expériences refusées sont lègerement incoherentes avec le soi-même •Se presente le malaise
  16. 16. 2º) Ré-organisation drastique •Le soi-même et ses relations avec la réalité changent autant que plusieurs aspects continuent intacts •Le client peu traverser une dévastatrice tempête de douleur, confusion et chaos •La souffrance peut-être associée avec des configurations de la personnerapidement changeantes orientées à la nouvelle personne (néanmoins il peu reculer et tout d’abord avancer) •Le client peu faire des progrès observables dans l’exploration de son camp perceptuel, vers la reconstruction positive de sa personalité •Après avoir un -insight- proffond et significatif le client peu plonger dans les ténêbres, avec des idées de suicide et sentiments désespérés •Quant les conflits et les problèmes paraîssent être résolu, la tension et le malaise ne disparaissent sauf que puissent se présenter d’une façon plus marquée •Postérieurement, les expériences améliorent pendant la seconde moitié du procès thérapeutique
  17. 17. L’expérience du progrès
  18. 18. •Le client peut exprimer les progrès dès le début de la thérapie •En découvrant que les expériences refusées laissentde provoquer douleur ou anxiéte, cela l’encourage pour avancer •La perception parmi laquelle peut-on reconstruire un segment de l’organisation du soi-même et que de ça, ont peut trouver des nouvelles conduites, peut faire profiter au client à sa propre capacité pour faire des progrès dans son auto-exploration •Fréquemment il arrive que les sensations plusdésagréables et désespérées se produisent plutôt qu’à la fin de la thérapie
  19. 19. L’expériencede lafinalisation
  20. 20. Se presenten traits généraux et particuliersSécurité et insécurité fréquemment à la conclusion de la thérapie, le client exprime de la peur, une sensation de perte et un contrecoup temporelle àaffronter seul la vie sans l’appuis de la séssion thérapeutique
  21. 21. Le procès de devenir personne
  22. 22. Sören Kierkegaard: “..la cause du désespoir à lieu en ne pas choisirêtre soi même et que la manière plus proffonde de désespoir est celle qui à élu l’individus: ‘être quelqu’un différent de soi-même ’ “
  23. 23. “Dans le bout opposé du désespoir setrouve l’envie d’être le même qu’on est réellement”“Dans cette éléction se trouve la responsabilité plus proffonde de l’homme ” •L’expérience du sentiment •La découverte du soi-même dans l’expérience •L’ouverture à l’expérience •La confiance du propre organisme •L’expérience du centre •Le souhait d’être un progrès
  24. 24. Identifier la perception et l’attitude du soi-même
  25. 25. Change de la perception et de l’attitude vers soi-même Avant la thérapie,la personne: •À le sentiment de n’être pas elle même •Elle ne sait pas quel est son soi-mêmeAprès la thérapie, la personne: S’accepte à soi-même S’appercoît comme une personne méritoire Digne de respect Empathique S’appercoît d’une manière plus indépendente Spontanée et authentique •Vraie
  26. 26. Le progrès versla prise de consciencede l’expérience refusée
  27. 27. ¿Que se passe-t-il psychologiquement quandl’individus traite avec le matériel “refoulé”? •Il exprime des sentiments viscéraux •Il symbolise adéquatement ses expériences •Symbolisation inadéquate ou distorsioné •Symbolisation vs. concept de soi-même •Il n-y-a pas de symbolisation
  28. 28. Seulement quand le concept de soi-même fut revisé suffisamment comme pour accepter les expériences refusées, elles puissent être symbolisées évidemment Le changement du soi-même prècède,tout-à-fait que la récupération du matériel refusé ou refoulé
  29. 29. “La réussite à la thérapie nous apporte à laconscience une manière adequate différenciée et symbolisée des expériences et sentimentscomuns qui se trouvent en contradiction avec le concept de soi-même du client”
  30. 30. Réfferences•JASPERS, K. (1978). La Philosofie: breviarios. Méxique: Fond deCulture Economique.•MASLOW, A. (1989). L’Homme Autorréalisé: Vers unepsychologie de l’Être. 8ª ed. Buenos Aires: Troquel.•MAY, et al (1963). Psicología Existencial. Buenos Aires: Paidós.•ROGERS, C. (1986). Psicoterapia Centrada en el Cliente:Práctica, implicaciones y teorías. Buenos Aires: Paidós.•ROGERS, C. (1989). El Proceso de convertirse en persona.Buenos Aires: Paidós.•ROGERS, C. & STEVENS, B. (1980). Persona a Persona.Buenos Aires: Amorrortu.•ROGERS & KINGET (1967). Psicoterapia y RelacionesHumanas. Teorìa y Práctica de la Terapia No-dirigida Tomo II.Madrid, España.•ROGERS, C. (1980). Grupos de Encuentro. Buenos Aires:Paidós. volver

×